▲ up▼ down
ROMEE ☊ we try to forget but the memories left are still haunting



 
HEP POTO, tu veux devenir un king de la roulette COQUINE (ou la jouer réglo...) ?
No prob, viens jouer à la roulette de valentin ET valentine juste ici !
JOYEUSE SAINT VALENTIN, et que du bonheur pour ce mois de l'amooour qui se profile ! ♥️
VIENS DÉCOUVRIR LE LOVE QU'ON TE PORTE
(NOUVEAUTÉ) ON VOUS AIME ! Une avalanche de bons plans sur une application du tonnerre, ça vous inspire ?
S'INSCRIRE AU PROGRAMME DOKI DOKI ♥️
TOUJOURS SUR HM ! Découvre les défis et notre semaine à thème du mois !
c'est la fête aux namoureeeeux, viens donc par ici et participe au
secret love ! où tu peux te déclarer en toute anonymat !
HUNDRED MILES
hundred miles c'est un forum réel asiatique city/universitaire basé à Séouldeux réponses par mois minimum — Avatars occidentaux bienvenus ! — Taille des avatars 200*320pxUne semaine pour finir sa présentation — Pas de prise de tête, rien que du love. That's all folks ٩(^ᴗ^)۶
vote pour hm !
★︎
09.02.19 ➝ installation de la MAJ n.31, avec un codage tout neuf et plein de nouveautés !
09.01.19 ➝ 30ème MAJ de HM ! viens découvrir les nouveautés ICI
01.01.19 ➝ BONNE ANNÉE LES CHATS !! plein de bonheur à tous. ❤︎
08.08.16 ➝ ouverture de hm
han ja
park bo ra
han soo yun
yang noam
team rocket

 :: old memories :: Oubliettes, Never Forget :: RPs abandonnés
Partagez | 

 ROMEE ☊ we try to forget but the memories left are still haunting


Invité
Anonymous


Invité
(#) Sujet: ROMEE ☊ we try to forget but the memories left are still haunting   Ven 26 Jan - 19:40

we try to forget but the memories left are still haunting
Syu & Romee

Mee Nah, étire bien ta jambe. Déplie ton genou. Hwa Young s’agenouille au côté de son élève et appuie lentement sur son genou pour le déplier lentement. Une fois la jeune fille en position, sa professeur se redresse et s’éloigne pour contrôler que toute sa petite classe d’adolescents est bien en place. La jeune femme est très fière de ses élèves, les meilleures qu’elle ait eues en plusieurs années d’enseignement. Elles ont une telle volonté de se donner à fond et une passion sans limite pour la danse contemporaine, à son avis pas assez développée en Corée. Elle étire ses bras par-dessus sa tête et soupire lentement, gonflant son ventre pour relâcher la pression. Encore une heure et demie de cours à passer avec ces élèves-ci, mais avant d’attaquer la partie la plus dure de leurs trois heures de cours, elles ont le droit à un quart d’heure de pause. Ainsi, elle les fait systématiquement s’étirer avant de les laisser sortir pour prendre l’air, le temps d’un break. Alors qu’elle s’avance pour couper les lumières, les plongeant ainsi dans le noir total, elle ajoute : Aller, allongez-vous, bras le long du corps et concentrez-vous sur votre respiration. Elle s’assoit près d’elle et reste silencieuse et calme durant cinq minutes. Enfin, elle se lève lentement, parlant d’une voix douce. Levez-vous, les filles. Vous pouvez sortir et prendre une pause. Elle ouvre alors la porte, laissant sortir ses élèves avant d’elle-même quitter la salle dans le but de s’acheter un café au coin de la rue, juste en face de l’école.

Marchant d’un pas lent et décontracté, Hwa Young ressemble à une élève avec ses longs cheveux raides détachés, retombant autour de son visage et son air jeune. Elle n’est vêtue que d’un pull bleu nuit sans aucune forme et d’un legging de yoga en coton gris. Ces cinq minutes de relaxation à la fin de chaque cours ont le don de la détendre, mais beaucoup trop. Plus qu’elle ne le souhaiterait, elle qui devrait constamment avoir de l’énergie en tant que professeur. Mais il est déjà vingt heures et il ne faut pas trop lui en demander à cette heure-ci. Si Hwa Young aime son métier à la folie, elle déteste plus que tout finir ses cours si tard et ne pas pouvoir dire bonne nuit à son fils. Car le temps de fermer le studio et rentrer, elle n’arrive généralement pas avant vingt-trois heures et à cette heure-ci, son fils dort depuis longtemps – ou du moins, c’est ce qu’elle espère quand elle le laisse entre les mains de Yung Jae.

Ce soir, à Séoul, il ne fait pas froid. Les arbres ont tous perdu leurs feuilles mais c’est un froid sec qui ne pénètre pas le corps et ne donne pas aussi froid à l’âme que le froid humide de Busan. Alors le simple pull qu’elle porte et un débardeur en-dessous, avec une paire de sneakers, font parfaitement l’affaire pour sortir, traverser la route et aller s’acheter un café. Elle sort de l’école et prend une grande inspiration, regardant autour d’elle tandis qu’elle allume son téléphone et attend les notifications. A sa gauche, elle remarque alors une jeune fille plantée devant le panneau informatif que l’école a accroché à l’extérieur. Elle l’observe avec une telle intensité et un tel intérêt que Hwa Young s’attend à tout moment à la voir se ruer à l’intérieur pour s’inscrire. Elle sourit avec satisfaction et s’apprête à se détourner quand elle s’arrête. N’est-il pas de son devoir, en tant que professeur et danseuse professionnelle, que de recruter de nouvelles élèves ? Probablement. Sacrifiant ainsi, d’un soupire, son café au profit de son métier, elle s’avance vers la jeune fille. Bonjour ? fait-elle d’une voix douce, attendant que l’intéressée remarque sa présence. Lorsqu’elle s’est tournée, Hwa Young penche la tête sur le côté, un sourire doux aux lèvres. Est-ce que je peux t’aider ? Tu voulais des renseignements ?

Lorsqu’elle voit l’air un peu perdue de la jeune femme, la danseuse se rend compte qu’elle n’a même pas pris la peine de se présenter. Ah pardon ! s’exclame-t-elle en attachant ses cheveux dans sa nuque. Je m’appelle Hwa Young, je suis prof de contemporain ici.
(c) DΛNDELION
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Why Haiti Can't Forget Its Past
» Damon Moon - "It's time to forget about the past"
» || Come save me, unbreak me, cause I just can't forget you ;
» Drink to forget [Livre 1 - Terminé]
» I'll never forget. Please, come back. ♦ Lou

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: old memories :: Oubliettes, Never Forget :: RPs abandonnés
Sauter vers: