▲ up▼ down
talking to the moon -- romee



 
HEP POTO, tu veux devenir un king de la roulette ? No prob, viens jouer à la Roulette de Lapland juste ici !
Eh twa tu es tré solide, ça te dit d'être mon christmas pudding ?
SONNE LES CLOCHES DE L'HIVER, et entre dans le monde merveilleux du HM hivernal ♥️
JOYEUX NOËL ! une montagne de cadeau, ça te tente ? viens vite T'INSCRIRE AU MARCHE DE NOËL ♥️
TOUJOURS SUR HM ! Découvre les nouveaux défis avec ses éditions spéciales Noël et notre semaine à thème du mois ! : keur:
Tu entends ces hurlements, tous les soirs ?? what sors chasseur, pars à la chasse de Arcana la sorcière à mettre sur le bûcher !


Partagez | 
avatar
AVATAR : jaehyun POINTS : 0

NOUS A REJOINT LE : 29/03/2017

MESSAGES : 132

☁︎ king of cheesy pick up lines
Voir le profil de l'utilisateur

Message(#) Sujet: talking to the moon -- romee Mer 10 Jan - 13:43

Perdu.

Un peu plus chaque jour. Ça devient presque son état normal. Se réveiller sans savoir pourquoi, s’endormir à côté d’un corps différent à la recherche d’une affection inexistante. Conscient de tout foirer, mais jamais résolu à arrêter ce quotidien qui le tire plus vers le bas que le haut. Il se complait dans cette semi-liberté. Il a encore quelques années devant lui, de débauches et de caprices, avant que ses parents ne le remettent sur le bon chemin, lui fassent oublier ses lubies d’un revers de main pour lui présenter une jolie fille qu’il serait obligé d’épouser, puis suivre les traces de papa. Trois ans. Quatre ans tout au plus, c’est ce qu’il se donne comme répit. Mais peut-être qu’il en a réellement besoin de ça. Iseul, ce n’est pas le genre qu’on devrait laisser réfléchir et vivre par lui-même.

Pourtant il a de l’espoir, peut-être qu’il arrivera à se craquer quelques nerfs d’une overdose avant sa sentence.

Il sourit et rie, l’âme vagabonde. Il répond allégrement à l’avance d’inconnus qui se penchent à son oreille dans ce bar où il avait trainé sa carcasse ce soir. Rien de nouveau. Milieu de semaine, il n’y avait pas tellement de monde, juste assez pour ne pas passer inaperçu. Les verres défilent, et un peu plus de sa sobriété s’envole à chaque gorgée qui descend le long de sa gorge, brûlante et amère. Il soupire. Peut-être qu’il se pose plus de questions ce soir que les autres. Il ne sait pas, mais sa main tremblante finit par repousser ceux qui se rapprocher et la vision flou il pose son regard sur sa montre, minuit passée. Il n’avait cours le lendemain qu’en fin d’après-midi, il n’était pas le genre à s’absenter mais plutôt à s’endormir au fond de la classe, son corps entier ralenti par les litres d’alcool. Il ne saurait dire ce qui était le pire.
Les voix ne sont plus qu’un fond sonore alors qu’il attrape son téléphone pour appeler un chauffeur, il sait qu’il ne peut plus conduire sa voiture lui-même. Il ne s’attarde pas plus dans le bar et se le quitte dès que le message annonçant l’arrivée du chauffeur est reçu. Il lui laisse ses clefs et s’enfonce dans la banquette arrière. La tête, l’esprit, le regard, tout ailleurs. Ce n’est pourtant pas son adresse qu’il donne, mais une autre, connue presque par cœur, bien qu’il n’ait plus vu la jeune femme depuis plusieurs jours déjà.

Il le paye rapidement et reprend ses clefs, il tente de garder en tête l’endroit où la voiture a été garée pour s’en souvenir le lendemain mais abandonne rapidement, il savait que ce serait en vain. Il cherchera demain, ce sera plus simple. Et c’est dans un dernier soupir qu’il prend le chemin de l’endroit où habite son amie. Il empeste l’alcool et le tabac froid, ses fameuses cigarettes à la banane, il y’a cette arrière senteur d’un parfum de luxe que l’odeur de la ville avait empiété depuis longtemps. Mais il n’a conscience de rien. Seulement de ses poings qui tambourinent la porte de la jeune femme.

◊◊◊




i might sink and drown and die .

Revenir en haut Aller en bas
avatar
AGE : 19 AVATAR : JUNG CHAEYEON POINTS : 0

NOUS A REJOINT LE : 18/11/2017

MESSAGES : 5560

✽ FLOWER IN FRENZY
Voir le profil de l'utilisateur http://www.hundred-miles.com/t3750-junko-romee-junkomee

Message(#) Sujet: Re: talking to the moon -- romee Lun 15 Jan - 20:50

La fatigue la berçait et la solitude remontait peu à peu en son cœur de douloureuses pensées, elle n'osait sortir de la chambre car elle se savait capable de ruiner sa soirée. Alors elle se coucha, attendant le lendemain comme promesse d'espoir nouveau. Elle quitta le monde réel pour se plonger dans celui des songes, blottie dans les bras de Morphée, elle s'agitait pourtant ; son subconscient prenait la relève – fier de son vile rôle – l’assenait de regrets, l'oppressait dans sa frustration, guettait sa tristesse, nourrissait sa colère. Alors le tambour fait contre sa porte suffit à la sortir de son sommeil agitée, sueurs froides sur front, elle respirait fort sans savoir que son inconscient venait de subir l’épreuve de sa vie, moins calmes, plus virulents encore que le soir dernier. Elle prit une longue minute à se lever de son lit humide et glacial, laissant son cœur reprendre un rythme normal, encore trop dans les vapes pour se rendre compte dans quel état elle s'était réveillée ; ça lui sembla normal, même routinier.

Il était 3h, 3h du matin et celui qu'elle voyait à travers le judas n'était peut-être pas celui qu'elle aurait voulu voir, pas à cette heure-ci, c'était injuste. Quand en étaient-ils arrivés là? Que s'était-il passé pour que Romee en vienne à hésiter à l’accueillir ; en son refuge, en son cœur? Laissez-la s'enfuir, pour une fois ne penser qu'à elle, laissez-la devenir l'égoïste qu'elle se devait être, elle en avait besoin, elle se détruisait pour vous. Mais, malheureusement pour Romee, elle avait été façonnée pour accueillir son prochain, lui donner compassion, le rassurer ; elle était née pour elle, on l'avait construite sur cette avide envie de compréhension, elle ne vivait plus que pour eux. La fleur de son être ne fleurissait qu'arrosée des larmes de ses congénères, ne poussait qu'illuminée par le sourire de ses homologues et dans la peur perpétuelle de les faire souffrir, elle finissait par suffoquée noyée dans les larmes, brûler sous les sourires trop radieux lorsqu'elle elle n'avait jamais rien vécu.

Et il était là, seul, discutant avec sa seule compagne du soir, la lune, trop perchée pour l'entendre, trop grosse pour se faire discrète et Romee sourit bêtement devant la sensibilité éphémère du garçon car elle savait déjà que demain, dès l'aube, il la quitterait, léger, pour un temps du moins et elle resterait inachevée, incomplète, lorsque l'agressif sentiment d'être délaissée attaquerait ses entrailles, pour qu'une énième fois, elle se promette de s'en éloigner, pour jamais le revoir, parce que tu lui donnait tout de toi, lorsque lui se contentait de prendre et s'en aller, alors qu'il dise plus cette fois-ci, car tu le croyais capable de mieux, parce qu'il était plus proche de toi que la lune ne le serait jamais.
Craquant compulsivement ses phalanges, elle s'abandonna à sa nature pour agripper la poignée, pour ne plus la lâcher. La porte ouverte, son regard fatiguée plongé dans celui de son congénère visiblement épuisé lui aussi, elle chuchota d'un souffle ;
Rentre.
Car elle serait toujours là pour lui, il le savait et il avait raison de le faire.

◊◊◊

g o l d  o n  y o u r

F I N G E R T I P S

Revenir en haut Aller en bas
avatar
AVATAR : jaehyun POINTS : 0

NOUS A REJOINT LE : 29/03/2017

MESSAGES : 132

☁︎ king of cheesy pick up lines
Voir le profil de l'utilisateur

Message(#) Sujet: Re: talking to the moon -- romee Mar 6 Fév - 21:10

Il compte trop sur les autres, il s’attend à ce qu’ils soient là pour lui, pour le relever et les guider hors des conneries, pour lui foutre deux grosses claques et le ramener à la réalité. Il cherche leur compagnie, la souhaite tout autant qu’il ne la fui. Parce que le monde est effrayant, mais il a bien plus peur de lui-même. Surtout la nuit. Il ne veut pas de cette lune pour seule compagne, il désire quelque chose de réel ; une main chaude cajolant sa joue et un cœur qui bat en rythme du sien. Et il sait où trouver cela, l’épaule où tarir ses larmes. Il connait le chemin par cœur vers ce refuge humain auquel il tient tant. Pas seulement parce qu’il est le seul. Il sent son organe vital qui palpite, à cause de l’alcool, de l’héroïne ou simplement l’attention. La peur que cette porte devenue tambour ne s’ouvre jamais. Parce que c’est bien là l’impression qu’il a. Il lui semble toquer contre la surface en bois pendant des heures sans la moindre réponse. Il n’est pas en état de se dire qu’il n’a plus vu Romee depuis des semaines déjà, trop occupé à s’annihiler la conscience sous les rails de coke. Peut-être qu’elle dort simplement, qu’elle n’est pas là. Elle a le droit à la vie, après tout, à inhaler un oxygène qu’ils ne partagent pas. Elle ne lui doit rien.

Et pourtant, Iseul ne bouge pas. Son regard vitreux ne quitte pas la porte. Il fronce des sourcils et la fixe comme si cela suffirait à la voir s’ouvrir comme par magie. Et peut-être que ça marche, parce qu’il en entend le léger grincement alors que l’enchantement prend le nom de Romee.

Et devant la vision de la jeune femme au regard fatigué, Iseul recule d’un seul pas. Soudainement, c’est un enfant incertain de tout. « Peut-être devrais-je… » Partir ? Après avoir fait tout ce chemin ? Après avoir failli réveiller tout le voisinage ? Ce serait bien trop simple de se cacher derrière une image de culpabilité quand il n’a pour seule envie de l’entendre lui dire de rentrer. Et ses vœux s’exaucent. Et ça tire un petit sourire sur ses lèvres qui disparait bien rapidement, les commissures de ses lèvres n’arrivant vraisemblablement pas à soutenir cette esquisse.

Il tombe contre le corps frêle de la jeune fille, entoure son être entier de ses grands. « Je veux un verre d’eau. Tu dois pas avoir de bière. » Iseul sans limites.


◊◊◊




i might sink and drown and die .

Revenir en haut Aller en bas
avatar
AGE : 19 AVATAR : JUNG CHAEYEON POINTS : 0

NOUS A REJOINT LE : 18/11/2017

MESSAGES : 5560

✽ FLOWER IN FRENZY
Voir le profil de l'utilisateur http://www.hundred-miles.com/t3750-junko-romee-junkomee

Message(#) Sujet: Re: talking to the moon -- romee Lun 23 Avr - 15:32


L’éclaircie de son visage, le velours de son étreinte, les yeux assombris de pupilles dilatées et la désagréable impression d’être le pilier d’un vagabond incertain. N’y avait t’il pas muraille à leur relation? N’y avait t’il pas eu éclipse à leur vestiges? Pourtant, elle s’éprend à nouveau de son besoin d’elle, dogme de fierté anéanti lorsque quelqu’un vient lui demander aide. Compétence dans un univers qu’il lui susurrait cruellement qu’elle n’en trouverait jamais. Le cœur balancé de fatigue, plongée dans le brouillard léthargique, les couleurs de la nuit se grisent et un relent de colère la caresse dans l’éventualité certaine qu’il n’est pas là pour elle, mais pour son hospitalité perpétuelle. Sa mâchoire s’indigne sous une pression rouge, qui ne tarde à se dissiper lorsqu’elle ravale l’égoïsme qu’elle aurait voulu aduler. « Rêve pour la bière, même si j'en avais je pense pas que ce soit une bonne idée. » Ça sourit péniblement pour des commissures engourdis « Je t’apporte ça Iseul, installe-toi. » ça hésite, c’est pourtant si tendre et elle se détache difficilement de cet être alourdi d’erreurs pour l’accompagner jusqu’au seul divan de la pièce.

Un verre d’eau rempli, une couverture, elle revient le coeur soudainement anesthésiée de toute rancœur ; elle aussi attend de lui qu’il répare la brisure de sa soirée, tendresse d’âmes d’écorchés ; raconte-moi tes tourments, fais en oublier les miens. Alors elle se glisse sur le divan également, remonte la couverture sur les deux corps, le sien plus glacial, la drogue suintant froidement de ses pores et lui tend ce verre, le sourire martyrisé, le regard irisé de loyales cernes « Qu'est ce que tu as fait? » Puis ça se fane dans un geste bercée d'allégresses, l'inquiétude pour le guider, les doigts qui viennent frôler sa pommette. « T'es conscient que tu peux pas continuer comme ça? » L'image qu'il lui inflige, l'ami et l'abattu – la quiétude envolée quand elle vient à s'en soucier. Elle veut l'aider de son amitié, elle serait là pour l'écouter, quand elle n'espérait qu'un simple effort de lui, pour lui. « Qu'est ce qu'il y a? » Qu'avait-il pour aimer pareille destruction? Fallait-il seulement se retourner la question. Et tous les deux perchés dans l'atmosphère salée, les courbures d'un battement de coeur trop lent, le temps comme notion perdue et l'état second d'une nuit agitée – shooté est son esprit, extralucide est son coeur. La fuite aux responsabilités, les deux corps malades coincés sur un vieux canapé, les iris qui se cherchent et s'épuisent sans jamais trouver, ils s'engloutissent dans une tendresse qu'ils veulent sans pareil, les gestes empoisonnés de deux damnés.

◊◊◊

g o l d  o n  y o u r

F I N G E R T I P S

Revenir en haut Aller en bas
avatar
AVATAR : jaehyun POINTS : 0

NOUS A REJOINT LE : 29/03/2017

MESSAGES : 132

☁︎ king of cheesy pick up lines
Voir le profil de l'utilisateur

Message(#) Sujet: Re: talking to the moon -- romee Ven 24 Aoû - 11:54

Il y’a tant de choses qu’il ne mérite pas, Romee en est la plus belle représentation. Divine présence sur sa haute tour, qui pourtant ne cesse de tendre les mains vers lui, le laisse la frôler de ses doigts pécheurs. Milles fois, il l’a senti se défaire de son emprise, puis lui revenir. Douce et accueillante, il se ravive de l’éclat de ses traits, s’y recueille et s’y damne. Il se morfond dans son égoïsme certain, mais son besoin est souverain. Il a besoin d’elle, quand il est au plus bas. Et de la terre, il ne semble plus connaitre que la bassesse, perdu dans des envies dévastatrices, pourtant il aspire à retrouver son salut entre les bras de la jeune femme. Il aime le visage de Romee, la façon dont il laisse perler le moindre sentiment, sa mâchoire indignée, son regard clair. Elle est un livre ouvert, une passion qu’il découvre sans las à mesure qu’il en effeuille les pages. Le rire fatigué du garçon résonne entre les murs, comme ses pas qui le mène jusqu’au divan. Il aimerait gémir comme un enfant capricieux de son absence de quelques secondes seulement, mais elle lui revient rapidement – verre d’eau et couverture entre les mains.


Il ne la mérite pas.


« Merci. » Ses doigts frôlent les siens en attrapant le verre. Merci d’exister, tout simplement, sont pourtant les mots que lui communique son regard fixé dans le sien. « Je peux toujours continuer, tant que tu seras là. » Pour ramasser les miettes de lui chaque soir, le bercer de ses caresses et faire de lui un homme de nouveau. Il peut continuer à se détruire quand il sait que les doigts de sa belle pourront toujours le reconstruire. « Je sais pas… » Qu’il soupire en fin, la voix qui craque, la voix qui se brise. Son esprit qui le martèle de doutes. « Je sais pas… » Qu’il s’époumone encore, son front trouvant refuge contre l’épaule frêle de son amie, il cherche sa main pour l’amener jusqu’à son crâne dans une supplication silencieuse. « Je sais pas ce qui cloche chez moi. » N’avait-il pas tout pour être heureux ? Il est désolé de lui infliger sa présence, mais ce n’est qu’avec elle qu’il se permet de faiblir, sa peau devenue humide par les larmes qui s’y échouent. Il aimerait qu’ils se retrouvent ailleurs que dans sa chambre, que le soleil baigne leurs traits de sa clarté. Il rêve de pensées lucides quand il attire son bras autour du sien, sans le moindre relent d’alcool.


◊◊◊




i might sink and drown and die .

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Message(#) Sujet: Re: talking to the moon -- romee

Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
talking to the moon -- romee
 Sujets similaires
-
» Talking to the moon ◎ 12/07 | 01h25
» 03. Quand les sangs se mêlent
» hope ▵ talking to the moon.
» AN OPEN LETTER TO BAN KI-MOON
» bad moon à 1500pts


 :: seoul :: Itaewon
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: