The only person to overtake is the one whom you were yesterday  ft.Jung Alex

 

HEP POTO, tu veux devenir un king de la roulette ? No prob, viens jouer à la Roulette juste ici !
Déjà la V19, t'en dis quoi poto ? On est plus des canetons du game, même si ça en a tout l'air !
File voir les news de la MAJ PAR ICI
Promis que tu vas pas en croire tes mirettes !
le premier évent de 2018 d'annonce ! viens checker le superbe carnaval en cliquant (( ICI ))


Partagez | 
avatar
AGE : 22 AVATAR : Seulgi-RedVelvet POINTS : 228

NOUS A REJOINT LE : 04/12/2017

MESSAGES : 243

meme queen
Voir le profil de l'utilisateur

Message  Sujet: The only person to overtake is the one whom you were yesterday  ft.Jung Alex     Dim 31 Déc 2017 - 19:17

 

The only person to overtake is the one whom you  were yesterday  ft.Jung Alex

Im Yuè & Jung Alex




Il était à peine sept heures moins le quart quand  Yuè arriva derrière le bâtiment une drôle de carte à la main. Ce précieux objet servait à accéder à des vestiaires individuels privés. Elle en avait entendu parler de la bouche de petit bambins qui était haut comme trois pommes. Elle les avait ignorés en pensant que ce n'était que des histoires inventées par leur imagination débordante. Malheureusement ou heureusement maintenant, ces paroles n'avaient pas quitté une seule fois sa tête. Ne pouvant plus rester sans rien faire, la jeune fille s'était alors renseignée auprès du staff. On lui avait alors dit qu'elle n'était réservée qu'aux "VIP", autrement dit ceux qui avait l'argent de payer un pass et qui était de très grands habitué des lieux. La seule chose qui lui manquait était d'être habituée. Seulement, elle n'avait aucune envie d'attendre pour l'avoir. C'est donc avec un joli sourire de façade qui trompait tout le monde ainsi que quelques battements de cils qu'on lui en donna un. 

Tout en se moquant de la façon dont ils s'étaient fait avoir, elle ouvrit la porte de ses fameux vestiaires tant attendu. Elle fut très surprise de découvrir la beauté des lieux. Certes, ils étaient faits pour des personnes assez aisées en conséquence, il se devait d'être impeccablement propre, mais là ça dépassait toutes attentes. Elle décrirait cela comme une salle de bain de luxe, le genre à se trouver dans des villas. Une chose était cependant claire : ce n'était pas du tout un vestiaire de sport. Une des preuves les plus flagrantes était la grande douche à l'italienne qui trônait à sa droite. La jolie chinoise secoua sa tête un air méprisant collé à son visage. Elle détestait tout bonnement tous ceux luxe. Cela lui rappelait trop les endroits qu'elle avait fréquentés auparavant et donc inconsciemment les personnes les ayant logés. Une petite migraine survint, après que certains mauvais moments passés viennent hanter sa mémoire. Un homme en particulier revenait souvent, aggravant encore plus son mal de crâne. Fébrile, elle se passa l'eau du superbe robinet en or sur son visage, histoire de se rafraîchir les idées. Les autres auraient cru qu'elle était idiote de vouloir cette salle si elle ne supportait pas ce style. Il ne savait juste pas que la pudeur faisait parti de ses très de caractère énormément présent. Il était inimaginable pour elle de se changer avec d'autres femmes, à part celles dont elle était vraiment proches. Le fait d'avoir quelques cicatrices sur le ventre et le dos n'aidait pas trop non plus. 

Elle remercia mentalement Ka' sa sœur de cœur pour lui avoir convaincu de participer à ses cours. Les arts-martiaux n'étaient peut-être pas la discipline la plus douce ou la plus féminine, elle restait néanmoins très efficace quand on voulait se défendre. Elle avait enfin la possibilité de devenir plus forte. En plus de cela, le professeur particulier qu'on lui avait conseillé était plutôt pas mal et surtout digne de confiance. Au moins, elle pouvait suivre les cours en toute sérénité. 

Voyant que l'heure avançait, elle enfila rapidement sa tenue. Tenue qui se composait d'un legging noir simple avec un haut ample lui aussi noir. On lui avait mainte et mainte foi répéter qu'elle aurait trop chaud, qu'une brassière de sport serait vraiment mieux, rien à faire sa tenue était très bien pour elle et puis il ne fallait pas pousser le bouchon trop loin. Elle en brassière ? La bonne blague.

Lorsqu'elle eut fini, elle se dirigea lentement vers la salle principale. Arrivée, elle vit Alex son prof' parlé à deux jeunes filles d'à peu près dix-huit ans accrochés à ses bras. Elle grimaça, elle n'était pas jalouse, ça non. Par contre, elle haïssait les bimbos comme elles. Voulant commencer au plus vite, elle s'approcha pour casser ce petit harem. 
"Hum , désoler de vous déranger dans vos petites affaires, mais c'est avec moi qu'il va passer l'heure " dit-elle en prenant une voix douce et  mielleuse , toujours avec son sourire de façade .Elle n'arrivait décidément  pas à agir naturellement envers les inconnues.
Elle empoigna ensuite le jeune homme afin de l'amener plus loin des deux pimbêches. 
"T'es près ? J'aimerais bien que tu me montres ta super technique secrète , tu l'as promis rappelle toi !"

(c) ANAPHORE

◊◊◊


   
In the blurry memories. From the other side of my dreams. You call me. That voice gets clearer and clearer.As it pulls me in my dream. I’m pushing you out, I’m turning away. Pushing you out from my memories. But because of your thick scent in my head. I’m endlessly in pain and in pain again whatsername.
   
Revenir en haut Aller en bas
avatar
AGE : 25 AVATAR : Kang Daniel - Wanna One POINTS : 175

NOUS A REJOINT LE : 18/11/2016

MESSAGES : 412

♕ Nº1 ROMANTIC MEMBER
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

Message  Sujet: Re: The only person to overtake is the one whom you were yesterday  ft.Jung Alex     Lun 1 Jan 2018 - 21:31

 

The only person to overtake is the one whom you  were yesterday  ft. Im Yuè

Im Yuè & Jung Alex




Chaque fois qu'il mettait les pieds dans cet endroit, Alex ne pouvait s'empêcher de grimacer devant tant de gaspillage. Certaines personnes aimaient exhiber leurs richesses et c'était quelque chose qu'il ne pouvait décemment pas comprendre. L'adage "vivons heureux, vivons cachés" ne s'appliquait décidemment pas pour tout le monde et il était évident que le propriétaire (et l'architecte) de cet endroit aimait montrer qu'il avait la plus grosse... richesse du voisinage. Les vestiaires individuels étaient plus grands que sa chambre de dortoir et le marbre ainsi que l'or (qui utilise des tuyaux en or, sérieusement ?) s'étendaient à perte de vue. Si l'étudiant en psychologie était un poil plus vénal, peut-être aurait-il été tenté de démonter un des lavabos et cacher le robinet dans son sac de sport.
Malheureusement (ou heureusement, ça dépend toujours du point de vue), c'était un flic. Que voler, c'était plus vraiment dans ses cordes. Et peut-être aussi parce qu'il n'était pas parvenu à démonter le lave-main... Mais ça, il avait le droit de le garder juste pour lui.

L'inspecteur en formation arriva donc en avance, comme d'habitude. Il n'avait rien d'autre à faire de la journée et il s'était dit qu'il allait profiter de son temps libre pour reluquer les autres personnes, en tout bien tout honneur (c'était un policier, pardi ! S'il regardait les demoiselles avec tant d'attention, c'était bien entendu pour veiller à leur bien être et à ce qu'elles ne se blessent pas). Mais deux d'entre elles s'avéraient être un peu trop collantes et, malgré tout l'attraction qu'il pouvait avoir envers le sexe féminin, les demoiselles un peu trop pimbêches n'étaient pas vraiment sa tasse de thé. Il préférait quand il y avait du challenge ; pas quand celles-ci venaient littéralement vers vous sans que vous ayez à faire le moindre effort.
C'est à peu près à ce moment là que Yuè arriva. Habillée comme d'habitude (legging noir et haut ample, le tout en noir. Pourquoi pas mettre une brassière ? Elle devait mourir de chaud à la fin de leurs sessions), elle fit vite détaler les deux autres étudiantes avant d'attraper son bras et l'emmener le plus loin possible des gêneurs. Il resta bloqué quelques secondes sur la familiarité dont faisait preuve la jeune femme mais se concentra sur le sujet lorsqu'ils se retrouvèrent face à face sur le tatami (il ne se faisait pas beaucoup respecter d'habitude, c'est pour ça qu'il ne lui fit pas remarquer).  

"Oui. Je pense que tu es prêtes pour recevoir la technique ultime." Commença l'étudiant en psychologie, les bras croisés, le regard sérieux (chose rare, donc profitez). "Honnêtement, je suis de ceux qui pensent que la meilleure méthode pour s'en sortir quand on est face à quelqu'un, c'est le dialogue. Nombre de fois que je m'en suis sorti avec une petite insulte ou une remarque qui plait pas. Mais il est aussi bon de savoir quand se défendre, et c'est pour ça que je t'ai appris sur les derniers cours. Comment appliquer certaines prises, utiliser certaines clés ou attaquer les principaux points faibles de l'homme." Il hocha la tête, espérant donner davantage de poids à ses mots. "La technique ultime n'a rien de... secrète. Tout le monde l'a connait mais personne n'ose généralement l'utiliser. Principalement pour des raisons de culpabilité. Mais il faut savoir que, quand il s'agit de vie ou de mort, la culpabilité tu la jettes par la fenêtre. Quand il s'agit de te défendre face à un agresseur, surtout s'il est de sexe masculin parce qu'il est de notoriété publique que les hommes sont plus forts que les femmes ne me frappez pas, je ne fais que jouer mon personnage il ne faut pas hésiter à employer les grands maux contre les grands remèdes. Attends ce n'est pas comme ça que ça se dit. ENFIN c'est pas important !"
Il s'avança vers la jeune femme, jusqu'à être très, très, très proche d'elle. Lui ça ne le gênait pas d'être à portée de galoche d'une demoiselle. La tension, il adorait ça. Elle, sans doute un peu plus, car elle avait certaines appréhensions envers les hommes eeeet c'est compréhensible. "Tu t'approches de lui..." Il s'approche d'elle. "Tu le regardes dans les yeux..." Il l'a regarde dans les yeux. "Et tu fais disparaître sa future descendance en enfonçant ton genou entre ses jambes." Et il... Non, quand même pas, faut pas déconner. "Quand t'es face à un homme et qu'il est trop insistant, la meilleure chose à faire c'est de le frapper là où ça fait mal. Les yeux c'est très bien mais il peut porter des lunettes. Le ventre c'est good, mais on est en Corée du Sud, la moitié des séoulites ils vont à la salle de sport et quand ils parlent de six packs, c'est pas du pack de bière. Mais il y a une partie du corps que tu peux pas muscler et c'est ici" dit-il en pointant la partie basse de son propre corps "et c'est ici que ça fait le plus mal. T'as pas à t'inquiéter pour les futurs enfants qu'il n'aura plus jamais. S'il t'emmerde ou t'agresse, il paie l'addition. Et je peux t'assurer, ça fait atrocement mal." Il grimace et fait un pas en arrière. "Bon, maintenant, essaie sur moi."

Attends, il est sérieux là ?

Alex resta immobile, fixant Yuè, avant de finalement se rétracter. "Bon en fait non, rien que d'y penser ça me fait super mal donc on va éviter. Tu pourras essayer la prochaine fois que t'as une déconvenue avec un mec et tu seras étonnée de l'efficacité d'un coup de genou dans l'entrejambe de quelqu'un. Et oublie pas. N'hésites JAMAIS à le faire. Bon, assez parlé. Commence par t'échauffer, je dois vérifier si t'as bien assimilés les prises que je t'ai apprises la semaine dernière."

"Et tu as pas une brassière ? Tu dois crever de chaud, dans cette tenue."



(c) ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
avatar
AGE : 22 AVATAR : Seulgi-RedVelvet POINTS : 228

NOUS A REJOINT LE : 04/12/2017

MESSAGES : 243

meme queen
Voir le profil de l'utilisateur

Message  Sujet: Re: The only person to overtake is the one whom you were yesterday  ft.Jung Alex     Sam 13 Jan 2018 - 15:55

 

The only person to overtake is the one whom you  were yesterday  ft.Jung Alex

Im Yuè & Jung Alex




La jeune fille releva un sourcil en écoutant les paroles de son professeur. Utiliser le dialogue est une des meilleures solutions ? Elle ne le pensait pas vraiment, mais sûrement était-elle trop pragmatique pour prendre le temps de discuter avec quelqu'un qui lui fait du tort. Et puis, jeter sa culpabilité par la fenêtre si on doit vraiment se défendre en cas d'urgence ? Elle ne se rappelait pas avoir ressenti de la culpabilité une seule fois dans sa vie. Elle était plutôt du genre rancunière. Elle repensa tout de même à certaines occasions qui lui aurait permis de se défendre par le passé. Jamais elle n'avait saisi ces chances et elle comprit maintenant qu'elle avait toujours pensé à ce qu'il aurait pu arriver au coupable. Inconsciemment, elle culpabilisait. Elle se mordit la lèvre en remarquant que le jeune homme devait être particulièrement bon dans ces études en psychologie. 

Elle se crispa légèrement quand celui-ci s'approcha d'elle pour mieux lui expliquer. Elle le regarda très mal en voyant que celui-ci reproduisait chacune de ses instructions. Il allait vraiment lui mettre un coup… Elle grogna légèrement quand celui-ci s'écarta d'elle. Il se moquait d'elle ? Elle se claqua mentalement en réalisant qu'elle avait un peu exagéré la situation. Il ne l'aurait aucunement frappé, ça, c'était sûr. Elle devait arrêter d'être aussi stressée.

Après ce petit événement sans gravité, elle évalua la méthode qu'Alex lui proposait. Cette technique n'avait effectivement rien de bien secret ni bien même quelques choses d'original. Sauf quand y repensant bien, c'était la meilleure chose à faire en cas de problème avec la gente masculine. Elle resta pantelante quand celui-ci lui demanda de le prendre en cobaye. Il ne devait vraisemblablement pas être sain d'esprit en ce moment. Son ange gardien lui souffla certainement le bon chemin à prendre, car il se ravisa vivement. Un sourire en coin se pointa sur son visage. De toute façon, elle ne l'aurait jamais fait ici aux yeux de tout le monde. D'une pour ne pas l'humilier devant tous les sportifs présent et de deux, parce qu'elle voudrait le garder en vie assez longtemps.
" Pff, idiot va " chuchota-t-elle doucement pour ne pas qu'il l'entende. Quoique, elle était sûr qu'il entendait ses petits commentaires. Ça la dérangeait un peu. Elle n'aimait pas montrer sa vraie personnalité. Pour elle, s'accommoder à la personne en face était le meilleur moyen de se faire accepter et apprécier. Elle n'avait pas tout à fait tors, mais elle comprenait petit à petit qu'être accepter pour ce qu'elle était, lui permettait d'être plus honnête avec elle-même. Parce que c'est plutôt triste à dire, à force d'adopter un comportement hypocrite, elle ne savait plus qui elle était vraiment.

Elle allait commencer ses échauffements habituels comme lui avait demander ou presque ordonné l'étudiant. Il fallut cependant qu'il pose la question qui fâche. Elle pinça doucement ses lèvres prouvant son malaise. En fait, elle portait une brassière sous ses vêtements, c'était son manque de confiance qu'il l'avait poussé à porter son long t-shirt. Déjà qu'elle avait la terrible impression que tous les gars la reluquaient. Alors si en plus elle devrait gérer les regards étonnés et inquisiteurs sur ses cicatrices, elle ne tiendrait pas. Elle inspira doucement pour répondre négativement seulement aucun son ne voulut sortir de sa bouche. Intérieurement, elle voulait être la plus honnête possible à l'encontre de son prof'. Il avait gentiment accepté de l'aider, ainsi, c'était normal de lui rendre la pareille et non de lui cacher certaines informations qui pourraient l'aidez à mieux comprendre le ressenti de la Chinoise. 
" Je ... Je, elle se racla la gorge pour reprendre de l'assurance, je ne veux pas qu'on voie mon corps, vraiment pas. Je ne sais pas si tu as une petite idée du pourquoi du comment, ou non, de toute façon ce n'est pas le plus important. Juste, sache que ce n'est absolument pas possible pour moi de porter ma brassière "
Elle avait essayé, mais au final elle avait détourné sa phrase pour ne pas complètement tout lui dire. Le pire dans tous ça était qu'elle ne s'était pas rendu compte qu'elle avait avoué avoir une brassière avec elle . Pourvu qu'il ne l'oblige pas à la porter ? Essayant bêtement de détourner la conversation, elle débuta rapidement ses échauffements. 


(c) ANAPHORE

◊◊◊


   
In the blurry memories. From the other side of my dreams. You call me. That voice gets clearer and clearer.As it pulls me in my dream. I’m pushing you out, I’m turning away. Pushing you out from my memories. But because of your thick scent in my head. I’m endlessly in pain and in pain again whatsername.
   
Revenir en haut Aller en bas
avatar
AGE : 25 AVATAR : Kang Daniel - Wanna One POINTS : 175

NOUS A REJOINT LE : 18/11/2016

MESSAGES : 412

♕ Nº1 ROMANTIC MEMBER
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

Message  Sujet: Re: The only person to overtake is the one whom you were yesterday  ft.Jung Alex     Mar 16 Jan 2018 - 22:24

 

The only person to overtake is the one whom you  were yesterday  ft. Im Yuè

Im Yuè & Jung Alex




Alex détestait se mêler des affaires des autres ; il avait tant à faire avec lui-même déjà, alors s'occuper des autres, activité chronophage à souhait, c'était pas pour lui. Mais il accepta sans réfléchir lorsqu'on lui proposa de venir en aide à Yuè. Faut dire que l'ami en commun des deux étudiants avait eu le nez fin en exhibant une photo de la demoiselle lorsqu'il lui demanda ce coup de main. Ji Hoon accepta tout de suite. Sans hésitation. Et il ne le regrette pas forcément, car la jeune femme s'avérait être quelqu'un de timidement adorable. Son appréhension vis à vis des hommes était quelque chose d'étonnant mais sa volonté de combattre cette "faiblesse" était somme toute courageux. L'inspecteur en formation respectait ça. En plus elle était jolie.

Et intelligente ! Elle comprit très rapidement qu'Alex était un idiot. Ce dernier fit mine de ne pas entendre mais il ne put s'empêcher de sourire. Cela ne le dérangeait pas d'être appelé comme ça, puisque c'est ce qu'il était dans le fond. Et entendre son élève commencer à ouvrir les portes vers son cœur, c'était cool. Ca voulait dire qu'il n'avait pas perdu la main avec les filles !
Ils commencèrent à s'échauffer lorsque l'aîné demanda à la cadette pour quelle raison cette dernière ne se mettait pas davantage à l'aise. Il remarqua à quel point sa question la mit mal à l'aise mais il ne retira pas sa question. Mettre mal à l'aise les autres, c'était son petit plaisir personnel. Mais c'est à ce moment là que l'inattendu survint : Alex qui s'attendait à ce que Yuè esquive sa question, s'étonna de la voir prendre son courage à deux mains et lui répondre. Et sa réponse était... curieuse.

"Tu n'as pas besoin de te justifier, tu sais. Tu as le droit de porter ce que tu veux !" Répondit l'étudiant en psychologie, calmement. "Mais je comprends. T'es pas la première fille que je connais qui complexe sur la taille de sa poitrine. Et je préfère les personnes pudiques aux femmes qui font le concours de qui montre le plus de cm² de peau. D'autant plus que ton tshirt te va bien !" Il esquissa un timide sourire tout en continuant de s'échauffer les articulations.
"Je n'aime pas non plus, personnellement. J'ai des cicatrices ici et là et j'ai remarqué qu'il était plus simple de ne pas les montrer plutôt que d'expliquer pourquoi je les ais." Il leva un peu son t-shirt, montrant ses côtes et une partie de son dos, dévoilant quelques cicatrices ici et là. "Je me faisais battre par mon vieux quand j'étais jeune. Et j'ai une GROSSE cicatrice sur les fesses, mais je crois que tu préfères que je ne te la montre pas." Il rebaissa son t-shirt et haussa les épaules ; "Sauf si t'insistes hein. Donc ne t'en fais pas, je ne vais pas insister pour que tu te mettes en brassière. Je suis pervers mais je ne suis pas un criminel."

Il se remit ensuite en position, invitant Yuè à lui faire des prises qu'il lui avait enseigné. Il n'y avait rien de mieux que de mettre en pratique ce qu'elle avait appris et répéter encore et encore ce qu'elle avait visualisé. Et pour ça, Alex acceptait d'être un cobaye humain, volontiers. "A force de m'avoir sur le dos tu vas peut-être finir par t'habituer aux mecs. Je n'ai jamais eu de problème avec le sexe opposé moi, parce que j'ai grandi avec deux sœurs et que je n'ai eu que des cousines."



(c) ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
avatar
AGE : 22 AVATAR : Seulgi-RedVelvet POINTS : 228

NOUS A REJOINT LE : 04/12/2017

MESSAGES : 243

meme queen
Voir le profil de l'utilisateur

Message  Sujet: Re: The only person to overtake is the one whom you were yesterday  ft.Jung Alex     Mar 30 Jan 2018 - 19:12

 

The only person to overtake is the one whom you  were yesterday  ft.Jung Alex

Im Yuè & Jung Alex




Il était totalement clair que la jeune fille ne s'attendait pas à une réponse aussi pleine de bon sens. Elle aurait pourtant dû s'y attendre venant de lui. Elle haussa les sourcils en repensant à la réflexion qu'il fit  sur le tour de poitrine. Même dans ce genre de conversation, il réussissait à glisser des petites phrases  du genre. N'empêche, il en savait plutôt pas mal sur les complexes des filles lui !
« Tu racontes souvent t'as vie comme ça aux gens ? Bon après, c'était pour m'aider , alors je  devrais pas me plaindre . Je dois te remercier tout en disant que t'es un chic type, là ? Non, si je le dis  tu serais capable d'une phrase du genre : « Je le sais déjà, merci ! » .  Elle avait lâché ça d'une traite prenant une voix bien clair et forte. C'était sa méthode à elle de reprendre confiance et de redevenir le style de femme forte qu'elle prenait d'habitude. Elle avait lâché prise lors de cette séance, ce qui n'était pas du tout acceptable.

Elle se mit ensuite en position comme il lui avait demandé et reprit la conversation à la suite de la remarque du jeune homme. « Vraiment que des filles ? Je pourrais presque te dire que t'as eu de la chance. Moi, j'ai vécu qu'avec mes grand-frères , des petits cons » Sur ce point-là , il était clair que Yuè n'avait pas  gagné au loto. Plus grand qu'elle de quelques années à peine, ils la regardaient de haut, des rictus arrogants collés à leurs visages couleurs nacre. Elle se souvenait encore de toutes ces années, où impuissante, elle regardait tout le monde la laisser de côté pour aller embrasser ces deux petites courges, habillées ainsi que coiffer comme des rois. Qu'est-ce que ça avait le don de lui hérisser le poil ! En clair, c'était terriblement terrible.

De nouveau perdue dans ces pensées, elle ne se rendit pas compte de son acte de violence non modéré envers son professeur. En effet, la sino-coréenne, tellement irrité par le souvenir de ses frères, c'était involontairement emporter contre son adversaire de combat. La seule chose de bien à tirer de la situation était que la prise qu'elle venait de lui faire était incroyable efficace. Ce qui, en somme démontrait d'énormes progrès. Seulement aurait-il fallu qu'elle agresse quelqu'un qui lui veut vraiment du tort. Sa victime n'avait absolument rien demandé. Elle regarda Alex, partagé entre l'inquiétude et l'envie de rigoler. Il était couché à terre, les yeux écarquillés comme s'il avait vécu la plus grande surprise de sa vie. Pour sa gouverne, on ne se fait pas mettre à terre par une jeune fille aux apparences plutôt fragile et douce, si ? Reprenant son sérieux, elle se rapprocha de lui pour s'enquérir de son état. « Heu... Ça va ? Je ne t'ai pas cassé quelque chose au moins ? Oh mon dieu, je suis vraiment désolé, je suis aussi choquée que toi. J'aurais jamais cru pouvoir faire ça de toute ma vie, moi. »  


(c) ANAPHORE

◊◊◊


   
In the blurry memories. From the other side of my dreams. You call me. That voice gets clearer and clearer.As it pulls me in my dream. I’m pushing you out, I’m turning away. Pushing you out from my memories. But because of your thick scent in my head. I’m endlessly in pain and in pain again whatsername.
   
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Message  Sujet: Re: The only person to overtake is the one whom you were yesterday  ft.Jung Alex     

Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
The only person to overtake is the one whom you were yesterday  ft.Jung Alex
 Sujets similaires
-
» Le premier rpg/3rd person shooter de 40k: space marine!
» you're my person, you ll be my person (eliott)
» •Crows Zero•
» Nou di ke se mantalite ki fè nou an reta. Eske se pa kilti nou pito?
» Can't Blame White People.


 :: seoul :: Jamsil
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: