light on (hyowen)

 

YOOOO, envie de gagner quelques Candy Canes ? Pas de problème, viens jouer à la Roulette de Noël juste ici !
LAST CHRISTMAS, I GAVE YOU MY HEART ~ Le MARCHÉ DE NOËL fait son grand comeback !
V17 de Hundred Miles, omg, t'y crois ? Moi pas...
Et comme la sainte saison des Lindors et des mandarines est enfin arrivée, j'te propose de CHECKER L'ANNONCE
pour voir ce qu'on te réserve ce mois-ci !
Viens gratter quelques cases de notre CALENDRIER DE L'AVENT ! Tous les jeux de la saison sont à découvrir ICI !
ALL I WANT FOR CHRISTMAS IS YOUUUUUU ! Un petit Secret Santa ça te dit ? Pour participer c'est ICI !


Partagez | 
avatar')">
AVATAR : nam taehyun POINTS : 162

NOUS A REJOINT LE : 06/08/2017

MESSAGES : 216

☢ BURNING AMBITION
Voir le profil de l'utilisateur

Message  Sujet: light on (hyowen)     Sam 25 Nov - 21:03

light on
pourpre le monde au mois de novembre, pourpres sous ses pieds les feuilles mortes qui craquent quand il le foule – poings enfoncés dans les poches, fin d’après-midi frissonnante, et owen les lèvres gercées, brisées par le froid et l’anxiété, qui claque le bitume froid de l’automne d’un pas-fantôme. invisible owen, toujours là sans y être, ombre qui se faufile entre les bâtiments, des éclats ternes dans les pupilles – owen mort-vivant, owen remonté des entrailles des enfers pour se claquer la tronche contre une humanité qui vaut pas mieux, qui vaut plus rien à ses yeux.

inspire, expire – ses doigts qui viennent machinalement chercher une clope qu’il trouve pas au fond de sa poche, tout juste un briquet qu’il effleure et le tabac du coin qui est pas ouvert, alors il jure en silence, dans un coin de son crâne, les ongles rongés, bouffés par l’amertume, et rien pour encrasser ses poumons. rictus nerveux, léger, qui pointe au bord de ses lippes – fraction de seconde amère et épuisée, owen il veut ce que le monde peut pas lui offrir. alors alors, owen, carcasse vide qui se glisse sur la selle de son vélo, trois coups de pédales pour se lancer dans le vide, se lancer dans le rien.

alors il taille le chemin sans le vouloir tout d’abord – il commence par se perdre, parce qu’il a cessé de faire attention une seconde, et puis par reconnaître quelques endroits, et c’est sûrement comme ça que l’idée s’insinue dans sa boite crânienne, et se loge derrière son front, trois lettres et une adresse dont il se souvient – t’y seras, t’y seras pas, pile ou face, et tant pis pour le reste. début de soirée, les lumières de la ville qui s’éveille alors que le soleil a pas encore totalement disparu – instant étrange, fascinant, jeux de lumières qui s’entrecroisent et qui lui plaisent, entre-deux éthéré, la sensation de flotter entre deux mondes ; à deux doigts de, de
de basculer vers a i l l e u r s.

des idées floues qui s’installent dans son crâne, au rythme des immeubles qui s’effacent sous la vitesse de ses coups de pédales, et qu’il chasse d’un battement de paupière – c’est con, ça vient jamais au bon moment, promis un jour il viendra te voir et il sera souriant, mais peut-être pas aujourd’hui, aujourd’hui c’est comme d’habitude, c’est tout qui se retourne et c’est peut-être pour ça qu’il se pointe. c’est peut-être pour ça aussi, qu’il réfléchit pas, qu’il calcule pas et qu’il se rétame contre le béton quand il dérape avec un peu trop d’ardeur – jean troué, il voit déjà sa sœur soupirer, et les genoux, les genoux niqués, pourtant il remonte, repart, encore et toujours. inspire, expire – t’en diras ce que tu voudras, tu feras ce que tu voudras, tout ce qu’il sait c’est que maintenant, maintenant il est là.

la bécane laissée pour morte en bas de l’immeuble, il se glisse derrière un autre dans la cage d’escalier – prend pas la peine de prendre l’ascenseur et se hisse jusqu’à ton pallier par l’escalier, les marches deux à deux, puis une main qui se perd dans sa propre tignasse pour l’arranger sans succès. le couloir, puis ta porte. il songe à faire demi-tour l’espace d’une demi-seconde, mais tu comprends il a toujours pas de clope – et ça résonne comme un prétexte à la noie, au fond il sait pas pourquoi il est là. trois coups qu’il frappe, et l’attente, et après tout t’es peut-être même pas là – demi-tour sur lui-même et le dos qui vient s’appuyer contre ta porte, à bout de souffle, à bout de tout.
&




◊◊◊


god maybe i could have loved you if i had prayed another way, maybe i could have loved you in another life but ours now

♡ ♡ ♡
Revenir en haut Aller en bas
avatar')">
AVATAR : Song Min Ho (Mino - Winner) POINTS : 69

NOUS A REJOINT LE : 11/10/2017

MESSAGES : 20

Voir le profil de l'utilisateur

Message  Sujet: Re: light on (hyowen)     Sam 9 Déc - 19:41

light on
Le soleil commençait à peine à se coucher quand Hyo émergea de son cocon de chaleur pour retrouver la froideur ambiante de sa piaule qui faisait se hérisser ses poils. La peau presque totalement nue et recouverte de chaire de poule, le brun souleva un tas de fringues balancées un peu au hasard qui trainaient là pour trouver un jean large et un sweat afin de recouvrir son corps seulement orné d’un boxer. Il ne prit même pas la peine de refermer son haut plus par flemme qu’autre chose et se dirigea comme à son habitude vers sa cuisine dont l’état ferait peur à sa tante et se fit couler un café bien serré en ignorant la montagne de vaisselle dans l’évier. Au pire il tarderait pas à se ramener une nana énamourée qui serait assez naïve pour arranger tout ça en espérant caser le dealer. Nana qu’il finirait bien évidemment par jeter au bout de deux ou trois jours. Non il n’avait pas honte. A vrai dire il s’en foutait totalement, il était d’ailleurs loin d’avoir ne fut-ce qu’un remord. C’était pas son genre de se remettre en question.

La tasse fumante dans la main, il ne manquait qu’une seule chose pour compléter son rituel hebdomadaire. Pour ça il se saisi simplement de son joint à moitié entamé et alla se poser près de son ordi flambant et son matériel après  l’avoir allumé. Il avait eu ce beat qui l’avait obsédé déjà avant de se coucher et encore à cet instant et il n’y avait qu’une chose à faire selon lui, en faire un son qu’il utiliserait certainement pour y poser ses mots. Ou alors il le cèderait à un de ses potes, il verrait bien. Alors il ouvrit son logiciel de composition et se plongea dedans sans réserve, enchainant pétards et marmonnements incompréhensibles. Rien n’aurait pu le tirer de son œuvre en construction, même pas sa gorge asséchée et son ventre qui grognait sa faim. Rien sauf peut-être des coups répétés contre sa porte. Sortant de sa transe musicale, Hyo hésita un instant à faire le mort et à laisser l’autre se les geler dans le couloir mal éclairé mais fini par râler, coinçant son énième bédo entre ses lèvres avant de traîner des pieds jusqu’à son entrée. Méfiant il regarda par le judas mais ne vit strictement rien. Un autre moment d’hésitation puis le rappeur se décida à ouvrir le pan de bois brusquement, surprenant certainement celui ou celle qui s’invitait sans s’annoncer.

Lui aussi fut surpris de voir que l’autre s’était bêtement appuyé contre sa porte. Il le regarda perdre l’équilibre sans bouger ne fut-ce qu’un orteil pour l’aider à rester debout. Allait-il chuter ? P’têtre bien mais c’était pas son problème. Du moins pas temps qu’il ignorait son identité d’autant plus inconnue puisqu’il faisait quasi noir dans son appart seulement éclairé par l’écran de son pc. Néanmoins en y regardant bien, il pu reconnaître ce visage plus que familier. « Qu’est-ce tu fous là toi ? » l’interrogea-t-il en ricanant. « Les petits garçons comme toi ça devrait déjà dormir le môme. » continua l’hôte sans pour autant s’écarter pour le laisser entrer, tirant simplement une latte de sa fumette avant de lui recracher la fumée au visage. « Alors ya quoi ? ». Tout en tendant l’oreille pour connaître la raison de sa visite, Hyo bougea enfin pour retourner s’affaler sur sa chaise de bureau, la faisant couiner sous la douceur qu’il n’avait pas. Il retourna ensuite à sa création sans plus lui accorder d’attention, feignant le fait qu’il était complètement indifférent à la venue d’Owen. Feignant seulement.

&



Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
light on (hyowen)
 Sujets similaires
-
» Editeur light libre
» the light of aerendil
» Lucky Light
» Moon Light [Pouffy]
» Feather Light


 ::  :: Hyehwa :: Résidences
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: