This is a SOS / Ft Bo Ra

 

YOOOO, on se sent d'humeur diabolique ? Pas de problème, viens jouer à la Roulette d'Halloween juste ici ! N'oublie pas non plus la Banque à Points !
EVENT COMME AVANT. Sois un dingue et participe au BAL COSTUMÉ, dans l'horreur et dans les rires !
V16 de Hundred Miles, déjà ? Allez, viens prendre part à la fête maccabre, et découvre toutes les petites news en direct ! CHECK L'ANNONCE
en avant première sur HM, le LOUP GAROU GRANDEUR NATURE trouve vite les loups !


Partagez | 
avatar')">
AGE : 27 AVATAR : Jay Park POINTS : 50

NOUS A REJOINT LE : 26/09/2017

MESSAGES : 37

☮ I'M ON MY OWN
Voir le profil de l'utilisateur

Message  Sujet: This is a SOS / Ft Bo Ra      Mar 17 Oct - 23:32

Jimin & Bo RaWhen I Lost my mind. This is a SOS Le matin même t'avais entendu sonner comme si le feu se déclarait dans le couloir. La tête encore dans le cul de cette matinée que tu pouvais passer à te la couler douce en se week end tu t'étais dirigé vers la porte en enfilant un gilet censé cacher un peu ton torse dénudé. On dormait comme on veut non? Quand t'avais ouvert t'avais vu ce visage presque trop neutre, trop tout. Tu ne voulais plus le voir et pourtant il ne cessait d'apparaître encore et encore et t'étais loin d'en avoir fini avec elle. Car oui ton problème était de type féminin, et c'était toujours des sexe féminins qui te faisaient chier jusqu'à la moelle. Tu soupirais avant de voir ton bébé dans ses bras. Non vous comprenez pas Ton bébé dans ses bras c'était comme la chose la plus précieuse dans les bras d'un démon aux longues griffes. Tu détestais cette vision plus encore qu'elle. Mais rien n'allait mieux lorsqu'elle te le donna comme une donne un paquet, pour s'en débarrasser. Trop lourd, trop bruyant. C'était comme un résumé de tout ce que tu détestais le plus au monde. Sauf qu'entre tout ce bordel il y avait ce joli poupon que tu aimais plus que tout au monde.

C'est alors qu'elle était partie, comme elle était venue elle t'avait balancé le sac en te disant qu'elle ne viendrait pas pendant un moment, tu ne savais pas combien de temps, pourquoi tout ce que tu savais c'est qu'il allait falloir que tu sortes acheter absolument tout. Le sac qu'elle t'avait donné n'était pas bien grand et tu doutais qu'elle revienne de sitôt. Comme si elle avait été piquée par une mouche. Soupirant tu refermas la porte et t'occupa de ton petit bout. C'était comme une seconde chance. La rédemption certains diraient. Toi tu voulais ça comme la plus belle chose de ta vie et la seule chose que tu feras bien. Mais en ton sein tu sentais que quelque chose n'allait pas. Ce n'était pas toi, c'était lui. Il ne semblait pas aller bien et à la suite de son premier et deuxième biberon tes doutes se transformaient en affirmation. Il continuait de vomir ce qu'il mangeait et ses pleurs l'épuisaient autant qu'ils te faisaient paniquer. Ni une ni deux tu pris ton téléphone en essayant de bercer ce petit qui ne cessait de pleurer n'ayant d'autre moyen de s'exprimer. Répond... répond... Je t'en prie répond... A faire les cents pas tu aurais pu courir un marathon mais heureusement elle décrocha. Cette fille qui arrivait à t'aider avec ce bébé qui était arrivé comme un cheveu sur la soupe. Un très beau cheveu soit dit en passant. Bo ra !!! VIens m'aider. Je sais pas ce qu'il a mais il vomit et il arrête pas de pleurer. Je t'en conjure vient... Tu le sentais.. l'hôpital. De toute façon tu allais sûrement y aller mais tu voulais que quelqu'un te rassure. Toi qui n'en avais rien à foutre de tout.. aujourd'hui tu paniquais.




.
© 2981 12289 0

◊◊◊


You're my sunshine, my drug and my love
Revenir en haut Aller en bas
avatar')">
AGE : 19 AVATAR : Bae Su Ji (Suzy - Miss A) aka petit boudin perfection T'es moche :) POINTS : 1557

NOUS A REJOINT LE : 05/08/2016

MESSAGES : 3951

BITCH PLEASE, I'M YOUR PRESIDENT
Voir le profil de l'utilisateur http://www.hundred-miles.com/t178-park-bo-ra-boraday

Message  Sujet: Re: This is a SOS / Ft Bo Ra      Mer 18 Oct - 14:06

this is a SOS
FEAT HEO JIMIN
Ciel bleu et lumière d’automne, Bora ne peut s’empêcher de frissonner en sortant du dortoir. La matinée touche à sa fin, et elle se traine à contre cœur hors du dortoir des Starchild. Il fait frais, pas exactement froid, mais le fond de l’air est plus mordant. Bientôt, l’hiver et ses problèmes reviendront, et la brune ne ressent qu’un pincement au cœur à cette idée. Comme si l’été n’avait été qu’un rêve et qu’elle se réveillerait bientôt, pour reprendre le long cauchemar entamé l’année dernière. Sa tête dodeline de gauche à droite. Faut toujours qu’elle éprouve des peurs irrationnelles. Ses mains s’appliquent sur son visage, qu’elle frotte rudement pour se réveiller autant que pour chasser ses idées noires. Y a pas de raison que ça recommence, tout va mieux. Mais indéniablement, et comme chaque année, l’arrivée de la mauvaise saison la rend morose, et anxieuse. Ses cheveux sont en bataille, auréolant son visage un peu tiré par la fatigue. Elle a dormi chez Inseong la nuit passée – d’où sa présence dans un dortoir qui n’est pas le sien. Ils ont tardé à se coucher, et plus encore à se lever, mais malgré la grasse matinée, elle se sent encore léthargique. Accélérant le pas vers son propre dortoir, elle réajuste son manteau de laine, deux tailles trop grand et usé par le temps. Faudra qu’elle en achète un nouveau. En même temps que des chaussures pour remplacer ses vieilles godasses. L’idée la séduit autant qu’elle la révulse. Elle aimerait bien changer sa garde-robe, mais le shopping, ça n’a jamais été son truc. Son sens de la mode est aussi aiguisé qu’un couteau à beurre.

Elle est presque arrivée lorsque son téléphone se met à vibrer dans sa poche. Est-ce qu’Inseong la rappelle parce qu’elle a oublié quelque chose ? Elle réfléchit un instant, sans trouver quoi, et se décide à sortir le cellulaire des profondeurs laineuse de son manteau. C’est pas le Starchild, mais bien le nom de Jimin qui s’affiche sur l’écran. Elle décroche à la hâte, et n’a pas le temps de dire un mot qu’il la hèle à travers le micro. « Il ? Oppa de quoi tu parles, qu’est-ce qu’il y a ? » Elle sent la paniquer percer dans sa voix, et elle abandonne déjà l’idée de rentrer. Ses pas la guide vers la station de métro alors qu’elle tente de comprendre la situation. « Le bébé ? Ton bébé ? Calme toi ok ? je suis en route, mais en attendant surveille-le, et essaye de lui donner à boire, pas beaucoup pour qu’il ne le rende pas, juste une petite gorgée de temps en temps. Faut qu’il reste hydraté ok ? » Elle réfléchit à toute vitesse. Bora garde des enfants depuis des années, elle adore ça. C’est loin d’être la première fois qu’elle est confronté à une situation dans le genre, mais elle n’est ni médecin, ni à même de l’aider à travers un portable. « Je suis en chemin, attend moi. »  

Elle sort en hâte du métro et remonte les marches quatre à quatre, avant de filer vers l’appartement de Jimin. Une fois devant la porte, elle sonne fébrilement, essoufflée. Lorsque son ainé lui ouvre, la brune s’incline pour le saluer, puis elle pénètre dans l’habitation sans se faire inviter et s’approche du bébé. Il est rouge et convulsé, ses petits poings serrés à force de crier. « Il vomit depuis combien de temps ? » Sa main passe sur les joues du petit pour mesurer sa fièvre. « Il a l’air un peu chaud non ? On devrait l’emmener à l’hôpital je crois… »







◊◊◊

urban princess
Out on the terrace we breathe in the air of this small town. On our own cuttin' class for the thrill of it, getting drunk on the past we were livin' in ▬ Let's show them we are better
Revenir en haut Aller en bas
avatar')">
AGE : 27 AVATAR : Jay Park POINTS : 50

NOUS A REJOINT LE : 26/09/2017

MESSAGES : 37

☮ I'M ON MY OWN
Voir le profil de l'utilisateur

Message  Sujet: Re: This is a SOS / Ft Bo Ra      Mer 18 Oct - 21:50

Jimin & Bo RaWhen I Lost my mind. This is a SOS Comme si tout était facile de compréhension. Comme si elle connaissait parfaitement la situation et qu'elle était presque avec toi dans la pièce tu l'avais presque agresser pour savoir quoi faire. C'était rare, un Jimin stressé. C'était rare de te voir paniqué de ne plus savoir quoi faire. Lorsqu'on te demandait de réfléchir dans une situation généralement tu rentrais dans le tas sans te préoccuper de rien. Mais là il ne s'agissait pas d'autres personnes, il ne s'agissait pas d'agir bêtement. Tu tenais entre tes bras la chose la plus précieuse à tes yeux. L'être qui pouvait te faire sourire, paniquer, rire, pleurer. Il était tout pour toi et en ce moment tu te sentais démuni. Adieu le Jimin sûr de lui. Celui dont les muscles réglaient le problème. Celui qui redressait fièrement la tête en reprenant ses affaires lorsqu'il était sorti de la prison. Toutes ces années perdues et celles qui le seront encore à cause de ce bracelet, tu voulais prouver que ta fonction de père n'était pas entachée parce que tu avais été un connard, que tu avais fait des conneries. C'était en toi, tu le sentais. C'était aussi étrange de le dire que de l'entendre dire mais c'était comme ça. Alors quand dans tes puissants bras tu te sentais comme faible tu savais que tu avais besoin d'aide. Tes doigts avaient, directement et sans besoin de ton commandement, appuyer sur son prénom. Le dernier bip passé tu ne l'avais pas laissé parler, tu ne lui avais rien dit des commodités sociales. Rien n'avait d'importance. "oppa". Tu l'aurais taquiné sur ce surnom qu'elle te donnait souvent mais que tu appréciais même si tu l'embêtais avec. Mais ce jour là ce n'était pas le cas tu voulais juste qu'elle arrive, juste qu'elle te rassure comme un gamin qui serait seul face à ses démons.

Au bout du fil tu avais la personne la plus compréhensive qui soit. Alors que tes pas te guidaient de part et autre dans ton appartement tu essayais de le bercer en tenant toujours le téléphone comme une bouée de sauvetage. Avais tu déjà dit qu'elle était la personne la meilleure au monde? elle venait sans te demander plus et te donnait des conseils sans s'énerver sans souffler de devoir te rendre visite, de devoir t'aider et de ne pas rentrer chez elle. Te calmant quelque peu tu soupiras un bon coup berçant Jae comme tu pouvais. " Oui.. mon bébé. D'accord je vais faire ça.. Merci.. Je t'attends " Raccrochant tu balanças ton portable sur le fauteuil servant de canapé pour avoir les mains complètement libres. Très vite tu lui donnas un peu d'eau, petit par petit mais ses pleurs ne semblaient pas vouloir se cesser. Alors comme seul instinct tu le pris complètement contre toi ta grande main venant contre son dos pour le soutenir alors que ta bouche venait embrasser doucement son front comme réconfort suivi de quelques mouvements de jambes permettant de faire ressort et lui apporter un mouvement pour le bercer.

En entendant la sonnette tu te sens soulagé comme si tout allait se résoudre. C'était comme un soutien que tu ne pouvais espérer de personne d'autre. alors tu le laisses dans son fauteuil adapté avant de venir ouvrir la porte et saluer la brune. Tu étais dans un piteux état avec son haut trempé des pleurs du petit, tes cheveux en bataille de les avoir trop touché. Et pourtant tu semblais toujours inquiet, tu la suivis donc et regarda l'échange bref mais important entre les deux. Le voir rouge et presque à bout de force de pleurer te rendait fou. Mordant ton pouce tu la regardas. " Je sais pas, sa mère l'a ammené elle m'a rien dit et dès le premier biberon il l'a rejeté.. " Encore une fois tu te rongeais les pauvres peaux qui n'avaient absolument rien demandé. Et puis l'hôpital fut la seule solution alors tu enfilas ta veste et pris ton porte feuille ainsi que les affaires du petit. Tes gestes étaient mal assurés lorsque tu habillais ton petit bout mais la douceur se faisait ressentir. ON tomberait presque amoureux du papa mais pas de l'homme en dessous. Une fois prêt tu fais signe à la brune de le suivre et ferme la porte en tenant toujours le petit dans tes bras. " J'ai pas de voiture alors on va y aller en taxi.. Je suis désolé de te faire vivre ça.. "Au moins tu reconnaissais que c'était pénible. En d'autre circonstance il n'en aurait rien eu à faire, mais voilà Jae était là. Une fois le taxi trouvé, l'hôpital atteint c'est al salle d'attente qui fit revenir le vieux Jimin. La patience avait un seuil et ton seuil était bientôt atteint. "Tu penses que c'est grave ? "


.
© 2981 12289 0

◊◊◊


You're my sunshine, my drug and my love
Revenir en haut Aller en bas
avatar')">
AGE : 19 AVATAR : Bae Su Ji (Suzy - Miss A) aka petit boudin perfection T'es moche :) POINTS : 1557

NOUS A REJOINT LE : 05/08/2016

MESSAGES : 3951

BITCH PLEASE, I'M YOUR PRESIDENT
Voir le profil de l'utilisateur http://www.hundred-miles.com/t178-park-bo-ra-boraday

Message  Sujet: Re: This is a SOS / Ft Bo Ra      Sam 11 Nov - 23:27

this is a SOS
FEAT HEO JIMIN
Elle a toujours aimé les enfants. Leurs bouilles rondes, la fraicheur de leur peau, leurs rires. Même leurs pleurs, elle ne s’en plaint pas. Elle aime se sentiment d’œuvre pour eux, celui d’être responsable de leur petite vie, même le temps de quelques heures. Parce que c’est sa limite Bora. Veiller sur eux, les comprendre, leur donner un peu de tendresse aussi. Puis les rendre à leur parent, les regarder se retrouver, jalouser peut-être un peu. Bora ne veut pas d’enfant à elle. Jamais. Ô elle adorerait ça, c’est sûr. Mais l’idée d’être garant à temps plein d’un si petit être, pour elle qui n’a jamais connu la chaleur d’un foyer, c’est irresponsable. Personne ne lui a jamais appris. Et puis comment prendre le risque qu’il finisse comme elle ? Si elle disparaissait comme sa propre mère ? Elle ne veut pas l’imaginer. Le risque existe, et tant qu’elle sera là, elle ne l’imposera jamais à sa progéniture. Grandir tout seul, grandir caché, ce n’est une vie pour personne.
Mais oui, Bora aime les enfants. Viscéralement. Ça lui plait de se dire qu’elle les comprend, qu’elle est capable de prendre soin de quelqu’un d’autre qu’elle-même. Alors quand la voix de Jimin perce le micro du téléphone portable, elle n’attend même pas de comprendre, elle vient. Parce qu’elle sait qu’il est un peu perdu avec son nourrisson dans les bras. Qu’apprendre tout seul c’est effrayant, surtout avec un bébé entre les mains. Puis Jimin, il est pas comme ça d’ordinaire. Il est pas si inquiet. Ça ne fait que rendre sa frayeur sincère. Bora sait qu’elle doit être là pour lui maintenant.

Elle est fatiguée, et à présent presque aussi inquiète que Jimin, alors qu’il la fait entrer dans l’appartement. Elle a beau chercher à rester calme, elle n’en demeure pas moins préoccupée. Le bout de chou est malade après tout, ça n’est pas rien ! Elle efface le jeune père après un bref regard. Il est tout humide des pleurs du bébé, débraillé, décoiffé. Presque autant que le nourrisson qui s’égosille dans son cosy. Rouge, les joues marbrées, la colère pure, celle de l’inconfort qui ne s’en va pas. Comme si ses hurlements pouvaient l’exorciser. Pleurer est bel est bien la seule arme de bébé. Bora passe sa main sur son front. Il est chaud, moite aussi. Ni une ni deux, elle s’attèle à débarrasser le petit d’une couche de vêtement. « Il a chaud, on va la laisser comme ça. » Explique-t-elle en le laissant en body. L’emmener à l’hôpital est plutôt préférable. Il semble si agité, fiévreux… et les vomissements sont à eux seuls une excellente raison. Jimin acquiesce et soulève presque immédiatement son fils, avec une tendresse inattendue. Un vrai papa, songe Bora en souriant tendrement. La jeune femme le précède dans le couloir. La minute suivant, les voilà tous les trois dans un taxi, le bébé en larme dans les bras de son père. Ils atteignent l’hôpital plus rapidement que Bora ne l’aurait pensé, et se presse dans la salle d’attente des urgences, où Bora force à demi Jimin à s’assoir. « Je suis pas médecin, mais ça l’est probablement pas ! Soyons simplement prudent ! Et puis ils pourront te donner quelque chose pour le soulager. » L’étudiante effleure le front du petit, avant de laisser reposer sa main sur l’épaule de son compagnon. « T’en fais pas trop d’accord ? Tous les bébés tombent malade à un moment donné, tout ira bien ! » Le jeune homme ne semble pas très réceptif à ses paroles rassurantes. Il semble bouillir intérieurement, sa patience mise à l’épreuve par l’inquiétude et les pleurs renforcés de l’enfant. La brune soupire et s’éloigne vers le comptoir des infirmières. « Excusez-moi… ça serait possible d’ausculter le bébé ? il a de la fièvre et vomit. » Qu’elle explique à la hâte. L’infirmière acquiesce aimablement et les invite à la suivre vers un lit, sur lequel Jimin dépose le nourrisson. « Un docteur va venir vour voir. » Indique leur guide en s’éclipsant.






◊◊◊

urban princess
Out on the terrace we breathe in the air of this small town. On our own cuttin' class for the thrill of it, getting drunk on the past we were livin' in ▬ Let's show them we are better
Revenir en haut Aller en bas
avatar')">
AGE : 27 AVATAR : Jay Park POINTS : 50

NOUS A REJOINT LE : 26/09/2017

MESSAGES : 37

☮ I'M ON MY OWN
Voir le profil de l'utilisateur

Message  Sujet: Re: This is a SOS / Ft Bo Ra      Jeu 16 Nov - 23:41

Jimin & Bo RaWhen I Lost my mind. This is a SOS Avoir un enfant. Un magnifique défi que beaucoup relevait, souvent avec brio, que d'autres voulaient relever et attendaient le bon moment. Tu ne faisais parti d'aucune de ces catégories. Même pas de celle qui ne souhaitait pas avoir ce parasite qui semblait détruire leur vie. Tu n'avais pas une vision négatif des enfants, étant sûr de leur capacité à ruiner une vie, tu n'allais pas non plus dans le sens qu'ils étaient des êtres tout à fait fascinant qui nous tendait à une sensibilité et tendresse infinie. En fait, tu n'y pensais pas. Peut être cela avait été apporté par ton éducation mais tu ne concevais pas un enfant seul, sorti de nul part. Sans deux parties pour le faire, alors oui, tu voyais la finalité du mariage comme clef pour avoir un enfant. Et tu ne te voyais pas forcément te poser et te marier de suite. Enfin, c'était quelques années en arrière. La prison t'avait changé et t'avait rappelé la réalité de la vie. La passer avec quelqu'un à ses côtés devait être une sacré belle aventure. Tu avais vu ton âge augmenter et ta sagesse se voir augmentée également. Mais tout ça n'avait pas d'importance puisque tout ce en quoi tu croyais avait été détruit par cette annonce. " C'est ton fils". Parfait. Tu étais passé de taulard à père. Une belle évolution qui t'avait radicalement changé. C'est pourquoi tu l'aimes, c'est pourquoi tu t'inquiètes. C'est pourquoi tu te bats et tu fais tout pour lui donner le meilleur. C'est pourquoi tu appelles cette amie déjà pas mal occupée, lorsque tu cesses d'être fier et que tu avoues ta peur, ton inquiétude et ta faiblesse.

Quand tu la vois au pas de ta porte tu as l'impression de ne plus porter le fardeau seul, tu as l'impression d'avoir de l'aide, de pouvoir souffler et que tout irait bien. Ta tenue, ta dégaines tu n'y fais pas attention. Tu ne prends même pas le temps de détailler la jeune femme qui est fatiguée. Tu la rembourserai, lorsque tu seras revenu à tes esprits. Le petit est en pleur et ne cesse de se plaindre dans la seule langue qu'il connait. Et c'est sûrement l e plus stressant pour toi. "
Où tu as mal ? "
Tu aimerais qu'il réponde mais il ne se peut. Alors tu la regardes faire et comprendre ses besoins sans parler, sans l'examiner plus que ça. Comme si elle avait été sa mère et qu'elle le comprenait. Tu avouais aisément que ce statut de père n'était pas facile et que chaque personne qui comprenait mieux ton fils que toi te donnait l'impression d'être horrible. Et pourtant tu la remercies et obéit à tout ce qu'elle dit. En un rien de temps le sac sur l'épaule, vous vous retrouvez dans le taxi, puis à l'hôpital. Un trajet d'une rapidité et d'une lenteur tout à fait extraordinaire. Un calvaire t'entendre le mal de ton fils sans rien pouvoir faire, et le soulagement d'y arriver, d'être entouré. Si tu es solitaire, tu ne remercieras jamais assez la sociabilisation de t'apporter des aides précieuses. T'asseyant alors tu hoches la tête aux mots de la jeune femme. " T'as raison.. Je vais me calmer.. J'ai juste peur. Imagine qui lui arrive quelque chose. Je serai le pire père au monde de le laisser comme ça.. Je veux qu'il aille bien."Tes paroles n'avaient sûrement jamais autant été sincères et touchantes d'un coup. Tu ne cachais plus tes sentiments tu les étalais. Mais ton impatience venait se mêler à tout ça. Cette façon de ne pas être pris en charge, sûrement normale mais inacceptable pour toi. Tu regardes la brune et lui souris légèrement en berçant le petit trésor que tu tenais contre toi. Tu aurais sa garde, coûte que coûte. Lorsqu'on t'emmènes dans une salle grâce à la jeune femme tu lui souris et la remercie d'un baiser sur le front avant de poser le petit être sur le grand lit. Un médecin tarde mais arrive tout de même faisant de brève salutation avant d’ausculter l'enfant qui ne semble pas se calmer. Après quelques gestes et manipulations le médecin semble avoir trouver la cause et manipule tel un objet, fragile certes, mais tout à fait naturellement, ton enfant. Tu le regardes surpris et dubitatif mais tu ne peux que constater des pleurs qui cessent. "
Il fait sûrement une intolérance à son lait, cela lui provoque une indigestion et tous les désagréments qui vont avec; Son ventre doit lui faire mal, pour ça on le calme avec des massages et je vais vous prescrire un médicament à donner en cas de fièvre, maux en tout genre. Il est fait pour les petits. Pour le lait je vais vous donner le nom d'un qu'il tolérera.
t'annonce le médecin. Un silence prend la salle. Une intolérance. Tu regardes le médecin avant de regarder ton fils qui semble soulagé par des mouvements simples et bêtes. Un petit rire te prend avant que tu ne t'abaisses largement face au médecin reprenant Jae dans les bras. " Merci beaucoup" . Les instructions sont données, tu as tout en main et bien plus lorsque tu sors de la salle avec ton amie toujours présente. Le soulagement te fatigue mais tu la prends tout de même contre toi en tenant toujours Jae qui semblait exténué. " Encore merci Bora.. Viens à la maison je te sers à boire et je t'appelle un taxi, tu peux même dormir à la maison je dormirai dans le canapé "


.
© 2981 12289 0

◊◊◊


You're my sunshine, my drug and my love
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
This is a SOS / Ft Bo Ra


 ::  :: Hyehwa :: Hôpital
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: