▲ up▼ down
The last wheeze of something beautiful and transient ft Yuuki



 
HEP POTO, tu veux devenir un king de la roulette ? No prob, viens jouer à la Roulette juste ici !
TOO KOOL FOR SKOOL ♡ 27ème maj qui BRILLE tel une boule de cristal dans la nuit noire
CLIC ICI pour faire péter les news d'octobre ♥️
Wingardium Leviosa ! un peu de rêve et de magie, ça te tente ? viens vite T'INSCRIRE A L'ECOLE DES SORCIERS ♥️
NOUVEAUTÉS SUR HM ! Découvre les défis et nos semaines à thème : keur:
Tu entends ces hurlements, tous les soirs ?? what sors chasseur, pars à la chasse de Arcana la sorcière à mettre sur le bûcher !


Partagez | 
avatar
AGE : 20 AVATAR : Lee Hyeri (Girl's Day) POINTS : 20

NOUS A REJOINT LE : 17/02/2017

MESSAGES : 509

☢ BURNING AMBITION
Voir le profil de l'utilisateur http://www.hundred-miles.com/t1370-lee-eun-sun-sunny

Message(#) Sujet: The last wheeze of something beautiful and transient ft Yuuki Lun 28 Aoû - 18:37


The last wheeze of something beautiful and transient

Yuuki & Sunnie

Eun Sun, elle est comme tout le monde, elle a ses idoles bien précises. Les héros des dessins animés tels que Sophie Casterwill, Scooby Doo ou les Totally Spies ont cédé leurs places à des personnes bien réelles et encore vivantes. Parce que bien sûr qu’elle admire Voltaire, La Fontaine ou encore Zola parce qu’ils ont dénoncé des choses qui encore maintenant ne sont pas totalement réglées partout dans le monde. Mais elle admire encore plus les personnes qui se battent dans le présent qui font élever leurs voix pour défendre des causes comme par exemple Leonardo DiCaprio le fait par rapport à l’écologie. Et Eun Sun elle avait été choquée par la fermeture d’esprit des coréens la première année mais c’est seulement lors de sa deuxième année sur le sol coréen qu’elle se décida à agir. Elle participe aux manifestations quand elle le peut ou sur les réseaux sociaux cachée derrière un pseudonyme. Ses parents ne sont pas pour mais elle avait su persuader et convaincre qu’elle avait sa place là-bas. Elle a en horreur tout ce qui touche à l’injustice et croit en un monde meilleur. Elle le sent que c’est possible et il suffit de l’écouter parler pour comprendre que ça vient de son cœur, de ses tripes. Elle fait ce qu’elle peut étant donnée qu’elle n’est qu’une coréenne de dix-neuf ans.

Alors oui quand elle avait lu l’interview de Kwon Yuuki, le patron d’un bar à chats elle avait été très fière d’iel. Et elle avait compris pourquoi soudain elle ne l’avait plus vu quand elle se rendait toutes les semaines au café pour jouer avec les chats et faire le vide dans son esprit. Ce lieu c’est celui où elle prend le temps de se poser et de réfléchir à ses problèmes parce que le soleil a aussi des soucis même si il brille encore et toujours. Et c’est parmi les chats autour d’un chocolat chaud qu’elle trouve la solution à ses ennuis et aussi des idées pour ses écrits. Elle ne compte plus le nombre d’heures qu’elle a passé en train d’écrire dans ce petit café. D’ailleurs il faudrait qu’elle se rachète un nouveau cahier vu que celui qu’elle avait est complètement rempli. Mais ce n’est pas pour ça qu’elle y va aujourd’hui, non elle y va pour discuter avec Yuuki qui vient de rentrer de son séjour à l’étranger. L’une des photos d’iel dans son sac, elle pousse la porte du café et cherche le patron du regard. Elle est bien contente qu’il n’y ait pratiquement personne dans le bâtiment. Iel est en train de nettoyer une table alors elle tapote tout doucement son épaule comme si c’était une chose précieuse et qu’elle pourrait y briser avec sa maladresse.

- Excusez moi ?

Et la pauvre a l’air toute intimidée avec ses joues rougies, sa petite voix et les yeux brillants d’étoiles parce qu’après tout c’est la première fois qu’elle rencontre une de ses idoles. Elle a peur de la suite, elle doute mais décide malgré tout de finir ce qu’elle a entrepris. Elle ne sort pas cependant tout de suite la photo de son sac ne voulant pas tout précipiter.
crédit (c) Chaussette
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

Message(#) Sujet: Re: The last wheeze of something beautiful and transient ft Yuuki Dim 3 Sep - 1:31


The last wheeze of something beautiful and transient.

- lee eun sun — kwon yuuki -


“When something becomes so important to you that it drives your behavior and commands your emotions, you are worshipping it.”
J.D. Greear 
Apparence ∞ Aujourd’hui ce n’était pas il, ce n’était pas elle non plus. Aujourd’hui Yuuki était dans cet entre-deux qu’iel avait tant haï avant. Mais plus maintenant. Oh ce n’était pas pour autant que c’était plus facile. Non, loin de là. C’était toujours difficile de se réveiller avec cette sensibilité accru et des larmes plein les yeux. Parce qu’un corps de garçon, des vêtements qui ne collaient pas et toujours cette envie de trainer au fond de son lit et de se déclarer malade. Sauf que c’était Haneul à l’autre bout du téléphone, qu’il n’aurait pas cru à la maladie et aurait sans aucun doute débarqué dans l’heure pour s’assurer qu’iel allait à peu près bien. Alors iel avait pris sur lui, Yuuki avait pris soin de son apparence malgré tout pour aller au travail. C’était fini les hoodies trop grand et les cheveux à peine coiffés, le masque au visage et l’air fatigué. Iel avait appris à ne pas se laisser aller quand c’était cet entre-deux, ce non-genre, sans pour autant ne pas exister. D’abord avec Rosée et ses mots réconfortants et l’idée que ce n’était pas parce qu’iel n’avait pas de genre qu’iel ne pouvait exister, puis récemment lors de son voyage au Royaume Uni d’abord et aux USA par la suite. Iel avait pris confiance, assez pour s’accepter. Assez pour accepter d’être un peu plus actif dans la communauté. Être modèle photo par exemple ou encore répondre à une interview, accepter qu’elle soit publiée. Ce n’était pas pour autant que Yuuki comptait abandonner le café ou quoi que ce soit. Non loin de là, iel ne se voyait pas tout abandonner.

Alors aujourd’hui comme toujours l’androgyne était derrière le comptoir, qu’iel avait retrouvé avec joie à son retour, offrant des sourires aux clients, peut-être plus fragile que d’habitude mais là tout de même. A ses côtés paresseusement installé contre ses machines à café, Baron bien sûr la mascotte de l’endroit. Le félin avait une tendance à le coller, particulièrement quand il n’était pas au mieux de sa forme comme aujourd’hui. Mais ça allait, iel prenait sur lui et c’était d’une voix plus douce qu’à l’accoutumée qu’iel avait dit au revoir au couple qui venait de quitter le café. Attrapant un torchon pour nettoyer la table, il n’y avait pas beaucoup de monde en ce début de mois de septembre, puis on était au milieu de l’après midi, iel s’attela à la tâche non sans un rire quant à Haneul que l’on pouvait entendre chanter par dessus la radio alors qu’il était dans la cuisine. Oui ça irait pour aujourd’hui. Lae barista affrontait déjà le monde de manière plus sereine qu’auparavant acceptant au final cette troisième ‘version’ de sa personne bien mieux qu’avant. Ca n’empêcha pas Yuuki de sursauter en sentant quelqu’un lui tapoter l’épaule. Se retournant au final au : « Excusez moi ? » l’androgyne eut la surprise de voir une jeune femme le regarder d’un air intimidé avec des yeux brillants d’étoiles, ou alors de larmes ? Iel n’espérait pas.

« Bonjour ! Souffla-t-iel en douceur, se demandant si c’était la première fois qu’elle venait. Iel n’y croyait pas, iel était persuadae de l’avoir déjà vu avant. – Je peux t’aider ? Un conseil ? Après si tu veux commander, va au comptoir j’arrive tout de suite ! Puis tu auras Baron pour te tenir compagnie de toute façon. » Commenta-t-iel en montrant notamment le grand Maine Coon étalé de tout son long, attendant son lot de caresses.


code by lizzou — img/gifs by TUMBLR — 581 WORDS.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
AGE : 20 AVATAR : Lee Hyeri (Girl's Day) POINTS : 20

NOUS A REJOINT LE : 17/02/2017

MESSAGES : 509

☢ BURNING AMBITION
Voir le profil de l'utilisateur http://www.hundred-miles.com/t1370-lee-eun-sun-sunny

Message(#) Sujet: Re: The last wheeze of something beautiful and transient ft Yuuki Sam 9 Sep - 11:58


The last wheeze of something beautiful and transient

Yuuki & Sunnie

Il n’y a pas beaucoup d’endroits dans lesquels Eun Sun se rend régulièrement sans y être obligée. Elle a beau aimer son université parfois elle aimerait avoir plus de vacances, la vie d’une étudiante est compliquée entre les devoirs et sa vie sociale. Elle ne cesse jamais de se préoccuper de ses résultats en mode est ce que je vais réussir mon année ? Le stress des études ne semble jamais la quitter au fur à mesure que les examens se rapprochent et pourtant elle s’en sortira comme d’habitude brillamment. Elle brille non seulement par sa bonne humeur constante mais aussi par ses notes qui lui ouvriront à coups sûrs beaucoup de portes. Et puis Eun Sun elle est douée dans pas mal de domaines, la seule matière où elle n’a pas la moyenne c’est le sport. C’est comme si elle était l’eau et cette matière l’huile, ça ne se mélange pas à moins de retirer des ions. Elle a tout essayé en passant par les sports de balle où elle se prenait plus de ballons dans la figure qu’autre chose, elle avait tenté la natation mais à croire que c’est une pierre vu qu’avec tous ces efforts elle coule, elle avait fait de l’athlétisme ce qu’elle a abandonné rapidement étant donnée qu’elle n’arrive pas à maîtriser sa respiration. Non vraiment elle n’est pas douée pour cette matière et pour en revenir aux lieux qu’elle fréquente, elle n’a jamais trouvé que son université avait une âme. Alors que ce café en a une, ça saute aux yeux pour elle. Cet endroit n’est pas seulement cosy par sa taille ou par sa décoration, ce lieu semble avoir une histoire et c’est sûrement l’une des choses qui lui plaît le plus ici.

Elle est assez étonnée quand elle le voit sursauter généralement c’est elle qui fait les petits bonds sous la surprise. Et puis ce n’est pas comme si elle pouvait réellement faire peur, ce petit bout de femme est loin d’inspirer des terreurs nocturnes, c’est une véritable agnelle qui est incapable de faire mal à une mouche. Bien que depuis qu’elle ait vue le film éponyme, elle a un peu peur de cet insecte. Son cousin avait eu une très mauvaise idée de lui faire regarder ce long métrage. La brune secoue la tête quand iel lui demande si elle veut commander, non ou en tout cas pas maintenant. Elle regarde Baron à qui elle souffle un petit bonjour avant de le caresser légèrement histoire de se donner un peu de courage.

- Non merci enfin je commanderais peut-être après.

Doucement elle sort de son sac la photographie de iel de son sac. Elle a peur, peur de se faire refouler, peur qu’iel la prenne pour une fan hystérique. Et pendant une minute, sa voix semble lui être partie en vacances et finalement quand elle ouvre la bouche, c’est un murmure qui sort.

- Est-ce que je pourrais avoir un autographe s’il vous plaît ?

Et elle doute de son idée, peut-être n’aurait-elle pas dû venir ici. Peut-être qu’elle aurait dû faire comme si elle ne l’avait jamais reconnu quand elle viendrait encore dans ce café. Peut-être mais c’est trop tard pour revenir en arrière, ce qui est fait est fait et elle ne pourra rien y changer. Les regrets ça sera pour plus tard. Du coup elle est là à tendre la photo d’une main tandis que l’autre caresse Baron. L’angoisse la prend en otage et ne relâchera que quand elle aura vu si Yuuki réagit bien ou pas. Et les secondes semblent devenir des éternités et elle est en apnée appréhendant sa réaction.
crédit (c) Chaussette
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

Message(#) Sujet: Re: The last wheeze of something beautiful and transient ft Yuuki Sam 16 Sep - 12:23


The last wheeze of something beautiful and transient.

- lee eun sun — kwon yuuki -


“When something becomes so important to you that it drives your behavior and commands your emotions, you are worshipping it.”
J.D. Greear 
Apparence ∞ Le Neko no Danshaku avait toujours été un refuge pour Yuuki. Sans doute pas comme son appartement, ce cocon protecteur qu’iel avait construit de toute part, mais on s’en approchait. Le café avait été crée par les bons soins d’Haneul et de l’androgyne, l’ambiance calme et cosy reflétant ce que cherchait Yuuki dans sa vie. Iel avait voulu que l’endroit puisse être un havre de paix et de calme pour les gens venant s’y réfugier, que l’endroit puisse être relaxant au possible, la présence des chats aidant. Parce qu’iel avait toujours besoin d’un havre de paix. Quand les journées étaient difficiles qu’iel avait juste envie de pleurer un peu, beaucoup, à cause de ses souvenirs, de sa mère dont il n’avait plus de nouvelles, de son père aux coups de fils évasifs. Quand Yuuki avait envie de pleurer aussi parce que c’était difficile d’être genderfluid, parce qu’il avait toujours son cœur un peu meurtri aussi à cause de Sung Ho avec qui iel n’avait pas d’avenir. Quand iel avait le cœur lourd, et qu’il lui fallait la présence des chats, d’Haneul, et un bon chocolat chaud. Avec son meilleurs amis, ils avaient voulu que les gens puissent avoir un refuge quand leur cœur était lourd et la vie un peu trop douloureuse.

Et même si aujourd’hui était un jour sans, un jour où iel était dans l’entre deux, pas vraiment une fille, pas vraiment un garçon, Yuuki était assez relaxae. Assez pour sursauter quand une main s’était posée sur son épaule tandis qu’iel nettoyait une table, l’esprit ailleurs. Mais ça n’avait pas empêché Yuuki d’accueillir la jeune femme avec un sourire doux lui proposant de l’attendre au niveau du comptoir pour commander si nécessaire, lui annonçant même qu’elle pouvait caresser Baron le Maine Coon majestueux étalé de tout son long sur le dit comptoir. Et comme s’il avait entendu son nom, le chat s’était levé gracieusement pour finir sur la table que Yuuki nettoyait avant, un ronronnement s’échappant de lui, aux caresses de la jeune femme. « Non merci enfin je commanderais peut-être après. » Acquiesçant avec un sourire, lae barista avait fini par ranger son torchon au niveau d’une des poches de son tablier. Et iel n’avait même pas eu le cœur à rouspéter le chat de s’allonger sur la table qu’iel nettoyait, allant même jusqu’à passer sa main dans son pelage tendrement. Yuuki attendait simplement à présent de savoir ce qui pouvait nécessiter sa présence au près de la jeune femme, la tête penchée sur le côté un sourire d’encouragement face à la timidité qu’elle semblait lui montrer.

Lae barista ne s’attendait juste pas à ce qu’elle sorte une photographie de sa personne et qu’elle la tende dans sa direction, un couinement de souris en guise d’explication de même qu’un : « Est-ce que je pourrais avoir un autographe s’il vous plaît ? » Oh. Oui oh. Parce que c’était sans doute la première fois qu’iel recevait ce genre d’attention et l’androgyne ne savait pas comment agir. Un coup d’œil sur la dite photographie lui indiqua pourtant que celle-ci venait du magasine où iel avait posé. Ce magasine où iel avait surtout et avant tout été interviewé pour parler de sa vie, pour parler de sa condition. Une figure parmi d’autres dans la communauté. Iel avait même encore les cheveux pourpres sur celle-ci et ça lui arracha un sourire. Attrapant la photo de ses doigts tremblants, iel eut un sourire pour la jeune femme.

« C’est … surprenant. Désolae … Je m’y attendais pas. Tu … Tu fais partie de la communauté ? » Et c’était sans doute la question la plus stupide qu’ait pu poser Yuuki un jour, si bien qu’iel rougit de sa propre bêtise. « Je vais aller chercher un feutre derrière le comptoir, je … Tu es sûre ? C’est … Je suis désolae vraiment, c’est tout nouveau pour moi. »

code by lizzou — img/gifs by TUMBLR — 581 WORDS.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
AGE : 20 AVATAR : Lee Hyeri (Girl's Day) POINTS : 20

NOUS A REJOINT LE : 17/02/2017

MESSAGES : 509

☢ BURNING AMBITION
Voir le profil de l'utilisateur http://www.hundred-miles.com/t1370-lee-eun-sun-sunny

Message(#) Sujet: Re: The last wheeze of something beautiful and transient ft Yuuki Mer 27 Sep - 18:24


The last wheeze of something beautiful and transient

Yuuki & Sunnie

Eun Sun est une fille qui s’attache beaucoup aux lieux qu’elle connaît. Et le Neko No Danshaku l’avait attiré comme un aimant. Peut-être parce que le lieu reflète sa douceur, il est cosy et calme comme la coréenne. En tout cas elle avait eu le coup de foudre pour ce bar à chats. Ces derniers sont le deuxième point important qui fait qu’elle vient aussi souvent. Son désir d’avoir un chien ou un chat s’accroît avec les années malgré le refus toujours catégorique de ses parents. Alors elle traite les félins du café avec tellement d’attention et de tendresse que ça met du baume au cœur à ceux qui regardent la jeune femme jouer avec le minou. Elle sait très bien que ce ne sont pas les siens mais elle a du mal à voir les animaux vers d’autres clients. Un peu comme si ils lui mettaient un coup de couteau dans le dos. Et oui parce que le soleil n’a pas que des qualités, il a aussi des défauts comme la jalousie même s’il faut tout pour les camoufler. Pourtant qu’est ce que c’est dur de sourire quand la peur d’être remplacée lui tord les entrailles ! Elle le sait que ses peurs sont injustifiées et idiotes mais elle n’a tellement pas peu d’estime de soi-même qu’elle pense pouvoir être remplacée comme on le fait avec une paire de chaussettes. Néanmoins elle devrait faire plus attention aux autres et elle verrait sûrement qu’eux aussi ont peur de la perdre. Après tout perdre Eun Sun c’est comme perdre tellement douceur dans sa vie. Elle apporte beaucoup plus qu’elle ne le pense, elle trouve toujours ça normal sans concevoir que non ce n’est pas forcément normal pour tout le monde. Très peu de gens s’inquiètent car le soleil brille toujours sans même apercevoir qu’il est un peu plus terne qu’à l’habitude même si ceux qui la connaissent vraiment bien ont dû y remarquer. Alors non généralement quand elle va au Neko No Danshaku, ce n’est pas pour faire la fête mais juste pour se ressourcer en douceur que ce soit avec un chocolat chaud, les chats, tous les moyens sont bons pour que son sourire redevienne vrai.

Bon ce n’est pas comme ça que se déroulait cette rencontre dans les meilleurs scénarios mais elle est contente quand même du déroulement des actions. Et quand Yuuki lui demande si elle fait partie de la communauté, sa bouche s’ouvre mais l’habituel non ne franchit pas ses lèvres. A vrai dire, elle ne se l’est jamais demandée et n’en a aucune idée. La réponse négative c’est une habitude qu’elle a prise parce que ça ne colle tellement pas avec les valeurs de ses parents. Ils sont très traditionnels alors déjà quand elle les entendait parler des homosexuels avec une sorte de dégoût, elle n’a jamais osé leur dire que non elle ne leur ramènerait pas de garçons à la maison. Alors savoir si elle était de la communauté, non elle ne se l’était jamais demandé la vérité c’est plutôt que ça lui fout la trouille et qu’elle a rangé cette question comme ses problèmes dans une boîte imaginaire au fond de son esprit. Elle ne réalise pas qu’un jour tout va lui sauter à la figure et le soleil brillera sûrement beaucoup moins à ce moment-là. Seulement quelques secondes se sont écoulées et pourtant ça lui a semblé une éternité.

- En fait je ne sais pas.


Elle hoche la tête quand iel lui demande si elle est vraiment sûre autant qu’elle reparte de cet échange avec autre chose que des soucis en tête. Un petit sourire toujours sur les lèvres pour rassurer Yuuki et un peu pour elle-même.

- Oui s’il vous plaît et ne vous en faîtes pas, ce n’est pas grave.

Et sa main vient immédiatement revenir sur le pelage de Baron comme pour chasser cette ignorance de sa tête. Elle a toujours tout fait pour être la fille parfaite mais l’est-elle seulement ? Mais plus important est-ce une vie de vivre selon les désirs de ses parents et non les siens ? Elle a appris tellement de trucs pour eux, le tricot, comment être une maîtresse de maison parfaite. Elle s’est tuée à la tâche pour ramener des bonnes notes histoire qu’ils puissent se vanter lors des rencontres avec d’autres parents. Sait-elle qui elle est vraiment ? La réponse est non, elle n’a exploré que les aspects positifs de sa personne, sa douceur ou encore son innocence. Mais elle n’a jamais pris la peine de voir les zones d’ombre celles qui ne plaisent pas aux gens ou à la société. Ébranlée par ce constat, elle tente tant bien que mal de garder la face, les vielles habitudes ont la vie dure.
crédit (c) Chaussette
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

Message(#) Sujet: Re: The last wheeze of something beautiful and transient ft Yuuki Jeu 19 Oct - 18:49


The last wheeze of something beautiful and transient.

- lee eun sun — kwon yuuki -


“When something becomes so important to you that it drives your behavior and commands your emotions, you are worshipping it.”
J.D. Greear 
Apparence ∞ Même si iel posait à présent, même s’iel enchainait assez facilement étonnement entre son travail au neko café et quelques photoshoots qu’iel avait parfois. Ce n'était pas facile tous les jours en enchainant la logistique de café et les entretiens d’embauche avec les étudiants qui semblaient tous vouloir travailler avec Haneul et iel et les mails sur sa condition de genderfluid, sa condition de figure de la communauté. C’était bien la première fois que Yuuki avait le droit à ce genre de demande et celle-ci lae laissait pour le moins dans la surprise. Pourtant iel avait fini de s’excuse de sa gêne demandant par la même occasion sur la jeune femme ne faisait pas de la communauté. Parce que même si c’était un magazine américain, plus lu que des magazines japonais ou coréens, le public restait tout de même assez ciblé. Clairement si on ne faisait pas parti de la communauté lgbt+ ou qu’on ne s’intéressait pas un minimum sur le sujet, alors on ne pouvait pas connaître l’existence d’un tel magazine. L’androgyne aurait été moins surpris si elle avait tendu au final une autre photo que celle du magazine, il avait d’autres photoshoots maintenant à son actif.

« En fait je ne sais pas.
- Ah … Tu sais si tu … acceptes juste qu’il y a des gens différents de la norme … J’imagine que tu en fais partie … Il n’y a pas de carte d’abonnement ni rien.
Et Yuuki avait un léger sourire avant de s’essuyer les mains avec son torchon, demandant à la jeune femme si elle était sûre pour aller chercher un crayon derrière le comptoir.
- Oui s’il vous plaît et ne vous en faîtes pas, ce n’est pas grave. »

La laissant au bon soin de Baron qui s’étirait paresseusement sur la table précédemment nettoyée par lae barista, Yuuki se dirigea derrière son comptoir histoire d’aller chercher un feutre pour dédicacer cette fameuse photo. Vraiment même la surprise passée, iel avait toujours du mal à concevoir la situation tant ça le dépassait. Iel avait parlé dans l’interview inscrite dans le magasine qu’il ne voulait pas quitter sa vie actuelle, mais qu’iel serait toujours ravi de conseiller les gens via les réseaux sociaux ou encore des mails échangés. Mais de là à signer des autographes, il y avait un monde. En toute honnêteté l’androgyne ne voyait pas ce qu’il y avait de bien chez sa personne. Iel était toujours comme n’importe quelle personne. Si ce n’est qu’iel posait un peu, mais rien qui ne méritait autant d’admiration et des photos à dédicacer. Il y en avait d’autres des personnes non-binaires, genderfluid, d’autres qui se battaient constamment, même plus que Yuuki pour pouvoir vivre en accord avec ce qu’iels étaient. Iel avait la vie facile dans un sens. Clairement Haneul était son meilleur ami et l’acceptait comme la plupart des gens de son entourage. Certes iel ne parlait plus à sa famille, mais c’était du passé … Il y avait toujours sa tendre cousine Sinae, il y avait toujours Hansol, Heiko aussi, Iseul bien sûr … Non iel était bien accompagnae pour affronter la vie.

« Comment … Comment tu es tombée sur le magasine si c’est pas indiscret ? Sur le net ? » Yuuki s’était permis de poser la question en revenant avec un des marqueurs qu’ils gardaient derrière le comptoir pour noter les dates de péremption sur leurs produits … Enfin quand les chats ne jouaient pas avec. D’ailleurs l’androgyne était revenu avec un chat dans les bras, celui-ci ronronnant comme un petit moteur.


code by lizzou — img/gifs by TUMBLR — 586 WORDS.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
AGE : 20 AVATAR : Lee Hyeri (Girl's Day) POINTS : 20

NOUS A REJOINT LE : 17/02/2017

MESSAGES : 509

☢ BURNING AMBITION
Voir le profil de l'utilisateur http://www.hundred-miles.com/t1370-lee-eun-sun-sunny

Message(#) Sujet: Re: The last wheeze of something beautiful and transient ft Yuuki Dim 22 Oct - 15:17


The last wheeze of something beautiful and transient

Yuuki & Sunnie

Eun Sun imagine facilement le changement que ça a dû être dans la vie de Yuuki. Avant iel devait sans doute vivre une vie banale comme la sienne avec son lot quotidien de petits événements. Les rebondissements d’une vie plutôt simple dans l’ensemble, tout le monde est logé à la même enseigne. Personne n’a eu une vie facile, chacun a eu ses galères, ses coups durs et Eun Sun n’échappe pas à la règle. Et il n’y a pas de petits et de gros problèmes pour elle, chaque souci a la même taille de base après il est plus ou moins gros en fonction des personnes. Une mauvaise note par exemple pour pas mal d’étudiants c’est loin d’être un drame mais pour le petit soleil c’est une catastrophe parce qu’elle entend d’ici les cris de ses parents face à cet échec. Mais pour en revenir à Yuuki maintenant iel avait franchi une grande étape, iel était devenu une personne publique qu’iel le veuille ou non. Iel avait accepté de poser, de livrer une partie de soi dans les interviews. Et Eun Sun elle l’admire pour ça parce qu’elle n’aurait jamais eu le courage pour faire ce pas. Enfin pour l’instant, elle s’apercevra bien plus tard qu’elle n’a pas idée de tout ce qu’elle peut faire. Un jour, le soleil cessera de briller faussement mais ce jour n’est pas encore arrivé et en attendant, elle est là dans ce café avec Yuuki.

Un petit sourire amusé aux lèvres, elle imagine bien tous les genderfluids avoir une carte d’abonnement. L’idée est tellement ridicule ainsi que la scène qu’elle se représente dans son esprit que ça chasse un peu tout son questionnement. Ca ne sert à rien de se précipiter, elle trouvera les réponses à ses questions en temps et en heure pas avant. Inutile de se torturer l’esprit, elle saura qui elle est réellement quand elle le devra. Ce n’est pas la peine de vouloir forcer la main au destin, ce qui doit arriver arrivera.

- Merci.

Un simple mot qui veut dire beaucoup de choses pour elle. Merci pour cette remise en question plus que nécessaire. Merci pour la rassurer. Alors oui elle sait que Yuuki n’est pas quelqu’un de très célèbre et sûrement qu’elle n’aurait pas dû lui demander de lui faire signer un autographe mais ce qui est fait est fait et c’est trop tard pour faire marche arrière. Le gérant du bar à chats fera sûrement parti des oubliés quand plus tard on étudiera le cas des genderfluids. Eun Sun a toujours trouvé ça injuste que l’histoire ne retienne que les noms principaux, que ceux qui se sont mis en pleine lumière et non les personnes de l’ombre. Combien de temps a-t-il fallu pour qu’on parle de Jean Moulin dans les manuels d’histoire alors qu’il avait participé activement à la résistance ? Beaucoup trop de temps pour elle. Elle se moque bien des personnalités, elle ce qui l’intéresse ce sont les gens de l’ombre. Et promis une fois cette photographie signée, elle reviendra à des choses plus simples. L’autographe n’était pas obligatoire pour elle mais elle le voulait vraiment du coup elle a fait son égoïste sur ce coup-là.

- Oui, je suis tombée dessus sur internet.

D’ailleurs si ses parents tombaient sur ce site nul doute qu’ils auraient une crise cardiaque et qu’ils l’enverraient immédiatement en pension. Caressant Baron, elle se pose sur l’une des chaises. Le chat grimpe sur ses genoux et elle caresse cette machine à ronrons. Et elle est bien là, le félin sur les genoux dans cet endroit où généralement elle a son ordinateur ou ses carnets pour travailler sur ses écrits. Mais aujourd’hui ce n’est pas pour l’écriture qu’elle est là enfin elle écrira certainement une fois qu’elle aura parlé avec Yuuki enfin si iel veut, elle ne lui forcera pas la main.
crédit (c) Chaussette
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

Message(#) Sujet: Re: The last wheeze of something beautiful and transient ft Yuuki Lun 22 Jan - 0:51



The last wheeze of something beautiful and transient.

- lee eun sun — kwon yuuki -


“When something becomes so important to you that it drives your behavior and commands your emotions, you are worshipping it.”
J.D. Greear 
Apparence ∞ Yuuki n’avait pas eu une vie banale jusqu’à maintenant contrairement à ce que son sourire et sa joie de vivre pouvaient laisser supposer. Non ce n’était pas extraordinaire mais sa vie sortait néanmoins de cette normalité dans laquelle iel aurait voulu parfois vivre. L’enfance heureuse notamment avec la famille du côté de son père, sa tendre cousine Sinae aussi. L’enfance heureuse sans la famille de sa mère, parce que ça faisait désordre d’épouser un coréen. L’enfance heureuse brisée parce qu’iel avait été différent et que sa mère n’avait pas pu l’accepter. Su l’accepter. Sa fugue, sa rencontre avec Haneul. Le retour chez ses parents. La destruction de tout ce qui aurait pu rester du foyer familial, son émancipation, les menaces de sa mère hystérique, l’abandon de son père. Son arrivée en Corée, à Séoul. Iel avait à peine seize ans. Iel en avait déjà trop vécu, mais pas assez pour baisser les bras, ce n’était pas le style de l’androgyne. Et peut-être que sa vie paraissait monotone, banale pour les autres, peut-être que d’avoir fini ses études et ouvert un café à chats après être devenu barista, c’était commun. Mais pour iel c’était hors du commun. Yuuki avait pu réaliser ses rêves et c’était le principal. Ce qui n’était malheureusement pas le cas en amour. Déceptions, et cœur brisé, lae barista était de ceux qui avaient le cœur lourd et un sourire triste.

Yuuki et sa gentillesse à offrir à qui en voulait. Yuuki et ses paroles rassurantes. Iel qui ne se voulait pas différent des autres. Iel avait assez donné là dessus. Aurait tout donné pour être comme tout le monde. Vainement. Maintenant lae barista acceptait sa différence, mais restait simple, sans artifice. C’était toujours la même personne. Toujours lae barista un peu fragile, de la gentillesse plein le cœur, et une affection sans borne pour les chats. Et des mots rassurants aussi, tandis qu’iel parlait de la communauté. Le mot pouvait faire peur un peu. Mais pour Yuuki à partir du moment où on adhérait à l’égalité pour tous, qu’importe le genre et la sexualité, alors on en faisait parti. Et presque curieux tandis qu’iel sortait depuis son comptoir de quoi signer la fameuse photo que lui avait montrée la jeune cliente, iel la questionna sur comment elle avait pu tomber sur cette interview et les photos qui allaient avec. Ce n’était sans doute pas les meilleurs. Ces photos avaient été prises sur le moment, après la longue discussion qu’iel avait eu avec les personnes qui représentaient le journal. Pas des photos de grands artistes, ou de photoshoots comme d’autres auxquels Yuuki avait pu participer. Mais il y avait quelque chose dans ces photos que l’androgyne s’était pris à aimer. Le naturel, la sincérité de ses traits, ses yeux un peu rouge d’avoir parlé de ces histoires qui formaient sa vie, d’avoir pleuré en se dévoilant.

« Oui, je suis tombée dessus sur internet.
- Ah le magasine est sur internet aussi alors ? C’est bien … Enfin …
un rougissement aux joues, il attrapa la photo délicatement avant de s’appliquer à la signer. – C’est bien que ça se diffuse, que ça ne reste pas qu’aux USA … Ton nom s’il te plait ? Sun … Sunnie non ? »

code by lizzou — img/gifs by TUMBLR — 542 WORDS.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
AGE : 20 AVATAR : Lee Hyeri (Girl's Day) POINTS : 20

NOUS A REJOINT LE : 17/02/2017

MESSAGES : 509

☢ BURNING AMBITION
Voir le profil de l'utilisateur http://www.hundred-miles.com/t1370-lee-eun-sun-sunny

Message(#) Sujet: Re: The last wheeze of something beautiful and transient ft Yuuki Mar 27 Mar - 18:53


The last wheeze of something beautiful and transient

Yuuki & Sunnie

Eun Sun elle a toujours été du genre à être facilement intimider parce qu’elle s’est toujours pensée inférieure aux autres. Alors forcément te rencontrer Yuuki, ça la fait stresser parce que pour elle t’es une étoile. Elle se considère comme une poussière, quelque chose dont on peut facilement se passer. Elle ne s’est jamais aimée mais elle a toujours adoré les autres trouvant des qualités en chaque être humain. Fille naïve, innocente, agnelle trop blanche, trop gentille. Elle dit oui à tout, oui pour se plier en quatre pour les autres même pour les gens qu’elle ne connaît pas. Mais il y a bien un truc auquel elle a toujours dit non c’est l’inégalité. Ca la révolte enfin révolte est un grand mot car la colère est un sentiment étranger à la brune ou du moins qu’elle ignore ressentir. L’une de ses spécialités après tout c’est de fermer les yeux sur ses propres sentiments, elle s’oublie au profit des autres.

Mais toi t’as eu le courage de vouloir faire bouger les choses dans le monde réel puisqu’Eun Sun ce sont ses héroïnes qui s’occupent de réduire les inégalités dans son monde imaginaire. Elle espère vraiment faire passer tous les messages qu’elle veut avec son livre, qu’elle apprendra des valeurs aux enfants qui la liront comme JK Rowling l’a fait avec elle. En attendant toi et plein d’autres, vous vous battez et pour le soleil t’es un combattant puisque tu combats à coups d’interviews et de clichés. Elle a choisi celle-là spécialement parce qu’à ses yeux c’est la plus naturelle, celle qui lui a le plus parlé. Ton regard lui a parlé, tu semblais vouloir dire quelque chose, quelque chose qui l’interpellait, son moi profond.

- Oui après forcément il faut le chercher. Il faut connaître le magazine pour tomber sur l’interview et les photos. Si je le connaissais pas, sûrement que je l’aurais jamais vu.

Elle te regarde faire, ça lui fait tout bizarre et elle regarde ta signature apparaître sur la photographie sous tes coups de feutres. T’es le premier autographe, signature qu’elle aura mais sûrement pas le dernier.

- Oui on est d’accord… Et oui mon nom c’est Eun Sun mais vous pouvez mettre tout simplement Sunny.

Les mains toujours dans le pelage du chat, elle contemple le café toujours vide. C’est exactement le même que toutes les fois où elle vient mais aujourd’hui il lui semble apparaître sous un jour nouveau. Une idée jaillit soudain et elle se retient par politesse de ne pas dégainer son portable et pianoter sur l’écran pour pas que cette idée ne lui échappe pas.

- Je viens souvent ici, c’est reposant.

Elle ne sait pas trop pourquoi elle a dit ça, les mots sont sortis de sa bouche sans qu’elle s’en rende compte. D’ailleurs elle n’a aucune idée de si t’as déjà fait attention à elle dans le passé après tout elle n’est qu’une cliente, régulière certes, mais elle reste une simple cliente se contentant de passer commande et se poser à une table pour écrire tout ce qui lui passe par l’esprit. Peut-être qu’elle se posera sur une banquette après cette discussion pour écrire parce que les idées fourmillent dans son esprit et elles ne se taisent pas. Elles ne se tairont que quand l’écrivaine prendra le temps de les coucher sur papier ou alors de les écrire sur son ordinateur.
crédit (c) Chaussette
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

Message(#) Sujet: Re: The last wheeze of something beautiful and transient ft Yuuki Dim 13 Mai - 15:33




The last wheeze of something beautiful and transient.

- lee eun sun — kwon yuuki -


“When something becomes so important to you that it drives your behavior and commands your emotions, you are worshipping it.”
J.D. Greear 
Apparence ∞ Bien sûr qu’iel avait été surpris Yuuki. Bien sûr. Parce que même s’iel avait à présent une certaine popularité sur les réseaux sociaux, ce n’était pas pour autant que la communauté était grande. Même s’iel avait posae, posait encore, pour des magasines européens, américains, ce n’était pas pour autant qu’on pouvait se les procurer en Corée du Sud. Alors non iel ne s’y était pas attendu, à ce que Eun Sun vienne. Plus étonné qu’autre chose, mais heureux dans un sens. Heureux de voir qu’au final cette interview servirait peut-être à quelque chose, qu’elle serait lue. Iel savait qu’iel allait sans doute inspirer des gens. Iel le savait bien lae barista. Mais si son histoire pouvait inspirer, iel ne voulait pas non plus prendre les armes. Iel ne se pensait pas assez fort. Même si on lae considérait comme un chef de file de la communauté, iel n’avait pas la même estime de iel. De sa personne. Modèle oui sans doute, mais un modèle parmi tant d’autres. La surprise passée iel avait heureux. Heureux de voir qu’il y avait des gens pour lae considérer comme un modèle, comme quelqu’un à suivre. Assez pour que lae barista en rougisse, acceptant de signer les photos, un commentaire sur le fait que le magasine s’exporte. « Oui après forcément il faut le chercher. Il faut connaître le magazine pour tomber sur l’interview et les photos. Si je le connaissais pas, sûrement que je l’aurais jamais vu. » Sourire léger. Ce n’était pas le magasine le plus connu clairement. Mais il espérait au moins que les personnes qui défendaient les droits LGBTQ+ puissent y avoir accès.

« Oui on est d’accord… Et oui mon nom c’est Eun Sun mais vous pouvez mettre tout simplement Sunny. » Signe de tête et Yuuki signait délicatement la photo au nom de Sunny. Un message d’encouragement également dessus. De simples mots, mais qui aux yeux de lae modèle étaient importants. ‘Que tu puisses vivre telle que tu es et comme tu l’entends.’ Iel s’était battu longtemps pour ça. Contre sa mère, son père. Contre les préjugés. Contre les élèves à son collège au Japon qui n’étaient pas ouverts. Yuuki savait bien que ce n’était pas facile. De vivre, tel qu’on était. Mais pour iel le combat en valait la peine. « Je viens souvent ici, c’est reposant. » La photo tendue à la jeune femme, le stylo rangé dans l’une des poches de son tablier, Yuuki ne peut s’empêcher de laisser échapper un sourire. « C’est ce qu’on voulait avec Haneul. Un endroit où on se sente en paix. Je pense que les chats aident à la sensation. En tout cas, n’hésite pas à t’installer. Tu vas commander maintenant au final ? » Sourire. Et une main qui passait dans ses cheveux, presque gêné soudainement de tout ça. De la situation. Aucun regret bien sûr, mais iel n’était pas forcément dans son élément.
code by lizzou — img/gifs by TUMBLR — 485 WORDS.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
AGE : 20 AVATAR : Lee Hyeri (Girl's Day) POINTS : 20

NOUS A REJOINT LE : 17/02/2017

MESSAGES : 509

☢ BURNING AMBITION
Voir le profil de l'utilisateur http://www.hundred-miles.com/t1370-lee-eun-sun-sunny

Message(#) Sujet: Re: The last wheeze of something beautiful and transient ft Yuuki Mer 16 Mai - 13:55


The last wheeze of something beautiful and transient

Yuuki & Sunnie

La surprise avait été grande pour Eun Sun. Elle vient ici depuis tellement de temps et elle t’a vu tellement de fois qu’elle a été surprise en voyant l’article. Au départ, elle avait cru halluciner, que son esprit lui avait joué des tours mais non. Le mannequin qu’on avait interviewé, c’est bel et bien toi, le gérant du bar à chats qu’elle voit quasiment toutes les semaines. Son esprit avait eu du mal à faire encore le lien entre toi et la personne qui s’était exprimée dans le magazine. Elle a encore du mal à s’y dire et la nouveauté bien qu’elle l’ait étonné elle est passée et elle est contente pour toi. Vraiment et toute la modestie dont tu fais preuve, ça lui fait du bien. Certaines personnes auraient pu prendre la grosse tête et elle avait eu peur pendant quelques instants que ça te soit arrivé. A vrai dire, elle ne connaît pas beaucoup de gens qui auraient gardé les pieds sur terre, qui seraient restés humbles malgré leurs popularités.

Et tandis que le stylo semble glisser sur la photographie, la jeune écrivaine a encore du mal à y croire. Tout lui semble surréaliste et elle se dit que dans quelques secondes elle se réveillera dans son lit. Ca serait un joli rêve de rencontrer une de ses idoles mais c’est bel et bien la réalité. Elle rêve pourtant de certaines rencontres avec ses auteurs surtout préférés mais là elle n’est pas dans un monde onirique. C’est la réalité et elle récupère la photo regardant son surnom inscrit sur le papier avec ces quelques mots d’encouragement. Mots qui la percutent, qui lui font un sacré choc parce qu’elle se rend compte qu’il est grand temps d’appliquer ton précieux conseil. Il serait temps qu’elle vive pour elle et non plus pour les autres.

- C’est sûr que les chats c’est toujours un plus.


Elle jette un coup d’œil à son portable histoire de savoir quand est-ce qu’elle devra rentrer à la maison. Elle a encore une dizaine de minutes devant elle avant de partir affronter la mauvaise humeur de son père qui trouvera quelque chose à reprocher au soleil. Quant à sa mère, elle est une ombre totalement soumise à son mari et Eun Sun ne trouve aucun pilier en eux. Elle tient à eux bien évidement mais elle est loin d’être hyper proche d’eux.

- Oui je vais commander, j’ai encore un peu de temps devant moi.

Elle a du temps devant elle et un roman à débloquer enfin plus particulièrement une scène importante à caser. C’est l’un de ses objectifs du jour et elle dépose son sac sur la table où elle se met toujours. C’est l’emplacement parfait pour elle, c’est près du comptoir et en même suffisamment loin pour ne pas être gênée par les clients circulant entre les tables. Elle hésite à te donner sa commande ici ou au comptoir. Elle ne sait pas vraiment alors elle attend un signe de ta part.
crédit (c) Chaussette
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

Message(#) Sujet: Re: The last wheeze of something beautiful and transient ft Yuuki Dim 27 Mai - 22:06





The last wheeze of something beautiful and transient.

- lee eun sun — kwon yuuki -


“When something becomes so important to you that it drives your behavior and commands your emotions, you are worshipping it.”
J.D. Greear 
Apparence ∞ Pas du genre à donner des autographes. Iel le fait avec plaisir pourtant. Pas du genre à comprendre, concevoir encore ce que cette interview représentait, ce que cet été représentait. Iel ne posait pas depuis longtemps en plus. Juste des photos par-ci, par-là. L’impression de ne pas être assez bien. Jamais assez. Loin des conventions de la société. Et pourtant. Depuis l’été, Yuuki les avait enchainés, les photoshoots. Les séances devant l’appareil photo. Apprenant à se connaître au travers du regard des autres, ses doigts s’arrêtant encore surpris sur les courbes, les traits de son propre visage, l’étonnement dans ses yeux de se voir ainsi. L’impression de ne pas être lae même aussi. Pas comme sur le papier glacé. Pas comme sur l’écran. Différent et en même temps semblable. Se faisant peu à peu à l’idée qu’iel n’avait pas forcément un bon regard sur sa personne. Réalité certaine qui lae laissait détachae de sa notoriété. Si le monde de la mode, du strass, des paillettes avait quelque chose d’attirant. Ce n’était pas le sien. Non. Ce n’était pas celui de Yuuki. Le sien c’était l’odeur du café. C’était les rires dans son petit établissement. C’était Haneul qui lui ébouriffait les cheveux. C’était les étudiants qui travaillaient dans l’endroit. C’était les chats aussi. C’était les soirées tranquille avec un bon lit et un chocolat chaud. C’était son cocon protecteur. Et l’envie de croire aux autres. Alors si une signature pouvait faire plaisir à la jeune fille, ça ne dérangeait pas à Yuuki de signer. Non. C’était même avec plaisir qu’iel dédicaçait la photo, presque gênae malgré tout. Conseil, ou plutôt mode de vie inscrit sur la photo également, et c’était avec un sourire tendre qu’iel expliquait l’endroit, comment ils l’avaient conçu avec Haneul. S’en suit alors une question, de savoir si elle veut commander, ou si elle n’était vraiment venu que pour la photo. Non pas que Yuuki lui en aurait voulu de toute façon. L’attention délicate. « Oui je vais commander, j’ai encore un peu de temps devant moi. » Sourire, et iel sort son calepin de la poche de son tablier, prenant sa commande d’une main légère, et un sourire toujours aussi doux sur les lèvres. Une fois la commande prise, c’est d’une caresse donnée affectueusement à baron que lae barista prend congé. « Je t’apporte ça alors. Hésite pas à bien t’installer. Pour le reste tu connais les consignes ? On ne porte pas les chats, on ne leur donne pas à manger, et surtout on ne les laisse pas sur la table … N’est-ce pas Baron ? » Ses mains poussant délicatement le chat, celui montrant les dents pour la forme, tandis que Yuuki riait de ses manières. Vraiment avec Haneul, ils avaient plus que gâté ce Maine Coon.


code by lizzou — img/gifs by TUMBLR — 462 WORDS.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
AGE : 20 AVATAR : Lee Hyeri (Girl's Day) POINTS : 20

NOUS A REJOINT LE : 17/02/2017

MESSAGES : 509

☢ BURNING AMBITION
Voir le profil de l'utilisateur http://www.hundred-miles.com/t1370-lee-eun-sun-sunny

Message(#) Sujet: Re: The last wheeze of something beautiful and transient ft Yuuki Lun 11 Juin - 20:08


The last wheeze of something beautiful and transient

Yuuki & Sunnie

Eun Sun angélique qui fuit aussi la célébrité bien que son blog devienne de plus en plus connu. Mais elle se réfugie derrière un anonymat qu’elle ne pourra pas garder pendant très longtemps. Néanmoins en attendant, elle se contente simplement de faire ce qu’elle aime c’est-à-dire parler lecture et d’autres choses concernant les livres. Passion cachée à ses parents, son blog c’est son secret parce qu’elle le sait qu’ils seraient contre. Ils n’approuveraient pas, son père lui confisquerait son ordinateur et son téléphone quant à sa mère elle ne ferait rien. Elle ne ferait rien qui pourrait contrarier son mari et le soleil ne comprend pas ça. Enfin si elle en a retenu le plus important qui est que sa mère ne sera jamais de son côté. Elle sera du côté de son époux. Faute à une éducation bien trop sévère et traditionnelle. Alors l’étudiante cache l’existence de son refuge virtuel, elle prétend travailler alors qu’ils viennent voir ce qu’elle fait. Dans le fond, ce n’est pas un mensonge elle omet simplement de préciser qu’elle ne travaille pas pour son cursus mais pour sa passion à elle.

Le café, c’est donc là qu’elle vient pour faire ce qu’elle aime vraiment. Parents incapables de remarquer les choses, ils ne remarquent pas que chaque jour ils creusent encore plus le fossé qui les éloigne de leur fille. Fille qui pourtant aime véritablement ses parents, elle a bien conscience que ce ne sont clairement pas les meilleurs et elle le sait qu’ils ne le seront jamais. Au contraire plus le temps passe plus ils échouent dans leur rôle. Fillette livrée à elle-même, elle sait depuis bien longtemps se débrouiller seule. Il reste encore bien des choses qu’elle ignore comment faire mais que certaines personnes lui apprendront un jour.

- Oui et encore merci.


Elle ne sait pas trop pourquoi elle te remercie. C’est pour la photo et les mots inscrits dessus. C’est pour ce refuge que tu lui offres. C’est pour ta gentillesse. C’est pour tout. Alors elle a trouvé ça important de te remercier pour tout ce que tu as fait pour elle consciemment ou inconsciemment. Elle a ce besoin de te montrer sa gratitude même si en soit tu n’as rien fait d’extraordinaire, tu restes un être humain normal comme elle. Tu n’as rien de plus qu’elle véritablement et en soit la seule chose qui change c’est que les gens connaissent ton nom et ton visage alors qu’elle n’est qu’un pseudonyme et une image représentant une des héroïnes d’un de ses dessins animés favoris. L’ordinateur sorti et allumé, elle le déverrouille d’un mot de passe bien trop simple quand on la connaît bien la brune direction son dossier écriture. Ses fichiers copiés partout sur une clé usb, sur un autre disque dur, elle ne prend aucun risque avec ses écrits. Elle te jette un regard quand tu lui amènes sa boisson chaude alors qu’elle fait descendre gentiment un chat de la table.

- J’essayerais de suivre votre conseil.


Promesse à demi formulée, la promesse de vivre enfin.

crédit (c) Chaussette
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Message(#) Sujet: Re: The last wheeze of something beautiful and transient ft Yuuki

Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
The last wheeze of something beautiful and transient ft Yuuki
 Sujets similaires
-
» 01. life is beautiful ? …Maybe ! Pv. Finn
» Live Fast, Die Young and Make a Beautiful Corpse - Anastasia Vanderbilt ❀
» beautiful dream
» Beautiful eyes, Beautiful lies... [Livre 1 - Terminé]
» you make beautiful dream. ~ mike


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: