is it better to be silent and let the war inside subside? ft inseong



 
HEP POTO, tu veux devenir un king de la roulette ? No prob, viens jouer à la Roulette juste ici !
DÉBUT DE L'ÉTÉ PEOPLE. ON EST CHAUDS, ON IRRADIE DE BONHEUR, et on se laisse tenter par les nouveautés de baby HM ♥️
Allez hop, CLICK BABE
I'M MARRIED TO THE MUSIC ! ♪ La saison des festivals qui s'installe, parce qu'on veut s'hanjailler comme jaja ! ULTRA KOREA FESTIVAL
PRIORITÉ DE GROUPE AUX STARCHILD !


Partagez | 
avatar
AGE : 21 AVATAR : yoo kihyun, the pinku prince(ss) POINTS : 23

NOUS A REJOINT LE : 29/01/2017

MESSAGES : 2770

☢ BURNING AMBITION
Voir le profil de l'utilisateur http://www.hundred-miles.com/t1175-seo-nam-il-calcifer_namu

Message  Sujet: is it better to be silent and let the war inside subside? ft inseong     Ven 25 Aoû - 18:25


 is it better to be silent and let the war inside subside?  

- Yoo In Seong — Seo Nam Il -


“There are more quarrels smothered by just shutting your mouth, and holding it shut, than by all the wisdom in the world.”
Henry Ward Beecher

Les excuses il avait donné Nam Il. Assez vraiment. Il avait déjà eu le coup avec Heechul il y avait quelques mois, l’histoire résolue quand il lui avait avoué avoir eu des sentiments pour lui et s’être éloigné pour éviter de causer des problèmes, mais maintenant ça recommençait. Et le fait que ce soit In Seong maintenant qui s’y mette, il avait donné. Au moins In Seong ignorait tout le Crew, pas juste lui comme l’avait fait Heechul. Mais si l’amertume était moins âcre, elle l’était tout de même un peu, et Nam Il était amer de voir ainsi s’éloigner son ami. Et il aurait voulu penser à autre chose à son retour de vacances, penser à autre chose plutôt que de se retrouver à s’inquiéter pour son ami, ses insomnies revenant le voir, tandis qu’il retournait la situation dans tous les sens. Mais rien à faire, il n’avait pas de réponse. In Seong semblait fuir le Crew en donnant des réponses évasives à leurs messages, et même quand Nam Il lui avait juste proposé de passer à l’appart pour qu’ils discutent à deux, il n’avait eu qu’une réponse négative, celle-ci indiquant qu’In Seong était occupé, trop occupé pour trouver un peu de temps pour le voir, à la différence d’avant où il trouvait du temps pour lui.

Autant le dire Nam Il l’avait mal pris. Pas qu’il était en colère ou déçu, peut-être un peu, mais surtout blessé. Blessé de ne pas avoir la confiance d’In Seong, de le voir se renfermer sur lui même et de refuser ses mains tendues pour l’aider. Il voulait juste l’aider, voir ce qui n’allait pas avec lui, parler si besoin, être l’épaule réconfortante qu’il savait être. Mais non. Non, In Seong refusait son aide, préférant rester dans son coin. Sauf que c’était Nam Il en face. Nam Il, borné et têtu sur les bords. Nam Il qui se pliait en quatre pour son entourage, toujours. Et In Seong était son meilleur ami. Hors de question qu’il le laisse s’éloigner. Et si vraiment il ne voulait plus entendre parler de lui, de l’Astral Crew, alors il voulait l’entendre de la bouche de son ainé quitte à ce que cette fin d’amitié se fasse dans les cris et dans les larmes. Mais il ne pouvait pas laissé le photographe s’effacer peu à peu de sa vie, en douceur. Ca faisait plus mal. Ca faisait plus mal de voir ainsi ce lien qu’ils avaient s’effilocher et disparaître sans que rien ne soit tenté. Autant mettre les choses au point. Autant être clair une bonne fois pour toute, comme il avait pu l’être avec Heechul.

Alors sans surprise si on connaissait un peu l’étudiant aux cheveux roses, celui-ci était installé aussi confortablement que possible, soit pas du tout, dans la petite ruelle à l’arrière du Starbucks dans lequel travaillé In Seong, à l’attendre. Et il était très patient sur ce coup là, d’autres de ses collègues étant déjà sorti par là et lui ayant lancé des regards torves. Il y en avait même un qui lui avait dit de dégager en le traitant de clochard, et braqué, Nam Il avait annoncé qu’il attendait juste un ami. Sauf que c’était long d’attendre. Assez long pour qu’il se perd dans ses idées noires à essayer de comprendre l’éloignement d’In Seong. Et il ne comprenait pas. Il ne comprenait pas et ça l’énervait. Dès que quelque chose se compliquait ou dépassait son sens de l’entendement, il était perdu Nam Il. Assez pour le bloquer, assez pour qu’il s’inquiète plus encore. Assez pour que le sarcasme envahisse ses paroles quand In Seong eut enfin fini son service et qu’il saluait ses collègues à la porte arrière.

« Je crois que tu me dois non seulement un chocolat à la cannelle pour l’attente mais également de très, très, bonnes explications Yoo In Seong. » Et l’âpreté dans sa voix ne lui allait guère, mais il ne supportait pas qu’on s’éloigne de lui, qu’on change au final sans une explication rationnelle. « J’espère juste pour toi que tu n’avais rien de prévu, parce que vraiment tes excuses ne changeront pas grand chose. Par contre je te conseille de commencer déjà à réfléchir à tes explications, je suis pas de très bonne humeur tu vois … »


code by lizzou — img/gifs by TUMBLR — 713 WORDS.


◊◊◊



(( WE'VE BEEN MAKING SHADES OF PURPLE OUT OF RED AND BLUE ))
Revenir en haut Aller en bas
avatar
AGE : 22 AVATAR : chae hyungwon (monsta x) POINTS : 92

NOUS A REJOINT LE : 20/11/2016

MESSAGES : 1734

MODÉRATRICE — STARCHILD'S VICE PRESIDENT ✩ SPACE RULER
Voir le profil de l'utilisateur http://www.hundred-miles.com/t821-yoo-in-seong-insideout

Message  Sujet: Re: is it better to be silent and let the war inside subside? ft inseong     Lun 9 Oct - 23:33

is it better to be silent and let the war inside subside?
feat. namseong

“Don't be afraid of your fears. They're not there to scare you. They're there to let you know that something is worth it.”
― C. JoyBell C.

Il ne peut nier que les proportions sont devenues énormes à cause d’un simple malentendu. Inseong en a fait des caisses et sa fierté a pris le pas sur sa raison et même sur son cœur, des mots cruels qu’il s’entend encore répéter… juste parce qu’on venait de le blesser. Ce n’est pas une image quand il prétend que son cœur s’est fissuré ce jour-là et il n’y a pas qu’en amour qu’on se reçoit les coups les plus douloureux. La colère de son ange, il l’a pardonnée mais pas oublié, même des semaines après. Inseong ne sait pas gérer ses émotions et ce n’était pas une surprise qu’il s’éloigne de tout le monde, même de Bora les premiers jours. C’est ainsi qu’il fonctionne et il n’apprend pas, jamais tandis que la boucle recommence. Il était si bien parmi ces trois garçons, il pensait vraiment avoir trouvé ses piliers et qu’il n’aurait plus à recommencer, puis c’est arrivé. Ce n’est même pas lui la victime dans l’histoire, mais il s’en est donné le rôle et c’est sans doute mieux comme ça. A quoi pensait Hansol, sérieusement ? Le Yoo s’agace sur un gobelet qu’il couvre et remet sur le comptoir sans délicatesse. Il grommelle sous le regard inquisiteur de ses collègues et ces derniers lui permettent enfin de souffler, car c’était leur dernier client. Il ne s’occupe pas de la fermeture ce soir, mais il passera le quart d’heure suivant à frotter la surface des tables avec plus de hargne que nécessaire. Il n’avait pas envie de lui en vouloir, ni d’en arriver là et il se déteste, tellement… qu’il hésite un instant en déverrouillant son téléphone, mais il se rétracte. Ils lui manquent.

Il range son tablier, récupère son manteau et sa sacoche puis salut les derniers employés avant de sortir par la porte de derrière. La nuit tombe vite à Séoul, il n’est même pas vingt heures et il soupire en levant le visage vers le ciel, les mains dans les poches et les yeux fermés. L’allée est si tranquille et- « oh putain… » un juron murmuré alors qu’une voix familière le sort de sa torpeur et lui oblige à baisser les yeux tout près de lui. Là, une silhouette qu’il pourrait reconnaître entre mils et qui libère en lui un flot de sentiments contraires. « Nam Il… » Un chocolat à la cannelle, de l’attente… il l’a attendu ici des heures ? Il n’y était pas préparé, il ne voulait pas le confronter aujourd’hui, ni demain, ni le jour d’après et ça aurait pu durer encore longtemps. Pourquoi lui aussi, lui demanderiez-vous ? Pourquoi repousser tout un groupe pour la faute d’un seul ? La réponse lui paraît évidente et tout ce qu’il veut, c’est leur éviter des malaises inutiles. Nam Il est le petit ami d’Hansol et il ne veut pas le mêler à ça. S’il est ici à lui demander des explications après tout ce temps, c’est qu’il ne sait pas. Est-ce vraiment à lui de lui en parler ? « Tu es venu pour rien, tu devrais rentrer.. » Vraiment, ça n’aurait pas dû devenir aussi grave, mais Inseong ne saurait l’expliquer avec des mots. Sa confiance en lui, il ne la gagne que grâce à son entourage et il aura fallu d’un seul fait pour l’ébranler. Et c’est sa fierté qui aura fait le reste, à ne pas confier au coupable ce qu’il a réellement ressenti après, ou ce qu’il attend de lui. Il préfère juste penser qu’il est insignifiant et c’est sans doute mieux comme ça.

« On est deux. » Répond-il effrontément lorsque Nam Il lui affirme être de mauvaise humeur. Ce n’est pas juste pour le plus jeune, il ne devrait pas lui en vouloir et ce n’est même pas ça. Au contraire, mais quelque chose l’empêche de parler à cœur ouvert que ce soit avec lui ou Hansol. Il n’y a pas que de la fierté, il y a de la peur aussi. Inseong a peur et que fait-on dans ces cas-là ? On se cache. « Que veux-tu que je dise… c’est entre moi et Hansol, mais je- » oui, c’est stupide non ? C’est entre lui et Hansol, alors pourquoi est-ce si difficile d’accepter la compagnie du garçon aux cheveux roses ? L’effet papillon, vous connaissez ? Hansol a fait une connerie qui a engendré des conséquences qu’il n’a pas vu, mais qui se sont bien produites. Ce qu’il s’est passé entre lui et Bora ensuite, n’est connu que de lui-même, tout comme ce qu’il s’est passé dans son petit cœur. Vraiment, pour un simple article et des mots posés sur un bout de papier, c’est stupide. « Il aurait dû m'en parler avant, il aurait dû. » Le ton est tranchant, son regard est sérieux et il ne lui donne toujours pas les explications qu’il attend. Il essaie toujours de fuir, son cœur soudain plus alourdi qu’allégé. « Rentre chez toi. » Plus facile de repousser que d’avouer ses faiblesses, parce qu’il est trop fier pour s’y rabaisser et qu’il n’a peut-être pas assez pris Nam Il au sérieux, malgré ses reproches tacites. Indéniable pourtant que la lune ne peut briller sans soleil et qu'elle ne peut veiller sur les étoiles sans lumière. Une nuit sans Lune, c'est étrange comme le timing est parfait, lui qui l'a cherché en parcourant le ciel et qui n'a vu que les étoiles briller.
☾ anesidora

◊◊◊

Every now and then
the stars align
boy and girl meet by the great design
Revenir en haut Aller en bas
avatar
AGE : 21 AVATAR : yoo kihyun, the pinku prince(ss) POINTS : 23

NOUS A REJOINT LE : 29/01/2017

MESSAGES : 2770

☢ BURNING AMBITION
Voir le profil de l'utilisateur http://www.hundred-miles.com/t1175-seo-nam-il-calcifer_namu

Message  Sujet: Re: is it better to be silent and let the war inside subside? ft inseong     Mer 11 Oct - 23:38


 is it better to be silent and let the war inside subside?  

- Yoo In Seong — Seo Nam Il -


“There are more quarrels smothered by just shutting your mouth, and holding it shut, than by all the wisdom in the world.”
Henry Ward Beecher

Même pas vingt heures et il faisait noir. Et Nam Il avait sa patience mise à rude épreuve. A croire que depuis son retour de vacances tout mettait ses nerfs à rude épreuve. Mais qu’In Seong l’ignore c’était sans doute le pire. Sans doute pourquoi il était de si mauvaise humeur, sans doute pourquoi son sourire n’arrivait pas à rester sur ses lèvres. Alors qu’il aurait tant voulu sourire. Sourire et profiter de la fin de ses vacances. Mais In Seong l’ignorait. Lui, Hansol, Heechul, l’Astral Crew tout entier. Et si les autres ne s’en souciaient pas outre mesure, vraiment il n’en savait rien d’ailleurs, ça le travaillait tellement. Tellement qu’il avait décidé d’attendre In Seong, d’avoir des explications. Et une fin s’il devait y en avoir une. Ce qu’il craignait en vrai. Tellement. Il n’avait pas mentir Namil, il s’était énormément rapproché d’In Seong ces derniers temps, au point de pouvoir le considérer comme un de ses meilleurs amis. Au point de s’être confié à lui par rapport à Hansol. Il lui aurait confié sa vie entière en vraie. Sauf que cette mise à l’écart le peinait. Tellement. Trop. Au point qu’il soit en train de faire le pied de grue assis sur un bout de trottoir à l’attendre sans savoir à quelle heure il finissait. Juste pour savoir. Pour comprendre. Il avait besoin de comprendre.

« Oh putain… » C’était une manière comme une autre de répondre à sa présence. Même si sur le coup l’étudiant en journalisme comprenait. Il ne l’avait pas prévenu donc. « Nam Il… » C’était bien son nom. Et c’était dans un haussement de sourcil qu’il s’était relevé, détendant ses jambes et ses muscles endoloris tandis qu’il lui annonçait le pourquoi de sa visite, tant d’âpreté dans sa voix ne lui allant pas. « Tu es venu pour rien, tu devrais rentrer...
- Comme si. »
Encore une fois le sarcasme et l’âpreté résonnaient dans sa voix tandis qu’il lui faisait face, l’empêchant presque de fuir tandis qu’il continuait. Il était de mauvaise humeur Namil, parce que blessé par un silence qu’il n’a pas demandé, qu’il ne comprend pas. Il ne comprend pas pourquoi le plus âgé le traite ainsi, il ne comprend pas ce qu’il a fait, ce qu’ils ont fait et c’était braqué qu’il demandait des explications, du venin plein ses mots face à cette situation qui lui échappait.

« On est deux. » Si l’âpreté n’allait pas à Namil, l’effronterie n’était pas non plus quelque chose qu’il aurait associé à In Seong, et presque naturellement, il avait retroussé ses lèvres prêt à lui demander le respect, à lui expliquer qu’il avait beau être de mauvaise humeur, on ignorait pas ses amis ainsi. Non. « Que veux-tu que je dise… c’est entre moi et Hansol, mais je- » On était passé d’un regard froid à un regard confus chez l’étudiant aux cheveux roses. Qu’est-ce qu’il s’était passé entre lui et Hansol ? Clairement il n’était pas au courant de l’histoire entre les deux. Pas du tout. Pour lui tout allait bien quand il était parti en vacances avec son petit ami et tout allait bien quand il était revenu et qu’ils avaient repris les cours. Enfin tout sauf le silence radio d’In Seong. « Il aurait dû m'en parler avant, il aurait dû. » Et face au ton tranchant du garçon, Nam Il avait reculé d’un pas, un air totalement perdu au visage. La bouche ouverte, des mots ne sortant pas, il avait cherché son regard sans le trouver. « Rentre chez toi. »

« Ecoute. Clairement je comprends pas ce qu’il passe. Je savais même pas qu’il y avait un embrouille entre toi et Hansol … » Et ses mots se succédaient assez brusquement, presque décousu tandis qu’il cherchait à le retenir, à justifier sa présence soudainement surfaite. Forcément s’il y avait une histoire entre lui et son petit ami, bien sûr qu’In Seong ne voudrait pas le voir, ça coulait de source. Même si sur le coup il trouvait le traitement douloureux. Parce qu’il n’était pas Hansol et qu’il ne concevait pas pourquoi il devait avoir un silence radio de la part de son ami. « Après si vraiment tu veux que je rentre chez moi, okay. » Désespoir dans ses mots derrière ce ton sarcastiquement acide, il ne voulait pas rentrer non. « Je vais partir In Seong. Mais après ça sera sans doute la dernière fois qu’on se parlera. J’en ai assez de tendre la main vers les autres, de me plier en quatre pour eux, surtout s’ils ne veulent pas me parler ou me voir. Parfait. Non vraiment c’est parfait. Arrête de me parler, et basta. Je rentre chez moi … Ca vaut mieux hein … » Sarcasme, doux sarcasme, il ne pouvait s’en empêcher. Si la solution d’In Seong c’était la fuite, celle de Namil c’était l’attaque frontale. Mais clairement tandis qu’il faisait demi-tour, il n’espérait qu’une chose qu’In Seong le retienne, qu’il lui explique. Parce qu’une fois rentré chez lui, plus jamais il n’adresserait la parole au garçon, même si l’idée lui brisait le cœur. Tellement.

code by lizzou — img/gifs by TUMBLR — 852 WORDS.


◊◊◊



(( WE'VE BEEN MAKING SHADES OF PURPLE OUT OF RED AND BLUE ))
Revenir en haut Aller en bas
avatar
AGE : 22 AVATAR : chae hyungwon (monsta x) POINTS : 92

NOUS A REJOINT LE : 20/11/2016

MESSAGES : 1734

MODÉRATRICE — STARCHILD'S VICE PRESIDENT ✩ SPACE RULER
Voir le profil de l'utilisateur http://www.hundred-miles.com/t821-yoo-in-seong-insideout

Message  Sujet: Re: is it better to be silent and let the war inside subside? ft inseong     Ven 20 Oct - 18:49

is it better to be silent and let the war inside subside?
feat. namseong

“Don't be afraid of your fears. They're not there to scare you. They're there to let you know that something is worth it.”
― C. JoyBell C.

Il ne peut pas lui en vouloir d’être amer, mais c’est tout de même étrange… cette soirée. Quelque chose ne va pas, comme une pièce de puzzle à la mauvaise place qu’on essaie tout de même de faire entrer, quitte à la tordre un peu. Inseong l’a testé, il a voulu savoir si Nam Il sait… et la réponse, il l’a devine dans ses yeux troublés et son silence gêné. C’est un peu blessant dans un sens, même s’il ne souhaitait pas au plus jeune de devoir se déchirer en deux – mais Inseong ne lui en demande pas tant. « Ecoute. Clairement je comprends pas ce qu’il passe. Je savais même pas qu’il y avait un embrouille entre toi et Hansol … » C’est un peu blessant de se dire que cette histoire n’a pas eu tant d’importance pour le soleil de leurs vies, au point de garder le silence et de ne pas remarquer ceux du Yoo. A moins qu’à force de briller, sa lumière ne l’ait aveuglé ? Il n’a peut-être pas vu que le plus âgé s’est éloigné de tous, que ça ne s’arrête pas qu’à lui et Bora, que c’est un peu plus compliqué que ça ? Et il essaie de lui chercher de bonnes excuses, mais son insouciance ne l’aide pas à se sentir mieux et il ne peut s’empêcher d’être amer à son tour. Hansol ne devrait pas prendre tout ça à la légère et il lui en veut, il lui en veut de ne pas comprendre, mais Inseong n’est pas franchement doué quand les sentiments sont impliqués. Hansol, il l’apprécie. Beaucoup. Sa chaleur qui souvent réchauffe son cœur, son humour parfois très con dont il demanderait bien le secret ou ses sourires, qu’il soupçonne d’être tatoués sur son visage tant il ne les perd jamais. Jamais devant eux en tout cas. Tout ça lui manquent, mais aujourd’hui ses sourires lui font mal et Hansol ne comprend pas, que son insouciance le blesse. Il ne peut pas faire mieux pourtant, sauf lui donner de vrais appels à l’aide. Il est en détresse Inseong, il perd de vue l’important et ce soir, il le comprend à ses dépens. L’important se trouve devant ses yeux et ce soir, il a bien failli perdre une des rares choses dont il était fier de posséder. Heureux le gamin, d’avoir un si bel ami à ses côtés et sur qui compter. Et son regard se voile un instant quand il détourne les yeux, mécontent. Mécontent de tout foirer pour la énième fois – il a arrêté de compter. Sa vie, un bordel sans nom. Mais ce soir il comprend, que s’il est souvent seul, ce n’est pas plus la faute des autres que la sienne.

Partir ? Non, il ne veut pas le voir s’en aller et pourtant le plus jeune est déjà prêt à lui montrer son dos. Il a raison, il ne devrait pas être si gentil quand on refuse ses mains tendues par pure fierté. Inseong dirait qu’il a voulu l’épargner, mais ce ne serait qu’une excuse maquillée, encore faussée, pour se donner bonne conscience. « Nam Il ! » Il s’avance le premier et referme ses doigts sur le poignet du garçon, un peu trop fort au début, puis il les relâche un peu. « A-ttends… attends. » Il ne veut pas faire le con, le silence n’en vaut plus la peine, plus du tout. Ses yeux toujours détournés, il les braque sur leurs poignets et reprend sur un ton plus doux, calme et presque craintif. « Je suis désolé, je ne voulais pas que ça aille si loin. » Il l’est vraiment, mais il ne sait pas comment tout lui dire sans risquer de le blesser. « Mais il valait mieux que ce soit moi. » Moi qui finisses par te décevoir, plutôt que lui. Il s’exprime encore à demi-mots et il ne s’attend pas à ce qu’il comprenne. Il relâche le poignet de son ami et balaye de la saleté imaginaire sur ses épaules dans un geste affectif, un sourire fade étirant ses lèvres alors qu’enfin, il ose retrouver les prunelles sombres du plus petit. « Il s’est passé quelque chose avant les vacances. » Avant que chacun d’eux ne parte décompresser quelque part au soleil. « Et j’ai l’impression d’être le seul affecté. » A ce point, veut-il ajouter, mais il se tait. Il s’éloigne un peu et lui indique la porte d’où il vient. « On devrait se mettre au chaud, viens. » Il retourne à l’intérieur et invite Nam Il à le suivre.

Il laisse l’étudiant seul quelques instants, le temps d’aller parler à un de ses équipiers pour lui demander les clés et lui retirer ses dernières tâches, pour lui permettre de rentrer plus tôt. Inseong peut bien garder le café ouvert un peu plus longtemps pour son ami et ce n’est bientôt plus qu’eux deux. Ils semblent au meilleur endroit pour discuter posément… non ? Pourtant Inseong aurait préféré que le sujet soit plus joyeux. « Installe-toi. » Il laisse son manteau sur une chaise et se rend derrière le bar, rallumant les machines et sortant la vaisselle propre, il prend son temps. Et c’est à la fois une familiarité rassurante et une peur inconnue qui circule dans l’air tandis que le Yoo y met tout son cœur dans ce chocolat chaud. Il met un peu plus de chocolat, un peu plus de crème et s’applique pour lui faire un joli dessin en surface. Il a le coup de main depuis, mais il n’a jamais tenté d’étoile… et il n’aura qu’une seule chance alors… il joint ses deux mains comme pour prier rapidement l’univers de ne pas le faire trembler et c’est… presque réussi. Elle est un peu inégale, mais le résultat est satisfaisant et il lui apporte sa tasse après quelques minutes de silence. Il décide de rester debout ceci dit, les mains crispées sur le dossier d’une chaise. « J’ai déjà mis de la cannelle. » Prévient-il avant que Namu ne se hâte vers le bar, mais son sourire s’en va quand il comprend qu’il ne peut plus tourner autour du pot. Il laisse pourtant le temps au plus jeune de goûter avant.  
☾ anesidora

◊◊◊

Every now and then
the stars align
boy and girl meet by the great design
Revenir en haut Aller en bas
avatar
AGE : 21 AVATAR : yoo kihyun, the pinku prince(ss) POINTS : 23

NOUS A REJOINT LE : 29/01/2017

MESSAGES : 2770

☢ BURNING AMBITION
Voir le profil de l'utilisateur http://www.hundred-miles.com/t1175-seo-nam-il-calcifer_namu

Message  Sujet: Re: is it better to be silent and let the war inside subside? ft inseong     Sam 28 Oct - 4:17


 is it better to be silent and let the war inside subside?  

- Yoo In Seong — Seo Nam Il -


“There are more quarrels smothered by just shutting your mouth, and holding it shut, than by all the wisdom in the world.”
Henry Ward Beecher

Amertume. Il en était rongé. Tant d’amertume qu’il en devenait sarcastique. Tant d’amertume qu’il en était blessé. Blessé d’avoir été tenu à l’écart. Blessé de l’être encore. Blessé de ne pas être digne de confiance. Blessé, blessé, blessé. Blessé et rempli d’amertume, blessé à dire l’impensable. Et Nam Il voulait partir. La boule au ventre, la gorge serrée. Il faisait demi-tour. Il partait. Etoile en berne, étoile triste. Etoile blessée. Sa présence n’était pas voulue. Plus voulue. Il lui avait dit In Seong. Il lui avait dit de rentrer chez lui. Soit. L’orgueil blessé au même rang que l’ego, il partait. Désespoir en étendard, fierté bafoué, il partait avec l’idée de ne plus jamais revoir In Seong. C’était cruel. Sans doute. C’était cruel de la part de Nam Il. Cruel de sa part de lui dire qu’il ne reviendrait pas. Qu’il ne le reverrait pas. Mais il était fatigué. Douloureusement fatigué. Fatigué de tendre des mains vers tout le monde. Heechul il n’y a pas si longtemps encore. Mee Ah récemment pour se faire traiter d’aveugle et maintenant In Seong. Il était fatigué. Fatigué de tenir à ce point aux autres pour finir le cœur blessé. Meurtri. Il y avait un moment où il n’en pouvait plus. Limite dépassée, ce n’était pas la fierté qui parlait contrairement à ce qu’on aurait pu croire. Non. C’était son cœur blessé. On ne voulait pas de sa présence. Soit il ferait son éclat moins fort et repartirait. A l’abri chez lui, à l’abris dans son ciel. Alors épaule basse, la tête tout autant, le rose de ses cheveux jurant presque avec son état, il avait fait demi-tour, les yeux piquants, le cœur douloureux. Adieu alors ? C’était tellement triste les adieux. Triste à lui donner envie de verser des larmes, ses petits poings serrés.

« Nam Il ! » L’exclamation l’avait surpris tout autant que cette main qui avait attrapé son poignet. Douloureusement. Le faisant se retourner un sifflement agacé entre ses lèvres. Et la poigne s’était desserrée, sous un sourcil haussé de sa part. « A-ttends… attends. » Et il attendait Nam Il. Etoile vibrante, il attendait, cherchant à concevoir, à comprendre. « Je suis désolé, je ne voulais pas que ça aille si loin. Mais il valait mieux que ce soit moi.
- Et tu parles par énigme In Seong. »
Il était presque sec, toujours sur la défensive, le sarcasme entre ses lèvres. Soudainement devenait-il digne de confiance ? Borné. Plus encore quand on le blessait, il était ce qu’il était Nam Il, et les changements n’étaient pas dans ses habitudes, les demi-mots, les sous-entendus non. Franc, direct. Et pourtant il n’avait pu que sourire face à ses gestes d’affection, sa main sur son épaule. Sourire triste en écho à celui si fade d’In Seong, si fade qui ne lui allait tellement pas.
« Il s’est passé quelque chose avant les vacances. » Avant. Avant les vacances, déjà trois mois de passés. Trois mois d’ignorance douce et amère à la fois. « Et j’ai l’impression d’être le seul affecté. » Nouvel haussement de sourcil de sa part. Non bien sûr. Non il n’était pas affecté. Pas affecté que depuis le retour de vacances il s’était senti seul, à l’écart. Rejeté. In Seong en s’éloignant, en lui fermant la porte de son cœur ne l’avait pas affecté. Non.

« On devrait se mettre au chaud, viens. » Il aurait voulu refuser. La douleur encore vivace dans son cœur. Mais comment refuser ces explications qu’il avait demandées ? Comment refuser alors que le sourire d’In Seong, de son très cher Seongie, était si fade, si terne. Il ne brillait plus In Seong. Terni, le regard le triste. Alors il n’avait rien dit avant de le suivre dans le Starbucks de nouveau lumineux, de nouveau en activité sous la magie d’In Seong. « Installe-toi. » Prenant place à une table, pas trop loin du comptoir il avait laissé son regard dévier sur les décorations de l’endroit tentant de concevoir ce qui avait pu se passer avec Hansol avant les vacances, il y avait quasiment trois mois de ça. Trois mois. Trois mois et il n’avait rien su. Trois mois et In Seong s’était éloigné si subtilement que quand il s’en était rendu compte Nam Il, il était déjà trop tard. Mais tant qu’il n’était pas trop tard pour briller encore un peu dans la vie de l’étudiant en droit. Tant qu’il n’était pas trop tard pour recoller les morceaux. Sans doute que non. « J’ai déjà mis de la cannelle. » Et il l’espérait vraiment acceptant le chocolat à la cannelle avec un léger sourire. Sourire sans doute aussi triste que celui d’In Seong. Celui d’In Seong qui finissait déjà dans le mur, tandis qu’il appréciait l’étoile sur la crème.

« Qu’est-ce qu’il se passe sérieusement ? » La question avait encore un goût d’amertume qui jurait avec celui de la cannelle sur sa langue. « Qu’il se soit passé quelque chose avec Hansol est une chose … Mais moi ? Pourquoi j’ai eu le droit à ce silence ? Pourquoi est-ce que j’ai eu le même traitement, Est-on si indissociable que ça ? » Rire dissonant. Les clochettes qui habitent ses éclats de rire tintent faux et son regard reste celui d’un animal blessé. Il n’appréciait pas de perdre son unicité, sa personnalité pour ne devenir que l’un des deux éléments d’un couple et qu’In Seong soit celui qui le fasse plus blessant encore. « Qu’est-ce qu’Hansol a dit ou fait pour qu’on devienne tous des parias, des rebuts à tes yeux In Seong ? » Comment en était-on arrivé à ce que la lune pleure et leur tourne le dos ? Comment en était-on arrivé à une lune si pâle, si terne et une étoile sarcastique, blessée et si peu brillante ?  


code by lizzou — img/gifs by TUMBLR — 971 WORDS.


◊◊◊



(( WE'VE BEEN MAKING SHADES OF PURPLE OUT OF RED AND BLUE ))
Revenir en haut Aller en bas
avatar
AGE : 22 AVATAR : chae hyungwon (monsta x) POINTS : 92

NOUS A REJOINT LE : 20/11/2016

MESSAGES : 1734

MODÉRATRICE — STARCHILD'S VICE PRESIDENT ✩ SPACE RULER
Voir le profil de l'utilisateur http://www.hundred-miles.com/t821-yoo-in-seong-insideout

Message  Sujet: Re: is it better to be silent and let the war inside subside? ft inseong     Mar 21 Nov - 0:16

is it better to be silent and let the war inside subside?
feat. namseong

“Don't be afraid of your fears. They're not there to scare you. They're there to let you know that something is worth it.”
― C. JoyBell C.

Il parle par énigme parce qu’il ne sait pas comment aborder les choses sans les brusquer, mais le mal a déjà été fait lorsqu’il a forcé la distance entre lui et ses trois amis. Il a rendu cette discussion plus difficile qu’elle ne l’était déjà.  Il ne sait pas si Nam Il était sérieux il y a quelques minutes, s’il comptait vraiment ne plus jamais lui parler si le Yoo se défilait, mais ça l’a suffisamment effrayé pour faire ce fichu pas vers lui. Il aurait dû s’y prendre plus tôt et cette soirée ne lavera pas sa culpabilité, encore moins alors que le plus jeune pointe exactement sur ce qui lui fait le plus mal. Pourquoi l’avoir mis de côté lui aussi, et même Heechul par la force des choses ? Il baisse la tête et s’il ouvre la bouche pour répondre, Nam Il n’a eu droit qu’au silence et l’écho de sa propre voix. Bien sûr qu’il est dissociable d’Hansol, il les apprécie tous les deux pour ce qu’ils sont et pas seulement parce qu’ils sont proches. Il secoue la tête pour lui donner une première réponse timide, mais Nam Il n’en démord pas et il continue. « Qu’est-ce qu’Hansol a dit ou fait pour qu’on devienne tous des parias, des rebuts à tes yeux In Seong ? » Il ferme les yeux et tire finalement la chaise pour s’y asseoir, il a été debout tout l’après-midi et il ne tiendra pas plus longtemps, déjà que ses mains tremblent un peu. Oui, il tremble, par anxiété ou pour autre chose, lui-même est pris de court par ses réactions. « Ce n’est pas … vous n’êtes pas devenus des parias. » Il ressent une forte envie de se claquer le visage pour ce quiproquo, mais il ne peut que le comprendre. Il l’a quasiment fui sans lui parler de ce qui n’allait pas, comment espérait-il qu’il réagisse ? Yoo In Seong, quel idiot tu fais, quel ami indigne tu es devenu avec pour seules excuses, tes insécurités. « Je suis désolé. » Il se répète, mais toujours aucune explication à l’appui, toujours aucune confidence, mais ça lui paraît presque stupide à présent. « J’ai de mauvais souvenirs du passé.. J’ai préféré m’éloigner le premier, persua- » il penche la tête un peu sur le côté, son regard toujours focalisé ailleurs que sur son meilleur ami. Meilleur ami. « Persuadé que vous finiriez par le faire. » Il n’avait pas envie de penser comme ça et il ne croyait pas que Nam Il en serait capable, mais il a paniqué. L’insouciance d’Hansol envers lui l’a blessé et il savait très bien qu’il n’aurait pas pu tenir sa langue très longtemps, qu’il aurait fini par s’énerver ou s’en prendre aux autres, injustement. « Hansol agit comme si ce n’était rien, il n’a fait que balancer des excuses dans le vent en pensant qu’une page se tourne facilement. Il a fait une connerie et s’est excusé, comme un enfant après avoir cassé un verre. » Insignifiance. « J’aurais été exécrable, avec lui comme avec vous et j’avais juste peur que ça arrive, que vous me mettiez de côté et ça se serait justifié. » Il daigne lever les yeux de la table et c’est dans les mèches rose pâle qu’il perd son regard. « Ce n’est pas une excuse, mais vous n’êtes pas des parias à mes yeux. Pas du tout. »

C’est maintenant temps de lui raconter ce qu’il s’est passé et il s’éclaircit la gorge, ses doigts tirant sur son jean pour s’occuper les mains tandis qu’il ose affronter le regard du plus jeune cette fois. « Hansol a publié un article compromettant sur Bora, des confidences qu’elle lui aurait faites en étant ivre. » Ces circonstances le font toujours grimacer, même si à l’époque, Bora et lui ne sortaient pas encore ensemble. « Elle m’a confié la même chose un soir, tu sais… ‘pas de secrets entre nous’ et j’étais le seul qui savait, qu’elle disait. » Il ne sait pas à quel moment ses mains ont bougé, mais ses doigts pianotent sur la surface de la table à présent. « Alors quand elle a su pour l’article, elle a pensé à moi. » Il pause pour inspirer un grand coup, mais le souffle qu’il relâche est saccadé. « Je n’ai jamais vu ni entendu autant de haine venant d’elle avant ce jour-là, même de colère, dirigée sur moi sans que je ne comprenne… J’ai- » Il a cru que tout se casserait la gueule, à cause d’une simple erreur et d’une promesse aux apparences brisée. « Bora est avec moi depuis la St. Valentin, Namu. Il a eu des mois, des mois pour venir me parler de ça et s’il ignorait que ça la blesserait autant, alors je ne sais pas dans quelle dimension il vit hormis celle des bisounours. » Il serre le poing un instant avant de relâcher et de se masser l’arête du nez. « Après ça, j’ai aussi fui mon couple quelques temps, pas longtemps… mais assez pour que je lui en veuille encore. » Il a soudain la gorge sèche et se lève pour se servir un grand verre d’eau, puis il choisit de rester derrière le bar. « Je fuis, c’est bien ça mon problème… toute ma vie, j’ai fui. » Ce n’est pas pour rien qu’il était solitaire, avant.
 
☾ anesidora

◊◊◊

Every now and then
the stars align
boy and girl meet by the great design
Revenir en haut Aller en bas
avatar
AGE : 21 AVATAR : yoo kihyun, the pinku prince(ss) POINTS : 23

NOUS A REJOINT LE : 29/01/2017

MESSAGES : 2770

☢ BURNING AMBITION
Voir le profil de l'utilisateur http://www.hundred-miles.com/t1175-seo-nam-il-calcifer_namu

Message  Sujet: Re: is it better to be silent and let the war inside subside? ft inseong     Sam 2 Déc - 2:29


 is it better to be silent and let the war inside subside?  

- Yoo In Seong — Seo Nam Il -


“There are more quarrels smothered by just shutting your mouth, and holding it shut, than by all the wisdom in the world.”
Henry Ward Beecher

Y’a quelque chose de brisé ce soir. Quelque chose qui le rend amer. Et il sait pas Namil. Il sait pas que son cœur n’y survivra sans doute pas. Il sait pas. Il se drape juste dans son amertume. Il n’a que ça pour protéger son cœur, ça. L’amertume. Le sarcasme. Il n’a rien d’autre. Le cœur offert à ceux qu’il aime, il n’a jamais su se protéger. Pas de demi-mesures, pas de faux-semblants. Entier. Tristement entier. Tristement blessé aussi. Et les épaules relevées, le regard sans étoiles, le regard d’un animal blessé il observait In Seong. Il cherchait à comprendre. Pourquoi. Pourquoi est-ce qu’il l’avait rejeté, fui, mis de côté ? Pourquoi ? Hansol n’était pas une réponse. Il avait beau aimer son petit ami, son soleil, son magicien, il n’était en rien indissociable de lui. Et même le chocolat chaud à la cannelle qu’il avait demandé, ordonné, ne changeait rien à l’amertume qui le consumait. Etoile blessé, il était âpre. Douloureusement âpre. Au point que ses mots fassent mal. Au point que sa boisson ne lui apporte aucune joie, cette volonté de comprendre, de concevoir, d’accepter aussi passant avant tout. Accepter qu’il ait été mis de côté. Peut-être parce qu’il n’avait pas été suffisant. Pas assez bien. Il ne savait pas. Il ne voulait pas savoir tout comme il cherchait des réponses.

Alors il demandait. Pourquoi. Pourquoi l’une des personnes à qui il avait confié toute sa vie ou presque, refusait soudainement de le voir. Pourquoi l’un de ses amis les plus proches, les plus précieux, ne le pensait plus assez bien pour comprendre, pour accepter. Pourquoi était-il devenu un paria. Pas assez bien pour panser ses blessures s’il en avait. Pas assez bien pour être une épaule réconfortante. Pas assez bien pour être une présence désirable. Pas assez bien. Paria. « Ce n’est pas … vous n’êtes pas devenus des parias. » Sourcil haussé, les lèvres retroussées dans un rictus, il retenait ses mots Namil. Il les retenait connaissant la violence de ses paroles. Sachant à quel point il pouvait faire mal parfois. A quel point sous les émotions il voulait rendre la pareille, faire souffrir les autres. « Je suis désolé. » Le rictus se fait plus amer, plus triste. Et Namil qui ne disait mot, ses mains autour de sa boisson. Il n’avait pas envie de parler. Pas envie de le couper dans son élan alors qu’il avait enfin des explications. « J’ai de mauvais souvenirs du passé… J’ai préféré m’éloigner le premier, persua- Persuadé que vous finiriez par le faire. » Son regard cherchant à croiser celui d’In Seong, il se demandait de quoi il pouvait bien parler. En quoi Namil, Namil vraiment, pouvait-il vouloir et pouvoir l’abandonner. Namil et ses mains tendues vers les autres. Namil et ses sourires à la pelle. Namil et sa tendance à prendre soin des autres, toujours. Sans être égoïste, préférant tout donner. Espérant, oui espérant qu’on l’aime autant qu’il puisse aimer.

« Hansol agit comme si ce n’était rien, il n’a fait que balancer des excuses dans le vent en pensant qu’une page se tourne facilement. Il a fait une connerie et s’est excusé, comme un enfant après avoir cassé un verre. J’aurais été exécrable, avec lui comme avec vous et j’avais juste peur que ça arrive, que vous me mettiez de côté et ça se serait justifié. Ce n’est pas une excuse, mais vous n’êtes pas des parias à mes yeux. Pas du tout.
- C’est pas des excuses ça … »
Murmure. Il ne sait pas comment le dire. Comment parler sans blesser. Il ne savait pas. Il cherchait pourtant. Malgré cette douleur qui lui sciait le cœur, il cherchait oui. A expliquer que malgré tout. Malgré son histoire avec les autres, il n’allait pas forcément se ranger du côté d’Hansol. Il l’avait fait au début entre Hansol et Heechul, il l’avait fait rejetant le plus jeune de l’Astral Crew de toutes ses forces, et il l’avait regretté. Encore maintenant il regrettait son attitude. « Si on n’est pas des parias … Inseong … Pourquoi tu as refusé de me voir même quand j’étais seul. Moi, admettons … Mais Heechul ? … Non ce n’est pas des excuses. » Et il savait. Il savait que ses mots feraient mal alors le regard baissé dans sa boisson bien caché par sa frange rose, il attrapait la paille entre ses lèvres, pour tenter de faire passer l’amertume avec le goût de cannelle de son chocolat chaud.

« Hansol a publié un article compromettant sur Bora, des confidences qu’elle lui aurait faites en étant ivre. » Regard relevé, interrogation aux bouts des lèvres, il ne comprenait pas le rapport entre Bora et Hansol. « Elle m’a confié la même chose un soir, tu sais… ‘pas de secrets entre nous’ et j’étais le seul qui savait, qu’elle disait. Alors quand elle a su pour l’article, elle a pensé à moi. » Et douloureusement le schéma se mettait en place dans l’esprit de Namil. Douloureusement il commençait à comprendre. Comprendre la douleur qu’il y avait dans le regard d’In Seong à chaque fois que le nom d’Hansol passait ses lèvres. Comprendre. Comprendre pourquoi il s’était éloigné. « Je n’ai jamais vu ni entendu autant de haine venant d’elle avant ce jour-là, même de colère, dirigée sur moi sans que je ne comprenne… J’ai-  Bora est avec moi depuis la St. Valentin, Namu. Il a eu des mois, des mois pour venir me parler de ça et s’il ignorait que ça la blesserait autant, alors je ne sais pas dans quelle dimension il vit hormis celle des bisounours. » Hansol … Hansol … Et y’avait quelque chose qui ne collait pas. Un accord dissonant dans sa mélodie. Un pas disgracieux dans sa danse. Quelque chose qui l’empêchait de tourner rond soudainement. Hansol n’avait pas pu. Hansol avait beau avoir des réactions parfois enfantines, c’était de leur âge après tout, il n’aurait pas … Il n’aurait pas considéré tout ça comme un jeu … Non.

Et il n’avait pas entendu la fin des paroles d’In Seong, pas plus qu’il ne l’avait vu se lever pour finir derrière le bar. Non. Parce qu’il n’y avait qu’Hansol. Hansol dans sa tête et le bruit de quelque chose qu’on brise. Assourdissant. Hansol n’avait pas pu blesser volontairement Bora ou encore Inseong. Ca n’avait pas de sens. Non. « Hansol … Mais … » Incompréhension. Il y avait dans ses yeux toute l’incompréhension du monde tandis que son regard se posait sur le plus âgé. Un peu de désespoir aussi. Et l’idée … l’idée qu’il lui dise que ce n’était qu’une blague. Parce qu’on parlait d’Hansol. Hansol qui prenait toujours soin des gens qu’il aimait. Hansol son doux soleil. Un peu enfantin, mais pas méchant. Non pas méchant. Non. « Je … Hansol ? » Il en perdait ses mots, une de ses mains passant dans ses cheveux roses pour dégager son visage. Et il n’y avait que le nom d’Hansol entre ses lèvres, comme une boite à musique abimée. Hansol. Hansol entre ses lèvres et dans son esprit. Hansol innocent. Brillant. Vivant. Hansol souriant. Aimant. Hansol … Brûlant ? Blessant ? Non.


code by lizzou — img/gifs by TUMBLR — 1197 WORDS.


◊◊◊



(( WE'VE BEEN MAKING SHADES OF PURPLE OUT OF RED AND BLUE ))
Revenir en haut Aller en bas
avatar
AGE : 22 AVATAR : chae hyungwon (monsta x) POINTS : 92

NOUS A REJOINT LE : 20/11/2016

MESSAGES : 1734

MODÉRATRICE — STARCHILD'S VICE PRESIDENT ✩ SPACE RULER
Voir le profil de l'utilisateur http://www.hundred-miles.com/t821-yoo-in-seong-insideout

Message  Sujet: Re: is it better to be silent and let the war inside subside? ft inseong     Mer 20 Déc - 22:05

is it better to be silent and let the war inside subside?
feat. namseong

“Don't be afraid of your fears. They're not there to scare you. They're there to let you know that something is worth it.”
― C. JoyBell C.

« Non ce n’est pas des excuses. » Comment fait-on pour réparer ? Remonter le temps ou un coeur brisé ? Il a dit désolé, faute avouée mais où est la moitié pardonnée ? La honte n’est pas le seul sentiment qui l’oppresse, ses émotions guidées par le rythme incessant, de son palpitant qui s’empresse et il reste là, pantelant. Suffocant. Pris au piège et il se démène, il essaie, mais la partie adverse le ramène, vers une vérité qui l’effraie et il disparaît. Vous l’entendez, ces bruit cristallin de quelque chose qui éclate ? Vous les voyez, ces conséquences écarlates ? Leurs coeurs saignent et il s’est enfoncé le couteau lui-même, sans épargner la douceur assise en face. Tant d’erreurs à rattraper, de silences à combler et de mots à prononcer. C’est dur, quand il regarde en arrière. C’est dur, d’avoir failli le perdre. L’amitié est au moins aussi précieuse que l’être aimé, il le sait et pourtant, malgré tout… malgré tout. Il est bien derrière le comptoir, caché toujours caché, toujours trop fier pour pleurer. Il a tout déballé et il se sent désolé quand leurs regards se croisent et qu’il n’y voit que le déni. Hansol, oui Hansol. Il aurait préféré mettre un autre nom sur ses excuses, mais alors il n’aurait pas eu à en faire. Hansol, oui Hansol et il laisse les secondes filer, le temps qu’il faut pour réaliser pendant que ses doigts raclent la surface avec force. « S’il te plait… j’suis désolé. Je suis conscient d’avoir merdé, mais s’il te plait.. » Il ne parle pas assez fort, mais tout est si calme, si vide, si triste que sa voix paraît même trop forte. Un écho qui dérange, c’est ce qu’il pense. « S’il te plait, Nam. » Il sait qu’il devrait s’approcher, le rassurer, le presser contre lui peut-être et lui offrir le soutien que le plus jeune lui a toujours donné. Il devrait s’avancer, oser, mais ses peurs n’ont toujours pas été éradiquées et elles sont toujours là, lorsqu’il se laisse submerger. Et il disparaît encore. Il s’accroupit derrière le bar et prend le temps de respirer, respirer alors qu’il réalise ce qu’il pourrait avoir brisé. Juste comme ça en disant la vérité. Il a peur de ce qu’il a fait à ses deux amis, parce qu'il ne voulait rien casser. « J’suis désolé. » Il répète et peut-être que Nam Il ne l’écoute déjà plus, peut-être même qu'il est déjà parti, qu'il en a eu assez de lui. Tout allait si bien au début de l’été, pourquoi tout a basculé et pourquoi, lui-même n’est pas encore capable de pardonner ? Il veut parler à Hansol aussi et cet affrontement avec Namu l’aura encore plus déterminé. Les minutes passent dans le silence, des minutes qu’il ne voit pas vraiment passer et ses yeux sont toujours secs, mais ça brûle et ça picote, ses lèvres rougies par tous ses coups de dents. Un peu de cran In Seong et il est rassuré de toujours trouver le plus jeune devant lui lorsqu’il se relève. Quelques pas précipités et il est un peu plus soulagé lorsqu'il ne sent pas le garçon protester en l’attirant contre lui. Il l’emprisonne entre ses bras sans prévenir ni lui laisser une chance de filer, un autour de ses épaules et l’autre à l’arrière de sa tête. C’est si difficile de l’avoir si près sans qu’il ne râle ou grimace, mais ce soir In Seong veut bien admettre que les câlins, ce n’est pas si mal. Ce n’est pas si dérangeant et il serre un peu. Il trouve ça… un peu embarrassant de dire certains mots de vive voix même s’il les a toujours pensé très fort, et il espère que son geste lui communiquera le maximum. Il ne sait déjà plus lequel des deux il voulait réconforter ainsi, mais il se perd dans la tendresse du geste et refuse de lâcher prise, à moins que son ami ne l’y contraigne. « Pardonne-moi, même à moitié, à un tiers, un dixième peu importe. Ne me laisse pas comme ça. » Ne le laisse pas sur le mot 'paria', il n'en veut pas, vous n'en êtes pas.

☾ anesidora

◊◊◊

Every now and then
the stars align
boy and girl meet by the great design
Revenir en haut Aller en bas
avatar
AGE : 21 AVATAR : yoo kihyun, the pinku prince(ss) POINTS : 23

NOUS A REJOINT LE : 29/01/2017

MESSAGES : 2770

☢ BURNING AMBITION
Voir le profil de l'utilisateur http://www.hundred-miles.com/t1175-seo-nam-il-calcifer_namu

Message  Sujet: Re: is it better to be silent and let the war inside subside? ft inseong     Dim 7 Jan - 23:04


 is it better to be silent and let the war inside subside?  

- Yoo In Seong — Seo Nam Il -


“There are more quarrels smothered by just shutting your mouth, and holding it shut, than by all the wisdom in the world.”
Henry Ward Beecher

Ca se brisait en lui. Incompréhensions douloureuses. Il savait plus qui blâmer, qui accuser. Il savait plus. Cœur traître. Un peu brisé. Il savait plus Namil. Il savait plus. Et ça faisait mal. Le cœur serré, ça faisait mal. Il s’abimait sur une vérité douloureuse. Et peut-être que l’ignorance aurait été préférable. Peut-être qu’il aurait pas du courir après cette vérité douloureuse. In Seong tentait de trouver des excuses sur un abandon certain. Heechul ne voulait sans doute plus trop le voir. Mee Ah avait été cruelle en lui annonçant qu’il n’avait pas arrêté de l’aimer. Ignorance détruite. Bafouée. In Seong l’avait abandonné. Parce que Hansol. Hansol. Hansol. Le nom se répétait en une litanie douloureuse. Hansol responsable. Hansol. Hansol son soleil, si doux, si heureux, si joyeux … Si brûlant. Terrible. Vérité accablante. Vérité qui le laissait blessé derrière. Vérité qui le laissait hagard. Hansol hein … Pourquoi Hansol. Hansol n’était pas cruel. Hansol n’était pas … de ce genre. Hansol était … Hansol était. Doux. Affectueux. Il prenait soin de ses amis. Hansol les défendait, envers et contre tout. Un peu casse-cou. Exubérant. Hansol était prévenant. Maladroit un peu, mais terriblement attachant. Hansol était bruyant, mais souriant, toujours là pour son entourage. Hansol ne pouvait pas avoir fait ça. Pas lui avoir caché. Il ne savait pas lui mentir. Il ne lui mentait pas. Aucun mensonge entre eux. Aucun secret. Aucun tabou. Sans être le couple parfait … Ils s’aimaient, se parlaient. Les ex mis sur la table, le passé affiché, raconté, apaisé. Non.

« S’il te plait… j’suis désolé. Je suis conscient d’avoir merdé, mais s’il te plait… » Air perdu, son regard dans celui d’In Seong sans l’être. Perdu. Désemparé. Démuni. Comme un enfant. Il avait plus son sourire. Plus sa superbe. Plus grand chose. Comme un empire qui s’écroule. Et une réalisation morbide qui crépitait sous sa peau. Non. Il ne voulait pas réaliser ça. Non. Trop douloureux. La mélodie est cassée, le fil est rompu. Non. Il ne savait plus de quoi il était question. Esprit en conflit. Il ne savait plus si c’était cet abandon qui le pesait, ou les révélations sur son soleil, son tendre amour, cruel amour. Il ne savait plus. « S’il te plait, Nam. » Non. Déni. Refus. Il secouait même la tête Nam Il. Non. Il ne voulait pas savoir. Pas comprendre. La vérité était cruelle. L’ignorance une bénédiction. Et son monde qui s’écroule, sa vision qui s’embrume, monochromie qui se dissout. Non. « J’suis désolé. » Pas autant que lui. La réalisation était douloureuse. Comme une plaie béante. Non. Sa vision mise à mal. Tempête dans son monde. Anarchie de ses sens. Non. Pas Hansol. S’il te plait In Seong, pas Hansol. Pas lui. Pas … ça. Non. Et cette étreinte était douloureuse. Aussi inattendue que douloureuse. Non.

« Pardonne-moi, même à moitié, à un tiers, un dixième peu importe. Ne me laisse pas comme ça.
- C’est pas de ta faute Seongie. »
Automatisme. Ses mains qui se serraient maladroitement dans le dos de son ami. Automatisme. Lui qui plongeait un instant sa tête dans son cou pour cacher ces larmes assassines qui menaçaient de glisser sur son visage. « Je comprends … T’inquiète pas … Je comprends. » Il ne reconnaissait pas sa voix Namil. Son sourire tordu bien caché contre In Seong. Il ne se reconnaissait pas. Non. « Juste … Je suis ton ami … Je serai toujours là pour toi … Okay ? » Souris Namil, souris. Détachement. En douceur. Maladresse attachante, affectueuse. Il sourit Namil. Sourire tordu, un peu terne, mais il sourit. « Je ne t’en veux pas, d’accord ? Il faut juste … » De l’air. Il saturait. Emotionnellement il saturait. Déchirure de son monde. De son quotidien. Mise à mal de sa vision. Il saturait. Sourire tordu. Il se décalait. S’enfuyait. Le besoin de réfléchir. Le besoin de comprendre. La crainte de rentrer. Aussi. La crainte de le voir. La crainte de l’affronter. Non. Sourire. Détruit. Faux. Incertain. « J’ai … Faut que je … Hansol. » Hansol oui. Hansol. Point fort de sa vie. Soudainement inconnu, incertain. Equation brisée. Il y avait des variantes, des détails. Des choses auxquelles il n’avait pas pensé. Sourire contrit. Tordu. Triste. Trop triste. Il s’inclinait aussi, maladroitement. Prenait congé. Un peu bizarrement. Son sourire dans le décor. Sa colère aussi. Juste de l’incompréhension. Triste incompréhension. Douloureuse incompréhension. Et lui qui disparaît dans la nuit. Les étoiles soudainement silencieuses. Incapable de le réconforter tandis qu’il avait son regard sur celles-ci demandant des réponses. Des réponses qu’elles ne pouvaient lui donner. Silence assourdissant du monde de la nuit. Les lumières agressives sur sa silhouette, seule, fragile, brisée.

C’est pas de ta faute Seongie.
Il a juste le cœur fragile
Et une vision monochrome assassine.
Elle tue son cœur, doucement.



code by lizzou — img/gifs by TUMBLR — 806 WORDS.


◊◊◊



(( WE'VE BEEN MAKING SHADES OF PURPLE OUT OF RED AND BLUE ))
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Message  Sujet: Re: is it better to be silent and let the war inside subside? ft inseong     

Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
is it better to be silent and let the war inside subside? ft inseong
 Sujets similaires
-
» Silent Hill -Film
» Zachariah ► Silent voice.
» Christabella A. Gillespie
» Silent [Libre]
» Silent Arrow M [VALIDE - ENTIER]


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: