▲ up▼ down
bonzouèr.



 
HEP POTO, tu veux devenir un king de la roulette ? No prob, viens jouer à la Roulette juste ici !
Choco-cococo-co ! ON EST CHAUD CHOCOLAT, LA FAMILIA. Rendez-vous
ICI pour faire péter les news plus fresh que TRIPLE H ! ♥️
Splash dans ta face, tu connais le jeu ? Cours vite te fendre la poire SUR UNE MÉGA BATAILLE D'EAU ♥️
ALLONS-Y ALONZO POUR MISS ET MISTER PLAYA 2018 ! Par ici la bleusaille !


Partagez | 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
avatar
Invité
Invité

Message  Sujet: bonzouèr.     Dim 30 Juil - 15:35

je graphe (w/photofiltre studio x) que du manga à la base donc bon
c'est fort nul, pardonnez moi... what

irréel:
 

réel:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
AGE : 19 AVATAR : Kim Yerim – Yeri des Red Velvet POINTS : 0

NOUS A REJOINT LE : 15/07/2017

MESSAGES : 1074

MODÉRATRICE — BURNING AMBITION
Voir le profil de l'utilisateur http://www.hundred-miles.com/t2540-jung-erynn-ellery

Message  Sujet: Re: bonzouèr.     Dim 30 Juil - 20:02

dcfgvhbjnhgftdrfgh, c bo. j'm tro.
Sans rigoler, c'est vraiment joli, j'aime beaucoup beaucoup!

◊◊◊

De Satan ou de Dieu, qu'importe ? Ange ou Sirène, Qu'importe, si tu rends, - fée aux yeux de velours, Rythme, parfum, lueur, ô mon unique reine ! - L'univers moins hideux et les instants moins lourds ?

– Baudelaire
QUEEN DU STOP SAID:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

Message  Sujet: Re: bonzouèr.     Dim 30 Juil - 21:36

MDRR
CIMER
ALBERT
hug
Revenir en haut Aller en bas
avatar
AVATAR : Park Hyo Min POINTS : 1143

NOUS A REJOINT LE : 25/07/2016

MESSAGES : 6018

☢ BURNING AMBITION - MISS NOËL 2016
Voir le profil de l'utilisateur http://www.hundred-miles.com/t4728-h-a-n-s-o-o-y-u-n-hquinn

Message  Sujet: Re: bonzouèr.     Mar 1 Aoû - 19:28

PTN CEUX MANGA ILS SON JUSTE SUBLIMES ??????????????

https://redcdn.net/hpimg4/pics/177052natto1.png lui c trop le style que je portais
maisledernierbaisableestvraimentbaisablejemeursdesabeauté

ptn continue comme ça **
et pour les réels ça va venir, vu ce que tu fais des mangas, jeu d'enfant what

◊◊◊


MA SARAH DE MA VIE a écrit:
JE SUIS DANS TA VIE, JE SUIS DANS TES DRAPS

MON JANOUILLE a écrit:
ON A TOUS LES DROITS
SURTOUT CELUI D'AIMER SY

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

Message  Sujet: Re: bonzouèr.     Mar 1 Aoû - 19:49

hanw
merci
c
cut
what
hugs 02
blush
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

Message  Sujet: Re: bonzouèr.     Lun 7 Aoû - 19:58

+3

j'm'en sors pas si mal finalement... :hidden:
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

Message  Sujet: Re: bonzouèr.     Ven 11 Aoû - 1:55

j'ai écris ce texte ce soir et
je suis fière.
genre
vraiment, c'est rare donc.
je vous le partagez
je c
ya
des
fote
mais
flemme absolue de corriger mtn donc
ignore ;)))

(c'est l'histoire de mon futur TC)

bonne  lecture

;

un jour, un homme a dit ;
les morts sont momentanément absents.
et un autre a dit ;
les absents ont toujours tord.

le sujet de la mort a toujours été complexe. personne ne l'aime, en soi. tout le monde en a peur et la redoute. la repousse. jusqu'au jour fatidique. celui où votre corps vous abandonne. celui où votre âme emporte avec elle tous ses maux.
la mort débute là où la vie se termine.

et la vie alors ?
la vie, tout le monde l'aime. elle n'est pas toujours rose, mais elle offre tout de même de très belles choses. sa sœur lui prend parfois ce qui lui revient de droit, mais elle ne s'arrête jamais. elle paraît infini, la vie. c'est pour ça qu'on l'aime. c'est pour ça. ça sera toujours pour ça.

mais vous savez quoi ? pas la vérité.
la vie, c'est une multitude d'espoirs réduit au silence. c'est un merveilleux mensonge.
la mort, c'est la paix. infini. jamais aucun dérangement. c'est une réalité. une triste réalité.
voilà ce que j'en pense.
voilà la vérité.

[...]

tout a débuté lorsque tout c'est terminé. c'est-à-dire il y a 18 ans.

personne ne veut vraiment savoir d'où elle venait. qui elle était. ce qu'elle avait vécu.
une pute. voilà ce qu'elle était. une pute qui, à cause d'une capote de merde qui a craqué, s'est retrouvée enceinte.
ni plus. ni moins.

elle n'était pas prête.
évidemment que non

elle en est devenue dingue à vrai dire. ça l'empêchait de travailler.
mais elle pouvait pas avorter.
c'était impossible.
trop cher.

alors elle a voulu avorter par ses propres moyens, en quelque sorte.
elle s'est intoxiqué de clopes, drogue, alcool. elle mangeait peu, courait beaucoup, voulant tuer le bébé à l'intérieur même de son ventre.
elle a sauté et s'est faite sauté. par n'importe qui. n'importe quand. comme si une bite pas plus p'tite qu'une canette allait tuer le gosse.

drôle de personnage.

c'était donc il y a 18 ans. la naissance. le début. les emmerdes. la vie.

l'enfant est née
(( malheureusement pour la mère ))
seule.
unique.
maigre.
heureuse.

l'enfant est née et quand l'enfant est née l'enfant ne pesait pas plus de 2 kg. l'enfant respirait mal et l'enfant fut nommée l'enfant jusqu'à ce qu'on la nomme. yu.

[…]

yu était une enfant. une enfant normale. orpheline. sans amis. sans famille.
mais elle avait un toit, au moins, et l'orphelinat lui plaisait bien.

yu n'avait rien de particulier. rien de plus que les autres. rien de moins.
elle n'était qu'une gosse parmi tant d'autres.
beaucoup d'autres.

c'est peut-être pour ça qu'on ne l'a jamais adopté, yu.
elle était la dernière arrivée. le petit bambin qui pleurait pas beaucoup. pas du tout.
le bambin trop peu bruyant à en devenir invisible. celle qui s'effaçait dans l'ombre des autres.
celle qui n'avait rien d'une gosse indépendante. rien de la petite orpheline rebelle qui, comme dans les films, se renferme sur elle-même et exécute chacun de ses actes solitairement, et parce qu'elle le veut.

non.
au contraire.
yu a toujours, toujours, eu besoin des autres pour vivre. elle n'a jamais osé dormir seule. manger seule. se doucher seule. être seule.
yu a toujours craint la solitude à en devenir parano. yu était une enfant seule. mais yu était une enfant heureuse, parce que yu avait toujours quelqu'un derrière qui se cacher.

puis elle a grandit.
comme tous les enfants.
elle n'est pas devenue indépendante en soi.
elle a toujours eu besoin de quelqu'un.
mais elle a commencé à façonner sa vie.
sa vie de merde.

elle avait les meilleures notes à l'école.
elle en était fière vous savez.
yu était une fille qui n'avait pas beaucoup de choses.
une petite fille ignorante et conne. très conne.
alors forcément, ces notes insignifiantes avait un sens pour elle.

et comme tous les enfants, yu a voulu devenir ceci, ou cela.

d'abord chanteuse.
ça n'aurait pas été une mauvaise idée si sa voix aurait été plus belle que ça.
puis cuisinière.
ça n'aurait pas été une mauvaise idée si elle n'était pas si distraite que ça.
et enfin cardiologue.
et ça n'aurait pas été une mauvaise idée si elle n'était pas devenue nosocomephobie.

alors yu a décidé de faire des études sans but.
sans savoir quoi faire.
sans plus que motivation que ça.

elle a juste fait
ce que les autres faisaient.

[…]

mourir pour quelqu'un c'est trop facile.
trop facile à dire. trop facile à faire.
le pire, c'est vivre pour quelqu'un.

yu l'a fait.
elle ne s'en est jamais remise.
elle ne s'en remettra sans doute jamais.

c'est comme un petit bobo au cœur.
celui qui vous rend malade.
celui qui anéantit votre avenir.

je ne donnerais pas le nom de celui qui l'a détruite.
on dira juste que c'était un homme.
un bel homme.

celui que veulent se faire les donzelles du lycée.
celui qui fend les cœurs.
qui a déchiré le sien.

yu a rencontré son prince lorsqu'elle eut un peu plus de 16 printemps.
c'est beau hein,
à cet âge là.
c'est beau.

ouais...

c'est laid.

le début de la relation était comme toute les autres. belle. romantique. idyllique.
c'était le début de la fin, aussi, mais ça yu n'aurait jamais pu le savoir.

il était doux
il était profond
il était beau
il était parfait

la relation a duré quelques mois dans un contexte rose bonbon.
rose à la con.

et après, ça a été l'enfer.

comme on dit
les coups de foudre
seront toujours suivis
par des coups de reins.

il a commencé à devenir violent.
à vrai dire il l'était déjà un peu au début.
c'était un bad boy.

et j'te parle pas de notre cher racaille qui se la pète plus haut que ma bite alors que ses couilles sont pleines depuis sa naissance, hein.
non. moi j'te parle...
j'te parle d'un connard. un vrai.

il a commencé à boire.
non.
il a commencé à arrêter de se cacher quand il buvait.

il rentrait torché, la baisait, se couchait
et la frappait le lendemain.

je t'aime
je te hais

yu l'a aimé. il l'a rendu accro à lui.
il l'a manipulé et elle est devenue dépendante de lui.

vous vous souvenez ?
il n'y a pas de différence entre l'enfant et l'adulte.
yu a toujours été yu.
une fille naïve et conne. très conne.

mais la connerie ne s'arrête pas à un attachement minable de sa part.
la connerie c'est sa santé.
celle qui s'est dégradée, vite, trop vite, jusqu'à la rendre dépendante.
dépendante d'autre chose.
d'une bouteille d'oxygène.

les médecins l'ont dites dépressive, et sa santé fragile à un point où ses poumons ne faisaient plus leur travail convenablement.

elle est allée voir une multitude de psychologues.
elle a prit une multitude de médicaments.
et surtout, elle a vécu, et vit encore, grâce à une bouteille d'oxygène, reliée à son nez par des lunettes nasales.

elle a continué à vivre pour lui.
et avec lui.
et elle l'a subit
2 ans.
2 putain d'années.

24 mois c'est long.
c'est
un enfer.

yu a mit trop de virgules là où elle aurait du mettre des niques ta mère.
et yu n'a jamais eu les couilles de se séparer de lui.
c'est lui qui l'a fait.

alors après un millier de coups
un million de disputes
un milliard de larmes
il l'a quitté.
pour une autre.

il n'y a pas de mots pour décrire à quel point
cette relation l'a tué.

(( … ))

je vous l'avais dis.
vivre pour quelqu'un est
un enfer.

[…]


yu avait quitté l'orphelinat à 17 ans.
elle était allée vivre avec son homme.
du moins, celle qu'elle pensait être son homme.

alors quand il est partit, elle s'est retrouvée seule.
seule face au vide.
au silence.

vous vous demandez comment elle fait pour survivre ?

yu a continué ses études.
elle n'a j.a.m.a.i.s
abandonné.

elle s'est lancé dans un cursus
art plastique
sans vraiment savoir pourquoi.
il lui fallait juste
de quoi construire un avenir
et même si ce n'était pas le meilleur cursus pour ça
elle aimait ce qu'elle faisait.

vous vous demandez comment elle fait pour ne pas abandonner ?

yu a dut travailler.
pour elle
son avenir
son appartement
elle fait trois jobs

dit comme ça
on dirait
que c'est acquit.
que c'est fini.
la fin du cauchemar.

mais
un cauchemar
ne s'arrête jamais.

un cauchemar
est aussi
un infini.

vous vous demandez comment elle le vit ?

elle ne le vit pas.
elle le subit.

elle est devenu parano
elle a peur
des hommes
des hôpitaux
du regard des gens
elle a peur du monde

si bien qu'elle se cache
sous une couche de vêtement
elle se cache elle, ses bleus,
ses cicatrices.

elle se cache toute entière.

elle ne porte plus ses lunettes d'oxygènes en public.
elle évite aussi devant les enfants.

elle se tue.
la santé.
elle se tue toute entière.
c'est pas la mort qui la rend ainsi
c'est la vie.
parce que la vie
est une connasse.

et chaque soir, sans même que vous ne le sachiez
elle laissera s'évanouir
une multitude de larmes
plus infini les unes que les autres

vous vous demandez comment elle fait pour survivre ?

je vais vous le dire.
tâchez de toujours garder un morceau de ciel au dessus de votre vie.






voilà.
pour info
son truc de poumons sera un cancer stade 1
et à l'heure actuelle, elle a 18 ans
et sa relation s'est terminée il y a deux mois
(serveuse + babysitter + idk)
oui.
je suis inspirée
kjdbvfusdkùsv,fnl
jvm
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

Message  Sujet: Re: bonzouèr.     Ven 11 Aoû - 2:54

je tiens à dire que j'ai tout lu (cc)
que c'est beau
que je suis en pls
que stop plz
my heart.

que vraiment cette petite yu gosh.
je veux la câliner.
jamais la quitter.
(même si la vie est une connasse j'approuve. )

c'est beau.
je t'assure.
tu peux être fière, mais genre grave fière.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

Message  Sujet: Re: bonzouèr.     Ven 11 Aoû - 11:40

t'es
trop
douce
fangirling

merci bcp
des joues coulent sur mes larmes
blush blush
tears kris tears kris


coeur kiss
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Message  Sujet: Re: bonzouèr.     

Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
bonzouèr.


Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: