leave your ego at the door. // ju

 

YOOOO, envie de gagner quelques Candy Canes ? Pas de problème, viens jouer à la Roulette de Noël juste ici !
LAST CHRISTMAS, I GAVE YOU MY HEART ~ Le MARCHÉ DE NOËL fait son grand comeback !
V17 de Hundred Miles, omg, t'y crois ? Moi pas...
Et comme la sainte saison des Lindors et des mandarines est enfin arrivée, j'te propose de CHECKER L'ANNONCE
pour voir ce qu'on te réserve ce mois-ci !
Viens gratter quelques cases de notre CALENDRIER DE L'AVENT ! Tous les jeux de la saison sont à découvrir ICI !
ALL I WANT FOR CHRISTMAS IS YOUUUUUU ! Un petit Secret Santa ça te dit ? Pour participer c'est ICI !


Partagez | 
')">
Invité
Invité

Message  Sujet: leave your ego at the door. // ju     Lun 24 Juil - 12:38

ses petites sœurs arrivaient à la dérider un instant, rendant son sourire plus véritable que jamais. elles enchaînaient les conneries et blagues pourries, empêchant en même temps hana de finir son assiette. elles avaient déjà fini pour leur part. il était 22 heures et les deux gamines étaient parées pour rejoindre leurs lits, seules personnes au monde avec lesquelles elles avaient droit à une liaison.

tout en ayant des éclats de rires, les deux enfants allèrent rejoindre leur chambre commune. hana les suivi, accompagnée de son doux sourire, et aborda le cri d'une chose non identifiée afin de les effrayer. des cris, encore, qui se démarquèrent ensuite par de nouveaux rires. toutes les trois allèrent se brosser les dents en musique puis allèrent dans la chambre des jumelles. chin, le petit frère d'hana, était allé rejoindre des amis la veille pour passer une semaine avec eux. désormais âgé de 17 printemps, il avait réussi à obtenir la bénédiction de son aînée sans grande difficulté.

avant de dormir, les jumelles eurent une conversation avec hana. elle se résumait surtout aux beaux garçons de l'école et à la nourriture.

suite à ça, hana leur fit de tendres bisous et quitta la chambre. elle alla s'occuper l'esprit en rangeant la table, un peu pensive. par rapport à chin, surtout. elle avait un peu peur qu'il tombe dans de mauvaises fréquentations, comme bae l'a fait à l'époque.

elle fut tirée de ses pensées lorsque la sonnerie retentit au travers du duplex. s'interrogeant sur qui cela pouvait bien être, hana jeta un furtif coup d’œil à l'horloge de sa cuisine. il allait être un peu plus de 22 heures 40. déjà. elle n'était pas vraiment en état, physique, d'accueillir quelqu'un. elle alla alors enfiler un peignoir de coton dans sa chambre afin de cacher le pyjama ridicule qu'elle portait. il restait encore deux assiettes sur la table à manger, clairement visible depuis le salon. en laissant un juron s'échapper d'entre ses lèvres, hana lâcha le chiffon qu'elle avait entre ses doigts pour se précipiter vers sa porte. elle l'ouvrit en se léchant le chocolat qui tâchait encore son index et eut une grande surprise en voyant julian.

la relation qui la liait à julian était particulière. dans un sens, elle le voyait comme un protégé, un ami proche à boo, et dans un autre, elle le voyait comme celui que boo aimait du plus profond de ses tripes. cela devait faire des mois déjà qu'elle n'avait pas vu sa bouille d'ange. mais les retrouvailles n'était que plus belle. avec un sourire, elle alla le prendre dans ses bras. furtivement mais avec force. « julian ! » c'était une exclamation sans importance, qui démontrait la joie qui venait de la prendre. elle le relâcha ensuite et se décala pour le faire entrer en le poussant un peu. « ça faisait longtemps ! » sans prendre le temps de connaître la raison de sa venue, hana le poussa jusqu’au salon et l'invita à s'asseoir sur un des trois canapés placés en face de la baie vitrée. « que me vaut l'honneur de ta venue ? » son sourire bête n'avait pas quitté ses lèvres, et elle enchaînait ses questions aussi vite que le lui autorisait son souffle : « tu veux quelque chose à boire ou manger ? » elle ne parlait pas bien fort, à cause de ses protégées qui dormaient profondément à l'étage.
julian
Revenir en haut Aller en bas
')">
Invité
Invité

Message  Sujet: Re: leave your ego at the door. // ju     Mer 26 Juil - 0:48

Notes de Cristal poli
HanaxJulian
HANA DÉESSE
LUNAIRE & JULIAN
LE MANGE-SOLEIL
Le doux voile sombre de la Nuit avait recouvert le tableau du Ciel, parsemé par mille éclaboussures de poussière d'étoile. Une oeuvre divine dont son long sommeil ne l'avait pas lassé.
Toujours comme amoureux.

Et son cœur s'en allait à la douce lueur du crépuscule, alimentée par les lampions d'en-dessus. Une oeuvre éternelle dont il avait un jour arboré les couleurs, peint sur le grain de sa peau livide par les habiles mains de son ami le roi des fantômes. Et si chacune de ses pensées revinrent une à une aux derniers de ses souvenirs; c'est Boo, celui avec lequel il désirait d'entretenir le premier. Parce qu'il n'était pas trop compliqué; parce qu'il ne se souvenait pas avoir eu d'histoires sordides avec ce bout de coréen avant son terrible coma. Ja et Dakho lui en voulaient surement d'avoir disparu si longtemps, bien malgré sa volonté.
Il n'était pas prêt, le Loup.
Et il avait besoin d'un camarade à l'attention inconditionnelle.
A l'amour inconditionnel.

Julian ne l'avait pas trouvé chez lui. Ni à l'atelier. Étrangement,  il n'était nul part où l'intrépide aurait pu joindre sa route.
Et comme une illumination, Hana, sa très chère déesse lunaire lui paru comme une évidence. Elle était suffisamment proche de Boo pour lui indiquer là où ses pas se dirigeraient. Du moins le pensait-il.



Au pas de sa porte, dans le quartier résidentiel de Gangnam, le Loup brandit son point au-dessus de son épaule, près à fracasser la porte de sa presque-force d'un toc-toc nonchalant. Il s'apprête à taper, jusqu'à se souvenir que de très jeunes étoiles vivent ici et dorment probablement à l'heure qu'il est. Alors, il appuie doucement sur la sonnette, mais grimace stupidement en constatant non sans surprise que la pression ne change rien au tintement énervant de la cloche.
Et on lui ouvre. Deux ou trois minutes après, peut-être — de toutes façons, il n'est plus à quelques poignées de secondes près.
Elle apparaît comme une ombre, l'enlace après un doux éclat de surprise, bordé par sa voix aux somptueuses notes de cristal poli. Tout se passe terriblement vite, et il n'a le temps d'admirer son visage que lorsqu'elle finit finalement de le pousser à l'intérieur, l'obligeant à boiter paresseusement sur jambes fatiguées par le précédent repos de six mois.
La belle du Ciel lui désigne les sièges, l'invite à s'asseoir, mais la piètre capacité d'attention du Loup se fige sur la jeune fille dont le peignoir négligemment noué ne souligne que l’attendrissante allégresse. Elle est belle. Un peu trop d'ailleurs, et si une étrange sensation d’effervescence le trouble, il se trouve définitivement bien plus heureux de la voir que ce qu'il avait pu imaginer.

« Hana, je... »

Sa mine un peu perturbée par tant que souvenir jeté en pleine face ne laisse pourtant rien paraître de la terrible joie de retrouver enfin ses proches. Six mois, c'est long. Même quand on dort.
Alors, il lâche finalement un sourire discret et bienveillant.

« Je te vois, comme ça, et je finissais par me demander si j'étais vraiment gay, au final. »

Il s'éclaircit une ou deux fois la voix entre deux mots, affaibli par le silence qui s'est joint à son sommeil, et à la fin, il rie doucement avant de poser ses grandes palmes amaigries sur son estomac bien vide et gargouillant d'un bruit bien plus furibond que la sonnette de l’appartement.

« Je veux pas abuser de ton hospitalité, ma jolie. »

Et il mime une moue faussement pensive, le menton entre ses fins doigts d'os et d'ivoire.

« Oh, et puis finalement, si! »

Il retrouve doucement un peu de son passé et beaucoup de ses habitudes perdues. Le sentier est vaste, le Ciel est loin; mais la nourriture vaut bien un détour. Boo attendra bien un peu, pour une ou deux bouchées de kimbap.
Alors, un dernier sourire.
Beaucoup d'amour en perspective.
Et une faim de Loup.



Revenir en haut Aller en bas
')">
Invité
Invité

Message  Sujet: Re: leave your ego at the door. // ju     Ven 28 Juil - 16:49

il avait l'air fatigué. ailleurs. rêveur. hana ne disait rien mais hana voyait bien. elle voyait qu'il y avait quelque chose.

silencieuse mais attentive, elle l'écouta. elle l'observa, surtout. son visage. ses traits. qui lui avaient manqué. il lui avait manqué tout entier, en fait. un sourire s'était dessiné sur le visage de la belle, qui s'était approchée de son invité. elle laissa une main s'égarer dans les cheveux de ju, les caressant avec délicatesse. comme si un seul geste brusque pourrait le briser. comme s'il était fait de verre. « tu as l'air fatigué... » sa voix était plus douce, plus calme, surtout, et plus mélodieuse.

sans rien ajouter de plus, hana alla rejoindre sa cuisine. elle ignora les assiettes restantes sur la table et fouilla ses placards à la recherche d'ingrédients pour faire à manger à ju. elle sait. elle le connait. il a faim, sans doute. très faim, même.

elle n'avait que des conneries. des chips. des tablettes de chocolat.
elle ne pouvait pas lui donner ça. ce pauvre gamin avait l'estomac noué, qui sait, et avait besoin d'être nourri correctement. hana vit une pancarte accrochée au frigo. la carte de visite d'un restaurant chinois. elle vérifia les horaires puis appela. avec chance, quelqu'un décrocha. elle commanda alors une multitude de choses. ça allait lui revenir cher ; elle le savait. mais c'était pas l'argent qui manquait ici.

la belle revint ensuite auprès du garçon avec une bouteille de coca et un verre. elle déposa le tout sur la table basse. « fais comme chez toi. » de toute manière, c'était chez lui. il était précieux aux yeux d'hana. assez pour qu'elle lui laisse champs libre en ces lieux. « j'ai commandé chinois. ça arrive dans quelques minutes je pense. » elle alla se chercher un thé dans la cuisine et revint rapidement dans le salon. elle s'installa sur le canapé et se mit en tailleur pour boire quelques gorgées du trésor qu'elle tenait entre ses doigts. « tu as une petite mine tu sais... » elle avait posé sur lui un regard maternelle. elle se permit de rester silencieuse, laissant ses pensées s'égarer le temps de quelques secondes seulement. puis, un sourire se redessina sur son visage « tu peux rester dormir si tu veux. il a une chambre d'ami de libre et elle est nickel. » elle était un peu fière, parce qu'elle avait tout rangé ce matin. elle avait même replacé les meubles pour changer un peu. c'était une chambre dans laquelle boo dormait tout le temps, avant. mais elle est vide et triste maintenant.

elle ne savait pas vraiment pourquoi il était venu ici, sans prévenir. mais elle s'en fichait. sa présence la rassurait.
julian
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Message  Sujet: Re: leave your ego at the door. // ju     

Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
leave your ego at the door. // ju
 Sujets similaires
-
» KNOCK ON YOUR DOOR ♣
» Leave the pain behind and let your life be your own again ♥ THYBALT & HEIDI
» 02. You can leave your hat on
» the life may leave my lungs but my heart will stay with you (azazel)
» 23.03.2016 23.03.2016 Dwars door Vlaanderen / A travers la Flandre C2


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: