▲ up▼ down
hands off boy ft ho joo



 
HEP POTO, tu veux devenir un king de la roulette ? No prob, viens jouer à la Roulette juste ici !
TOO KOOL FOR SKOOL ♡ 26ème maj qui scintille dans nos coeurs comme la mer d'automne
CLIC ICI pour faire péter les news de la rentrée ♥️
Splash dans ta face, tu connais le jeu ? Cours vite te fendre la poire SUR UNE MÉGA BATAILLE D'EAU ♥️
ALLONS-Y ALONZO POUR MISS ET MISTER PLAYA 2018 ! Par ici la bleusaille !


Partagez | 
avatar
Invité
Invité

Message  Sujet: hands off boy ft ho joo     Lun 26 Juin - 1:07

hands off boy
feat. koo ho joo, horen  
Allongé sur un des plateaux roulants, en dessous d’une voiture plutôt sympathique, même si elle ne valait pas ses bijoux bien en évidence dans le garage, Ah Ren était en train de travailler tranquillement sur un son rock que lançaient les enceintes dans son espace de travail. Il s’était levé au matin sans trop avoir la gueule de bois et profitait de ne pas avoir cours pour finir de travailler sur cette voiture qu’il continuait de retaper pour un client venu le voir un peu plus tôt dans la semaine. Au début clairement le mécano n’était pas chaud, la voiture n’avait rien de grandiose, et il ne voyait pas l’intérêt de se pencher sur celle-ci. Il se donnait après tout le droit de refuser des commissions, vu que dans le milieu tout le monde savait qu’il travaillait assez facilement dans l’illégalité surtout concernant ses modifications. Mais le client avait des arguments de type sonnant et trébuchant, et il avait accepté le premier chèque pour se décider à ouvrir le capot et à toucher au moteur. Le mec était sans aucun doute nouveau dans le métier, voulait une voiture tunée pour épater la galerie et sans doute mettre deux ou trois filles dans son lit et enchainer les conquêtes plus rapidement. Il n’était pas là pour juger, il savait très bien ce qui marchait au près des femmes, et bien souvent elles s’arrêtaient sur la voiture même si elles n’y connaissaient rien.

Alors il bossait Ah Ren, les mains dans le cambouis, il bichonnait la voiture, la modifiant pour que le client soit satisfait et qu’il en ait pour son argent. Et plus vite il en aurait fini avec, plus vite il serait débarrassé, non pas que le client était désagréable, il était juste imbu de lui-même et surtout du genre à le fliquer ce que détestait l’artiste. La première fois qu’il était venu, il avait ramené avec lui un de ses amis, Joo … Ho … Ho Joo, voilà, et s’il avait parlé légèrement avec le garçon, appréciant son calme et sa tranquillité contrairement au client qu’il avait presque du attacher pour ne pas qu’il touche à tout dans son garage, il avait moyennement apprécié que le dit Ho Joo revienne un peu plus tard dans la semaine. Non pas qu’il n’avait pas apprécié sa première rencontre avec, Ah Ren étant le genre de personne à aimer les bonnes discussions, mais clairement revoir le plus jeune habillé comme une fille tapinant et surtout, se retrouver avec une main aux fesses, il n’avait pas aimé, mais alors pas du tout. Et Ah Ren aurait sans aucun doute été l’image d’un chat hérissé tant il s’était braqué. Déjà que les filles ne lui mettaient pas la main aux fesses, sa dignité s’il vous plait, mais alors un mec qui plus est, travesti, c’était le bouquet. Et il lui avait fallu trois heures pour réussir à se débarrasser du pot de colle, qui lui avait susurré de l’appeler Sun, lui promettant de lui faire passer du bon temps, trois foutues heures et hélas une promesse de le voir revenir. Il n’y tenait pourtant pas. Alors ce fut sans aucun doute dans un cri fort peu viril, que son crâne rencontra le pare-choc avant de la voiture quand il sortit d’en dessous de celle-ci et qu’il croisa le visage bien familier hélas du fameux Ho Joo, appelle-moi Hyesun, Sun pour les intimes.

« Fuck ! » grogna-t-il en anglais, une main se massant le crâne tandis qu’il regardait le nouvel arrivant dans son garage. Il n’aurait pas du ouvrir le store métallique, mais il aimait bien pouvoir profiter de la lumière du jour, et surtout éviter de cuire à l’intérieur du garage même avec l’air conditionné en marche dans le grand entrepôt.

« Sérieusement … Si t’es encore là pour me mettre la main aux fesses et me dire que tu peux me faire passer du bon temps, je t’éviscère … » commenta-t-il peu amène, les bras croisés contre sa poitrine, des traces noirâtres apparaissant sur son débardeur qui en avait déjà vu d’autres. Et il ne rigolait pas Ah Ren, parce qu’il y avait eu quelque chose de gênant quand ce garçon était revenu maquillé comme une fille avec sa perruque et tout. Il avait vraiment cru voir une fille. Il avait même souri malicieusement, légèrement séducteur, prêt à lui demander ce qu’elle faisait là. Sauf que la main aux fesses et le visage de celle-ci l’avait fait déchanter. Violemment même. Parce que la garagiste s’était fait berner, et que son orgueil en avait pris un sacré coup.

« Après si t’es là pour la voiture de ton pote, explique lui que Rome ne s’est pas construite en une seule journée, son carrosse, il me faut du temps pour le modifier. » ajouta-t-il finalement non sans garder une sorte de distance de sécurité, on ne savait pas après tout … L’autre homme pouvait très bien toujours le trouver à son goût malgré ses menaces. Et c’était le gang qui rirait s’ils apprenaient qu’un mec, travesti, lui avait mis la main au cul et lui faisait du rentre-dedans, heureusement ils ne le savaient pas.



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

Message  Sujet: Re: hands off boy ft ho joo     Lun 26 Juin - 11:17

hands off boy
feat. bakh ah ren, horen  

Le côté négatif, de Hyesun, n'était pas son goût prononcé pour les hommes mais, sa capacité à s'intéresser à ceux auxquels elle ne devrait pas. Entre l'ancien meilleur ami d'Hojoo - qui a fini, très malheureusement, par visiter son lit (et le lendemain matin avait été horrible, puisqu'Hojoo avait repris le contrôle et avait constaté, avec horreur, que la conquête d'Hyesun n'était plus un vieux gangster, mais son cher et tendre meilleur ami), mais, aussi, et comme évoqué, les "méchants" garçons, elle ne lui avait amené que soucis. Il l'aimait, Hyesun était une amie - et c'est très étrange à dire. Mais, Hyesun ne l'aimait pas en retour - ou, plutôt, elle se foutait largement et carrément de l'avis d'Hojoo. Avis qu'il n'avait jamais manifesté, puisqu'il ne se souvenait jamais de rien. Enfin, non, il ne s'en souvenait pas ; il n'en avait juste pas conscience. C'était pire. Aucune conscience. Qui sait ce qu'il pourrait découvrir, chaque jour ? Parce que, ouais, ça lui arrivait, au travail, ou ailleurs, de sentir une main sur sa cuisse et des baisers dans son cou - parce qu'Hyesun a, encore, frappé.

Alors, oui, hier soir, Hyesun a pris le contrôle. Mais, dans un accès d'agacement ; et surtout parce qu'il ne voulait pas foirer ce qu'il avait à faire soit, trouver un nouveau travail, Hojoo s'était battu pour revenir à la surface. Comme d'habitude, à son éveil, il s'était lavé une trentaine de fois - sait-on jamais, puis, il s'était très, très soigneusement habillé. Jambes couvertes, torse couvert, plus aucune peau exposée. Ses cheveux, blancs, blonds, il les coiffait brièvement, soufflant d'agacement en remarquant une marque sur son cou. Son corps ne lui appartenait plus ; et des fois, ouais, des fois, ça le mettait hors de lui mais, il était tellement.. ailleurs. Hojoo s'effaçait ; Hyesun dominait. En danger ? Oui, mais il n'en avait plus rien à faire. Au fond, Hyesun était plus à l'aise que lui ; et, il se sentirait utile, peut-être, en la laissant vivre.

Sorti - une mission l'attend ; vérifier si la voiture de son ami est prête. Priant tous les dieux pour qu'il n'apprenne pas une horreur, quelle qu'elle soit, Hojoo presse, se presse, cavale et défile dans les rues, pour atteindre le garage. Un bruit, un technicien, le garçon d'hier, et il entend déjà, il comprend déjà, qu'Hyesun est venue ici ; et qu'elle n'y est pas allée de main morte. « Sérieusement … Si t’es encore là pour me mettre la main aux fesses et me dire que tu peux me faire passer du bon temps, je t’éviscère … » Bouche bée. Combien de fois, elle est venue, là, ou ailleurs, où Hojoo s'était présenté quelques heures avant - et combien de fois on avait insulté Hojoo de tous les noms, on l'avait mal regardé, on lui avait craché dessus, pour des actes dont il n'avait qu'à peine conscience ? Oh, il se fichait pas mal de l'avis que le garagiste portait sur lui ; mais dans tous les cas, son ego ne restait pas immaculé, et l'envie d'éclaircir la situation lui chatouille la gorge.

Pendant que le dit garagiste, Ahren, si ses souvenirs sont bons, s'éloigne et lui chante des menaces, Hojoo, lui, réfléchit - et il ne l'écoute que d'une oreille distraite. Quelle explication donner ? Une prise de médicaments trop sévère ? Une perte de conscience ? Une soeur jumelle cachée ? Oh, il les avait toutes faites - jusqu'au sosie malveillant. Mais, là, son petit doigt lui disait qu'Ahren n'en aurait que faire et, putain, pourquoi est-ce qu'il cherchait même à s'expliquer ? Grognement, il roule des yeux, il recule, d'un pas, met lui-même de la distance, et croise ses bras contre son torse. La méchanceté sera son arme ; et il peste, peu après l'énième phrase d'Ahren. « Comme tu l'dis, je suis venu pour mon ami. » Il souffle, difficilement, et il ne sait plus trop quoi lui dire - partir ? Non, pas partir, ce serait trop facile et, son ami ne devait pas savoir. Non. Non, s'il savait, il perdait. Alors, il devait lui faire promettre de se taire ? Non, pas moyen. Quoique, il pouvait jouer sur ce qu'Hyesun avait fait - soit, s'il comprenait bien, lui toucher les fesses. « Ecoute, Ah.. Ahre.. Enfin, écoute. »

Les explications, c'est pas, et ça n'a jamais été son truc. « J'ai une.. maladie. C'que t'as vu hier, c'est Hyesun. Pas moi. J'suis pas homosexuel et encore moins excité par toi donc, ne pense pas que.. Oh, puis, j'en ai rien à foutre, pense ce que tu veux mais, s'il te plaît, n'en parle pas à mon ami. » Il expire, et il finit par s'approcher de la voiture. Curieux, il y jette un premier regard, puis un autre, touche, tripote, essaye de comprendre le fonctionnement de ce que cet Ahren fait, avant de se reculer, encore. Partir ? Non. Il n'avait pas confiance - et il préférait rester, attendre, appeler son ami et partir avec lui, une fois la voiture finie. Même si ça devait lui prendre toute la sainte journée. « Elle sera finie quand ? Comme s'il ne s'était rien passé - et ça, c'était son truc.



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

Message  Sujet: Re: hands off boy ft ho joo     Mar 27 Juin - 14:40

hands off boy
feat. koo ho joo, horen  
Il le jugeait Ah Ren, les bras croisés, un regard franc. Il le jugeait du regard, le défiant de dire quoi que ce soit, de répondre à ses remarques de le voir oser dire qu’il n’était là que pour lui faire passer du bon temps. Il l’attendait presque cette remarque juste pour pouvoir faire rencontrer à son joli visage son poing, rien que ça. Juste ça. Il n’avait rien contre les homosexuels, vraiment. Keith un de ses petits protégés était du genre à coucher avec tout ce qui bougeait, lui donnant une mauvaise réputation, et pourtant il l’aimait bien. Non vraiment il n’avait rien contre les personnes aimant le même genre, le même sexe, tant que ça ne le touchait pas de très près. Et la main de Hyesun avait été trop près, bien trop près et le reste du corps aussi. Pour toutes les personnes de son entourage, ce n’était pas une nouveauté, Ah Ren était absolument porté sur les femmes, et on ne comptait plus le nombre qui avait pu défiler dans son lit. Vraiment là dessus il était un cas, acceptant tout ce qui paraissait passable dans son pieu sans vraiment trop s’inquiéter là dessus. Mais un travesti … Il y avait quand même des limites, et ce qu’un travesti avait entre les jambes, c’était toujours un sexe masculin, et ça le bloquerait toujours, sans façon. Non, merci oui.

« Comme tu l'dis, je suis venu pour mon ami. » Dommage, il avait le poing qui le démangeait … Et peut-être qu’avec un superbe hématome sur la joue, il aurait moins cherché à le draguer. Dommage oui. « Ecoute, Ah.. Ahre.. Enfin, écoute.
- Ah Ren … ou Allen s’tu préfères. Ren sinon. Mais pas Ahre … J’ai l’impression que tu vas faire le bébé d’ici peu. »
Et il n’en loupait pas une le mécano, absolument pas une. Après il n’appréciait que moyennement qu’on écorche son prénom. A défaut il aurait pu l’appeler Bakh comme son pote, mais vu comment ils avaient échangé la première fois, le plus âgé des deux se souvenait lui avoir donné son prénom en lui disant d’oublier les formules de politesse, il n’aurait peut-être pas du au final.

« J'ai une.. maladie. C'que t'as vu hier, c'est Hyesun. Pas moi. J'suis pas homosexuel et encore moins excité par toi donc, ne pense pas que.. Oh, puis, j'en ai rien à foutre, pense ce que tu veux mais, s'il te plaît, n'en parle pas à mon ami. Ca faisait beaucoup d’informations en même temps et il avait eu du mal à tout concevoir, si ce n’est que le garçon était du genre à avoir un dédoublement de personnalité assez sérieux … Est-ce qu’on pouvait vraiment parler de dédoublement dans ce genre de cas aussi ?
- Donc t’as une sorte de folle furieuse dans ta tête qui prend le contrôle parfois ? Creepy. Après clairement tant que tu m’assures que t’as pas envie de me mettre dans ton lit, c’est good tu sais … Même si sérieux ta Hyesun est vraiment … tarée. Ouais tarée c’est un bon mot. » Pour ce qui était d’en parler ou pas à son ami, pour l’instant Ah Ren se réservait un jugement là dessus. C’était sans doute hautement ignoble de sa part, mais il n’avait jamais été considéré comme un type bien, donc si un jour il devait faire chanter ce fameux Ho Joo, il avait en main une sacrée carte maîtresse.

Et il n’avait pu qu’hausser un sourcil en voyant le garçon s’approcher de la voiture de son ami, cherchant à concevoir ce qu’Ah Ren pouvait sans doute bien y faire. Après tout elle n’était pas cassée ni rien quand ils étaient venus lui déposer, et sans doute qu’Ho Joo ne devait rien y connaître. « Elle sera finie quand ?
- Pas avant ce soir … J’ai juste fini les modifs au niveau du moteur et de ce qu’elle avait dans le ventre, il faut que je pimpe un peu sa carrosserie, et que je vérifie que tout fonctionne bien … Ca et les pneus à changer, les plaques d’immatriculation aussi, et finir l’intérieur … Ton pote il a mis le prix … Enfin je ne suis même pas sûr que tu comprends un traitre mot à ce que je te raconte … »
soupira-t-il avant de prendre un torchon sur l’un de ses chariots roulants et s’essuyer les mains. S’avançant vers le fond du garage, là où une porte séparait celui-ci de sa piaule, il se retourna pour regarder Ho Joo. « Je suppose que tu comptes t’installer ici toute l’après midi parce que ton pote est psychorigide et qu’il a pas confiance ? Donc, bière ? » Lui demanda-t-il conscient qu’il allait devoir supporter l’autre avec lui pendant un certain temps à sa plus grande joie … Tant qu’il ne se décidait pas à explorer tout son garage, ça devrait aller … Enfin l’espérait-il.



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

Message  Sujet: Re: hands off boy ft ho joo     Mar 27 Juin - 15:20

hands off boy
feat. bakh ah ren, horen  


« Ah Ren … ou Allen s’tu préfères. Ren sinon. Mais pas Ahre … J’ai l’impression que tu vas faire le bébé d’ici peu. »   Ca rentre dansune oreille, ça sort par l'autre ; de toute façon, la mémoire d'Hojoo n'est pas la meilleure et, il est presque sûr qu'il ne reverrait plus ce garagiste. Pas contre lui, hein, mais, primo ; il n'avait pas de voiture et encore moins l'envie d'en avoir une et, secondo, ce type lui avait l'air hautement dangereux. Ou, non ; peu sympathique. Il est presque sûr qu'Hyesun s'est pris une baffe, un coup ou au moins une insulte. Aussi, il est presque certain que ce type ne supporte pas l'homosexualité - Hojoo n'est pas vraiment homosexuel, Hojoo est totalement neutre, il s'en fout. Donc, bon, dans le fond, si l'autre st homophobe ça ne le gêne pas. Mais.. tant qu'à lui trouver des défauts, autant ne pas faire semblant. «  Donc t’as une sorte de folle furieuse dans ta tête qui prend le contrôle parfois ? Creepy. Après clairement tant que tu m’assures que t’as pas envie de me mettre dans ton lit, c’est good tu sais … Même si sérieux ta Hyesun est vraiment … tarée. Ouais tarée c’est un bon mot.  »   Ouais, bon, ok, d'accord, il avait définitivement tous les défauts du monde. Bon, Hyesun était tarée ; pas une nouveauté, mais entendre quelqu'un le dire, ça ne lui faisait pas plaisir. Pas qu'il la défendrait corps et âme ; mais Hyesun était importante, et surtout, Hyesun était lui. Ou, plutôt, faisait partie de lui. Comment le nier ? Pas possible. Donc, oui, forcément, ça l'agace, et il serre sa mâchoire, il ignore quelques détails et il riposte ; « Elle n'est pas tarée. Elle a juste des goûts douteux. » Il pestifère.

Alors il fait son petit tour, il regarde ce qu'il peut regarder, avant de se tourner, avant de tendre l'oreille pour lui prêter attention. Il n'a rien contre lui, mais.. Mais il ne peut pas s'empêcher d'imaginer ce qui se trame dans sa tête. Il est presque certain qu'il le regarde mal - ou qu'il, le garagiste, est en train de se dire qu'Hojoo est fou. Ce n'est pas faux - pas du tout, il était fou, pas avéré mais s'il consultait, il le serait. Et c'était sûrement plus effrayant encore de ne pas consulter. « Pas avant ce soir … J’ai juste fini les modifs au niveau du moteur et de ce qu’elle avait dans le ventre, il faut que je pimpe un peu sa carrosserie, et que je vérifie que tout fonctionne bien … Ca et les pneus à changer, les plaques d’immatriculation aussi, et finir l’intérieur … Ton pote il a mis le prix … Enfin je ne suis même pas sûr que tu comprends un traitre mot à ce que je te raconte …  »   Un soupir, las, il ne comprend qu'un tiers des mots. Il prend néanmoins note de toute la main d'oeuvre qui lui reste à faire ; et si le compte est bon, il en a jusqu'à ce soir, tard, très tard dans la nuit. Alors il râle ; il a d'autres choses à faire, et il adore être serviable mais.. Quand même. « D'acc. » Approbation silencieuse, hochement de tête.  «  Je suppose que tu comptes t’installer ici toute l’après midi parce que ton pote est psychorigide et qu’il a pas confiance ? Donc, bière ?  »   Encore une fois, il hoche la tête ; et il le suit, sagement, sans un mot. Il réfléchit à quoi faire.

Parce que, bon, Hyesun pouvait bien reprendre le contrôle n'importe quand ; et Dieu seul sait ce qu'il, et même qu'ils risquent, si elle revient à la charge. Oh, le tableau était déjà tout fait, dans la tête d'Hojoo. Hyesun allait roucouler jusqu'à lui, rouler des hanches, lui quémander quelques caresses et le garagiste, Ahren, allait lui foutre une ou deux baffes, quelques coups et coups de poings. « Je peux aider, plutôt ? »Ce sera nettement moins dangereux que de le laisser seul, et encore moins avec de l'alcool. D'ailleurs, il secoue sa tête, une grimace sur ses lèvres. « Non merci, je n'aime pas l'alcool. Mais, je préfère aider. » Alors il rebrousse chemin. « Je peux peindre, tenir, donner, dis, je ferais. »



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

Message  Sujet: Re: hands off boy ft ho joo     Jeu 6 Juil - 8:10

hands off boy
feat. koo ho joo, horen  
Clairement il sentait la mauvaise après midi arriver, et la personne pas forcément sociale qu’il avait rencontrée en début de semaine allait soudainement devenir une engeance à exterminer d’ici peu. Engeance était peut-être assez fort comme mot, mais clairement Gunhee qui était un de ses meilleurs potes, un membre du gang, de la famille était également une engeance diabolique mise sur terre pour lui faire la misère donc bon. Tout ça pour dire qu’il voyait d’un mauvais œil ce Ho Joo, surtout quand celui-ci lui annonçait qu’à défaut d’être travesti, il était juste schizophrène, ou simplement taré avec une folle à lier qui prenait sa place de temps à autre dans le plus grand des calmes pour aller joyeusement draguer des ‘honnêtes’ gens dans son genre. Et quand il fit remarque cette fameuse Hyesun était non seulement une folle furieuse, mais en plus tarée la remarque de son vis-à-vis le fit hausser un sourcil.

« Elle n'est pas tarée. Elle a juste des goûts douteux.
- Je n’ai rien à dire sur ses goûts, la méthode et l’approche par contre … »
Et dans un haussement d’épaules, il l’avait observer faire son petit tour, tandis qu’il répondait à ses questions sur la voiture, sans plus trop s’attarder sur le sujet Ho Joo. Si les personnalités se défendaient entre elles, il préférait ne pas se prendre la tête avec les deux même si c’était mal parti, soyons honnête.

Et au final Ren n’avait rien dit tandis qu’Ho Joo jouait les inspecteurs des travaux finis, quand il le voyait s’approcher de la voiture et vouloir y poser ses doigts. Il n’avait rien dit le mécano alors qu’il rêvait déjà de le mettre dehors pour travailler tranquille. Mais non, il avait répondu à une curiosité certaine de la part du garçon, conscient qu’il allait le perdre au cours de son discours, et pourtant il avait adapté son vocabulaire pour que ça reste compréhensif. En vain il semblait. « D'acc. » Comme si vraiment il avait compris quelque chose, vraiment … Tant pis … Tant pis aussi pour sa tranquillité, le garçon au dédoublement de personnalité certain comptait rester ici et attendre que la voiture soit finie. Adieu après midi tranquille, et bonjour les problèmes. Oh vraiment il détestait avoir raison dans ce genre de situation. Se dirigeant vers la porte qui menait à son entrepôt, là où il vivait au final, il lui proposa une bière, sans doute dans un geste pour apaiser la tension qu’il y avait entre eux.

« Je peux aider, plutôt ? » La phrase l’avait figé la main sur la poignée. Un néophyte qui voulait devenir apprenti mécano, c’était la meilleure. Soupirant il réitéra la question sur la bière, sans réponse à la proposition d’aide, faisant comprendre qu’il travaillait seul, et que ce n’était pas possible par son silence. « Non merci, je n'aime pas l'alcool. Mais, je préfère aider. » Ô bordel, il était tenace le gamin. « Je peux peindre, tenir, donner, dis, je ferais.
- Je vais voir ce que je peux te donner comme boulot. »
Marmonna-t-il tandis qu’il allait enfin dans la partie vivable du garage, se dirigeant sans attendre vers son frigo dans la petite cuisine pour revenir avec une bière pour lui et une cannette de café glacé, le genre de connerie que Sawa avait du stocker dans son frigo, n’appréciant pas qu’il se nourrisse essentiellement d’alcool. Tendant la cannette de café glacé au garçon, il jeta un coup d’œil à la voiture se demandant sur quoi il pourrait le faire bosser. Il n’était pas forcément pour, mais un peu de mains d’œuvre lui permettrait de terminer la voiture plus vite et d’être tranquille.

« On va commencer par la peinture … Faut protéger les vitres, et les phares principalement … » commenta-t-il finalement après une gorgée de bière. Fraiche comme ça, en début d’après midi c’était parfait. Faisant signe à Ho Joo de le suivre, il allait chercher des modèles en carton qu’il avait déjà prédécoupé de la forme des vitres, de même que deux aérosols qu’il utilisait pour la peinture. Si lui c’était son dada, étudiant en doctorat d’art qu’il était, il pourrait à défaut demander à Ho Joo de faire la base de celle-ci, tandis qu’il s’amuserait à grapher sur le capot ou quelque chose du genre. Et tandis qu’ils installaient les cartons sur les vitres, les fixant avec un système de ventouse, il se permit de questionner le plus jeune, sa curiosité l’emportant. « Elle sort souvent Hyesun, ou tu es celui qui contrôle le tout ? »




Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

Message  Sujet: Re: hands off boy ft ho joo     Dim 9 Juil - 16:36

hands off boy
feat. bakh ah ren, horen  


«- Je n’ai rien à dire sur ses goûts, la méthode et l’approche par contre … »   C'est vrai. Totalement. La méthode d'approche d'Hyesun était plus que douteuse ; il n'en savait rien, enfin, dans le sens où il ne l'avait jamais vécu, mais il en avait eu bon nombre d'écho. En gros, et selon les rares amis d'Hojoo qu'Hyesun a dragué, la jeune femme est.. comment dire.. très tactile, un peu trop ouverte et clairement trop demandeuse. Donc, oui, sa méthode d'approche était douteuse. Puis, s'il avait bien compris les plaintes du garagiste, Hyesun n'avait pas eu ses mains dans ses poches. Honte passée, l'asiatique reprend son inspection puis, rapidement, son ordre.

Ordre, oui, en quelque sorte ; parce qu'Hojoo insistait pour aider. C'était déjà assez gênant de rester ici jusqu'à ce que la voiture soit prête - vu le nombre de tâches énumérées, il en avait pour des heures et, Hojoo se voyait mal s'asseoir, penaud, et le fixer. Donc, il préférait quémander, demander, ordonner une tâche, quelle qu'elle soit. D'abord un rejet, qui ne l'arrête pas, Hojoo esquisse un rictus satisfait en entendant l'autre céder. Merveilleux. Il n'avait aucune idée de son utilité, encore moins de ce qu'il allait réellement pouvoir y faire ; mais d'une certaine façon, voir l'autre acquiescer, voire céder, était satisfaisant. Oh, il ne connaissait pas du tout Ren - ce type était un parfait inconnu, un garagiste de plus dans cette planète et, un énième service pour son ami. Mais, Ren, à ses yeux, était similaire - semblable, à lui. Il avait l'air d'être.. têtu, froid, apathique ; il n'avait pas l'air d'accepter de l'aide. Peu importe la personne qui lui demande. « Merci. » Murmure, il glisse ses mains dans ses poches arrières ; et il les sort rapidement, pour attraper le café. Ca, il aimait. Il adorait, même. Un sourire, encore, une politesse ou une joie furtive, il s'empresse de coller la paille du café entre ses lèvres.

« On va commencer par la peinture … Faut protéger les vitres, et les phares principalement …»   Jusque là, la tâche demandée n'était pas compliquée. Couvrir les phares et les vitres, pour peindre la voiture de son ami ; Hojoo en était capable. A dire vrai, il en était capable, tant qu'il ne lui demandait que ça. S'il se mettait à parler technique, à vouloir trafiquer les aptitudes de la voiture ou il ne sait quoi, Hojoo fuirait - enfin, façon de parler, il n'allait pas fuir pour si peu, puisqu'il avait fait une petite scène pour avoir une tâche. « D'accord. » Toujours aussi expressif, Hojoo glisse sa main dans ses cheveux blonds, qui finissent attachés en une houpette minuscule. Histoire d'éviter une coloration involontaire.

Donc, et après avoir protégé la voiture, Hojoo s'y met ; enfin, il essaye de s'y mettre. Ses yeux en amande cherchent un pot, un pinceau, quelque chose avec quoi il pourrait peindre, et potentiellement un tablier, puisque ses vêtements sont biens tels qu'ils sont. Mais rien n'apparaît ; et alors qu'il ouvre la bouche, pour quémander, encore, il entend l'autre parler. « Elle sort souvent Hyesun, ou tu es celui qui contrôle le tout ? »   Très bonne question, d'ailleurs, et il en était étonné. Parce que, le peu de fois qu'il en parlait, on lui demandait s'il avait consulté, s'il comptait le faire - pas si Hyesun, ou quelconque autre personnalité, le dominait.   « C'est cinquante cinquante. Enfin, non. Hyesun ne domine pas. Elle vient quand elle veut, mais elle part quand je veux. En gros.. Elle ne reste jamais plus d'une semaine, et je suis celui qui est le plus souvent là. » Il gratte l'arrière de sa nuque ; il est lancé, il veut en parler, mais il ne peut pas. De un, parce que Ren n'est pas son ami, et encore moins un ami proche. De deux, parce qu'il a l'air de le prendre pour un fou - enfin, de prendre Hyesun pour une folle et, donc, lui, pour un travesti. En gros, ça lui plaisait pas ; et il sentait que Ren, même s'il se montrait bavard et curieux, ne voulait pas savoir toute l'histoire. Pas savoir qu'il n'était pas seul - enfin, pas que "deux", mais quatre.

« Dis, tu as un tablier ? Et, un pinceau ? Et de la peinture ?» Il continue de lui tourner autour, de regarder un peu partout, de chercher ce qu'il cherche - logique, tout en sirotant son café. « Oh, et, je ne sais pas ce qu'Hyesun fait. Je n'ai aucun contrôle sur elle, et je ne suis même pas conscient. Même si c'est mon corps, c'est elle qui le possède. »



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

Message  Sujet: Re: hands off boy ft ho joo     Dim 16 Juil - 13:04

hands off boy
feat. koo ho joo, horen  
Son après midi était totalement foutue, il n’avait plus rien à faire pour la sauver. Non seulement il avait un garçon dans son garage qui partageait son corps avec la personnalité d’une folle furieuse à l’approche douteuse, mais en plus ce dit garçon qui n’y connaissait absolument rien en mécanique ou en voiture avait décidé de l’aider car son pote ne lui faisait pas confiance dans le relooking et les modifications sur sa voiture. S’il n’avait pas confiance, il n’avait qu’à pas lui confier. Il était connu dans le métier Ah Ren, assez pour faire la fine bouche aussi. Non ça, ça n’avait rien à voir avec sa réputation, il avait toujours décidé s’il acceptait une commande, un client ou non. Et le pote d’Ho Joo la seule chose qui l’avait fait accepté c’était l’argent avancé et le reste promis qui lui permettrait de racheter du matos et d’aller dire bonjour à Jin Woo et Hyo au marché noir. Enfin maintenant même l’argent lui semblait assez peu pour supporter Ho Joo une après midi complète dans la joie et la bonne humeur. Il y avait après tout une grande différence entre échanger quelques mots le temps d’une visite et supporter quelqu’un plusieurs heures. Surtout quand ce quelqu’un avait une deuxième personnalité qui lui faisait du rentre-dedans assez violent avec une main aux fesses par exemple. Toute sa fierté envolée …

Et il aurait pu l’envoyer paître ailleurs Ah Ren, il avait même eu envie de le faire, de le chopper par le col et de le foutre à la porte du garage avant de refermer le store mais au final, il n’avait rien fait. Un air blasé au visage, il avait dit oui pour qu’il l’aide, même s’il doutait vraiment qu’Ho Joo face quelque chose, dans le but évident de supporter le moins possible sa présence. Et à défaut d’une bière qu’il buvait tranquillement il avait offert un café glacé au garçon, avec l’idée de penser à remercier Sawa de remplir à chaque fois son frigo comme la brave petite qu’elle était. Deux gorgée de bière avalées, la bouteille laissée sur la déserte qui était déjà encombrée par de nombreux outils, il avait décidé de faire la peinture en se disant que c’était sans doute ce qu’il y avait de moins risqué et de moins difficile. Et c’était suivi d’un poussin, vraiment l’idée était étrange, qu’il avait commencé à installer les cartons sur les vitres mais également du tissus sur les phares pour les recouvrir. Une fois chose faite, il n’avait pu pourtant s’empêcher de le questionner sur sa cohabitation forcée avec Hyesun. « C'est cinquante-cinquante. Enfin, non. Hyesun ne domine pas. Elle vient quand elle veut, mais elle part quand je veux. En gros… Elle ne reste jamais plus d'une semaine, et je suis celui qui est le plus souvent là.
- Donc en gros, quand tu fatigues elle vient, et quand tu veux revenir elle s’en va ? Et vu qu’elle est déjà passée, elle reviendra pas pour le moment ? »
Tenta-t-il de résumer, et espérant vraiment qu’il ne se trompait pas sur la fin de son hypothèse. Pas de Hyesun pendant quelques temps, enfin pour lui cette journée et tout irait mieux. Ah Ren était après tout partisan de chacun fait ce qu’il veut tant que ça ne le dérange pas lui. Clairement si Ho Joo avait une deuxième personnalité qui le forçait à se travestir, grand bien lui fasse, tant que la personnalité en question ne se décidait pas à lui faire du rentre dedans.

Et tandis qu’il avait écouté sa réponse, relevant ses cheveux en arrière à l’aide d’un serre-tête, pour la virilité on repasserait, Ho Joo le questionna sur son matériel lui faisant échapper un rire. « Dis, tu as un tablier ? Et, un pinceau ? Et de la peinture ? » C’est vrai qu’il bossait sans tablier de son côté, son débardeur et son vieux jeans en ayant vu d’autres, mais le jeune homme n’était pas vraiment apprêté pour ce genre de boulot. Acquiesçant d’un signe de tête, une nouvelle gorgée de bière avalée, il alla chercher dans un des placards contre le mur du garage un tablier pour le gamin. « Pas besoin de pinceaux mon gars. » répondit-il à la deuxième partie de ses interrogations avant de lui tendre un des deux aérosols qu’il avait ramené. « Tu sais grapher ? Genre des bombes de peinture tout ça ? C’est la même ici, sauf que la pression est plus forte et que c’est une peinture métallisée, tu penses gérer ? » Autant lui demander clairement que regretter. Certes c’était la voiture de son pote, mais Ah Ren était partisan du travail bien fait, surtout quand ça sortait de son garage.


« Oh, et, je ne sais pas ce qu'Hyesun fait. Je n'ai aucun contrôle sur elle, et je ne suis même pas conscient. Même si c'est mon corps, c'est elle qui le possède.
- C’est emmerdant et rassurant à la fois j’imagine … Sache que ta Hyesun a des mains baladeuses et qu’elle est encore plus collante que de la glue. »
Léger rire de sa part qui s’apparentait plus à un rictus, l’étudiant en art termina par lui montrer l’arrière de la voiture. « Tu commences par là, à l’horizontale et tu rejoins la vitre arrière, je finirai les détails derrière toi. Ah, prends-ça aussi. » commenta-t-il en lui tendant un bandana pour protéger son nez et sa bouche de même que des lunettes de travail, autant qu’il ne finisse pas par devoir l’emmener à l’hosto parce qu’il aurait ingéré de la peinture ou en aurait eu dans les yeux, non vraiment il n’y tenait pas.  



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Message  Sujet: Re: hands off boy ft ho joo     

Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
hands off boy ft ho joo
 Sujets similaires
-
» (D11) ▲ how to kill with bare hands - pho&vi.
» Clap Your Hands [James & Pollo]
» rapport de bataille apocalypse
» Haitian Deportees Fate Now In The Hands Of Team Obama
» Has Sean Penn been recruited by Jean-Claude "Baby Doc" Duvalier?


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: