1234
— AFTER SCHOOL ❪ A R A N ❫

i
HUNDRED MILES 2022 © L'ensemble du forum et de son contenu est la propriété de kernel, fayrell, nuits polaires et celestial wonders et/ou des membres initiateurs. Bannière par NUITS POLAIRES et codage réalisé par CELESTIAL WONDERS. Toute copie totale ou partielle est interdite sans accord préalable. merci de respecter notre travail ❤︎



 
⊱ hundred miles c'est un forum réel asiatique city/universitaire basé à Séoulune réponse par mois minimum — Avatars occidentaux bienvenus ! — Taille des avatars 200*320pxUne semaine pour finir sa présentation — Pas de prise de tête, rien que du love. That's all folks ٩(^ᴗ^)۶
Le Deal du moment :
Figurines Funko POP! One Piece 2023 : où les ...
Voir le deal

 :: Globe terrestre :: Univers Alternatifs :: Time Travel
Partagez

 — AFTER SCHOOL ❪ A R A N ❫


Yi Suho
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t11524-yi-suho-ren_icarus
hwangsa ≈ they're thunderstorm
UNE P'TITE PHOTO ? : — AFTER SCHOOL ❪ A R A N ❫ A2203bbad70a1b75949e43165adb6dce8fda7ea5
AVATAR : sunwoo.
POINTS : 3735
MESSAGES : 9997
NOUS A REJOINT LE : 08/08/2021
AGE : 20
— AFTER SCHOOL ❪ A R A N ❫ Empty
(#) Sujet: — AFTER SCHOOL ❪ A R A N ❫   — AFTER SCHOOL ❪ A R A N ❫ EmptyDim 8 Jan - 23:18
after school

-- ft  aran

✩ ○.⋆☽ ⋆.○ ✩


(outfit)

Juin 2018.

L’été approche à grands pas sur Daegu – avec lui les seize ans de Suho –, et le soleil est haut dans le ciel, l’air chaud et humide de la saison pluvieuse à venir. Cela fait trois mois que le garçon est entré au lycée – trois mois qu’il a remarqué cette fille, plongée dans son casier, la frange légère sur le front et l’air bien trop concentrée pour un simple intercours. Cette fille qu’il a tout de suite trouvé jolie – trop belle, même –, qui avait ce je-ne-sais-quoi qui la distinguait des autres élèves, avec leur gros bigoudi coincé dans la frange et leurs sourires trop pétillants.

Il a appris qu’elle s’appelait Aran – Lim Aran. Il a aussi appris qu’elle ne souriait pas beaucoup, presque jamais, même, qu’elle donnait généralement l’impression d’avoir envie d’être partout plutôt qu’avec vous, et qu’elle était une classe au-dessus de lui. Mais ce n’est pas comme si cela allait l’arrêter.

Elle était différente – dure à faire sourire,
Dure à faire rire,
Dure à avoir.
Et Suho, il a toujours bien aimé les défis.

Alors, en ce mardi après-midi du mois de juin, alors que la sonnerie stridente signe la fin des cours, il attrape son sac à dos dans lequel il a déjà fourré ses affaires en désordre depuis deux bonnes minutes ; bondit de sa chaise et se rue hors de la salle de classe, sans même dire au revoir à ses copains. A courir dans les couloirs du lycée lorsque c’est pourtant formellement interdit par le règlement ; perdre l’une de ses claquettes en route, revenir sur ses pas pour la remettre en sautillant, arriver presque essoufflé devant la salle où il sait que Aran a cours le mardi après-midi.

Bingo. Elle est encore là. Il peut la reconnaître, de dos, par la porte de la salle grande ouverte, penchée sur ses cahiers qu’elle range soigneusement dans son cartable, les stylos et feutres qu’elle remet trop précautionneusement dans sa trousse. Et comme si l’enseignant n’était pas encore dans la classe – comme si la moitié des élèves n’étaient pas encore dans la classe, il crie :

- Eh, Lim ! Active un peu, j’ai un truc à te montrer j’te rappelle !

Il vient alors s’appuyer contre le mur du couloir pour attendre impatiemment la jeune fille, ricanant tout seul de son plan. Car il se croit intelligent, Suho, pense être le plus malin en lui vendant depuis des jours un truc super qu’il a à lui montrer. Il est persuadé qu’il cultive ainsi une sorte de suspense ; attire son attention trop difficile à obtenir, lorsque dans les faits, le manque d’intérêt qu’elle semble porter à la question devrait plutôt lui indiquer le contraire. Mais soit. Encore une fois, il en faut plus pour décourager Yi Suho. Et lorsqu’enfin la petite brune se décide à le rejoindre, il s’écrie :

- Eeeh ben, pas trop tôt ! T’es prête ? On y va !

Sa petite tête qu’il vient tapoter en ricanant ; se dirige déjà vers les escaliers sans l’attendre, fouillant dans son sac.

- Tiens, je t’ai pris ça.

Deux sachets de Hello Panda qu’il extirpe alors de la poche de son sac à dos – un pour elle, l'autre pour lui –, lui en tend un en expliquant déjà :

- L’autre jour t’avais une barrette avec une p’tite fleur, puis j’ai vu t’avais un stylo avec un chat aussi, donc t’as l’air d’aimer les trucs mignons ? Bref, le truc il est pas loin hein, t’inquiète, j’pense on peut aller à pied. J’suis sûr ça fait des jooours tu te demandes ce que c’est, héhé…
Lim Aran
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t11517-ca_2001#343189
byeoljali ≈ when the night comes i break into stars
UNE P'TITE PHOTO ? : — AFTER SCHOOL ❪ A R A N ❫ D3db93f91723e2b4ed19a34a8aae63471a985fce
AVATAR : kim jiwoo (chuu)
POINTS : 4305
MESSAGES : 10183
NOUS A REJOINT LE : 07/08/2021
AGE : 21
— AFTER SCHOOL ❪ A R A N ❫ Empty
(#) Sujet: Re: — AFTER SCHOOL ❪ A R A N ❫   — AFTER SCHOOL ❪ A R A N ❫ EmptyMer 11 Jan - 0:11
after school

-- ft  suho

✩ ○.⋆☽ ⋆.○ ✩


(outfit)

Jambe qui tressaute, marque d’un mouvement chaque seconde passée dans cette classe des plus calmes en cette fin d’après-midi. Les yeux de tous sont rivés sur le tableau, les tiens aussi et pourtant t’as le cerveau complètement déconnecté d’ici. Si le professeur s’amusait soudainement à t’interroger t’aurais l’air bien bête à ne pas savoir quoi lui répondre.

La faute à ce parasite,
Cette personne toute récente qui force à se frayer un chemin dans ta vie.

Ça fait trois jours qu’il te bassine avec ce fameux endroit qu’il est certain que t’appréciera et si de nature t’es pas du genre impatiente Aran, à te projeter dans quoique ce soit, là, mine de rien, il a réussi à accaparer tes pensées ce garçon au regard aussi noir que brillant. Le hic, c’est que t’es incapable de faire confiance aux gens alors forcément que tu réfrènes cette petite hâte qui taquine ton cœur, t’imagines qu’il a déjà oublié cette histoire de sortie et qu’en sortant des cours il quittera l’enceinte du lycée en courant pour rejoindre ses amis. Et il aurait raison de le faire Yi Suho. Car il ne te doit rien, n’a fait que trop d’effort pour discuter avec toi ces trois derniers mois sans rien obtenir de bien concluant en retour. Bien qu’un peu oppressant pour l’introvertie que t’es, il reste mignon à regarder ce nouveau lycéen et puis mine de rien il détient comme atout cette aisance à discuter. Surement qu’il arriverait à faire la conversation à un mur et pour ça, tu ne peux que l’envier.

Mine de rien, à trop penser à lui le temps aura filé plus vite que tu ne l’espérais. La cloche retentit et si tout le monde se presse pour déguerpir toi, tu prends ton temps Aran car personne ne t’attend à l’extérieur. Si tu dois trainer après les cours c’est pour aller dans cette boutique où tous tes cd préférés sont exposés. T’aimes bien la musique – aimerait carrément en faire ton métier mais ça, t’es pas certaine d’y arriver alors tu te contentes de rêvasser sur le sujet, danser dans ta toute petite chambre quand tu peux et t’entraines devant un miroir à chanter comme si tu savais comment faire des vocalises.

Et un à un tu ranges stylos, cahiers et règles que t’auras utilisé durant ces trois heures de cours. Un peu trop lentement, comme si t’attendais que quelque chose se passe. A un rien de passer ton sac à dos sur tes épaules c’est là que sa voix retentit. Un peu trop fort, laissant le plaisir à tous ceux encore présent de te remarquer – de faire un lien entre vous. Si d’abord tu te mets à rouler des yeux, un petit sourire s’immisce malgré tout sur ton visage de poupée trop sérieuse. Sourire que tu stoppes du moment que tu te tournes vers lui et répond d’un air si peu convaincant :

- Eh ! Crie pas comme ça toi !

Juste pour l’embêter tu ne te presses pas, fini par le rejoindre à l’extérieur de la salle et croise les bras sous ta poitrine prête à lui faire un sermon car il a osé te parler ainsi mais le garçon n’a pas ton temps et déjà le premier il reprend la parole, se permet de venir tapoter ta tête car il est à peine plus grand pour toi. Tu te figes sur place et grince entre tes dents :

- Si tu refais ça Yi Suho je t’arraches les cheveux ???

Tes petits doigts que tu glisses dans tes cheveux et dans ta frange histoire de ne pas avoir une coiffure trop odieuse tout en le suivant dans les couloirs. Si le garçon te pressait jusque-là, soudainement tu le vois ralentir, à fouiller dans son sac quelque chose qu’il ne semble pas trouver. T’es prête à te moquer de lui, lui demander « bah alors t’es pas si pressé que ça finalement ? » Mais quand il ressort la main de son sac et qu’il te tend un paquet de petit chocolat tu le fixes légèrement perturbé par l’attention, par ses conclusions hâtives qui n’ont juste AUCUN sens.

- Moi aimer les trucs mignons ?! Mais trop pas !! J’suis pas une meuf des dramas niais moi beeeerk…

Ton paquet de petit gâteau que tu te mets à triturer sans l’ouvrir pour autant, à zyeuter le sien car t’aimes un peu trop la saveur cookie and cream et après quelques secondes d’hésitation tu lui concède malgré toi :

- Mais j’aime bien les Hello Panda, surtout ce gout-là … On échange ?

Tu sais pas à quoi tu joues Aran mais tu le fixes de tes grands yeux marron, minaude pour qu’il te cède son paquet au gout si particulier et reprends un peu plus sérieusement :

- Par contre t’as trop rêvé ? D’où j’me suis demandé où est-ce que tu m’emmènerais ? J’avais oublié hein… J’comptais aller m’acheter la dernière version de Love Yourself là…

Faux. Archi faux. Tu l’attendais mais t’es incapable de le dire – de ne serait-ce que t’imaginer prononcer ces mots. Alors tu le laisses croire le contraire, le suit que tu le veuilles ou non de façon un peu trop guillerette.

Yi Suho
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t11524-yi-suho-ren_icarus
hwangsa ≈ they're thunderstorm
UNE P'TITE PHOTO ? : — AFTER SCHOOL ❪ A R A N ❫ A2203bbad70a1b75949e43165adb6dce8fda7ea5
AVATAR : sunwoo.
POINTS : 3735
MESSAGES : 9997
NOUS A REJOINT LE : 08/08/2021
AGE : 20
— AFTER SCHOOL ❪ A R A N ❫ Empty
(#) Sujet: Re: — AFTER SCHOOL ❪ A R A N ❫   — AFTER SCHOOL ❪ A R A N ❫ EmptyMer 11 Jan - 21:47
after school

-- ft  aran

✩ ○.⋆☽ ⋆.○ ✩


Et il est un peu trop heureux, Suho, lorsque la jeune fille apparaît enfin dans son champ de vision ; qu’il peut enfin voir son joli visage, entendre le son de sa voix après n’avoir réussi qu’à l’entrapercevoir depuis le début de la journée. Y a un sourire un peu trop grand qui se dessine sur ses lèvres, alors même qu’il vient lui tapoter la tête en ricanant ; se fige un instant en entendant les récriminations de la petite brune. Et lui qui pensait que les filles aimaient bien qu’on leur tapote le crâne… C’était ce que se faisaient souvent les personnages des Zinzins de l’espace, après tout, mais soit, il prend note que ça ne leur plaît pas. Que ça ne lui plaît pas, en tout cas, et c’est sans se démonter qu’il lui répond, cette éternelle lueur de petit con embrasant ses yeux :

- J’ferais gaffe si j’étais toi, la revanche peut s’abattre après et je pense ça t’embêterait plus toi que moi de finir chauve…

Il ricane un peu, l’air faussement menaçant, et sans perdre plus de temps, il prend la direction de la sortie du lycée. N’avance pas très vite pour autant, car bientôt, il se rappelle avoir quelque chose à lui donner, et entreprend alors des fouilles archéologiques dans le tumulte de son sac à dos. Sac à dos dont il extirpe deux paquets de Hello Panda, en tend un à Aran tout en lui faisant part d’une théorie très élaborée qu’il a émise à son sujet. Mais contre toute attente, la jeune fille dément, outragée, ses accusations ; le pousse à hausser les sourcils, l’air sincèrement surpris lorsqu’il répond :

- Ah ? Chelou, j’aurais juré que si…

Heureusement pour le pauvre garçon, elle ne tarde pas à ajouter bien aimer ces petits gâteaux. De quoi pousser un sourire soulagé sur ses lèvres, soudain bien trop heureux de son coup – d’avoir réussi à viser juste, peut-être lui faire plaisir à travers ce goûter. Et Aran, il semblerait même qu’elle préfère le goût qu’il avait gardé pour lui, lorsqu’il avait joué la carte de la sécurité en lui donnant le classique parfum chocolat. Elle les préfère à tel point qu’elle fait une chose qu’il ne l’avait jamais vu faire jusqu’à présent : jouer de ses charmes pour mettre la main sur ce qui l’intéresse. Et il faut dire ce qui est, Suho, il la trouve un peu trop mignonne avec ses grands yeux bruns ; la petite moue qui prend place sur ses lèvres en faisant cela. Cela pousse un nouveau sourire sur son visage, l’ombre d’une teinte rosée venant teinter ses joues – garçon charmé par la jeune fille qui lui fait face, c’est sans rechigner qu’il lui tend le paquet.

- Ouais, bien sûr, tiens.

A se demander ce qu’il vient de se passer ; s’il assistera de nouveau à cela un jour, ou si c’était seulement le fruit d’une hallucination. Déjà, il reprend le paquet de biscuits au chocolat ; l’ouvre pour en fourrer quelques-uns dans sa bouche, secouant la tête lorsque la petite brune prétend avoir oublié qu’il avait ce truc à lui montrer.

- Oublie ça, ce que moi j’ai à te montrer c’est miiille fois mieux que ton groupe là, crois-moi.

L’air un peu trop fier de lui – mais il en est sûr, cela va lui plaire. Car au cours des rares conversations qu’il a pu avoir avec elle, il a réussi à glaner l’information qu’elle aime le chant ; aimerait s’essayer à ces fameuses auditions de grands labels qui passent de ville en ville pour recruter les jeunes les plus talentueux.

Alors elle ne pourra qu’être aussi extatique que lui lorsqu’il a obtenu les clés de cette salle.

Ensemble, ils dévalent les escaliers du lycée ; s’arrêtent à l’entrée pour laisser leurs claquettes dans leurs casiers. Suho remet alors ses baskets, attendant que Aran termine de son côté ; rejoint avec elle l’extérieur ensoleillé, goûtant à la chaleur du soleil sur sa peau. Et bien déterminé à ne pas la croire lorsqu’elle prétend n’en avoir rien à faire de cette petite sortie, il lui demande :

- Allez, dis-moi… Tu penses je t’emmène où ? J’suis sûr t’as pleeein d’hypothèses, ça se voit t’as un gros cerveau.

Il hoche un peu la tête, sûr de sa théorie ; reprend quelques biscuits, lorgnant un peu sur le paquet entre les mains de la lycéenne.

- Eh, tu m’en files un peu ? Et moi je t’en file un peu au chocolat, comme ça on aura les deux ?

Car il ne le lui a pas dit, Suho, mais même s’il lui a cédé son paquet sans regrets, cookies and cream, c’est aussi son parfum préféré de cette franchise.
Lim Aran
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t11517-ca_2001#343189
byeoljali ≈ when the night comes i break into stars
UNE P'TITE PHOTO ? : — AFTER SCHOOL ❪ A R A N ❫ D3db93f91723e2b4ed19a34a8aae63471a985fce
AVATAR : kim jiwoo (chuu)
POINTS : 4305
MESSAGES : 10183
NOUS A REJOINT LE : 07/08/2021
AGE : 21
— AFTER SCHOOL ❪ A R A N ❫ Empty
(#) Sujet: Re: — AFTER SCHOOL ❪ A R A N ❫   — AFTER SCHOOL ❪ A R A N ❫ EmptyDim 15 Jan - 0:45
after school

-- ft  suho

✩ ○.⋆☽ ⋆.○ ✩


Yeux que t’écarquilles, légèrement outrée que le garçon se permette de te menacer en retour de t’arracher les cheveux si une envie de vengeance le guette quand aucun garçon n’a jamais osé te parler ainsi – qu’aucun garçon n’a jamais réellement osé te parler tout court en réalité. Il faut dire que tu n’es pas très commode Aran, n’a jamais fait l’effort de discuter réellement avec l’un de ces spécimens car t’as peur de devenir toute niaise, peur d’être comme ces filles qui ne pensent qu’a plaire et souffre du manque d’attention dès lors que le garçon de leur rêve est attiré par une autre fille qu’elle. T’as pas envie d’être indépendante affectivement, t’as jamais eu besoin de personne alors t’as pas envie de t’encombrer d’histoire inutile.

Toi t’as des objectifs, des rêves trop grands à réaliser.
T’as un but et t’es prête à tout pour y arriver.

Mais t’es aussi une jeune fille Aran, t’es encore une gamine malgré les tonnes d’efforts que tu mets à paraitre mature. T’es dans la fleur de l’âge, celle durant laquelle une petite attention comme celle qu’il vient de faire en te donnant ce paquet de petit biscuit fourré au chocolat te rend toute chose. Car personne n’a jamais fait ça pour toi. Au foyer c’était chacun sa ration et les petites surprises, les choses un peu différentes de l’ordinaire chaque gosse faisait son maximum pour les cacher de tous. Hors de question de partager. Alors qu’il puisse avec autant de facilité t’en donner un paquet, échanger pour te donner ton gout préféré te fait quelque chose au cœur. Tu le sens qu’il bat un peu plus vite, un peu plus fort.

- Merci, t’es trop cool.

Que tu lui concède sans trop réfléchir, le sourire victorieux. Comme lui, t’ouvres ton paquet mais contrairement à lui, tu n’en prends pas une poignée. C’est un à un que tu comptes les manger, succuler cette petite gourmandise à laquelle tu n’es pas tant habitué. Il te dit que sa surprise est bien mieux que le programme auquel tu t’étais – faussement, rappelons-le – préparé et tu tournes la tête vers lui, quand même étonné qu’il puisse être si sûr de lui et de son coup.

- Mieux que BTS ? Arrête, tu sais qu’en faisant ça tu montes mes attentes vraiment de fou et que ça peut te mener à ta perte ... ? Imagine ma réaction c’est juste un « Ah... Ouais... » ?

Car il met la barre vraiment haute à paraitre si excité, te faire miroiter que sa surprise est bien meilleure que d’obtenir une photocard de Taehyung ou Jungkook en aléatoire dans un album. Tu te mets alors à imaginer pleins de choses, cogite sur le sujet que ce soit en descendant les escaliers, rangeant tes claquettes dans ton casier et en mettant tes tennis blanches. Comme prévu, vous vous rejoignez devant l’enceinte du lycée et tu ne sais pas si vos esprits fusionnent un bref instant ou si il lit en toi un peu trop clairement mais sa question tombe un peu trop à pique.

- Alors j’ai quelques hypothèses mais juge pas ? J’sais pas à quoi m’attendre avec toi ? Je me dis c’est possible tu m’emmènes à la fête foraine vu qu’elle vient d’ouvrir ? Ou alors ce coffee shop alien mais tu m’aurais pas donné un gouter, on aurait mangé là-bas genre ? Ou alors tu bluffes et t’as juste rien prévu et là tu vois ce qui me plairait....

Yeux que tu plisses, air suspect que tu prends en dévisageant Suho ajoute très rapidement :

- J’veux trop voir BTS ... Au cas où...

Tu sais qu’il ne pourra rien faire pour toi mais avec qui dit que Suho ne vient pas d’une famille influente ? Que son grand frère c’est pas Suga ? Non, non tu vas trop loin ils n’ont même pas le même nom. Tu viens alors prendre un petit carré chocolaté, innocemment sans t’imaginer que grignoter devant lui éveillera un sujet beaucoup trop dur pour toi. Il te demande de partager et juste d’y penser une bouffée d’angoisse te prend. Tu restes un instant silencieuse, réfléchis et fini par répondre :

- Non merci je déteste mélanger les gouts mais tiens.

Tes doigts que tu fourres dans la boite cartonnée, un petit panda que tu sors et vient lui mettre dans le creux de la main. Tu vois bien qu’il est perplexe de voir que tu n’en a sorti qu’un seul, il ne s’attendait pas à ça alors tu te justifies :

- Quoi ?! Tu m’as donné un paquet pour me l’enlever ?? Fallait pas me le donner de base hein ! J’te dis, je haaais mélanger les saveurs ???

Dans ta grande mansuétude tu viens en prendre un second et un troisième, les lui fourres dans la bouche directement quitte à lui en mettre de partout, t’en mettre plein les doigts aussi.

- Aller, on en parle plus hein ?? J’ai fait mon maximum pour toi là.

Et déjà, tu te remets à marcher sans l'attendre car mine de rien tu t'impatientes, meurs d'envie de savoir où est-ce qu'il compte t'emmener.

Yi Suho
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t11524-yi-suho-ren_icarus
hwangsa ≈ they're thunderstorm
UNE P'TITE PHOTO ? : — AFTER SCHOOL ❪ A R A N ❫ A2203bbad70a1b75949e43165adb6dce8fda7ea5
AVATAR : sunwoo.
POINTS : 3735
MESSAGES : 9997
NOUS A REJOINT LE : 08/08/2021
AGE : 20
— AFTER SCHOOL ❪ A R A N ❫ Empty
(#) Sujet: Re: — AFTER SCHOOL ❪ A R A N ❫   — AFTER SCHOOL ❪ A R A N ❫ EmptyDim 15 Jan - 22:55
after school

-- ft  aran

✩ ○.⋆☽ ⋆.○ ✩


Et c’est sans doute le sourire le plus grand du monde qui s’imprime sur ses traits lorsqu’elle le qualifie de trop cool – il se sent comme le roi du monde, à cet instant, Suho, le sentiment que jamais on ne lui a fait plus beau compliment que ces deux mots des lèvres de Aran. Et il le chérira, ce moment ; y repensera ce soir, glissé sous les draps, lorsque le sommeil ne viendra pas ; il y repensera des années après, à combien il avait été heureux de si peu, sans pouvoir deviner que ce n’était alors que le début, qu’une infime partie de toute la joie qu’elle pourrait lui apporter.

Et parce qu’il faut bien vendre son projet, il assure à Aran qu’elle ne pourra qu’adorer ce qu’il a à lui montrer ; que c’est bien mieux que son groupe de k-pop et tous les albums qu’elle pourrait acheter. Il paraît qu’il prend un risque en se montrant si confiant ; que tout ce qu’il pourrait y gagner, ce serait de la décevoir – et pourtant il ne se démonte pas, il ne peut pas, car ce serait alors perdre tout son intérêt. A la place, une petite moue surprise – presque déçue – prend place sur ses traits lorsqu’il lui rétorque :

- On dirait que je fais des trucs « ah ouais », même ? Je gère trop, regarde, rien que pour le goûter t’es trop contente.

Il ne pensait pourtant pas faire quoi que ce soit d’exceptionnel, Suho – grignote toujours quelque chose sur le chemin du retour, alors s’il devait rentrer avec Aran, cela lui semblait tout naturel d’en prendre pour elle aussi. Mais elle a eu l’air si heureuse lorsqu’il lui a fourré ce sachet en plastique entre les doigts qu’il se dit qu’il pourrait bien réitérer.

Leurs claquettes laissées à l’entrée du lycée, et leurs chaussures récupérées, les deux adolescents se retrouvent sous le soleil de fin de journée. A peine Suho a-t-il mis un pied dehors qu’il s’empresse de relâcher sa cravate ; défaire les premiers boutons de cette chemise qui lui ressemble trop peu. Et, curieux, il interroge la jeune fille sur les hypothèses qu’il est sûr qu’elle a émis. Et ça ne loupe pas, et ça le fait un peu trop sourire de constater qu’elle a bel et bien pris le temps de réfléchir à la question. Elle lui parle de fête foraine, de coffee shop alien et de BTS, et sur ce dernier point il hausse les sourcils, remarque d’un air contrarié :

- T’es vraiment en boucle sur ces types-là…

Pensée qu’il s’efforce de chasser de son esprit ; reprend rapidement :

- ‘Fin bon j’te dis pas, tu verras bien héhé…

A se prêter de faux airs mystérieux, reprendre une poignée de Hello Panda comme si de rien n’était. Une idée lui vient alors, il demande à Aran si elle serait d’accord pour faire un échange de bons procédés, car c’est plus sympa de partager ; pouvoir goûter à tout, plutôt que de rester chacun avec ses goûts. Suho, il est loin de se douter de ce qui l’attend ; n’imagine même pas un seul instant qu’elle puisse refuser sa proposition. Et pourtant, c’est bien ce qu’elle fait, ajoute cependant qu’elle lui en donnera quand même, et il tend alors la main, s’imaginant qu’elle va y secouer le sachet pour en faire tomber quelques biscuits.

Sauf que tout ce qu’il voit au creux de sa paume,
C’est un pauvre gâteau.
Un.
Un seul.

Et il cligne des yeux en fixant le contenu de sa main, finit par les relever vers Aran pour la dévisager, recommence à regarder le biscuit unique contre sa peau.

- C’est tout ?, finit-il par demander, sans grande correction.

Et il n’en fallait pas plus pour que Aran s’enflamme sous ses yeux ; s’emporte lorsqu’elle rétorque qu’il n’aurait pas dû lui donner ce sachet si c’était pour l’en priver, et il balbutie, l’air abasourdi :

- Mais c’est toi qui vou…

Il n’aura pas le temps de terminer sa phrase qu’elle lui fourre deux autres biscuits dans la bouche, le contraignant à se taire, et il demeure interdit, à se frotter la tête d’un air perplexe en la regardant s’éloigner. C’est quoi cette fille, sérieusement ? Elle sort d’où ? Il finit par courir un peu vers elle pour la rattraper, mâchant précipitamment les biscuits qu’elle lui a fourré dans la bouche ; lui lance à peine arrivé à sa hauteur, crachotant par mégarde une miette de biscuit sec :

- C’est ça ton maximum ?? Pour de bon ?? Eh, téma la taille du rat…

Il ricane un peu, trouvant cela plus drôle qu’autre chose ; secoue doucement la tête, l’air désabusé par toute cette situation. Se penche un peu vers elle pour lui glisser sur le ton de la confidence :

- Par contre… T’es partie dans la mauvaise direction là, fallait prendre à droite… Quel sens de l’orientation, Lim…

A se moquer gentiment ; l’entraîner dans son sillage pour partir de l’autre côté, cette fois-ci dans la bonne direction.
Lim Aran
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t11517-ca_2001#343189
byeoljali ≈ when the night comes i break into stars
UNE P'TITE PHOTO ? : — AFTER SCHOOL ❪ A R A N ❫ D3db93f91723e2b4ed19a34a8aae63471a985fce
AVATAR : kim jiwoo (chuu)
POINTS : 4305
MESSAGES : 10183
NOUS A REJOINT LE : 07/08/2021
AGE : 21
— AFTER SCHOOL ❪ A R A N ❫ Empty
(#) Sujet: Re: — AFTER SCHOOL ❪ A R A N ❫   — AFTER SCHOOL ❪ A R A N ❫ EmptyMar 17 Jan - 23:26
after school

-- ft  suho

✩ ○.⋆☽ ⋆.○ ✩


Des éclairs que tu lui lances quand un peu trop fier et sûr de lui il déclare avoir que des bonnes idées, la preuve étant le gouter qu’il t’a amené et qui t’auras fait un peu trop plaisir. Il a raison le brun dans les faits, ça t’arracherais la bouche de le dire mais cette attention t’a particulièrement touché. Car jamais un garçon ne t’a donné une petite briquette de lait comme on le voit dans les séries télévisées. Suho c’est le premier à avoir ce genre d’attention pour toi et le pire, c’est qu’il a l’air de le faire sans réelle arrière-pensée.

Et c’est ça qui fait plaisir, réchauffe ton cœur de pierre.
Bien pour ça que tu lui laisses le bénéfice du doute, n’ajoute rien.

Une petite part de toi croit en lui, car il est tellement surprenant Suho que tu t’attends à tout et à rien à la fois. Tu t’imagines un truc de fou comme quelque chose qui te laissera perplexe et dont il sera le seul à voir la dinguerie. Mais il semble vraiment sûr de lui sur le coup et ne semble pas prêt de te révéler quoi que ce soit en avance donc va falloir que tu patientes. De quoi te faire gonfler les joues un instant, toi qui déteste les surprises tant t’as peur d’être sujette à un guet-apens mais jusqu’ici il ne t’a jamais fait un coup tordu le garçon alors t’essaies de ne pas te braquer lui dit quand même :

- Moi je suis en boucle sur BTS et toi sur ton teasing de l’enfer… Balle au centre.

A partir de là, tout pourrait se passer merveilleusement bien, vous pourriez prendre la route vers le fameux lieu dont il te parle depuis des jours et des jours tout en discutant de vos journées respectives mais il faut qu’il vienne gâcher l’ambiance avec sa proposition de malheur Suho, vienne te parler de partage à toi, la fille la moins apte à faire ça. T’en viens à parler vite, agir sous l’impulsion et c’est un misérable gâteau que tu lui poses dans le creux de la main. Un ange passe – ou deux – avant que sa réaction ne se fasse entendre et forcément il est choqué le garçon. Il y a de quoi, tu le sais.

- Bah oui ? Si je t’en passe plus moi j’aurais encore faim après… Je te dis je mél-…

Phrase que tu ne finiras même pas car tu l’as déjà dit deux fois que tu ne mélangeais pas les saveurs et plutôt que de perdre du temps à radoter tu cèdes à sa demande et lui donne deux autres gâteaux pour clore le sujet. Enfin du moins, tu penses en avoir fini du moment que tu te remets à marcher mais le brun ne semble pas prêt à en finir tout de suite il te rattrape, te demande si t’es vraiment aussi radine que ça avec ses mots. De quoi te vexer lui répondre presque boudeuse en époussetant ta chemise sur laquelle une comète vient de s’écraser :

- Alors déjà, tu me feras le plaisir de garder tes miettes pour toi Yi mais radine de quoi ?! je t’en ai donné 3 ! T’es trop ingrat Suho, déjà je te donne de mon temps libre et en plus tu me dis ça ? Tu sais quoi ? La prochaine fois j’te dis non pour une sortie.

En soi, il n’a jamais parlé d’une prochaine fois, peut-être qu’il n’avait même pas prévu qu’il y en ait une mais toi tu pars du principe que c’est le cas, fait ta boudeuse mais le laisse t’attirer dans la bonne direction sans rechigner.

- Si tu me disais où est-ce qu’on va je ne me tromperais pas de direction tu le sais ça, grosse tête ?

Tu le laisses te diriger dans les rues de Daegu, le laisse te raconter sa journée avant de lui raconter la tienne à ton tour. En tant qu’élève très – trop sérieuse tu lui parles un peu trop longtemps de ce contrôle surprise qui t’as pris la tête un peu plus tot dans la journée, t’arrête un instant de parler et dit en riant :

- Tu t’en fous complet hein, avoue ? Désolé ma journée a été moins intéressante que la tienne… On arrive dans combien de temps sinon ?

Yi Suho
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t11524-yi-suho-ren_icarus
hwangsa ≈ they're thunderstorm
UNE P'TITE PHOTO ? : — AFTER SCHOOL ❪ A R A N ❫ A2203bbad70a1b75949e43165adb6dce8fda7ea5
AVATAR : sunwoo.
POINTS : 3735
MESSAGES : 9997
NOUS A REJOINT LE : 08/08/2021
AGE : 20
— AFTER SCHOOL ❪ A R A N ❫ Empty
(#) Sujet: Re: — AFTER SCHOOL ❪ A R A N ❫   — AFTER SCHOOL ❪ A R A N ❫ EmptyMer 18 Jan - 22:56
after school

-- ft  aran

✩ ○.⋆☽ ⋆.○ ✩


Il voulait juste partager, Suho ; avoir droit, lui aussi, à quelques-uns de ses biscuits préférés. Mais Aran en a décidé autrement, et c’est une expression sincèrement choquée qui se peint sur les traits de celui qui n’a jamais eu aucun mal à partager. Elle se défend en prétextant que si elle lui en donne plus, elle aura faim après cela, ce à quoi il s’apprête à répondre qu’il aurait été prêt à lui en donner lui aussi, évidemment – mais elle lui coupe l’herbe sous le pied, et avant qu’il ait eu le temps de dégainer un nouvel argument, comme quoi sans lui elle n’aurait de toute évidence pas eu de goûter du tout, donc encore plus faim, elle lui fourre quelques confiseries dans la bouche, l’empêchant de davantage protester.

Alors soit, il abdique – ou pas, à peine le temps de mâchonner le maigre lot de consolation qu’il a réussi à récupérer qu’il court vers elle pour la rattraper, rigole tout seul de l’avarice de la jeune fille. Et bien sûr, il faut qu’elle se vexe – il sait à quoi il s’expose chaque fois qu’il se risque à la taquiner, mais cela ne l’arrête jamais. La petite brune qui se défend alors en le traitant d’ingrat ; prétendant avoir été un monstre de générosité avec lui, de quoi le pousser à hausser un peu les sourcils, répondre d’un air blasé :

- Ah ouais, donc trois c’est un truc de ouf pour toi ? Et c’est moi l’ingrat ? Eh bah…

Garçon loin de se douter de l’enfance qui a façonné Aran ; des raisons qui la poussent à s’accrocher à ce point à ses affaires. Car ce ne sont encore l’un pour l’autre que des inconnus, ou presque – ils ne connaissent pas tous leurs petits secrets, quoique Suho s’apprête à en partager un avec elle, aujourd’hui. Et il pince un instant les lèvres pour ne pas déjà éclater de rire en pensant à la connerie qu’il va sortir ; s’efforce de rester sérieux lorsqu’il tourne la tête vers elle pour demander, l’air plutôt surpris :

- Par contre qui a parlé d’une prochaine fois ?

A la toiser d’un air inquisiteur ; la mettre sans une once de pitié le nez dans les mots qui viennent de lui échapper. Mais déjà, il laisse tomber le masque ; éclate de rire, soucieux de ne pas la torturer plus longtemps lorsqu’il s’exclame :

- J’déconne, si tu voyais ta tête ! J’te remmènerais en sortie… même si t’es une rat.

Petite œillade en coin dans sa direction, ses derniers biscuits qu’il mange d’une traite avant d’écraser l’emballage et glisser les mains dans les poches de son pantalon. Un sourire en coin s’étire lorsqu’elle prétend qu’il devrait lui dire où ils vont pour ne plus qu’elle se trompe de direction, à se prêter des airs mystérieux lorsqu’il lui répond :

- Ouais mais ça serait plus drôle si j’te disais tout dès le début… De toute façon j’suis là pour te guider, alors tu risques rien.

Et sur ces bonnes paroles, il l’invite à le suivre dans la bonne direction, cette fois ; les dirige dans les rues de Daegu, sur ces pas qu’il connaît par cœur pour les fouler depuis des années et des années – presque depuis qu’il sait marcher. Dans le dédale de ces ruelles, leurs voix se mêlent pour se raconter leurs journées respectives. Il est un peu trop heureux d’être là, Suho ; lui accorde toute son attention pour apprendre des petits détails qu’elle ne partage pas avec lui, d’habitude. Mais lorsqu’elle s’attarde un peu trop sur les détails d’un contrôle surprise, sur un programme qu’il ne connaît pas car il est un niveau en-dessous du sien, son attention s’égare un peu. Ce qui n’échappe pas à la jeune fille, mais heureusement, elle ne se vexe pas, pour une fois ; le fait remarquer en riant, de quoi le pousser à grimacer un peu lorsqu’il répond :

- Déso, je t’avoue que l’Histoire c’est pas trop ma tasse de thé, à part quand on a parlé des Américains et de la zone 51…

Mais puisqu’elle lui demandait quand est-ce qu’ils arrivaient, comme ces enfants impatients fatigués de marcher, il s’empresse d’embrayer :

- On est arrivé, en fait.

La lueur de fierté dans les yeux, tandis qu’il lui désigne un bâtiment qui, de prime abord, ne lui dira strictement rien. L’invite à le suivre lorsqu’il en passe la porte, pour se glisser dans un hall où ils croisent quelques personnes en tenue d’exercice. Il se dirige alors vers l’accueil ; se penche un peu sur le comptoir lorsqu’il lâche à réceptionniste un peu plus âgée qu’eux, avec le peu de respect qu’on lui connaît :

- Salut Seulgi ! La salle est libre, hein ?

Réponse positive de la brune, et sans perdre plus de temps, il invite Aran à le suivre jusqu’au premier étage ; marche jusqu’à la porte de cette salle spéciale, avant de sortir un trousseau de clés qu’il agite sous son nez.

- J’aurais voulu te faire plus la surprise que ça mais comme t’es trop intelligente t’auras déjà deviné où on est…

Alors sans perdre plus de temps, il enfonce la clé dans la serrure ; pousse la porte pour dévoiler une salle de danse de taille tout à fait respectable, au parquet lustré et aux murs ornés de miroirs plus hauts qu’eux. Il a un sourire goguenard aux lèvres, alors même qu’il la laisse entrer la première ; va pour se caler contre l’encadrement de la porte, comme un mec cool, sauf qu’il ne regarde qu’elle et sa réaction alors il calcule mal son coup, vise à côté du cadre en bois, et manque perdre l’équilibre à tant vouloir s’appuyer sur du vide. Mais il se rétablit de justesse ; se redresse comme s’il ne venait pas de manquer se casser la gueule, prétendant que rien ne s’est passé en espérant qu’elle n’ait rien remarqué, fait plutôt diversion en lançant :

- Alors ? Cool, hein ? J’ai les clés, on peut venir s’entraîner quand on veut tant qu’y a pas de cours, mais c’est la salle la moins fréquentée de l’école alors ça va.
Lim Aran
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t11517-ca_2001#343189
byeoljali ≈ when the night comes i break into stars
UNE P'TITE PHOTO ? : — AFTER SCHOOL ❪ A R A N ❫ D3db93f91723e2b4ed19a34a8aae63471a985fce
AVATAR : kim jiwoo (chuu)
POINTS : 4305
MESSAGES : 10183
NOUS A REJOINT LE : 07/08/2021
AGE : 21
— AFTER SCHOOL ❪ A R A N ❫ Empty
(#) Sujet: Re: — AFTER SCHOOL ❪ A R A N ❫   — AFTER SCHOOL ❪ A R A N ❫ EmptyVen 20 Jan - 23:58
after school

-- ft  suho

✩ ○.⋆☽ ⋆.○ ✩


Tu le fixes d’un air interdit, sans émotion, sans ajouter quoique ce soit car comme il le dit « qui a parlé d’une prochaine fois ? » t’es la seule à l’avoir fait, la seule qui s’est imaginé ici qu’il voudrait bien passer plus de temps avec toi. T’es partie un peu trop vite en besogne Aran, t’es imaginé qu’il pourrait t’apprécier à ce point-là. Pourquoi il t’apprécierait plus soudainement Suho à cause de ces chocolats que t’as pas partagé ? Et si tu le faisais maintenant ça changerait la donne ? Il t’apprécierait de nouveau ? Tu cogites, surement un peu trop car déjà un éclat de rire se fait entendre et Suho t’annonce tout content que ce n’était qu’une petite blague de sa part et qu’il t’emmènera encore en sortie après cela.

Première réaction : T’es soulagée que ça soit qu'un mensonge.
Seconde réaction : Il t’énerve, tu le hais de t’avoir fait peur à ce point.

Malgré la beauté de son éclat de rire si pure et sincère, son joli sourire bien qu’imparfait. Il reste trop mignon Yi Suho, un peu plus encore quand sa cravate est dénouée, qu’il a ces airs d’adolescent libre et heureux. Et pourtant, tu dis d’un air boudeur :

- T’es trop nul finalement, j’veux pas de tes sorties.

Alors bien évidemment que t’apprécies l’effort qu’il ne fait en ne te prenant pas trop au sérieux, t’assures qu’il est là pour te guider et que tu ne risques rien à ses côtés. T’aimerais le croire à 100% Suho mais les gens t’ont trop souvent menti, t’ont trop souvent déçu aussi. Alors c’est dur pour toi de donner ta confiance, malgré les bonnes ondes qu’il peut dégager Suho tu le suis dans les dédales de Daegu en fixant chaque nom de rue pour bien te rappeler où t’es au cas où il t’emmènerait dans un endroit trop bizarre. Enfin, du moins t’essaies jusqu’à que tu sois toi aussi bien trop happée dans la conversation – un peu trop détendue à tel point que tu le perds avec tes histoires de contrôle. Il t’avoue ne pas être fan d’histoire sauf quand il s’agit des américains et de la zone 51. Là tu le fixes un instant intrigué et dit à voix basse :

- La zone 51....

C’est quoi ça ? Tu ne connais pas, faudrait tu te renseignes. Ou bien que tu lui demandes ? Mais ton propre intérêt pour la question disparait du moment qu’il t’annonce que vous êtes arrivés tu fixes alors le quartier, les immeubles sans trop comprendre car aucune devanture ne correspond aux idées que t’as pu te faire de l’endroit dans lequel il a souhaité t’emmené.

- C’est pas un guet-apens hein ... ?

Mais malgré toute la méfiance que ta phrase peut suggérer tu le suis le garçon, entre dans ce bâtiment et reste derrière lui comme un chat apeuré. Tu vois alors un hall des plus banals, du planché en bois et des gens en tenue de sport, des tapis de yoga en main ou des petites filles en tutu. Comme toi t’as pu en porter lorsque t’étais bien plus petite, qu’on t’a initié à la danse classique pour mieux te l’arracher une fois que le couple s’est séparé et que toi, t’as du retourner en foyer. Tu comprends que vous allez surement participer à un cours ou bien juste y assister, regarder les gens avec envie pendant que vous, vous ne pouvez rien faire. tu trouves l’idée légèrement frustrante mais au moins vous verrez des gens passionnés. T’espères juste que ça sera pas des enfants et quand il se tourne vers toi Suho, t’invite à le suivre une fois un trousseau de clé récupéré en te disant que t’as surement deviné t’hoches de la tête, lui offre un maigre sourire :

- Ouais j’ai ma petite idée je pense !

Pourtant t’es loin de la réalité Aran, une fois arrivé devant la fameuse salle qu’il déverrouille bizarre un cours sous clé ?  T’aperçois une salle de danse géante – à tes yeux d’adolescente qui n’en a jamais vu – pleines de miroirs comme on en voit à la télé. Tu ne comprends pas tout mais Suho que tu fixes dans le reflet du miroir à un rien de se casser la gueule t’avoue que cette salle vous pourrez l’utiliser après les cours, à des heures spécifiques quand celle-ci n’est pas utilisé pour des cours payants. Tu le fixes alors sans voix, sans bouger dans le reflet. La bouche mi ouverte car ton cerveau ne fait pas le process.

- ... Quoi... ? Quand on veut ... Genre ... Quand on veut ??

Tu fais alors volte-face, attend sa réponse pour te mettre à sautiller sur place comme ces enfants trop heureux, rit de façon sincère. Tu t’approches de lui en courant, attrape ses mains et le tire vers l’intérieur de la salle pour qu’il te rejoigne car tu ne peux pas être la seule à être si heureuse et puis t’aimerais comprendre comment il a fait ça.

- Tu connais quelqu’un ici Yi ? Comment t’as fait ? Mais ... C’est trop trop cool ?

T’as envie de le serrer dans tes bras le garçon, le remercier mais t’es trop coincée pour ça alors tu relâches ses mains, tourne sur toi même et le fixe dans le reflet du miroir, te met à le taquiner car ça te ressemble plus que d’être toute émue :

- Par contre j’t’ai vu hein... T’as failli te casser la gueule... T’es trop un looser...


Yi Suho
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t11524-yi-suho-ren_icarus
hwangsa ≈ they're thunderstorm
UNE P'TITE PHOTO ? : — AFTER SCHOOL ❪ A R A N ❫ A2203bbad70a1b75949e43165adb6dce8fda7ea5
AVATAR : sunwoo.
POINTS : 3735
MESSAGES : 9997
NOUS A REJOINT LE : 08/08/2021
AGE : 20
— AFTER SCHOOL ❪ A R A N ❫ Empty
(#) Sujet: Re: — AFTER SCHOOL ❪ A R A N ❫   — AFTER SCHOOL ❪ A R A N ❫ EmptySam 21 Jan - 22:57
after school

-- ft  aran

✩ ○.⋆☽ ⋆.○ ✩


Il rigole, Suho, avec toute la légèreté qu’on lui connaît – et lorsque Aran prétend ne pas vouloir de ses sorties, il lève les yeux au ciel, ne se donne même pas la peine de lui répondre. Car si elle le trouvait si nul que cela – si elle ne voulait pas des sorties qu’il peut lui offrir –, elle ne serait pas là ce soir avec lui. Elle se serait déjà fait la malle, aurait trouvé une excuse pour s’échapper – quoique non, connaissant la jeune femme, sûrement qu’elle ne se serait même pas donné la peine de trouver la moindre esquisse d’une excuse. Ce qui le fait réagir, en revanche, c’est l’air perplexe avec lequel elle répète « la zone 51 », comme si elle n’avait pas la moindre idée de ce dont il pouvait bien s’agir. Il fronce alors les sourcils, Suho ; entrouvre la bouche, déjà prêt à lui fournir un exposé en trois parties, d’une durée approximative de deux heures et demie, sur tout ce qu’il y a à savoir sur le sujet – son emplacement, les informations avérées et toutes les théories qui fourmillent autour de ce lieu mystérieux. Mais au même moment – et sans doute pour le bien de la jeune fille –, il remarque leur arrivée aux abords du studio de danse, et répond alors bien trop sagement :

- C’est une histoire super passionnante, mais pour une prochaine fois, tu verras !

Pour l’heure, il a tout aussi passionnant à lui montrer, mais lorsque la petite brune lui demande s’il ne l’emmène pas dans un guet-apens, il ne peut qu’éclater d’un rire franc.

- Un guet-apens ? Mais ça va pas, tu t’imagines je traînes avec des gens chelous ? Que j’fais partie d’un gang ? Tu me tues de rire Aran…

Elle n’a franchement pas l’air rassurée, la jeune fille, et ça ne le fait que rire davantage – mais sans perdre plus de temps, il l’invite à le suivre dans le bâtiment. Déambule bien trop aisément entre les étudiants – comme s’il était chez lui, et c’est presque le cas, finalement –, se rendant jusqu’au comptoir de l’accueil pour saluer la jeune employée. A peine a-t-il obtenu confirmation que la salle qui l’intéresse était libre qu’il entraîne Aran avec lui ; monte quatre à quatre les escaliers menant à l’étage. Il est un peu déçu d’apprendre qu’elle a deviné où ils se trouvaient ; aurait aimé mieux savoir la surprendre – réussir à faire un plus grand impact pour elle, la marquer assez pour qu’elle s’en souvienne toute sa vie –, mais tant pis.

Il enfonce la clé dans la serrure pour la déverrouiller ; explique à Aran, après l’avoir invitée à entrer, qu’elle pourra utiliser cette salle avec lui désormais. C’est la toute première personne qu’il amène ici ; c’est un accès libre qu’il lui offre à son jardin secret, cette bulle d’intimité où il laisse éclater toute sa créativité – ce toit sous lequel il venait se réfugier, parfois, lorsque ça faisait trop peur à la maison. Mais ça, jamais il ne le lui dira, car ce serait la honte – ce serait gênant, un peu, et personne ne veut ça. Et Aran, elle balbutie d’un air surpris face à toutes ses explications – un sourire se perd sur ses lèvres en la voyant sautiller sur place comme une gamine, car il ne l’a jamais vu comme ça, Suho, et ça lui plaît, de réussir à débloquer de nouvelles expressions chez la jeune fille. Fier comme un paon, il relève le menton ; lui répond, fanfaron :

- Yes ! Bon faut elle soit libre mais en gros on pourra venir quand on veut ouais, après les cours, pendant le week-end… J’ai les clés.

Clés qu’il extraie de la serrure pour les agiter fièrement – mais bientôt, il perd de sa superbe lorsqu’elle se rue vers lui pour refermer ses mains sur les siennes, qu’il sent la chaleur de ses doigts et la douceur de sa peau tout contre la sienne. Y a bien le cœur qui a un raté, et quelque chaleur qui lui monte aux joues, alors même qu’il la suit à l’intérieur en tâchant de garder une contenance ; subit un interrogatoire de la jeune fille, à laquelle il répondra bien trop naturellement :

- T’aimerais savoir, hein ? Mais faut bien que j’garde quelques secrets, ça serait moins cool, sinon…

Je serais moins cool, et moi c’est tout ce que je veux Aran, que tu trouves que j’suis le mec le plus cool que t’ai jamais vu. Sinon à quoi ça servirait, tout ça ? A rien, de toute évidence, car un instant plus tard elle revient sur la chute qu’il espérait avoir réussi à camoufler ; le traite de loser, poussant une moue renfrognée sur ses traits.

- Ouais ouais… J’vois pas de quoi tu veux parler, c’est toi t’as halluciné, faut t’acheter des lunettes hein Granger…

La porte qu’il vient claquer derrière lui avant de s’avancer vers l’un des murs de la salle ; y abandonner ses baskets et son sac à dos, et finalement sa veste d’uniforme, aussi. Et enfin, il se tourne vers Aran ; les mains croisées sur son torse lorsqu’il lui lance, avec un petit mouvement de tête dans sa direction, et un sérieux qu’on ne lui voit que trop rarement :

- Alors ? Montre-moi tout ce que tu sais faire, la superstar ? Et donne tout ce que t’as.
Lim Aran
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t11517-ca_2001#343189
byeoljali ≈ when the night comes i break into stars
UNE P'TITE PHOTO ? : — AFTER SCHOOL ❪ A R A N ❫ D3db93f91723e2b4ed19a34a8aae63471a985fce
AVATAR : kim jiwoo (chuu)
POINTS : 4305
MESSAGES : 10183
NOUS A REJOINT LE : 07/08/2021
AGE : 21
— AFTER SCHOOL ❪ A R A N ❫ Empty
(#) Sujet: Re: — AFTER SCHOOL ❪ A R A N ❫   — AFTER SCHOOL ❪ A R A N ❫ EmptyLun 23 Jan - 22:16
after school

-- ft  suho

✩ ○.⋆☽ ⋆.○ ✩


C’est surréaliste, trop fou pour être vrai. C’est le genre de scène que t’aurais très bien pu trouver trop mignonne dans les dramas tout gnangnan que tu te régales à regarder en cachette une fois que t’es à la maison mais que t’aurais jamais cru réel un seul instant. Car qui réussit à soudoyer – charmer les gens de la sorte ? Comment a-t-il fait pour obtenir ce passe-droit ? Tu ne t’en remets pas, ne peut pas croire sérieusement qu’à partir d’aujourd’hui t’as le droit de venir avec lui quand l’envie vous prends – et que la salle est libre bien évidemment. Il a les clés, c’est officiel.

Est-ce qu’il se rend compte dans quoi il vient de s’embarquer Suho ?
Sait-il que tu vas devenir encore plus envahissante que lui dorénavant ?

Car t’entrainer dans un lieu pareil c’est le rêve de ta vie, ça fait des lustres que t’as pas pu le faire. Ce n’est pas que Madame Kim ne veut pas – elle t’en a même payé des cours de danse – mais t’as bien vu ce que ça lui coutait, ô combien elle travaillait plus et passait moins de temps à la maison pour t’offrir ces quelques heures par semaine. T’as alors menti Aran, dit que finalement tu ne voulais plus en faire. Que ça ne t’intéressait plus. C’était faux hein, t’as toujours cette même envie d’apprendre et de t’améliorer mais pas en usant une femme dont tu n’es même pas l’enfant. Mais là, c’est du pain béni ce qu’il t’offre le garçon. Personne n’a l’air d’impliqué dans la magouille si ce n’est lui et ses yeux ronds tout mignon qui semblent faire de l’effet même sur les plus âgées. C’est ça ou bien son sourire atypiquement charmant ? Des raisons tu pourrais en trouver des tas. Mais curieuse, tu lui demandes quand même comment il a fait ? Quel est son secret ? Et bien évidemment, il ne te le donne pas sans quoi, il serait moins cool. De quoi te faire rouler des yeux, te pousser à lâcher ses mains un peu plus froides que les tiennes bien plus vite que prévu.

- Tu dois avoir des contacts ... J’en reviens à ce que je disais, t’es le petit frère ou le cousin d’un membre de BTS... Mais aller pour cette fois je te laisse maintenir le mystère ! J’suis trop trop contente !

Tu te mets à taper des mains, prouve une énième fois la joie qui t’anime à l’idée d’être ici, que ça soit ça la surprise. T’aurais pas pu rêver mieux, sincèrement. Ainsi toute guillerette, tu te mets à inspecter le bois du plancher qu’est usé mais loin de délabré. C’est même plutôt bien entretenu, mieux que là où tu prenais tes quelques cours par semaine il y a quelques années maintenant. Tes yeux quittent le sol pour arpenter la ribambelle d’immense miroir prenant place sur le mur face à vous. Tes yeux rencontrent alors ceux de l’adolescent qui semble un peu trop fier de t’avoir mis dans tous tes états et ça, ta fierté en prends un petit coup alors à l’image du garçon taquin qu’il est, tu viens un peu l’embêter voit bien que ça le fait chier que t’ai vu qu’un peu plus tôt, il était à un rien de se vautrer. Il réplique, te traite d’Hermione Granger comme il a l’habitude de le faire et te dit d’aller t’acheter des lunettes de quoi te faire bien rire.

- Je vois super bien Yi, n’essaie même pas de m’inventer des choses que je n’ai pas ? Si tu veux tout savoir à la rentrée j’ai même fait un test et j’ai 10 à chaque œil ! Est-ce que tu peux en dire autant ?

Et comme lui, tu viens enlever tes chaussures pour les mettre à côté des siennes, pose ton sac et enlève enfin ce petit nœud au couleur de l’école dans laquelle tu vas pour être un peu plus à ton aise toi aussi. T’as à peine le temps de te relever que la voix du garçon se fait entendre, il te demande alors de faire tes preuves. Te surnomme superstar. Sauf que t’es loin d’être une superstar, loin d’être quoique ce soit en réalité. Si tu commençais déjà par dépasser le stade des auditions ça serait pas mal.

- Tu me prends au dépourvu comme ça ? C’est toi l’habitué des lieux ça devrait être à toi de commencer...

Et pourtant tu sens que si il commence lui le premier, tu n’auras pas le courage de te lancer juste après alors t’hoches de la tête et dit :

- Laisse moi deux secondes trouver une musique et je m’y mets ok ? Mais soit indulgent ça fait longtemps que je n’ai pas eu de cours... je m’entraine à la maison, dans ma chambre...

Que tu lui avoues un peu honteuse tout en récupérant ton téléphone dans ton sac, te mettant à chercher la chanson sur laquelle tu t’es le plus entrainé ces derniers temps et si t’hésites un moment entre deux chansons tu finis par choisir playing with fire de blackpink. Le téléphone posé au sol, à peine les premières notes sont lancées que tu sens ton cœur battre à fond dans ta poitrine car mine de rien t’as envie de l’impressionner Suho alors tu te donnes à fond, essaie de faire abstraction de son regard sur toi pour ne pas te sentir gêné. Chorégraphie que t’exécutes du mieux que tu peux, t’arrête au bout de deux minutes car tu commences à avoir des doutes sur le reste des pas. C’est à bout de souffle que tu viens arrêter la musique, t’assois à même le sol et lui dit :

- Si je me suis tapé la honte que c’était trop nul dit le moi hein... Que je sache si ça sert à quelque chose ou non de faire des auditions...

Yi Suho
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t11524-yi-suho-ren_icarus
hwangsa ≈ they're thunderstorm
UNE P'TITE PHOTO ? : — AFTER SCHOOL ❪ A R A N ❫ A2203bbad70a1b75949e43165adb6dce8fda7ea5
AVATAR : sunwoo.
POINTS : 3735
MESSAGES : 9997
NOUS A REJOINT LE : 08/08/2021
AGE : 20
— AFTER SCHOOL ❪ A R A N ❫ Empty
(#) Sujet: Re: — AFTER SCHOOL ❪ A R A N ❫   — AFTER SCHOOL ❪ A R A N ❫ EmptyMar 24 Jan - 21:39
after school

-- ft  aran

✩ ○.⋆☽ ⋆.○ ✩


Il hausse un peu les sourcils, Suho, l’air perplexe face aux histoires que débite Aran. Elle semble s’être convaincue, toute seule comme une grande – et surtout pour une raison qu’il ignore –, qu’il était le cousin de l’un des membres de BTS. Pire, le petit frère, et si tu savais Aran, mon grand frère il est mille fois plus cool que tous tes idols rincés. Bon, ils ont peut-être deux-trois morceaux pas si mal – peut-être même cinq –, peut-être aussi que certains de leurs membres dansent plutôt bien, aussi. Peut-être. Mais là n’est pas le sujet – Suho, pour l’heure, il en a juste marre qu’elle lui rabatte les oreilles avec ce groupe de malheur, qu’elle doit certainement trouver plus beaux, plus talentueux et plus charismatiques que lui. Qu’elle doit certainement trouver mieux qu’elle ne le trouvera jamais, finalement.

Mais elle a l’air si heureuse juste sous ses yeux – grâce à lui – qu’il peut bien mettre cela de côté un instant. A seulement profiter de la voir heureuse, impressionnée comme c’est rarement le cas ; la regarder découvrir cette salle que lui connaît par cœur, dont il sait le moindre secret, quelle latte de parquet éviter pour ne pas la faire grincer, et ce miroir particulier un peu défaillant qui trompe son spectateur. Tel un maître dans son art, il observe, satisfait, le précieux fruit de son travail ; voit sa joie bien vite morcelée lorsque Aran lui apprend s’être rendue compte qu’il avait failli se casser la gueule quelques instants plus tôt. Et, honteux, il ne peut que tenter de lui faire croire que sa vue lui fait défaut ; pour ne pas être en reste, il la traite au passage de Hermione Granger, allégations que loin de réfuter elle ne fait que confirmer en lui expliquant pendant cinq minutes qu’elle vient de passer un test optique et voit en réalité très bien. De quoi le pousser à lever les yeux au ciel ; répondre dans sa barbe :

- Qu’est-ce que je disais…

Mais déjà, Aran se dirige vers ses chaussures abandonnées contre le mur pour se délester à son tour des siennes ; pose son sac par terre, et dénoue le ruban fixé au col de sa chemise. Il n’en faut pas plus pour attirer l’attention du garçon, des yeux curieux rivés sur elle en se demandant si elle a l’intention de continuer dans son élan – mais non, elle en reste là, une fois le ruban défait elle se redresse, et il lui demande alors de lui montrer ce qu’elle sait faire. Et il voit bien qu’elle essaie de se défiler, mais il ne la laissera pas faire, lui répond bien trop naturellement :

- Nan nan, c’est trop facile. Moi j’veux voir ce que t’as dans le ventre !

Fort heureusement, elle ne se fait pas prier et ne tarde pas à accepter. Elle semble nerveuse, Aran ; lui demande de faire preuve d’indulgence avec elle, et à ces mots il hoche la tête, car cela lui semblait seulement évident.

- Ben ouais. J’suis pas là pour te juger, hein. Là t’as toute une salle juste pour toi, amuse-toi !

En attendant qu’elle choisisse sa chanson, il va se caler dos à l’un des miroirs ; croise les bras sur son torse, les yeux braqués sur Aran. Lorsque la musique résonne dans la pièce et qu’il croise son regard nerveux, il lui adresse un petit sourire, levant un pouce encourageant dans sa direction. Mais dès lors qu’elle commence à danser, son regard change, et dans ses yeux s’installe alors un sérieux qu’on ne lui voit que rarement. Il a l’air concentré lorsqu’il détaille ses mouvements – remarque les faux pas et les erreurs de tempo, sourit un peu lorsqu’un geste est poussé jusqu’au bout. Mais elle s’arrête avant que la chanson ne soit terminée, et en voyant cela il hausse un peu les sourcils, surpris que le spectacle s’arrête si vite. La jeune fille qu’il voit alors s’asseoir par terre – défaitiste, lorsqu’elle commence déjà à dire que c’était nul.

- Non ! Non, pas du tout, y avait des bons trucs ! J’imagine que c’est pas facile de s’entraîner sans prof, t’aurais juste besoin d’être recadrée sur certains points, mais je peux t’aider pour ça.

Car cela fait tant d’années qu’il foule le sol de cette école que parfois, son professeur lui demande de l’aide lorsqu’il est trop occupé à corriger certains élèves. Alors il a quelques balbutiements d’expérience en la matière – et déjà il quitte son mur pour s’avancer vers elle, tend la main dans sa direction.

- Allez, relève-toi, c’est pas en restant assis qu’on apprend à danser.

Et une fois la jeune fille debout sur ses deux jambes, il se place face à elle ; réfléchit un instant, avant de lui dire :

- Tu vois, le moment après le refrain là, quand tu fais ça ?

Ses bras qu’il écarte alors, en biais ; reproduit le mouvement de la chorégraphie, sans se soucier du fait que ce soit une chorégraphie de prime abord pour les filles.

- Bon, ce qui est très bien, c’est que tes bras ils sont bien tendus, c’est énergique et ça rend carré ! Par contre faut que tu sois vigilante sur tes pieds, j’sais qu’y a des gens qui ont du mal à coordonner les bras et les jambes, mais faut pas hésiter à apprendre d’abord les jambes tout seul, et ajouter les bras qu’une fois que tu maîtrises les mouvements en bas. Aussi, pour tes mains, c’est subtil mais elles sont pas tournées dans le bon sens, alors ça rend un peu moins bien. Regarde, si tu les mets comme ça…

Et tout en parlant, il passe derrière elle ; pose ses doigts sur ses poignets pour, délicatement, positionner ses bras dans la bonne position, avant de les faire glisser sur ses mains pour les placer dans le bon sens. A fixer leur reflet dans le miroir, et inviter Aran à en faire de même ; lui expliquer :

- Tu vois ce que tu sens dans ton corps, là ? Comment ça tire dans tes poignets et tout ? Faut que t’essaies de mémoriser ça pour retrouver ça quand tu danseras, que ça soit tellement imprimé que ton corps le fasse tout seul, sans que t’ai besoin d’y réfléchir.

Et un petit éclat de rire amusé s’échappe de ses lèvres lorsqu’il fait alors bouger ses bras de haut en bas ; l’impression de manipuler une poupée, une petite marionnette laissée à sa disposition.

- Cette sensation, là, oublie jamais ça. Faut que ton corps l’apprenne, ça finira toujours par te servir un jour.
Lim Aran
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t11517-ca_2001#343189
byeoljali ≈ when the night comes i break into stars
UNE P'TITE PHOTO ? : — AFTER SCHOOL ❪ A R A N ❫ D3db93f91723e2b4ed19a34a8aae63471a985fce
AVATAR : kim jiwoo (chuu)
POINTS : 4305
MESSAGES : 10183
NOUS A REJOINT LE : 07/08/2021
AGE : 21
— AFTER SCHOOL ❪ A R A N ❫ Empty
(#) Sujet: Re: — AFTER SCHOOL ❪ A R A N ❫   — AFTER SCHOOL ❪ A R A N ❫ EmptySam 28 Jan - 0:32
after school

-- ft  suho

✩ ○.⋆☽ ⋆.○ ✩


Il veut voir ce que t’as dans le ventre Suho, forcément. A rabâcher constamment depuis des mois que t’adorerais devenir une star, que ton rêve ça serait d’intégrer un groupe et être la nouvelle golden maknae ça a dû construire tout un mythe autour de toi. Il doit t’imaginer bien trop talentueuse Suho, doit t’inventer des capacités que t’es loin d’avoir et tu la sens cette petite pression s’installer au creux de ton estomac. T’as comme une légère envie de vomir, des picotements dans les mains qui n’ont rien d’agréable. T’essaies alors de te dédouaner en l’invitant lui à danser en premier. Après tout il connait bien les lieux Suho, semble être le plus doué de vous deux en danse d’après vos multiples conversations. Mais rien à faire, il n’en démord pas alors tu lui demande de faire preuve de bienveillance sans quoi, plus jamais tu ne pourras lui faire confiance, plus jamais tu ne mettras les pieds ici si il se moque de toi et de ton niveau que tu trouves à peine convaincant mais Suho te rassure, te rappelle que t’es surtout ici pour t’amuser.

C’est difficile à garder en tête mais t’essaies quand même car malgré tout, t’as pas envie de passer pour une trouillarde. Tu mets quelques minutes à choisir ta musique, hésite entre bien trop de son différent dans ta playlist. Tu fais quoi ? Du contemporain ? Du classique ? Un hit actuel ? Danser sur du BTS ou du Blackpink ? Trop de possibilité exploitable mais finalement ton choix se porte sur cette chanson qui apparait sous tes yeux, cette musique sur laquelle t’as énormément dansé à sa sortie et qui encore maintenant semble encré dans ta mémoire. Ce n’est certainement pas la plus jolie, la plus parlante mais tu penses assez bien maitriser alors tu t’arrêtes sur cette musique avant d’avoir l’air débile à trop chercher la perfection.

Booboom, booboom. Le cœur bat beaucoup trop vite avant que la musique ne commence, t’évite le regard du garçon et fixe bien ton reflet dans le miroir pour ne pas flancher. Et voilà qu’elle commence la musique, que les premières notes se font entendre. Tu laisses alors ton corps s’exprimer sur cette musique, laisse tes bras et tes jambes reproduire ces pas que t’as trop de fois étudiées sur chacune des membres dans leur vidéo de dance practice. C’est pas parfait, loin de là et tu le sais. Toi-même tu sais où sont tes lacunes, sait que parfois tes gestes ne sont pas totalement aboutis, que tes mains s’empressent un peu trop vite de se rabattre vers le bas plutôt que de finir tes gestes jusqu’au bout. Tu sais que tes jambes ne vont pas aussi vite que celles des filles du groupe en question mais t’essaies, te donne à fond comme tu l’as toujours fait. Mais tu restes qu’une petite novice et le souffle se met rapidement à te manquer et puis tu ne connais pas la chorégraphie entière alors tu finis par t’arrêter, te laisse tomber sur le sol et arrête la musique. C’est à ce moment-là que t’oses le regarder Suho, à ce moment-là que tu remarques ô combien il est sérieux lorsqu’il s’agit de danse. C’est la première fois que tu le vois ainsi et son air si sérieux te pousse à déjà te justifier, lui demander de te dire si c’était si nul que ça histoire de ne plus jamais recommencer. Mais le visage de l’adolescent ce radoucit tout de suite, il t’avoue qu’il y avait des bons éléments, qu’il pourrait t’aider à t’améliorer et là, c’est toi qui hausses les sourcils.

- Vraiment ? Tu t’embêterais à m’aider ... ?

Il te demande alors de te relever, te rappelle que ce n’est pas en étant assise que t’apprendra quelque chose et un peu trop docilement tu te relèves face à l’aura de professeur qui émane de lui. Car jamais tu l’as vu ainsi, jamais il n’a été du genre à prendre quelque chose au sérieux devant toi. Tu découvres un nouveau Suho, un Suho un peu plus mature, un Suho qui te plait par le calme qu’il aborde en te disant comment améliorer certaines choses dans ta chorégraphie, le regarde avec admiration reproduire un pas de la chorégraphie sans le dénaturer.

- Pourquoi quand toi tu le fais ça rend si bien ... ? T’as de la chance.

Que tu dis boudeuse avant de nouveau te laisser porter par le son de sa voix qui te conseille, Étrangement, tu le laisse même glisser ses mains sur tes bras, sur tes mains pour te montrer comment t’y prendre alors que jamais un garçon ne t’a touché – jamais t’as laissé un seul garçon poser ses mains sur toi ne serait-ce que pour te prendre par les épaules amicalement.  C’était interdit, ça l’est toujours mais pas aujourd’hui. Et comme il te l’indique tu te mets à fixer votre reflet dans le miroir, sourit et hoche de la tête quand il te demande si tu sens les picotements dans tes poignets, dans le bout de tes doigts quand il étire à son maximum le geste.

- Ok je prends note donc apprendre d’abord la chorégraphie du bas du corps avant d’ajouter les bras et étirer mes mouvements jusqu’à sentir des picotements... ?

Mais le garçon commence déjà à relâcher un peu son sérieux, s’amuse à faire gigoter tes bras et toi tu le fixes dans le reflet du miroir te met à rire à ton tour et lui dire :

- Ok je n’oublierais pas mais ça va tu t’amuses bien là ... ? J’te gêne pas ? Aller un peu de sérieux Yi !

Que tu dis avant de reprendre le mouvement tout entier, essayait de suivre ses conseils à la lettre mais malgré tout tu doutes Aran devant ton reflet, tu le regardes bien plus sérieusement une fois le mouvement fait et fini par lui demander inquiète :

- Mais tu penses que c’est vraiment rattrapable ? Genre même si j’ai mon âge je peux encore améliorer vraiment mon niveau ... ?

C’est presque à contre cœur que tu t’éloignes un peu de lui, arrête de le regarder dans le reflet du miroir pour te retourner, le regarder pour de vrai :

- C’est à ton tour de danser maintenant hein, j’attends !

Yi Suho
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t11524-yi-suho-ren_icarus
hwangsa ≈ they're thunderstorm
UNE P'TITE PHOTO ? : — AFTER SCHOOL ❪ A R A N ❫ A2203bbad70a1b75949e43165adb6dce8fda7ea5
AVATAR : sunwoo.
POINTS : 3735
MESSAGES : 9997
NOUS A REJOINT LE : 08/08/2021
AGE : 20
— AFTER SCHOOL ❪ A R A N ❫ Empty
(#) Sujet: Re: — AFTER SCHOOL ❪ A R A N ❫   — AFTER SCHOOL ❪ A R A N ❫ EmptySam 28 Jan - 20:54
after school

-- ft  aran

✩ ○.⋆☽ ⋆.○ ✩


Elle semble surprise, Aran, l’air de ne pas y croire lorsqu’elle lui demande s’il serait réellement prêt à l’aider. Et il se contente de hocher brièvement la tête – comme pour appuyer ses dires, il tend la main dans sa direction, l’aide à se relever car comme il le dit, ce n’est pas en restant assise par terre qu’elle apprendra à danser. Il lui montre alors comment exécuter au mieux l’un des mouvements ; laisse un petit sourire se dessiner sur ses lèvres lorsque Aran lui demande comment ça se fait que ça rende si bien, quand lui le fait.

- J’ai beaucoup bossé, c’est tout.

C’est presque toute sa vie qu’il aura passé à danser – il a depuis longtemps perdu le compte des soirées passées dans cette salle de danse, seul face au miroir, à répéter encore et encore les mêmes mouvements, jusqu’à les maîtriser à la perfection ; jusqu’à s’écrouler sur le parquet, les muscles rompus et ses jambes incapables d’encore le soutenir. Car il n’y a bien que cela qui semble faire sens, dans sa courte vie ; il n’y a que la danse pour parvenir à nourrir son âme, panser ses plaies, l’aider à oublier le passé. Alors il continuera de tout donner à cette discipline, jusqu’à son corps le lâche et qu’il ne sache même plus mettre un pied devant l’autre.

C’est trop facilement que les conseils s’échappent d’entre ses lippes, pour guider la jeune fille sur ce chemin de toute évidence encore trop inconnu pour elle. Ses doigts épousent le tissu de son chemisier lorsqu’il se permet d’ajuster la posture de ses bras ; ose forcer légèrement le mouvement, conscient que cela tirera sans doute un peu pour elle, mais aussi que c’est là le seul moyen qu’elle apprenne réellement les bons mouvements. Élève attentive qui répète consciencieusement ses conseils ; un petit sourire se dessine sur ses lèvres lorsqu’il remarque :

- Je vois que tu suis… Mais j’sais même pas pourquoi j’suis étonné, ça se voyait que t’étais studieuse.

Et comme pour parfaire cette dynamique délicate de première de la classe et de cancre de service, il bouge alors un peu ses bras, comme s’il avait entre ses doigts une vulgaire marionnette ; rigole un peu lorsqu’il lui fait prendre des postures vaguement ridicules, en tout cas inattendues. La petite brune qui rit alors avec lui ; l’invite cependant, l’instant suivant, à reprendre son sérieux, de quoi le pousser à répondre avec une mauvaise humeur feinte :

- Roh, ce que t’es sérieuse, Granger…

Mais soit, il cesse de s’amuser avec ses bras pour plutôt continuer de l’aider à réellement perfectionner ses mouvements ; fait bientôt face à une Aran inquiète, qui le dévisage à travers le reflet du miroir pour lui demander s’il pense qu’elle pourrait encore rattraper ses lacunes à son âge. Il réfléchit alors un instant, pour lui offrir une réponse juste et honnête ; ne pas enrober la réalité dans un sirop trop sucré – ne pas lui mentir, tout simplement, car il la respecte trop pour cela.

- Je pense que tu rattraperas jamais le niveau de quelqu’un qui a toujours dansé, mais oui, avec beaucoup de travail et de persévérance, tu peux quand même atteindre un très bon niveau. J’ai vu des gens commencer les cours tard et aujourd’hui ils dansent très bien, tu vois ?

Et Aran se montre curieuse, Aran lui demande de lui montrer à son tour ce qu’il sait faire. Contrairement à elle, il ne se fait pas prier ; se contente de sortir son téléphone pour le connecter aux enceintes de la salle, hésitant un instant sur le morceau à choisir. Pourtant, il se présente bientôt comme une évidence, et à peine l’a-t-il lancé qu’il pose le téléphone dans un coin de la pièce ; revient au centre, se déplaçant dans la salle comme s’il était chez lui – et c’est un peu le cas.

Lorsque les premières notes de Fake love résonnent autour d’eux, il laisse son regard s’attarder un instant sur le visage de Aran. Elle lui a tellement rabattu les oreilles avec BTS qu’il ne pouvait que choisir ce groupe – mais il sait qu’il joue gros, car elle ne pourra qu’être intransigeante sur une chorégraphie de l’un de ses groupes préférés –, et cela fait quelques semaines qu’en cours, ils travaillent sur leur dernier morceau, alors ça devrait le faire. Un instant plus tard, il détourne les yeux de la jeune fille pour se concentrer sur la chorégraphie. Reproduit le plus fidèlement possible les mouvements travaillés en cours et de son côté, se permettant d’improviser lorsque sa mémoire lui fait défaut, laisser son corps s’enflammer au gré de la musique pour inventer des mouvements qui n’existent pas. Il donne tout, Suho – presque plus que lorsqu’il passe des auditions –, met toute l’intensité possible dans les mouvements, mais sait se montrer plus doux lorsque la mélodie l’exige. A danser comme s’il ne faisait aucun effort ; comme s’il glissait sur de l’eau, que les gestes ne lui coûtaient pas, ne tiraient pas sur ses muscles ou ne tordaient pas ses membres.

Il a le souffle court lorsque la dernière note s’évanouit dans le silence ; respire un peu trop fort, chassant les cheveux tombés sur ses yeux d’un rapide mouvement de tête. Et avec un sourire presque timide, il lui demande en haletant :

- Alors ? Je t’ai pas amené… à BTS… mais au moins... j’aurais essayé…
Lim Aran
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t11517-ca_2001#343189
byeoljali ≈ when the night comes i break into stars
UNE P'TITE PHOTO ? : — AFTER SCHOOL ❪ A R A N ❫ D3db93f91723e2b4ed19a34a8aae63471a985fce
AVATAR : kim jiwoo (chuu)
POINTS : 4305
MESSAGES : 10183
NOUS A REJOINT LE : 07/08/2021
AGE : 21
— AFTER SCHOOL ❪ A R A N ❫ Empty
(#) Sujet: Re: — AFTER SCHOOL ❪ A R A N ❫   — AFTER SCHOOL ❪ A R A N ❫ EmptyMer 1 Fév - 0:17
after school

-- ft  suho

✩ ○.⋆☽ ⋆.○ ✩


Il semble t’avoir étudié au cours des derniers mois Suho, a cerné quel genre de personne t’es – du moins que t’essaie d’être. Il te voit comme la petite élève studieuse, celle qui n’a aucun souci à passer des heures en classe, aime bien ça même. Ça te fait plaisir de voir que tes efforts sont remarqués, que l’image que tu te donnes est respectée. Mais au fond, t’es pas aussi remarquable que ça Aran. Chaque chose que tu fais te demande énormément de travail, t’es pas naturellement super intelligente mais tu étudies énormément pour être la plus irréprochable possible.

Car qui sait ? Peut-être que comme ça une famille te gardera ?
Ça a l’air de fonctionner ça fait des années t’es chez les Kim.

C’est plus facile pour toi d’atteindre certaines notes en chanson, te demande moins d’effort d’écouter les conseils de Suho car ça touche à l’art du spectacle. Mais là encore, tu ne mériterais certainement pas d’être comparé à cette héroïne qu’est Hermione Granger. T’es loin d’être elle, loin d’être quelqu’un tout court. Et comme trop souvent, tu te mets à douter de toi et tes capacités car t’as peur Aran. T’as trop peur d’échoué, de ne jamais réussir à devenir connu, de ne jamais rendre fière personne. Alors tu l’interroges Suho, lui demande si il pense que c’est possible que tu rattrapes ton retard et avec toute l’honnêteté que tu lui connais t’es même pas réellement étonné quand il t’avoue que non. Enfin, oui tu pourras devenir une bonne danseuse mais ça ne sera jamais au niveau d’une personne qui n’a fait que s’entrainer à ça, donne sa vie à cet art. T’hoches alors de la tête, sourit malgré tout quand tu lui dis :

- Bon, si je peux atteindre un certain niveau c’est le plus important j’imagine ? Je ne miserais juste pas tout sur ça ...

Va falloir que tu te surpasses en chant, fasse aussi attention à ton apparence. Il faudrait que tu prennes un petit job pour économiser, être prête à l’éventualité de refaire quelques retouches sur ton visage si potentiellement on te le demande si un jour, tu passes le cap des auditions et que t’intègre un label en vue de devenir une future artiste. Mais pour l’heure, tu préfères ne pas trop réfléchir à tout ça. Une toute petite part égoïste de ta personne souhaite s’amuser, profiter de ce moment comme il se doit. Après tout, ce n’est pas tous les jours qu’un garçon discute avec toi – Oui en vrai depuis trois mois un garçon te parle tous les jours mais là, c’est différent car il prit le temps de te faire une surprise et puis en trois mois, jamais tu ne l’as vu danser Suho et pourtant, tu vois bien les étoiles briller dans son regard quand il te parle de sa passion. C’est surement ça qui t’as le plus attiré chez lui aux premiers abords en dehors de son joli visage. Alors tu lui demandes de danser et il n’essaie même pas de retarder la chose. Silencieusement, comme toi tu l’as fait un peu plus tot il va brancher son téléphone à l’enceinte, choisi une chanson avant de venir se placer au milieu de la salle. Tes yeux sont figés sur lui, s’écarquillent légèrement en entendant les premières notes de cette chanson que t’aimes tant. Ton cœur connait un petit raté et tes attentes elles, se font un peu plus haute car forcément cette chanson tu la connais bien, t’as un peu trop regardé le clip et les dances practices pour baver sur tes préférés du groupe. Mais Suho ne déçoit pas, il reproduit même très bien la chorégraphie. En réalité, tu ne pourrais même pas dire si il a suivi ou non tout ce qu’il s’y fait mais t’es juste envouté par la grâce de ses mouvements, la délicatesse qu’il peut mettre sur certains gestes et à contrario la force dans d’autres. t’as l’impression de sentir ton cœur se contracter, être pris dans un étaux. Des frissons te traverse aussi et ne s’évanouisse même pas lorsque la dernière note se fait entendre. Tu restes planté là, l’air béat à fixer celui qui t’a montré ce que c’était d’avoir un réel talent.

- C’était ... Ouf ? Quand tu disais que t’adorais la danse et que t’aimerais en faire ton métier j’imaginais pas ça... Genre loin de là...

Il parait tellement peu sérieux en temps normal, rit tellement à faire l’idiot que tu ne pouvais pas l’imaginer si talentueux.

- T’as bien fait de me faire commencer car je n’aurais jamais dansé après ça... Et je ne le ferais plus jamais d’ailleurs...

Ça serait te ridiculiser que de recommencer, des fois il vaut mieux en rester là. Tu finis par t’approcher de lui, les mains derrière le dos comme ces enfants trop sage et lui dit pour le taquiner :

- Par contre t’as pas fait comme Jungkook hein... Je t’ai pas vu soulever ta chemise... T’es du genre timide Yi Suho ?

Yi Suho
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t11524-yi-suho-ren_icarus
hwangsa ≈ they're thunderstorm
UNE P'TITE PHOTO ? : — AFTER SCHOOL ❪ A R A N ❫ A2203bbad70a1b75949e43165adb6dce8fda7ea5
AVATAR : sunwoo.
POINTS : 3735
MESSAGES : 9997
NOUS A REJOINT LE : 08/08/2021
AGE : 20
— AFTER SCHOOL ❪ A R A N ❫ Empty
(#) Sujet: Re: — AFTER SCHOOL ❪ A R A N ❫   — AFTER SCHOOL ❪ A R A N ❫ EmptyJeu 2 Fév - 0:05
after school

-- ft  aran

✩ ○.⋆☽ ⋆.○ ✩


Curieusement, elle ne semble pas si mal le prendre, Aran – elle qui semble si exigeante avec elle-même sur les bancs de l’école ne fait pas tout un drame lorsqu’il lui annonce que les chances d’atteindre un niveau incroyable à son âge sont très minces, et tant mieux. S’il est connu pour sa franchise, Suho ne raffole pas pour autant d’ébranler la confiance d’autrui, et lorsque avec une sagesse rare Aran lui répond qu’elle pourra tout de même progresser, et que cela reste le principal, il renchérit avec un peu trop d’entrain :

- Puis moi je pourrais t’aider à t’améliorer, t’inquiète j’vais te filer un coup de main !

Il a l’air confiant, quand il dit cela – confiance qu’il place en lui-même pour savoir l’aiguiller, confiance qu’il place surtout en elle, persuadé qu’elle saura progresser. Mais forcément, Aran se montre curieuse comme lui a pu l’être plus tôt – elle aussi souhaite le voir à l’œuvre, découvrir ce qu’il a dans le ventre, après avoir tant parlé de danse. Alors soit. Il choisit une chanson stratégique, et en même temps à double tranchant – il sait qu’elle ne pourra qu’adorer ou détester, mais espère quand même que c’est le premier versant qui l’emportera.
Les premières notes résonnent dans la salle, et alors son corps s’anime, alors son corps se voit possédé par la musique. Il se laisse aller, Suho – fait tout de même attention aux mouvements qu’il a appris, mais lorsqu’il a oublié, alors tant pis, c’est son corps qui prend le relais et il improvise. A se laisser porter par la musique ; se déplacer dans la pièce, avec délicatesse et minutie, lorsque d’un œil extérieur, tout semble pourtant si naturel. C’est le fruit d’années de pratique ; d’une vie quasi entière passée à faire chauffer le plancher, apprendre à son corps ces postures qui n’ont rien de naturelles, et l’apprivoiser pour pouvoir le plier aux caprices de la musique. Et lorsque la dernière note se fait entendre, le souffle coupé par l’effort, il ne peut qu’attendre de savoir ce qu’elle en a pensé. Elle semble impressionnée, Aran ; ne parvient même pas à mettre des mots sur ce qu’ils viennent de vivre, et lorsqu’elle déclare ne pas s’être attendue à cela lorsqu’il lui a avoué danser, il ne peut que laisser échapper un petit éclat de rire, lui demande, amusé :

- T’imaginais quoi, même… ? Je t’ai pas mytho moi, si je te dis que j’aime ça c’est que c’est du sérieux !

Le sourire aux lèvres, soulagé – un peu trop heureux de découvrir cette expression nouvelle dans le regard de Aran, les étoiles qui semblent doucement s’y allumer, tout d’un coup. Sauf que Aran, elle déclare que plus jamais elle ne dansera devant lui après avoir assisté à un tel spectacle, et à ces mots il ouvre les yeux un peu plus grands, s’empresse de rétorquer :

- N’iiimporte quoi ! C’est pas en dansant pas que tu vas apprendre quoi que ce soit, désolé de te décevoir Aran mais…

Malheureusement, il ne pourra pas faire le malin bien longtemps que la jeune fille décide de le taquiner ; met le doigt sur le fait qu’il a omis la partie de la chorégraphie où Jungkook soulève son T-shirt. Comme si les raisons pour lesquelles il ne l’a pas fait n’étaient pas suffisamment claires – mais Suho, tout ce qu’il voit, c’est surtout qu’elle a remarqué cela. Comme si elle attendait cela. Alors, la taquinant en retour il lui rétorque :

- Y a pas à vouloir me mater à ce point, Lim…

Une œillade en coin, à s’attendre à la voir devenir cramoisie juste sous ses yeux ; se confondre en embarras, peut-être même l’invectiver comme cela arrive bien peu souvent. Mais déjà, il ajoute, s’éloignant un peu pour aller récupérer son téléphone :

- Nan mais j’sais pas si t’as remarqué mais j’ai remasterisé un peu la choré… C’est pas parce qu’y en a une que t’es forcé de la respecter à la lettre, tu sais ? C’est ça, être un artiste…

Des airs presque dramatiques qu’il se prête sur ces mots – et alors que son doigt survole sa playlist, il lui demande :

- Alors, dis-moi tout, tu veux faire quoi ? On retravaille ta choré de Blackpink, ou tu pref partir sur un truc nouveau ?

Et lorsque la jeune fille aura fait son choix, il laissera la musique envahir la salle ; lui montrera des mouvements à exécuter, corrigeant ses gestes lorsqu’elle se trompe, lui apprenant à aller plus loin, plus à fond dans ses mouvements. Derrière les vieilles fenêtres de cette salle de danse, la nuit tombera, car le temps passe un peu trop vite en bonne compagnie, et le soir, après s’être séparés sur le quai d’une station de métro, Suho se considérera comme le garçon le plus chanceux du monde, pour avoir pu partager cette fin de journée avec elle.
Lim Aran
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t11517-ca_2001#343189
byeoljali ≈ when the night comes i break into stars
UNE P'TITE PHOTO ? : — AFTER SCHOOL ❪ A R A N ❫ D3db93f91723e2b4ed19a34a8aae63471a985fce
AVATAR : kim jiwoo (chuu)
POINTS : 4305
MESSAGES : 10183
NOUS A REJOINT LE : 07/08/2021
AGE : 21
— AFTER SCHOOL ❪ A R A N ❫ Empty
(#) Sujet: Re: — AFTER SCHOOL ❪ A R A N ❫   — AFTER SCHOOL ❪ A R A N ❫ EmptyAujourd'hui à 5:30
after school

-- ft  suho

✩ ○.⋆☽ ⋆.○ ✩


Il est vrai qu’il t’en a beaucoup parlé de sa passion pour la danse et qu’à chaque fois qu’il le faisait, des étoiles dansaient dans son regard sombre ; un sourire trop sincère apparaissait sur son visage déjà trop mignon. Mais tu n’imaginais pas pour autant un tel talent, une telle maitrise de l’art qu’est la danse. Tu l’imaginais bon, du genre à avoir eu des cours mais un peu à ton niveau quoi. Certainement pas aussi doué qu’il l’est réellement, pas assez bon pour t’en décrocher la mâchoire, te donner des frissons en le voyant se mouvoir sous tes yeux avec autant de grâce. C’est incroyable qu’il soit si doué, t’es admirative et bien évidemment ta façon de le voir change instantanément. T’as plus l’impression d’être face à un simple garçon aussi beau que sympa, t’as l’impression d’être face à un artiste. Un vrai virtuose de la danse moderne.

- Mais je savais que tu me mythonais pas ?? Juste c’est au-dessus de ce que j’imaginais t’as un niveau de zinzin... C’est juste ouf... T’as trop de chance !

Tu comprends mieux pourquoi il s’est permis de te montrer comment gérer tes mouvements, comment les rendre le plus intense possible. Mais toi dorénavant, t’as un peu honte de ton niveau, tu ne te sens pas légitime à être dans cette salle de danse avec lui, t’as pas envie qu’il te voie comme une nulle et tu le dis – sans grande conviction bien sûr, essaie de retenir ton sourire quand déjà il te dit que tu dis n’importe quoi, t’annonces que si tu réfléchis comme ça tu n’auras jamais l’occasion de te perfectionner. Tu le sais et en réalité, tu ne t’écouteras même pas. Bien sûr que tu vas continuer à danser, tu vas même tout apprendre de lui, te délecter de le voir danser aussi. Mais quelque chose te chafouine, y’a bien un petit moment dans la chorégraphie qu’il vient de faire qui t’a laissé pantoise car justement il ne l’a pas gardé, un moment que t’aurais bien aimé le voir refaire à la lettre pourtant. T’es pas du genre à avoir ce type de pensée mais là, t’aurais bien aimé le voir recopier l’un de tes chanteurs préférés. Il t’accuse alors de vouloir le mater, chose qui te fait ouvrir grand les yeux d’un air outrée quand tu réponds sur la défensive :

- Non ?! Je trouvais ça juste dommage car c’est un moment hyper phare de la chanson ! T’imagines même pas ça Yi, espèce de pervers !

Son bras que tu viens taper sans grande force comme trop souvent quand il dit une bêtise – un énième contact physique toi qui pourtant habituellement n’a pas ce genre de contact avec les garçons avec lui, tu perds toutes notions de ce qu’il faut faire ou pas. Et tandis qu’il s’éloigne de toi, va récupérer son téléphone là où il l’a posé tu l’écoutes te dire qu’en réalité c’était un choix de sa part, qu’en danse on n’est jamais forcé de suivre la chorégraphie de base. Être un artiste s’est s’adapter et t’as juste rien à lui répondre car tu sais qu’il a raison sur tous les points.

- Tu fais trop genre là... Arrête de te la péter ...

Que tu minaudes alors que ses yeux à lui, sont rivés sur son téléphone. Il te demande alors si tu souhaites retravailler ta danse ou bien apprendre une nouvelle danse. Tu réfléchis un instant te dit que ça serait sympa de t’entrainer sur ta chorégraphie mais certainement ennuyant pour lui alors pour ne pas jouer les égoïstes tu réponds finalement :

- On essaie autre chose ? Mais une danse que toi aussi tu ne connais pas hein !

Car tu veux que vous partiez sur un pied d’égalité et après avoir choisi d’un commun accord la musique sur laquelle danser vous commencez à refaire la chorégraphie, apprenez une toute petite partie, il t’explique comment faire, t’apprends des techniques et te recadre sur certains mouvements et quand vous ne dansez pas, vous vous asseyez cote à cote contre le miroir à fixer le clip, vous imaginez un avenir d’idol dans l’industrie. Bien loin d’imaginer ce que la suite vous réservera. Les heures défilent et c’est uniquement quand tes yeux glissent sur l’heure inscrite sur le portable de Suho que tu t’affoles, lui dit que ta « mère » t’attends pour le repas du soir, qu’elle a pas l’habitude que tu rentres si tard et qu’il vaudrait mieux que tu te bouges avant qu’elle ne te gronde – s’inquiète en réalité. Et alors que vous passez les bretelles de vos sacs à dos respectifs sur vos épaules tu lui dis timide :

- On pourra vraiment revenir … ? Quand t’as le temps et l’envie… Enfin si tu veux quoi… ?

Il t’assure que oui, te l’a déjà répété mais t’ajoutes bougonne :

- J’voulais juste en être certaine pff... Mais c’est cool... On se voit demain alors ?

Et déjà tu quittes les lieux, sans l’attendre. Car tu ne voudrais surtout pas qu’il s’imagine qu’avec cette simple attention il a déjà tout obtenu de toi. Mais Suho te rattrape très vite dans les escaliers, t’assure qu’il connait le chemin le plus rapide vers une station non loin d’ici. Alors même le chemin vers le métro vous le faites ensemble, vous séparez quand Suho doit prendre une autre direction. Et alors que t’es dans le métro à la moitié du chemin, tu repenses à cette superbe journée et te décides sur un coup de tête à lui envoyer un message. Pour la première fois c’est toi qui fais un pas vers lui, envoie le premier sms et alors tu lui écris :

De : Aran
A : Suho

C’était trop cool, trop hâte d’apprendre la suite de la chorégraphie !

Téléphone que tu ranges dans ton sac à dos, chemin que tu fais jusqu’à chez toi en courant une fois le métro quitté pour ne pas être plus en retard que tu ne l’es déjà. Tu t’excuses auprès de ta mère de substitution, invente une histoire de bidon qu’elle semble gobée qu’à moitié mais te laisse le bénéfice du doute, ne t’engueule pas – jamais elle le fait en réalité et monte dans cette chambre qui a connu plusieurs enfant comme toi, cette chambre que tu n’arrives pas à t’approprier, n’arrive pas à décorer. Tu te jettes alors sur le lit, sort ton téléphone et sourit en voyant qu’il t’a répondu et que lui aussi à hâte de la suite.  

[/quote]
Contenu sponsorisé
— AFTER SCHOOL ❪ A R A N ❫ Empty
(#) Sujet: Re: — AFTER SCHOOL ❪ A R A N ❫   — AFTER SCHOOL ❪ A R A N ❫ Empty
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: