1234
focus on you ☽ ft. hara & seunghwa.

i
HUNDRED MILES 2022 © L'ensemble du forum et de son contenu est la propriété de kernel, fayrell, nuits polaires et celestial wonders et/ou des membres initiateurs. Bannière par NUITS POLAIRES et codage réalisé par CELESTIAL WONDERS. Toute copie totale ou partielle est interdite sans accord préalable. merci de respecter notre travail ❤︎



 
⊱ hundred miles c'est un forum réel asiatique city/universitaire basé à Séoulune réponse par mois minimum — Avatars occidentaux bienvenus ! — Taille des avatars 200*320pxUne semaine pour finir sa présentation — Pas de prise de tête, rien que du love. That's all folks ٩(^ᴗ^)۶
-34%
Le deal à ne pas rater :
[CDAV] SAMSUNG Galaxy S20FE 128Go 5G Bleu à 329€
329 € 499 €
Voir le deal

 :: Globe terrestre :: Univers Alternatifs :: Time Travel
Partagez

 focus on you ☽ ft. hara & seunghwa.


Yi Minzhe
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t13243-yi-minzhe-axolmin
STAFF ✺ send haechan pics ♡
UNE P'TITE PHOTO ? : focus on you ☽ ft. hara & seunghwa. 4200a5e4b71804a7e5dd9487c1a2a9be2742eb28
AVATAR : zhong chenle.
POINTS : 1137
MESSAGES : 206
NOUS A REJOINT LE : 22/01/2022
AGE : 20
focus on you ☽ ft. hara & seunghwa. Empty
(#) Sujet: focus on you ☽ ft. hara & seunghwa.   focus on you ☽ ft. hara & seunghwa. EmptyDim 13 Nov - 22:16




FOCUS ON YOU
(not on me)




[ flashforward, chez minzhe ]

il y a ce sentiment de béatitude qui fait dériver ton coeur depuis peu de temps, qui te transporte là où tu ne pensais jamais te rendre : dans un état serein. comme un gamin qui vivait son premier amour, le premier vrai amour, même si tu ne l’avouais toujours pas, tu te laisses vivre un peu plus qu’avant, minzhe. les étoiles dans les yeux et le palpitant cognant fort rien qu’à l’idée de retrouver seunghwa, la journée semble se passer au ralenti. votre relation est vague, vous n’êtes pas ensembles mais vous n’êtes pas pas ensembles non plus. ça avance à ton rythme, dans le plus grand des secrets et ça te va. parce qu'il y a cette peur au creux de ton ventre qui t'empêche toujours de t'avouer, à toi-même ainsi qu'au reste du monde, la vérité. la pensée même qu'on découvre qui tu es avant que tu ne sois prêt à le dire de toi-même te rend malade. c'est une peur que plusieurs trouverait irrationnelle, mais pour toi, minzhe, qui a grandi dans un environnement qui a toujours été aussi contre ce qui n'est pas conventionnel... la terreur te prend. tu ne peux qu'imaginer la répulsion que te montrerait ta propre mère pour te replier sur toi-même et oublier les infimes et si tout ce passait bien ? qui font parfois leurs apparitions au fond de ton crâne. les doutes refont surface et tu laisses tomber les ébauches de discours que tu prépares depuis... toujours. il y a fort longtemps que tu as dans l'idée d'admettre la vérité de ta sexualité, mais tu repousses et repousses ce moment, parce que tu manques de courage. et être dans cette position, d’avoir ce secret dont tu ne veux toujours pas te défaire, ça pose beaucoup de stress sur tes épaules, mais tu t’y es accoutumé. et la journée s’étire tandis que tu poireautes à l’intérieur de ton appartement, à attendre le moment où seunghwa finira par pousser la porte, tenant la promesse qu’il t’a fait de passer te voir lorsqu’il terminera de travailler. impatience qui se fait presque voir jusqu’au moment où il arrive enfin, de l’éclat dans tes yeux qui s’illumine comme un sapin de noël. conversation entamée alors que vous vous trouvez sur le canapé, à parler de tout et de rien. téléphone que tu as complètement oublié, chaque message reste sans réponse, une erreur que tu regretteras bien assez tôt. le temps passant à une vitesse sans que tu ne t’en aperçois, tu écoutes à présent seunghwa. et gisant à moitié sur lui, tu joues distraitement de sa main avec la tienne, doux sourire aux lèvres. regard qui ne le quitte pas, ton éclat de rire se fait entendre lorsqu’il se décide à te chatouiller – probablement parce que tu n’écoutes qu’à moitié –  c’est rarement qu’on te prend par surprise, toi qui est habituellement conscient de ton environnement. mais faut croire que tu as laissé ta garde tomber, parce que tu te trouves dans ton appartement, parce que tu te sens en sécurité, parce que t’es avec lui et que tu ne sens pas le besoin de t’inquièter pour une fois. alors, lorsque la porte qui s’ouvre, tu ne l’entends pas immédiatement, au contraire, ce sont les pas qui se rapproche du salon qui te font soudainement relever les yeux, en t’espacant à peine de ton.. ami... tout juste à temps pour y voir la tête de ta soeur apparaître, au bout de la pièce. boom, boom, boom. tu entends ton coeur cogner contre toi, tandis que la panique s’installe, sans que tu ne puisses trouver un moyen de te sortir de cette situation. tu ne penses pas avant de réagir, certes inutilement. c’est trop tard, même si tu prierais à tous les dieux qui existe, même si tu n’es pas croyant, le mal – selon toi – est fait. sur le coup de la panique, tu le pousses, minzhe. plutôt intensément, tu ne réalises pas ta force, seunghwa se retrouve au sol tandis que tu secoues la main, l’air de dire ‘silence’. main tremblante qui passe dans tes cheveux pour les replacer, d’un geste nerveux, tes prunelles se posent sur hara, qui se rapproche de plus en plus. h- hara. je savais pas que tu allais passer, que tu souffles d'une voix tremblante. tu avais besoin de quelque chose ? j-je peux aider ? ça doit être... ( respire, minzhe. ) important. anxiété qui crépite, te coupe la phrase que tu t'apprêtes à dire. ou peut-être est-ce que tu n'as rien à dire, que rien ne te vient en tête. parce que l'effroi te bloque, tu as l'impression que d'un moment à l'autre, tu tomberas. ( calme toi. ce n'est rien. elle n'a rien vu minzhe. faut t'en convaincre. ) et pourtant, tu as l'impression de t'être précipité dans ta propre tombe, chute libre vers tout ce que tu as voulu éviter. gamin dont la vue se brouille, la poigne ferme sur le divan qui est la seule chose séparant ce dont tu n'as jamais voulu révéler. pas maintenant. pas maintenant. tu n'es pas prêt. quand est-ce que tu seras prêt ? maintenant ou la semaine prochaine, le mois prochain, il n'y aura jamais un moment. dans tous les cas, tu espères qu'elle n'a rien vu, ta soeur. tu veux disparaître, prendre la fuite, le coeur au bord des lèvres, essayant de faire comme si de rien était, alors que c'est le contraire. ( tout. va. bien. )






inside the empty spot in my heart there's a piece called you taking place. just know you're my missing piece. ♡
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: