1234
— THEY DON'T KNOW ABOUT US ❪ A R A N ❫

i
HUNDRED MILES 2022 © L'ensemble du forum et de son contenu est la propriété de kernel, fayrell, nuits polaires et celestial wonders et/ou des membres initiateurs. Bannière par NUITS POLAIRES et codage réalisé par CELESTIAL WONDERS. Toute copie totale ou partielle est interdite sans accord préalable. merci de respecter notre travail ❤︎



 
⊱ hundred miles c'est un forum réel asiatique city/universitaire basé à Séoulune réponse par mois minimum — Avatars occidentaux bienvenus ! — Taille des avatars 200*320pxUne semaine pour finir sa présentation — Pas de prise de tête, rien que du love. That's all folks ٩(^ᴗ^)۶
-41%
Le deal à ne pas rater :
Pack Smartphone Xiaomi 12X (6.28″ 5G 256 Go) + Xiaomi Buds 3 à ...
499 € 849 €
Voir le deal

 :: seoul :: Gangnam
Partagez

 — THEY DON'T KNOW ABOUT US ❪ A R A N ❫


Yi Suho
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t11524-yi-suho-ren_icarus
hwangsa ≈ they're thunderstorm
UNE P'TITE PHOTO ? : — THEY DON'T KNOW ABOUT US ❪ A R A N ❫ 4cd7554f5b89a8b9ac91dc3db04ce02b9e4c17ef
AVATAR : sunwoo.
POINTS : 16140
MESSAGES : 7380
NOUS A REJOINT LE : 08/08/2021
AGE : 20
— THEY DON'T KNOW ABOUT US ❪ A R A N ❫ Empty
(#) Sujet: — THEY DON'T KNOW ABOUT US ❪ A R A N ❫   — THEY DON'T KNOW ABOUT US ❪ A R A N ❫ EmptyLun 5 Sep - 0:03
they don't know about us

-- ft  aran

✩ ○.⋆☽ ⋆.○ ✩


(outfit) Ils sont en couple. Aran a fini par céder, et depuis ce jour, Suho se sent comme le garçon le plus heureux du monde – plus heureux que lorsque sont tombés les résultats de l’audition et que cette fois, il avait été retenu dans une agence de trainee, plus heureux que lorsqu’il a remporté le survivor ou l’émission de danse il y a quelques mois. Il est bien trop heureux, c’est une victoire pour l’adolescent éconduit qu’il était, et il aimerait le crier sur tous les toits lorsque leur statut à l’un comme à l’autre l’empêche évidemment de le faire. Et c’est ensemble qu’ils découvrent les prémices de ce que peut être la vie de couple. Suho, il est curieux, car c’est la toute première qu’il sort réellement avec quelqu’un. Alors il a envie de tout expérimenter, à commencer par les rendez-vous amoureux, pouvoir marcher main dans la main dans la rue et s’embrasser dès qu’ils en ont envie. C’est pourquoi il lui a proposé un rendez-vous, en ce lundi soir. A la nuit tombée, en pleine semaine, avec l’espoir de trouver alors un semblant de paix – et Aran a accepté, et alors tout était lancé.

Le week-end lui a semblé long, à enchaîner shootings photos et répétitions, et lorsqu’enfin lundi est arrivé, il a encore dû attendre que Aran termine sa journée. Car si Icarus peut bénéficier d’un semblant de répit avant leur prochain come-back, Aran, elle, est en pleine période de promotion, et semble passer ses journées à courir après la montre. Alors il est rentré aux dortoirs, dans un premier temps, le nez plongé dans un roman de science-fiction mêlant extra-terrestres et dystopie en attendant de recevoir un SMS de Aran l’informant qu’elle sortait de son tournage, tentant de se maintenir l’esprit occupé pour ne pas tomber de fatigue sur son lit. Et lorsqu’enfin s’éclaire l’écran de son téléphone, il referme rapidement le livre qu’il abandonne sur sa couette ; attrape un masque, rabat sa capuche sur sa tête et s’éclipse en catimini. Enfin, c’était son intention, mais c’était sans compter sur Eric qui l’intercepte sur le pas de la porte ; lui demande en ricanant s’il va retrouver Aran, comme s’il ne connaissait pas déjà la réponse.

- Eh lâche-moi, sois pas lourd.

D’après Eric, quelqu’un s’est levé du mauvais pied ce matin, mais c’est juste qu’il ne voudrait pas faire attendre sa petite amie, Suho, et surtout, surtout, qu’il ne voudrait pas que Eric rameute d’autres membres du groupe. Alors il passe rapidement la porte du dortoir ; trouve une trottinette dans les rues sombres de cette fin de soirée, et prend la direction du studio de tournage où Aran a passé ces dernières heures. Sans surprise, lorsqu’il ralentit devant l’imposant bâtiment, Aran est déjà là – et il lui fait un signe de la main discret, la regarde s’approcher sans même oser l’embrasser.

- Ca va ? Ca s’est bien passé ?

Il écoute sa réponse, attentif, et enchaîne déjà :

- J’sais pas trop où on va, ça te va si on part dans le centre et qu’on cherche un truc où manger sur place ?

Il n’a pas de plan déjà arrangé, Suho ; n’a rien réservé. Mais ça lui ressemble un peu trop, finalement, de se laisser porter ; improviser.

- Allez, monte, lance-t-il déjà en lui faisant un peu de place sur la trottinette, soucieux de ne pas s’attarder ici trop longtemps.
Lim Aran
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t11517-ca_2001#343189
En ligne
byeoljali ≈ when the night comes i break into stars
UNE P'TITE PHOTO ? : — THEY DON'T KNOW ABOUT US ❪ A R A N ❫ Amrwi74u_o
AVATAR : kim jiwoo (chuu)
POINTS : 14619
MESSAGES : 7417
NOUS A REJOINT LE : 07/08/2021
AGE : 21
— THEY DON'T KNOW ABOUT US ❪ A R A N ❫ Empty
(#) Sujet: Re: — THEY DON'T KNOW ABOUT US ❪ A R A N ❫   — THEY DON'T KNOW ABOUT US ❪ A R A N ❫ EmptyMar 6 Sep - 22:19
they don't know about us

-- ft  suho

✩ ○.⋆☽ ⋆.○ ✩


(outfit) Comme elle te le disait toujours Madame Kim « après la pluie vient le beau temps ». Après des mois et des mois – des années mêmes, d’incompréhension Suho et toi vous avez enfin réussi à trouver un terrain d’entente. Réussi à poser des mots sur ces sentiments qui vous rongez depuis tout ce temps. Ce fut long, un très très long chemin semé d’embuche, de mur pris de plein fouet mais après beaucoup de peur, de nuit passé à cogiter, peser le pour et le contre et t’imaginer ce que serait la vie si t’arrêtais tout le temps de te la compliquer : t’as juste fini par accepter, fini par laisser une chance à cette relation d’exister. T’as fini par l’écouter Suho, fini par mettre ton cerveau en pause Aran, laisser le bénéfice du doute à ce garçon qui depuis toujours ne veut que construire quelque chose avec toi, explose chacune de tes barrières et te prouve à chaque fois que chaque expérience mérite d’être vécu du moment qu’il est avec toi.

Et depuis, tout a changé. A moins que ça soit toi qu’est changé.
Tu ne sais pas, n’ose même pas y penser en réalité tant ça te fait peur.

Car t’attends un peu trop ses messages, sent ton cœur exploser de joie quand il te dit qu’il passera te voir chez toi. Même si c’est tard dans la nuit et que t’es exténuée, n’a qu’une seule envie c’est de t’écrouler dans ton lit jusqu’au lendemain. Pour lui t’es prête à encaisser la fatigue par simple peur de ne pas avoir d’autres occasions de le voir. Et si t’es cent pour cent honnête Aran, c’était déjà le cas avant que vous officialisez votre relation tout ça. Mais depuis t’as l’impression que c’est encore pire. Toi qui est si discrète, n’aime pas étaler ton bonheur et ta vie pour une fois, t’as juste envie que tout le monde sache que Suho et toi c’est sérieux. Pourtant c’est tout bonnement impossible, votre relation est et doit rester le plus longtemps possible discrète. Car vous êtes des artistes, l’un comme l’autre, vous avez des tonnes de fans chacun prêt à faire votre procès sur internet si vous vous affichez ensemble. Et puis le management ne semble pas prêt à gérer ce genre de scandale médiatique, vous rabâches à chaque fois que les relations sont proscrites. Alors tu ravales ton envie d’afficher ton bonheur, de faire envier les trainees et les artistes aux regards trop appuyé en direction de ton petit-ami, ravale aussi ton envie de l’embrasser quand tu le croises dans les couloirs au risque de voir vos deux carrières partir en éclat. Et si jusqu’à présent vous voir chez toi ou entre les quatre murs d’une salle de répétition était acceptable, maintenant, vous avez aussi envie de voir autre chose. Envie de vivre des moments de couple normaux. Ça se tient à sortir boire un verre, aller au cinéma et vous baladez comme tous les jeunes de votre âge main dans la main sans avoir à vous cacher – vous grimez comme si vous étiez deux criminels recherchés. Mais vos plannings sont compliqués à superposer et puis sortir en pleine journée est un risque que tu peines encore à prendre alors c’est la nuit que vos plans se font. Comme ce soir, vous vous mettez d’accord pour vous rejoindre à un point précis, toujours dans des tenues trop larges, des masques prenant la moitié de votre visage comme si le réel souci était la pollution ambiante à Séoul et non pas la crainte d’être reconnu n’importe où vous allez.

Et voilà qu’il arrive sur sa trottinette le chouchou des grognasses,
te fait signe de la main comme si tu n’avais pas compris que c’était lui au premier regard.

Alors tu souris derrière ton masque, t’empresse de le rejoindre en trottinant. Et si l’envie de te nicher au creux de ses bras te traverse l’esprit tu t’arrêtes une fois devant lui et tourne ta tête à droite puis à gauche craintive qu’il y ait des regards braqués sur vous. Mais il ne semble y avoir personne dans les environs alors tu le serres quelques secondes Suho te recule l’instant d’après et lui répond :

- Fatiguée de fou mais ça va, j’suis contente que la journée soit terminée que j’puisse voir mon plan c-… ah pardon mon petit-ami ce soir …

Tes longs cils que tu t’amuses à battre sous ses yeux avant de rire, hoche de la tête en apprenant qu’il n’a rien prévu de bien spécifique ce soir et que vous aurez un champ de possibilité bien plus large en allant vers le centre-ville.

- Ouais, ok ? T’as envie de manger quoi ? Ne me dit pas du poulet j’vais faire une overdose.

Tu fronces alors les sourcils, joues encore avec tes yeux – la seule partie de ton visage encore visible entre le masque et la casquette et vient te placer comme il te le demande entre le guidon et son torse sur la trottinette marmonne :

- C’est quand tu passes ton permis Yi… ? On va finir par se planter en troti’…

Ta tête que tu tournes légèrement vers lui tandis que tes mains se posent sur le centre du guidon, le laisse prendre le chemin qu’il faut pour rejoindre le centre de Gangnam comme il te l’a proposé.

- ça a été ta journée sinon ? T’étais au dortoir avant de bouger c’est ça ?

Yi Suho
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t11524-yi-suho-ren_icarus
hwangsa ≈ they're thunderstorm
UNE P'TITE PHOTO ? : — THEY DON'T KNOW ABOUT US ❪ A R A N ❫ 4cd7554f5b89a8b9ac91dc3db04ce02b9e4c17ef
AVATAR : sunwoo.
POINTS : 16140
MESSAGES : 7380
NOUS A REJOINT LE : 08/08/2021
AGE : 20
— THEY DON'T KNOW ABOUT US ❪ A R A N ❫ Empty
(#) Sujet: Re: — THEY DON'T KNOW ABOUT US ❪ A R A N ❫   — THEY DON'T KNOW ABOUT US ❪ A R A N ❫ EmptyMer 7 Sep - 20:28
they don't know about us

-- ft  aran

✩ ○.⋆☽ ⋆.○ ✩


Mais ça vaut le coup, tout ça – les journées à trimer, l’attente qui étreint le cœur et les sorties dans la nuit noire, à filer sur la première trottinette qu’il trouve lorsqu’il aurait seulement souhaité se glisser sous la couette et dormir approximativement mille ans. Ça vaut le coup lorsqu’il voit Aran arriver vers lui en trottinant, un sourire qu’il devine derrière son masque à la façon dont ses yeux bruns se plissent, et qu’elle referme ses bras autour de son torse pour l’étreindre. Il l’aurait cru plus farouche que cela, et pourtant – depuis le temps, il aurait tout de même dû apprendre que lorsqu’on parle de Aran, il ne faut pas se fier à l’image qu’elle se plaît à renvoyer. Alors il lui rend son étreinte, luttant contre l’urgence de baisser leurs masques pour l’embrasser ; lui demande plutôt comment elle va, si elle a passé une bonne journée. Et sans surprise, la jeune femme est fatiguée – comme ils le sont tous, tous les jours dans ce milieu. Pas assez, cependant, pour ne pas s’amuser à l’emmerder un peu – et lorsqu’il l’entend buter sur un mot, se reprendre de justesse pour ne pas le qualifier de plan cul, il fronce légèrement les sourcils, lui répond l’air de rien :

- Fais gaffe hein, à ta place je parlerais mieux à la personne qui a le guidon entre les mains… À tout moment je t’envoie dans le caniveau ou dans une poubelle…

L’air bien trop innocent pour lui énoncer son plan diabolique, et déjà, il reprend un semblant de sérieux pour lui proposer de se rendre dans le centre-ville. Ça semble convenir à Aran, au détail près qu’elle ne veut surtout pas manger de poulet, alors c’est sans surprise que Suho lui répond :

- Sérieux ? Oh non trop nul, j’en rêvais, justement…

C’est faux, un mensonge éhonté – enfin, le jeune homme n’a rien contre le poulet, il est même toujours heureux d’en manger, mais il n’en mourait pas d’envie ce soir particulièrement. Et déjà, il ajoute :

- Enfin, tant pis, j’imagine va falloir trouver autre chose… Un bulgogi, ça t’irait, ça ?

Il penche légèrement sa tête sur son épaule, pour déjà se décaler, lui laisser un peu de place sur la trottinette. Et tandis que la jeune femme s’installe devant lui, il surprend ses plaintes entre ses lèvres ; lève les yeux au ciel lorsqu’il répond :

- Ah ouais déso’, c’est vrai que j’ai teeellement le temps pour ça… Je m’inscris demain à la première heure !

Ce n’est pas comme si le rythme imposé à Icarus lui laissait une seule minute pour cela – et même si temps libre il y avait, il serait de toute manière trop fatigué pour apprendre quoi que ce soit de nouveau. Et puis en soi, si Aran a à ce point les trottinettes électriques en horreur, elle n’a qu’à le passer elle-même, son permis – mais il n’a pas envie de se chamailler ce soir, ne sait que trop bien qu’une simple boutade tourne trop vite en dispute, entre eux, alors pour une fois il garde sa grande bouche close. Passe plutôt ses bras de part et d’autre du corps de Aran pour s’emparer du guidon ; démarre la trottinette, empruntant déjà le chemin bien connu du centre-ville.

- Ouais ça va, on a shooté un truc pour un magazine puis on est rentré… J’ai sagement lu un bouquin en attendant que tu finisses, quel gentil plan cul je fais…

Il ricane légèrement, tournant le guidon pour bifurquer sur la droite, et marmonne en désignant le troupeau de voitures imposantes bloqué sur la voie :

- J’capte pas pourquoi tu veux j’passe le permis… J’conduis trop bien puis regarde, on reste pas bloqué dans les bouchons comme ces crétins.
Lim Aran
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t11517-ca_2001#343189
En ligne
byeoljali ≈ when the night comes i break into stars
UNE P'TITE PHOTO ? : — THEY DON'T KNOW ABOUT US ❪ A R A N ❫ Amrwi74u_o
AVATAR : kim jiwoo (chuu)
POINTS : 14619
MESSAGES : 7417
NOUS A REJOINT LE : 07/08/2021
AGE : 21
— THEY DON'T KNOW ABOUT US ❪ A R A N ❫ Empty
(#) Sujet: Re: — THEY DON'T KNOW ABOUT US ❪ A R A N ❫   — THEY DON'T KNOW ABOUT US ❪ A R A N ❫ EmptyVen 9 Sep - 23:56
they don't know about us

-- ft  suho

✩ ○.⋆☽ ⋆.○ ✩


Et tu ris Aran, ne prend même pas un tout petit peu ses menaces aux sérieux quand il dit qu’il ne faut pas titiller le conducteur, qu’un accident est vite arrivé. T’es bien d’accord avec lui, c’est dangereux ces machines-là et ça te semble quand même fou que de plus en plus de gens en usent pour se déplacer dans la ville quand il existe les transports en commun et les chauffeurs privé. Toi quand tu vois des trottinettes, tu penses instinctivement à ton petit-ami, t’as depuis cette folle l’impression de le voir de partout tous les jours dans les rues de Seoul. T’as le cœur qui palpite à chaque fois que tes yeux rencontrent le dos d’un garçon au sweat trop large, une casquette vissée sur le crâne.

T’es raide dingue de lui Aran,
C’est quand même fou que t’ai mis autant de temps à t’en rendre compte.

Mais ça, tu ne lui diras pas. Tu te contentes d’hocher de la tête lorsque le sujet de la nourriture est mis au cœur de la discussion puisque pour ce soir, le poulet frit et ses variantes ne te conviennent pas. Le bulgogi par contre ça te dit bien, ça fait des lustres que t’en a pas mangé un et quand tu penses à ce plat tu penses à celui que fait divinement bien madame Kim. Elle te manque un peu mine de rien, ça fait longtemps que tu repousses au lendemain le fait de prendre de ses nouvelles. T’abuses un peu, tu le sais. Mais pour ce soir, tu t’interdis de stresser ou quoi que ce soit. T’es censé profiter et tu feras tout ce qui est en ton pouvoir pour que ce soit le cas.

- Bulgogi c’est parfait, j’ai bien besoin de ça là… A moins que ça m’assomme de manger si lourd aussi tard ? Bon au pire tu finiras mon plat… J’suis sûr tu seras content si c’est le cas !

Car Suho aime la nourriture, semble trop souvent affamé lorsqu’il vient te voir après ses répétitions. Surement qu’à l’image de ton staff le sien essaie de les restreindre quant aux portions, le fait de prendre du poids facilement. Alors ce soir, t’espères qu’il se fera plaisir- à contrario de toi, qui fera toujours trop attention à ton poids par peur de voir un énième soupire glisser d’entre les lippes de ta nouvelle styliste. Encore un sujet à éliminer de ta tête, qui s’évapore du moment que Suho se met à conduire et tu t’agrippes si fort au guidon, retiens ton souffle à chaque fois qu’il met un coup d’accélérateur que t’en viens à lui demander pourquoi il n’a pas son permis, pourquoi il t’inflige un tel trajet quasi un soir sur quatre quand vous avez la chance de pouvoir sortir. C’est pourtant évident comme réponse, tu ne scilles même pas quand il répond avec le plus de sarcasme lui étant possible. Tu joues même l’imbécile et lui répond :

- Trop hâte que tu m’emmènes sur des parking désert, j’pense c’est notre dernière solution pour être tranquille.

En réalité, même là t’es pas certaine que ça soit le cas. Ça fait un petit moment que l’un comme l’autre que vous êtes les cibles des photographes et fans un peu trop curieux. T’avais beau le savoir depuis le début que cette partie-là du métier était inévitable tu n’arrives pas à t’habituer à cette curiosité maladive, ne te rendait même pas compte de ce que ça pouvait impliquer jusqu’à que tu le vives. C’est tous vos faits et gestes qui sont épiés, la moindre erreur qui peut tout vous coûter. Et pourtant t’es là Aran, niché dans le creux de ses bras sur cette trottinette qui va trop vite à ton gout. T’écoute parler ton petit ami – encore et toujours aussi bizarre de prononcer ces mots dans ta tête que t’en pinces les lèvres derrière ton masque, n’arrive pas à t’empêcher de sourire.

- Le meilleur de tous dans tout, pour ça je t’ai promu… Mais aller plus sérieusement, c’est trop cool que t’ai eu du temps pour un peu trainer ? Les autres ne t’ont pas demandé ou t’allais si tard ?

Que tu lui demandes curieuse car à force de discuter avec lui, l’inviter à venir chez toi à pas d’heure t’as vite compris dans quel environnement il vivait, ce qui lui pendait au nez à chaque fois qu’il s’éclipse du dortoir en catimini alors qu’il n’y ait pas autorisé. C’est rare que son absence passe inaperçue, rare qu’aucun des huit mecs avec qui il vit ne remarque rien malheureusement pour lui mais à chaque fois, t’espère que ça sera le cas. Prie tous les dieux dans l’espoir qu’il passera entre les mailles du filet même si encore cette fois, ça ne semble pas être le cas. Et le regard fini par se perdre sur ces fameux crétins dont il parle, ces voitures quasi à l’arrêt sur les trois voies tandis que vous, vous tracez en ligne droite. il te demande pourquoi tu lui demandes de passer son permis, hausse les épaules un instant avant de répondre :

- Baaah… Car on serait dans une voiture aux vitres teintés, qu’on nous remarquerait moins ? Puis ça ferait un nouvel endroit où se retrouver… Toujours plus petit que les précédents certes mais quand même…

T’as juste l’impression d’être une proie facile en étant en trottinette, il suffirait qu’un fan un peu trop aguerri de Suho le remarque pour que des rumeurs ne sortent.

- Puis aller, j’vais pas faire la menteuse mais tu serais sexy en tenant un volant Racc’…

Yi Suho
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t11524-yi-suho-ren_icarus
hwangsa ≈ they're thunderstorm
UNE P'TITE PHOTO ? : — THEY DON'T KNOW ABOUT US ❪ A R A N ❫ 4cd7554f5b89a8b9ac91dc3db04ce02b9e4c17ef
AVATAR : sunwoo.
POINTS : 16140
MESSAGES : 7380
NOUS A REJOINT LE : 08/08/2021
AGE : 20
— THEY DON'T KNOW ABOUT US ❪ A R A N ❫ Empty
(#) Sujet: Re: — THEY DON'T KNOW ABOUT US ❪ A R A N ❫   — THEY DON'T KNOW ABOUT US ❪ A R A N ❫ EmptySam 10 Sep - 22:31
they don't know about us

-- ft  aran

✩ ○.⋆☽ ⋆.○ ✩


Effectivement, si Aran venait à ne pas terminer son plat, Suho n’aurait pas besoin de se faire prier pour terminer les restes. Jeune homme qui prétextera toujours être en pleine croissance ; a trop souvent faim, lorsque les rations autorisées par l’agence ne suffisent pas à compenser une journée entière passée à s’entraîner. Alors ils forment finalement une bonne alliance, Aran et lui – il lui permet de ne pas gaspiller, et elle de se régaler un peu plus que prévu. Et il a déjà hâte de gagner le restaurant pour partager ce repas avec elle ; sentir les effluves de la viande atteindre ses narines, la nourriture bientôt s’entasser au creux de son estomac.

Sa main appuie sur la manette familière, et déjà, la trottinette démarre avec une embardée pour rejoindre la route. Le rythme rapide de celui passé maître en conduite de l’engin à deux roues, pour filer à toute allure retrouver ce restaurant qui les fait saliver. Pourtant, sa conduite ne semble pas tout à fait convenir à Aran, qui lui demande quand est-ce qu’il se décidera à passer son permis ; ne récolte qu’une réponse dégoulinant de sarcasme, à laquelle elle rétorque avoir hâte qu’ils se retrouvent sur des parkings déserts.

- Ah, là… Là tu vois Aran t’as un bon argument, j’pourrais peut-être y réfléchir !

Car si ça peut lui permettre de passer du temps avec sa petite amie en toute tranquillité, goûter à un semblant d’intimité dans leurs vies qui ne leur en accordent malheureusement que trop peu, Suho est soudainement plus qu’enthousiaste. Malheureusement, s’il faut rester réaliste deux minutes, il voit mal quand il aurait le temps d’apprendre à conduire – et en même temps, il sait que bien des idols ont leur permis, alors c’est bien que cela doit être possible. Il ne sait pas quand ; il ne sait pas non plus comment – mais ce doit être possible. Et puis Aran l’interroge sur sa journée, et il lui parle du shooting qui les a occupé ; raconte comment il est rentré aux dortoirs pour sagement bouquiner en attendant que ses propres obligations se terminent. La jeune femme s’étonne alors que ses collègues ne lui aient pas demandé où il se rendait à une heure si tardive, et il lui répond avec légèreté :

- J’ai essayé de m’éclipser discrètement… Bon, j’suis quand même tombé sur ce fouineur de Eric, mais t’inquiète, je lui ai demandé de la fermer donc avec un peu de chance ça va aller.

Son regard qui déjà s’attarde sur les files de voitures à l’arrêt à leur gauche ; à s’étonner des raisons qui poussent Aran à vouloir à ce point le voir conduire, lorsqu’ils avancent plus rapidement et plus fluidement à bord de sa trottinette. Et la jeune femme semble avoir bien saisi ce qu’il lui disait plus tôt au sujet de ses bons arguments, car déjà, elle réitère le fait que cela leur offrirait une intimité que ne leur permet pas le deux-roues.

- Bon, ça va, ça va… J’verrais quand j’aurais de quoi payer le permis… et la voiture… et un peu de temps, aussi, accessoirement… Bon, ça fait beaucoup de conditions, mais t’as capté.

Ce n’est pas grand-chose, mais c’est le mieux qu’il puisse lui offrir dans cette vie à cent à l’heure qui est la leur, et lorsque la petite brune ajoute qu’il serait sexy au volant d’une voiture, un sourire se dissimule derrière son masque. Pourtant, c’est d’un air offusqué qu’il lui demande :

- Ah parce que tu me trouves pas sexy là sur la trotti ? J’vais me vexer Aran hein.

Et déjà, un éclat de rire se perd entre ses lèvres lorsqu’il ajoute :

- Puis c’est quoi ce nouveau surnom ? C’était pas déjà assez terrible « raccoon » ?

Il secoue la tête d’un air faussement affligé, se concentrant un instant sur la route en reconnaissant les premières enseignes du centre-ville.

- Avec les gars on était allé dans un restau qui servait un bulgogi d'enfer, une fois. Ca te va si on va là ? J’espère qu’ils servent encore…
Lim Aran
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t11517-ca_2001#343189
En ligne
byeoljali ≈ when the night comes i break into stars
UNE P'TITE PHOTO ? : — THEY DON'T KNOW ABOUT US ❪ A R A N ❫ Amrwi74u_o
AVATAR : kim jiwoo (chuu)
POINTS : 14619
MESSAGES : 7417
NOUS A REJOINT LE : 07/08/2021
AGE : 21
— THEY DON'T KNOW ABOUT US ❪ A R A N ❫ Empty
(#) Sujet: Re: — THEY DON'T KNOW ABOUT US ❪ A R A N ❫   — THEY DON'T KNOW ABOUT US ❪ A R A N ❫ EmptyJeu 15 Sep - 0:37
they don't know about us

-- ft  suho

✩ ○.⋆☽ ⋆.○ ✩


Il y réfléchira Suho, t’as su le convaincre avec quelques bons arguments et un sourire pas peu fier réside sur ton visage quasi entièrement couvert. Tu l’imagines au volant d’une de ces grosses voitures noires, aux vitres teintés qui donne tout de suite un air mystérieux quant à la personne qui la possède. T’aimes l’idée, te dit que ça serait quand même cool qu’un jour vous vous baladiez dans l’une de ces voitures luxueuses, qu’à peine arrivé dans l’auto tu viennes l’embrasser pour le saluer sans craindre quoique ce soit puisque-là, personne ne pourrait vous voir.

- Au fait… Je rebondis sur un truc que j’ai pas fait tout à l’heure alors que bon … C’est important que tu le saches mais… J’l’ai déjà mon permis ? Tu savais pas ? Je l’ai passé quand j’étais trainee. Madame Kim a payé pour ça…

Regard que tu baisses un instant vers tes mains fermement posé sur le guidon qu’il guide avec aisance, tu te rappelles alors de ta période en tant que trainee et ô combien c’était difficile. Tu te rappelles des nuits passées à t’entrainer jusqu’à que tu ne sentes plus tes pieds, te rappelles des hurlements de cette professeure qui te trouvait trop ronde pour l’époque. Tu te souviens aussi de tout ton chagrin que tu déversais dans le creux d’un oreiller et comment tu courrais de ton boulot pour gagner un peu d’argent de poche et tenter d’éponger ta dette envers starlight jusqu’à l’auto-école pour ne pas décevoir madame Kim. Car après tout elle avait payé pour que tu l’aies ce bout de papier, payé pour que t’aies une certaine liberté et une corde de plus à ton arc.

Tu le dois beaucoup à cette femme mine de rien,
Faudrait qu’un jour t’agisse à la hauteur de ses actes, ça serait bien.

C’est plus simple d’effacer cette pensée, d’interroger le brun sur son escapade nocturne et t’es même pas un peu étonné d’apprendre que c’est Eric qui l’a vu s’en aller. Genre vraiment pas étonné, c’est littéralement la personne la plus fouineuse qui t’ai été donné de rencontrer et ça te fait carrément rire.

- Oui ça ira… Enfin j’espère sinon je m’occupe personnellement de son cas…

Regard mauvais que tu lances à Suho comme si t’étais réellement prête à un jour mettre à l’œuvre tes menaces quand tu fais la taille d’un moustique à côté d’eux. Tu ne peux juste rien faire Aran, tu te dois de vivre avec ton stress et les bouffés de chaleur que ça te provoque d’imaginer son collègue jouer avec votre destin. T’es juste coincée à devoir tolérer qu’il le sache pour vous deux et espérer qu’il ne lâchera jamais l’information puisque vous n’avez pas été assez malin pour être plus discret.

Et comme si avoir déjà discuté du permis ne semblait pas suffisant une fois, il revient sur le sujet Suho quand il voit les embouteillages sur la voie d’à coté. Semble quand même bien perturbé que tu lui aies demandé de passer son permis quand il a tant de mal à tout concilier son planning ultra chargé avec tout le reste alors tu finis par le couper en disant pour le rassurer :

- Eh, j’rigolais Suho vraiment tu le passeras quand t’auras le temps avec la vie qu’on a j’sais très bien que c’est terrible pour trouver le temps de le passer… Toute façon moi je l’ai, faudrait juste j’ai l’argent pour me payer une voiture !

Ça finira par arriver, si t’arrêtais de dépenser tout ton argent en décoration pour ton appartement et dans des sacs ridiculement petits. T’aurais peut-être pu te payer une petite voiture d’occasion en deux ans depuis. Mais ça t’en parle pas, c’est plus rigolo de lui dire qu’il serait sexy au volant d’une voiture, le voir s’insurger l’instant d’après.

- Mais siiii tu l’es … Punaise t’es bien susceptible ce soir ? En plus t’oses parler des surnoms que je te donne ?  C’est moi j’vais me vexer là…

Tu te décolles un peu de lui, t’avances sur le bord de la trottinette comme si t’avais un champ de possibilité hyper large pour le fuir. Te concentre toi aussi sur ce qu’il se passe autour de vous, regarder les enseignes aux néons colorés défiler et les premières personnes bourrées titubés sur les trottoirs, mener leur vie comme bon leur semble sans avoir peur d’être photographié.

- Ouais je t’ai dit si t’as un endroit en tête ça me va tant qu’ils nous servent et puis si c’est pas le cas au pire on finit dans un cinéma avec un hot dog et du pop-corn ?

Là aussi vous seriez à l’abri des regards dans une salle plongée dans le noir, plus occupez à vous embrasser qu’à regarder ce qu’il se passe à l’écran. Ça aussi c’est une possibilité. Et déjà, le chemin en trottinette semble prendre fin car tu le sens ralentir le brun, s’arrêter sur un trottoir alors tu descends de votre moyen de transport, lui tend ta main naïvement en lui avouant :

- J’suis trop contente qu’on sorte ce soir, ça fait trop du bien de s’éloigner du quotidien tu trouves pas ?
Yi Suho
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t11524-yi-suho-ren_icarus
hwangsa ≈ they're thunderstorm
UNE P'TITE PHOTO ? : — THEY DON'T KNOW ABOUT US ❪ A R A N ❫ 4cd7554f5b89a8b9ac91dc3db04ce02b9e4c17ef
AVATAR : sunwoo.
POINTS : 16140
MESSAGES : 7380
NOUS A REJOINT LE : 08/08/2021
AGE : 20
— THEY DON'T KNOW ABOUT US ❪ A R A N ❫ Empty
(#) Sujet: Re: — THEY DON'T KNOW ABOUT US ❪ A R A N ❫   — THEY DON'T KNOW ABOUT US ❪ A R A N ❫ EmptyJeu 15 Sep - 23:36
they don't know about us

-- ft  aran

✩ ○.⋆☽ ⋆.○ ✩


Elle n’est pas crédible pour un sou, Aran, lorsque de telles menaces franchissent ses lippes – car elle est si menue à côté d’eux, se verrait certainement démunie face à l’esprit terrible de son collègue, qui s’avère, contre toutes attentes, encore plus casse-pieds et inventif que Suho. Mais le jeune homme ne souhaiterait pas prendre le risque de voir sa petite amie se vexer – pas déjà, cinq minutes à peine après s’être retrouvés, le trajet aller même pas achevé –, alors il se gardera bien de le lui faire remarquer. Se contente de rester sagement focalisé sur la route, remarquant avec quelle aisance ils slaloment entre les voitures engluées dans l’un de ces embouteillages dont le centre-ville a le secret. Pour lui, il n’y a pas à dire, rien ne vaut les trottinettes électriques – leur maniabilité, l’aisance pour en trouver comme pour les garer et, surtout, le fait qu’il ne faille aucun permis pour les diriger. Mais cette histoire de permis semble si bien tenir à cœur à sa petite amie qu’il promet quand même d’y réfléchir ; évoque un futur plus ou moins proche dans lequel il aurait réuni de quoi financer les leçons de conduite et l’examen, enfin le précieux véhicule qui semble tant faire fantasmer la jeune femme. Un sujet dans lequel, encore une fois, Aran est en avance sur lui – c’est avec stupeur qu’il a appris qu’elle était déjà l’heureuse détentrice du permis de conduire, en réalité. Aran qui lui assure qu’elle rigolait seulement ; remarque toujours devoir acheter sa voiture.

- Eh franchement je capte pas dans quel monde t’as réussi à passer ton permis en étant trainee… J’avais l’impression d’être tout le temps occupé à l’époque, j’rentrais au dortoir j’étais mort !

Et pourtant, l’adolescent qu’il était alors était loin de se douter que la cadence ne ralentirait pas, une fois lancé sous le feu des projecteurs. Au fond, comme bien souvent, Aran a été la plus intelligente d’eux deux ; sans doute lui aussi aurait-il dû se débarrasser de cette formalité avant de devenir rookie, lorsqu’il avait encore des horaires fixes ; le temps de sortir un peu, se promener, parfois. Mais de toute manière, il est aujourd’hui trop tard pour avoir des regrets – le mieux qu’il puisse faire, c’est trouver bon gré mal gré l’argent et le temps pour passer ce fichu permis qui ne l’attire pas plus que cela. C’est plus l’idée de pouvoir retrouver Aran sans s’embarrasser de mille précautions ; l’idée qu’elle puisse le trouver sexy qui le tente dans toute cette histoire. Et pourtant, il jouera les insurgés, prétendra s’être vexé de comprendre qu’elle ne le trouve pas suffisamment sexy, au volant de sa trottinette, s’attirant l’humeur de Aran qui prétend le trouver susceptible ce soir. Et il prend une petite voix aigüe, se moque un peu lorsqu’il la refait en souriant :

- Mais punaise Suho… J’fais juste ma Aran ce soir, un souci ? Comme ça tu vois un peu c’que ça fait de sortir avec quelqu’un qui se vexe tout le temps…

La lueur de sale gosse dans le regard, et bien sûr, juste comme ça, il ne l’aura vexé qu’un peu plus. Assez pour que la jeune femme se décale sur la surface déjà ridiculement petite qu’ils se partagent sur la trottinette ; que les yeux du garçon s’écarquillent un peu en la voyant faire, le mouvement déséquilibrant un instant le véhicule dont il rétablit la trajectoire de justesse. Les mains toujours refermées sur le guidon, il resserre un peu ses bras autour d’elle pour la stabiliser ; approche ses lippes de son oreille pour lui glisser doucement :

- Attention, nous fais pas faire un accident s’te-plaît, ce serait con.

Il lui aurait bien glissé un bisou sur la joue, mais il y a toujours ce stupide masque qui entrave le moindre de ses élans, alors il se contente de reporter son attention sur la route ; lui parle de ce restaurant qu’il connaît, qui sert un délicieux bulgogi. Idée qui semble tenter Aran, même si elle mentionne également une soirée cinéma, et il n’en faut pas plus pour que des images surgissent dans l’esprit de Suho, qu’ils les visualisent un peu trop clairement dans l’intimité d’une salle sombre, plus concentrés sur les lèvres de l’autre que sur le film en lui-même.

- Franchement j’suis à deux doigts d’annuler le plan bulgogi pour aller direct au ciné, là…

Pourtant, les voilà déjà arrivés aux alentours du restaurant, alors il ralentit précautionneusement, arrête la trottinette dans un coin du trottoir. Et lorsque Aran lui tend la main, il n’hésite pas un instant à refermer ses doigts dessus, naïvement convaincu que leurs masques et casquettes sauront les prémunir de toute attention indésirable. Sourit un peu trop franchement lorsque sa petite amie déclare être heureuse de leur sortie, hochant déjà la tête avec enthousiasme.

- Si, de fou ! J’espère qu’on pourra se faire plein d’autres soirées comme ça…

Et c’est ses petits doigts entrelacés avec les siens qu’il prend la direction du restaurant, marche quelques minutes à ses côtés, lui racontant des bêtises sur sa journée, jusqu’à enfin s’arrêter devant l’échoppe. Il y a seulement un groupe de personnes qui semble terminer de manger dans un coin, mais lorsqu’ils demandent s’il est possible de dîner, le gérant acquiesce ; les invite à s’asseoir à une petite table, leur amenant la carte. Et derrière son masque, Suho sourit un peu trop de savoir qu’enfin, il va au restaurant avec Aran en tant que petite amie.

- J’sais déjà qu'on prend un bulgogi, mais tu veux boire un truc en particulier ?, demande-t-il, un regard concentré sur la carte des boissons.
Lim Aran
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t11517-ca_2001#343189
En ligne
byeoljali ≈ when the night comes i break into stars
UNE P'TITE PHOTO ? : — THEY DON'T KNOW ABOUT US ❪ A R A N ❫ Amrwi74u_o
AVATAR : kim jiwoo (chuu)
POINTS : 14619
MESSAGES : 7417
NOUS A REJOINT LE : 07/08/2021
AGE : 21
— THEY DON'T KNOW ABOUT US ❪ A R A N ❫ Empty
(#) Sujet: Re: — THEY DON'T KNOW ABOUT US ❪ A R A N ❫   — THEY DON'T KNOW ABOUT US ❪ A R A N ❫ EmptyDim 18 Sep - 23:18
they don't know about us

-- ft  suho

✩ ○.⋆☽ ⋆.○ ✩


T’aurais presque envie de lui arracher les cheveux quand il commence à te mimer en prenant une voix niaise, des mimiques de fillette que t’espère ne pas réellement avoir. C’est vraiment détestable comme façon d’être et pourtant tu sais être du genre nian nian Aran, sait que t’aimes bien jouer les innocentes lorsqu’au fond de toi brule des envies et des idées loin de l’image que tu renvoies car t’es du genre prudente mais toujours tenté par le diable.

Et c’est surement pour ça que Suho te plait autant,
Qu’avec lui tu tu te sens à ce point vivante.

Car il te force toujours à dépasser tes limites, sait comment s’y prendre pour que t’acceptes d’essayer de nouvelles choses que tu ne regretteras pas dans l’avenir. T’aimes son esprit de boute-en-train, la gaieté qu’il apporte dans ta vie toujours dictée par des objectifs et des règles extrêmes que tu te fixes. Il apporte un peu de légèreté, te fait sourire même lorsque t’as envie de pleurer. Et tu te demandes si il t’aime comme t’es, accepte aussi aisément le fait que tu sois une pleurnicharde aux crises d’angoisses à répétitions, que tu te donnes une image de petite fille sage les trois quart du temps pour plaire à des gens qui n’en a strictement rien à foutre de toi.

Vous venez à peine de vous mettre ensemble que tu crains déjà qu’il te quitte.

Ça ne t’empêche pas pour autant de faire ta boudeuse ce petit pincement au cœur à la simple idée qu’il se lasse de toi. Non, tu t’écartes de lui sur cette si petite surface créer un presque accident et hurle en comprenant ton erreur. Il ne t’en faut pas moins pour te coller de nouveau à lui, pincer les lèvres derrière ton masque quand il s’approche un peu plus, glisse son visage entre ton épaule et ta tempe pour te demander de faire attention.

- J’te déteste Yi.

Que tu marmonnes avant qu’il ne te parle de nouveau du restaurant qui semble le tenter. Toi t’as rien contre l’idée tant qu’on vous laisse l’opportunité de vous asseoir à une table, que tu peux déguster un bon repas à ses côtés et au pire, t’as un plan de secours si le premier n’est pas à votre porté. Le cinéma c’est bien, l’idée semble aussi plaire à Suho qui est à un rien d’intervertir les plans mentionnés et te fait forcément rire, tu viens taper son épaule lorsque vous descendez de la trottinette et lui répond de façon trop honnête :

- C’est parce que t’es un perv’ ça, tu t’imagines déjà des dingueries… J’me trompe ?

Mais ça ne te gêne pas qu’il pense ainsi, qu’il se mette à s’imaginer ce qu’il pourrait se passer dans la pénombre de cette grande pièce, vos lèvres déjà scellés dans un long baiser comme le font les adolescents qui n’ont aucune autre possibilité de moment d’intimité. Vous en êtes rendu là tous les deux, c’est le revers de la médaille de la célébrité et c’est difficile à avaler quand l’euphorie des premiers moments en couple est à son comble. Au moins ce soir vous pouvez un peu profiter tous les deux, main dans la main vous vous dirigez en direction du fameux restaurant, vous racontant un peu plus en détail vos journées respectives jusqu’à que votre chemin s’arrête face à la devanture. Automatiquement, tu regardes si il y a beaucoup de monde à l’intérieur, te sens rassurer en voyant que ce n’est pas le cas. Il y a un groupe certes mais celui-ci semble éméché et d’apparence assez mature, à peu près une trentaine d’année ? Ça devrait donc aller. Enfin, tu l’espères. Ne prie que pour ça jusqu’à que le gérant se dirige vers vous, te coupe dans tes prières silencieuses en vous demandant de le suivre jusqu’à la table qui sera votre le temps d’un repas. Pas très loin du reste du groupe mais t’imagines qu’ils ne sont plus là pour très longtemps et puisque t’es dos à eux et ne fait face qu’à Suho tu te permets d’enlever au moins ton masque, le pose sur un coin de la table et répond à ton petit-ami dont les yeux sont portés sur le menu :

- Mmh… J’vais prendre un coca et toi ? Et si on faisait comme dans les drama hyper naze et qu’on partageait une boisson avec deux pailles ?

Tes doigts que tu laisses claquer en rythme sur le bois de la table comme si t’étais réellement excitée à l’idée de faire ça lorsque toi-même tu parles de ces séries de façon péjorative. Ton regard que tu laisses glisser sur Suho encore grimé sous son masque et sa casquette. Ça te fait sourire et par envie de le voir et aussi d'un peu l'embêter tu lui dis :

- J’ai pas le droit de voir le reste de ton visage … ? J’suis puni ?  

Lèvre que tu mordilles un instant avant de venir poser ton menton dans le creux de ta main, regarder la décoration de l’établissement d’un œil curieux.

- Vous venez souvent ici avec le reste de l’équipe ? Je l’avais jamais vu ce restaurant et pourtant il est pas caché quoi… ça sent bon en plus.

Yi Suho
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t11524-yi-suho-ren_icarus
hwangsa ≈ they're thunderstorm
UNE P'TITE PHOTO ? : — THEY DON'T KNOW ABOUT US ❪ A R A N ❫ 4cd7554f5b89a8b9ac91dc3db04ce02b9e4c17ef
AVATAR : sunwoo.
POINTS : 16140
MESSAGES : 7380
NOUS A REJOINT LE : 08/08/2021
AGE : 20
— THEY DON'T KNOW ABOUT US ❪ A R A N ❫ Empty
(#) Sujet: Re: — THEY DON'T KNOW ABOUT US ❪ A R A N ❫   — THEY DON'T KNOW ABOUT US ❪ A R A N ❫ EmptyMar 20 Sep - 22:02
they don't know about us

-- ft  aran

✩ ○.⋆☽ ⋆.○ ✩


Accident frôlé, et Aran qui se rapproche un peu plus – non, vient même se coller contre lui, murmure un « j’te déteste » qui lui arrache un sourire. Une confiance en lui débordante, purement feinte, lorsqu’il lui rétorque bien trop légèrement :

- Tu mens, tu m’aimes trop.

Il rêverait que ce soit vrai, depuis des années désormais, car lui, il l’aime un peu trop et en est bien conscient, alors il ne peut que souhaiter que ce soit réciproque. Et lorsque surgit l’éventualité que le plan restaurant tombe à l’eau, Aran évoque une solution de replis en parlant du cinéma. Sans surprise, il n’en faut pas plus pour animer l’imagination de Suho, qui se voit déjà un peu trop clairement dans la pénombre de la salle, le corps de Aran collé contre le sien. De quoi lui suggérer l’envie d’intervertir leurs deux plans, et lorsque la jeune femme le traite de pervers, il se contente de rouler des yeux ; lui répond avec un sourire en coin qu’elle ne surprendra pas :

- J’ai plus le droit de vouloir passer un moment avec ma petite amie sans me faire traiter de pervers ? Où va le monde, c’était pas comme ça de mon temps…

Un soupir dramatique qu’il force entre ses lèvres, et déjà, ils abandonnent la trottinette pour gagner le restaurant. Chemin tranquille, leurs doigts entrelacés, à évoquer les moments forts de leur journée, rire aux moments qui le méritent et froncer les sourcils lorsque les nouvelles se font plus fâcheuses. Et enfin, il reconnaît l’enseigne familière ; prend le temps de considérer le public qui peuple ce soir les lieux et, après en être arrivé à la conclusion que tout devrait bien se passer, il pousse la porte, relâchant au passage la main de sa petite amie.

Fort heureusement pour eux – ou malheureusement pour le garçon qui se serait volontiers replié sur le plan « séance de cinéma » –, le gérant accepte de les accueillir et les place à une petite table plutôt éloignée de la seule autre tablée. Déjà, l’attention de Suho se fixe sur le menu, impatient d’enfin partager un repas ; se porte sur Aran dès lors qu’elle ouvre la bouche pour répondre à sa question, un sourire se hissant sur ses lèvres en voyant qu’elle a retiré son masque, lui permettant de découvrir son doux visage.

- Tes « drama hyper naze » que tu me forces à regarder à chaque fois ouais… Quand j’pense que tu me prives de mes docus sur les aliens pour ça… Mais ouais ça me va, on fait ça !

Ça n’a rien de surprenant, en réalité, d’entendre Aran suggérer une telle chose, peu importe combien elle s’acharnera à faire croire qu’elle méprise les dramas à l’eau de rose. Et déjà, la jeune femme réclame de voir le reste de son visage ; demande si elle est punie, lui tendant une perche qu’il ne pourra que prendre un malin plaisir à saisir.

- Grave, faut que t’acceptes qu’on mate E.T en rentrant pour que j’te laisse voir le reste.

Il hausse les sourcils, l’air de lui proposer le marché de l’année, et en voyant sa petite amie déjà commencer à râler, il s’empresse d’ajouter en riant :

- C’est bon, c’est bon, j’déconne… Boude pas…

Et pour preuve de sa bonne foi, il pose son masque sur la table ; redresse à peine sa casquette, pour un peu mieux dégager ses yeux.

- Mademoiselle est contente ?, demande-t-il en levant les yeux au ciel, un sourire en coin.

Mademoiselle Lim qui se montre curieuse, l’interroge sur sa fréquentation des lieux. Il réfléchit alors un instant pour ne pas lui dire de bêtises, cherche à se souvenir s’il oublie une de leurs visites, mais manifestement non, alors il finit par lui répondre :

- Pas trop, nan, on est venu qu’une seule fois. Mais c’était vraiment bon, donc j’me suis dit ce serait sympa de revenir avec toi !

La vérité, c’est que quoi qu’il fasse, Aran est toujours présente dans un coin de son esprit. Dès qu’il goûte quelque chose, il se demande ce qu’elle en penserait ; dès qu’il voit un beau paysage, il se dit qu’elle l’adorerait, et même lorsqu’il visite des boutiques, il tombe toujours sur quelque chose qui, il en est sûr, lui plairait follement. Ce serait presque honteux de penser à ce point à elle, alors il tiendra cette information secrète ; est arraché à ses pensées par le retour du patron, à qui il passe rapidement leur commande, espérant qu’il n’aura pas eu le temps de vraiment les reconnaître. Et sitôt les a-t-il laissé retrouver leur tranquillité qu’il laisse ses yeux se porter sur la petite main manucurée de Aran, posée sur la table ; a un élan pour poser sa main sur la sienne, comme le font les garçons dans ces « dramas hyper nazes », mais se rétracte de justesse, par crainte qu’un œil mal avisé surprenne son geste. Se racle plutôt un peu la gorge, avant de lui demander :

- Ca se précise, tes histoires de tournée ? Ca serait juste en Corée ou carrément hors du pays ?
Lim Aran
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t11517-ca_2001#343189
En ligne
byeoljali ≈ when the night comes i break into stars
UNE P'TITE PHOTO ? : — THEY DON'T KNOW ABOUT US ❪ A R A N ❫ Amrwi74u_o
AVATAR : kim jiwoo (chuu)
POINTS : 14619
MESSAGES : 7417
NOUS A REJOINT LE : 07/08/2021
AGE : 21
— THEY DON'T KNOW ABOUT US ❪ A R A N ❫ Empty
(#) Sujet: Re: — THEY DON'T KNOW ABOUT US ❪ A R A N ❫   — THEY DON'T KNOW ABOUT US ❪ A R A N ❫ EmptyHier à 23:59
they don't know about us

-- ft  suho

✩ ○.⋆☽ ⋆.○ ✩


Les lèvres se pincent, honteuse d’avouer qu’il a totalement raison quant à ton attachement aux séries à l’eau de rose coréennes. T’aimes un peu trop ça, sent une nuée de papillon au creux de tes entrailles quand enfin les protagonistes se rendent compte qu’ils s’aiment, qu’une scène de baiser arrive – bien trop tardivement à ton gout car quinze épisode, c’est vraiment long à ton humble avis. Et la seule personne qui te fait ressentir les mêmes sensations dans la vraie vie c’est lui. Le garçon assis face à toi, celui qui tolère ta gaminerie, accepte même de partager un coca si ça te fait tant plaisir et surtout de faire une croix sur ses documentaires préférés.

- Promis la prochaine fois on matera ce que tu veux… J’voulais vraiment vraiment finir twenty-five twenty-one la dernière fois…

Que tu minaudes, pas très fière de toi de l’avoir forcé à regarder un programme qui ne l’intéressait pas. Tu te promets alors de lui faire plaisir la prochaine fois, de lui offrir un moment de détente comme il l’imagine et de supporter toutes les théories inimaginables qu’il peut connaitre si ça lui fait réellement plaisir. Mais pour l’heure, tu veux juste profiter de ce moment de calme Aran, de ce moment si « banal » qui pour vous ne l’est pas. C’est votre premier rendez-vous officielle, votre première sortie en tant que couple alors que vous êtes ensemble depuis quelques semaines. Et t’aimerais bien voir le visage entier de celui-ci qui fait battre ton cœur si fort, aimerait imprimer ce moment dans ta tête sans l’imaginer avec un masque tout le long. Tu lui demandes alors si t’es punie et écarquille les yeux, surprise, quand il répond que c’est le cas. T’es déjà prête à lui demander les raisons mais le brun ajoute déjà qu’il faudra faire des concessions pour que tu puisses voir le reste.

- Quand tu dis le reste tu parles de quoi au juste … ?

Regard qui glisse de son visage à ce qui se cache sous cette table un instant avant d’ajouter sur un ton plus lancinant :  

- J’vois en tout cas que tu ne perds pas le nord … A peine je te dis que je te laisserais mater ce que tu veux que tu me parles d’E.T … Quel opportuniste tu fais.

Un soupire feint qui s’échappe tandis que tu t’enfonces dans le fond de ta chaise, déjà prête à bouder mais Suho te connait trop bien, Suho il anticipe ta réaction et fini par abdiquer, enlève son masque et te demande si t’es contente une fois le masque posé sur la table, sa casquette un peu moins penchée vers le bas. T’hoches alors de la tête, réellement satisfaite car enfin tu vois la partie manquante de ce visage qui te fait sourire comme pleurer.

- Super contente même, j’adore ta petite tête de racoon j’m’en lasse pas.  

Tu pourrais certainement le fixer – détailler chacun de ses traits durant des heures mais t’aimerais pas paraitre bizarre durant ce premier rendez-vous alors tu détournes le regard à contrecœur et toise d’un œil curieux la décoration, lui demande si il a eu l’occasion de venir à multiple reprise dans ce restaurant avec son équipe mais apparemment non. Il en a juste gardé un très bon souvenir et trouver l’idée cool d’y revenir en ta compagnie.

- ça doit être vraiment bon alors, la prochaine fois c’est moi qui t’emmène dans un endroit dans lequel j’ai envie d’aller avec toi… On fait comme ça ? Un tour chacun c’est cool !

T’as déjà pleins d’idées en tête, pourrait même en faire un planning dans ton journal intime si t’as un peu de temps à perdre entre deux schedules – ou un trajet un peu long en voiture. Car des endroits à découvrir t’as l’impression d’en voir des tonnes maintenant que tu t’intéresses au sujet, maintenant que tu découvres ce que c’est d’être en couple – devoir toujours relancer l’étincelle par peur que la flamme ne s’éteigne. Tu cogites certainement trop Aran, te fait les questions et les réponses toute seules lorsque tu devrais juste vivre ta vie sans te prendre la tête. Heureusement, le patron revient vers vous, t’arrête dans ton tourment de penser. Tu relèves les yeux vers l’homme puis détourne le regard vers Suho, le laisse s’occuper de donner votre commande et te contente de sourire poliment au vieux monsieur avant qu’il ne s’en aille vers les cuisines une fois la commande confirmée. Moment de silence qui suit, un court instant durant lequel vos regards se croisent, tombent sur ta main posée sur la table. Pendant une demi seconde ton cœur arrête de battre en l’imaginant poser sa main sur la tienne mais le garçon fini par juste te poser une question sans rien faire de plus et toi légèrement déçue tu ranges ta main sous la table et lui répond très franchement :

- J’aurais deux dates à Séoul ça c’est sûr il serait peut-être question d’une date au japon et trois ou quatre aux Etats-Unis puisque c’est là-bas que ça semble le plus marcher mais pas de tournée mondiale à proprement parlé de prévue… J’dois encore faire mes preuves. Et vous alors ?

Que tu demandes curieuse d’apprendre si le projet est plus abouti de son côté que du tien, si il aura plus de date – t’es certaine que ça sera le cas. Mais Suho tu le sens pas cent pour cent à l’aise ce soir, tu le sens même carrément distrait et doucement tu lui demandes inquiète :

-  ça va pas … ?


Contenu sponsorisé
— THEY DON'T KNOW ABOUT US ❪ A R A N ❫ Empty
(#) Sujet: Re: — THEY DON'T KNOW ABOUT US ❪ A R A N ❫   — THEY DON'T KNOW ABOUT US ❪ A R A N ❫ Empty
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: seoul :: Gangnam
Sauter vers: