1234
FAHRENHEIT 451 ; (( can you ))

i
HUNDRED MILES 2022 © L'ensemble du forum et de son contenu est la propriété de kernel, fayrell, nuits polaires et celestial wonders et/ou des membres initiateurs. Bannière par NUITS POLAIRES et codage réalisé par CELESTIAL WONDERS. Toute copie totale ou partielle est interdite sans accord préalable. merci de respecter notre travail ❤︎



 
⊱ hundred miles c'est un forum réel asiatique city/universitaire basé à Séoulune réponse par mois minimum — Avatars occidentaux bienvenus ! — Taille des avatars 200*320pxUne semaine pour finir sa présentation — Pas de prise de tête, rien que du love. That's all folks ٩(^ᴗ^)۶
Le Deal du moment :
Pack Smartphone Samsung Galaxy S22 6.1″ + Galaxy ...
Voir le deal
599 €

 :: seoul :: Itaewon
Partagez

 FAHRENHEIT 451 ; (( can you ))


Jung Mikyu
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t12115-jung-mikyu-bis_kyu#355362
ANIMATION ✺ do you want to play a game?
UNE P'TITE PHOTO ? : FAHRENHEIT 451 ; (( can you )) Db592f53b8162b29e00edcbed955fa84
AVATAR : THE FIVE STAR MICHELIN ( skz sunshine ; Lee Felix )
POINTS : 599
MESSAGES : 2725
NOUS A REJOINT LE : 14/11/2021
AGE : 22
FAHRENHEIT 451 ; (( can you )) Empty
(#) Sujet: FAHRENHEIT 451 ; (( can you ))   FAHRENHEIT 451 ; (( can you )) EmptyDim 12 Juin - 23:35

Fahrenheit 451

✩ ○.⋆☽ ⋆.○ ✩

when I talk to my friend,
I talk about you


La nuit ne domine pas encore les cieux brodés de la dentelle du crépuscule, les couleurs déclinent en ocres mauves, indice des journées qui s'allongent, de la conquête de l'été aux portes de la ville. Shin déjà dénudé dés les premiers rayons pointant leur nez. Toute l'année si peu vêtu, même par moins dix degrés il conserve ses habitudes de chaudière humaine, processus réconfortant dont Kyu profite sans vergogne lors des soirées hivernales où il lui sert de bouillotte sur-mesure, dans ses veines le sang bouillonne et aux iris le feu crache, de ses paroles incendiaires il fait parfois exploser le thermomètre de la patience sans jamais pourtant que son charme n'en souffre.
Ce soir ne fait pas exception -- Kyu a l'habitude de se promener dans ce parc avec Lumos, il en connait chaque sentier et a déjà arpenté chaque pelouse, il y croise parfois des visages familiers qu'il hésite toujours à saluer. Il n'a suffit à Shin que d'un premier contact avec un frisbee pour attirer tous les regards alentours, peut-être à cause de son rire trop vibrant ou de sa gestuelle frénétique ? Kyu se sent fatigué rien qu'à le regarder s'agiter dans tous les sens et ça le fait sourire aussi, une risette en coin accrochée au bout des lèvres depuis de longues minutes à l'observer rejouer une pub digne des spots TV que l'on voit défiler pour ❝ Délices Canin, votre meilleur ami ne manquera jamais de croquettes ! — lui a vite abandonné la partie, laissant à leur compagnon à quatre pattes le soin d'épuiser Shin (si tenté qu'il en soit capable, que quinconce en soit capable) pendant qu'il se perd sur le fil d'actualité de sa page instagram, regardant la story de Nabo, puis celle de sa sœur, avant de s'afférer à immortaliser son propre moment de vie en vidéo, film en noir en blanc qu'il accompagne d'une petite légende ironique qui le fera rire à coup sûr.    


« — Mikyu ? »


La voix familière le force à redresser le nez de son cellulaire et à tourner la tête en direction de la silhouette qui s'approche. A peine l'a-t-il reconnu que déjà le dalmatien éponge ses pattes pleines de terre sur son jean délavé. « — Boram ?Je me disais bien que c'était toi sur ce banc, bah t'es tout seul ? Il est où Lumos ?Là-bas avec mon pote, lui répond-t-il en les désignant du menton — J'ai pas encore réussi à déterminer qui jouait avec qui... les éclats de rire qu'elle lui offre accentuent le rictus, chassant presque de ses pensées les présentations [ [ p é n i b l e s ] ] qui ne tarderont pas à suivre. — Qu'est-ce que vous faîtes-là vous ? Tu le sors pas beaucoup plus tard le vendredi ?C'est que tu as bonne mémoire. Je suis sortie du bureau plus tôt que prévu, c'est chouette comme ça on a pu se croiser ! Mon weekend commence définitivement bien. » Les joues s'empourprent lorsque le regard se détourne, juste à temps pour voir Shin remonter le chemin jusqu'à eux : « — Je suis surpris que t'aies encore la force de mettre un pied devant l'autre vu le marathon que tu viens de te taper ! Au fait, tu te souviens de Boram ? Je t'en ai déjà parlé... la lèvre aussitôt mordue dans un reflex incontrôlable, l'appréhension goutte au bord des crocs qui malmènent les gerçures -- n'importe qui ne penserait même pas à surveiller les traits du visage dans lequel il relève les signes avant-coureur, mais il n'est pas n'importe qui. Ils ne sont pas n'importe qui ensemble. Il termine de faire les présentations d'usage en quelques mots, ne quittant jamais les yeux de son double, son corps ayant imperceptiblement bougé dans sa direction pour s'éloigner de celui de la jeune femme et se rapprocher au plus près du sien, il sent la sueur perler le long de ses bras d'avoir trop couru, son t-shirt imbibé de ses excès. — Salut ! Je parie que t'es l'acteur non ? s'amuse-t-elle à deviner — Ou celui du club de lecture ? »






 
Where is my angel? The end of a tiring day. Someone come and save me, please. Is overshadowed by a sigh. I guess everyone's happy. Can you look at me? 'Cause I am blue and grey
Seo Kenshin
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t11927-seo-kenshin-idc99810
ANIMATION ✺ do you want to play a game?
UNE P'TITE PHOTO ? : FAHRENHEIT 451 ; (( can you )) 45796c6e2e5c17166890bfa16cc22232
AVATAR : TCHOIN CITY ( paraît que c'est affectueux. mdr. )
POINTS : 465
MESSAGES : 2737
NOUS A REJOINT LE : 13/10/2021
AGE : 21
FAHRENHEIT 451 ; (( can you )) Empty
(#) Sujet: Re: FAHRENHEIT 451 ; (( can you ))   FAHRENHEIT 451 ; (( can you )) EmptyMar 14 Juin - 1:44

Fahrenheit 451

✩ ○.⋆☽ ⋆.○ ✩

when I talk to my friend,
I talk about you


C’était pourtant une belle fin d’après-midi, elle sent la fin du printemps. Une météo généreuse, une sortie sympa comme ils en font souvent rien que tous les trois.
Tous les trois : Kyu, Lumos et lui. Et non pas tous les trois : Kyu, cette fille et lui.
Vous voyez ce qui cloche ?
Le labrador revient à lui avec le frisbee dans la gueule mais il secoue la queue en la regardant elle. Le comportement du chien valide ce qu’il savait déjà, il suffit d’avoir des yeux pour comprendre que c’est la fameuse fille dont lui a parlé Dami.
« Viens. » Il claque des doigts pour dégeler Lumos de sa position assise, le canidé le suit au pas. Un pas un peu plus raide à mesure qu’il se rapproche d’eux. Il l’entend rire, il décrète que ça fait partie des sons les plus agaçants au monde. À égalité avec celui d’une mouche qui fait ses meilleurs saltos aériens passé minuit dans une chambre.
« Boram. » Il prend l’air de la réflexion, juste assez longtemps pour lire un semblant de déception chez elle. « … Mais oui ! Vous promenez les chiens ensemble c’est ça ? » L’appréhension de son double lui colle au bras, il cale sa paume sur son épaule pour y effectuer une douce pression comme pour dire « ne t’inquiète pas, je ne ferais pas de vague » mais ses yeux eux, disent tout le contraire.
Il quitte sa proximité comme on retire un bracelet électronique censé nous servir de garde fou. Lui il va où il veut, quand il veut et là il veut aller vers elle, maintenant.
« Ah il t’a parlé de moi ? » C’est l’agacement qui le pousse à forcer un sourire aguicheur. Il préfère faire semblant d’être flatté que de lui montrer que ça ne lui plaît pas d’être le dernier au courant de leur liaison pseudo platonique.
Si ça n’était rien, il n’aurait pas parlé de lui et encore moins de Nabo. Et puis, il faudrait être aveugle ou eunuque pour ne pas la désirer.
Une beauté que Kyu s’est bien gardé de lui dire d’ailleurs.
« Tu as eu bon, je suis l’acteur. C’est à mon tour de deviner. Tu es mannequin ? Ou alors une collègue ? » Le signe d’eau se joint à eux, il a été mis sur la touche. Le comportement séducteur de Shin ne fait qu’accroître ce hors-jeu.
« Je suis assistante manager, pour le groupe Epsilon. Ils viennent de débuter. C’est pas vrai, on est du même milieu ! Oui, c’est dingue ! Tu connais Han Chanwoo ? Il était dans l’agence de ce groupe-là, finalement il a pas été retenu pour Epsilon. — Ah mais oui, maintenant il fait la nouvelle pub pour Pepsi.Oui ! Exactement, bah lui c’est mon ami. On était ensemble à SKY label. — Oh, je suis désolée d’apprendre ça. C’est vraiment terrible tous les scandales qu’il y’a eu autour de ce label, j’espère que tu ne les as pas subi.Un peu mais maintenant ça va, je suis sur le tournage de Not Tomorrow. J’ai un petit rôle mais ça roule pour moi. C’est pas  le réalisateur qui a fait my first first love qui est sur le projet ? Si ! Tu t’y connais même dans ce domaine, dans quoi tu n’es pas douée ? C’est la vraie question. » Elle est amusée par son rôle enjôleur, lui, trouve qu’elle fait toujours le bruit disgracieux d’un insecte qui dérange.
N’importe qui pourrait croire que c’est une conversation banale, voire amicale. En apparence peut-être, mais le fond ne lui ressemble pas, du moins pas quand Kyu est à proximité de lui. Shin parvient toujours à le mettre en avant, à lui faire de la place dans une discussion où il n’en trouve pas, bref. Ce n’est pas dans ses habitudes de l’oublier ou de le mettre volontairement de côté. Aujourd’hui c’est différent parce qu’il juge que sa moitié n’a pas été franche sur cette relation avec cette foutue mouche.
Un marchand de glaces non loin d’eux est le prétexte de Kyu pour les éloigner d’elle. Pendant qu’ils vont lui en chercher une, elle s’occupe de garder les chiens.
« Très sympa cette Boram. » Lui dit-il tout haut en relâchant morceaux par morceaux, son rôle de composition.





†I wanna be your slave, i wanna be your master, I wanna make your heart beat Run like rollercoasters. I wanna be a good boy, I wanna be a gangster. I love you since this morning Not just for aesthetic.I wanna touch your body, So fucking electric.
Jung Mikyu
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t12115-jung-mikyu-bis_kyu#355362
ANIMATION ✺ do you want to play a game?
UNE P'TITE PHOTO ? : FAHRENHEIT 451 ; (( can you )) Db592f53b8162b29e00edcbed955fa84
AVATAR : THE FIVE STAR MICHELIN ( skz sunshine ; Lee Felix )
POINTS : 599
MESSAGES : 2725
NOUS A REJOINT LE : 14/11/2021
AGE : 22
FAHRENHEIT 451 ; (( can you )) Empty
(#) Sujet: Re: FAHRENHEIT 451 ; (( can you ))   FAHRENHEIT 451 ; (( can you )) EmptySam 25 Juin - 19:28

Fahrenheit 451

✩ ○.⋆☽ ⋆.○ ✩

when I talk to my friend,
I talk about you


Ça dérape sur une intonation - un mouvement de paupière - un léger glissement dans le sourire révélateur d'intention cachées pour lui seul perceptible ; Kyu le regarde faire son numéro, son « show » serait plus exact, car il joue comme jamais. Les projecteurs sont braqués sur son ombre qui s'étend à mesure que les échanges guident son agacement vers une zone dangereuse, celle d'une séduction vengeresse dont Kyu se réjouirait si elle n'était pas dans le but de l'atteindre lui.
Il n'y rien d'aimable dans sa démarche, pas plus que dans les regards solaires qu'il adresse pourtant à Boram, jusque dans sa posture l'enfant lune ressent les élans offensifs — la pression sur son épaule n'accentue que d'avantage les tensions dans l'estomac, il se tord, devient sonore, un ballet de gargouillis traduisant un creux que seul Shin parvient à former, fossoyeur de l'intérieur. Il continu sa terrible mascarade, donnant la réplique et fardé de ses plus beaux atours il interprète son meilleur rôle : celui de l'ami compréhensif et curieux. Et cette curiosité n'est pas totalement dénuée d'intérêt, seulement à demi-hypocrite, Kyu sait qu'il est en train d'amasser les cailloux qu'il ne tardera pas à lui lancer à la figure dés qu'il seront seuls, armé d'un lance-pierre de la vérité il lui reprochera des dissimulations qu'il fera sonner comme une t r a h i s o n.

Perdu entre leurs deux e g o de feu il se retrouve spectateur de leur conversation ping-pong où il ne trouve aucune place pour s'immiscer, il se contente de les écouter distraitement, l'iris toujours fixée sur le visage de Shin qui lui, ne lui adresse pas même un regard. Il devine sans peine que si pour Boram, son exclusion est accidentelle elle est purement réfléchie du côté de son double et même, calculée.
Finalement, il devrait s'en trouver chanceux, il convient que si tout est imposture au moins Boram elle, n'en remarque pas la fausseté, elle se laisse porter par la fiction qu'il lui présente sans se poser d'avantage de questions, en un sens, c'est sûrement ce qu'il peut espérer de mieux. Il se rassure en se remémorant tous les autres scénarios où Shin ne s'est pas montré si charitable, avec lui, avec les copines de Jaewon, ou d'autres de leurs amis, toutes celles qu'il jugeait intruses à leur cercle et qui n'avaient rien à faire là étaient bien souvent délogées de manière bien plus abrupte. Un instant ça le pousse à culpabiliser, n'est-il pas en train de s'en faire toute une montagne inutilement ? Shin lui-même n'arrête pas de le répéter : leurs anciens codes sont différents et peut-être que ce qui était autrefois dérangeant est devenu acceptable ?

mais l'angoisse demeure
comme si son corps révélait les réponses
dont il tente de se cacher

Le prétexte n'échappe pas à celui qui le connait par coeur mais il suffit à Boram pour ne pas trouver étrange leur aparté soudain.  « — Ah, tu trouves ? lui demande-t-il incertain, comme pour jauger son humeur, il n'a pas besoin qu'il le confirme son mensonge pour comprendre qu'il avance en terrain miné, juste qu'il lui révèle à quel point la grenade qu'il tient entre ses doigts est f r a g i l eJe sais ce que tu crois, mais c'est vraiment pas comme ça. C'est vrai qu'elle est sympas... mais c'est pas comme s'il c'était passé quoi que ce soit. comme si ça pouvait être possible il ne fera pas l'affront de prétendre qu'elle ne lui plait pas, à quoi bon mentir ? Convaincu néanmoins de la non-réciprocité de son attirance il ne voit pas ce qu'il aurait pu ajouter d'autre, à quoi bon avouer à Shin son incapacité à faire le premier pas ? Lui dire que depuis Haneul il n'a eu personne, que pendant presque un an il est resté fidèle à un mirage, qui, sans doute, ne lui réservait même pas une exclusivité semblable. Lui dire que la dernière fille qu'il a eu le malheur de lui présenter [ [ Maeum ] ] est tombée sous son charme, comme un tas d'autres avant elle et qu'il s'est retrouvé tout bonnement éclipsé sans même que l'intention de la séduire n'ait été là. — Tu... Tu es fâché ? » il espère une négation qu'il sait impossible, repérant à la simple intonation de sa voix commandant son parfum de glace que sa grenade est sur le point d'exploser.




 
Where is my angel? The end of a tiring day. Someone come and save me, please. Is overshadowed by a sigh. I guess everyone's happy. Can you look at me? 'Cause I am blue and grey
Seo Kenshin
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t11927-seo-kenshin-idc99810
ANIMATION ✺ do you want to play a game?
UNE P'TITE PHOTO ? : FAHRENHEIT 451 ; (( can you )) 45796c6e2e5c17166890bfa16cc22232
AVATAR : TCHOIN CITY ( paraît que c'est affectueux. mdr. )
POINTS : 465
MESSAGES : 2737
NOUS A REJOINT LE : 13/10/2021
AGE : 21
FAHRENHEIT 451 ; (( can you )) Empty
(#) Sujet: Re: FAHRENHEIT 451 ; (( can you ))   FAHRENHEIT 451 ; (( can you )) EmptyDim 3 Juil - 9:13

Fahrenheit 451

✩ ○.⋆☽ ⋆.○ ✩

when I talk to my friend,
I talk about you


« Je crois rien. » S’empresse-t-il de mentir, le visage plus fermé qu’il l’aurait voulu. Son regard s’adoucit lorsqu’il évoque leur relation platonique. Kyu a cette intonation qui lui fait comprendre « c’est pas comme s’il pouvait se passer quoi que ce soit » au lieu de son « c’est pas comme s’il s’était passé quoi que ce soit. »
Il culpabilise avant même qu’il lui demande s’il l’a contrarié. Il secoue la tête avec son éternel sourire révolver, son bras signe l’armistice en passant autour de ses épaules. Il le ramène à lui avec la tendresse d’un boulet de canon. « Je comprends qu’elle te plaise, en plus elle a l’air de s’intéresser à ce que je raconte. Ce qui est un autre gage de qualité ! » Ils plaisantent là-dessus, puis sur d’autres choses comme le fait qu’elle n’ait pas vraiment l’air attentive à la tâche qu’ils lui ont donnée. Shin s’amuse à glisser à l’oreille de son double qu’elle ne le quitte pas des yeux et qu’elle risque de se faire un strabisme à force de loucher sur lui.
« Une glace menthe-chocolat et une autre vanille-fraise, oui dans le même cornet la dernière s’il vous plaît. Merci. »
Kyu essaie d’interférer dans sa commande, l’acteur placarde sa paume contre ses protestations. « Laisse-moi faire. » Il récupère pour eux deux les crèmes glacées, en revenant à Boram il joue pour l'oscar du comédien de l'année. « Le glacier a mal compris, il a mélangé vos parfums ensemble. Ça te dérange de partager avec Kyu ? Sinon tu peux toujours prendre la mienne. Non, ça ne me dérange pas du tout. » Le contraire aurait été étonnant.
Il est divisé entre rouler des yeux et glisser un regard à Kyu pour partager un sourire de connivence. Il ne fait ni l’un ni l’autre pour garder toute cette machinerie crédible.
« J’aurais aimé pouvoir rester mais on m’attend ailleurs, j’espère qu’on aura l’occasion de se revoir bientôt. Oui moi aussi, je suis contente d’avoir fait ta connaissance. » Lui reste mitigé sur ce fait. « Moi aussi, c’était cool. » Un joli sourire hypocrite pour la caméra et coupé. « À plus ! » Il s’en va après une dernière tape dans le dos de son âme jumelle et une caresse à Lumos.

2:12, le soir même ☾
C’est dans un bar à Itaewon que la soirée a commencé et au bord de la rivière Han qu’elle se termine. Du groupe d’amis il ne reste plus que les trois inséparables. C’est la quatrième fois que Jaewon annonce son départ et la quatrième fois que Shin le repousse. « Je vais plus avoir de métro. Tu sais plus marcher ? Et toi tu sais nager ? Parce que tu vas finir à l’eau. Toujours des promesses. » La tempête de feu se fait traîner jusqu’à la rivière,  la bande son de son enlèvement est pleine d’éclats de protestations et de rires. Kyu intervient au dernier moment, Shin le soupçonne d’avoir vu chez lui une étincelle. « Tu voulais vraiment que je finisse à la flotte, t’es le pire ami ! » Une parade de chamailleries émerge alors, de fausses accusations à une autre, ils se bousculent jusqu’à ce que finalement le visage constellé de taches de rousseur termine écrasé contre son buste.
Encore une accolade qui ressemble à une prise de catch.
Ils prennent la décision commune de rentrer, Jaewon est le premier à partir. Eux, ont encore quelques stations et un changement à faire.
« Alors t’as conclu ? » Un sourire tiré par une épingle malicieuse tient en déséquilibre sur ses lèvres, toujours plus élevées d’un côté plus que de l’autre. « Un kiss ou un date, mais pitié me dis pas que vous avez juste discuté de vos foutues glaces. »





†I wanna be your slave, i wanna be your master, I wanna make your heart beat Run like rollercoasters. I wanna be a good boy, I wanna be a gangster. I love you since this morning Not just for aesthetic.I wanna touch your body, So fucking electric.
Jung Mikyu
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t12115-jung-mikyu-bis_kyu#355362
ANIMATION ✺ do you want to play a game?
UNE P'TITE PHOTO ? : FAHRENHEIT 451 ; (( can you )) Db592f53b8162b29e00edcbed955fa84
AVATAR : THE FIVE STAR MICHELIN ( skz sunshine ; Lee Felix )
POINTS : 599
MESSAGES : 2725
NOUS A REJOINT LE : 14/11/2021
AGE : 22
FAHRENHEIT 451 ; (( can you )) Empty
(#) Sujet: Re: FAHRENHEIT 451 ; (( can you ))   FAHRENHEIT 451 ; (( can you )) EmptySam 9 Juil - 0:35

Fahrenheit 451

✩ ○.⋆☽ ⋆.○ ✩

when I talk to my friend,
I talk about you


Et il l'a eu, aussi facilement, s'est fait distraire sans même le voir faire. Les teintes de roses délavent à ses joues la timidité qu'il lui connait si bien, il nie en bloc l'intérêt que Shin lui prête mais ne peut empêcher son regard de bifurquer vers elle pour vérifier s'il a tapé juste. Shin se trompe rarement quand il s'agit de sentiments ou plutôt de certains d'entre eux -- c'est de l'ordre de l'alchimie des corps, une science diffuse et douce avec laquelle lui ne parvient jamais à jongler aussi bien, il a beau le regarder maîtriser l'art de la magie r o u g e depuis toujours, il ne parvient pas même à l'imiter.



c'est gauche et frileux,
[ [ c'est hésitant, c'est piteux ] ]



Il trébuche sur une inspiration a f f o l é e lorsqu'il espère avoir mal entendu la commande de son double dont l'audace n'a d'égale que l'impulsion qui le pousse à manigancer juste sous son nez. « — Qu-quoi ?! Si Kyu craint les réserves de sa juste colère il conçoit que c'est peu cher payer en comparaison de ses talents d'entremetteur (( douteux )) et redoutésNon ! Dans deux cornets différents s'il vous plait. tente-t-il de corriger tandis que Shin insiste plus lourdement encore auprès du glacier qui semble perdu. — Qu'est-ce que tu fiches ? la panique fait la guerre à l'agacement dans le timbre discret [ [ trop tard ] ] déjà revenus auprès de Boram l'excuse toute trouvée sonne affreusement fausse à ses oreilles, mais par chance la jeune femme n'a pas l'air de s'en offusquer, lui qui s’apprêtait à se confondre en excuses et fusiller Shin du regard se retrouve sans mot lorsque de ses doigts graciles elle se saisit du cornet : un rictus « concilient » décorant les commissures. — Euu... Tu es sûre ? lui demande-t-il incertain alors qu'elle porte déjà à ses lèvres la boule de glace couleur dragée. — Oui, je ne vais pas manger cet énorme cornet à moi toute seule... Tu vas bien m'aider à finir non ? » Il n'a pas le temps d'acquiescer ce qui, il ne sait encore trop comment, c'est soudainement transformé en service, que Shin prétexte un départ précipité l'obligeant soudain à s'éclipser -- quel timing ! La surprise le laisse de nouveau sans voix, seul un léger froncement de sourcils trahit l'embarras provoqué.



2:12 ; middle of the night

Haussement d'épaules arraché entre deux éclats ; l'ambiance est à la fête [ [ et au chaos ] ] comme chaque fois que le trio se trouve réunis, seuls sans présence intrusive, même les plus quotidiennes se retrouvent trop souvent exclues de leurs jeux habituels, de leurs rituels de toujours. « — Bof, toi qui as toujours trop chaud j'ai juste pensé que ça te ferait du bien. plaisante-t-il alors que Shin prépare déjà sa vengeance de ses accolades musclées, elles se succèdent dans un chat de connivence le long de la rivière, Kyu refuse de se faire attraper tentant des feintes et des dérobées jusqu'à finir prisonnier (( volontaire )) entre ses bras.
Jaewon lui parvient à négocier sa libération, quittant in extremis le wagon avant de louper son arrêt, le sms de plainte qui suit ne tarde pas à venir leur arrachant à tous deux une expression hilare. Les échanges kakaotalk continuent sur plusieurs stations jusqu'au dernier bonne nuit, à peine le portable rangé dans sa poche Shin b o m b a r d e des questions qu'il s'est sûrement retenu de poser toute la foutue soirée. — Bah... Si ? le regard se détourne, les doigts accrochent le triangle en suspension au-dessus de sa tête, — Qu'est-ce que tu croyais ? Que j'allais me la taper entre deux buissons ? le sourire répond au sien mais le ton n'est pas aussi enjoué qu'il n'y paraît ❝ je ne suis pas toi.Elle est jolie et alors ? Je te l'ai déjà dit, c'est juste la meuf que je croise au parc. C'est pas parce qu'elle a bien voulu partager sa glace avec moi que ça veut dire quoi que ce soit. Tu te fais des films. Il tente de maintenir un air détaché devant les immeubles qui défilent à toute allure, comme dit tout le temps Shin : c'est qu'une fille après tout. Il a raison. Et peut-être que s'il avait son assurance, ou l'allure de Nabo, ou le charisme de Jaewon, il aurait tenté sa chance tout à l'heure, mais il n'a rien de tout ça. — Si son chien avait pas crush sur Lumos elle m'aurait même sans doute jamais adressé la parole. C'est à toi qu'on laisse des numéros sur des serviettes, moi ça m'arrive jamais ce genre de truc. »





 
Where is my angel? The end of a tiring day. Someone come and save me, please. Is overshadowed by a sigh. I guess everyone's happy. Can you look at me? 'Cause I am blue and grey
Seo Kenshin
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t11927-seo-kenshin-idc99810
ANIMATION ✺ do you want to play a game?
UNE P'TITE PHOTO ? : FAHRENHEIT 451 ; (( can you )) 45796c6e2e5c17166890bfa16cc22232
AVATAR : TCHOIN CITY ( paraît que c'est affectueux. mdr. )
POINTS : 465
MESSAGES : 2737
NOUS A REJOINT LE : 13/10/2021
AGE : 21
FAHRENHEIT 451 ; (( can you )) Empty
(#) Sujet: Re: FAHRENHEIT 451 ; (( can you ))   FAHRENHEIT 451 ; (( can you )) EmptyDim 10 Juil - 16:55

Fahrenheit 451

✩ ○.⋆☽ ⋆.○ ✩

when I talk to my friend,
I talk about you


Son soupir est à la hauteur de sa déception mais il sait qu’il ne faut pas brusquer ce genre d’évènement car si leurs âmes sont jumelles, leurs personnalités elles, sont opposées.
« J’en espérais pas autant mais tu vois, t’as de l’idée. Faut juste que tu lâches le frein que t’as… » Il mime une arme à feu avec ses doigts, sa main fait un aller-retour entre le milieu de son front et sa poitrine. « Je sais pas où ça bloque mais dans le doute. » Il flingue les deux pour un meilleur renouveau.
« Mais cette fille ou une autre, je m’en branle moi. Je t’ai largué là-dedans pour te redonner un peu confiance. Je sais ce que tu penses de toi mais tu te trompes. » À son allusion aux numéros sur les serviettes, il s’esclaffe mais le son est très vite absorbé par un sourire attendri. « Ça t’arrive pas parce que tu vois pas quand on s’intéresse à toi. » Il se passe quelque chose dans le regard qu’ils s’échangent qui le contraint à regarder ailleurs. Un faux contact, comme deux câbles entortillés qui n’ont rien à faire ensemble mais quand il retrouve ses orbes noisettes, tout est à sa place.
Ça fonctionne mieux comme ça.
« Lumos c’est un prétexte, je vais pas te dire qu’elle est amoureuse mais c’est sûr y’a un truc. Tu devrais écouter, toi qui arrête pas de vanter mes talents de don juan. Merde, on raté l’arrêt. On descend là. » Il tire sa manche au niveau du coude pour lui faire lâcher le triangle.

Dehors, une légère brise de nuit d’été. Sans vérifier si c’est la bonne direction, Shin part sur la droite mais Kyu vérifie le plan de la ville sur son smartphone. Il lui indique qu’ils se sont trompés alors il corrige leur chemin.
« Tu as un bon sens de l’orientation, une qualité. » Il commence à les énumérer en les comptant sur ses doigts. « Tu es le meilleur ami du monde, le mien. » Il chiffre ça comme deux qualités en une. « Tu sais écouter les gens et en plus t’en as vraiment quelque chose à faire. Moi j’écoute et pas et je m’en fous. » Ses phalanges continuent de se déplier les unes après les autres, ses sourires s’agrandissent tandis que les rougeurs du signe d'eau s'élargissent. « T’es beau, t’es riche et t’es plus intelligent que Jaewon et moi réunis. Ce dernier point je te l’accorde, plus de la moitié de la population l’a aussi mais je tenais à l’ajouter quand même. Tu es de bon conseil même si je trouve que les miens sont mieux. Ok ok, fais pas cette tête. Disons que c’est discutable. Et tes défauts sont aussi des qualités que j’aime, ce qui fait de toi un humain très cool qui se complique trop la vie. » Il valide ses propres propos en hochant la tête pour lui-même avec un sourire errant qui semble avoir pris perpétuité sur sa bouche. « Tu vois ce que je veux dire ? »
Et quand il se l’entend demander, il devient lui-même incertain de la réponse.




†I wanna be your slave, i wanna be your master, I wanna make your heart beat Run like rollercoasters. I wanna be a good boy, I wanna be a gangster. I love you since this morning Not just for aesthetic.I wanna touch your body, So fucking electric.
Jung Mikyu
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t12115-jung-mikyu-bis_kyu#355362
ANIMATION ✺ do you want to play a game?
UNE P'TITE PHOTO ? : FAHRENHEIT 451 ; (( can you )) Db592f53b8162b29e00edcbed955fa84
AVATAR : THE FIVE STAR MICHELIN ( skz sunshine ; Lee Felix )
POINTS : 599
MESSAGES : 2725
NOUS A REJOINT LE : 14/11/2021
AGE : 22
FAHRENHEIT 451 ; (( can you )) Empty
(#) Sujet: Re: FAHRENHEIT 451 ; (( can you ))   FAHRENHEIT 451 ; (( can you )) EmptyMar 19 Juil - 23:38

Fahrenheit 451

✩ ○.⋆☽ ⋆.○ ✩

when I talk to my friend,
I talk about you


C'est faux -- qu'il rétorque du regard sans parvenir à le formuler avec de vrais mots, la lueur lune décroit jusqu'aux lèvres qui se fendent d'un demi-sourire, il y met du sien pour é c o u t e r et concevoir ce que Shin tente d'émettre comme une évidence. Ce qui est évident pour lui ne l'est jamais pour Kyu. « — Dis, tu sais comment il termine Don Juan ? » plaisante-t-il pour éviter de s’appesantir sur ce qui le ronge de l'intérieur, la vague est légère, le ton ricane sur la même fréquence que le sien, c'est toujours plus facile de se laisser porter par sa bonne humeur mais lorsqu'il se retrouve seul, ses mauvaises pensées reviennent constamment corroder les artères jusqu'à repolir l'encéphale en une image déformée. Avoir Shin avec lui refaçonne l'espace, il chasse les ombres coupantes à coup d'éclairs, il pétille de ses yeux à sa bouche et ne laisse pas de place au reste.
Il voudrait lui dire, que ce n'est pas qu'il ne voit pas, comme il semble le penser, au contraire, dés qu'il prend le risque d'y croire [ [ rien qu'un peu ] ] ça lui explose au nez. La bulle savonneuse et glissante de son petit fantasme à l'eau de rose sent bon l'espoir et les idylles a v o r t é e s, pour Shin elle mousse jusqu'à lui piquer les yeux, il souffle dessus en un éclat de rire et passe à la prochaine sans un regard en arrière. Kyu lui, tente de s'en saisir délicatement mais parvient à peine à l'effleurer avant qu'elle n'éclate. Il aurait un tas de noms à lui citer, à commencer par celui qu'il a inventé pour lui.

« — C'est pas moi qui ai un bon sens de l'orientation, c'est toi qui vas n'importe où ! Si je te suis on est parti pour errer dans Séoul jusqu'à l'aube. L'agrippant au poignet il l'empêche de rallonger leur route de plusieurs dizaines de minutes, le traînant à sa suite dans la direction opposée, — C'est pas une qualité ça ! Mais j'avoue que j'ai une patience à toute épreuve. Le rire laisse place à une expression dubitative, le sourcils s'arque jusqu'à la naissance de ses racines quand Shin reprend la parole : — Ouais ben tu devrais pas t'en vanter, tout à l'heure t'as carrément coupé la parole à Sehun pour placer ton anecdote, j'ai bien cru qu'il allait t'envoyer son dakkalguksu dessus. Il se demande même s'il s'en est rendu compte, et quand même bien il l'aurait remarqué ça ne l'aurait sans doute pas empêché de garder la parole, concentrant l'attention de sa gestuelle vive, de son rire criard, prêtant l'oreille à droite et à gauche pour mieux rebondir à son tour des plaisanteries échangées. Personne ne lui en tient jamais rigueur tant il parvient vite à chasser les contrariétés d'un revers de la main, il force l'affection au creux de leurs joues ou de quelques flatteries qu'il sait faire sonner comme des trêves.

Il n'a pas besoin d'investiguer pour savoir que ce n'est pas ce qu'il est en train de faire avec lui, les compliments qui débordent de ses lippes, les étincelles que lancent ses orbes, les caresses musclées fusant de ses doigts, rien n'est fabriqué tout est authentique. Dans le bon et dans le brutal, Shin ne prend pas jamais la peine d'arrondir les angles ou de mâcher ses mots, à quoi bon ? Ceux qui se prêtent au jeu l'acceptent, les autres peuvent bien partir il ne les regardera même pas faire. Encore quelque chose qu'il lui envie.

Hmm Hmm sa tête acquiesce mais ses orbes ne suivent pas le mouvement, fixées sur la nébuleuse à moitié cachée par de gros cumulus d'encre, il se perd dans la contemplation du ciel nocturne mais il n'y a presque rien à voir, toutes les étoiles semblent cachées ce soir. — Ça serait vachement bien si tout le monde pouvait me voir comme toi. si le monde pouvait m'aimer comme toiMais j'aurais tellement de rendez-vous qu'on aurait même plus de temps pour se voir ! reprend-t-il le rictus creusant la fossette.
Et puis... cette fois, les épaules se haussent au prochain feu rouge, — On a pas vraiment besoin de copine, si ? ... Tu te rappelles de Park Heejin en quatrième ? Elle t'avait fait ces biscuits en forme de chat pour la Saint Valentin... T'es sortie avec elle trois jours... Quand je suis venu te chercher après les cours, elle s'est moquée de mes tâches de rousseur avec ses copines, il pleuvait.. Je me souviens bien parce que tu les as poussé toutes les trois dans une grosse flaque d'eau. Et après t'as dit... Le feu finit par passer au vert, quelques voitures s'arrêtent tandis qu'il se tourne vers lui, l'ombre d'un sourire éclot aux babines. — T'as dit que de toute façon, les filles c'était nul. Qu'on avait pas besoin d'elles, qu'on a besoin que de toi et moi. » Chaque fois qu'ils s'en sont éloignés ils y sont revenus, après Hyewon, et Liliane, et même Maeum, peut-être que Boram lui plait, et peut-être même que quelque part, la réciprocité existe et que Shin a vu juste depuis le début, mais peut-être aussi, qu'il n'a pas besoin de savoir.






 
Where is my angel? The end of a tiring day. Someone come and save me, please. Is overshadowed by a sigh. I guess everyone's happy. Can you look at me? 'Cause I am blue and grey
Contenu sponsorisé
FAHRENHEIT 451 ; (( can you )) Empty
(#) Sujet: Re: FAHRENHEIT 451 ; (( can you ))   FAHRENHEIT 451 ; (( can you )) Empty
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: seoul :: Itaewon
Sauter vers: