1234
VISION OF DIVISION. ❜ (masa)

i
HUNDRED MILES 2022 © L'ensemble du forum et de son contenu est la propriété de kernel, fayrell, nuits polaires et celestial wonders et/ou des membres initiateurs. Bannière par NUITS POLAIRES et codage réalisé par CELESTIAL WONDERS. Toute copie totale ou partielle est interdite sans accord préalable. merci de respecter notre travail ❤︎



 
⊱ hundred miles c'est un forum réel asiatique city/universitaire basé à Séoulune réponse par mois minimum — Avatars occidentaux bienvenus ! — Taille des avatars 200*320pxUne semaine pour finir sa présentation — Pas de prise de tête, rien que du love. That's all folks ٩(^ᴗ^)۶
Le Deal du moment : -37%
Couette 2 places (220×240) – Polyester ...
Voir le deal
29 €

 :: seoul :: Gangnam :: Résidences
Partagez

 VISION OF DIVISION. ❜ (masa)


Yuh Hara
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t12631-yuh-hara-harabella#371405
STAFF ✺ l'as de trèfle qui pique ton coeur
UNE P'TITE PHOTO ? : VISION OF DIVISION. ❜ (masa) 939df700bc332c66496e191c12c3e543dbb92531
AVATAR : kim jennie, blackpink.
POINTS : 824
MESSAGES : 768
NOUS A REJOINT LE : 13/10/2020
VISION OF DIVISION. ❜ (masa) Empty
(#) Sujet: VISION OF DIVISION. ❜ (masa)   VISION OF DIVISION. ❜ (masa) EmptySam 21 Mai - 14:11

VISION OF DIVISION.


·   . * ✵  *  ✷   ·


SUMMER '19, approximately one week after the disaster.

les derniers jours avaient été rudes, plus déroutants qu'à l'accoutumée. hara faisait mine de ne pas s'en soucier, mais au fond de son esprit, les pensées déconcertantes s'accumulaient, travaillaient terriblement la demoiselle, plus qu'elle ne l'aurait pensé. seulement, elle ne l'admettrait jamais, excessivement décidée à oublier les péripéties de la semaine passée, épisode qu'elle souhaitait définitivement rayer de son existence déjà si compliquée. camping entre amis tournant au désastre, sa vie devenant aussitôt plus mouvementée, mais davantage ébranlée. un accident épouvantable déchirant l'entente de quatre amis qui semblaient aux yeux du monde moins soudés qu'on ne l'aurait cru, dévouement qui s'effondrait en l'espace de quelques instants. et un pacte sellé pour toujours : ils ne diraient rien sur l'accident qu'ils avaient malheureusement provoqué. oui, elle avait vécu un événement bouleversant, mais la promesse de rester dans un mutisme constant sur ce qui était arrivé la rendait satisfaite, voire presque euphorique. il ne lui arriverait rien et elle était hors de danger, c'était le plus important. (oh, hara ne pensait qu'à elle, égocentrisme terrible, bien trop présent chez la belle fugitive.)

la voûte céleste allait bientôt se peindre dans le ciel ; l'hélianthe dardait le sol de ses derniers rayons bienfaiteurs. le soleil se coucherait, tandis qu'elle, s’engouffrait nonchalamment dans l'immense maison qu'elle partageait dorénavant avec la ribambelle de frères et sœurs - qu'elle ne connaissait pratiquement pas -. ils étaient probablement le plus grand de ses malheurs, et elle rêvait tous les jours d'une simple chose : quitter cet enfer pour aller en rejoindre un autre, tout aussi douloureux, probablement, mais moins énervant. hara porta un instant la cigarette éphémère qu'elle avait dégoté quelques secondes plus tôt dans son sac à main à ses lèvres, ignorant les paroles indescriptibles de sa plus jeune sœur qu'elle avait croisé non loin de l'entrée, cadette abusivement agaçante, qui avait ce subtil don de la mettre sur les nerfs dès qu'elle apparaissait devant ses prunelles, comme tous les autres membres de sa famille. les yeux étaient levés au ciel, dans un geste horripilant, hara désormais irritée. elle ignorait volontairement tout des échos sonores (inaudibles !) de la plus jeune, totalement apathique, et disparaissait aussitôt dans un nuage de fumée momentanée, montant les marches de l'imposant escalier en marbre menant au lieu de ses convoitises. les yeux rivés sur la porte de sa chambre – dont la lumière était allumée -, celle qui surplombait la première partie de l'étage, la musicienne remarqua qu'elle était entrouverte, désarroi immédiat. hara fermait constamment sa porte. peu importe la situation. car elle souhaitait toujours soigneusement éviter qu'on vienne s'immiscer dans ses affaires, et particulièrement sa fratrie démoniaque. —  la subtilité c'est pas encore ça. que hara lâcha dans un soupir condescendant. — LE PROCHAIN QUE JE CHOPPE A FOUILLER DANS MA CHAMBRE FINIRA PROBABLEMENT EN PLEURS, C'EST COMPRIS ? criait-elle pour qu'on l'entende à travers les murs, vague de frustration l'animant soudainement. et lentement elle s'engouffrait dans l'antre, avec un semblant de précaution.





don't need a relationship i'll never soften my grip,
Shim Masa
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t12164-shim-masa-woooosa#357270
STAFF ✺ send haechan pics ♡
UNE P'TITE PHOTO ? : VISION OF DIVISION. ❜ (masa) Tumblr_pr17j609Jo1sncr8bo7_250
AVATAR : lee donghyuck, haechan.
POINTS : 1050
MESSAGES : 1029
NOUS A REJOINT LE : 26/03/2021
AGE : 22
VISION OF DIVISION. ❜ (masa) Empty
(#) Sujet: Re: VISION OF DIVISION. ❜ (masa)   VISION OF DIVISION. ❜ (masa) EmptyMar 16 Aoû - 17:52

VISION OF DIVISION.


·   . * ✵  *  ✷   ·


SUMMER '19, approximately one week after the disaster.

c'était le bordel dans ta tête depuis l'événement qui avait changé ta vie, vos vies, masa. peu importe ce que tu faisais pour étouffer ces images, il n'y avait que la vision de sa chute et son expression qui te parvenait, la culpabilité te remontant à la gorge depuis ce soir-là. tu n'arrivais pas à passer à autre chose, peu importe ce que tu faisais pour essayer d'oublier. et toi, masa, incapable de faire face à personne, tu avais disparu sans un mot. d'une habitude qui te prenait dès que ta vie était gravement perturbé, tu t'étais réfugié loin de tous, dans ton studio. dire que tu étais terrifié à l'idée qu'on découvre les mensonges que vous aviez témoignés aux autorités serait un euphémisme. ce n'était qu'un accident, que vous aviez affirmés. ce n'était qu'un malheureux accident qui n'aurait pu être prévenu... si seulement vous n'étiez pas en cause de sa chute. à jamais, son expression était gravé dans l'encéphale, tu étais hanté par cette lueur trahie et effrayée au fond de ses yeux. et de son cri, masa. ce hurlement perçant, tu l'entendais clairement, même une semaine après les faits et ça te glaçait le sang. si seulement vous n'aviez pas agit sur un coup de tête, rien de tout ça ne se serait déroulé. égoïsme à son apogée de la part de gamins inconscients qui, d'une entente, avait fait la promesse de ne jamais dire un mot de ce qui s'était réellement passer, au bord de cette falaise. négligence ignoble dont tu ne parvenais plus à mettre de côté, après quelques jours loin de la société, tu y retournais pour une seule raison : confronter l'insupportable hara qui refusait de répondre à tes messages.

irritation qui se faisait entrevoir au fil des messages, d'un gamin qui implorait une rencontre pour établir une nouvelle discussion, car ça t'étais inadmissible, masa, de voir votre groupe se dissoudre aussi facilement après ce qui s'était passé. n'était-ce pas suspect de vous voir vous séparer, tout juste après le drame ? ou peut-être était-ce la rancoeur de cet abandon inattendu qui te faisait réagir de la sorte ? animosité et refus d'accepter qu'on te jette comme un déchet, la trahison qui te rendait incapable de laisser cette amitié se perdre dans le passé. pas sans résistance, pas sans affront de ta part. ton impatience connaissait une limite et ultérieurement ton courage surpassait ton envie de vivre, surtout de l'idée que tu avais pour contraindre hara de te parler. car de tes atouts que certains pourraient trouver douteux, tu t'étais infiltré à l'intérieur de son domicile, échappant de justesse de te faire remarquer par l'un des gamins. le palpitant cognant beaucoup trop rapidement contre ton torse, tu t'étais glissé à l'intérieur de sa chambre, soulagé à l'idée que tu n'étais pas tombé sur elle dès à présent. ta nervosité te faisait marcher d'un bout à l'autre dans l'attente de son arrivée, mais dès le moment où tu avais entendu l'éclat de voix à travers la porte que tu avais oublié de fermer, tu t'étais figé, les iris posés sur la porte qu'on ouvrait doucement. sur le coup, tu n'avais pas pensé à ce que tu allais lui dire. en réalité, tu redoutais ce moment. c'était bien toi d'agir impulsivement, mais c'était la seule façon dont tu avais trouvé pour qu'elle ne t'ignore pas. et tu détestais qu'on t'ignore, masa. pourquoi tu ne réponds pas à mes messages ? question qui allait droit au but, sans bonsoir ni politesse, sans attendre qu'on te remarque ou qu'on réagisse à ta présence. froideur dans le ton de ta voix, tu étais un peu trop brave, sur le coup. t'espérais simplement qu'elle n'allait pas réagir de façon excessive, même si t'étais dans le tort. tu pouvais bien espérer, si ?




while it is better to be loved than hated, it is also far better to be hated than ignored.
Yuh Hara
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t12631-yuh-hara-harabella#371405
STAFF ✺ l'as de trèfle qui pique ton coeur
UNE P'TITE PHOTO ? : VISION OF DIVISION. ❜ (masa) 939df700bc332c66496e191c12c3e543dbb92531
AVATAR : kim jennie, blackpink.
POINTS : 824
MESSAGES : 768
NOUS A REJOINT LE : 13/10/2020
VISION OF DIVISION. ❜ (masa) Empty
(#) Sujet: Re: VISION OF DIVISION. ❜ (masa)   VISION OF DIVISION. ❜ (masa) EmptyJeu 15 Sep - 15:03

VISION OF DIVISION.


·   . * ✵  *  ✷   ·


SUMMER '19, approximately one week after the disaster.

elle marchait avec calme, prenant les dispositions nécessaires pour confronter l'intrus. et soudainement, il parla. il n'était plus l'étranger. voix trop familière pour qu'elle puisse tenter quoi que ce soit, y compris un mouvement de défense qui aurait pu faire des dégâts matériels. hara pouvait la reconnaître entre milles, ton grave, qui était terriblement distinctif, unique, différent de tous ceux qu'elle connaissait bien. masa, le meilleur ami entêté. lentement elle serrait les poings, déjà épuisée à l'idée d'avoir une conversation avec la personne qu'elle redoutait sans doute le plus cette dernière semaine. prière qu'il s'en aille s'effectuant mutinement. — pas de bonjour, tu as envie que je m'énerve définitivement ? j'ai cru que c'était mon grand frère. et ce triple idiot l'aurait regretté, de s'être immiscé dans sa chambre, son antre personnelle, sans son autorisation. avec masa c'était différent. elle était habituée, escapade silencieuse que son meilleur ami s'accordait depuis qu'ils s'étaient rencontrés, dès qu'il avait besoin de la voir et qu'elle n'était pas joignable. ça l'amusait constamment, qu'il débarque à l'improviste sans jamais la prévenir, à risquer d'être le sujet des ragots de sa fratrie ou de subir les foudres de son père. seulement, aujourd'hui, l'audace du garçon avait un goût changé, particulièrement amer pour la demoiselle qui se tenait maintenant debout face à lui. c'était simple, elle ne voulait pas de lui ici. — t'es pas le centre de mon attention masa. elle tirait lentement sur la cigarette portée à sa bouche, piégeant l'audacieux personnage dans un cercle de fumée. mots lancés dans un soupir presque agacé, froideur du garçon qu'elle n'appréciait momentanément pas. balivernes, elle mentait aussi bien qu'elle respirait. hara ne pouvait feindre de ne pas avoir lu ses - trop – nombreux messages, gamine qui était constamment collée à l'écran de son téléphone, particulièrement ces derniers jours. elle savait ce qu'il voulait lui dire, elle savait pertinemment de quelle chose il voulait parler et hara avait jusqu'ici réussi à soigneusement éviter la conversation fatidique. elle comptait bien en rester là, suffisamment agacée par l'attitude de son meilleur ami. il espérait la confronter ? la contraindre à parler de l'accident – désastre – qu'ils avaient provoqué ? non. impossible. elle ne comptait pas le faire. elle ne voulait pas le faire et il allait devoir argumenter avec un mur, ou sa légendaire humeur de glace. — j'avais des choses à faire. conversation détournée soigneusement, geste habituel, tradition qu'elle perpétuait frénétiquement quand hara souhaitait se sortir des échanges éprouvants, ou émotionnels. alors elle levait subtilement ses immenses sacs de shopping comme des haltères. sourire aquilin se dessinant joliment sur son visage de porcelaine, elle était fière la menteuse, trop. — je me suis acheté des nouvelles toiles ! oh et il faut absolument que je te montre la superbe robe trouvée chez saint laurent. dépenser le surplus d'argent du paternel inutilement, toujours davantage, sans jamais s'arrêter. c'était l'un de ses plus gros défauts, hara était une gamine superficielle (ce qu'on avait toujours colporté sur elle, et la brunette ne faisait rien pour arranger sa réputation), lolita, mais au moins, elle avait du goût. en revanche, son plus grand talent était d'oublier volontairement les lourdes erreurs qu'elle avait commises dans sa triste vie. voulant la rendre moins cassée, enlever les trous béants de drames qui abîmaient lentement son âme égarée, peindre son existence d'une aura plus brillante, d'une douceur immaculée. et lui, masa, qu'allait-il faire à présent ? la sermonner ? qu'il ose.





don't need a relationship i'll never soften my grip,
Shim Masa
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t12164-shim-masa-woooosa#357270
STAFF ✺ send haechan pics ♡
UNE P'TITE PHOTO ? : VISION OF DIVISION. ❜ (masa) Tumblr_pr17j609Jo1sncr8bo7_250
AVATAR : lee donghyuck, haechan.
POINTS : 1050
MESSAGES : 1029
NOUS A REJOINT LE : 26/03/2021
AGE : 22
VISION OF DIVISION. ❜ (masa) Empty
(#) Sujet: Re: VISION OF DIVISION. ❜ (masa)   VISION OF DIVISION. ❜ (masa) EmptyDim 6 Nov - 16:48

VISION OF DIVISION.


·   . * ✵  *  ✷   ·


SUMMER '19, approximately one week after the disaster.

tu avais l’impression qu’elle ne prenait rien au sérieux, hara, tandis que tu te retrouvais à angoisser à chaque moment qui passait. figé dans l’instant même où le bordel avait ruiné votre groupe, chacun partie de votre côté après l’incident, laissant derrière qu’une promesse : ne jamais révéler la vérité de ce qui s’était passé. ils auraient dû prendre en compte ta nature anxieuse et comprendre que tu n’arriverais pas à être laissé à toi-même immédiatement après les faits. ton réfuge et ta solitude n’était que temporaire, pourtant, le groupe n’était plus et toi, t’étais perdu. c’était à celui qui n'était plus là que tu pensais, celui qui était dans le coma. bonjour. que tu lui lançais d’un ton résigné. contente ? il y avait une fine ligne et il semblait que tu étais prêt à la croiser, si ça te donnait l’occasion d’avoir son attention. elle avait eu droit aux bonjour, bonsoir et bonne après-midi durant les derniers jours, alors que tu lui envoyais des messages dans l’espoir qu’elle te donne un signe de vie, quelque chose qui te faisait savoir que tu n’étais pas seul. mais, fallait croire qu’elle était déterminé à ignorer le problème, tandis que tu voulais le contraire. ses mots allaient droit au but, ses mots piquaient, mais tu le dissimulais du mieux que tu le pouvais en croisant les bras, le visage tourné pour éviter la fumée qu’elle déferlait sur ta personne. cette froideur ne te ressemblait pas, de ton accoutumance d’être ce qu’on voulait de toi, d’effacer ta personnalité pour qu’on t’apprécie. tu tournais le dos à cette idée, pour une fois. parce que tu avais un but et tu n’allais pas quitter l’endroit avant d’avoir une discussion. gamin entêté, gamin effrayé de ce qui allait se passer dans les semaines, les mois à venir. il n’y avait qu’une question qui te passait par la tête : qu’est-ce qui se passerait lorsqu’il se réveillera ? vous allez faire quoi ? les mensonges de votre trio, pulvérisé à la seconde où il se réveillera. et vous ? condamnés. tu étais le seul qui s'en inquiétait, de ce que tu voyais. c’est convenable, d’avoir des choses à faire, tu ne crois pas ? accusation légitime, de ton agacement de voir hara se foutre éperdument de la raison de ta visite. si, autrefois, tes incursions fréquentes étaient appréciées, ce n'était pas le cas à présent et elle te le faisait savoir. ça serait mentir de dire que tu n’étais pas blessé par son attitude, mais l’énervement que tu avais contre la situation qui se déroulait devant tes yeux prenait le dessus. wow… que tu soufflais d'un ton sarcastique. des toiles et une robe saint-laurent… j’avais oublié à quel point tu étais matérialiste, hara. t'en oublies même tes principles. amertume qui se dévoilait, tu avais soupiré en détournant finalement les prunelles de la brunette. allais-tu abandonner et quitter les lieux, vu le manque d'intérêt qu'elle te portait ? non. je ne pars pas avant qu'on parle. sérieusement. pas de tes achats inutiles ou de tes dernières oeuvres d'art. si seulement elle t'accordait son sérieux, ne serait-ce qu'une minute... tu ne serais pas aussi insistant ou vicieux dans le choix de tes paroles.




while it is better to be loved than hated, it is also far better to be hated than ignored.
Contenu sponsorisé
VISION OF DIVISION. ❜ (masa) Empty
(#) Sujet: Re: VISION OF DIVISION. ❜ (masa)   VISION OF DIVISION. ❜ (masa) Empty
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: seoul :: Gangnam :: Résidences
Sauter vers: