1234
I M P A C T -- (kenyu)

i
HUNDRED MILES 2022 © L'ensemble du forum et de son contenu est la propriété de kernel, fayrell, nuits polaires et celestial wonders et/ou des membres initiateurs. Bannière par NUITS POLAIRES et codage réalisé par CELESTIAL WONDERS. Toute copie totale ou partielle est interdite sans accord préalable. merci de respecter notre travail ❤︎



 
⊱ hundred miles c'est un forum réel asiatique city/universitaire basé à Séoulune réponse par mois minimum — Avatars occidentaux bienvenus ! — Taille des avatars 200*320pxUne semaine pour finir sa présentation — Pas de prise de tête, rien que du love. That's all folks ٩(^ᴗ^)۶

 :: seoul :: Hongdae
Partagez

 I M P A C T -- (kenyu)


Jung Mikyu
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t12115-jung-mikyu-bis_kyu#355362
ANIMATION ✺ do you want to play a game?
UNE P'TITE PHOTO ? : I M P A C T -- (kenyu) Db592f53b8162b29e00edcbed955fa84
AVATAR : THE FIVE STAR MICHELIN ( skz sunshine ; Lee Felix )
POINTS : 865
MESSAGES : 2114
NOUS A REJOINT LE : 14/11/2021
I M P A C T -- (kenyu) Empty
(#) Sujet: I M P A C T -- (kenyu)   I M P A C T -- (kenyu) EmptyDim 17 Avr - 19:25

I M P A C T

✩ ○.⋆☽ ⋆.○ ✩

they say before you start a war,
you better know what you're fighting for.

Les onyx se déchirent au fracas des combats qui s'éveillent -- c'est la mêlée, c'est la fougue, c'est le sang, un partout balle au centre il n'est plus question de le jouer à la loyale, dans les tunnels sombres de dissimulent les derniers remparts de leur défense poussée à ses limites e t r ê m e s [ dans la victoire il se déchaîne ] elle l'aveugle, s'éprend de ses plus bas instincts pour le dessiner dominant, Kyu le sait ce n'est plus qu'une question de minutes. À ses refus de coopérer il rétorque par un désir de vengeance - conquérant - les babines se retroussent sauvages et carnage. Sur leurs fronts ruisselle la sueur d'efforts enchaînés, stratégie guerrière qui l'essouffle et le tend lorsqu'il surgit d'un hurlement triomphant -- au diable la paix, aux armes face à l'outrage.

puisqu'il a refusé de s'associer
il sera vaincu

Les poils se hérissent, on se chasse, se tire dans les pattes, les éclaboussures souillent les murs de leurs couleurs criardes : du bleu, du jaune, du rouge, ça pète hémoglobine à la rétine. « — Minho derrière toi ! » la bouche s'anime trop tard, les paupières se ferment un instant par reflex quand il les rouvre le verdict est sans appel victoire de l'adversaire. Le jeu est terminé mais la bataille résonne encore des trompettes du prochain assaut, les esprits se félicitent avec plus ou moins de vantardise, le chef d'équipe fanfaronne, bombe le torse et fait son tour de liesse quand les éclats fleurissent ici et là, Minho s'excuse de sa dernière envolée crevée qu'il n'a pas su anticiper. Froncement de sourcils précurseur des morsures à venir [ de la gorge aux tympans gronde l'orage ]  « — Te fais pas de bile pour ça, t'as bien joué hyung ! commente-t-il un rictus rassurant au bord des lippes, le bras autour de ses épaules pour renforcer l'encouragement, panser la défaite — ... et puis tu pouvais rien faire, Shin adore attaquer par derrière. C'est son truc. » si les rires agités étouffent le ton mauvais et la prunelle qui injure, il sait qu'il a fait mouche et visé j u s t e.

❝ provoque-moi donc encore un peu,
vois où les rafales de ta rage nous poussent.

La réplique fuse [ [ accidentelle ] ] aussi bien qu'accidentée le barillet est plein de petits trahisons criblées de faux sourires, il y a les enjeux d'une entente publique, d'une prétendue sérénité qui ne se fissurera pas - S P L A S H - visqueuse giclée s'éclatant sur son gilet de protection à moitié retiré, la pupille fait un aller-retour de la tâche verdâtre à ses yeux calibrés pour l'affrontement « — T'as la gâchette vachement facile aujourd'hui ! la foule est humide sur leurs étincelles, s'il ne détestait pas tant les esclandres devant spectateurs il aurait lui-même braqué dans sa direction pour lui renvoyer un geyser indigo en pleine face sale conOn se calme, il a pas fait exprès, le coup est parti tout seul » tu parles ! même Jaewon ne croit pas les propres mots qui sortent de sa bouche, Kyu manque de protester lasse de le voir toujours prendre sa défense, la bouche se déforme, boudeuse, extirpant un soupir faisant office de trêve momentanée.  

Sur le chemin du retour les conversations s'entremêlent sans jamais totalement se donner la réplique, profitant des autres présences pour se distancer, le groupe d'amis se dissout au fil des minutes qui s'écoulent, chacun rejoignant des plans de soirées au quatre coins de la ville, laissant le trio habituel avaler les derniers mètres côte à côte « — C'est à quelle heure ton rencard ?Dans vingt minutes, je vais avoir tout juste le temps de prendre une douche.Tu nous rejoins après ? [ ... ] » retrouvailles convenues autour de quelques bières une fois son date "expédié" au grand bonheur des deux autres, Kyu se mute dans le silence laissant Shin étirer le dialogue d'une façon qui lui semble évidente mais que Jaewon, même après des années de pratique, peine encore à contourner, les plaisanteries résonnent dans son dos tandis qu'il s'est déjà mis en marche vers sa station.

« — Ça va, tu t'amuses bien ? » e n f i n seuls loin des réserves face aux autres, de la bonne ambiance à ne surtout pas ébranler, le regard est revolver et la détente prête à lâcher -- indicatif présent pas du tout anodin, il connait trop bien ses méthodes pour ignorer son jeu, mais c'est toujours avec l'ennemi qu'il le voit faire, si rarement avec lui.




 
Where is my angel? The end of a tiring day. Someone come and save me, please. Is overshadowed by a sigh. I guess everyone's happy. Can you look at me? 'Cause I am blue and grey
Seo Kenshin
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t11927-seo-kenshin-idc99810
ANIMATION ✺ do you want to play a game?
UNE P'TITE PHOTO ? : I M P A C T -- (kenyu) 45796c6e2e5c17166890bfa16cc22232
AVATAR : TCHOIN CITY ( paraît que c'est affectueux. mdr. )
POINTS : 810
MESSAGES : 2137
NOUS A REJOINT LE : 13/10/2021
AGE : 21
I M P A C T -- (kenyu) Empty
(#) Sujet: Re: I M P A C T -- (kenyu)   I M P A C T -- (kenyu) EmptyJeu 28 Avr - 15:38

I M P A C T

✩ ○.⋆☽ ⋆.○ ✩

they say before you start a war,
you better know what you're fighting for.

« Te fais pas de bile pour ça, t'as bien joué hyung ! S’il avait bien joué, vous auriez gagné. » Il a un demi-soleil qui rougeoie en guise de sourire, il crame plus qu’il ne rayonne et c’est tout le but. Ses équipiers éclatent d’un rire collectif, ils le croient encore dans la partie à taquiner leurs adversaires dans leur défaite mais Kyu sait que le jeu a arrêté d’en être un dès qu’il a refusé de faire équipe avec lui. — C’est un duel qui les oppose et qui se poursuit en coup bas bien rendus.
Kyu renvoie la balle, l’astre rouge se périclite, sa bouche ne sourit plus.
Il rétorque en lui passant devant d’un peu trop près, le bousculant sans avoir à le toucher. Il utilise ses armes contre lui, viens on fait semblant que tout ce qu’on se dit, ce qu’on se fait c’est pas intentionnel.
C’est comme ça qu’il se bat en public avec des coups de pied sous la table et les yeux qui continuent de suivre la conversation autour d’elle, comme si de rien n’était.
La bille perdue de peinture tapisse son gilet, dommage que ça soit dans une couleur qu’il apprécie. — Mange-toi ça.
« Désolé. »
Moi non plus, j’ai pas fait exprès.

Jaewon et Shin se quittent en marchant à reculons. Il lui donne ses derniers conseils de séduction, Jaewon lui répond que le premier qu’il mettra en application c’est de ne pas la lui présenter.
« T’es trop con ! » Il tape dans le vide, là où il aurait aimé le frapper. C’est une idiotie qu’ils perpétuent depuis qu’ils se connaissent, Jaewon fait semblant d’avoir été touché et boite en surjouant une douleur horrible.
Shin manque le trottoir dans son hilarité et pour le coup lui, tombe réellement à la renverse. Les rires doublent d’intensité et c’est sur ça, qu’il finit par les saluer pour de bon.
« Pourquoi tu m’as pas dit pour le trottoir ? » Car oui, pendant tout ce temps Kyu était là, dans le fond de la scène les bras croisés et le visage verrouillé par la contrariété.
« Kyu. » Il lui tend la main pour qu’il l’aide à le relever de sa chute. Le mal luné n’esquisse pas le moindre geste de rescousse, l’acteur prend ça à la dérision — comme tout, tout le temps — et lui saisit la main tout en le tirant vers le bas, ce qui l’oblige à faire contrepoids et à lui venir en aide.
« Ça va, tu t'amuses bien ?Tu veux dire dans la vie ou maintenant ? »
Il a dansé trop près de ses limites, a mis un pied dans une zone où tout ce qui fait qu’il est lui ne suffira pas à dissuader sa mauvaise lune de se remettre dans le bon axe. Celui où il pétille en myriade de petites lumières avec son humour et ses bras ouverts en demi-cercle avec un espace fait sur mesure pour qu’il le complète.
Non, Kyu ne veut pas être dans ce ciel étoilé ce soir. Toutes les trappes d’affection qu’il a à disposition ne suffiront pas à le sortir de cet état, c’est le moment de la confrontation.
« C’est pour la story ? »
Evidemment que c’est pour ça, c’est ce qu’il cherchait après tout. Il voulait le punir pour Maeum, pour la dague qu’il lui a plantée dans le dos en la côtoyant après eux.
Il le savait pourtant que c’est contre leurs règles.
Dans le broh code il n’y’a pas de sentence transcrite si on enfreint le règlement alors il a dû en inventer une qu’il juge plus ou moins à la même hauteur que son crime.
« On n’a pas couché ensemble, c’était juste sympa de la revoir. » De revoir cette fille dont il se fout, qui fait aussi partie de leur passé au même titre que Maeum.
Kyu avait eu le béguin pour elle, elle, elle avait le béguin pour Shin et lui, il l’a fait sortir de leur vie tous crocs dehors en mordant à la gorge tous ses espoirs d'un "peut-être eux."
Il a été la confronter quand il a su qu’elle manipulait l’amitié de son meilleur ami pour arriver à le séduire lui.
Mais ça c’est le passé, aujourd’hui elle est sympa pour lui faire de la peine, pour rééquilibrer le mal qu’ils se font à l’un et l’autre.
« Un peu comme toi et Maeum. »
Pourquoi perdre du temps ? Il l’a vu venir dès qu’il a joué sa story insta. Ils étaient en soirée à se partager un verre, pour filtre il y’avait de la séduction. Emoji coeur dans les yeux, emoji flammes dans les mains et emoji étincelles dans la manière dont il la faisait répéter un mot. Parce que sa manière de le dire était hilarante, story on repeat.
Complicité de théâtre pour une durée de 24h sur son compte, c’est moins que le temps qu’elle a compté pour lui.




†I wanna be your slave, i wanna be your master, I wanna make your heart beat Run like rollercoasters. I wanna be a good boy, I wanna be a gangster. I love you since this morning Not just for aesthetic.I wanna touch your body, So fucking electric.
Jung Mikyu
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t12115-jung-mikyu-bis_kyu#355362
ANIMATION ✺ do you want to play a game?
UNE P'TITE PHOTO ? : I M P A C T -- (kenyu) Db592f53b8162b29e00edcbed955fa84
AVATAR : THE FIVE STAR MICHELIN ( skz sunshine ; Lee Felix )
POINTS : 865
MESSAGES : 2114
NOUS A REJOINT LE : 14/11/2021
I M P A C T -- (kenyu) Empty
(#) Sujet: Re: I M P A C T -- (kenyu)   I M P A C T -- (kenyu) EmptySam 30 Avr - 1:23

I M P A C T

✩ ○.⋆☽ ⋆.○ ✩

they say before you start a war,
you better know what you're fighting for.

Il ne veut pas le relever, pas cette fois (pas comme ça) ❝ démerde-toi qu'hurlent les prunelles inquisitrices - accusatrices - et Shin s’exécute, obéit dans son plus bel habit du parjure ; il se hisse jusqu'à lui tirant sur son bras sans y avoir été invité. Pourquoi l'attendrait-il la (vaine) autorisation ? Il est chez lui partout et se sent à l'aise avec tout le monde. C'est bien ce que l'enfant des eaux lui reproche, les torrents s'agitent aux portes du myocarde -- malmené de vague rancune, il en a le mal de mer tellement il est amer. Il n'aime pas cette mascarade des prêtés et rendus, pourtant c'est bien lui qui l'impose, lui qui s'horripile des esclandres, des chahuts, des débâcles publiques qui aident à tout mettre à plat, dégueuler la rancune, amoindrir le trépas. Oui, la vérité est là, Kyu est hors-de-lui, il fulmine derrière l'apparence factice d'un calme tout contrôlé, d'une juste mesure dont il a le secret, on penserait à tort que ses bouderies sont passagères, que si la contrariété étire parfois ses traits elle n'est là que pour attirer l'attention de ses pairs. Faux.



l'attention de shin le brûle autant qu'elle l'irrigue
tout chez lui est source de conflit et d'angoisse
mais tout de lui est a d o r é avec ferveur


[ c'est ce qui est le plus rageur ]


Il est le seul remède à cet odieux coup-bas, porteur de la faute Kyu l'observe s'en repaître comme d'un délicieux repas -- celui de la vengeance, de l'offense, de la divine leçon dont il se croit détenteur. Il l'a déjà vu faire tant de fois, avec les autres il a constaté le relâchement de ses démons, une laisse toujours maintenue par ses propres doigts ❝ shin arrête, ne fais pas ça [ ne va pas là ] il faut le mesurer ou toutefois adoucir les paroles poison dont il peut abîmer les artères. Toujours le rictus jovial, toujours le mot pour rire il manie les ricochets de sa voix avec la dextérité d'un cracheur de feu ; si je peux te séduire, je peux te d é t r u i r e et je ne joue pas franc-jeu.  



aujourd'hui Kyu est sa cible toute désignée
et il est prêt à recueillir ses flèches



« — Non, tu crois ? ne pose pas des questions dont tu connais la réponse, Kyu s'impatiente, le sourcil s'arque si haut de cette évidence qu'il frise les mèches décolorées, le soupir las s'extirpe des lippes tandis qu'il fait volte-face et commence à marcher vers leur destination. Il le rattrape en quelque enjambées, il ne veut pas vraiment le semer, il n'arrive pas à rester stoïque devant tout ce que son acte implique alors il marche, il marche pour se donner un peu de constance, il marche pour permettre à ses pensées de se rejoindre en file indienne, mettre un peu d'ordre dans les émotions pèle-mêle, Shin a le chic pour shooter dedans comme dans un ballon sur son chemin (c'est que ça doit l'amuser ?) — Ouais ok, c'est cool... non c'est pas cool. Tout de son attitude le traduit : des mots qu'il marmonne et se détachent difficilement, au coin de ses yeux bifurquant sur les passants pour éviter de le regarder l u i... tape-la toi pour ce que j'en ai à faire. » à peine articulé, soufflé entre son menton et son sweat il n'est pas bien sûr qu'il ait même pu l'entendre.
Sa voix, bien plus forte que la sienne, vient tout recouvrir, il parle de Maeum finalement c'est plus rapide qu'escompté, Kyu ne sait pas s'il préfère ou si ça lui déplaît.
Ça a le mérite d'arrêter son pas pressé, parce que c'est officiel, officiellement balancé à sa tête avec l'effet voulu, derrière ses tâches de rousseurs la contrariété laisse place au doute, le doute à la colère, et Colère se teinte d'une incompréhension palpable, d'un ❝ pourquoi dont il craint d'entendre la réponse : « — T'as dit que t'étais ok pour Maeum... commence-t-il incertain des sms échangés, il n'invente rien il sait, lui qui relit, qui décortique, qui se complet dans le passé de mots échangés, d'étreintes nostalgie, de rires aux teintes sépias. Il connait tout par cœur. — ... T'as dit que tu t'y ferais. Mais tu t'y fais pas du tout hein ? Alors, ça va être notre truc maintenant ? On ment et on se venge ? »

Peut-être bien qu'ils ne sont plus dans cette case [ [ spéciale ] ] où tout est pardonnable avant même faute commise, depuis ce jour où il ne l'a pas pardonné. Est-ce que désormais ils comptent les points ? « — Vraiment, je te déteste quand t'es comme ça. » crache-t-il l'iris défiant la sienne, mensonge ou vérité partielle, tout ce qu'il déteste chez lui il l'aime -- c'est pas tant la story, c'est pas tant la fille, qui est-elle même ? Une ombre de passage dont il se souvenait vaguement des contours, brève idylle naissante cabossée contre les parois de l'indifférence qu'elle lui destinait. Il déteste tout ce qu'elle lui rappelle, il hait que Shin ait senti le besoin de l'utiliser pour l'atteindre, il exècre les vérités que renferment leurs échanges même dans ce présent.





 
Where is my angel? The end of a tiring day. Someone come and save me, please. Is overshadowed by a sigh. I guess everyone's happy. Can you look at me? 'Cause I am blue and grey
Seo Kenshin
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t11927-seo-kenshin-idc99810
ANIMATION ✺ do you want to play a game?
UNE P'TITE PHOTO ? : I M P A C T -- (kenyu) 45796c6e2e5c17166890bfa16cc22232
AVATAR : TCHOIN CITY ( paraît que c'est affectueux. mdr. )
POINTS : 810
MESSAGES : 2137
NOUS A REJOINT LE : 13/10/2021
AGE : 21
I M P A C T -- (kenyu) Empty
(#) Sujet: Re: I M P A C T -- (kenyu)   I M P A C T -- (kenyu) EmptyMar 10 Mai - 16:29

I M P A C T

✩ ○.⋆☽ ⋆.○ ✩

they say before you start a war,
you better know what you're fighting for.

L’appréhension d’une confrontation plus accidentée que prévue lui réduit de moitié les voies respiratoires.
Le fait de le voir de dos, de le retenir en s’agrippant à ce point précis, là tout en bas de la colonne vertébrale ça le renvoie à bien loin.
Il peut déjà projeter l’image de son sweat couleur crème qui se froisse autour de ses doigts, doigts qui dérapent parce que la prise retourne à l’océan, le coeur crevé par l’hameçon avec lequel il l’a fait remonter à sa surface.
Avant cette course poursuite était une parade. Il attendait d’être cherché, il suffisait qu’il sente une tension dans ce point en bas du dos pour accepter la trêve.
Aujourd’hui, il marche près des quais.
Prendre le large sans lui, c’est une possibilité qu’il avait oublié.
Mémoire sélective du moment présent, parce que maintenant ça va mais Kyu a une mémoire émotive qui empile tout et ne supprime rien.
Comment a-t-il pu ne pas le prendre en compte ?
Maintenant qu’il est face à cette réaction il se demande s’il n’est pas le seul à trouver que tout va bien.
Peut-être que lui ne pense pas la même chose.
« Kyu. » Il y’a certaines sonorités dans les mots qui en révèlent plus que leur sens littéral. Ce prénom il le prononce comme un rappel à lui, il touche comme une main sur une épaule et s’excuse comme un regard.
Il essaie de le raisonner avant qu’il ne s’emporte davantage car il le voit faire. Il tire déjà de son carquois des flèches qu’il rompt en deux en essayant de les diviser eux.
Ses yeux voient mais son coeur tombe dans le panneau. Cible des échardes, il se crispe de ces micro-blessures qu’il pense mériter à moitié.
Tout ça à la base, c’est un revers de karma.
« Je sais plus ce qui est notre truc à dire vrai, y’a des choses qu’on s’est fait que je pensais pas possibles. Faut croire que maintenant on préfère se surprendre plutôt que de rentrer dans nos anciens codes. » L’amer est rendu, s’il donne l’apparence de la colère ce n’est pas le sentiment correct.
Le chagrin a des formes multiples.
« Tu voulais quoi ?! Que je te dise que je veux plus que tu la vois ? C’est plus comme avant, quand je pouvais te dire tout ce que je pensais. Tu peux pas retourner ça comme tu veux, surtout que tu sais mieux que personne ce que c’est d’avoir peur de perdre quelqu’un et de préférer prendre sur soi pour s’assurer de rien casser. C’est ce que tu fais toujours, mais je suis pas toi. J’ai pas réussi à le faire, fallait que je te le fasse comprendre. C’était nul ok et là je réalise que maintenant à quel point ça l’était, parce que ça me remet en tête cette possibilité que tu repartes. Donc ouais, nos trucs ont changé parce qu’avant cette pensée m’aurait jamais traversé l’esprit. »
Un sourire mélancolique lui fend la bouche, il le déforme par un rire moqueur aussi discret qu’un soupir.
« Et moi je t’aime, même quand t’es comme ça. »



†I wanna be your slave, i wanna be your master, I wanna make your heart beat Run like rollercoasters. I wanna be a good boy, I wanna be a gangster. I love you since this morning Not just for aesthetic.I wanna touch your body, So fucking electric.
Jung Mikyu
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t12115-jung-mikyu-bis_kyu#355362
ANIMATION ✺ do you want to play a game?
UNE P'TITE PHOTO ? : I M P A C T -- (kenyu) Db592f53b8162b29e00edcbed955fa84
AVATAR : THE FIVE STAR MICHELIN ( skz sunshine ; Lee Felix )
POINTS : 865
MESSAGES : 2114
NOUS A REJOINT LE : 14/11/2021
I M P A C T -- (kenyu) Empty
(#) Sujet: Re: I M P A C T -- (kenyu)   I M P A C T -- (kenyu) EmptyMar 10 Mai - 23:05

I M P A C T

✩ ○.⋆☽ ⋆.○ ✩

they say before you start a war,
you better know what you're fighting for.


« — Nos anciens codes sont toujours là t'en fais pas pour ça. » crache-t-il du bout des lèvres, sa voix roulant les dernières syllabes avec une aversion sincère, palpable est le reproche qui fait briller les canines malmenant les lèvres, les gerçures se creusent d'anciennes blessures r a v i v é e s -- il y a des ressentiments bien connus en nuage opaque autour de leur conversation, ça respire les vieux souvenirs, ceux où il reconnait les injustices bridant le myocarde. Shin rappelle les règles du jeu qu'il est seul à maîtriser, parce que Maeum était à lui, que lui aussi il est à lui, tout lui appartient et tout est permis, il décide de redistribuer les cartes quand ça l'arrange, Kyu se sent dépossédé de son propre joker ❝ je l'ai connu avant toi [ rends la moi ] il a des airs de voleur sous son regard brisé. Les mots n'osent pourtant pas franchir ses dernières barrières, Kyu se sait coupable dans ses silences, victime de ses propres retraites, de ses lâchetés inavouées, Shin n'est pas voleur puisqu'ils se partagent tout.




[ [ jusque dans la peur ] ]
jusque dans la douleur qui est la leur



Elle balaye la colère chargeant son souffle d'une aigreur bien connue, le fait presque haleter d'effroi quand le visage de son âme jumelle se déforme d'aveux crève-cœur, c'est un flot de paroles depuis longtemps retenu qui se déverse sur lui, il cherche à en récupérer chaque angoisse fanée du bout de ses doigts, des pétales d'un désespoir latent éclosent de cette bouche agitée, surmenée de tout ce qu'elle n'a pas su dire, de tout ce qu'il n'a pu lui confier. Tout va trop vite pour lui, c'est son palpitant qui cale la cadence sur le débit de mots urgents, il craque et siffle, il peste et g o n f l e — remonte dans sa gorge pour la faire trembler, remonte dans ses yeux jusqu'à les détremper. « — Tu m'énerves. parce qu'il ne peut même pas lui en vouloir même de ce droit il le prive encore, touche toujours sa cible sans même s'en rendre compte et c'est ça plus que tout qui l'empêche de maintenir les vagues de rancune prêtes à s'élever -- un mur d'eau insurmontable toujours si proche de l'engloutir sur lequel Shin semble voguer avec aisance depuis qu'ils se connaissent. Il est le seul capable de naviguer à contre-courant pour les récupérer et les traîner sur un littoral plus calme. — Je compte pas repartir de si tôt triple idiot, je vais devoir supporter tes impulsions nazes tout le reste de notre vie. ( n o t r e ) et cette certitude que malgré les fissures ils ne sont ni cassés ni cassables. Il tente maladroitement de retenir un reniflement en détournant les yeux. — Et arrête de retenir des trucs, comme t'as dit, c'est ma spécialité ça, pas la tienne. » le haussement d'épaules se veut désinvolte mais tout de sa posture traduit son besoin de contact, sa paume moite s'enfonce dans la poche avant de son sweat pour l'empêcher d'agripper l'épaule contre laquelle il veut se blottir.

« — Je suis désolé que ça te fasse chier à ce point que je sois resté ami avec elle mais tu dois pas m'en vouloir ok ? l'ordre pressant n'en est pas un, rien de moins qu'une supplication qu'il cherche à manœuvrer en apportant - pour une fois - une eau plus limpide à ses explications ballottées aux grès de sentiments contradictoires. — J'avais mal. Je me sentais si seul là-bas... et elle, elle est venue me voir. Juste moi. Je sais que... Je sais que tu crois que c'était mon choix, parce que c'est moi qui me suis tiré mais j'ai rien voulu de tout ça. Et... Et je pouvais rien faire, je savais pas quoi faire, je savais même plus comment être moi sans toi. Je me sentais si... si... les mots lui manquent pour exprimer l'espace laissé longtemps dans l'ombre, mais Shin a fait l'effort de se cacher pour les réparer, garder les secrets qui n'auraient pas dû en être, alors il sait que c'est son tour de faire un pas, libérer la parole. — Coincé. le menton s'enfonce d'avantage dans le col duveteux, chaque inspiration est douloureuse, chaque pensée peine à être exprimée. — Maeum elle était là et c'était facile avec elle. Parce que, j'avais le sentiment... j'sais pas... qu'elle savait. Elle aussi elle vivait la perte de toi. Et c'était pas pareil- comment cela aurait-il pu l'être ? Son cœur à elle était entier, il avait été certes malmené, s'était pris quelques coups au passage, mais lui devait arpenter les rues de Busan avec tout un ventricule absent. Le matin lorsqu'il ouvrait les yeux, il avait un mal fou à le faire battre, et certains soirs, il se disait que ça serait peut-être plus facile de simplement l'arrêter. — ... mais ça me soulageait. Rien qu'un peu. »




 
Where is my angel? The end of a tiring day. Someone come and save me, please. Is overshadowed by a sigh. I guess everyone's happy. Can you look at me? 'Cause I am blue and grey
Contenu sponsorisé
I M P A C T -- (kenyu) Empty
(#) Sujet: Re: I M P A C T -- (kenyu)   I M P A C T -- (kenyu) Empty
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: seoul :: Hongdae
Sauter vers: