1234
A second chance

i
HUNDRED MILES 2022 © L'ensemble du forum et de son contenu est la propriété de kernel, fayrell, nuits polaires et celestial wonders et/ou des membres initiateurs. Bannière par NUITS POLAIRES et codage réalisé par CELESTIAL WONDERS. Toute copie totale ou partielle est interdite sans accord préalable. merci de respecter notre travail ❤︎



 
⊱ hundred miles c'est un forum réel asiatique city/universitaire basé à Séoulune réponse par mois minimum — Avatars occidentaux bienvenus ! — Taille des avatars 200*320pxUne semaine pour finir sa présentation — Pas de prise de tête, rien que du love. That's all folks ٩(^ᴗ^)۶
Le deal à ne pas rater :
Pack Smartphone Samsung Galaxy S22 6.1″ + Galaxy Buds2 (Via ODR ...
599 €
Voir le deal

 :: seoul :: Itaewon :: Résidences
Partagez

 A second chance


Park Jude
Voir le profil de l'utilisateur
heulim ≈ we have art in order not to die from the truth
UNE P'TITE PHOTO ? : A second chance C3OtEWbj_o
AVATAR : Kim Woosung
POINTS : 150
MESSAGES : 32
NOUS A REJOINT LE : 07/03/2022
A second chance Empty
(#) Sujet: A second chance   A second chance EmptyMar 22 Mar - 2:28

( FORGIVE ME )
I love you. Mots si lourds de sens. Mots qu'il avait à peine glissé à sa mère. Mots qu'il avait trop répété à Colins. Mots qui résonnaient vrai pour la première fois à ses oreilles et à son coeur aujourd'hui. À un homme qu'il avait rencontré à l'autre bout du monde, à un homme qu'il ne connaissait que depuis deux mois. Han Hyojin, 28 ans, coréen, musicien. Son âme-soeur, sa moitié, celui qui le complétait. Il le remplissait au point que ça en était terrifiant. Il était tout avec lui, rien sans lui. Sous ses yeux, les sourires s'étiraient en permanence. En sa présence, il était un ballon gonflé à l'hélium. Contre sa peau, il était protégé de tout nuage gris par sa chaleur invincible. Seul, il devenait proie aux pires ombres. Loin de lui, le soleil et la chaleur n'existaient pas. Sans lui, il était fade. Ces dernières semaines lui avaient rappelé ce qu'était les abysses. Un trou noir sans espoir ni rire, sans couleur ni goût. Qu'il le veuille ou pas, Hyojin était devenu sa raison d'être vascillant même jusqu'à ses choix de mort prématurée.

Do you want to live ? No... I don't know. Mots échappés, tombés de sa bouche tel un réflexe le surprenant lui-même. Le but n'avait-il pas été de ne pas souffrir ? de ne pas revivre cet enfer dont il s'était extirpé ? Était-ce à une vie empruntée et maudite qu'il disait non ? Ou alors était-ce la peur d'être rattrapé par les conséquences de ses actions de la dernière année ? Quelque part, était-il terrifié de changer si sa vie reprenait sa longueur originale ? C'était trop à penser et trop lourd sur ses épaules endolories des pleurs, sur ses paupières enflées par le sel de ses larmes. It's complicated. Une poussière qu'il offrait en guise de rassurance et que Hyojin devait croire. C'était vrai. Les raisons étaient complexes, mais la réponse... devenait de plus en plus clair. It's not fair... Non, ce ne l'était pas. Une partie de lui maudissait encore les cartes qui les avaient tirés si violemment si tard, trop tard. Dans la vie du géant, il était la raison de son malheur et de sa peine. Ce n'était pas une sensation agréable. Et malgré tout, il lui demandait honnêteté, lui disait qu'il l'aimait pour la deuxième, troisième fois, il respectait son chemin tracé, voulait rester à son côté aussi longtemps qu'il le lui permettrait. Son visage se froisse à nouveau sous l'émotion qui le prend, les larmes remplissant encore ses yeux. Soulagement. Amour. Guérison. Pardon.

-No more lies...

Sauf qu'il ne voulait plus pleurer. Il en avait assez. Ils avaient tout le temps de remuer cette injustice cruelle dans leurs larmes. Enfin, Jude s'écarta du coréen serrant sa main dans la sienne de peur qu'il se volatilise pour un nouveau deux semaines s'il ne le touchait plus. Il étira la manche de son haut contre sa paume libre pour sécher son visage. Le tissu pâle collecta une voie lactée de brillant qui tenait encore sur ses paupières et seulement à ce moment qu'il se souvenait du pourquoi il était sorti ce soir. Un homme au visage flou, au nom inconnu. Une ombre, un effort de s'arracher à la dépression qui l'avait noyé chez lui en vain. Il avait essayé si fort de tourner la page sur Hyojin et lui qu'il s'était vêtu et s'était fait fantasque pour tenter de pouvoir se regarder dans la glace. Et voilà qu'il était main dans la main avec le seul qui importait, déguisé pour un autre. Il ne voulait pas savoir de quoi avoir l'air le si peu de maquillage maintenant dilué par l'eau salée. Il voulait plutôt se changer pour s'arracher de la travestie de cette soirée. Il ne voulait plus porter ces vêtements qui prouvait sa trahison.

- We don't have to go to your place, but could we go to mine ?

***


Un lourd soupire alors qu'il retirait ses chaussures, son corps se remettant de l'assaut des larmes. Ses doigts effleurèrent l'interupteur pour la première fois depuis des jours et malgré la lumière tamisée, ses yeux se crispèrent et papillonnèrent un instant. Désastre. L'état du loft était sans dessus ni dessous. Right. That. Un claquement de langue contre lui-même, Jude s'agita ramassant au moins les vêtements ici et là pour en créer une pile dans un coin, puis rangea la cuisine de son mieux dans la seconde.

- I'm sorry. Just.. don't look at it.

Il n'avait pas à s'expliquer. Hyojin comprendrait. Peut-être comprendrait-il même jusqu'à son lit improvisé sur le sofa. Oreiller différent, couverture différente. Rien qui ne portait son odeur puisqu'il n'avait pu s'endormir entre les draps imbibés de beaux souvenirs et de tendresse. Ne s'arrêtant pas un instant, une véritable tournade, il libéra la table basse, arracha son nid pour laisser place au coréen, lui déposa un verre d'eau avant de s'éclipser au semi-deuxième étage pour aller enfin se changer. Plus de collier, plus de boucles d'oreilles. Plus de haut flatteur ni de pantalon propre. C'est une paire de sweat et un tricot trop large qu'il enfila, puis défila les petits escaliers pour se lancer dans la salle de bain. Là, il se vit dans le miroir. Aoutch. Wow. Son visage entier était gonflé, ses paupières à peine ouvertes, ses yeux rouges. Cette apparition ramena à la surface la peine, mais il ravala et nettoya sa peau sans se regarder plus qu'il ne le devait. Il souffla, grimaça alors que ses épaules se détendaient à nouveau en douleur. Il était chez lui, changé, visage propre. Il pouvait faire face à la musique.

Ses pas plus lents, Jude retrouva sa moitié déposant une boite de mouchoir sur la table basse avant de s'asseoir sur un coussin au sol, verre d'eau à la main.

- Thank you for coming. I feel better now that I'm changed and washed and... Mais lui n'allait pas se sentir mieux de la situation. Idiotie hors de sa bouche. Jude espérait seulement qu'il savait ses intentions. I truly don't expect anything, it's not why... I was just not ready to leave you or you leave me, tenta-t-il après avoir bu un peu d'eau, mais s'entendant à voix haute, il grimaça. I'm... being selfish again, am I. Il était le roi des maladresses ce soir. C'était à croire qu'il n'apprenait rien. Conscient qu'il avait beaucoup à réfléchir, le canadien s'attrista. I'm scared that once you go home, you'll come to your senses and won't see me again. You'd have every right.

Il n'arrivait pas à le regarder vraiment. La culpabilité était trop présente. Pensait-il qu'il lui avait demandé de venir juste pour coucher avec lui ? Avait-il le droit de ne pas vouloir être séparé de lui tout de suite ? Était-ce juste d'en faire la demande ?

- But I'm not gonna force you to stay if you want to go. I still don't have the handcuffs to keep you prisoner, s'essaya-t-il à la blague avec l'ombre d'un sourire aux lèvres. If anything... I can answer some questions you may have. No more lies.


( Pando )
@Han Hyojin


Did I drive you away?

I know what you'll say
You say
"Oh, sing one we know"
But I promise you this
I'll always
look out for you
Yeah, that's what
I'll do

My heart is yours
It's you that I
hold on to
Yeah, that's what I do

And I know,
I was wrong
But I won't
let you down
Han Hyojin
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t12637-han-hyojin-dvst#371779
heulim ≈ we have art in order not to die from the truth
UNE P'TITE PHOTO ? : feelin' like
AVATAR : Han Seungwoo (VICTON)
POINTS : 169
MESSAGES : 53
NOUS A REJOINT LE : 07/03/2022
AGE : 29
A second chance Empty
(#) Sujet: Re: A second chance   A second chance EmptySam 2 Avr - 14:58

( I’m getting blacked out soon, fill me in )
Combien de larmes avais-tu versé ? Combien de larmes verserais-tu encore ? Tu n’en avais aucune idée. Tu n’en avais aucune idée, mais pour Jude, tu voulais bien remplir des océans entiers. Tu allais sans doute remplir des océans entiers.
Est-ce que tu lui en voulais seulement ?
Est-ce que tu lui en voudrais seulement ? Pourrais-tu ? Peut-être, s’il te brisait encore le cœur. Peut-être, finalement, s’il te détruisait avec la même force que celle qu’il avait employé la fois d’avant. Serais-tu seulement capable de te relever ?
Sans ses mots, tu ne l’avais déjà pas été.
Lorsqu’il n’était pas à tes côtés, tu t’étais contenté de plonger, sans même savoir si tu allais un jour toucher le fond de l’abîme.

L’odeur de son appartement emplit tes narines.
Tu pensais ne jamais la retrouver.
Tu pensais qu’elle ne reviendrait plus jamais hanter autre chose que tes souvenirs. Et pourtant, elle était là. Et pourtant, elle t’enveloppait à nouveau, tel une chaude couverture. (Est-ce qu’elle ne risquait pas de t’étouffer ?)
Tu te débarasses de tes chaussures, doucement. Tel un automate, tu déposes ta veste sur un cintre. Impuissant, tu fixes Jude. Le Canadien s’active. Les draps d’un lit improvisé disparaissent. Des affaires délaissées, un cocon construit en urgence au cours des dernières semaines.
Don’t look at it.
Tu observes sans dire un mot, sans émettre un son.
Imaginait-il seulement l’état de ton appartement ? Imaginait-il seulement le bordel dans lequel tu vivais ? Se doutait-il qu’il s’agissait presque d’un miroir de la scène ici présente ?
Si tu ne voulais pas qu’il vienne chez toi, si vite, ce n’était pas juste pour qu’il n’imprègne pas tes draps de son odeur. Ce n’était pas juste parce que tu ne parvenais pas à faire disparaitre la moindre trace de sa présence.
C’était aussi parce que ce qui avait jadis été ton cocon n’était plus qu’une obscure et répugnante caverne.

Le bruit d’un verre d’eau contre la table basse te tire de ta léthargie, pourtant. (Presque.) La silhouette de ton âme-sœur s’efface vers l’escalier, et tu restes là, à contempler le liquide translucide.
Tes jambes te laissent tomber sur le canapé.
Tu t’effondres sans même savoir qui faire d’autre.
Quelque chose était brisé.
Une pièce manquante dans tes mécaniques, que seul Jude savait réparer. (N’était-ce pas lui, le fieffé voleur qui avait subtilisé le rouage central de la machine ?)
Tes longs doigts fins s’enroulent autour du verre. Une gorgée d’eau coule dans ta gorge. (Tu ne sais si tu bois pour hydrater ta gorge sèche, ou si c’est pour alimenter, à nouveau, le flot de tes larmes.)
Essayais-tu toujours de digérer les mots qu’il t’avait soufflé ? Essayais-tu toujours de te faire à l’idée ? (Sans doute.)

Sa main douce s’impose dans ton champ de vision. Ses doigts que tu as tant aimé caresser par le passé déposent une boite de mouchoirs. Il te faut quelques secondes pour relever le regard vers lui. Il te faut quelques secondes pour le fixer à nouveau.
« Thank you for coming. I feel better now that I'm changed and washed and... » C’était déjà ça. Tu hoches la tête, doucement, lentement, sans réussir à produire un autre son.
Tu l’écoutes, juste.
Tu l’écoutes, essaies de comprendre. (Etais-tu fou, ou ton cerveau avait-il décidé de brouiller sa si jolie langue ?) « I'm... being selfish again, am I. » « It’s ok. » Ta voix résonne enfin, dans un souffle. Tu la perçois geignante, lasse. Fatiguée. Ta voix t’agace.
Tu voudrais la hurler.
Tu voudrais la vomir, quelque part, ne plus jamais avoir à l’utiliser. (Tu voudrais lui rendre sa force d’antan. Un soupçon de vie, une once de quelque chose.)
« I'm scared that once you go home, you'll come to your senses and won't see me again. You'd have every right. » Tes prunelles se déposent sur lui. Oserais-tu seulement ? Serais-tu seulement capable de rentrer chez toi, pour décider de ne plus jamais le revoir ? De toi-même, sans doute que non. Mais il n’était pas exclu qu’un de tes proches réussisse à te raisonner. Peut-être que ce serait la meilleure des options. Peut-être que ce serait la meilleure des choses, tant pour lui que pour toi. (Mais à quel prix, au fond ? Etais-tu seulement capable de passer un jour à autre chose ?)

Une blague s’échoue à tes oreilles. Un sourire léger tente de s’accrocher à tes lèvres. « I don’t want to go away… » t’entends-tu souffler. « Even if you can’t keep me locked up in your basement.. » Tu tentes, toi aussi, de plaisanter. Tu tentes d’avoir un peu d’humour, ne serait-ce que pour chasser les nuages de tes pensées.
Est-ce que tu voulais lui poser des questions ? Sans doute. Sans doute que tu pouvais l’interroger pendant des heures. Mais devant lui, en l’instant présent, c’est comme si ton cerveau s’était vidé ? (Vraiment ?) Était-ce vraiment que tu n’avais rien à lui demander ? (Ou était-ce simplement que tu avais peur des réponses qu’il pouvait te souffler ?)

How long?

Peut-être était-ce la seule chose que tu voulais savoir. Combien de temps il lui restait. Combien de temps il vous restait, à tous les deux. Avant que ton cœur ne se brise encore. Avant que tu ne sombres à nouveau.
« What do you wanna do? » demandes-tu, finalement. Maintenant, plus tard, pour le temps restant. « Where do you wanna go? » Peut-être que tu pourrais le suivre jusqu’au bout du monde. Peut-être que tu pourrais faire tes bagages, prendre tes affaires, partir. (Il suffisait qu’il te le demande.) Avec ou sans lui. Pour lui.
Et tu te déplaces, enfin. Tu te laisses échouer aux côtés de la table basse, face à lui. (Hors du confort du canapé.) Tes doigts s’enroulent autour de ton verre, pour le porter à tes lèvres et en avaler quelques gorgées. (Au fond, tu voulais juste qu’il te donne le droit d’à nouveau espérer.)


( Pando )
@Park Jude



☽☽ A long time ago, before I was born, was a day where even the light was kept hidden. From that small point, a dream began. It grew uncontrollably, already gone from in my heart. The treasured secrets of the world rise up to my mind. I am a lamp that stands alone beneath the dark. In my shadow that will fall on you alone, may your heart be touched by warmth.

Park Jude
Voir le profil de l'utilisateur
heulim ≈ we have art in order not to die from the truth
UNE P'TITE PHOTO ? : A second chance C3OtEWbj_o
AVATAR : Kim Woosung
POINTS : 150
MESSAGES : 32
NOUS A REJOINT LE : 07/03/2022
A second chance Empty
(#) Sujet: Re: A second chance   A second chance EmptyMer 13 Avr - 4:16

( FORGIVE ME )
Ses prunelles voyageaient dans une pièce qui lui semblait soudainement trop petite. Il était déjà passé trois fois sur la même plante dans le coin sur sa droite, celle près de la fenêtre, celle qui suppliait qu'on l'abbreuve. Il s'était arrêté déjà de trop longues secondes sur sa cuisine, à sa gauche, qui mériterait un peu d'attention. Il avait contourné l'ensemble du géant sans pouvoir poser les yeux sur lui. Il senti les siens par contre. Une flèche de glace enflammée. Que donnerait-il pour avoir l'once de courage nécessaire pour le retrouver à mi-chemin. Et lorsqu'il le trouva, Hyojin s'était échappé à son tour, alors il continua de ses mots. C'était la surprise qui l'avait attiré à lui, la pensée qu'il changerait d'idée et lui tournerait le dos. Ce fut sa réponse sûre et claire qui lui donna la force de le regarder à son tour, quittant la plante pour la cinquième fois pour admirer ses traits, les détaillants pour n'y trouver qu'honnêteté. Réponse à sa petite blague. C'est assez pour mouiller ses yeux à nouveau, de soulagement. Thank god qu'il lui restait à peine d'eau salé à verser.

No more lies.
What do you wanna do?
Where do you wanna go?


Ses sourcils se haussent légèrement au-dessus de son regard lointain. Il s'était attendu à des questions inconfortables, des questions qui le pousseraient à trouver des réponses. Pourquoi tu ne veux pas essayer ? Qu'est-ce qui s'est passé pour que tu ne veuilles pas à ce point ? Combien de temps as-tu ? Tout, mais pas ces rayons de soleil au travers d'épais nuages noirs qui annonce l'espoir et chante le futur. Jude se demanda si c'était pour se protéger de réponses qu'il ne se sentait pas prêt à entendre. Parfait. Il pouvait rêver un peu avec lui. Il pouvait voir le verre à moitié plein. Son index tape contre le verre d'eau alors qu'il réfléchit. Sa tête fatiguée n'arrive pas à mettre une pensée devant l'autre. Une idée lui vient. Un hochement de tête absent, pour lui-même, puis il se relève pour s'approcher de l'entrée, de son sac-à-dos dégonflé au sol pour y prendre son calepin avant de revenir s'asseoir. La couverture était pliée ici et là, tenait qu'à un fil au reste. Certaines pages sortaient pêle-mêles, certaines avaient été arrachées.

- Everytime I have an idea... something I wanna do, somewhere I wanna go, I write it in here. I should.. probably replace it eventually.

Il le disait, mais n'en avait aucune intention. Il ne prenait pas de photos lorsqu'il visitait, ni des événements, ni des endroits, ni des gens, pour se solidifier dans le moment et tout expérimenter. Toutefois, ses notes étaient de petits mémos au travers de ses voyages qu'il gardait à coeur, pour une raison ou une autre. Un vague sourire étira même ses lèvres alors qu'il glissait les yeux sur certains messages. Bunjee Jumping*very scary, proud of you, never do it again. Tomorrowland*remember: don't accept anything from strangers, but grind hard. Next time, don't forget to tell them they're beautiful. Oui, il se rappelait à lui-même parfois comment il veut vivre, sans conséquence ni retenu. Dit ce que tu penses. Suit tes impulsions.

- Oh god, there's some that... well..

Était-il gêné de partager ses envies avec Hyojin ? Un peu. C'était une facette très intime de ses aventures. Sauf qu'il inspira et empêcha ses anxiétés de passer le pas de la porte aussitôt. Sans conséquence ni retenu, right ? Levant les yeux du calepin sur le coréen un bref instant, il hésita avant de se déplacer. Il s'assit aux côtés du musicien. Égoïste. Il le savait. Il espérait seulement que le rapprochement serait aussi guériseur pour lui que pour celui qu'il voulait appeler sien. Un pincement au coeur arriva de nul part alors qu'il repensait à leur première soirée ensemble, presque dans la même position, autour de la table. Ne manquait que les snacks étranges et une bouteille de soju.

- Here, dit-il en lui tendant le bloc-note ouvert à une page où il avait commencé à gribouiller depuis son arrivé en Corée. I still haven't try these big hot-dogs. Oh, there's the lock idea you talked about, at the Namsam Tower. Please ignore the note that says "from the sexy guy from that night". Always wanted to go to Jeju Island and visit the Love land, looked pretty funny.

Coude relaxe sur la table offrant un support pour sa tête alors qu'il pointe de l'autre main. Son écriture lui revient peu à peu sur des idées un peu plus vagues, quelques pages plus tôt et une l'oblige à relever les yeux sur le géant pour réfléchir. Il juge sa personnalité en quelques secondes et se demande s'il lui en fait part ou pas plissant les paupières avant de sourire légèrement.

- Would you get a nipple piercing with me ?

Et contre toute attente, il rit un peu, rougit un peu, détourne la tête pour cacher sa gêne et pour cacher son rire.

- I'm sorry. It was just something stupid I wanted to do once, but I chickened out. One of those impulsive decisions. I doubt you would follow me on that one.


( Pando )
@Han Hyojin


Did I drive you away?

I know what you'll say
You say
"Oh, sing one we know"
But I promise you this
I'll always
look out for you
Yeah, that's what
I'll do

My heart is yours
It's you that I
hold on to
Yeah, that's what I do

And I know,
I was wrong
But I won't
let you down
Han Hyojin
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t12637-han-hyojin-dvst#371779
heulim ≈ we have art in order not to die from the truth
UNE P'TITE PHOTO ? : feelin' like
AVATAR : Han Seungwoo (VICTON)
POINTS : 169
MESSAGES : 53
NOUS A REJOINT LE : 07/03/2022
AGE : 29
A second chance Empty
(#) Sujet: Re: A second chance   A second chance EmptyLun 2 Mai - 22:35

( I’m getting blacked out soon, fill me in )
Est-ce que tu refusais d’entendre la vérité ? Est-ce que tu t’arrangeais pour ne pas trouver de réponse à tes questions les plus censées ? Sans doute. Tu préférais savoir ce qu’il comptait faire. Tu préférais l’écouter sur ses idées futures. (Avoir l’impression qu’un avenir était possible.) Tu te voilais la face, ne serait-ce que pour oublier l’irréfutable.
Le silence se fait, un instant.
Tu le surprends, sans doute. Tu le choques tout autant que toi. Un instant, tu crains qu’il ne te le reproche. C’est idiot, peut-être. Le jeune homme se lève alors, et tu crains de l’avoir offusqué. Tu t’interroges, te demandes, alors qu’il s’approche de l’entrée pour prendre, d’un sac abandonné, un carnet abîmé. Tu penches la tête, te demandes de quoi il s’agit. Tes prunelles scrutent l’objet. La couverture porte des traces de pliures. Quelques pages semblent prêtes à s’échapper de l’ouvrage, d’autres tenaient par tu ne sais quelle magie.

« Everytime I have an idea... something I wanna do, somewhere I wanna go, I write it in here. I should.. probably replace it eventually. » Un léger sourire étire le coin de tes lippes à la mention du remplacement. « As long as you can use it. » souffles-tu. Pourquoi s’en débarrasser ? Pourquoi jeter les souvenirs au profit de quelque chose de neuf, d’impersonnel ?
Jude se perd dans ses notes, et tu ne peux t’empêcher de l’admirer. Il y avait ce quelque chose. Ses traits qui s’égaraient dans ses souvenirs. Cet air d’enfant rêveur, dont il n’aurait jamais dû avoir à se départir.
C’était son monde, son univers.
Il s’agissait-là d’un recueil d’aventures qu’il avait écrites.
Au fond, tu n’en étais qu’une parmi les autres. Tu n’étais qu’un récit supplémentaire, peu importe le nombre de pages que tu pouvais occuper. Tu n’étais qu’un bout d’histoire, et pourtant, tu ne parvenais à te résoudre à terminer ton chapitre tel qu’il avait été planifié. C’était injuste. Ça te faisait monter la bile au bord des lèvres. Il suffisait d’y songer.

Un léger malaise semble s’installer chez ton amant, et tu reviens à toi. Tes contemplations cessent, tandis que tu l’interroges du regard. Tu ne captes ses prunelles qu’au bout d’un temps, mais le brun finit par venir s’installer à ses côtés. Tu te décales, ne serait-ce que pour lui laisser un peu de place. (Et pour éviter, peut-être de te retrouver coller à lui.)
Pouvais-tu seulement t’en détacher ? (Le pincement à ton cœur était-il naturel ?) Tu essaies d’oublier la sensation, observes les notes griffonnées sur le carnet que Jude avait posé dans ton champ de vision. Tu notes la mention des gamja-hotdog. N’en avait-il vraiment jamais goûté ? Avais-tu oublié de l’y inviter ? (Sans vraiment t’en vouloir, tu te dis que tu aurais dû le lui proposer.) Au moins, tu avais toujours une idée de snack à lui faire avaler. Voilà qu’il parle alors du cadenas au sommet de la Namsan Tower. Tu t’esclaffes légèrement. « Am I the sexy guy? » demandes-tu, juste pour le taquiner un instant. Comme si rien de rien n’était.
Jude liste ses idées, ses envies. Toutes les couleurs d’une vie dont il tente, tu le comprends à présent, de profiter. (Encore un peu plus qu’avant.)

« Would you get a nipple piercing with me ? » « Neh? » Tu sursautes, le fixes, surprise. Il y a le rouge qui teinte ses joues, tandis que tu te demandes si tu as bien compris ce qu’il voulait faire. « A nipple piercing? » Par réflexe, une main se porte à ton torse, comme pour vérifier que tu avais bien compris de quoi il retournait.
La voix de Jude te parvient dans un rire, ses prunelles disparaissent de ton champ de vision. Tu t’esclaffes doucement devant sa bêtise, alors qu’il explique son impulsive envie. « Well, I probably shouldn’t follow you. » C’était stupide, probablement. (Mais tu l’étais plus encore.)

« Left or right side? » demandes-tu, tout en désignant successivement tes tétons. Ta bouche s’ouvre dans un rire, alors que tu laisses le rouge colorer tes joues. « What about now? »
Peut-être pouviez-vous reprendre votre chaotique aventure. Peut-être que vous pouviez essayer, à nouveau, de vous apprivoiser.
Profiter du temps qu’il vous restait.
Oh, pour sûr, tu allais le regretter. Même si tu finissais par l’ôter, la cicatrice resterait, mémoire permanente de votre histoire. Plaie béante que tu ne pourrais jamais panser.
Sans doute que tu étais prêt à déjà tout abandonner.

« What’s an ostrich? » demandes-tu encore, alors que tu te penches un peu plus sur le carnet. « A motorbike? A kind of horse or something? » Peut-être s’agissait-il de l’un de ces petits poneys qui vivaient dans de larges steppes. Peut-être qu’il s’agissait d’une bestiole à quatre pattes dont tu n’avais connaissance. (Sans doute, même.) D’autres éléments te semblaient plus aisés à comprendre. Kiss a man under the rain. (Oh, tu pouvais l’imaginer sans peine, sous la pluie battante.) Une goutte d’eau qui dégringole le long de son nez, les autres qui s’écoulent de ses cheveux détrempés. Cette passion qui lui est propre.
Pouviez-vous seulement, à nouveau, vous accorder ?


( Pando )
@Park Jude




☽☽ A long time ago, before I was born, was a day where even the light was kept hidden. From that small point, a dream began. It grew uncontrollably, already gone from in my heart. The treasured secrets of the world rise up to my mind. I am a lamp that stands alone beneath the dark. In my shadow that will fall on you alone, may your heart be touched by warmth.

Park Jude
Voir le profil de l'utilisateur
heulim ≈ we have art in order not to die from the truth
UNE P'TITE PHOTO ? : A second chance C3OtEWbj_o
AVATAR : Kim Woosung
POINTS : 150
MESSAGES : 32
NOUS A REJOINT LE : 07/03/2022
A second chance Empty
(#) Sujet: Re: A second chance   A second chance EmptyJeu 9 Juin - 7:47

( FORGIVE ME )
Am i the sexy guy ? Who else, pensa Jude. Son sourire qui lui redonnait vie. Son rire qui le droguait de palpitations. Son regard dans le sien qui faisait fondre ses entrailles, son âme. Il était plus que séduisant, plus que des traits irrésistibles. Hyojin possédait le feu. Les feux d'artifices cachés à ses lèvres. Le foyer de sa peau nue, réconfortante, parfaite couverture pour ses nuits. Les flammes destructrices derrière ses prunelles tantôt le dévorant tout cru, tantôt le maudissant. Jude lui ferait l'amour jusqu'à la fin des temps. Il s'emmêlerait dans les draps jours et nuits pour y rire, y chanter, y raconter sa vie et pour écouter la sienne. Il ne voulait que deux corps et le soleil, la lune s'échangeant leur tour de garde pour veuillez sur eux. Était-ce possible ? Non. Mais c'était un merveilleux rêve.

Une impulsion. Une envie folle. Une aventure qui n'attendait qu'eux. Un peu de danger. Le géant réagit si rapidement que Jude ne peut qu'en rire. Sa tête hoche au travers pour confirmer que le coréen avait bien compris, puis s'excuse d'avoir amener l'idée. Une nuit en Suisse, réchauffé par l'alcool, accompagné de charmants et charmantes inconnus, un avait dit les mots et il y avait pensé sérieusement avant de laisser tomber. Il l'avait regretté. Lui qui était au centre de ce concept de vivre à fond, de se foutre des regards, de pousser ses limites, avait reculé. Un faux pas. Il s'était promis de remédier à la situation un jour. Peut-être pas au bras de Hyojin qui était au plus souvent réservé. Cependant, à sa plus grande surprise, le géant continue sa follerie. Gauche ou droite ? Et si on y allait maintenant ?

Le temps ralenti quelques secondes simplement pour laisser Jude entendre chaque syllable et les sentir le remplir en échos. Peu importe s'il était sérieux ou pas, le résultat était le même. Il l'avait atteint en plein coeur, pour la centième fois. You really are gonna follow me to the edge of the world. Et au lieu d'en être terrifié, cette fois, le maudit l'accueilla avec gratitude. Tendre sourire qui se développa en petit rire, Jude ne pu retenir sa tête qui vint se poser sur une large épaule un bref instant. Le moment passé, le temps réajusté, le canadien écouta les nombreuses questions qui suivirent, problème de traduction, et c'est avec le coeur léger et l'esprit amusé qu'il se mis au travail. Comme si rien de rien n’était. Comme s'il ne l'avait pas lâchement abandonné par peur de le blesser pour au final lui faire mal au delà de ce qu'il aurait pu imaginer. Même s'il n'était pas pardonné, sans doute, Jude profita du moment de paix pour les retrouver, eux. Jude and Hyojin against the world. Premièrement, l'autruche. Armé d'une page du carnet et son stylo, il commença ses explications en s'accompagnant d'un horrible dessin qui ressemblait plus à une malheureuse poule au long cou qu'une autruche. Le coréen trouva le mot dans sa langue maternelle. Ils rirent des talents médiocres d'artiste, puis tournèrent cela en compétition. Qui avait la meilleure caricature ? Difficile à dire entre la poule et le dinosaur à plumes. Ensuite c'était la moto. Hyojin sembla embarrassé une fois avoir comprit de quoi il s'agissait. Jude se senti encore plus honteux par ce nouveau dessin. Soudainement, il se traita d'idiot en soupirant et attrapa son cellulaire dans la poche de son pantalon doux.

- I could have just showed you on here. I could have hide my horrible talent longer.

Comme il l'avait fait avec le castor. Sauf qu'il ne regrettait pas. Leurs gribouillis et ce jeu de devinette avaient été un moment.. magique. Un parmis tant d'autres qu'il garderait précieusement en mémoire. Épaule contre épaule, observant les images de motos, puis d'autruches, puis de Loveland, ils restèrent ainsi, dans un nid douillet plusieurs minutes. Combien ? Jude ne compta pas. Il s'imprégnait de l'odeur de Hyojin autour de lui, il détaillait ses mains lorsqu'il venait pointer quelque chose à l'écran, il gravait dans ses tympans sa voix doucereuse. Il absorbait tout de ce temps ensemble comme si c'était le dernier.

- No, I'm telling you, mine is better because - see - I draw a dark part for their black feathers and I left blank the part that is white. You didn't put any details in yours. So my ostrich is better. Just accept it !

Ils en étaient à nouveau penché sur leur dessin respectif de l'oiseau géant voulant décider lequel était mieux. En réalité, il n'y avait aucun vainqueur, ils étaient tout les deux nuls. Jude rit encore adorant cette petite querelle amicale, puis soupira d'aise. Il sentait la fatigue et il ignorait quelle heure il était. Il ne voulait pas savoir. Il n'osait même regarder l'écran de son cellulaire. Il ne voulait pas que Hyojin le quitte. Donc il plongea, quelque peu incertain.

- You know... We could find a tattooshop tomorrow and actually get pierced, together, qu'il commença plantant l'idée folle qu'ils pourraient vraiment se faire percer. You could... stay.. tonight. 

Voilà à quoi il voulait en venir. Terrain glissant. Ça passait ou ça cassait. Le laisserait-il dormir sur le sofa au lieu de son lit ? Il en doutait. Est-ce que Hyojin accepterait ? Difficile à dire. Il était surtout difficile de le convaincre qu'il ne fuirait plus. La confiance était si facile à perdre. Il la désirait si fort à nouveau. Love me like you did. I won't run away. No secrets. Comment lui dire sans lui dire ?

( Pando )
@Han Hyojin


Did I drive you away?

I know what you'll say
You say
"Oh, sing one we know"
But I promise you this
I'll always
look out for you
Yeah, that's what
I'll do

My heart is yours
It's you that I
hold on to
Yeah, that's what I do

And I know,
I was wrong
But I won't
let you down
Han Hyojin
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t12637-han-hyojin-dvst#371779
heulim ≈ we have art in order not to die from the truth
UNE P'TITE PHOTO ? : feelin' like
AVATAR : Han Seungwoo (VICTON)
POINTS : 169
MESSAGES : 53
NOUS A REJOINT LE : 07/03/2022
AGE : 29
A second chance Empty
(#) Sujet: Re: A second chance   A second chance EmptySam 25 Juin - 22:55

( I’m getting blacked out soon, fill me in )
Pourrais-tu encore le suivre jusqu’au bout du monde ? Sans aucun doute. C’était là ton principal problème. Tu avais beau le détester pour ton cœur qu’il avait brisé, tu continuais de te damner pour sa personne.
Tu t’engages dans son idée sans doute stupide. Tu fonces tête baissée, toi qui as pourtant tendance à ne pas assez oser. Pourquoi diable ? (Tant que tu es avec lui, tu t’en fous.)

Votre discussion s’écoule. Tu laisses les mots s’écouler, s’aligner les uns après les autres. Comme avant. Comme lorsque votre aventure n’en était qu’à son début. Le crayon du Canadien gratte une page du carnet, et voilà qu’il te dessine … quelque chose. Tu distingues un animal, un long cou, un genre de poule. Tes sourcils se froncent, alors que tu tentes de comprendre de quoi est-ce qu’il s’agit. Une oie ? Un cigne ? Un archaeoptéryx ? Voilà qu’il teinte les plumes de noir. Une autruche ? 타조. Ok. Tu l’as. Maintenant, à toi. A ton tour de tracer au mieux, d’essayer de représenter l’animal de plus de deux mètres et d’au moins 90 kilos. Poulet gigantesque, que tu t’appliques à illustrer. (Autant dire que c’est complètement raté.)

Nouveau dessin. Pictionnary qui débute soudain, alors que tu pinces les lèvres, cherchant à comprendre ce que les gribouillis qu’il te traçait signifiaient. Deux ronds reliés entre eux. Une paire de jumelles ? Un vélo ? Et puis, tu captes. Est-ce que l’espèce de rectangle sur le bord est un pot d’échappement ? Une moto. Ah. L’embarras, un instant. Est-ce que tu étais si nul que ça ? Est-ce que c’était toi ou … lui ? Soudainement, tu ne peux t’empêcher d’éclater de rire. Pas que tu sois moqueur, mais l’œuvre d’art que Jude venait de dessiner était tout de même quelque chose. (A côté d’un Picasso, elle avait sans doute sa place.)

Il aurait pu simplement te montrer toutes ces choses sur son téléphone. Sans doute. Indéniablement, les choses auraient été plus simples, mais moins drôles, aussi. Vous comparez, pourtant. Tu pointes du doigt les détails, les tiens, les siens, ceux de l’image. Difficile pour toi d’accepter que la sienne était bien mieux que la tienne. (En réalité, tu t’en foutais, mais le titiller était plus que plaisant.) « Maybe I didn't put any details, but the proportion, the size... See? It's far better. Even if I forgot the blank part. Pretty sure some of them are all black, uh. » Tu tentes de te battre, d’argumenter, mais à ce jeu, Jude est bien plus fort que toi.
Vos bêtises cessent enfin. Le silence s’installe doucement, sans qu’il ne soit des plus désagréables. Tu laisses ton dos aller contre le canapé, essaies de bénéficier encore un peu d’un moment de répit avant de subir, à nouveau, l’assaut de tes pensées.

« You know... We could find a tattooshop tomorrow and actually get pierced, together. » Un sourire léger apparait sur tes lèvres, et puis … « You could... stay.. tonight. » Meurtrissure au cœur. Hésitation, tandis que tes lèvres se pincent. Qu’est-ce que tu dois faire ? « Here … ? » demandes-tu, stupidement. Est-ce que ce n’était pas signer avec le démon ? Est-ce que ce n’était pas accepter de te damner encore, si volontiers ? « I don’t … I don’t know if it’s a good idea. » Ton cerveau raisonne, réfléchit, alors que ton cœur te hurle d’accepter. (Comme s’il n’en avait que faire de la douleur.) « I fuckin’ miss you. » Tu l’avoues. Tu ne jures pas habituellement, mais sur l’instant, tu ne peux que lui avouer la vérité. Tu ne peux que le confronter à cette idée. « Are you sure you want me... here? For the night? » Avec tout ce que cela pouvait impliquer ? Avec tout le carnage que cela risquait de causer ? (N’en aviez-vous pas assez ?) « I can stay but... I don't know. I want to but... I don't want those dark clouds in my head again. I don't want to miss you afterwards. » Tu ne voulais plus des larmes, des terreurs. « Don’t want to wake up without you again. »
Tu ne voulais plus du manque. Tu ne voulais plus de l’absence.
Pourtant, le laisser revenir contre toi à nouveau t’exposait d’autant plus. Il pouvait faire ce qu’il voulait de ton âme. Il pouvait piétiner encore ton cœur malmené, d’un claquement de doigts s’il le souhaitait. Tout ça, tu le lui offrais sur un plateau, à nouveau. « I'm likely a masochist or something. Following you like this... » Tout en sachant comment ça allait finir. « Should I sleep on the sofa, or… ? » Directement dans l’antre de ses bras, l’oreille perdue contre son cœur.


( Pando )
@Park Jude



☽☽ A long time ago, before I was born, was a day where even the light was kept hidden. From that small point, a dream began. It grew uncontrollably, already gone from in my heart. The treasured secrets of the world rise up to my mind. I am a lamp that stands alone beneath the dark. In my shadow that will fall on you alone, may your heart be touched by warmth.

Park Jude
Voir le profil de l'utilisateur
heulim ≈ we have art in order not to die from the truth
UNE P'TITE PHOTO ? : A second chance C3OtEWbj_o
AVATAR : Kim Woosung
POINTS : 150
MESSAGES : 32
NOUS A REJOINT LE : 07/03/2022
A second chance Empty
(#) Sujet: Re: A second chance   A second chance EmptyLun 4 Juil - 4:56

( FORGIVE ME )
Son léger sourire aux lèvres, naïf, Hyojin ignorait où allait les mots. Ça bloquait presque l'invitation dans la gorge, mais Jude se força à terminer sa pensée, difficilement. Eau froide. Vertige. Zéro oxygène. Il ne pouvait reculer le temps ou effacer la mémoire du géant. Vulnérable, à sa porté. Attendre. Le sourire s'effaça, un voile gris recouvra ses prunelles, une peine qui rebondit en plein coeur du musicien. Il voulait tout arrêter pour le sauver des épines. Forget about it ! Don't worry ! I'll see you next time ! Mais il se tue dans l'espoir d'entendre ce qu'il voulait entendre. Here ? Where else ? I don’t know if it’s a good idea. Oh. C'était étrange. Il ne s'était pas attendu à ce que le coréen résiste. Il se croyait hors du bois et était prêt à passer à une autre étape. Il était prêt à garder ce nid qu'ils venaient de quitter par sa faute. Ce nid qui était leur ordinaire deux semaines auparavant. Il voulait aller trop vite, oui. Lui qui courrait contre la montre, il tournait la page une fois terminée. Sauf que ce n'était pas pareil pour ceux qui avaient tout le temps du monde. Ils avaient la luxure de réfléchir sur leurs émotions, d'hésiter, de peser les pours et les contres. Hyojin avait le droit de prendre son temps. Jude n'avait aucun droit de le lui retirer.  

I fuckin’ miss you.

Un bref haussement de sourcils, un léger sourire. Avait-il juré avant ? Le canadien n'en était pas certain. Il était heureux de l'entendre pourtant. S'il ne jurait pas souvent, le faire dans cette phrase ne faisait que la rendre plus importante. Jude comprenait ce sentiment. Il y avait presque de la colère. Honte de ne pouvoir l'oublier ou rage d'avoir été séparé prématurément. Et à l'inverse, cette tendresse intense qui refusait d'être l'un sans l'autre. C'est cette tendresse qui bougea la tête alors que le géant lui demandait à nouveau confirmation. Yes. Stay. Please stay. Il disait pouvoir. Il disait vouloir. Mais. Le doute. La peur d'être blessé à nouveau. Jude craigna de l'entendre rebrousser chemin réfléchissant à voix haute. Cependant, Hyojin continua, dans sa lancé, s'avouant peut-être masochiste avant de demander... sofa, or… ?

Malgré qu'il avait conscience du climat délicat, Jude ne pouvait s'empêcher de se sentir soulagé, léger, réchauffé. Par le choix final, oui, mais surtout de la question qui se terminait en suspend. S'il lui ouvrait la porte, il n'hésiterait pas à décider. Il sourit, ses yeux disparaissant presque sous la douce joie, puis il vint chercher une large main pour y glisser la sienne. Elle était froide. Elles étaient toutes les deux froides. Ensemble, par contre, elles se garderaient au chaud. Ses yeux se relevèrent pour le regarder lui, pour qu'il ne voit sur son visage que sincérité, sans masque ni mensonge.

- You'll never wake up alone again. Never ever. As long as I'm... As long as you'll have me, I'll never let you wake up cold. I promise. Il sourit à peine au mot magique laissant son ton ainsi que la pause qui suivit appuyer son sérieux, même si le sourire lui revint naturellement. So you'll sleep in the bed, with me. So I can earn your trust again. Come on.

Il se leva en premier l'encourageant de sa main toujours au creux, au chaud, de la sienne à suivre le mouvement. Rassuré qu'il ne l'abandonnerait pas, Jude le relâcha et ouvrit le pas. Il pria que son amant ne remarque pas trop le petit bordel alors qu'il retrouvait de nouveaux angles du modeste et pourtant dispendieux appartement. Une promesse de tout ramasser demain fut faite sauf qu'une fois avoir monté à la chambre, le musicien grimaça et se dépêcha de faire un ménage à l'improviste. Il devait entre-autre prendre la pile de vêtement de sur le lit pour tout foutre dans un coin, faire disparaître la montagne de mouchoir qui avait imbibé ses larmes la semaine dernière.

- God, I'm sorry. I didn't really sleep here since. But it's clean ! rectifia-t-il de peur qu'on l'accuse d'être sale. I... I tried to get your smell out of it. Ended up washing the whole bed at least five times, but... En y réfléchissant, il croyait presque impossible que l'odeur familière soit encore attachée aux draps. Elle n'était sans doute qu'attaché à ses pensées. Un peu embarrassé, Jude haussa les épaules. Maybe I got a bit crazy. Happens.

Une certaine gêne menaçait son corps à l'idée de se dénuder quelque peu devant Hyojin qui pourtant l'avait vu plus d'une fois. Dans un élan, s'empêchant de réfléchir, Jude passa son haut par-dessus sa tête et glissa son pantalon au sol avant de s'obliger à entrer sous les couvertures tranquillement. Il voulait presque se cacher, timide, incertain de comment ouvert il pouvait être. Les couvertures jusque sous le menton, il regarda de son côté pour laisser un minimum d'intimité à Hyojin alors qu'il se dénudait à son tour. Encore. C'était trop bizarre.

- Fuck it's weird... souffla-t-il pour lui-même avant de geignir. I'm being weird ! Cette fois, il remonta les couvertures au complet se cachant entièrement, lui et son visage rouge pivoine. I want you to be here. I'm so happy you are ! but..-I don't know why I'm feeling shy ! I've seen you before, you saw me too. What the hell is this... Even when we had our one night stand I was so.. slutty ? out there ?

( Pando )
@Han Hyojin


Did I drive you away?

I know what you'll say
You say
"Oh, sing one we know"
But I promise you this
I'll always
look out for you
Yeah, that's what
I'll do

My heart is yours
It's you that I
hold on to
Yeah, that's what I do

And I know,
I was wrong
But I won't
let you down
Han Hyojin
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t12637-han-hyojin-dvst#371779
heulim ≈ we have art in order not to die from the truth
UNE P'TITE PHOTO ? : feelin' like
AVATAR : Han Seungwoo (VICTON)
POINTS : 169
MESSAGES : 53
NOUS A REJOINT LE : 07/03/2022
AGE : 29
A second chance Empty
(#) Sujet: Re: A second chance   A second chance EmptyMar 12 Juil - 0:20

( I’m getting blacked out soon, fill me in )
Tu te damnes. Qu’il te ligote dans sa cave : une fois de plus, tu te pliais à ses volontés. Parce que tu l’aimais.
Ses doigts froids se saisissent des tiens, guère plus réchauffés. Son regard capte le tien, et tu l’écoutes, avec toute l’attention du monde. « You'll never wake up alone again. Never ever. As long as I'm... As long as you'll have me, I'll never let you wake up cold. I promise. » En toi, quelque chose se fendille. (La fine et faible carapace que tu avais échoué à construire ces dernières semaines.)
Tu voulais le croire.
De toutes tes forces, tu voulais être convaincu de ses mots. Et, malgré la vive blessure, malgré la douleur des derniers jours, tu y parvenais. Et si ce n’était qu’un mirage ? Alors, une fois de plus, il t’aurait. Une fois de plus, il pourrait détruire ton cœur : sur un plateau d’argent, tu le lui donnais.

« So you'll sleep in the bed, with me. So I can earn your trust again. Come on. » Tu ne pipes mot. Tu ne dis rien, mais hoches tout de même faiblement la tête. Oui, tu veux bien le suivre jusqu’au bout du monde.
Tu te lèves, lui emboites le pas. Tu grimpes les marches, fais attention au plafond un peu bas. (Tu t’en étais toujours souvenu, et aujourd’hui encore, tu pliais un peu ton grand corps pour ne pas t’éclater le sommet du crâne.) En haut des marches, pourtant, tu es contraint de t’arrêter : à nouveau, ton amant d’un temps est devenu tornade. Tu l’observes s’agiter, ranger vêtements, mouchoirs, et autres éléments que tu n’as pas le temps d’identifier. Ton Canadien s’excuse, affirme que malgré tout, c’est propre. « It’s okay, really. » D’un geste de la main, tu tentes de balayer ses mots. « Mine’s messy and dirty so.. I’m used to it? » tentes-tu, dans un léger sourire, ne serait-ce que pour le rassurer.
Il voulait effacer ton odeur des draps. Pointe au cœur : tu ne pouvais que le comprendre. N’avais-tu pas tenté de faire la même chose ? N’avais-tu pas essayé de détruire chacun de vos souvenirs ? (Ou est-ce que la faiblesse ne t’avait pas saisi à chaque instant où tu avais tenté de tourner la page ?)

« Maybe I got a bit crazy. Happens. » « That’s how I like you. » Sincère. Sans aucune hésitation : c’était pour ses quelques couleurs folles qu’il était ce qu’il était.
Le brun se déshabille alors. Un peu idiot, tu hésites, détournes la tête, sans même savoir où regarder. Sans même savoir quoi regarder. Avais-tu déjà prêté attention à tant de détails dans la pièce ? (Pourquoi tu fais ça ?) Tu n’en as aucune idée. Peut-être est-ce l’ambiance générale. Peut-être est-ce à cause de son corps qui se tortille, embarrassé. Son corps qui finit par se glisser sous les draps, et remonter la couverture autant que possible. Tu t’avances du côté que tu avais jadis eu l’habitude de prendre. Tu saisis sweat et tee-shirt, les fais passer par-dessus ta tête, pour ensuite les entreposer dans un coin. Tu te débarrasses de ton pantalon, te mordilles un instant la lèvre inférieure, pour ensuite de glisser entre les draps et le matelas. Tout au bord. Comme si Jude était déjà trop proche de toi. It’s weird. Ça l’était, c’était indéniable. Il était bizarre. (Tu n’étais guère mieux.) Tu souris doucement, alors qu’il est déjà en train de se planquer complètement sous les couvertures. A nouveau, le Canadien se confond entre excuses et explications. Panique légère, qui monte entre vous. Alors, ton bras s’actionne. Alors, tu viens doucement saisir le drap qui lui couvre la tête, pour le tirer un peu. Tu découvres le garçon, souris un peu. « Are you trying to hide, or are you trying discreetly to stare at my abs? » Remarque idiote. Paroles débiles, ne serait-ce que pour le détendre un peu. « It’s suspicious. » N’est-ce pas ? D’un mouvement de hanches, tu finis tout de même par te rapprocher : pas suffisamment pour être collé à lui, mais assez pour ne plus être sur la tranche du lit, tout en maintenant une distance respectable avec le jeune homme. « I ain't gonna try anything. » C’était trop frais encore. Trop douloureux pour que tu oses une telle proximité. « But I won't kill you if you punch me while you're asleep. You can move as much as you're used to. I promise. » Il pouvait agir comme bon lui semblait. Il pouvait même te coller dans un demi-sommeil, tu t’en fichais à peu près. « Guess I'm not just a friend or... » A lover? Qu’étais-tu, à présent ? Qu’étais-tu devenu pour lui, maintenant que vos âmes étaient brisées ?

« Do you want me to turn off the light? » demandes-tu alors, ne serait-ce que pour lui rendre service. Tu articules ton long corps pour appuyer sur l’interrupteur, et finis par reposer ta joue contre l’oreiller. « I thought I would never get better, you know? I thought I would never see you again. Not... this close. Not like this either. It still hurts but... It seems better. It seems easier, when you're with me, Jude. »


( Pando )
@Park Jude



☽☽ A long time ago, before I was born, was a day where even the light was kept hidden. From that small point, a dream began. It grew uncontrollably, already gone from in my heart. The treasured secrets of the world rise up to my mind. I am a lamp that stands alone beneath the dark. In my shadow that will fall on you alone, may your heart be touched by warmth.

Park Jude
Voir le profil de l'utilisateur
heulim ≈ we have art in order not to die from the truth
UNE P'TITE PHOTO ? : A second chance C3OtEWbj_o
AVATAR : Kim Woosung
POINTS : 150
MESSAGES : 32
NOUS A REJOINT LE : 07/03/2022
A second chance Empty
(#) Sujet: Re: A second chance   A second chance EmptyMer 3 Aoû - 20:39

( FORGIVE ME )
Il n'avait pas réagit à ses mots, lancés aussi rapide qu'une flèche, aussi mortelle, sans hésitation. C'était comme ça qu'il l'aimait, son côté fou, ses idées imprévisibles, cette morsure qu'il laissait dans la vie sinon trop ennuyante. Ce sentiment lui était attéri dans l'oreille plus d'une fois. Le plus souvent, on disait adorer ses foleries et ça l'amusait. Sauf qu'avec la tête sous la couverture, la chaleur de la gêne au visage, les mots résonnaient. C'était la syntaxe, la formule, l'arrangement. Ou c'était parce que ça venait de lui. That's how I like you. That's how I like you. Jude se sentait tel une étudiante prude à s'accrocher autant à la phrase lancée tout naturellement, à presser la phrase tout près de son coeur au point de se couper le souffle. Des phalanges, de si belles phalanges si près, abaissent le draps et ses prunelles sombres trouvent Hyojin sans difficulté, petit sourire timide aux lèvres. Remarque idiote qui le fait rire. Ça aida. Il vint même lui donner un petit coup amicale alors qu'il s'en voulait de ne pas avoir, en fait, cherché à observer son ventre. Il aurait dû, merde. Trop tard. Au moins, la blague le détendit et il arriva à garder la tête hors de la couverture malgré que leur proximité agravait un simple regard d'attention. C'était son visage qui jouait avec son coeur, son souffle qui effleurait sa peau, des souvenirs de quelques semaines plus tôt, ceux de leur paradis.  

- You're right, it's not very polite. I'm sorry, répond Jude aux accusations, jouant au jeu ridicule, moue faussement coupable.

Son corps s'installe sur le côté pour imiter celui du géant. Ses yeux un peu moins rouges, un peu moins enflés voulaient retracer les traits qu'il avait appris par coeur. Certains comptaient des moutons. Lui détaillait le visage de Han Hyojin avant de s'endormir. Ses lèvres ondulèrent. Jude sourit un peu, drôlement déçu, amusé par ce propre sentiment. N'était-ce pas lui qui devrait lui promettre une telle chose ? Lui qui aurait laissé mains et bouche s'aventurer s'il n'avait pas entendu cette déclaration ? Sauf qu'il n'en fit rien. Aucune promesse, aucun aveu. Juste pour cette fois, se sauver la face. Une nouvelle blague, un nouveau sourire, un nouveau rire. Si Jude se sauva d'un embarras en se retenant de tenter une quelconque intimité, il ne se sauva pas d'un bruit porcin au travers de son rire trop enthousiaste. À moitié gêné, il cacha cette fois son visage dans ses mains un bref instant.

- I don't move that much, stop !

But I might. Peut-être allait-il attendre que le géant s'endorme pour se lover contre lui juste pour frôler sa peau à nouveau. Égoïste. Gourmand. Il se souvint à nouveau, avec culpabilité, qu'il devrait respecter les limites de la tendre âme. Celle qui semblait blessée encore une fois en ne demandant pas une définition d'eux. Sa peine débordait ici et là, tantôt et maintenant. Le canadien se maudit pour la centième fois de les avoir ruiné autant. Si seulement il avait été honnête. Si seulement il ne l'avait pas repoussé par peur. Never again. Souffrant de ses erreurs, il ne peut qu'étirer un faible sourire à l'offre d'éteindre la lumière. Yes, thank you. Hyojin se retourne. Son sourire absent se perd. L'air rempli ses poumons comme s'il avait cessé de respirer depuis un bon moment. Il attend patiemment le retour de son âme soeur, en silence. La pénombre les enveloppait d'un mystère intime. C'était cette sensation de pyjamas party où les secrets sont échangés, où on entend des petits rires sans les voir. C'était ce sérieux adulte de la fin de la journée, plutôt mouvementée pour eux, où on mettait cartes sur table pour un meilleur lendemain. Cette tension poussa la réflection muette chez Jude, tout au contraire de son amant qui s'ouvra davantage à lui. Cette fois, au lieu de laisser apercevoir sa peine, Hyojin la partagea, le coeur ouvert, vulnérable. Il était décidément pleins de surprises, rempli de courage. Serait-il arrivé à aller mieux un jour ? God, Jude espérait que oui, car il refusait d'avoir brisé un homme au-delà du réparable. Et s'il avait quitté la Corée après l'avoir quitté lui ? Il aurait survécu, non ? Han Hyojin aurait continué sa vie et aurait guérit de ses blessures. Il aurait fini par l'oublier. Il aurait peut-être eu une famille. Et il n'aurait jamais su à propos de sa mort prématurée. Sauf que maintenant, il savait sa condition. Il savait tout. Il savait trop. Et pourtant, il disait se sentir mieux à son côté. Combien de temps avaient-ils ainsi ? Mieux était de ne pas y penser.

- Saying "I'm sorry" feels just... not enough and asking forgiveness is too early. I should have been honest that night, but I pushed you away.. Not to be dramatic, but I think it was my biggest mistake and it will become my biggest regret in this life. I stole from us. I stole those two weeks from us. We could have done so much, go to so many places. Il prit une pause pour s'imaginer comment ils auraient passé ce temps manqué. I'll make it up to you. Really.

Étrangement, il ne pouvait utiliser le mot promesse. Il était incertain de pouvoir se racheter. Il était incertain d'avoir pris la bonne décision. Et s'il tentait de s'échapper à nouveau ? Il espérait ne pas en être capable, mais il se connaissait trop bien pour tenter de se convaincre. Et s'il avait été égoïste au point de tout lui dire ce soir juste pour passer plus de temps avec lui ? Juste pour qu'il reste, pour qu'il l'écoute, pour qu'il soit près de lui juste un peu plus. Pouvait-il être un monstre aussi horrible ?

Hyojin s'endormait paisiblement. Le mouton fermait les yeux sur le loup affamé. Jude fit de même se forçant dans une couverture de laine, espérant ne pas être reconnu. Et s'il faisait ses bagages et partait dans la nuit ? Et s'il prenait le premier avion vers nul part ? Ses paupières se relevèrent et ses pupilles se perdirent sur la pièce. Il ne connaissait pas la langue après tout ni les coutumes. Son genre n'était pas des plus appréciés non plus. Il ne pouvait être librement gay ici. Il ne pouvait pas prendre la main de Hyojin en marchant dans les rues.

Il ne pouvait le laisser le voir mourir.

Alors c'était quoi le plan ? En avait-il toujours un ? You don't want to see me wasting my time around you? Well, I don't want to waste it living like a ghost without you. Ces mots, il aurait pu les écrire et les réciter par coeur comme s'ils avaient été siens. Il était maintenant terrifié à l'idée que son géant regrette ses paroles. Dans quelques mois ou dans un an, il pouvait les imaginer. Lui dans un lit d'hôpital, à peine capable de communiquer avec les informières, toussant ses poumons ou incapable de prendre soin de lui-même. Hyojin tentrait d'être là à toutes heures du jour et du soir, sacrifiant son travail et dieu sait quoi d'autre. Il le verrait jaune, vert et pâle, puis il entendrait son dernier souffle. Regretterait-il ses mots à ce moment ? N'aurait-il pas préféré ne jamais l'avoir connu ? Deviendrait-il une épave à la dérive sans heureux futur ? Ou alors serait-il heureux d'avoir été avec lui jusqu'à la fin ? Qui serait heureux de ça ?

Ses yeux osèrent se poser sur le visage endormi sachant que le tableau lui serrait le coeur. Sa gorge se crispa, les larmes chatouillaient ses paupières alors qu'il réalisa. Han Hyojin en serait probablement heureux. Maybe he was the crazy one.

Un soupira s'échappa de son corps roulant sur le dos. Il était certain de ne pas pouvoir trouver sommeil cette nuit. Trop de décisions importantes se bousculaient sous son crâne. Avoir été seul, il aurait abandonné le lit, aurait fait du café, aurait peut-être jouer un peu de guitare, mais il aurait surtout trouver une solution. Sauf qu'il avait promis que le coréen ne se réveillerait plus jamais seul et c'était bien là une promesse qu'il tenait à coeur. Il ne quitterait pas le lit, il ne le quitterait pas lui.

La lune déjà haute glissa lentement dans le ciel. Bientôt, la noirceur s'éclaircit petit à petit. Alors que noir devenait gris, le chant des oiseaux se fit entendre. Jude fut couché sur le dos, sur sa droite, sa gauche, il s'assit d'abord les genoux contre lui, puis en tailleur. Le dos de sa main sécha quelques larmes. Ses prunelles se rassurèrent par la présence du géant, puis se donna pitié en regardant tout sauf lui. Pendant ces heures suspendues, il éclairci ce qu'il voulait, ce qu'il ne voulait pas, ses sentiments, ses idées du futur. Il souffla quelques mots à sa mère toujours autour de son cou, lui demanda conseil. Le sablier s'écoulait dans un presque silence thérapeutique. Il n'avouera jamais avoir même prié pour un signe quelconque, pour une aide à détacher les bonnes idées des mauvaises.

À quelle heure le soleil s'était-il levé ? Quelle heure était-il ? Jude se demanda, mais ne bougea pas, son regard perdu vers la fenêtre de la petite chambre. C'était le matin. Il était décidé.. sur une partie. Plusieurs questions restaient sans réponse, sauf qu'il ne pouvait répondre à tout seul. Plusieurs impasses s'étaient créées au cours de ses réflexions, car il refusait de deviner les pensées de son amant. Ce dernier avait été exclu de sa dernière horrible décision, plus jamais. Ils décideraient ensemble. Cette épave se conduisait à deux après tout. Parlant du mouton, Hyojin semblait revenir à lui lentement. Un petit sourire étira les lèvres de Jude. Il étira une main vers lui et caressa de l'envers de ses phalanges un bras nu, chaud, doux. Croisant enfin ses yeux sombres qui s'ouvraient mollement, le brun sourit un peu plus.

- Morning.. Did you sleep well ?


( Pando )
@Han Hyojin


Did I drive you away?

I know what you'll say
You say
"Oh, sing one we know"
But I promise you this
I'll always
look out for you
Yeah, that's what
I'll do

My heart is yours
It's you that I
hold on to
Yeah, that's what I do

And I know,
I was wrong
But I won't
let you down
Han Hyojin
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t12637-han-hyojin-dvst#371779
heulim ≈ we have art in order not to die from the truth
UNE P'TITE PHOTO ? : feelin' like
AVATAR : Han Seungwoo (VICTON)
POINTS : 169
MESSAGES : 53
NOUS A REJOINT LE : 07/03/2022
AGE : 29
A second chance Empty
(#) Sujet: Re: A second chance   A second chance EmptyLun 15 Aoû - 17:52

( I’m getting blacked out soon, fill me in )
« No, you’re not. » ris-tu doucement, alors qu’il s’excuse de sa piteuse cachette. Il pouvait mieux faire, tu en étais certain. (Au fond, tu t’en fichais. Tant qu’il était ici, dans ce même lit, tu t’en fichais. Qu’il regarde ce dont il avait envie.) Tu promets, pourtant. Tu promets de ne pas te faire aventurier. Tu promets de ne pas te faire sale gosse, de ne pas te faire indécent, alors que vos retrouvailles sont encore timides. (Ton âme saignait encore, au fond.)
Tu essaies de nuancer la gravité de tes propos, pourtant. Tu tentes une blague, lui promets qu’il peut remuer tout autant qu’il le souhaite : tu n’en seras point agacé. Son rire déraille, dérape en un grouinement, et voilà que, toi aussi, tu éclates de rire. Qu’est-ce qu’il te faisait là, au juste ? (Peut-être était-ce ce naturel, cette pureté douce, qui te venait ravir ton cœur.) Stop. Tu te contentes de sourire doucement, cèdes finalement. D’accord. Tu cesses de l’embêter, de le taquiner. Tu proposes de plutôt éteindre la lumière, de laisser vos prunelles se reposer.

Et alors, tu parles. Tu ouvres ton cœur, dévoiles à quel point tu es, en cet instant, vulnérable. Est-ce que tu te serais un jour remis de son absence ? Est-ce que tu te serais fait à tout ça ? Tu n’en as aucune idée.
Et maintenant que tu sais ?
Maintenant que tu es au courant pour ce cancer qui grignote son corps petit à petit ? Tu ne sais pas. C’est différent, au fond. Les choses sont différentes, même en connaissant sa condition. (Comme si tu avais, enfin, retrouvé ce qu’il te manquait.)

A tes mots, ton brun ouvre les lèvres. Tu l’entends, l’écoutes doucement, alors que tes doigts effleurent le tissu des draps. Deux semaines volées. Dans un tout autre contexte, peut-être que ça n’aurait été qu’une poussière dans l’univers. Dans celui de Jude, tu comprenais que ce n’était pas rien. Tu comprenais que les secondes étaient comptées, et pourtant … « I understand. I don't... I don't want you to be sorry, honestly. And I don't want you to feel sad about it. » Tu t’interromps. Tu t’arrêtes, cherches des mots qui peinent à trouver leur chemin dans ta tête. (Comme si l’idée n’était qu’une image, une forme abstraite, que tu ne parvenais à réellement lui décrire dans son dialecte.) « Maybe we should... Just move forward? We won't get the past back so... Let's just stop thinking about it and enjoy what's next? » Tu n’étais absolument pas certain de ta tournure de phrase. Tu n’étais même pas certain qu’il comprenne réellement ce que tu voulais dire par là. Peut-être un jour.

Tes paupières finissent par se fermer. Ton souffle se calme, et tu te sens partir, sans même chercher à te maintenir éveillé. Tu t’endors d’une nuit sans rêve, sans cauchemar aucun. Tu t’endors, pour la première fois depuis longtemps, apaisé. Calmé quant aux craintes qui t’ont torturé le cœur ces dernière semaines. (Sans doute que tu devrais tout de même t’inquiéter. Tu devrais, mais tu ne veux même pas y songer.)

[…]


Ton corps s’étire, doucement. Tu bouges un bras, essaies de te retrouver dans ces draps. Nullement les tiens. Quelques doigts se posent sur ta peau, calmant instantanément la panique qui menaçait de pointer le bout de son nez. Contact si familier, si longtemps désiré. Les souvenirs de la veille te reviennent, alors que tu ouvres doucement les yeux sur Jude. Sleep well? entends-tu. Tu réponds une première fois par un léger grognement heureux, avant de te tourner sur le côté. « Hey… » commences-tu, ne serait-ce que pour gagner un peu de temps. « Slept well… Has been a while since I didn't sleep like this, I think.. » Sans te réveiller en larmes, sans passer ta nuité à fixer le plafond, ton grand corps recroquevillé. Sans mourir de chaud, pour mourir de froid dans les deux secondes qui suivent. « And you? » Tu lui retournes la question, te redresses un instant sur un coude, pour mieux glisser une main dans ta chevelure en pagaille. « What time is it? » demandes-tu finalement, t’inquiétant soudain de la profondeur de tes songes. « How long since you're..awake? » Tu questionnes, doucement. Tu interroges, alors que ton regard s’accroche au sien. Il semblait parfaitement réveillé. Parfaitement éveillé, et en même temps, terriblement fatigué. « Did you… sleep? » t’inquiètes-tu alors, tandis que ton index se tend, pour lentement glisser sur une des cernes qui s’accrochait à ses prunelles.
« Did I… snore too much? » paniques-tu soudain, te demandant si tu étais la cause de sa possiblement nuit blanche. « You should’ve pushed me away. It usually makes me stop from doing that... »


( Pando )
@Park Jude




☽☽ A long time ago, before I was born, was a day where even the light was kept hidden. From that small point, a dream began. It grew uncontrollably, already gone from in my heart. The treasured secrets of the world rise up to my mind. I am a lamp that stands alone beneath the dark. In my shadow that will fall on you alone, may your heart be touched by warmth.

Park Jude
Voir le profil de l'utilisateur
heulim ≈ we have art in order not to die from the truth
UNE P'TITE PHOTO ? : A second chance C3OtEWbj_o
AVATAR : Kim Woosung
POINTS : 150
MESSAGES : 32
NOUS A REJOINT LE : 07/03/2022
A second chance Empty
(#) Sujet: Re: A second chance   A second chance EmptyLun 15 Aoû - 19:22

( FORGIVE ME )
Ce bruit paresseux de sa gorge était un délice, un grognement heureux et grave. Son petit sourire en plein jour était tout aussi satisfaisant. L'avoir à son côté en ce matin si doux remplissait le coeur de Jude d'ivresse. Le soleil s'était levé sur un nouveau chapitre pour eux, un chapitre un peu plus facile, un chapitre possédant une pousse verte pleine d'espoir. Juste avoir le géant avec lui l'apaisait, le soulageait. Un sentiment familier lui revint même. L'envie de rester dans ce lit toute la journée, à parler de tout et de rien, à dormir encore un peu.

God, même son Hey monosyllabique était séduisant.  

Sans surprise, il disait avoir bien dormi. Le canadien aurait pu deviner puisqu'il avait agit en ange gardien au milieu de ses réflexions. Il s'était assuré de rester près sans le toucher sachant que l'inconscient enregistrait sa présence pour le bercer de réconfort. Hyojin avait à peine bougé dans ses songes. Il aurait été embêté par quelconque cauchemar que Jude serait intervenu tel Morphée. D'une caresse ou de quelques mots murmurés, il aurait donné la lumière qui fait disparaître démon, fantôme ou monstre. Il l'avait déjà fait. Une nuit, son géant l'avait réveillé par des tressautements agités et il avait joué dans ses cheveux jusqu'à ce qu'il se calme. You're safe. I'm here. Mots soufflés au plus bas pour ne pas le réveiller à son tour. Encore aujourd'hui, c'était son petit secret qu'il gardait soigneusement. Et lui, avait-il bien dormi ? Le retour de question rapide lui permet de mentir avec un bref son affirmatif. Il préférait plutôt observer le musicien continuer son réveil, passer une main dans ses cheveux adorablement chaotiques. Il demanda l'heure, mais Jude ne fit qu'hausser les épaules sans chercher à trouver son cellulaire.

- Don't know, don't care. Do you want some-..

Coffee. Il allait lui offrir du café, car lui-même mourrait d'envie d'une tasse. Un matin n'était jamais complet sans café. Sauf que le regard inquisiteur du géant remarqua probablement sa position assise à son côté et demanda cette fois avec plus d'attention depuis quand il était debout. Le ton de sa voix allait plus loin que les mots. Il commençait à se douter. Jude ne pouvait plus cacher la vérité. Donc il sourit et avança le visage pour joindre son index en fermant les yeux une brève seconde. Il ne refuserait jamais un contact après tout. Quelque part, il rêvait de cette main sur sa joue, à sa nuque, dans ses cheveux. Le fantasme s'échappa alors que Hyojin prenait toute faute automatiquement. Oh non, on ne pouvait avoir ça. Jude rigola en secouant la tête. Il vint prendre sa main dans la sienne aussitôt pour empêcher son amant de continuer sur sa descente.

- It's not because of you, stop it. If anything, having you here made me feel safe and calm. Okay ?

Il voulait le rassurer d'abord. Ce n'était jamais de sa faute. Malgré son sourire, le reste de son visage était sérieux. Il refusait que le géant croit à un mensonge pour le protéger. C'était la vérité. Believe me. Une fois que cela soit mis au clair, le canadien inspira profondément. Il aurait préféré attendre un peu plus tard pour s'ouvrir sur tout ce qui lui avait traversé l'esprit cette nuit, histoire d'éviter une conversation sérieuse dès le réveil. Sauf qu'il devait s'expliquer et il ne voulait pas mentir.

- I didn't sleep because I had a lot to think about. To be honest, I was starting to wonder if telling you everything was a mistake, because now everything is different. But I'm happy that I can be real with you. So ! There's a lot to talk about. Well.. not "a lot" a lot, but some things.  Would you like that we go through it here, in bed oooor do we have coffee first ? I actually wanted you to have a chance to wake up and enjoy the morning before getting serious, but if you prefer, we could do it now. It's nothing bad ! ajouta-t-il soudainement voyant comment ses paroles pourraient être prises. Oh my god, I sound like I'm gonna pack my bags. No, no, no ! I'm not leaving you. Il serra sa main dans la sienne et y joignit même une autre main. I am not leaving you. I swear.

( Pando )
@Han Hyojin


Did I drive you away?

I know what you'll say
You say
"Oh, sing one we know"
But I promise you this
I'll always
look out for you
Yeah, that's what
I'll do

My heart is yours
It's you that I
hold on to
Yeah, that's what I do

And I know,
I was wrong
But I won't
let you down
Han Hyojin
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t12637-han-hyojin-dvst#371779
heulim ≈ we have art in order not to die from the truth
UNE P'TITE PHOTO ? : feelin' like
AVATAR : Han Seungwoo (VICTON)
POINTS : 169
MESSAGES : 53
NOUS A REJOINT LE : 07/03/2022
AGE : 29
A second chance Empty
(#) Sujet: Re: A second chance   A second chance EmptySam 10 Sep - 0:07

( I’m getting blacked out soon, fill me in )
Quelque chose t’intriguait. Sa position, sa réponse évasive. Quelque chose ne collait pas vraiment, et tu ne tardes à lui poser la question. Direct, suffisamment peu réveillé pour prendre les mots avec des pincettes. Ton index caresse son visage, effleure ses cernes, tandis que tu cherches une éventuelle raison.
Tu prends la faute.
Tu demandes si c’est parce que tu ronfles, si c’est parce que tu fais trop de bruit. (Peut-être même t’es-tu endormi d’un sommeil agité, que tes bras et pieds n’ont cessé de le heurter.) Un éclat de rire te répond et le garçon secoue négativement la tête. Ce n’est pas ça. Tes épaules s’affaissent un instant de soulagement, mais à nouveau, tu t’inquiètes. Si ce n’est pas toi, c’est quoi ? « Mmh.. » marmonnes-tu, dans l’attente d’une réponse plus évocatrice.

Les raisons s’échappent d’entre ses lèvres, enfin. Les mots coulent de sa gorge, et tu écoutes, tout en t’adossant contre le mur. Il avait beaucoup à penser. Immédiatement, ses mots te serrent le cœur. Tu envisages tout ce que cela pourrait vouloir dire, une infinité de possibilités. (Est-ce qu’il allait encore te laisser ?) Est-ce qu’il aurait dû te cacher encore la vérité ? D’une certaine manière, tu aurais fini par le découvrir, non ? (A moins qu’il ne choisisse encore de s’enfuir. A moins qu’il ne te délaisse encore – qu’est-ce que tu deviendrais ?) Au moins, il pouvait être lui, maintenant. Tu hoches doucement la tête. Il pouvait être sincère, même si ça impliquait que de nombreux sujets devaient être discutés. Tu l’observes. Tu tentes de comprendre, avant qu’il ne te propose deux alternatives : ici, là, maintenant, dans ce lit, ou de repousser un peu l’instant avec un café. Le temps de te réveiller, de profiter un peu, avant d’attaquer les choses sérieuses. Tes prunelles se font inquiètes et tu sens l’angoisse grimper à nouveau. Qu’est-ce qu’il allait te souffler, hein ?
Jude perçoit ton regard, réalise ses paroles, et déjà, il tente de rectifier le tir. Il n’allait pas te quitter. Sa main attrape la tienne, ses doigts réchauffent les tiens, et il répète. Il te le promettait. Tu veux bien le croire (encore une fois). « We… We can have coffee and we can talk at the same time, maybe? » Tu avais la trouille. Tu ne pouvais empêcher cette douce peur de t’étreindre les entrailles. Peut-être redoutais-tu ses mots (sans doute). Tu paniquais à l’idée de ce qu’il pouvait t’annoncer mais en même temps … Tu espérais que lui offrir l’occasion de souffler ce qui lui pesait le soulagerait. « As long as you’re not leaving me. » tentes-tu, en feignant un éclat de rire. (Comme si ça allait te rassurer.)

Doucement, tu repousses les couvertures. Tu t’aventures en dehors du lit, si doux, si protecteur. Tu sors tes jambes immenses, t’arrêtes dans ton enchainement de gestes, réfléchis un instant. Tu te retournes alors, viens lui voler un baiser léger. Une douceur au réveil qui t’avait manqué. Un instant que tu pensais perdu à jamais mais qu’un mystérieux dieu avait finalement décidé de t’accorder à nouveau. « Now we can get a coffee. » acceptes-tu, te relevant enfin. Tu récupères ton pantalon que tu enfiles, et termines de te lever pour descendre les marches de l’escalier. Une fois dans le salon, tu en profites pour t’étirer de tout ton long. Félin trop grand, dégingandé, qui finit par farfouiller dans les placards à la recherche d’un peu de café. (Malgré cette cacophonie ambiante, tu te souvenais d’où est-ce qu’il était habituellement rangé.) Tu prépares vos boissons, laissant le soin à Jude de récupérer quelques tasses. La cafetière est allumée, s’occupe d’elle-même, tandis que tu finis par fixer Jude, perdu dans tes tourments de sentiments. Tu avais peur de trop t’attacher, encore. Tu craignais qu’il ne te détruise encore un peu plus, et pourtant, tu finis par ne plus pouvoir résister à l’envie de le prendre dans tes bras, de le garder un temps soit peu dans tes bras. (La distance que tu t’appliquais à mettre jusque-là, ne serait-ce que pour te protéger, tu la détestais. Tu la haïssais plus que tout, tout en sachant que c’était ce qui te permettait de rester à flots. Le seul truc qui t’aidait à ne pas sombrer plus que tu ne l’avais déjà fait.)

Lorsque tu te détaches, c’est pour faire couler le café dans vos tasses. Lorsque tu t’éloignes, ce n’est que pour mieux te préparer aux instants qui allaient suivre. Et, alors que tu t’assois près de lui, autour de la table basse, tu ne peux que le dévorer des yeux, dans l’attente de ses mots. (A deux doigts du naufrage.)

( Pando )
@Park Jude




☽☽ A long time ago, before I was born, was a day where even the light was kept hidden. From that small point, a dream began. It grew uncontrollably, already gone from in my heart. The treasured secrets of the world rise up to my mind. I am a lamp that stands alone beneath the dark. In my shadow that will fall on you alone, may your heart be touched by warmth.

Park Jude
Voir le profil de l'utilisateur
heulim ≈ we have art in order not to die from the truth
UNE P'TITE PHOTO ? : A second chance C3OtEWbj_o
AVATAR : Kim Woosung
POINTS : 150
MESSAGES : 32
NOUS A REJOINT LE : 07/03/2022
A second chance Empty
(#) Sujet: Re: A second chance   A second chance EmptyDim 9 Oct - 10:12

( FORGIVE ME )
Les blessures qu'il avait causé, encore trop fraîches pour être guérient, reluirent malgré sa promesse. Non, il ne songeait pas à le quitter, plus jamais. Hyojin voulait le croire, mais.. Une partie de lui tirait dans le sens inverse, avec raison. Il voulait se protéger du méchant loup qui avait dévoré son coeur sans pitié même s'il voulait désespérément tendre la main au museau. Cette danse mentale était perceptible aux yeux du canadien. L'hésitation dans sa réponse, le va-et-vient de ses yeux, sa main libre un peu tendue dans les draps, sa demi-blague, le rire faux. With time, pensa Jude, with time you'll trust me again. Entre-temps, il passerait le fil à la plaie, pas après petits pas, comme cette première nuit de retrouvaille sans incident, et panserait les morsures avec amour.

Café, puis conversation. C'était décidé.  

La couverture glisse, le soleil valse sur la peau exposée. Les rayons de chaleur s'attachent d'abord à l'épaule, bras, gauche, puis éclatent sur le flanc, le ventre, le torse terminant d'envelopper le géant une fois ce dernier tourné vers la fenêtre. Cette fois, Jude se permet de l'admirer comme on détaille un modèle à peindre. Une seconde trop longue de pose pour ses yeux attire ces derniers au visage du coréen. La nouvelle hésitation remplie l'espace d'une brève tension que Hyojin brise en se tournant vers lui. Ses traits doux le rassura. Son coeur s'agite alors que la distance s'efface. Son âme fond contre ses lèvres y abandonnant quelques étincelles. Now we can get a coffee. Enfant joueur, éternel adulescent, Jude sourit tout en froissant son nez se retenant de l'insulter amoureusement. Un autre jour, il l'aurait ramené à lui et l'aurait réprimandé de lui avoir donné trop peu. Il l'aurait puni par une attaque de bisous incontrôlable ainsi qu'une peut-être vague morsure à sa peau douce. Ils en auraient ris sans doute. Aujourd'hui par contre, Jude ne pouvait que se laisser tomber au matelas et prendre une grande respiration avant de se lever à son tour, laissant Hyojin prendre les devants. Il explora son chaos pour trouver quelque chose de propre, un short et une chemise pâle qu'il enfila, mais garda ouverte. Ses pas descendirent le petit escalier. Sur son chemin, il attrapa morceaux de vêtements oubliés, une assiette vide et une plante mal placée. Aucune envie de faire le grand ménage maintenant, mais il pouvait bien effacer quelques traces de ses sombres jours sur son passage. Ou ranger le salon au complet.

C'était étrange. C'était encore plus étrange qu'il n'y voyait pas encore la bizarreté de la situation. Son amant se servait dans ses placards pour faire le café et il n'y pensait pas à deux fois. Il replaçait et nettoyait dans le quasi silence du matin sans malaise. Des étrangers n'agiraient pas ainsi. Ils n'étaient pas des étrangers. Ils n'agissaient pas tel deux coeurs brisés qui se retrouvaient non plus. Pendant quelques minutes, la vie était comme si elle ne s'était jamais arrêtée. Aucune pensée sur ce qui était normal ou pas, le canadien sourit en ramassant les pages éparpillées de son carnet, témoins de la veille, puis il vint rejoindre son amant dans la cuisine. D'un bras étiré, il sorti deux tasses qu'il déposa sur le comptoir. Sa nuque chatouilla et il leva le regard sur le géant croisant le sien sur lui. Un sourire doux lui vint, le genre qui se sent au travers des yeux plus qu'avec ses lèvres. Toute son adoration pour cet homme saturée dans ses deux iris en ce paisible matin. Et c'est ainsi qu'il l'accueillit entre ses bras, avec amour et paix.

Un moment de romantisme. Une parcelle d'érotisme. Torse contre torse, peau contre peau. Odeur unie, un seul souffle, un seul battement. Le visage câlé près de sa gorge, Jude ferma les yeux ne voulant le voir que par ses autres sens, voulant le vivre. Ses bras enlacèrent les flancs chauds et ses mains se retrouvèrent au dos large du coréen. Il entendait son coeur vibrer sous son torse. B-boom... b-boom... Il reconnaissait l'odeur familière du savon régulier, aura rassurante déverrouillant tant de beaux souvenirs entrelacés. Bois de santal. Sa peau était toujours aussi douce. Doigts gauchiers glissèrent effleurant chaque verterbre sur leur chemin les comptant presque mentalement s'arrêtant toutefois respectueusement au creux du dos. Sentir son embrassade, l'une de ses mains qui s'était faufilé sous sa chemise flottante pour trouver son épiderme, lui lança un frisson de la nuque aux pieds. Already ? pensa-t-il alors qu'il fut abandonné, mais il sourit quand même relâchant son emprise le plus lentement possible. Nouveau souvenir précieux.

Une minute plus tard et ils étaient au salon, assit face à face sur le sofa. Jude qui tentait maladroitement de ne pas remarquer la tension du silence. Hyojin qui le fixait avec anxiété. Si un regard pouvait parler.. Le pauvre devait s'imaginer les pires scénarios alors que le canadien se questionnait sur comment ou quand commencer la conversation. Il trempa timidement ses lèvres au café et attendit que son amant retrouvé fasse de même. Bon dieu, c'était intenable.

- I had a lot to think about last night. I never told anyone before and it was.. scary ? Part of me did panic and.. in all honesty.., avançait-il très prudemment sachant qu'il faisait peut-être une erreur à exprimer cette pensée, I did thought of leaving in the middle of the night before you wake up. But ! I'm here. I'm not going anywhere so don't stress about it, okay ?

Encore, c'était désirer être clair qu'il était digne de confiance. Il n'allait pas l'abandonner, plus jamais. Il aimait penser que sa transparence aiderait sa cause plutôt que l'affaiblir.

- What I said yesterday is still true. I fear that you would sacrifice too much to support me. And I don't want that, Hyojin. However, when I thought of running away... No place came to mind. I knew my next destination, either Bali or somewhere in Japan, but I didn't feel it. I didn't want to leave. I was missing you already. I was missing you too much. So I took a decision.

Il devait prendre une grande respiration. Pas pour l'effet dramatique de la pause avant sa révélation, mais plutôt pour se préparer au plongeon.

- I am thinking of staying. Here. With you. Well not with you-with you, we don't have to live together, I'm just..., du dérapage et une cadence trop paniquée. Il fallait respirer. ..saying that I realized that I wanted to live my next adventures with you by my side. I could find a little job, settle down a bit better and we could travel together whenever you can.

Un choc sans doute. Des questions, bien sûr. Peut-être une tentative d'explication.

- I wanna be all in with us. I want to give this a real shot, the right way. Also I am terribly and deeply in love with you. I don't want a crazy list or dangerous behaviors anymore because it was just to keep myself going and I don't need it now. I want peace.. I want love.. I want you.. until I die. But I didn't give you a choice last time and I fucked things up. So not this time.

Et c'était ici que le transfers de contrôle se faisait avec délicatesse. Ici, Hyojin, all knowing, allait devoir prendre une décision ou émettre son opinion. Et ici, commençait l'anxiété de Jude, incertain des futures secondes ou minutes.

- How do you feel about it ?    

( Pando )
@Han Hyojin


Did I drive you away?

I know what you'll say
You say
"Oh, sing one we know"
But I promise you this
I'll always
look out for you
Yeah, that's what
I'll do

My heart is yours
It's you that I
hold on to
Yeah, that's what I do

And I know,
I was wrong
But I won't
let you down
Han Hyojin
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t12637-han-hyojin-dvst#371779
heulim ≈ we have art in order not to die from the truth
UNE P'TITE PHOTO ? : feelin' like
AVATAR : Han Seungwoo (VICTON)
POINTS : 169
MESSAGES : 53
NOUS A REJOINT LE : 07/03/2022
AGE : 29
A second chance Empty
(#) Sujet: Re: A second chance   A second chance EmptyMar 25 Oct - 22:32

( I’m getting blacked out soon, fill me in )
C’était comme si vos habitudes ne s’en étaient jamais allées. Tu te sers sans même hésiter dans ses affaires, l’entends, d’une oreille distraite, ranger quelques morceaux de la cacophonie de son appartement. Les actions ne te perturbent même pas un instant.
Et, lorsque son corps s’approche du tien, lorsque tu peux briser la distance sans le moindre effort, tu t’y adonnes. Tu l’enserres de tes bras, inspires profondément cette odeur qui t’avait tant manqué.
Il y a vos cœurs qui battent à l’unisson. Ses doigts hésitants dans ton dos t’arrachent un frisson.

Pourquoi diable est-ce que tu le lâches ?

Pourquoi est-ce que tu l’abandonnes ainsi, alors que tu aurais pu rester encore un peu plus contre lui ? (Peut-être est-ce un mécanisme de défense encore profondément enfoui.) Peut-être que tu allais réussir, rien qu’une fois, à te laisser aller.
Tu t’éloignes, termines de préparer le petit déjeuner, avant de t’avancer jusqu’au salon. Ton âme-sœur t’y accompagne, mais malgré tout, malgré le soulagement que tu devrais ressentir, tu ne peux que te sentir anxieux. (Comme si ces instants de normalité ne te suffisaient aucunement.)
Tu ne peux retenir ton esprit de vagabonder. Tu ne peux empêcher ton regard d’essayer de se raccrocher à quelque chose de stable. (Peut-être devrais-tu t’accrocher à lui comme s’il s’agissait d’une bouée de sauvetage.) La seule chose à laquelle tu parviens à te retenir, c’est l’anse de ta tasse. Le café grimpe un instant dans tes narines, glisse sur ta langue, au fond de ta gorge. (Tu as l’estomac qui se noue, avant même de réussir à convenablement déglutir.)
I had a lot to think about last night. Tu hoches doucement la tête. (Tu ne savais même pas comment tu avais réussi à t’endormir, de ton côté.) Il avait paniqué. Il avait paniqué et songé à s’en aller. Tu sens ton cœur s’emballer. Tes prunelles lui jettent un regard affolé, mais Jude tente de te rassurer presque à l’instant T. Il n’allait pas partir. Il n’allait pas s’enfuir.

Etais-tu capable de te sacrifier pour lui ? Etais-tu capable de trop te donner pour lui ? Sans aucun doute. Tu ne pouvais le contredire sur ce point, aussi te contentes-tu de lui offrir un faible sourire.
Aucune destination ne lui venait à l’esprit. Devais-tu t’en inquiéter ? L’avais-tu enfermé, bien malgré toi, dans le creux de tes bras ? (T’en sentais-tu heureux, ou terrorisé ?) Ton brun t’annonce pourtant avoir pris une décision – alors, tu retiens ton souffle, comme n’importe quelle personne censée. Prêt à te faire poignarder.

Il pensait rester. (Avec toi.) Ton cœur s’accélère. Jude se reprend. Pas forcément ensemble-ensemble, pas dans un chez-vous, mais côte à côte. Le Canadien voulait continuer de vivre des aventures avec les tiennes, trouver un travail ici, s’installer un peu mieux. Vous pourriez voyager. Tu pourrais découvrir ce monde dans lequel tu ne t’étais jamais aventuré. (Pour toi, s’était-il fait prisonnier ?)
Les paroles s’enchaînent. Il voulait donner une chance à ce vous que vous formiez. (Parce qu’il t’aimait.) Il n’avait plus besoin des listes. Plus besoin de tenter quelques folies, parce qu’il n’avait plus besoin de se forcer à aller. Parce qu’il voulait la paix. Parce qu’il voulait de l’amour. Toi. Tu inspires, respires, enfin. Until I die. Ton cœur se serre alors. Violence blessure, alors qu’il faut tout de même que tu considères l’idée. (Combien de temps est-ce qu’il vous restait ?)
S’il te donnait cette chance, alors, tu voulais bien en profiter. Tu voulais bien essayer. (Est-ce ce choix qu’il te donnait ?)

How do you feel about it? Tes sentiments s’emmèlent. Tu te perds, hésites sur l’élan à donner. Tu poses ta tasse. Tu la déposes sur la table basse. « I’m scared. » confesses-tu. « I'm scared of what's next. But... » Ton torse s’avance, s’approche du sien. Tes lèvres s’accrochent aux siennes, doucement. Tu te laisses aller.
Dans ce baiser, tu voudrais tout mettre. Tu voudrais tout lui offrir. (Cet amour que tu lui dévoues. Cette passion qui te dévore doucement. Ces coups sur ton cœur, les plaies béantes, alors que tu pourrais, encore et encore, le suivre jusqu’au bout du monde.)
« I want to give it a try. » reprends-tu, alors que tu te recules doucement. « I want this us too. I want to be with you. I want to stay there too. With you. It doesn't matter if it's there or somewhere else. I just ... I just want to be next to you, as long as you want me to. » expliques-tu, doucement. Ta voix hésite légèrement. « The thing is... I don't want you to feel trapped. I don't want you to give up who you are now, just for me. Unless... Unless it doesn't make you happy. » souffles-tu. « You'll tell me? If you're unhappy with me? » (A l’heure des promesses, tu ne voulais pas qu’il se sente emprisonné.) « And if... When you'll have to go, one way or another, with or without me, just... Just tell me. » Tu demandes, te prépares à une éventualité. (A une situation que tu n’oses encore présenter à voix haute, tant cela lui donnerait une réalité.) « Until then... Yes. I want to live this adventure with you. Well. Maybe not in the same place right now. » Tu ris, laisses doucement tes épaules se secouer, comme si cela pouvait offrir à la discussion un peu de légèreté. « It’s not against you but… Trust me, we first need to clean both of our places. » Ton regard derive autour de vous, se pose à nouveau sur lui. Tu pinces les lèvres, lui offres ce yep mimé par un mouvement de tête. (Et puis, ton visage se fend d’un sourire. Et tu essaies d’oublier les pincements au cœur, de ne pas tant te projeter vers l’avenir, mais de surtout profiter de l’instant présent.) « So… Is it what we call a fresh start ? »


( Pando )
@Park Jude




☽☽ A long time ago, before I was born, was a day where even the light was kept hidden. From that small point, a dream began. It grew uncontrollably, already gone from in my heart. The treasured secrets of the world rise up to my mind. I am a lamp that stands alone beneath the dark. In my shadow that will fall on you alone, may your heart be touched by warmth.

Contenu sponsorisé
A second chance Empty
(#) Sujet: Re: A second chance   A second chance Empty
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: seoul :: Itaewon :: Résidences
Sauter vers: