1234
sur le fil (nabo)

i
HUNDRED MILES 2022 © L'ensemble du forum et de son contenu est la propriété de kernel, fayrell, nuits polaires et celestial wonders et/ou des membres initiateurs. Bannière par NUITS POLAIRES et codage réalisé par CELESTIAL WONDERS. Toute copie totale ou partielle est interdite sans accord préalable. merci de respecter notre travail ❤︎



 
⊱ hundred miles c'est un forum réel asiatique city/universitaire basé à Séoulune réponse par mois minimum — Avatars occidentaux bienvenus ! — Taille des avatars 200*320pxUne semaine pour finir sa présentation — Pas de prise de tête, rien que du love. That's all folks ٩(^ᴗ^)۶

 :: seoul :: Gangnam
Partagez

 sur le fil (nabo)


Seo Eido
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t11744-seo-eido-username847
hwaryeo ≈ just trust myself
UNE P'TITE PHOTO ? : sur le fil (nabo) 96971ec55ebc4711e28dc3e1b029ba6eef84adb1
AVATAR : wong yukhei (lucas)
POINTS : 0
MESSAGES : 475
NOUS A REJOINT LE : 19/05/2021
AGE : 22
sur le fil (nabo) Empty
(#) Sujet: sur le fil (nabo)   sur le fil (nabo) EmptyLun 21 Fév - 11:10

SUR LE FIL

✩ ○.⋆☽ ⋆.○ ✩


y a l’regard sombre qui sonde les remous d’une soirée sans écume, qui se glisse le long des vagues pour mordre les expressions des rois et reines de ce monde (le sien, un jour, bientôt). bar privatisé d’une soirée à la dérive, ils sont une trentaine à avoir été conviés pour l’anniversaire d’une héritière d’un bon domaine pharmaceutique en europe (à ne pas confesser le péché de connaître davantage le titre que le prénom). vilaine louange rouillée d’une célébration souhaitée (happy birthday anna… laura ?... champagne !), eido a par sa présence et ses félicitations rempli la tâche incombé. le paraître pour seule félicitée ! alors il se retrouve bien vite installé dans l’un des petits canapés, le verre à la main (un deux trois?) entouré de collègues de demain. jusqu’à n’en plus pouvoir, jusqu’à devoir desserrer la cravate. pas d’oasis en ligne de mire, il finit par retrouver d’un coup d'œil au milieu de la foule l’ami de presque toujours. pas le temps de reprendre son souffle, une autre urgence s’impose dans ses affaires à suivre. les excuses sont bien vite murmurées avant de s’en aller à la rencontre du prince éclatant, trinquant dans le verre à demi-consommé.

— j’y arrive pas ce soir. je crois que je suis rincé. soupir honnête d’un esprit qui fulmine sans arrêt, il dépose doucement son bras sur l’épaule de l’allié pour indiquer un espace plus calme. — ça te dit que l’on aille se poser un peu ? je ne veux pas ruiner la fête, mais ça me ferait du bien un petit tête à tête. sourire entendu d’un jeune homme qui fait mine de rien savoir. fulmine, fulmine cerveau ! même en compagnie de celui qui n’oserait te trahir ! il a bien vu la lumière de leurs sourires, le pourpre subtil de leurs joues et la fébrilité d’yeux qui se cherchent. eido a le cœur à espérer quelques illusions trompeuses, un esprit trop observateur qui de la pupille à l’esprit s’invente un théâtre d’images. hein nabo ? tu ne veux pas vraiment te la taper ma soeur ? — comment tu vas ? j’ai l’impression que ça fait un bail qu’on a pas pu discuter… oh, tu sais que je bois du thé matcha maintenant ? sur le bord du précipice, commencer la chute tendrement.


@hwang nabo  sur le fil (nabo) 3096957176

Hwang Nabo
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t11538-hwang-nabo-nabo_official#344384
ANIMATION ✺ do you want to play a game?
UNE P'TITE PHOTO ? : sur le fil (nabo) E60da81864464d48a9b6e4cca486ca73
AVATAR : La sauterelle de SKZ
POINTS : 655
MESSAGES : 1995
NOUS A REJOINT LE : 09/08/2021
AGE : 21
sur le fil (nabo) Empty
(#) Sujet: Re: sur le fil (nabo)   sur le fil (nabo) EmptyMar 22 Fév - 18:37

SUR LE FIL

✩ ○.⋆☽ ⋆.○ ✩


Il a des cristaux de lumière plein les yeux, c’est le genre d’éclat qui ne se transfère pas. Ce lustre égocentrique est le produit de l’admiration ambiante qu’on lui consacre. Beauté flattée, talent pour sa maîtrise de la glace allouée et conversations rythmées majoritairement par lui. On lui laisse la scène pour ses dons d’orateur et on lui pardonne facilement d’oublier de la quitter pour laisser la place à quelqu’un d’autre. — Une scène, ça ne se partage pas. On se l’approprie jusqu’à ce que les rideaux soient tirés.
C’est dans ce monde de merveilles qu’il butine l’attention des uns et des autres, autant dire que c’est une soirée idéale !
Elle frôle la perfection alors qu’on libère Eido pour le laisser enfin échanger un peu avec lui. Frôler seulement car une absence se fait remarquer, du moins, elle lui manque à lui.
« Tu devrais peut-être arrêter de boire alors ? » Ses omoplates se contractent comme deux ailes repliées lorsque son bras l’enveloppe. La surprise de cette proximité inusuelle le prend au dépourvu mais une fois l’information du contact absorbée, il parvient à se détendre.
« Tu ne ruines rien du tout, j’adore discuter avec toi. » La candeur de cette déclaration est impossible à remettre en doute. Coeur transparent, comme toujours Nabo est un livre ouvert sans rature, ni pages collées.
Il se laisse entraîner là où l’intimité de leur conversation ne sera pas perturbée. À l'écart près des grandes baies vitrées, ils voient Seoul et ses petites boules lumineuses en contrebas.
Ils sont ici les rois et reines du monde qui dominent la ville.
La puissance de cet état des faits perd de son attrait lorsqu’on né avec un sceptre en guise de hochet, tout paraît moins extraordinaire.
« Très bien, cette fête est réussie tu ne trouves pas ? Lana donne toujours des réceptions intimistes mais de qualité ! Dommage que Dami ne l’apprécie pas plus que ça, elle dit qu’elle est… Réservée. » C’est la version édulcorée, bien sûr. Sa dame de feu ne manque pas de générosité lorsqu’il s’agit de rhabiller pour l’année les personnes qui lui déplaisent.
« C’est vrai ? Ça me fait plaisir qu’on ait ça en commun. Après les examens on devrait profiter d’un moment tous les deux pour que je t’emmène dans ce nouveau salon de thé, ils font du matcha leur spécialité ! » L’enthousiasme le transfigure, il accumule les sourires sans se douter une seconde que ce bonheur est placé sur une trappe de composition.

@seo eido  sur le fil (nabo) 3096957176




but do you feel like a young God? You know the two of us are just young Gods and we'll be flying through the streets with the people underneath and they're running, running, running - again
Seo Eido
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t11744-seo-eido-username847
hwaryeo ≈ just trust myself
UNE P'TITE PHOTO ? : sur le fil (nabo) 96971ec55ebc4711e28dc3e1b029ba6eef84adb1
AVATAR : wong yukhei (lucas)
POINTS : 0
MESSAGES : 475
NOUS A REJOINT LE : 19/05/2021
AGE : 22
sur le fil (nabo) Empty
(#) Sujet: Re: sur le fil (nabo)   sur le fil (nabo) EmptyVen 25 Fév - 10:57

SUR LE FIL

✩ ○.⋆☽ ⋆.○ ✩


le commentaire sur sa consommation, il l'envoie valdinguer d'une ignorance qui se remarque à peine. il a dans la conversation, l'art de détourner les sujets sans même que l'on ne s'attarde aux couleurs évanescentes d'un tableau disparu. comment refuser le champagne, quand ce sont les bulles délicieuses qui l'aident à surmonter les jacasseries de miss moi moi, ou les tergiversions d'un complotiste en mal d'attention ? répartie naturelle que de trinquer à la miséricorde divine d'être plutôt au fond de son verre, qu'au cœur des conversations. le jeune homme fait mine de ne pas sentir la tension farouche du premier contact, miroir d'une réaction qu'ils ne connaissent que trop bien. à entendre nabo confier sans fioriture le plaisir qu'est d'échanger avec lui, eido peine à camoufler l'émotion vrai qu'il traduit d'un sourire... heureusement qu'au jeu de la manipulation, le roi soleil ne sait placer ses pions ! si à sa lumière rayonnante venait s'ajouter l'ombre des illusions, l'héritier seo craindrait l'ami comme le plus complexe des ennemis.

fuck. lana. il y était presque, il se mordille la lèvre en entendant la bonne appellation. heureusement qu'avec les cris des loups dorés et le chant des sirènes, les mots de la fête sont aussi mal entendus que vite oubliés. la maladresse bien vite délaissée en entendant le terme réservé. les doigts viennent camoufler une bouche hilare, dont un rire s'échappe. — réservée ? les qualificatifs qui se sont échappés de la bouche de ma sœur pour la décrire tournaient plus autour de petite conne et sale pouf. mais c'est vrai que réservée semble plus adapté. à l'évocation de leur nouvelle passion commune, il voit bien le visage de nabo s'éclairer d'étincelles tendres, presque aveuglantes. eido trouve ça aussi miraculeux que déroutant... de voir se refléter dans ses yeux jusqu'à ses traits tout ce qu'il ressent. — avec plaisir. je crois que tu as encore des choses à m'apprendre et des saveurs à me faire goûter. oh d'ailleurs... j'ai vu que vous étiez allés boire un café avec dami sans même me proposer de vous accompagner. prétendre l'incompréhension, même une certaine déception face à ces gestes cavaliers. — la prochaine fois, pensez à moi. je crois que ça fait encore plus longtemps que nous n'avons pas été tous les trois. si nous l'avons déjà été. il cherche dans les iris un peu d'embarras, de gêne, ou dieu sait quoi ! eido cherche ce qu'il ne veut pas trouver, contemple les poussières qu'il craint de devoir souffler. — elle t'a parlé de ses craintes pour ses examens ? te parle t-elle souvent ? tout le temps ? plus qu'à moi ? eido sait déjà de toute manière, que trop souvent les deux promis se voient.


@hwang nabo  sur le fil (nabo) 3096957176

Hwang Nabo
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t11538-hwang-nabo-nabo_official#344384
ANIMATION ✺ do you want to play a game?
UNE P'TITE PHOTO ? : sur le fil (nabo) E60da81864464d48a9b6e4cca486ca73
AVATAR : La sauterelle de SKZ
POINTS : 655
MESSAGES : 1995
NOUS A REJOINT LE : 09/08/2021
AGE : 21
sur le fil (nabo) Empty
(#) Sujet: Re: sur le fil (nabo)   sur le fil (nabo) EmptyDim 20 Mar - 10:37

SUR LE FIL

✩ ○.⋆☽ ⋆.○ ✩


Il s’esclaffe à la description qu’il lui fait de leur hôte, sonorité moqueuse qu’il partage avec son ami comme un secret médisant.
Ils diffament avec liesse, c’est un passe-temps de toujours car ceux qui ne sont pas eux, ne sont personne.
Et puis, ce n’est pas bien méchant.
« C’est comme si elle était là. » La plaisanterie perd quelques grammes d’intérêts lorsqu’elle s’écorche sur cette pensée : « C’est dommage qu’elle ne soit pas venue, elle m’a dit qu’elle se serait ennuyée à mourir mais je pense qu’elle se trompe. »
L’endroit ou les gens qui le comble n’a aucune sorte d’importance, il est là, ça rehausse n’importe quelle fête ou mondanité ! Et lorsqu’ils sont ensemble, le tout double d’attrait.
Il a encore essayé de la convaincre par message il y’a une dizaine de minutes de ça et d’après ses réponses, il semble qu’elle soit encline à les rejoindre.
Il guette son écran, à la recherche d’elle et de sa confirmation pendant qu’Eido lui, pose des pièges énormes qui passent totalement inaperçus.
En même temps, la méfiance est une alarme mise en place par l’inconscient lorsque quelqu’un ou quelque chose vous fait vous sentir en danger. 
Eido n’a jamais été perçu comme une menace, au contraire. C’est l’ami et le frère qui a la figure du protecteur, alors un régicide ? Une pure hérésie !
« Ça t’ennuie ? Je ne pensais pas qu’une telle sortie aurait pu t’intéresser. Tu dis toujours que tu nous vois trop souvent. » Avec la Tour noire, il est difficile de discerner le vrai du faux. Surtout pour lui qui croit ce qu’il entend au pied de la lettre sans savoir décomposer l’ironie et le sarcasme.
La culpabilité s’insinue habilement dans ses sphères d’or, mordues aux iris par les couleuvres de manigances de l’ombre stratège haute comme un château.
« Je ne me souviens pas qu’on ait déjà fait quelque chose tous les trois. » Maintenant qu’il y pense, c’est étrange.
Pourquoi n’ont-ils jamais fait quelque chose ensemble ?
Le smartphone vibre pour livrer une réponse positive.

Pourquoi veut-il passer du temps avec eux ? …. Eux deux.
« C’est Dami. » Se sent-il obliger de justifier sous la pression exercée par le battement de ses cils. Un geste anodin qui pourtant lui donne l’impression d’être sous la menace de deux canons qui s'alourdissent dès que les paupières s’abaissent. « Elle a changé d’avis. »
Le malaise devient un dictat que son corps est contraint de suivre. Il n’est pas sûr de comprendre pourquoi, pourquoi ressent-il ça ? Pourquoi Eido lui fait cet effet sans pour autant dire ou faire quelque chose qui justifie ce sentiment ?
Peut-être qu’il se fait des films.
Lui aussi devrait arrêter de boire. — Il pose son verre de vin sur le côté.
« Je ne pense pas que crainte soit le bon terme. Les répercussions d’un potentiel échec l’inquiète plus vis-à-vis de vos parents que d’elle-même. Elle a déjà dû t’en parler mais ce qu’elle fait ne l’intéresse pas, je lui ai conseillé d’en discuter avec vous mais ensuite on s’est disputés à ce sujet alors je ne sais pas quoi faire pour l’aider. Je lui ai aussi proposé d’en discuter avec vos parents, à titre de promis. » Les yeux se braquent et ils se déchargent, plus noirs encore. — Il retient une déglutition, marque une pause pour gérer une montée d’anxiété trouble de sens.
C’est bon il se raisonne ( ou presque. ) Elle s’atténue, comme un mauvais rêve.
« Elle a trouvé que l’idée était encore plus stupide que la précédente et ça l’a beaucoup vexée, ce que je peux comprendre mais je n’aime pas la savoir malheureuse. Tu pourrais peut-être essayer de trouver une solution avec elle ? » Pourquoi sent-il sa bouche devenir toute pâteuse ? L’air est irrespirable ici. Il saisit le col de sa chemise à l'étiquette française et luxueuse. Il s’évente avec l’équivalent d’un Smic en soufflant comme si la canicule venait de tomber sur les toits. « Il fait chaud ici, tu ne trouves pas ? L’air conditionné doit être en panne. »

@seo eido  sur le fil (nabo) 3096957176




but do you feel like a young God? You know the two of us are just young Gods and we'll be flying through the streets with the people underneath and they're running, running, running - again
Seo Eido
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t11744-seo-eido-username847
hwaryeo ≈ just trust myself
UNE P'TITE PHOTO ? : sur le fil (nabo) 96971ec55ebc4711e28dc3e1b029ba6eef84adb1
AVATAR : wong yukhei (lucas)
POINTS : 0
MESSAGES : 475
NOUS A REJOINT LE : 19/05/2021
AGE : 22
sur le fil (nabo) Empty
(#) Sujet: Re: sur le fil (nabo)   sur le fil (nabo) EmptyJeu 21 Avr - 0:17

SUR LE FIL

✩ ○.⋆☽ ⋆.○ ✩


« c’est comme si elle était là. »

à l'art du mimétisme, le garçon se fait génie ! et de sa sœur, il connaît chaque rictus, chaque rancœur. si pour ses interprétations quotidiennes eido pourrait sans mal obtenir l'oscar du meilleur acteur, dami est indéniablement le rôle qu'il connaît par cœur. chez sa jumelle, il contemple l'agacement d'un simple battement de cils ! voit la fracture d'une tristesse avant l'ombre d'un tremblement aux commissures de ses lèvres fines... de ses émotions étalées à la craie le vil a volé tous les traits, une à une toutes les couleurs en apprenant peu à peu à en comprendre les nuances (sans pour certaines les ressentir vraiment). qu'elle est tendre la muse ! et le voilà artiste voleur de la belle aux sentiments exacerbés, lui qui toujours improvise la réplique sans surjouer.

à n'en plus savoir s'ils se ressemblent - ou si la comédie brûle jusqu'au rideau pourpre.

lorsque nabo sort la carte du contre-uno en usant les dires de l'héritier contre lui, eido se doit de retenir un soupir de frustration. à croire que l'ami ne fait effet de ses reproches qu'en cas de besoin ! évidemment qu'ils se voient trop souvent. au détriment des affaires qui se doivent d'être réglées, des contrats qu'il doit relire à défaut d'aller se coucher, des cours qu'il vient à réviser sans se rendre compte que dehors, le soleil s'exclame déjà d'une lumière railleuse. le travail s'accumule, mais pour voir ses amis de toujours eido remet les responsabilités à plus tard (encore un instant, il n'y a qu'à leurs côtés que je me sens vivant). le pire reste de les voir si souvent ensemble. eux. tentent-ils seulement de camoufler leur amourette évanescente ? celle qui s'abat sur les contours de leurs joues, leurs pupilles rieuses, ou la lèvre mordue d'un air ingénu !  — je vous vois trop souvent c'est vrai. et en même temps, pas assez. n'est-ce pas là toute la dualité de l'amitié ? il fait tourner au fond de son verre quelques vagues de sous-entendus, laisse planer le terme si simple qui les relie.

qu'adviendra t-il d'eux six quand pour une danse macabre les deux viendront à tout envoyer valser ? au bal des amourettes, la musique vient toujours à s'arrêter.

« c’est dami. elle a changé d'avis. » que le petit roi annonce avec cet air qu'il voudrait lui arracher du visage, ô qu'il aimerait décoller cette expression inqualifiable en y mettant les ongles... et les yeux laissent transparaître un peu de son trouble, lui qui ne peut s'empêcher de songer au fait que sa sœur n'ai pas daigné répondre à son sms de reproche quant à sa non-présence remarquée à la fête d'une potentielle partenaire commerciale. eido se râcle la gorge, fait signe au serveur de venir remplir son verre d'une lampée de champagne. il se sait déjà prêt à tout pour ne pas trinquer à l'étape qui suit les fiançailles.

et voilà qu'il déblatère sur une version de l'écervelée que nabo croit sans doute mieux connaître ! voilà qu'il déverse sans gêne tout de son analyse sur la situation, tout des confessions graciles dont dami a bien voulu lui faire don. qui ne sait pas que la demoiselle rechigne à étudier ? qu'elle ne se donne pas les moyens d'exceller ? n'est-il pas de ceux capables de comprendre les enjeux derrière un nom comme celui de sa sœur ? alors qu'eido entrouvre les lippes pour couper-court aux élans princiers de l'éclatant garçon, le mot promis l'empêche d'aller au bout de l'entreprise. sur sa langue, un goût amer. de sa bouche s'échappe un souffle entre rire et soupir, ennui et sarcasme.  

eido le regarde sans l'écouter, contemple l'agitation dans les yeux délicatement foncés, dans les mains dont les gestes laissent transparaître une certaine nervosité. le pauvre cherche à bien faire ! la frustration de celui qui lui fait face n'en est que plus forte alors qu'il revêt le masque serein, posé. — la solution est toute trouvée: travailler davantage. malgré les belles soirées, l'or et les voyages nous ne devons pas oublier que nous ne sommes pas dans un conte de fées. il n'y a pas d'ils vécurent heureux jusqu'à la fin des temps. il n'y a pas de bonheur atteignable sur tous les plans. — la richesse et la notoriété ont pour désavantage les attentes qui les accompagnent inexorablement. si dami escompte garder toute la splendeur de son nom, elle sait devoir fournir le minimum d'effort exigé par nos parents. ils n'ont pas le temps pour de telles balivernes. une réunion pour ce genre d'états-d 'âmes, en plus en ta compagnie ! je me demande qui de la colère ou l'hilarité viendrait à l'emporter... mmh. le résultat serait peut-être de donner envie à notre père de rompre vos fiançailles.


@hwang nabo  sur le fil (nabo) 3096957176

Contenu sponsorisé
sur le fil (nabo) Empty
(#) Sujet: Re: sur le fil (nabo)   sur le fil (nabo) Empty
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: seoul :: Gangnam
Sauter vers: