1234
heaven help us now.

i
HUNDRED MILES 2022 © L'ensemble du forum et de son contenu est la propriété de kernel, fayrell, nuits polaires et celestial wonders et/ou des membres initiateurs. Bannière par NUITS POLAIRES et codage réalisé par CELESTIAL WONDERS. Toute copie totale ou partielle est interdite sans accord préalable. merci de respecter notre travail ❤︎



 
⊱ hundred miles c'est un forum réel asiatique city/universitaire basé à Séoulune réponse par mois minimum — Avatars occidentaux bienvenus ! — Taille des avatars 200*320pxUne semaine pour finir sa présentation — Pas de prise de tête, rien que du love. That's all folks ٩(^ᴗ^)۶
Le deal à ne pas rater :
Cdiscount : jusqu’à -45% sur une sélection de meubles (bureau, ...
Voir le deal

 :: seoul :: Gangnam
Partagez

 heaven help us now.


Jeong Harim
Voir le profil de l'utilisateur
hwaryeo ≈ just trust myself
UNE P'TITE PHOTO ? : heaven help us now. Ff3ada6f76dcc6c843a993ab3b8bb2261765ce7d
AVATAR : gong yoo.
POINTS : 85
MESSAGES : 74
NOUS A REJOINT LE : 16/01/2022
AGE : 42
heaven help us now. Empty
(#) Sujet: heaven help us now.   heaven help us now. EmptyLun 24 Jan - 23:24
« it's for your own good. » un rire lui échappe, incapable de se prendre au sérieux. harim n'agit jamais pour le bien d'autrui, simplement le sien, mais il a envie de se dire que ce soir est différent. « i respect that. » il rit, dénoue enfin sa cravate qu'il pose sur sa veste. ils se désirent l'un l'autre, n'ont pas besoin de se faire la cour pour avoir ce qu'ils veulent. la passion qu'ils partagent est assez dévastatrice pour que tout ce qui vient avant ne compte plus. « yeah, it's very pretty. but i like your smiles more. » makes it more fun to wipe them off your face, pense-t-il, pourtant il ne dit rien. la suite s'étouffe au fond de sa gorge, elle n'est pas nécessaire ; sa phrase est tout aussi sincère ainsi. « come on, it can't possibly be anything i haven't already said to you. » harim roule des yeux, peu impressionné. il connaît rina, est conscient qu'elle sait toujours où frapper, mais elle est loin d'être la pire des deux car sinon, ce serait lui qui essaierait de partir. il écoute yeon sans un mot, ses lèvres se courbent simplement au creux du verre qu'elles bordent. aucun de ses mots ne le surprend. « sounds just like her, ricane-t-il, she might be right, but it must have hurt coming from her. » harim soupire, désolé que ses sévices n'aient plus autant d'effet sur yeon. il lui a déjà montré les parties les plus laides de son être alors que rina cache encore son jeu, l'effet n'en est sûrement que plus écrasant. « see, at least i'm consistent, » siffle-t-il en remplissant le verre de yeon. constant dans sa haine, dans sa rage qui bouillonnent toujours en silence sous les apparences. elles ne cherchent que le bon prétexte pour exploser, pourtant harim est tout à fait capable d'être différent sans que ce ne soit artifice. il se rassure en prétextant n'offrir sa tendresse à yeon que pour se délecter de la confusion dans ses yeux quand il la lui arrache, mais en vérité c'est un présent qu'il se plaît à lui offrir.

« she's been giving you a lot of work lately. » les mots de yeon lui reviennent alors qu'il récupère un paquet de cigarettes de la poche de sa veste, l'une d'elles finissant rapidement coincée entre ses lèvres. « why can't you go into details? you know we work the same cases, right? » pas besoin de secrets, ils sont censés travailler ensemble après tout. harim se doute qu'il ne s'agit pas des mêmes tâches qu'ils sont censés accomplir et, quand bien même il meurt d'envie d'en savoir plus, il décide de lâcher l'affaire dès la première taffe, ses paupières closes pour mieux en profiter. « you know what, forget it. » il rouvre les yeux, la tête tournée alors qu'il recrache la fumée pour en épargner yeon. la journée de travail était longue, les conversations téléphoniques avec son avocat aussi et il n'a aucune envie que ça le suive jusqu'ici. harim veut faire pause, ne serait que pendant cette soirée. il pourra lui soutirer les informations qu'il veut une autre fois, il en est certain. « you mentioned your art? i don't think i've ever seen it. » son expression est presque boudeuse lorsqu'il entend ces mots, déçu de ne pas en avoir entendu parler plus tôt — jaloux que rina ait découvert cette partie de yeon avant lui, alors qu'il lui a tout montré. il se penche sur la table, plus près de yeon, toute son attention braquée sur lui. « mind showing me? »
No Yeon
Voir le profil de l'utilisateur
hwaryeo ≈ just trust myself
UNE P'TITE PHOTO ? : heaven help us now. C0d04d48b6f2a8b39ab718b5089c44a944145e45
AVATAR : song kang
POINTS : 34
MESSAGES : 71
NOUS A REJOINT LE : 17/01/2022
heaven help us now. Empty
(#) Sujet: Re: heaven help us now.   heaven help us now. EmptyMar 25 Jan - 21:02
ses yeux dérivent, suivent l'élégance des gestes alors que harim se déleste de sa cravate, ils ne tentent pas de réprimer leur intérêt envers le moindre mouvement ou la parcelle de peau ainsi découverte. mais il se résout à laisser son regard se faire happer par les décorations et les lumières des lieux, craintif de paraitre trop insistant, quand réellement, il ne désirait que concentrer ses pensées ailleurs que sur les paroles de rina, tournant de manière incessante dans un recoin de son esprit. sa tête s'incline légèrement sur le côté, l'expression aussi curieuse que confuse quand harim assurer préférer ses sourires à ses larmes, pourtant, le plus âgé n'avait pas le loisir de contempler très souvent ce genre d'esquisse sur ses traits. yeon n'y répond rien, se contente de continuer à scruter le visage face à lui en silence. les confessions finissent par s'échapper de la barrière de ses lèvres, hésitantes, presque honteuses, l'impression entêtante d'être un enfant faible touché par des piques insignifiantes. mais il est incapable de contenir cette douleur, se déçoit de réaliser qu'importe le nombre de fois où on pouvait lui causer du mal, son cœur ne s'était toujours pas assez endurci pour y demeurer indifférent.  il se demande si un jour il arrivera à encaisser les remarques sans sourciller, ou que son corps brûle d'envie de se noyer dans des verres d'alcool pour oublier, à défaut de pouvoir se consumer dans des addictions plus dures.
« doesn't really matter if you're consistent, it hurts the same.» il ne soutient pas son regard, accepte le verre qu'il lui remplit de nouveau et le glisse jusqu'à lui, y trempant immédiatement les lèvres avec plaisir. harim également ne savait que trop bien où lui faire le plus du mal, il était simplement capable de mieux encaisser ses attaques parce qu'il était plus souvent sur ses gardes, face à harim. il n'en était malgré tout pas moins affecté.
« hm, i- » les mots se meurent dans sa gorge, incapable d'offrir plus de réponses mais heureusement, harim n'insiste pas, yeon ne tente rien non plus, se contente de hocher de la tête quand son boss ignore le sujet, le soulagement pourtant évident puisqu'il n'avait aucune envie de s'essayer à divers mensonges, surtout dans son état actuel ; il n'avait aucune envie de protéger rina ce soir, et il aurait surement fini par souffler tous ses secrets, seulement pour les regretter demain. « yeah, it's not much really. drawings, paintings, stuff like that. just kinda good at copying things too. » répond-t-il de manière évasive, quand il était bien plus doué que ce qu'il laissait penser. « now? demande légèrement confuse, i'm not sure. » malgré ses mots, ses yeux naviguent autour d'eux, s'illuminent légèrement quand il remarque l'une des serviettes en papier, son autour main plongeant dans la poche intérieure de sa veste pour en sortir un crayon. ce n'est qu'un brouillon, des lignes grises et vagues, rapides puisqu'il ne s'appliquait pas réellement, mais le profil de harim est évident sous les coups de crayons à mesure que les secondes passent. « something like that? i have better at home, 'just never thought you'd be interested. » il lève timidement les yeux vers harim, intimidé par sa proximité alors que l'homme était toujours penché en sa direction. follement séduisant dans tout ce qu'il entreprenait. il baisse de nouveau les yeux, délaisse la serviette pour glisser délicatement ses doigts autour de son verre et reprendre une autre gorgée. « this place is really nice, do you come here often?» il est curieux, désireux aussi de continuer à penser à autre chose autant que possible.
Jeong Harim
Voir le profil de l'utilisateur
hwaryeo ≈ just trust myself
UNE P'TITE PHOTO ? : heaven help us now. Ff3ada6f76dcc6c843a993ab3b8bb2261765ce7d
AVATAR : gong yoo.
POINTS : 85
MESSAGES : 74
NOUS A REJOINT LE : 16/01/2022
AGE : 42
heaven help us now. Empty
(#) Sujet: Re: heaven help us now.   heaven help us now. EmptyMer 26 Jan - 23:14
il s’intéresse réellement à la peine de yeon pourtant son expression reste impassible, le léger sourire narquois figé sur ses lèvres comme une statue de cire moulée ainsi, incapable d’éprouver d’autre émotion. « i guess i’m doing it right, then, » offre-t-il en un ricanement. quand bien même l’ambiance est cordiale entre eux en cet instant – du moins de son côté, harim ne prétendra pas que l’animosité existe souvent entre eux. il s’en délecte presque, encore plus quand il voit de ses propres yeux l’effet qu’il continue d’avoir sur lui alors que ses mains reposent tranquillement sur la table, loin de lui faire du mal. son attention vague rapidement ailleurs, il n’a plus pour intérêt que la démonstration que yeon s’apprête à lui faire et il l’observe attentivement, ses yeux suivant chaque mouvement de sa main sur la serviette avant de remonter pour scruter son expression, les lèvres courbées d’amusement tendre à la diligence dont il fait preuve à la tâche. il faut un moment à harim pour détourner son regard de yeon et le prêter à son œuvre mais, lorsqu’il le fait enfin, ça en vaut la peine. les traits sont irréguliers, aussi adroits que possible sur un papier qui ne se prête pas à la tâche, se joignant pourtant en une harmonie qui représente parfaitement leur sujet. harim se demande si c’est ainsi qu’il le voit ; plus dur là où les faiblesses sommeillent à l’image des lignes qui épaississent là où le papier se fait plus fin, rough et instable, beau malgré tout.

« not bad, » complimente-t-il, réellement impressionné par l'esquisse bien qu'il n'en montre pas toute l'étendue. il plie méticuleusement le mouchoir en quatre et le glisse dans la poche intérieure de sa veste, celle qui se trouve contre son cœur. « think i'm gonna keep it. put it up on the fridge, like a kid's drawing. » le ton est taquin, presque moqueur – avec harim, la ligne est souvent invisible entre les deux. si ses mots semblent discréditer le talent de yeon en l'apparentant à celui d'un enfant, ils trahissent aussi un semblant d'affection, attendri par le dessin au point de vouloir le garder pour lui-même. « yeah, it's a nice spot away from everything. only place i don't bring clients, » ajoute-t-il en un rire bas. workaholic connu, ses bonnes adresses sont souvent transformées en lieu de rendez-vous avec ses clients, compétiteurs ou adversaires, choisissant les meilleurs endroits pour user de son charme et obtenir ce qu'il veut – même s'il est capable de se mettre ceux qu'il désire dans sa poche dans n'importe quelles conditions, il préfère maximiser ses chances car l'échec n'est pas une option pour lui.  « it's much more appropriate for dates than business meetings, anyway. » ses lippes bordent son verre pour reprendre une gorgée de boisson comme pour remplacer la pointe d’amertume qui se montre par celle de l’alcool. si harim garde ce lieu pour les rendez-vous, personne n’en a foulé le seuil à ses côtés depuis des années, pas même rina depuis leur séparation. il y vient en général seul, baigne dans sa solitude tout en prétendant ne pas en avoir conscience. s’il refuse d’y faire face, alors elle s’en ira toute seule. « if you bring someone here, let me know how they like it, » souffle-t-il au creux de son verre où le liquide tournoie de façon presque menaçante, déferlante prête à s’abattre sur yeon au moindre faux pas malgré le sourire charmeur qu’il continue de lui adresser.  « are you hungry? » le verre presque vide rencontre la surface de la table, de maigres perles d’alcool brillant encore au fond qu’il essaie de recueillir avant de se résigner à reposer le verre pour de bon, la soif difficile à étancher en compagnie de yeon. « they make a mean bruschetta. we should have some. »
No Yeon
Voir le profil de l'utilisateur
hwaryeo ≈ just trust myself
UNE P'TITE PHOTO ? : heaven help us now. C0d04d48b6f2a8b39ab718b5089c44a944145e45
AVATAR : song kang
POINTS : 34
MESSAGES : 71
NOUS A REJOINT LE : 17/01/2022
heaven help us now. Empty
(#) Sujet: Re: heaven help us now.   heaven help us now. EmptyJeu 27 Jan - 3:15
il sent le regard insistant sur lui, puis qui se glisse au niveau de sa main droite qui crayonne les lignes sur la serviette. c'était loin d'être parfait, mais son art et sa maitrise y transparaissent malgré tout. yeon tente également de réprimer son instinct plus perfectionniste, ce n'était qu'une simple démonstration, griffonné sur un bout de papier à la table de restaurant ; il n'y avait aucun besoin à ce que ce soit parfait. le portrait est rapide, d'autres plus authentiques siègent dans la pièce improvisée en atelier de son appartement, les images de harim retranscrites à vif sur quelques toiles depuis qu'il avait commencé à hanter ses pensées à un peu plus, à se superposer à rina jusqu'à quasiment l'éclipser de son esprit. il montre le résultat final sans s'attendre à un compliment ou la moindre remarque (ou peut-être harim lui soufflant qu'il n'y avait rien d'exceptionnel, qu'un enfant ferait mieux.)
pourtant l'homme le surprend d'un mot gentil, de ses longs doigts qui plient délicatement le mouchoir et le dissimule dans poche de sa veste. à cet instant, les traits du plus jeune sont un livre ouvert, un mélange de confusion et de fierté qui voile ses joues de couleurs, font vibrer des éclats de rouge sur l'épiderme d'habitude plus pâle. « i can make you a better drawing next time. » murmure-t-il finalement si bas qu'il doute que harim l'entende réellement, mais il se sent timide, comme un gamin à qui l'en offrait de la reconnaissance pour la première fois. rina le complimentait souvent, seulement, demeurait toujours cette impression que les compliments étaient intéressés, mués par la nécessité qu'il lui reste favorable et continue stupidement à accomplir les tâches qu'elle lui demandait. « i wanted to be a real artist when i was a kid, like a full-time job? but my father said it was stupid and that i'll never make a living out of it. well, i guess he wasn't really wrong. » il hausse des épaules de manière négligente, presque désinvolte comme si les paroles ne l'affectaient plus, c'était assez vrai. cela faisait des années qu'il avait tiré un trait sur son père et ses discours, seulement, il avait eu raison sur ses toiles. et s'il touchait à présent des commissions supplémentaires, c'était surtout pour ses prouesses de faussaire.
« i see, » murmure-t-il, plus distrait, le regard porté sur les lieux luxueux une nouvelle fois avant de se focaliser son verre, et harim. il se demande vaguement à quoi ressemblent les personnes que harim avait amené ici avant lui - his dates. il ne connait pas réellement ses préférences ni ses idéaux, rina et lui-même ne partageaient aucun point commun réellement, aucune similarité qui aurait pu encourager l'attirance de harim envers lui. ses yeux se perdent dans la contemplation de ses traits pour quelques longues secondes, harim n'avait sans doute aucun mal à attirer les faveurs de quiconque il désirait. « oh, i doubt i would ever do, le rire est léger en réponse, i don't really date, or go on dates. » qu'il articule doucement, plus adepte d'aventures sans lendemain, craintif du jugement d'autrui si l'on venait à le connaitre de manière plus personnelle et qu'on découvre tous ses défauts.  « i'm fine with just the wine, i don't feel like eating. maybe next time? » il ose, réalise qu'il aimerait revenir ici une autre fois en compagnie de harim, un soir où il aurait le coeur plus léger et pourrait bien mieux profiter du cadre.
il finit un autre verre et son courage semble grandir à chaque gorgée jusqu'à ce que la question se pose. « you're nice to me tonight, why? »
Jeong Harim
Voir le profil de l'utilisateur
hwaryeo ≈ just trust myself
UNE P'TITE PHOTO ? : heaven help us now. Ff3ada6f76dcc6c843a993ab3b8bb2261765ce7d
AVATAR : gong yoo.
POINTS : 85
MESSAGES : 74
NOUS A REJOINT LE : 16/01/2022
AGE : 42
heaven help us now. Empty
(#) Sujet: Re: heaven help us now.   heaven help us now. EmptyJeu 27 Jan - 17:22
tout de yeon le fascine et il ne saura jamais réellement dire pourquoi. il l’a intrigué dès le moment où il s’est pointé au bureau pour la première fois, nouvelle prise de sa femme oblige. harim n’a cessé de se demander ce qu’il pourrait bien y avoir entre lui et rina, ce qu’il cache réellement derrière ses beaux yeux et ce qu’il essaie d’en faire. intérêt purement suspicieux au début, il est devenu plus curieux, plus tendre, désireux de découvrir ce qu’il a dans la tête et sous la peau. alors harim l’observe avec une attention démesurée, scrutant le moindre de ses gestes comme si chaque trait de crayon pourrait en révéler un peu plus sur lui. « am i gonna have to pay you for it? » plaisante-t-il, bien que l’idée ne le dérange pas. le talent de yeon mérite d’être compensé et ses paroles ne font que l’en convaincre un peu plus. « well, at least you’re comfortable and have the luxury of painting anytime you want, now. » yeon mène une vie aisée et il peut profiter de son art comme hobby sans la pression d’en dépendre pour vivre. « no one ever told me what i could and couldn't do, souffle-t-il en écrasant la cigarette consommée au fond du cendrier, son regard rivé sur les dernières braises qui tentent de survivre alors qu’il les étouffe sans merci, i guess that's one of the pros of not having a father. » le regard se repose sur yeon et harim sourit avec une insouciance totale. l’absence de famille est un fait qui ne lui fait plus rien ressentir. il a eu tout le temps de s’y accoutumer ; son existence n’a jamais été importante pour qui que ce soit, mis à part les regards malicieux plus âgés qui se posaient parfois sur lui, désireux de profiter de lui et du fait qu’il n’a personne. « shame. such a waste of a pretty face, » souffle-t-il, l’allure décontractée et nonchalante alors qu’il s’adosse de nouveau dans son siège. dommage pour autrui de ne pas pouvoir profiter de ce joli visage, pourtant, harim en est soulagé. si yeon n’a personne dans sa vie, ça en laisse plus pour lui. et harim se demande s’il est aussi seul que lui. « next time it is. » déçu de ne pas avoir l’occasion de savourer ses bruschettas préférées ce soir, c’est pourtant un sourire qui continue d’étirer ses lèvres éternellement charmeuses, secrètement ravies qu’il ait envie d’une prochaine fois. harim se souvient à peine de l’époque où la seule existence de yeon l’agaçait plus que tout, même si parfois l’irritation revient lorsqu’il se montre. il aime passer du temps en sa compagnie et il ne s’en cache pas : yeon est un plaisir pour les yeux et, surtout, il l'amuse comme un animal de cirque dont on se divertit des tours malgré la peine qu’ils leur causent.

la question lui arrache un petit rire, surpris par cette interrogation qu’il attendait pourtant – satisfait que yeon se sente assez à l’aise pour la poser. « you had a shitty day. it's no fun kicking you when you're already down. » il hausse les épaules, montre toute l’étendue de son désintérêt envers l’idée d’enfoncer yeon plus bas que terre quand ce n’est pas lui qui a commencé. harim n’aime pas finir le travail à la place des autres. harim aime se délecter de la détresse de yeon du début jusqu’à la fin. et peut-être que harim ne supporte pas que quelqu’un d’autre touche à lui. « i'm not a monster, you know. »  il se penche vers lui pour laisser s’échapper le souffle bas, murmuré comme un secret entre eux. son seul but est de tester yeon, voir s’il pense réellement qu’il est un monstre – voir s’il le croit lorsqu’il déclare ne pas en être un. il se retourne et lève la main en direction du premier serveur que son regard croise, reposant son attention sur yeon dès lors que celle du garçon est garantie. « i’m driving you home, » lance-t-il en parcourant son portefeuille à la recherche de sa carte de crédit. le regard qu’il lui offre ensuite est sûrement étranger à yeon : pétillant et sincère, brillant d’une lueur presque enfantine. « i want to see your other paintings. »
No Yeon
Voir le profil de l'utilisateur
hwaryeo ≈ just trust myself
UNE P'TITE PHOTO ? : heaven help us now. C0d04d48b6f2a8b39ab718b5089c44a944145e45
AVATAR : song kang
POINTS : 34
MESSAGES : 71
NOUS A REJOINT LE : 17/01/2022
heaven help us now. Empty
(#) Sujet: Re: heaven help us now.   heaven help us now. EmptyJeu 3 Fév - 12:31

« no, it'll be my gift for you, you're alreading paying me enough. » il entre dans le jeu de harim, bien qu'il entend la plaisanterie dans le ton de sa voix, il répond avec plus d'innocence et de sincérité. bien que rina contribue également à le récompenser gracieusement à chaque sidejob qu'il faisait pour elle, harim demeurait tout aussi généreux, bien qu'ignorant de ce qui se tramait entre lui et sa femme. yeon repose confortablement son dos contre la chaise pour un instant, le soupir doux sur ses charnues avant qu'un sourire n'en redresse les commissures. « anytime, really ? not when you make me work after midnight. » réplique-t-il, la voix plus légère et l'éclat d'espièglerie revenant briller quelque peu dans ses iris alors que harim réussissait de plus en plus à le détacher de ses pensées moroses à mesure que les minutes passaient en sa compagnie. même si c'était encore bref. tous deux savent que, le plus souvent, ce n'était pas le travail qui les retenait au bureau tard le soir, et yeon ne s'en est jamais plaint, chaque instant en présence de l'homme devenant plus précieux à ses yeux que le précédant, alors que l'image de rina se dissipe de plus en plus. il revient se pencher contre la table, le coude posé sur sa surface et ses yeux contemplent le visage de harim, ses iris illuminés quand il s’abreuve de chaque bride de lui que l'homme daigne lui offrir. « he would control how i breathe and when i breathe if he could. » son regard soutient le sien, le sentiment de partager malgré tout une similitude en cet instant, tout deux avaient fait le deuil de leur passer et si parfois, yeon a envie de retourner à la maison de son enfance, seulement pour narguer ses parents et leur montrer où il était à présent, la pensée s'oublie rapidement. il avait tiré un trait sur eux des années de ça, ils n'existaient plus.

il hausse des épaules, indifférent. « it's not easy to find someone who shares the same interests as i do. so i just stopped looking. » et il avait harim maintenant, même si ce n'était pas une chose qu'il clamera à voix haute. il s'était lassé qu'on tombe pour l'innocence de ses traits avant que les traits ne se maquillent de dégoût en découvrant ses envies et ses préférences dès que ça devenait plus sérieux. il n'avait pas à craindre ce genre de surprises avec harim, il acceptait tout de lui, encourageait même ses désirs les plus profonds sans une poussière de jugement.

le rire de harim berce ses oreilles pour un instant, sa réponse n'est pas ce à quoi il s'attendait, même s'il ne savait pas ce qu'il imaginait comme réponse non plus. ses lèvres désirent se mouvoir en un remerciement au début, mais elles demeurent silencieuses, incertain si ce ne serait pas déplacé. au lieu de cela, il se contente de souffler un « i never thought you were one. » les monstres étaient effrayants, ils glaçaient le sang, yeon en avait connu beaucoup avant, mais harim ne lui avait jamais fait peur. le reste n'est que lui se faisant docile aux mots de l'avocat, il le laisse s'occuper de l'addition puis suit ses pas quand ils quittent les lieux en direction de la voiture, puis de son appartement qui n'avait presque plus de secrets pour harim. « do you want a glass of whisky ? i can make you coffee too. » demande-t-il en parfait hôte dès qu'ils mettent un pas à l'intérieur et que ses doigts traînent doucement le long des bras de harim en excuse pour lui ôter sa veste et l'accrocher méticuleusement au porte-manteau. sa propre veste trouvant sa place sur le dossier d'une chaise ainsi que sa cravate alors qu'il entre dans la cuisine. il attend la réponse de harim et prépare sa boisson avant de lui montrer du bout du menton la pièce souvent fermée quand il avait de la visite. « it's here. » il la déverrouille et allume les nombreuses lumières de son atelier, les rayons de lune ne suffisant pas à dévoiler les toiles. certaines sont retournées contre le mur, les portraits de son ancienne lubie, ellian, qui n'existait plus et qu'il était encore incapable de ranger loin du reste. son regard capte rapidement une toile incomplète mais où il n'était pas difficile de remarquer les traits de rina, il s'empresse alors de la retourner contre le mur à son tour, espérant que harim ne l'ait pas remarqué et se tourne vers lui. « i don't usually let people here, it feels too intimate. » murmure-t-il timidement.
Jeong Harim
Voir le profil de l'utilisateur
hwaryeo ≈ just trust myself
UNE P'TITE PHOTO ? : heaven help us now. Ff3ada6f76dcc6c843a993ab3b8bb2261765ce7d
AVATAR : gong yoo.
POINTS : 85
MESSAGES : 74
NOUS A REJOINT LE : 16/01/2022
AGE : 42
heaven help us now. Empty
(#) Sujet: Re: heaven help us now.   heaven help us now. EmptyMar 1 Mar - 17:15
rire amusé à ses mots, harim aime le voir lui rendre ses plaisanteries au lieu de simplement se laisser faire. quand bien même il aime avoir l’ascendant sur yeon, il apprécie également les moments d’échange, d’égalité ; il apprécie yeon lui-même, quand sont oubliés la méprise et l’hostilité qu’il éprouve envers lui. « well, i can stop calling you to the office after hours, if it bothers you so much. » ce qui se passe entre les murs de son bureau quand tout le monde a quitté le bâtiment relève rarement du travail et il sait qu’aucun d’eux ne voudrait se passer de ces moments volés. « good thing you’re away from that now, » souffle-t-il d’un air presque narquois. chaque mot qu’il prononce semble être empreint d’une certaine malice, à mi-chemin entre la moquerie blessante et les taquineries innocentes. harim aime presser chaque coin sensible pour trouver celui qui le fera réellement tiquer, désireux de découvrir ses aspects les plus sombres – pas nécessairement par cruauté, simplement par curiosité. « you don’t always need to look. sometimes, the right person just finds you. » et s’il semble plus taquin que jamais, l’allusion est claire, sincère. il hait tant yeon par moments qu’il pourrait le tuer de ses propres mains, mais il n’en est pas moins satisfait d’avoir croisé son chemin.

son regard scrute celui de yeon avec intérêt, cherchent la signification de son silence avant de l’avoir à voix haute. soulagement sorti de nulle part dont il ne connaît pas la cause mais est ravi de la présence. « that’s nice to hear. » et pour une fois, harim se berce de l’illusion que la sienne durera ; yeon a déjà vu ce qu’il est et il est tout de même revenu vers lui, sans se laisser repousser par sa monstruosité. il ne saurait mettre les mots sur le sentiment que cette réalisation provoque en lui car il ne l’a jamais connu avant, pense que c’est simplement son égo qui est flatté, mais c’est sans doute ce qui se rapproche le plus de l’amour, aussi tordu soit-il.

il s’occupe de l’addition puis se laisse entraîner par yeon, le suivant sagement à travers son appartement bien qu’il y passe presque autant de temps que chez lui. le geste attentionné qui le défait de sa veste le fait sourire, il constate tout l’effort que le plus jeune fait pour être un bon hôte et voit là un remerciement tacite du réconfort qu’il lui a apporté. « bit late for coffee now. i’ll have the whisky, thanks. » mains dans les poches, il patiente auprès de yeon et récupère la boisson qu’il lui tend avant de le suivre de nouveau, l’anticipation montant au fur et à mesure qu’ils s’approchent de la pièce. « i’m flattered you trust me with this, then. » phrase dénuée de toute plaisanterie, même amicale. chaque ombre de yeon qu’il lui permet d’entrevoir compte
attentivement, son regard glisse sur chaque toile, une par une. il ne tente même pas de découvrir celle qu’il a vu yeon cacher hâtivement, pour une fois il se contente de ce qu’il accepte de lui montrer et ça lui suffit. il ne lui faut pas beaucoup de temps pour reconnaître ses propres traits sur une des toiles et il s’arrête longuement devant celle-ci, la scrutant comme à la recherche d’un défaut sur ce qui était censé être une représentation de lui. il n’en trouve aucun, et il ne sait pas si ça le soulage ou l’effraie. « is this how you see me? » immaculé, parfait. le tableau renvoie une image de harim à laquelle il peine à croire lui-même. « i didn’t think i could look even more handsome, yet here we are. » plaisanterie soufflée pour empêcher l’émotion de trop transparaître, il continue de longer la pièce et admirer les tableaux offerts à lui un par un, se laissant imprégner de leur beauté jusqu’à ce que son tour le ramène inévitablement vers yeon. « they’re beautiful, » murmure-t-il tout bas, pourtant sa voix semble résonner au plus profond de son être, aussi profondément que ses iris s’ancrent dans les siennes alors qu’il se rapproche. « you’re still the prettiest thing in the room, though. » souffle malté qui s’échoue contre les lippes de yeon, il se défend tout de même de les capturer. harim tourne autour de lui comme s’il était lui aussi une œuvre à admirer de tous les angles, s’arrête dans son dos pour humer le parfum de son cou avant d’y déposer une myriade de baisers, tous aussi langoureux et tendre les uns que les autres. ses lèvres remontent jusqu’à son visage qu’elles choient inlassablement, des joues jusqu’à la naissance de sa mâchoire que ses dents se permettent de taquiner, sa main libre, elle, reposant contre son ventre pour le tenir plus près.
No Yeon
Voir le profil de l'utilisateur
hwaryeo ≈ just trust myself
UNE P'TITE PHOTO ? : heaven help us now. C0d04d48b6f2a8b39ab718b5089c44a944145e45
AVATAR : song kang
POINTS : 34
MESSAGES : 71
NOUS A REJOINT LE : 17/01/2022
heaven help us now. Empty
(#) Sujet: Re: heaven help us now.   heaven help us now. EmptyDim 3 Avr - 1:00
you don’t always need to look. sometimes, the right person just finds you, les mots s’ancrent en lui plus que de raisons, ses pensées naviguent d’elles-mêmes, perdues à tenter de transcrire des sens différents ou cachés quand il n’y en avait sans doute pas. parce que harim et lui ne s’étaient jamais cherchés, ils se sont retrouvés comme des pièces d’un puzzle. mais derrière l’alchimie grandissante, ils ne sont rien malgré tout, c’est ce que yeon se répète souvent quand il se surprend à espérer. deux corps qui s’entendent à chaque instant qu’ils dérobent. harim ne désire encore que rina, c’est que cette dernière lui avait tant de fois fait remarquer dans un sourire malicieux, qu’importe la demande divorce toujours en attente entre eux depuis des mois ; il n’y aura toujours qu’elle. et yeon y croit naïvement et se refuse d’être avide. il accepte la douleur qu’on lui inflige, soulagé de ne jamais détecter le moindre dégoût dans les yeux du plus âgé et se répète qu’il n’avait pas à vouloir plus.
seulement, parfois, il lui devenait difficile de calmer les battements de son cœur quand harim se présentait aussi attentionné et réconfortant face à lui, certes à sa manière – dure et cynique, mais c’était mieux que tout ce qu’il avait connu.
c’est avec confiance qu’il l’emmène jusqu’à son appartement, belle merveille que l’enfant qu’il avait été un jour n’aurait jamais osé imaginer avoir un jour. il déleste harim de sa veste, amène un verre de whisky entre ses mains quand il a sa réponse avant de l’entrainer vers la pièce aménagée en atelier. il est nerveux, harim est le premier qu’il laisse poser ainsi les yeux sur ses toiles, il le lui sous-entendu clairement, même rina n’avait jamais mis les pieds entre ces quatre murs. elle connaissait son talent, ne rechignait pas à en abuser dès qu’il lui était utile. pourtant c’est elle qui provoquait les grondements de son cœur, pourtant c’est son mari qu’il amène. il laisse les yeux de l’homme dériver entre les tableaux jusqu’à s’arrêter sans surprise sur celui qui le représente. « yeah, souffle chaud qu’il abandonne dans l’air, it’s not completed yet, it will be even more beautiful then. » il ne bouge toujours pas, ne fait que suivre du regard les mouvements de harim alors qu’il complimente son art, parsème ses joues de couleurs quand il aime trop entendre ce genre de mots, surtout quand ils lui semblent aussi sincère. « am i ? » rétorque-t-il directement en levant doucement les yeux vers lui, il ne sait pas à quel moment harim avait franchi la distance entre eux, mais son souffle vient le chatouiller, son propre corps se détend instinctivement quand il se sent enseveli par son parfum. ses paupières se ferment un instant sous le contact léger de ses lèves contre sa nuque, et son dos repose contre son torse, se laissant aller sous la tendresse surprenante de ses baisers. sa main rejoint celle qui s’est réfugié le long de son ventre, puis ses doigts enlacent les siens pour les presser avant d’amener harim vers lui, et l’entrainer loin de la précieuse pièce jusqu’au salon. il dérobe le verre de whisky qu’il pose sur la table basse avant de pousser harim sur le canapé et venir prendre place au-dessus de lui. ses yeux survolent longuement ses traits, ils semblent s’abreuver de leur perfection, presque à se demander comment leur relation avait pu ainsi dériver. le toucher de yeon est lent et volatile, il apprécie à son rythme le grain de peau de l’aîné puis s’arrête encore, comme incapable de cesser sa contemplation. « thank you, for tonight. »
Jeong Harim
Voir le profil de l'utilisateur
hwaryeo ≈ just trust myself
UNE P'TITE PHOTO ? : heaven help us now. Ff3ada6f76dcc6c843a993ab3b8bb2261765ce7d
AVATAR : gong yoo.
POINTS : 85
MESSAGES : 74
NOUS A REJOINT LE : 16/01/2022
AGE : 42
heaven help us now. Empty
(#) Sujet: Re: heaven help us now.   heaven help us now. EmptyLun 18 Avr - 0:52
son regard est figé sur le tableau, comme hypnotisé par cette représentation de lui-même qui n’est censée être qu’une tromperie. elle est offerte à ceux qui ne le connaissent que de loin et comptent s’y tenir car dès qu’on s’approche, les masques tombent et on se met à le haïr jusqu’à le quitter. pourtant, yeon a tout vu de lui et il est resté. mieux encore, sa vision de lui n’a jamais été manipulée par harim ; dès le début, il n’a laissé place à aucune illusion, le mépris et le dégoût clairs dès les premiers regards mielleux qu’il l’a vu adresser à rina. c’est yeon qui a décidé de lui-même de le voir ainsi, de s’accrocher aux parts de bien – si bien il y a. il semble être le seul à les voir, harim lui-même y est aveugle. i’m very curious how you can do better than this. à la fois un défi et une réelle question, la curiosité s’emparant de lui quand il se demande jusqu’où yeon peut mener cette image presque idolâtre qu’il tient de lui. peut-être qu’il peut lui-même l’y pousser un peu plus, mais s’il se faufile si près de lui, ce n’est pas pour l’envoûter. c’est sa propre envie qu’il cherche à satisfaire quand son corps ressent soudainement le besoin de se coller au sien et ses lèvres celui de choyer sa peau. you know i never say things unless i mean them, souffle-t-il au creux de son oreille, proximité dont il profite pour humer doucement le parfum de ses cheveux. harim n’est qu’un menteur, toute son existence bâtie en faussant la vérité – mais pas avec yeon. avec lui, les mensonges et les artifices n’ont pas lieu d’être. avec lui, tout est vrai et, quand son regard croise le sien, il se retrouve silencieusement à prier que sa vision de lui l’est aussi.

le corps de yeon se détend contre le sien et inconsciemment, harim lâche prise à son tour. ses baisers sont plus tendres qu’il n’en a l’habitude, son toucher docile quand celui de yeon vient le couvrir. il rouvre ses paupières pour observer l’entrelacement de leurs doigts et se laisse guider sans la moindre objection. le sourire curieux sur ses lèvres y demeure lorsqu’il se retrouve sur le canapé, surplombé par yeon – si la vue est splendide, il est heureux qu’elle reste rare car elle n’en est que plus délicieuse. ses paumes reposent sur les cuisses de yeon et la délicatesse du geste l’étonne lui-même. sous ses paupières lourdes, le regard suit religieusement chaque mouvement de yeon et, même s’il est bien trop près pour pouvoir l’admirer correctement, il s’abreuve du moindre fragment qu’il puisse capturer. son nez effleure doucement le sien, harim ne cherche à franchir aucune limite, se contentant simplement du rythme que le plus jeune semble avoir instauré. i didn’t do anything, souffle-t-il contre ses lippes. fausse modestie alors que dans son sourire, la fierté d’avoir pu influencer son humeur est distincte. au final, il a plus de pouvoir sur lui que rina – il continue de prétendre que c’est ça qui fait vibrer son coeur et pas le fait que yeon se confie sans cesse à ses mains même s’il sait qu’elles pourraient le briser. the night is still young, though. la pression sur ses cuisses se fait plus insistante et audacieuse. harim en profite pour l’attirer plus près et leurs lèvres s’effleurent sans jamais se sceller, doux contact qu’ils se défendent juste pour le plaisir. l’envie de lui brûle ses lèvres et sa gorge plus que le whisky ne pourrait jamais, mais il trouve une délectable douleur à s’en priver. but we can stop here, if you'd like us to. sa voix est grave mais le souffle reste tendre. malgré tout, si harim s’empêche de céder, ce n’est pas pour lui-même. le cœur de yeon n’est pas aux jeux ce soir et même s’il se flatte d’avoir pu lui changer les idées, il admet que ce n’est pas à lui de décider jusqu’où il a réussi. alors il s’écarte légèrement pour que son regard puisse croiser le sien, attendant sans empressement sa réponse, les lèvres entrouvertes ; qu’il les cueille s’il en a envie.

No Yeon
Voir le profil de l'utilisateur
hwaryeo ≈ just trust myself
UNE P'TITE PHOTO ? : heaven help us now. C0d04d48b6f2a8b39ab718b5089c44a944145e45
AVATAR : song kang
POINTS : 34
MESSAGES : 71
NOUS A REJOINT LE : 17/01/2022
heaven help us now. Empty
(#) Sujet: Re: heaven help us now.   heaven help us now. EmptyDim 1 Mai - 1:24
il n’offre qu’un regard à harim, le silence pour compagnon, il sait que la version finale du portrait sera encore plus sublime que ce qu’ils avaient devant les yeux à cet instant, ce n’est que là qu’il rendra réellement justice à la toile réelle qu’était l’avocat. harim ne se voyait surement pas comme lui le voyait ; la manière dont il arrivé à détourner si naturellement son regard de rina vers lui, d’abord fuyard mais à présent il s’y arrête longuement presque sans honte. la distance s’amenuise entre eux, les lèvres du plus âgé glissent sur sa peau et lui rappellent à quel point il apprécie leur sensation. encore plus ces dernières années. ce ne sont plus des relents de rina qu’il tente de retrouver en harim, c’est l’homme lui-même qui éveille ses envies et comblent ses plaisirs d’une aisance qu’il ne pensait pas réellement possible avant lui. tout de lui l’enivre et brusquement, il l’a l’impression de suffoquer dans l’espace restreint de harim où il n’est pas aussi libre de ses faits et gestes autant qu’il le voudrait.
alors c’est vers le salon qu’il finit par l’entrainer, sur son canapé où il fait tomber son corps pour le rejoindre et s’oublier dans la contemplation de ses traits. il était impossible qu’il soit le seul à ainsi voir sa beauté – à le désirer si ardemment. et presque instinctivement, son estomac se noud à la pensée, il détesté qu’un autre que lui veuille autant harim, pire encore, il est révulsé à l’idée que l’homme puisse dériver entre des bras qui ne seraient pas les siens. yeon n’accepte pas que les paumes délicates sur ses cuisses soient aussi tendre envers une autre personne, pas quand lui-même peine à comprendre cette tendresse nouvelle qui lui est parfois offerte. « you know it’s not true. » yeon ne sait pas ce dont il aurait été capable ce soir s’il s’était enfoncé dans cette amertume, harim l’avait sauvé, aussi étrange que cela puisse résonner. les paumes sur ses cuisses raffermissement leur prise et le sang dans ses veines semble le brûler un peu plus alors que ses yeux cueillent ceux de l’avocat, ses lèvres proches des siennes sans lui apporter de salvation. les mots de harim continuent à affoler son cœur ; tout son être chancelle, yeon est incapable de poser les mots sur ce qu’il ressent. ce que harim le fait ressentir. comme s’il pouvait réellement faire ses propres choix sans que les conséquences ne viennent l’assaillir par la suite. « i don’t want to stop, qu’il commence en se penchant vers lui, il reconquérir les centimètres que harim leur avait imposé et il capture ses lèvres entrouvertes, grisé et assoiffé de ce semblant de pouvoir et contrôle que lui offrent harim. but i don’t want to go too far. » qu’il continue d’une voix hésitante, malgré son faux courage, il a peur que harim l’abandonne s’il ne lui donnait pas tout. ses paumes épousent celles de harim et les guident sous sa chemise. « touch me. » l’ordre tremblant.




Jeong Harim
Voir le profil de l'utilisateur
hwaryeo ≈ just trust myself
UNE P'TITE PHOTO ? : heaven help us now. Ff3ada6f76dcc6c843a993ab3b8bb2261765ce7d
AVATAR : gong yoo.
POINTS : 85
MESSAGES : 74
NOUS A REJOINT LE : 16/01/2022
AGE : 42
heaven help us now. Empty
(#) Sujet: Re: heaven help us now.   heaven help us now. EmptyMar 3 Mai - 1:04
harim aurait pu se prêter à l'admiration des oeuvres de yeon encore longtemps, mais il était inévitable que son attention revienne comme à chaque fois, qu'il le veuille ou non. il se retrouve rapidement happé par cette insupportable envie de lui -- avec laquelle il semble étrangement être en paix, ce soir. harim n'offre aucune résistance et se laisse guider jusqu'au salon, l'air calme et patient. bien trop souvent mauvais présage chez lui, pourtant cette fois-ci aucun nuage ne se profile à l'horizon. are you calling me a liar? souffle-t-il avec taquinerie contre ses lippes, because i might be a little. ils le savent tous deux, harim n'est fait que de mensonges et tromperies, les mots quittant rarement ses lèvres avec honnêteté et les actions constamment empreintes de motifs ultérieurs. et pourtant, yeon n'a jamais vu de lui que le vrai, le brut : tout ce qu'il y a de plus laid et immonde, mais ça a au moins le mérite d'être sincère et réel. son mépris évident n'est que très peu accordé, les sentiments de dédain souvent enrobés avec subtilité. il en a malgré tout fait cadeau à yeon, offert à lui la version la plus pure qui soit et, si c'est un cadeau empoisonné, le plus jeune l'a tout de même accepté. harim semble l'en remercier silencieusement de ses paumes qui parcourent ses cuisses sans pour autant tenter quoi que ce soit. alright, then. murmure bas, aussi sage que le regard patient qui reste rivé sur lui. pour une fois harim ne ressent aucune envie d'avoir le contrôle et il est presque ravi par l'idée d'y renoncer. le sentiment est étrangement agréable, harim a toujours pensé qu'il serait humiliant mais, en cet instant, il se sent plus léger que jamais et quelque part au fond, il se dit qu'il pourrait peut-être s'y habituer.

ses lèvres se rendent à celles de yeon sans résistance et harim reste prudent et délicat, ne faisant preuve de fougue que lorsque yeon laisse la sienne se déchaîner. il le laisse mener la danse et suit chacun de ses pas sans s'imposer, curieux de voir ce qui fait envie au plus jeune quand c'est lui qui décide. tell me if i go too far. des mots que yeon n'aurait sans doute jamais pensé l'entendre prononcer, trop habitué à le voir transgresser chaque limite sans jamais se soucier de ce qu'il en pense. ce soir est différent ; ce soir, harim veut suivre le rythme que lui impose yeon, sans savoir d'où lui vient cette résolution. peut-être est-ce cette certitude que yeon sera toujours offert à lui qui bourgeonne lentement dans son esprit, le savoir qu'il n'ira nulle part et qu'il n'a pas à se hâter car yeon sera toujours là quand il le voudra.

et ça lui fait réaliser qu'il le veut si souvent, que yeon habite une portion de ses pensées dont il devient impossible de le déloger et, qu'à chaque fois que harim la revisite, il se retrouve à se languir de lui de nouveau. ça devrait lui faire peur, cette idée qu'il le désire tant, mais en cet instant il ne pense qu'à l'assouvir et sa main obéit doucement à l'ordre tremblotant qui fait apparaître un rictus sur ses lèvres. elle ne dévie de là où l'a menée yeon que pour déboutonner sa chemise sans le moindre empressement et se permettre plus de caresses. ses paumes étreignent chaque parcelle de sa peau avec délicatesse, pressent ses cuisses puis vaguent de son torse à son abdomen avant de s'échouer au creux de son dos. yeon se retrouve rapidement prisonnier des bras noués autour de sa taille qui le maintiennent contre harim, leurs bassins se retrouvant dangereusement quand il enfouit à l'arrière de son pantalon une main dont la pression l'attire au plus près. s'il se sépare de ses lèvres, c'est uniquement pour laisser les siennes infliger à son corps le même traitement en y abandonnant des baisers qui se font de plus en plus passionnés, d'abord presque mirages contre son oreille et la naissance de sa mâchoire avant de s'embraser au fur et à mesure qu'il chemine le long de son cou jusqu'à ses clavicules, où les dents viennent se mêler aux baisers et laisser leurs marques à leur tour avant de s'arrêter brièvement pour souffler contre sa peau un what do you want me to do? servile.
No Yeon
Voir le profil de l'utilisateur
hwaryeo ≈ just trust myself
UNE P'TITE PHOTO ? : heaven help us now. C0d04d48b6f2a8b39ab718b5089c44a944145e45
AVATAR : song kang
POINTS : 34
MESSAGES : 71
NOUS A REJOINT LE : 17/01/2022
heaven help us now. Empty
(#) Sujet: Re: heaven help us now.   heaven help us now. EmptyVen 13 Mai - 0:18
les taquineront de harim font pousser d’étranges papillons au fond de son estomac, des chenilles envenimés qui laissent derrière eux des sillons mortelles et dangereux. parce que yeon ne sait pas à quoi s’attendre avec lui. les mots sont joueurs mais dénudés de l’hostilité plus familière, il n’arrive même pas à y déceler de moquerie. comme si harim, finalement, jouait avec lui et non se jouait de lui. le ressenti est étrange. il est incapable de savoir s’il aime cette sensation ou pas, sans doute un mélange de crainte et de curiosité, qui lui donne envie de continuer sur ce chemin et de contempler vers où il pourrait l’emmener. ce serait mentir de dire que la présence de harim n’avait pas été apaisante. yeon sait d’avance que sans lui à ses côtés, la nuit aurait été passé à consumer son chagrin dans de l’alcool, à défaut de pouvoir se laisser aller à quelque chose de plus fort quand il gravite encore autour d’une lucidité difficile à préserver.

les paumes de harim glissées sur ses cuisses sont une autre source de réconfort, elles propagent en lui une chaleur agréable. il se sent au-dessus de tout dans l’étreinte de ses bras, jusqu’à effleurer l’indifférence face à sa propre peine. elle passe en second plan, elle se faible et timide. leurs lèvres se retrouvent, la caresse si délicate. yeon penseraient qu’ils se découvraient à peine, mais leur première fois n’était en rien semblable à ce qu’ils partageaient à cet instant. la passion habille pourtant ses lippes qui assaillent ceux du plus âgé. « okay. » murmure hésitant qui lui échappe entre deux baisers, il n’y avait jamais eu de limites entre eux. harim était sans doute la seule personne qu’il ait connu capable d’accepter toutes ses envies et même de les surpasser, sans jamais qu’il ne sente le jugement ni le dégoût dans son regard, à observer la personne qu’il était.

sa chemise glisse le long de ses épaules sans qu’elle ne soit totalement enlevée ; l’étau de l’étreinte de harim se resserre délicieusement autour de lui, à présent, il lui serait incapable de fuir même s’il le désirait et un soupir langoureux s’extirpe de lui quand les mains de l’avocat s’aventurent derrière son pantalon. sa tête bascule en arrière afin que les lèvres peignent tous les baisers qu’il désire sur son opale découvert, yeon sent agréablement chaque marque qui fleurit sur son épiderme brûlant. puis tout son être frisonne ; pas seulement aux mots de harim mais à la manière dont sa voix vibre. il est presque certain que harim donnerait vie à tous ses souhaits à ce moment, comme s’il était sien.

yeon se colle un peu plus à lui et ses yeux glissent sur lui, ils l’observent un long moment. « i want to feel your hands more. » qu’il commence doucement. son bras entoure le cou de harim et sa tête choie contre son épaule sans qu’elle ne s’y niche, lui laissant ainsi le loisir de survoler les traits de harim. son autre main déboutonne son pantalon avant qu’elle ne rejoigne sa jumelle qu’elle déloge de son refuge pour l’amener plus vers son entrejambe. « i want to come all over your hand. » son regard tombe sur la main de harim, au fond, il n’avait même pas besoin de le toucher pour y arriver.
Contenu sponsorisé
heaven help us now. Empty
(#) Sujet: Re: heaven help us now.   heaven help us now. Empty
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: seoul :: Gangnam
Sauter vers: