1234
TURBULENCE — KYU & MAEUM

i
HUNDRED MILES 2022 © L'ensemble du forum et de son contenu est la propriété de kernel, fayrell et celestial wonders et/ou des membres initiateurs. Bannière et codage réalisés par CELESTIAL WONDERS. Toute copie totale ou partielle est interdite sans accord préalable. merci de respecter notre travail ❤︎



 
⊱ hundred miles c'est un forum réel asiatique city/universitaire basé à Séoulune réponse par mois minimum — Avatars occidentaux bienvenus ! — Taille des avatars 200*320pxUne semaine pour finir sa présentation — Pas de prise de tête, rien que du love. That's all folks ٩(^ᴗ^)۶
-60%
Le deal à ne pas rater :
GIGABYTE – Disque SSD Interne – 256Go – 2,5″
22.99 € 57.21 €
Voir le deal

 :: seoul :: Hongdae
Partagez

 TURBULENCE — KYU & MAEUM


Seo Kenshin
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t11927-seo-kenshin-idc99810
ANIMATION ✺ do you want to play a game?
UNE P'TITE PHOTO ? : TURBULENCE — KYU & MAEUM 45796c6e2e5c17166890bfa16cc22232
AVATAR : THE WITCH ( paraît que c'est affectueux. mdr. )
POINTS : 141
MESSAGES : 1015
NOUS A REJOINT LE : 13/10/2021
AGE : 21
TURBULENCE — KYU & MAEUM Empty
(#) Sujet: TURBULENCE — KYU & MAEUM   TURBULENCE — KYU & MAEUM EmptyMer 5 Jan - 22:22

turbulence

✩ ○.⋆☽ ⋆.○ ✩


It's not me, it's you

« Kyu, gauche gauche ! » Pour quelques heures ils sont des soldats, un clic, un mort. Unis dans cette mission, les deux dragons longent l’usine désaffectée pour se mettre à couvert mais un ennemi les débusque, Shin part le premier.
« SÉRIEUSEMENT ?! Il pouvait pas m’avoir, j’ai tiré avant lui. Trois fois, TROIS FOIS ! » Dans son casque, il entend les rires de l’équipe adverse. La provocation s’allie à leur liesse pour cette troisième victoire consécutive. Exaspéré, il coupe son micro. Il s’affaisse dans son siège, le regard inondé de dépit face à son écran qui affiche « looser. »
« On fait une pause ? » Un des joueurs se met à caqueter et tous les autres le suivent. L’irritation grimpe en flèche, il tire vers lui le siège de Kyu par l’accoudoir gauche et se penche assez près de sa bouche pour avoir accès à son micro qui lui n’est toujours pas déconnecté. « JE VOUS ENTENDS ! ON VA VOUS LAMINER !!! Rendez-vous dans vingt minutes. On faisait que s’échauffer, bande de ratés ! »
Ils finissent par tous se mettre d’accord et acceptent de reporter la bataille dans ce délai. « Essaie de suivre dans la chat ce qu’ils racontent pendant que je vais chercher à boire. T’as faim ? »
Malgré sa réponse négative, quand il part chercher leurs vivres il ne s’arrête pas aux boissons.
Il attend sa commande à l’entrée du PC bang, le nez dans son téléphone. Un like pour Dami, un sms à Jaewon… Il s’écoule comme ça peut-être cinq minutes avant qu’une voix féminine ne s’incruste dans son casque. « Kyu ? » C’est vrai, il a coupé son micro en quittant sa place. En se concentrant, les intonations lui semblent de plus en plus familières mais ça ne coïncide pas avec leur discussion qui donne l’air de l’être tout autant.
C’est impossible, il se fait des films.
Le doute se confirme quand il le retrouve, avec elle.
Une ligne électrique court dans ses veines bleues, le courant est si fort qu’il fait grésiller son regard.
Maeum.
Maeum est une houle de souvenirs gris, leur collision de fin a décoloré tous les bons moments. Il ne reste d’eux que les portes qui claquent, les coups bas et les hématomes qu’ils se sont fait au coeur.
C’est l’amertume d’une romance maltraitée qui transparaît dans son ton cinglant. « T’es à ma place. » Elle est peut-être trop surprise de le voir ou peut-être qu’elle n’a tout simplement pas envie de se plier à ce qu’il attend d’elle alors il récupère ce qui est à lui par la force. Il donne le paquet de pocky et le lait à la fraise à son double avant de se poster devant elle, la main sur le dossier du siège en lui faisant un signe de tête du côté par lequel il l’invite à les quitter. « On veut pas te parler alors me fais pas perdre patience. »  




†I wanna be your slave, i wanna be your master, I wanna make your heart beat Run like rollercoasters. I wanna be a good boy, I wanna be a gangster. I love you since this morning Not just for aesthetic. I wanna touch your body, So fucking electric.
Lee Maeum
Voir le profil de l'utilisateur
En ligne
hwangsa ≈ they're thunderstorm
UNE P'TITE PHOTO ? : TURBULENCE — KYU & MAEUM 29ab65c50f0a4e6bc53ffa198ec971ccaa005cb4
AVATAR : ning ning (aespa)
POINTS : 671
MESSAGES : 47
NOUS A REJOINT LE : 02/01/2022
AGE : 20
TURBULENCE — KYU & MAEUM Empty
(#) Sujet: Re: TURBULENCE — KYU & MAEUM   TURBULENCE — KYU & MAEUM EmptyDim 9 Jan - 12:39

turbulence

✩ ○.⋆☽ ⋆.○ ✩


It's not me, it's you

Combien de temps a-t-elle observé son nouveau colocataire ? Il est dans la salle à vivre depuis des heures, son nez dans son bouquin et il ne s’est pourtant pas préoccupé de la nouvelle arrivante, une seule seconde. Posée sur le canapé à la recherche d’une occupation, une once de frustration fait froncer ses sourcils. A ce rythme, son intégration sera remise à demain car sa lassitude risque de faire montrer son pire visage. Ainsi, elle décide finalement d’aller prendre l’air sans oublier de récupérer son casque audio pour le trajet. En effet, Maeum a l’intention de se rendre dans un pc bang du quartier. A croire qu'elle n'a pas apprécié sa partie du jeu du roi du silence. C’est peut-être pour cette raison que les autres entendent sa magnifique voix dans la rue. Bruyante, trop bruyante et elle a intérêt de se contrôler si elle ne voulait pas se mettre les pro-gamers à dos.  

Dix minutes plus tard, la jeune femme semble être arrivée à destination. Elle observe les écrans des autres clients, se demandant quel était le jeu vidéo tendance. Elle ne peut pas s’empêcher de souffler quand elle reconnaît les décors de League of Legends. La belle n’a jamais rien compris aux règles et en plus, ce n’est vraiment pas intéressant à regarder pour la novice qu’elle. Heureusement, personne ne sera en mesure dans ses pensées. Dans ce cas, elle aurait vu sa tête sur un pic, à l’entrée de l’établissement. Tiens, peut-être qu’elle devrait revisionner l’intégrale de Games of Thrones. A tous les coups, la série aurait pu chasser sa mauvaise humeur. Finalement, elle prend territoire au fond de la salle et se perd dans une session de PUBg, puis deux, puis trois. Maeum n’a pas joué depuis une éternité et pour tout dire, elle est tellement nulle qu’elle passe plus de temps sur le menu qu’autre chose. A défaut de pouvoir sortir ses griffes dans le jeu, elle manque de le faire quand son voisin lui fait une remarque sexiste. Ah oui... Elle avait presque oublié cette mentalité. Ressentant le besoin de prendre une pause clope, elle se perd dans les petits couloirs et aperçoit par surprise une silhouette svelte bien familière. C’est qu’elle l’identifie rapidement, ce qui pousse à afficher son premier grand sourire de la journée. “ Wow. Je ne m’attendais pas à tomber sur le dragon blanc aux yeux... “ Elle pose son regard sur lui. “ Marrons. “ Maeum se met à rire. “ Tu vas bien, Kyu ? “ Peut-être que la pause clope sera pour plus tard. La demoiselle décide de prendre place sur le siège vide aux côtés de son camarade. “ Je voulais t’envoyer un sms dans la semaine. On est en train de préparer un petit événement au café. Ça me ferait plaisir que tu viennes. “ Il n’est pas question d’essuyer un refus. Elle lui présente alors son objectif pour le café, en mettant en place une petite scène pour les artistes du quartier. Peut-être que certains clients fidèles se proposeront pour pousser la chansonnette. Maeum est à la recherche d’une personne pour ouvrir le bal. Elle ne sait pas pourquoi son patron a refusé son souhait de le faire. Un comble. En attendant, son plaisir de le voir ne lui permet pas de remarquer l’expression sur le visage de Kyu, ni de sentir une présence s’approcher d’eux, deux minutes plus tard. Une présence bien oppressante qu’elle ne supporte pas.

A l’entente de cette voix masculine, son cœur se retrouve une nouvelle fois touchée. Merde. Pourquoi ce connard est là ? Maeum n’a pas envie de se tourner pour voir sa tête... C’est qu’elle pourrait lui cracher dessus mais... Sa raison lui dit de penser à Kyu avant de se rappeler les mots qu’il venait de prononcer. Tu es à ma place ? Elle tente de cacher sa surprise mais ses pupilles la trahissent pendant des microsecondes. Par chance, sa voix reste stable et elle lui lance après avoir indiqué l’écran de son menton. Ce même écran qui indique une lourde défaite et donc son statut de loser. Elle lui répond d’un ton désinvolte.  “ Oui, bien sûr. J’aurais dû me douter que c’était ta place. “ Pas très inspirée à l’idée de lui donner satisfaction, Kenshin semble l’avoir deviné et prend les devants en jouant au coq. Ri-di-cu-le. Elle serre les dents, sentant déjà sa colère monter devant ce qu’on peut facilement définir de menace. “ Si non quoi ? Tu vas employer la force ? Taré. “ Elle siffle et décide de quitter le siège à contre-cœur en tapant sur les roulettes de celui-ci dans l‘espoir de déséquilibrer le pseudo mafioso. Son attention se pose de nouveau sur Kyu mais la belle a perdu totalement son sourire. Elle est agacée. “ C’est nouveau que tu ne veuilles plus me parler ? Vous avez repris contact tous les deux ? “ Si elle se fiche qu’il ait gardé ce secret, le nom de l’autre étant un sujet tabou entre eux, elle ne peut pas s’empêcher d’être inquiète. Comment pourrait-il lui pardonner ?  




something wrong with us
Imagination, of course, can open any door - turn the key and let terror walk right in.
Jung Mikyu
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t12115-jung-mikyu-bis_kyu#355362
ANIMATION ✺ do you want to play a game?
UNE P'TITE PHOTO ? : TURBULENCE — KYU & MAEUM Db592f53b8162b29e00edcbed955fa84
AVATAR : THE FIVE STAR MICHELIN ( skz sunshine ; Lee Felix )
POINTS : 271
MESSAGES : 1064
NOUS A REJOINT LE : 14/11/2021
TURBULENCE — KYU & MAEUM Empty
(#) Sujet: Re: TURBULENCE — KYU & MAEUM   TURBULENCE — KYU & MAEUM EmptySam 15 Jan - 22:04

TURBULENCE

✩ ○.⋆☽ ⋆.○ ✩

It's not me, it's you

Il se retient de quelques vérités qui n'osent franchir ses lèvres pour éviter de brumer d'avantage l'humeur éraflée de Shin, l'esprit de compétition plus mordant que son humour il le sait irrité de leurs récentes défaites. Il a évité les foudres par miracle, il ne se l'explique pas totalement ou du moins fait semblant de l'ignorer bien trop soulagé de voir leurs adversaires récupérer les éclairs qu'il pourrait aussitôt lui décocher par manque de fair-play. Ce soir il semble distrait, la manette à ses mains tremble derrière ses colères passagères, elles sont toujours de courte durée, Kyu prend son mal en patience, proposant un changement de jeu - surtout pas de partenaire - pour détendre l'atmosphère, remarque balayée à peine évoquée, il faut coûte que coûte reprendre la main, regonfler l'ego crevé le temps d'une partie. Il rend les armes devant l'obstination qui ne pliera pas, il le connait trop bien pour espérer une quelconque réédition, « — Prends juste pour toi moi ça va. d'un hochement de tête il appuie la négation en le regardant s'éloigner — Hey ! Arrêtez de vous la jouer, je te rappelle Yeong Su qu'on vous a mis une mega branlée le weekend dernier ! » il tente de sauver l'honneur de quelques objections face aux fanfaronnades intempestives fusant dans le salon vocal.
Il ne la remarque pas immédiatement, ce n'est qu'une fois cette dernière installée à ses côtés qu'il percute enfin. Une apparition lui arrachant un hoquet de surprise tandis qu'il retire d'un geste brusque le casque de ses oreilles, celui-ci retombant mollement sur sa nuque.  
« — Sa-salut ! Je savais pas que tu venais dans ce PC bang... putain de bordel de merde il le retient à l'orée de ses commissures tordues dans un sourire semi-panique, — Ouais ouais ça va super... et toi? la politesse de retour se fait la belle face à l'urgence de la situation, le corps tourné vers elle, le ton faussement enjoué, tout mime le plaisir de sa rencontre mais ses yeux eux sont fuyards, ils courent des allées-et-venues vers le comptoir, s'agitent dés qu'une silhouette se dessine dans les couloirs. — Un événement ah ouais, c'est cool ! non il ne demandera pas d'avantage de précisions, ne se perdra pas dans le piège des questions réponses, il joue la montre, pressé de la voir s'éclipser — J'essayerai de passer, t'as qu'à m'envoyer tout ça par message ou non tu sais quoi ? Mieux, je t'appelle demain ? » GO AWAY on peut presque le lire en filigrane sur son visage mué par l'empressement et le doute. La posture est nerveuse, la jambe s'agite à mesure que la bouche de Maeum se mouve en détails aussi innocents que superficiels. Pourtant il les adore ses discussions futiles qu'elle peut tenir jusque tard dans la nuit, quand même au silence elle rétorque des rires rossignols à en faire rosir la lune. Un point commun qu'ironiquement elle partage avec Shin, jamais à court de sujets, jamais à court de mots, ce soir il voudrait l'ennuyer comme jamais, qu'elle ne trouve à sa compagnie aucun charme et qu'elle décampe vers d'autres distractions plus plaisantes.

Trop tard.
Devant sa prunelle, la vision des maux qui vont fondre sur eux.

Pas le temps de protester, l'affrontement claque dans un grondement sinistre, la tempe de Shin s'agite, battant d'un magma qui s'écoule jusqu'au myocarde pour enfiévrer ses mots, dans ses mains sont remis les mets qu'il n'a pas réclamé, les sourcils se froncent d'une action qui présentement pourrait être risible. Ne souhaitant pas ajouter de l'huile sur le feu déjà ardent qui crépite à ses pieds il laisse les victuailles de côté, bien décidé cependant à ne pas y toucher, les glissant très loin de lui pour ne pas se voir tenté. Ça le fait grommeler entre ses lèvres entre-ouvertes, des revendications bien peu audibles comparées au combat qui se déroule juste devant lui — ça se joue à la seconde près, les échos sourds à la trachée s'expulsant avec crispation des lippes de Shin, l'agacement palpable provoqué par la menace lorsque Maeum se redresse, c'est une danse macabre du corps à corps dont la moindre expiration est bordée de mépris. Les nerfs sont à vifs. Kyu lui, s'enfonce dans son siège avec pour seul désir celui de disparaître, recroquevillé dans son pull trop grand il paraît encore plus svelte, encore plus fluet, encore plus invisible que d'ordinaire. C'est la présence de Shin qui occupe tout l'espace, elle se colore aux nuances pourpres d'une rancune habituelle, à ses ex-conquêtes il présente son pire visage, celui que Kyu connaît par cœur tout en l'ayant si peu affronté pour lui-même. Il ne veut pas rencontrer le regard de Maeum qu'il sent peser sur lui, encore moins celui de Shin qui réclame des explications qui, il le devine déjà, termineront d'aiguiser les canines prêtent à déchiqueter.
Elle s'adresse si directement à lui qu'il lui est malheureusement impossible d'éluder la question, il hésite entre deux bafouillis cherchant les paroles les plus à même d'adoucir les discours, vainement. « — Oui, on se reparle mais c'est tout récent. il a l'horrible impression de se justifier, mal à l'aise sur son siège les onyx se promènent partout dans la pièce évitant soigneusement de croiser les leurs, la honte teinte ses joues sans qu'il ne parvienne à déterminer auprès duquel l'embarras qui l'assaille est le plus flagrant. — Shin voulait pas dire ça désolé. il délaisse enfin la vision des alentours pour lever ses prunelles sur le visage de Maeum, fuyant toujours Shin dont les ondes l'atteignent plus violemment que n'importe quelle tornade, il n'a pas besoin d'ouvrir la bouche pour savoir qu'il n'est en aucun cas désolé et exècre le fait qu'il s'excuse à sa place. — On pensait pas te croiser ici, ça nous a juste pris au dépourvu c'est tout, c'est toujours un peu gênant-... enfin tu sais ? non elle ne sait pas, parce que lui même ne sait pas tout à fait de quoi il parle. Il pourrait tout expliquer, lui dire qu'il a été un peu lâche, un peu étourdi, prétexter un oubli auprès de Shin qui de toute façon ne le croirait pas. C'est bien pour lui qu'il essaye maladroitement de lisser les angles, si ses excuses doivent sonner stridentes à ses oreilles il détesterait plus encore qu'il avoue devant elle ne pas l'avoir tenu au courant qu'il la fréquentait toujours.


 
Where is my angel? The end of a tiring day. Someone come and save me, please. Is overshadowed by a sigh. I guess everyone's happy. Can you look at me? 'Cause I am blue and grey
Seo Kenshin
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t11927-seo-kenshin-idc99810
ANIMATION ✺ do you want to play a game?
UNE P'TITE PHOTO ? : TURBULENCE — KYU & MAEUM 45796c6e2e5c17166890bfa16cc22232
AVATAR : THE WITCH ( paraît que c'est affectueux. mdr. )
POINTS : 141
MESSAGES : 1015
NOUS A REJOINT LE : 13/10/2021
AGE : 21
TURBULENCE — KYU & MAEUM Empty
(#) Sujet: Re: TURBULENCE — KYU & MAEUM   TURBULENCE — KYU & MAEUM EmptyDim 16 Jan - 15:41

turbulence

✩ ○.⋆☽ ⋆.○ ✩


It's not me, it's you

Une courbe de charme enduite de toxines révèle ses canines. C’est presque drôle la vitesse avec laquelle il a voulu l’oublier et à quel point il est facile de retomber dans cette décharge à souvenirs.
Il se rappelle maintenant de sa répartie, de leurs combats sans gagnants mais aussi de ses penchants pour son essence acidulée.
« J’aimerais éviter de créer un malaise alors je t’arrête tout de suite, tes avances garde les pour un mec qui en a quelque chose à foutre. »
Le ton est mutin mais l’intention est narquoise, il la voit perdre le contrôle. Ses yeux font un aller-retour entre sa mâchoire serrée et son regard noir, cette petite victoire constelle son visage d’une irritante fierté.
« Taré peut-être mais pas assez pour vouloir te toucher. »
Dès qu’il remporte sa place, il prend bien soin à la gommer du décor. Il ne fait plus attention à elle mais garde l’oreille attentive, dans l’attente de son départ.
Mais il ne vient pas, pire.
Elle contre-attaque vicieusement, un uppercut qui réussit à le déstabiliser. Figé sur son trône à roulettes, le pire l’attrape à la gorge — Kyu.
Quand les coups viennent d’ailleurs il les pare avec le sourire, quand ils viennent de lui, là c’est une autre histoire.
Il le coeur abasourdi.
Shin n’a pas l’âme toute claire, c’est vrai. Mais quand elle est emmêlée à lui, pour lui, il n’y’a plus la moindre trace de noir ou de gris.
Alors quand l’inverse n’est pas vrai, la peine est double.
Il a enfreint une loi et le jugement marque tous ses nerfs contractés. Les codes de l’amitié interdisent de fraterniser avec une ex et d’avoir des secrets. Deux règles dont il s’est moqué et qu’il continue de piétiner en se justifiant auprès d’elle comme s’il avait des comptes à lui rendre.
Elle n’est personne pour lui alors comment se fait-il qu’il soit quelqu’un pour elle ?
Des flèches obsidiennes le traversent sans le blesser, c’est comme s’il visait un fantôme. Il ne peut pas lui renvoyer sa douleur mais il ne peut pas la cacher non plus alors il adapte un compromis de froideur distante.
Il n’existe plus que Maeum et ce magma produit par un cuisant sentiment de trahison qu’il remplit par litres. Il étouffe même, sans bruit, alors qu’il prend sa parole et la modifie comme s’il avait des droits dessus.
Pas cette fois.
« C’est vrai, je voulais pas dire ça. Ce que je voulais te dire était beaucoup moins sympa mais comme vous êtes. » La suite lui fait l’effet d’un coup de cutter sur la langue. « Potes. » Il a du mal à déglutir, c’est aussi laborieux qu’essayer d’avaler un caillou. « Je fais des efforts. Mais curieux qu’il te l’ait pas dit, il devait pas avoir envie ou le temps. Peut-être les deux, qui sait. »
C’est avec un naturel joué, qu’il rajuste son casque sur ses oreilles. Il configure son ordinateur pour une nouvelle partie mais il la sent toujours là, entre eux. Il pivote à moitié, lève le nez vers elle avec un dédain considérable. « T’es encore là ? T’as pas entendu ? Il a dit que t’étais gênante. »




†I wanna be your slave, i wanna be your master, I wanna make your heart beat Run like rollercoasters. I wanna be a good boy, I wanna be a gangster. I love you since this morning Not just for aesthetic. I wanna touch your body, So fucking electric.
Contenu sponsorisé
TURBULENCE — KYU & MAEUM Empty
(#) Sujet: Re: TURBULENCE — KYU & MAEUM   TURBULENCE — KYU & MAEUM Empty
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: seoul :: Hongdae
Sauter vers: