1234
Role swap || ft. Jihae

i
HUNDRED MILES 2022 © L'ensemble du forum et de son contenu est la propriété de kernel, fayrell, nuits polaires et celestial wonders et/ou des membres initiateurs. Bannière par NUITS POLAIRES et codage réalisé par CELESTIAL WONDERS. Toute copie totale ou partielle est interdite sans accord préalable. merci de respecter notre travail ❤︎



 
⊱ hundred miles c'est un forum réel asiatique city/universitaire basé à Séoulune réponse par mois minimum — Avatars occidentaux bienvenus ! — Taille des avatars 200*320pxUne semaine pour finir sa présentation — Pas de prise de tête, rien que du love. That's all folks ٩(^ᴗ^)۶
-23%
Le deal à ne pas rater :
TV 75″ Xiaomi Mi TV Q1 – QLED, 4K UHD à 929€ (Via ODR)
929 € 1199 €
Voir le deal

 :: seoul :: Itaewon
Partagez

 Role swap || ft. Jihae


Ahn Jun Hee
Voir le profil de l'utilisateur
hwaryeo ≈ just trust myself
UNE P'TITE PHOTO ? : Role swap || ft. Jihae F429fa7d8617e416683a1d164b708fe275e9649b
AVATAR : Song Mingi || ATEEZ
POINTS : 0
MESSAGES : 158
NOUS A REJOINT LE : 11/05/2021
Role swap || ft. Jihae Empty
(#) Sujet: Role swap || ft. Jihae   Role swap || ft. Jihae EmptySam 11 Déc - 5:29
Role swap
I used to take care of you, always wanting to see your smile coming back... but you said I was nothing more than a nuisance to your life. How am I supposed to expect your reaction to my secret ?

ft. @Kim Jihae
Les larmes roulaient, silencieuses, sur ses joues tuméfiées. Le sang se mêlait aux gouttes salines, les rendant plus lourdes et plus dramatiques qu’elles n’en avaient besoin. Le jeune étudiant s’en voulait d’avoir été naïf, d’avoir cru qu’il pouvait sortir rien qu’une fois en Anna, après tout ce temps. Lui qui peinait, de base, à reprendre son personnage depuis la mort de sa soeur de coeur. Comment allait-il pouvoir recommencer à faire son job d’influenceuse, maintenant ? Ça allait être impossible, il allait devoir prolonger son hiatus encore. Était-ce vraiment son souci principal, cela dit ? Non, pas du tout. Son visage lui faisait mal, il allait avoir un oeil au beurre noir pendant un moment… Il avait l’impression que les deux imbéciles lui avaient cassé une pommette et peut-être le nez. Sans parler de la peau délicate de ses lèvres qui s’était ouverte en plusieurs endroits. Il avait sûrement une commotion aussi. Son crâne lui faisait affreusement mal et il avait déjà vomis deux fois. Bien que ses agresseurs ne se soient attardés à son visage, voulant briser ce qui les avait trompés, ils n’avaient rien négligé. Ils s’étaient encore acharnés sur lui, alors que recroquevillé au sol, il avait essayé de se protéger. Ses côtes et son dos le faisaient atrocement souffrir. Peut-être qu’il lui avait fêlé une ou plusieurs côtes. Sa vue était embrouillée. Jun Hee n’aurait su dire si c’était à cause des larmes, du sang ou autres choses. Tout s’était passé si rapidement. Il avait à peine eu le temps d’essayer de se défendre, de répliquer, que le trio était tombé sur lui dans l’intimité d’une ruelle dans laquelle ils l’avaient entraîné.

Les insultes s’étaient mêlées aux coups, nourrissant toujours plus l’incompréhension de leur victime. Après tout, Anna ne leur avait fait aucune avance et n’avait répondu à aucune des leurs. Même qu’elle essayait de se débarrasser d’eux depuis un moment déjà. Ce sont eux qui avaient décidé de la suivre et de continuer de la harceler, essayant de la faire parler et de s’imposer à elle. Dans l’allée sombre, elle avait perdu l’équilibre, le talon haut et fin de sa chaussure n’aimant pas le sol plein de défauts et cela avait été suffisant pour lui faire perdre toute chance, par la même occasion. Jun Hee plissa les yeux, cherchant à tâtons ses chaussures, à travers cette vision floue. Il pensait se rappeler qu’un d’eux avait pris sa chaussure pour le frapper au visage. À ce souvenir, il s’arrêta dans son geste et porta plutôt, délicatement, sa main à sa joue. Il y avait bel et bien une coupure. Ses sanglots gagnèrent en force, le faisant trembler encore plus. Il espérait que la plaie ne serait pas trop profonde et qu’elle ne laisserait pas une cicatrice. L’idée d’être dévisagé ne l’enchantait pas, mais ce qui lui faisait le plus mal était l’idée d’avoir un souvenir de cette histoire directement sur le visage pour le reste de sa vie. Respirer était pénible, se relever par lui-même allait être une autre histoire… Dans ce genre de moment, il aurait appelé Soo Yun. Son absence imposée brûla son coeur déjà meurtri. Vers qui pouvait-il se tourner ? Personne. Les deux autres âmes partageant son secret devaient être au travail ou à l’école, à cette heure. Il n’était donc que livré à lui-même.

La peur au ventre, il essaya tant bien que mal de prendre appui sur ses paumes pour se relever. L’effort fut trop demandant. Une grimace déchira son visage et une plainte lui échappa avec un peu de sang. Combien de temps s’était-il écoulé depuis que ses agresseurs étaient partis ? Jun Hee n’en avait aucune idée. Était-ce vraiment une bonne idée d’essayer de partir maintenant ? Surtout qu’il ne savait pas comment il réussirait à rentrer chez lui, vu son état. Il était hors de question qu’il ne se rende à l’hôpital. Personne ne devait découvrir son secret ! S’il y allait, ce serait après être allé se changer chez lui. Mais, allait-il s’y rendre en un morceau ? Ses agresseurs attendaient-ils, sadiques, de le voir essayer de sortir afin de mieux le ramener dans son enfer et se lancer dans une suite ? Un frisson d’effroi à cette idée lui intima d’attendre encore un peu. De toutes manières, il n’arrivait pas à bouger correctement pour se déplacer seul dans l’instant présent. Le gourmand se répétait qu’il devait garder les yeux ouverts, même s’il ne voyait pas bien. Il ne devait absolument pas s’endormir, puisque c’est dangereux lorsque l’on fait une commotion. Mourir n’était pas tant ce qui le dérangeait dans cette situation, tristement. Ce qui le motivait à se battre était qu’il ne voulait pas être retrouvé ainsi. Ses talons hauts cassés non loin de lui, sa jupe salie et tachée, sa chemise déchirée et pleine de sang, la manucure à moitié partie, le maquillage coulé et la perruque de travers. On le prendrait pour un dépravé ou pour un quelconque déchet de la société. On ne prendrait pas le temps de voir l’humain derrière la victime, on se ferait la pire idée possible, sans chercher à comprendre. Le jeune homme se fichait bien que les Ahn aient une image si sale du cadavre de leur fils, mais il ne voulait pas que ses amis et sa fausse famille ne le voient ainsi.

La peur se transforma en panique, lorsque des bruits de pas vinrent se mêler aux sons de la ville. Le jeune humain se redressa légèrement, essayant tout de même de se traîner dans la direction opposée. Ils revenaient donc ? Ne lui avaient-ils pas fait assez de mal ? Les douleurs dans son torse s’accentuèrent puisqu’il bougeait, mais avait-il le choix ?

Laissez-moi tranquille ! Allez vous défouler sur vous-même pour changer ! » aboya-t-il, ne s’avouant tout de même pas vaincu au point de les implorer de le laisser en paix.

Peut-être était-ce là une once de l’influence que Min Suk avait sur lui. Il n’avait même pas essayé de changer sa voix, de l’adoucir pour la rendre plus féminine. À quoi bon ? S’il en était là, c’était justement parce qu’ils avaient fini par deviner l’illusion - et que cette dernière les avait insultés, pour aucune raison valide. La personne s’avançait toutefois toujours vers lui. Jun Hee plissait les yeux, essayant de voir ses traits malgré le brouillard qui s’imposait à sa vue. Une mèche de cheveux le gênant, il tenta de l’écarter, mais calcula mal son geste et la perruque tomba tout simplement à ses côtés. Il faut admettre qu’après tout ce qu’elle avait traversé, elle ne tenait plus que par la peur, juste avant… Un soupir rageur traversa ses lèvres rougies par le sang, alors que son regard foudroyait la traîtresse. Il reporta rapidement son attention sur la silhouette qui s’était encore rapprochée, lui permettant de mieux distinguer les traits qu’il reconnut douloureusement. Ses yeux s’écarquillèrent sous la surprise. Son coeur se serra à l’idée que cela ne donne une raison de plus à son ancien ami de le détester. Les larmes redoublèrent sur ses joues, alors qu’il baissa rapidement la tête cherchant à se dérober à son regard. Sa main tremblante attrapa la perruque et il la remit comme si c’était une cape d’invisibilité. Jihae allait sûrement rajouter son grain de sel, non ? N’allait-il pas le juger, lui aussi ? Se moquer de lui ou bien même continuer ce que les autres avaient entrepris ? Ne serait-ce pas l’occasion parfaite de se venger de cet idiot qui lui a causé tant d’ennuis ? Même si son corps se déchirait toujours un peu plus à l’intérieur, la gourmandise essayait de ramper plus loin, de se cacher dans l’ombre. Peut-être que s’il se fondait dans les poubelles, on abandonnerait son cas.
「R」


★ Food & Diem ★
If you really want to make a friend, go to someone's house and eat with him...the people who give you their food give you their heart.
Kim Jihae
Voir le profil de l'utilisateur
byeoljali ≈ when the night comes i break into stars
UNE P'TITE PHOTO ? : Role swap || ft. Jihae Tumblr_inline_ptax2v3vTZ1u1gaf1_540
AVATAR : bae jinyoung
POINTS : 0
MESSAGES : 56
NOUS A REJOINT LE : 18/10/2021
AGE : 22
Role swap || ft. Jihae Empty
(#) Sujet: Re: Role swap || ft. Jihae   Role swap || ft. Jihae EmptyLun 20 Déc - 21:50
Role swap
you used to take care of me, always wanting to see my smile coming back... but I said you were nothing more than a nuisance to my life. if only you knew I was broken to the point I lost trust in myself...

ft. @ahn jun hee
quotidien difficile qu'il traverse, mais aujourd'hui, il est épargné. tout simplement parce qu'il a passé la nuit chez ce meilleur ami en qui sa confiance est encore assez solide. plus solide que sa confiance en lui-même. celle-là, elle a disparu depuis trop longtemps. ruinée par les épreuves de sa courte vie. ce fût sa rupture qui lui asséna le coup de grâce. qui lui fit dire des mots blessants à ceux qui lui restaient. jihae n'a pu faire autrement que rejeter tout le monde pour se protéger de la trahison. même sungyeol, il a voulu le jeter, mais ce dernier ne lui en a pas donné l'occasion. de plus, leur confiance s'est bâtie au fil des années, les deux jeunes hommes se connaissant depuis le jardin d'enfants. inséparables depuis, le plus jeune n'a pas pu le sortir de sa vie. il a besoin de lui au même titre que son ami a besoin de sa présence. seul détenteur de ses plus grands secrets, il ne pouvait tout simplement pas le laisser partir de son existence déjà moisie. et ça l'a probablement aidé à continuer d'avancer. pour autant, les sourires se font rares, forcés, de même que les paroles. silence permanent, il ne reste pas moins de très bonne compagnie.

chemin du retour qu'il a entamé depuis peu, trouvant toutes sortes d'excuses et de détours pour retarder son arrivée à la maison familiale qui lui donne des cauchemars. douleur encore légèrement présente dans son poignet bandé et ecchymoses sur le visage camouflée par le fond de teint, jihae déambule tête baissée, évitant les regards des autres. et pourtant, un son lui parvint à travers les bruits de la ville presque endormie. il relève soudainement la tête, prête l'oreille, s'avance en détaillant les alentours avec attention. comme des sanglots étouffés. c'est au détour d'un ruelle qu'il distingue une silhouette au sol. le coeur battant, une main est posée contre le mur de brique servant de coin à cette ruelle. la nervosité le prend et il comprend qu'il ne peut plus ignorer celui ou celle qui se trouve dans le besoin. car il ne voudrait pas être ignoré s'il était à sa place. et dieu sait qu'il est souvent dans un état si lamentable qu'il se reconnaît à peine. alors il s'avance doucement, jusqu'à mieux distinguer des formes plus féminines. qui a donc pu tabasser une pauvre fille?? elle semble réellement mal en point... il est interrompu par une exclamation toute sauf féminine. la voix est trop dure pour appartenir à une demoiselle. c'est pourquoi il s'arrête un instant en sursautant, regardant autour de lui pour être certain qu'il ne s'agit pas de quelqu'un qui se cache dans les parages. et cette simple possibilité suffit à faire trembler son corps sous la peur. parce que jihae sait qu'il ne fait pas le poids contre une autre personne. il est trop frêle. néanmoins, il reprend doucement son avancée et voit... des cheveux tomber? il est stupéfait, mais comprend qu'il s'agit d'une perruque. et maintenant, il est assez près pour reconnaître junhee, un ancien ami. qui a tenté de prendre soin de lui par le passé, mais il l'a rejeté avec des mots durs.

leurs regards se croisent et il semble reconnaître le plus jeune, car ses yeux s'écarquillent de surprise. et il finit par baisser la tête et replacer la perruque sur sa tête comme si elle pouvait l'aider à se cacher. et le coeur du cadet se brise. il reconnaît ce comportement pour le vivre à chaque jour depuis deux ans, maintenant. il le regarde ramper un instant, mais ne peut décidément pas le laisser là dans cet état. il ne sait pas pourquoi le jeune homme est vêtu ainsi et bien franchement, il s'en fiche. il n'est pas là pour le juger, alors jihae se jette presque sur lui pour l'intimer à arrêter d'essayer de se défiler. "junhee?" qu'il appelle de sa voix douce et incertaine. il fait partie de ceux qu'il regrette avoir sorti aussi violemment de sa vie. car il ne méritait clairement pas ça après lui avoir apporté tant de soutien. aujourd'hui, c'était à lui de prendre soin de lui. "que s'est-il passé?" expression inquiète sur le visage, le plus jeune s'accroupit près de lui pour l'empêcher d'aller plus loin et replacer correctement les faux cheveux sur sa tête. son instinct lui dit que c'est une identité secrète ou alors un passe-temps secret, alors il ne va pas laisser le tout être d'une évidence à couper le souffle. "euh... t-tu veux aller à l'hôpital? o-ou alors..." son esprit fonctionne à vive allure, calcule les possibilités qui s'offrent à lui. il ne peut décidément pas l'amener chez lui et l'hôpital ne lui semble pas la meilleure des idées. "o-on peut aller chez toi, si tu veux..." en espérant que la maison de son ami ne soit pas trop loin, car vu leur différence de carrure, jihae ne pourra pas l'aider à marcher bien longtemps.
「R」
Ahn Jun Hee
Voir le profil de l'utilisateur
hwaryeo ≈ just trust myself
UNE P'TITE PHOTO ? : Role swap || ft. Jihae F429fa7d8617e416683a1d164b708fe275e9649b
AVATAR : Song Mingi || ATEEZ
POINTS : 0
MESSAGES : 158
NOUS A REJOINT LE : 11/05/2021
Role swap || ft. Jihae Empty
(#) Sujet: Re: Role swap || ft. Jihae   Role swap || ft. Jihae EmptyDim 2 Jan - 1:56
Role swap
I used to take care of you, always wanting to see your smile coming back... but you said I was nothing more than a nuisance to your life. How am I supposed to expect your reaction to my secret ?

ft. @Kim Jihae
La vie de Jun Hee ne semble jamais vouloir se simplifier ou lui accorder de répit. Sortir en tant qu’Anna n’est pas quelque chose qu’il a souvent fait, encore moins seul, mais jamais il n’avait eu d’ennuis de la sorte auparavant. L’influenceuse ne s’affiche que rarement dans les lieux publics, publiant plutôt du contenu qu’elle a tourné dans le confort de son studio ou de sa cuisine. Après tout, c’est ce que la plupart des influenceuses du monde culinaire font, de toutes manières. Elle aurait pu continuer de se contenter de poster des petites stories boomerang ou de simples photos de ses assiettes au restaurant. Mais non. Il avait fallu que la gourmandise décide d’en faire plus. Ayant mis son alter ego sur pause pendant une assez longue période - pour le monde virtuel - Jun Hee avait voulu se sortir de sa zone de confort et faire quelque chose de différent pour le retour d’Anna sur les réseaux sociaux. C’était quelque chose qu’il avait l’habitude de faire avec Soo Yun, donc son intention avait aussi été motivée par l’hommage à cette âme exceptionnelle qui l’avait quitté. Conscient du danger de l’ignorance et de l’incompréhension que son personnage pouvait soulever dans une société comme la sienne, le jeune artiste avait même essayé d’être prudent. Usant de stratagème judicieux pour se faire comprendre sans avoir pourtant à parler de vive voix, Anna avait réussi à filmer un peu de contenu pour sa chaîne.

Tout s’était bien passé jusqu’à ce qu’elle ne croise leur chemin.

Un trio de jeunes hommes qui se croyaient supérieurs à tous, qui refusaient d’être ignorés et qui s’étaient donc octroyé le droit de la suivre et de la harceler. Les choses avaient dérapé à une vitesse fulgurante, laissant le jeune étudiant dans un état pitoyable. Son corps souffrait à un point qu’il ne s’était jamais imaginé. Ses réflexions allaient dans tous les sens, oscillant entre la panique et l'irrationalité. Il avait peur de mourir, de succomber à ses douleurs, que le monde flou qu’il voyait avec difficultés ne finisse par complètement s’assombrir à jamais. Jun Hee se sentait abandonné par la vie, puisque dans cette cruelle situation, il ne savait vers qui se tourner pour demander de l’aide. S’il s’était retrouvé dans une telle histoire, alors qu’il se présentait en tant qu’homme normal, la liste de numéros de téléphone à contacter aurait été longue. Hélas, il portait une longue perruque, avait un vestige de maquillage qui avait féminisé ses traits, lorsqu’il était encore beau, et portait des vêtements que la société s’obstinait à imposer aux femmes. Son comportement soulèverait plus de questions - et probablement de dégoût - que d’empathie. Il gardait son alter ego secret pour plusieurs raisons. La peur d’être incompris et rejeté faisait partie des plus importantes. La peur d’être violenté venait toutefois de gagner en considération, après cet incident.

Elle fit même accélérer son pouls, une fois de plus, lorsque le simple bruit de pas parvint à ses oreilles. Sa première pensée fut que les jeunes hommes revenaient pour un second round. C’est pourquoi il ne fait aucun effort pour adoucir sa voix, alors qu’il lançait de le laisser tranquille. Or, la personne ne s’arrêta que l’espace d’un instant, avant de se rapprocher. Son coeur va jusqu’à s’arrêter, lorsqu’il reconnaît finalement la personne qui s’approche. Ami d’une autre vie. Une personne à qui il avait fini par s’ouvrir à sa manière singulière, mais qui lui avait bien fait comprendre que son amitié ne lui apportait rien de bon. Jihae ne s’en doutait sûrement pas à l’époque, mais ses mots n’étaient pas tombés dans l’oreille d’un sourd… et ils allaient le hanter jusqu’à ce jour. Après avoir appris la mort de Soo Yun, sa soeur de coeur, Jun Hee avait commencé à se croire maudit. Ses faux parents s’étaient retrouvés en prison par sa faute. Hana était morte un an et demi après qu’ils n’aient été séparés. Jihae avait dit qu’il ne lui causait que des ennuis. Soo Yun était décédée à son tour, alors qu’elle n’était que dans la fleur de l’âge. Le gourmand n’avait jamais souhaité que leur bonheur à tous. Il n’avait nourri que de l’affection à leur égard. Pourtant, quand on prenait du recul, qu’avaient-ils en commun, mis à part un destin tragique ? Lui. Il avait eu des jours plus doux, durant lesquels il s’était dit que la douleur le rendait irrationnel et que les malédictions de ce genre n’existent pas. Mais combien de temps avait-il passé dans son lit, à se demander s’il ne devrait pas rompre contact avec tout le monde, avant qu’ils ne souffrent aussi par sa faute ?

Jun Hee ? »

Il entrouvrit les lèvres pour répondre, mais ne trouva ni le courage de lui donner raison, ni de lui dire de le laisser tranquille. Jihae lui avait fait intensément mal en le coupant ainsi de sa vie, mais le jeune homme avait compris et s’était résigné. Il était fautif, au fond.

Que s'est-il passé ? »

Rien. » répondit-il d’abord, ne voyant pas de raisons d’embêter Jihae avec son histoire. « Tu devrais partir, au cas où ils décident de revenir. Je ne voudrais pas t’attirer des ennuis encore... » marmonna-t-il en baissant les yeux, n’arrivant pas à le regarder en face.

Jun Hee n’était pas à l’aise à être vu ainsi. En plus d’être en Anna, dans un cadre qu’il ne contrôlait pas, il était dans un état cauchemardesque où même se lever lui était difficile. Il se sentait à la merci de tout. Un état de vulnérabilité qu’on a clairement pas envie de partager avec une personne que l’on croit nous détester. Son corps se crispa en sentant sa perruque bouger, une grimace de douleur se dessina sur son visage. Réponse toute simple à la réaction qu’avait eu son corps. Les larmes roulant toujours silencieusement sur ses joues, il avait relevé un regard confus vers cet ancien ami. Pourquoi restait-il ? Pourquoi allait-il jusqu’à l’aider à replacer cette identité secrète ? Ne le détestait-il pas ? N’était-ce pas l’occasion parfaite pour se venger des souffrances qu’il lui avait apporté, lorsqu’ils étaient amis ?

Euh... T-tu veux aller à l'hôpital? O-ou alors... »

NON ! Surtout pas ! » avait-il immédiatement répliqué, relevant un regard paniqué vers Jihae.

Aller à l’hôpital l’exposerait beaucoup trop. Ils laisseraient une note dans son dossier, pleins de gens le verraient comme ça, ses parents biologiques l’apprendraient sûrement aussi… Ils le renieraient… Bon, il s’attendait à se faire expulser de la famille, tôt ou tard, mais il n’était pas prêt à cela aujourd’hui.

O-on peut aller chez toi, si tu veux... »

J-je… Je vais appeler un taxi… quand j’arriverai à me lever… » répondit-il, essayant déjà de penser à comment il allait devoir arranger ça.

Prendre son téléphone, appeler et dire qu’il avait besoin d’un taxi pour une amie et donner l’adresse à l’avance ? Ainsi, il n’aurait pas à parler au chauffeur, seulement à le payer et s’éclipser le plus rapidement possible ? Jun Hee craignait que le chauffeur ne lui pose des questions, n’insiste pour l’amener à l’hôpital ou qu’il refuse même de le prendre, vu son état. Mais avait-il vraiment d’autres choix ? Il ne pourrait pas marcher jusqu’à son appartement. Déjà, il en serait physiquement incapable, ensuite, il attirerait beaucoup trop l’attention. Un soupir douloureux franchit ses lèvres tordues, il se trouvait dans une situation impossible. S’il arrivait à se rendre chez lui, il pourrait se changer - si un miracle voulait bien coopérer - et appeler un ami médecin de ses parents, inventer une histoire et régler tout cela en privé.

Tu peux t’en aller, tu sais ? » lança-t-il calmement, sur un ton morose. « Je sais que tu me détestes… T’avais déjà assez de raisons, t’en as juste une de plus, maintenant… » ajouta-t-il, baissant les yeux afin de tenter de retenir quelques larmes.

Ses phalanges se refermèrent sur elles-mêmes, alors qu’il essayait de prendre un meilleur appui sur ses mains afin d’effectuer une pénible tentative à se relever. Échec, puisqu'il ressentit une douleur lui foudroyé le tronc, cette dernière lui arracha un cri qu’il tenta d’étouffer en serrant les dents. Il soupira, frustré contre la trahison dont son corps l’accablait.

J’ai sûrement un culot monstre… mais… je n’aurais qu’une seule requête… » lança-t-il, après un instant de réflexion. « Peux-tu… ne pas parler de… ça...? » l’implora-t-il, plongeant un regard suppliant. « Tu peux me frapper pour te venger ou peu importe, au point où j’en suis ! » proposa-t-il avec un petit rire désespéré. « Mais… Dis pas que tu m’as vu… en Anna... » insista-t-il, incertain de si Jihae se rappelait de sa fameuse colocataire dont il lui avait parlé.

Au final, cette demoiselle n’était nulle autre que lui-même. L’influenceuse foodie pour qui il travaillait en tant qu’assistant ? Jun Hee avec une perruque et un maquillage trompeur. En ligne, ça marchait. En personne aussi, normalement, quand on n’avait pas battu la magie hors de son corps.
「R」


★ Food & Diem ★
If you really want to make a friend, go to someone's house and eat with him...the people who give you their food give you their heart.
Contenu sponsorisé
Role swap || ft. Jihae Empty
(#) Sujet: Re: Role swap || ft. Jihae   Role swap || ft. Jihae Empty
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: seoul :: Itaewon
Sauter vers: