1234
Drink the night away || PV Ba Ram

i
HUNDRED MILES 2022 © L'ensemble du forum et de son contenu est la propriété de kernel, fayrell, nuits polaires et celestial wonders et/ou des membres initiateurs. Bannière par NUITS POLAIRES et codage réalisé par CELESTIAL WONDERS. Toute copie totale ou partielle est interdite sans accord préalable. merci de respecter notre travail ❤︎



 
⊱ hundred miles c'est un forum réel asiatique city/universitaire basé à Séoulune réponse par mois minimum — Avatars occidentaux bienvenus ! — Taille des avatars 200*320pxUne semaine pour finir sa présentation — Pas de prise de tête, rien que du love. That's all folks ٩(^ᴗ^)۶
Le Deal du moment : -23%
TV 75″ Xiaomi Mi TV Q1 – QLED, 4K UHD ...
Voir le deal
929 €

 :: seoul :: Gangnam :: Boîte de Nuit Tryhard
Partagez

 Drink the night away || PV Ba Ram


Ahn Jun Hee
Voir le profil de l'utilisateur
hwaryeo ≈ just trust myself
UNE P'TITE PHOTO ? : Drink the night away || PV Ba Ram F429fa7d8617e416683a1d164b708fe275e9649b
AVATAR : Song Mingi || ATEEZ
POINTS : 0
MESSAGES : 158
NOUS A REJOINT LE : 11/05/2021
Drink the night away || PV Ba Ram Empty
(#) Sujet: Drink the night away || PV Ba Ram   Drink the night away || PV Ba Ram EmptySam 20 Nov - 4:14
OOTD comme les liens URL ne veulent pas marcher e_e:
 



Drink the night away
“A friend is someone who understands your past, believes in your future, and accepts you just the way you are.”

L’alcool coule à flot, tandis que la musique fait vibrer les corps qui se déhanchent en suivant ses rythmes. Certains se sont davantage dénudés en espérant que montrer plus de peau les rendra plus séduisants. D’autres se sont habillés de manière plus élégante dans l’espoir d’attirer les regards plus classes ou d’attiser la curiosité en jouant les mystérieux. Honnêtement, Jun Hee lui-même était incertain de comment il devait se vêtir pour cette soirée. Il a bien une partie de son garde-robe consacrée à des tenues plus osées, des tenues qui ne laissent que peu à l’imagination et dévoilent sans pudeur les efforts qu’il fait pour entretenir une certaine image. Cependant, la gourmandise n’a pas encore dévoilé ce nouvel aspect de sa personnalité à son ami d’enfance et ce n’est pas ce soir qu’il allait osé. S’ils se retrouvent dans ce club, au milieu de cette chaleur humaine étouffante, c’est pour lui rappeler que la vie continue. Il le sait pourtant. Il y a des limites au déni dont il peut faire preuve. C’est toutefois la première fois qu’on réussit à le sortir dans un tel endroit, depuis la mort de Soo Yun. À croire qu’il avait peur de ne pas supporter les flots débordant de vie que représentent ce genre d’endroit. Les premières minutes, il avait ressenti cette douce culpabilité l’empoigner au fond de lui-même. Comment pouvait-il continuer à profiter dans ces circonstances ? Il avait l’habitude de s’enivrer en soirées avec plusieurs personnes, dont elle. Il y avait même une fille qui avait eu le malheur de porter une de ces mini-jupes comme elle les adorait… Jun Hee s’était toutefois laissé convaincre de boire, avait écouté son ami d’enfance parler et avait tenté de se laisser consoler.

Après trois verres, son sourire était plus franc. Ses pensées n’étaient pas nécessairement plus lucides, mais elles étaient plus joyeuses. Plutôt que de souffrir de la perte, il se rappelait comment son amie essayait toujours de lui faire perdre la carte afin de mieux le convaincre de faire des bêtises. Elle n’aurait pas voulu qu’il pleure, mais plutôt qu’il embrasse l’instant présent - et pourquoi pas un ou une inconnu.e au passage. Il peut en profiter, après tout, il est avec Baram et ce dernier ne cache nullement sa bisexualité. Dire que le jour des retrouvailles, la gourmandise était si anxieuse à l’idée de revoir ces visages qui lui avaient terriblement manqué. Des regrets les concernant, il en avait pas mal, mais ô combien ceux concernant Baram l’avaient rongé. C’est vrai, gamin, on pense qu’on a toute la vie devant soit. On pense qu’on peut être le pire des cons et s’en tirer avec une petite tape sur les doigts, qu’on pourra toujours tout arranger. Hélas, les choses n’étaient pas rentrées dans l’ordre avec son ami… Il avait réussi à accepter que certaines amitiés s’étaient effritées ou avaient pris un autre chemin, comme Nabi qui avait quitté le groupe plus tôt. C’était un choix que la gamine avait fait, même s’il ne l’avait jamais compris. Pour Baram, les choses avaient été différentes. Jun Hee n’avait jamais pensé que leur amitié prendrait fin. Des gamins, ça se prend la tête un jour, ça fait la paix deux jours plus tard et ainsi de suite. C’était l’ordre naturel des choses… dans laquelle la vie s’était amusée en venant y foutre de grands coups de hache. Il serait mentir de dire que Jun Hee avait déjà réfléchi à leur querelle et à comment s’excuser, à l’époque, mais quelque part au fond de lui, il pensait toujours qu’ils reviendraient l’un vers l’autre.

Ça avait été sans compter sur tous ces policiers qu’il avait trouvés chez lui, en rentrant de l’école. Ses parents n’étaient pas ses vrais parents. Comment était-ce possible ? Ces deux personnes l’avaient aimé de toute leur âme. Ils avaient toujours pris soin de lui, l’avaient choyé, soigné quand il était malade, l’avaient consolé quand il pleurait… Ils connaissaient tous ses amis, pouvaient même citer quelques anecdotes amusantes à leur sujet lorsqu’ils croisaient leurs parents, échangeant sur les gamineries que leurs enfants avaient fait. Le père de Baram était policier. Jun Hee se rappelait que lui aussi avait été impressionné par ce job important. Il avait été reconnaissant au père de son ami de s’assurer que tout le monde était protégé des méchants. Bien qu’il était en conflit avec son ami, l’enfant espérait voir mr.Chae. Lui, il aurait compris qu’il y avait une erreur sur la personne. Les Noh n’étaient pas des méchants qu’on devait arrêter, ils étaient gentils, doux et adorables. Il le savait, il était leur fils. C’était ce qu’on lui avait toujours dit, c’était ce qu’il avait toujours cru. Ce jour-là, c’était les policiers les vilains de l’histoire… Mr.Chae n’était pas là, il ne pouvait pas les raisonner comme l’enfant croyait qu’il aurait pu le faire. Personne n’était là pour le sauver, contrairement à ce qu’ils disaient tous. Pourquoi ces gens qui jurent de protéger la société avaient-ils fait ça ? À l’époque, il n’avait pas compris. Il avait trouvé l’histoire injuste et insupportable, de par sa couverture médiatique qui affichait constamment sa tragédie dans des nuances qui la lui rendaient presque étrangère.


Maintes fois, il avait tenté de fuguer de la maison familiale des Ahn. C’est qu’ils ne le laissaient pas retourner au parc voir ses amis. Ils refusaient même d’en entendre parler et il n’y avait rien à faire. Jun Hee devait les oublier, refaire sa vie et accepter d’effacer tous ces événements qui l’avaient rendu si heureux. Combien de fois avait-il pleuré qu’il voulait aller retrouver Hana ? Parce que cette dernière avait la santé fragile, qu’il ne lui restait probablement pas beaucoup de temps et qu’elle devait souffrir comme lui de leurs séparations ? Combien de crises avait-il piqué en affirmant qu’il avait promis à Jin d’aller le voir pour finir cette connerie sur laquelle ils travaillaient si fort ? Combien de fois avait-il crié sur ses parents qu’ils étaient des monstres, parce qu’ils ne le laissaient pas aller s’excuser auprès de Baram ? Des histoires comme ça, avec sa nouvelle famille, Jun Hee en avait à la tonne. Elles avaient lentement effacé la raison de sa querelle avec son ami, ne lui laissant que le regret de ne jamais avoir pu faire la paix. Aujourd’hui, il est extrêmement reconnaissant d’avoir eu la chance de renouer avec lui. Le voir en uniforme lui a d’abord fait peur, admettons-le, mais il a tout de même compris. Tout comme en grandissant, il a réussi à saisir que tout n’est pas noir ou blanc… Il espère juste que son ami ne se retrouvera pas à travailler sur des cas comme le sien. S’il avait été du genre petit con, ça aurait sûrement pu être utile d’avoir un ami policier. Il ne l’est toutefois pas, quelqu’un d’autre a ce rôle dans leur groupe. Jun Hee ne sait pas s’il n’est pas un idiot, de se réjouir autant de revoir leurs visages. Il n’est pas certain non plus de la réciprocité de ses sentiments purs, mais pour l’instant, il profite.

Plongé dans l’instant présent, il sourit en dansant, rattrapant ce temps qu’on leur avait volé. C’est ce qu’on aurait voulu qu’il fasse, il n’a pas à culpabiliser d’être toujours en vie. C’est une chance qu’on lui offre, un peu plus de temps pour chérir ceux qui sont revenus dans sa vie. L’occasion d’être moins con, cette fois. Son bras se glisse sur les épaules de son ami, alors qu’il le tire vers le bar. Il a besoin d’une petite pause, parce qu’il va bientôt manquer de souffle. Une expression de surprise se peint sur son visage, alors qu’il sent des mains baladeuses lui tâter le fessier au passage. Sûrement celles d’une personne profitant de l’anonymat de la foule.

Je pense qu’on vient de me donner un 10/10 ! » admet-il, se penchant vers l’oreille de son ami, en riant.

C’est qu’il a bien des problèmes Jun Hee, mais aucun au niveau de l’estime de soi. Il n’a pas un « bubble butt », mais il considère tout de même avoir un physique qui ne fait pas mal aux yeux.

J’ai besoin d’un autre verre… ou peut-être de cinq. » partagea-t-il, hésitant déjà sur les saveurs dont il avait envie de jouir.

S’il continuait de boire, il resterait sur ce petit nuage qui le tient bien loin des pensées qu’il souhaite fuir. Puis, c’était plus drôle s’il devenait un peu saoul. Il n’avait toujours pas rayé la “cuite mémorable” de sa liste à faire avec son ami d’enfance, alors pourquoi pas ce soir ? Jun Hee avait toutes les raisons de boire jusqu’au comas éthylique, si on lui demandait. Le gourmand se pencha sur le bar, attirant l’attention du barman afin de commander à nouveau pour son ami et lui.

Alors, tu viens souvent ici depuis longtemps ? » lança-t-il, en se retournant vers son ami. « Dire qu’on aurait pu se recroiser avant… » admet-il, piqué par l’ironie de la vie, puisque lui aussi avait l’habitude de fréquenter l’endroit.

Il paie leurs consommations avec la carte de crédit que ses parents lui ont fourni. Oui, c’est sa manière d’être un petit con. Non, ce n’est pas l’influence de Jin, il le faisait déjà avant leurs retrouvailles. Ils peuvent bien payer une autre soirée qu’ils n’auraient pas approuvée et qu’ils auraient sûrement tenté de lui interdire, s’ils savaient. Le jeune homme ne sait pas encore combien de temps il tiendra. Aussi bien, tout éclatera demain et ils le renieront… Alors, il se doit de garder toutes ses économies pour être prêt à ce retournement de situation. Ses doigts enlacent joyeusement sa consommation fraîche et il vient cogner son verre contre celui de son ami.

Je ne sais pas si je te l’ai dit… mais tu m’as sacrément manqué. » admit-il, après avoir pris une gorgée de bonheur. « Je suis content que tu m’aies convaincu de venir, ce soir. » ajouta-t-il, en hochant la tête pour appuyer ses dires.

Ce n’était pas l’alcool qui parlait, mais bien lui… pour l’instant.
© Mouette / Icon : tumblr / feat. @Chae Ba Ram


★ Food & Diem ★
If you really want to make a friend, go to someone's house and eat with him...the people who give you their food give you their heart.
Chae Ba Ram
Voir le profil de l'utilisateur
hwaryeo ≈ just trust myself
UNE P'TITE PHOTO ? : Wolf
AVATAR : Choi San (Ateez)
POINTS : 0
MESSAGES : 86
NOUS A REJOINT LE : 29/08/2021
AGE : 22
Drink the night away || PV Ba Ram Empty
(#) Sujet: Re: Drink the night away || PV Ba Ram   Drink the night away || PV Ba Ram EmptyMar 23 Nov - 19:14
OUTFIT:
 



Drink the night away
“A friend is someone who understands your past, believes in your future, and accepts you just the way you are.”

C’était une première, depuis qu’il avait retrouvé le reste du groupe, il n’était pas vraiment sorti avec eux. Ou l’un d’entre eux. Il faut dire qu’il y a quelques mois, si on lui avait dit qu’il serait actuellement en plein milieu d’un des bars les plus animés de la capitale avec Lui, il ne l’aurait jamais cru. Il faut dire que les deux garçons ne s’étaient pas vraiment quitté en bon terme. Mais comme on disait, de l’eau avait coulé sous les ponts depuis et la raison de leur dispute passée avait été emmenée par cette dernière. A tel point que Ba Ram ne se souvenait même plus pourquoi il s’était disputé. Surement une raison stupide mais qui devait paraitre terriblement important quand ils étaient enfants pour ne plus se parler. Et malheureusement avant qu’ils aient pu faire la paix, Jun Hee avait disparu. Évidemment le jeune flic avait rapidement eu l’explication concernant sa fameuse disparition. Ils n’étaient encore que des gamins immatures à l'époque et sur l’instant, il n’avait pas comprit l’importance des propos prononcés par son paternel. Jun Hee était retourné dans sa vraie famille. Des mots qu’il avait compris bien plus tard sans pouvoir rien faire. Alors se dire qu’il se trouvait maintenant à ses côtés lui faisait encore un peu bizarre. Certes il n’avait pas totalement abandonné son ami. Jun Hee était quelqu’un d’important dans sa vie à un moment, alors Ba Ram ne pouvait pas simplement faire comme si il n’avait jamais existé. Et ce même si il ne le voyait plus. Pour être honnête, il ne s’attendait pas vraiment à le voir ce fameux jour. Il se doutait de la présence de certains mais Jun Hee faisait partie de ceux que le flic ne s’attendait pas à voir. D’ailleurs, il se souvenait encore parfaitement de la réaction de celui-ci quand il a aperçu l’uniforme bleu de la police. Ba Ram peut jurer l’avoir vu changer de couleur plusieurs fois avant de comprendre qui il était. Ce l’avait un peu amusé, il devait bien l’avouer. En même temps, il aimait l’effet que pouvait avoir l’uniforme sur les gens, que ce soit positif ou négatif, il aimait cela. Même si évidemment, tous les efforts et sacrifices qu’il avait fait n'étaient pas dans ce but là, il ne se plaignait pas de l’avantage que l’uniforme de flic lui offrait.

En tout cas, il était content de les avoir retrouvé. Que ce soit Jun Hee ou les autres, ils lui avaient manqué. Mais il savait aussi qu'ils avaient eu besoin de chacun prendre chacun le chemin qui leur étaient destinés. Sans ça ils ne seraient pas devenus les adultes qu’ils sont aujourd’hui. Certes des regrets persistent mais il n’est pas possible de ne pas en avoir. Même en vivant sa vie pleinement. Et ça le flic le savait puisqu’il vivait sa vie comme bon lui plaisait tout en respectant ses principes. C’était pour cela qu’il avait choisi de sortir avec Jun Hee. Il fallait que le plus jeune se change les idées et quoi de mieux qu’allait faire la fête pour cela. Si il était un policier intransigeant, il restait un homme qui aimait les plaisirs de la vie. Alors ce n’était jamais surprenant de le trouver dans les bras et boîtes de la capital quand il n’était pas en service. Il connaissait d’ailleurs par cœur le lieu qu’ils avaient choisi pour ce soir. Un bar branché où beaucoup de monde venait se détendre. C’était l’un des terrains de chasse du jeune homme en temps normal. Mais ce soir, il était hors de question qu’il se laisse aller. Sauf si son cadet trouvait aussi quelqu’un pour terminer la soirée. Sinon, il n’allait pas l’abandonner pour le ou la première personne qui serait à son goût. Chose assez rare pour la luxure qui prenait toujours soin de trouver de quoi satisfaire ses envies.

La nuit ne faisait que commencer pour le flic et ce même si l’alcool avait déjà été pas mal consommé. L’habitude de boire faisait qu’il n’avait pas encore perdu pleinement ses moyens. Il était juste bien. Dansant sereinement au milieu de la foule avec son ami. Il l’avait même laissé le trainer sans rien dire jusqu’au bar. L’observant avec un sourire un peu amusé. Pour quelqu’un qui ne voulait pas sortir, il semblait bien profiter. Et il était content de le voir bien. Même si il n’hésiterait pas à intervenir si il venait à trop boire, vu son état, il était sûrement plus raisonnable qu’il le fasse à un moment. Un doux rire avait passé ses lèvres en entendant sa remarque, avant de répondre avec un air espiègle. “Il faut dire que tu es plutôt bien foutu.” Oh non, il ne le draguait pas. Très peu pour lui de coucher avec son ami d’enfance. Mais il devait bien reconnaître qu’il avait un physique fort plaisant et que si il ne le connaissait pas, il aurait pu essayer de le draguer pour l’avoir le temps d’une nuit dans son lit. “Ne bois pas trop quand même si tu n’as pas l’habitude.” Ce n’était qu’un conseil pour l’instant, alors qu’il faisait aussi signe au serveur pour commander. Ba Ram n’allait surement pas manquer l’occasion de boire en bonne compagnie. C’était une première de sortir avec Jun Hee mais si il le traumatisait en le faisant trop boire, cela risquait bien d’être l’unique fois. Et ce n’était pas le but recherché par le flic.

“Je viens régulièrement, ici et dans les alentours. C’est des coins sympas pour faire la fête et des rencontres.” Il ne précisait pas le genre de rencontre, se disant que son vis-à-vis ferait le lien tout seul. Après tout, Ba Ram était déjà celui qui draguait le plus quand ils étaient gamins. Chose qui ne s’était pas améliorée avec les années. Il aimait jouer de ses charmes et arriver à obtenir les faveurs de charmantes demoiselles ou d’hommes qu’il trouvait à son goût. Il ne se cachait pas là dessus, son regard se perdait sur les courbes masculines ou féminines sans hésitation. Et ce même quand ses amis étaient dans les parages. “On aurait pu. Mais le destin devait trouver que c’était plus drôle d’attendre ce fameux jour.” Dit-il avec un petit sourire. Avec toutes ses années, ils ne s’étaient jamais croisés et c’était même impressionnant que cela ne se soit jamais produit. “Tu sais, je pouvais payer mon verre.” L’homme n’était pas riche mais il connaissait suffisamment l’état de ses finances pour savoir quand il pouvait se permettre de se lâcher en soirée ou non. Donc il pouvait se permettre de le faire ce soir avec son ami.

Un sourire se posa sur ses lèvres en l’écoutant. “Tu m’as manqué aussi pendant toutes ses années. Et je suis toujours là si tu veux sortir. Bon sauf quand je suis en service. Mais toujours partant autrement.” Cherchait-il à le faire céder à des sorties comme celle-ci plus régulière ? Totalement. Un démon de la luxure en action et dans toute sa splendeur. Néanmoins, il voulait que son ami puisse se détendre et prendre du bon temps. Alors, si il pouvait lui offrir une soirée loin de ses soucis de temps en temps, il ne pouvait pas dire non.

© Mouette / Icon : tumblr / feat. @Ahn Jun Hee


Avoid me while it’s possible again
If you hesitate now, you’ll regret it later
Ahn Jun Hee
Voir le profil de l'utilisateur
hwaryeo ≈ just trust myself
UNE P'TITE PHOTO ? : Drink the night away || PV Ba Ram F429fa7d8617e416683a1d164b708fe275e9649b
AVATAR : Song Mingi || ATEEZ
POINTS : 0
MESSAGES : 158
NOUS A REJOINT LE : 11/05/2021
Drink the night away || PV Ba Ram Empty
(#) Sujet: Re: Drink the night away || PV Ba Ram   Drink the night away || PV Ba Ram EmptySam 1 Jan - 7:03
OOTD comme les liens URL ne veulent pas marcher e_e:
 



Drink the night away
“A friend is someone who understands your past, believes in your future, and accepts you just the way you are.”

Pour le temps d’une soirée, son coeur semble balancer vers le positif. Lui qui a passé la majorité des précédentes dans son lit, à broyer du noir ou se laisser noyer par des peurs irrationnelles. La mort de Soo Yun lui a définitivement mis un coup. Il s’en remet lentement, péniblement. Certains jours sont plus faciles que d’autres. À l’occasion, un sourire sincère revient le surprendre en se dessinant sur ses lèvres. D’autres fois, il explose en sanglots sans réellement comprendre pourquoi. Pour ce soir, comme il est avec Ba Ram, la gourmandise espère réussir à se gérer. Son ami d’enfance sait très bien pourquoi il a été si difficile de le sortir de son appartement, mais Jun Hee n’a pas envie d’être cet ami brisé pour autant. À quelque part, il l’est, mais ce n’est pas pour autant qu’il a envie que ça se sache tout de suite. L’alcool aide à maintenir son humeur à un certain niveau. Il se répète que c’est ce que sa tendre amie aurait voulu. Après tout, elle disait toujours qu’elle aimait ces cultures étrangères qui célébraient les funérailles en buvant et en fêtant à la santé de la personne morte. C’était donc avec du retard qu’il lui rendait finalement cet hommage. Il se devait de sourire, d’être heureux, de profiter de la vie, puisque lui en avait encore l’opportunité. Demain, il pourrait pleurer de nouveau, en vomissant tout ce poison qu’il buvait pour noyer son mal-être.

Il faut aussi admettre que de se retrouver ainsi avec Ba Ram avait quelque chose de rassurant. De longues années durant, il avait oscillé entre l’espoir de voir une situation comme celle-ci arriver et l’idée de devoir tout abandonner et accepter une réalité dans laquelle ses amis d’enfance ne figuraient plus. Jun Hee aurait probablement pu les retrouver via les réseaux sociaux, mais la vérité est qu’il n’a aucun compte de ce genre. Enfin, Anna en a, mais pas lui. C’est déjà assez de travail de gérer ceux de son alter ego ! Il a toujours eu peur de se tromper de compte et d’ainsi dévoiler son secret. Sans parler du fait que son identité masculine sera à jamais entachée par la couverture médiatique dont son drame personnel a été la victime. Après avoir été autant exposé aux yeux du pays entier, le jeune homme n’a qu’envie de faire oublier son nom et son histoire. Il avait retrouvé Cheol avant les autres, mais même elle avait perdu contact avec eux. Ses espoirs n’avaient plus qu'à se reposer sur la chance et sur cette fameuse promesse, ensuite. Quelles chances avaient-ils eu que tous les sept  se rappellent de la date et  se présentent ? Elles devaient avoir été infimes. C’est pourquoi Jun Hee ne pouvait se permettre d’en gâcher aucune.

L’étudiant était désolé que leur première sortie ne soit dans ces circonstances, mais plutôt que de s’en apitoyer, il tentait de s’égayer et de montrer sa reconnaissance. L’ambiance des clubs était quelque chose qu’il avait oublié, n’ayant que très peu sorti de chez lui, ces dernières semaines. La main sur son fessier a donc le don de le surprendre, tout en flattant son ego, puisqu’il n’est pas en état de penser au consentement et à l’invasion de sa personne.

Il faut dire que tu es plutôt bien foutu. »

La fierté s’étire sur son sourire, alors qu’il fait un clin d’oeil à son ami. Manière originale de le remercier du compliment. Jun Hee juge qu’il n’a pas besoin de lui expliquer comment il en est arrivé à avoir ce corps, son ami semble avoir suivi un parcours similaire, après tout.

Ne bois pas trop quand-même si tu n’as pas l’habitude. »

J’en avais l’habitude… et je dois rendre hommage dans les règles de l’art, de toute façons. » répliqua-t-il avec un petit sourire narquois qui tentait de camoufler sa douleur.

Il avait l’habitude de sortir avec Soo Yun. Avec d’autres ami.e.s aussi, mais ce n’était pas la même chose. Elle, elle connaissait Jun Hee ET Anna, elle acceptait et aimait les deux. Le jeune homme n’avait pas à cacher la moitié de sa personne avec elle. Même qu’étant makeup artist, la jeune femme l’encourageait dans ses projets et l’aidait énormément. Elle l’invitait toujours à boire plus, puisqu’il était plus facile pour elle de le convaincre de faire des idioties - qui n’avaient rien de grave - avec elle, ensuite.

Je viens régulièrement, ici et dans les alentours. C’est des coins sympas pour faire la fête et des rencontres. »

Je m'en doute... On venait pour les mêmes raisons... » admit-il, en baissant les yeux et hochant doucement la tête. « En grandissant, j'ai découvert d'autres aspects de la gourmandise, si on peut dire... » ajouta-t-il retrouvant une expression taquine.

Il était déjà venu ici avec elle, peut-être qu’un de ces soirs, lorsqu’elle était venu le retrouver pour lui dire qu’elle l’abandonnait pour les bras d’un autre, c’était avec Ba Ram qu’elle partait. Les deux amis ne se mêlaient pas de cet aspect de la vie privée de l’autre, ils se disaient d’être prudents et de s’écrire une fois qu’ils seraient rentrés. Ils pouvaient toujours s’appeler, si quelque chose dérapait, mais heureusement, ils n’en avaient jamais eu besoin.

On aurait pu. Mais le destin devait trouver que c’était plus drôle d’attendre ce fameux jour. »

Le jeune homme pinça les lèvres, préférant ne pas répondre son avis sur le fameux destin. Il avait beau vouloir rester positif, se répéter qu’il devait apprécier l’instant présent et être heureux, ça, il n’y arriverait pas. Il préféra commander d’autres verres de bonne humeur et offrir la consommation à son ami.

Tu sais, je pouvais payer mon verre. »

Je sais, mais, mes parents aussi. » répliqua-t-il calmement en haussant les épaules. « C’est une longue histoire compliquée et pas très drôle, donc, je t’expliquerai un autre jour, si tu y tiens… Sauf que ce soir, c’est moi qui invite. Je sais que tu as de l’argent et pourrais te le payer, ce n’est donc pas la raison. » tenta-t-il d’expliquer, faisant une pause pour prendre une gorgée. « Pour résumer… Ça me rend service et de toutes manières, tôt ou tard viendra le jour où je ne pourrai pas payer comme ça. Alors, autant en profiter ce soir ! » reprit-il avec l’expression de celui qui voit la fin d’un chapitre approcher, alors qu’il venait cogner son verre contre le sien pour trinquer.

Il prit une gorgée plus longue, comme si le liquide pourrait venir noyer ses angoisses. Son sourire s’agrandit. Une nouvelle étincelle se mit à briller dans son regard. L’alcool lui murmurait des douceurs et cajolait son coeur meurtri. Jun Hee n’était pas complètement à l’ouest, encore conscient de ce qu’il disait et faisait, mais la légèreté que sa consommation lui apportait était appréciable.

Tu m’as manqué aussi pendant toutes ses années. Et je suis toujours là si tu veux sortir. Bon sauf quand je suis en service. Mais toujours partant autrement. »

J’ai essayé de revenir, tu sais ? » lâcha-t-il, souhaitant que son ami sache qu’il n’avait pas abandonné si facilement. « Mais bon, ça aussi, c’est un sujet pour un autre jour. » se reprit-il en hochant la tête avant de reprendre une autre gorgée. « J’admets que les cours et bosser pour ma coloc me demandent pas mal de temps… Sauf que je me trouve toujours du temps pour les gens importants ! » dit-il en venant lui taper l’épaule, lui offrant un adorable sourire par la même occasion.

Ils avaient perdu tellement de temps. Jun Hee sacrifierait volontiers quelques heures de sommeil si c’était pour les passer aux côtés de son ami d’enfance.

Alors comme ça, le plus charmeur du groupe est toujours célibataire ? » demanda-t-il, profitant de l’occasion pour le taquiner en se renseignant un peu sur ce qu’il était devenu.

Le jeune homme ne voulait pas le caser avec une personne qu’il connaissait, ni même avec lui-même. Il voulait simplement se mettre à jour, savoir où en était son ami. Puis, s’ils parlaient de lui, ils restaient loin des sujets sensibles pour le plus grand.

Tu n’as pas trouvé la fameuse personne ? Ou tu n’y crois pas ? » demanda-t-il, curieux de son avis sur la question. « En même temps, c’est vrai que c’est triste de se contenter d’un seul met quand on a un buffet devant les yeux… » commenta-t-il en grimaçant, noyant son regard dans son verre, le temps d’une réflexion.
© Mouette / Icon : tumblr / feat. @Chae Ba Ram


★ Food & Diem ★
If you really want to make a friend, go to someone's house and eat with him...the people who give you their food give you their heart.
Chae Ba Ram
Voir le profil de l'utilisateur
hwaryeo ≈ just trust myself
UNE P'TITE PHOTO ? : Wolf
AVATAR : Choi San (Ateez)
POINTS : 0
MESSAGES : 86
NOUS A REJOINT LE : 29/08/2021
AGE : 22
Drink the night away || PV Ba Ram Empty
(#) Sujet: Re: Drink the night away || PV Ba Ram   Drink the night away || PV Ba Ram EmptyLun 14 Mar - 22:00
OUTFIT:
 



Drink the night away
“A friend is someone who understands your past, believes in your future, and accepts you just the way you are.”

Ba Ram aimait pouvoir passer du temps avec ses proches. Surtout depuis qu’il avait pu les retrouver. Franchement, avoir perdu de vue Jun Hee était une des choses les plus tristes qui lui était arrivé. Alors il était hors de question que cela se reproduise à nouveau. Certes il était aussi en tort dans cette histoire. Rapidement après la disparition de celui-ci, il avait arrêté de se rendre sur leur lieu de rendez-vous. Ses études avançaient et il se devait d’avoir des résultats correctes voir excellents pour suivre les traces de son père. Chose qu’il avait réussi. Il était maintenant policier et était très fier de porter cet uniforme chaque jour. Ba Ram se donnait à cent pourcent dans son travail et faisait en sorte de rendre le monde meilleur à sa façon. Le jeune homme avait d’ailleurs grandement rit en voyant les têtes des Sins se décomposer les unes après les autres en voyant un flic venir dans leur direction lors des retrouvailles. Alors qu’il n’était pas étonnant de le voir membre des forces de l’ordre, il l’avait toujours dit. Il voulait être comme son père.

Mais ce soir ce n’était pas le flic qui était là mais le jeune fêtard. Attiré par les plaisirs de la vie et les joies de que celle-ci pouvait lui offrir. Quoi de mieux qu’un club pour satisfaire ses envies nocturnes. Même si il se retenait de laisser son regard s’attarder sur les personnes autour d’eux. Ce soir, il voulait l'accorder à son ami, passer un bon moment avec lui sans se prendre la tête. La preuve, un grand sourire avait pris place sur ses lèvres en entendant la remarque du plus grand. Cependant son côté protecteur ressortait toujours un peu même quand il n’était pas en service. Il n’avait pu s’empêcher de dire à Jun Hee de faire attention à ne pas trop boire. “Je te ramènerais dans tous les cas. Mais si tu pouvais éviter de vomir dans ma caisse ça m'arrangerait grandement.” Le ton de la plaisanterie avait été utilisé par le châtain. Sachant que ce n’était rien de grave, il préférait cela que de laisser son ami rentrer seul en ayant bu. Surtout qu’il connaissait bien le coin. Lui et ses collègues passaient souvent ramasser les déchets en fin de soirée pour les mettre en cellule. Alors il n’avait pas envie de retrouver Jun Hee là bas en arrivant au travail. “Fallait bien s’occuper un peu en grandissant.” Il disait cela comme si il était vraiment un adulte responsable maintenant. “J’espère bien que tu as découvert cela.” Le sourire du policier ne laissait pas de doute sur le sujet dont il parlait. Lui qui avait rapidement pris goût aux plaisirs de la chair. Ce doux et addictif péché auquel il avait tant céder et fait céder d’autres personnes dans son sillon. “J’aurais été triste de découvrir que mon fidèle acolyte soit encore puceau.” Un rire franc venait de passer ses lèvres en disant cela. Lui qui n’avait aucun problème à parler de sa sexualité. Une chose bien trop facile pour lui. “D’ailleurs, je n’aurais pas imaginé que tu sois de ce bord là. Je t’aurais cru hétéro.” Comme toujours Ba Ram était honnête avec lui.

“Un jour tu devras me raconter tout ça. Mais ne te presse pas. Tu es libre de le faire quand tu en sentiras le besoin, je serai là pour toi quand tu en auras besoin.” Déclaration sincère du policier. Il ne voulait pas le brusquer, puis normalement, ils ne devraient plus se perdre de vue maintenant. Alors pas besoin de presser les choses, il attendrait que son ami soit prêt pour en parler. Après tout, ils avaient pas mal d’années à rattraper et de choses à se dire après cette longue absence. Donc il trinqua avec joie, avant de venir boire une gorgée de ce fameux verre payer par son ami.

Écoutant ce qu’il lui disait. Il avait essayé de revenir ? Ba Ram n’en doutait pas. Il avait essayé aussi de revenir certaines fois. Espérant croiser une tête familière par pur hasard. Mais malheureusement ça n'avait pas été le cas. Ce n’était pas un reproche, il n’en voulait à personne. C’était ainsi que les choses devaient se passer apparemment. “J’ai essayé aussi parfois d’y retourner. Croisant les doigts pour revoir l’un d’entre vous.” Cependant ses études et ses entraînements lui prenaient beaucoup de temps. “Ne t’en fais pas pour ca. Je ne vais pas te juger là-dessus. Tes études sont importantes. J’en ai fini avec les cours alors j’ai plus de liberté maintenant.” D’ailleurs, il était bien content d’en avoir fini avec l’école. Ce n’était pas vraiment l’endroit qu’il préférait.

Un doux rire se fit entendre. Amusé face à la question du plus grand. “Toujours célibataire et fier de l’être.” Dit-il en regardant autour d’eux, le monde qui dansait et profiter de la soirée bien animée. “Je n’ai jamais cru à ce genre de chose. Certes mes parents sont bien ensemble. Mais je sais pas. Fréquenter sérieusement quelqu’un ça ne m’a jamais attiré. Je suppose que je préfère l'intérêt de la chasse et du jeu de séduction qu’il y a avec un nouveau partenaire.” La manière dont il devait se comporter, chacun de ses gestes, le ton de sa voix quand il parlait avec un potentiel partenaire. Cela satisfaisait déjà grandement l’appétit du policier. Sentir l’autre céder de plus en plus vers la luxure qu’appelait son corps. Un plaisir pour le jeune homme. “Et toi ? Personne n’a réussi à combler ta gourmandise depuis toutes ses années ?” Evidemment, il ne faisait pas simplement référence à l’estomac de son ami par le biais de sa question. “Pas de charmante demoiselle ou de beau mec séduisant à mettre dans ton lit ?” Il était peut-être un peu franc mais il se doutait que Jun Hee ne lui en voudrait pas.

© Mouette / Icon : tumblr / feat. @Ahn Jun Hee


Avoid me while it’s possible again
If you hesitate now, you’ll regret it later
Contenu sponsorisé
Drink the night away || PV Ba Ram Empty
(#) Sujet: Re: Drink the night away || PV Ba Ram   Drink the night away || PV Ba Ram Empty
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: