1234
(( junhee )) queens of the queens

i
HUNDRED MILES 2020 © L'ensemble du forum et de son contenu est la propriété de kernel, fayrell et celestial wonders et/ou des membres initiateurs. Bannière et codage réalisés par CELESTIAL WONDERS. Toute copie totale ou partielle est interdite sans accord préalable. merci de respecter notre travail ❤︎



 
⊱ hundred miles c'est un forum réel asiatique city/universitaire basé à Séoulune réponse par mois minimum — Avatars occidentaux bienvenus ! — Taille des avatars 200*320pxUne semaine pour finir sa présentation — Pas de prise de tête, rien que du love. That's all folks ٩(^ᴗ^)۶

 :: seoul :: Hyehwa :: Résidences
Partagez

 (( junhee )) queens of the queens


Bae Cheng
Voir le profil de l'utilisateur
MODO ✺ i'm a slave for you
UNE P'TITE PHOTO ? : (( junhee )) queens of the queens C88a40a8e1c58b4c06b5965a0d1fbceb587ed33b
AVATAR : lee donghun
POINTS : 208
MESSAGES : 132
NOUS A REJOINT LE : 23/09/2021
(( junhee )) queens of the queens Empty
(#) Sujet: (( junhee )) queens of the queens   (( junhee )) queens of the queens EmptyJeu 11 Nov - 11:11


⊱ queens of the queens
ft. @Ahn Jun hee


OUTFIT ─ L’idée même d’une promesse, de retrouvailles qui ne pouvaient que convenir à Cheng. Mené par l’envie de passer du temps avec un ami qu’il connaissait de mieux en mieux. L’impatience le gagnait déjà alors que dans ses pensées défilaient toute une liste de recettes qui pourraient leur convenir à tous les deux. Si Cheng était loin d’être un grand mangeur malgré sa passion, c’était dans sa nature de distribuer de l’amour via la nourriture qu’il préparait pour les autres. Et quel amour avait-il pour cette personne ! Junhee était d’une positivité telle que c’était comme si le sino-coréen avait déjà adopté le plus jeune.

Parti en direction de son appartement, il semblait excité comme un enfant qui se dirigeait enfin au parc d’attractions de ses rêves  (( seulement il n’était pas accompagné de ses parents )). Ce n’était pas tous les jours qu’il était invité chez l’étudiant et il comptait en profiter au maximum. Loin de lui l’idée d’aller fouiller dans chaque recoin de chaque pièce mais il ne pouvait cacher sa curiosité malgré tout et l’envie de découvrir quel était l’univers de Junhee : si privé, si secret. La gène avait toujours été une émotion inconnue pour Cheng, cependant celle-ci s’arrêtait évidemment au respect d’autrui. Jamais il n’avait eu envie de forcer pour se voir plus souvent, pour passer à cet appartement mystère. Jamais il n’avait ressenti le besoin d’aller plus loin alors que leur relation telle qu’elle était lui convenait parfaitement.
Toujours plongé dans ces énergies positives, le sino-coréen avait appris à prendre la vie comme elle venait à lui, acceptant tous ce qui lui tombait dessus avec le sourire. Avec un plus grand sourire lorsque ce qui lui tombait dessus était une personne.

L’avantage de résider dans le même quartier était que le chemin jusqu’à Junhee n’était pas long. Clairement, cette proximité eut toujours été très avantageuse pour les deux étudiants, lorsqu’ils voulaient profiter d’un bon repas et plus d’autres plaisirs qui s’en suivaient, lorsque l’ambiance s’y prêtait.
Un dernier regard sur son téléphone portable pour y vérifier l’adresse avant de pénétrer le bâtiment jusqu’à la porte indiquée. Il n’hésita pas une seule seconde, rangeant son téléphone dans sa poche pour s’en débarrasser et frappa à la porte. Il était vrai que l’étudiant ne vivait pas seul. Là étaient quelques souvenirs traînant dans la mauvaise mémoire de Cheng : une colocataire mais surtout beaucoup de maquillage. Peu importaiit pour le cuisinier qui souhaitait simplement profiter de quelques heures de tendresse et joie et, pourquoi pas, refaire une séance de maquillage après leur cuisine. « Junhee, ouvre-moi ! » L’impatience parlait, comme toujours.

Ahn Jun Hee
Voir le profil de l'utilisateur
hwaryeo ≈ just trust myself
UNE P'TITE PHOTO ? : (( junhee )) queens of the queens F429fa7d8617e416683a1d164b708fe275e9649b
AVATAR : Song Mingi || ATEEZ
POINTS : 48
MESSAGES : 79
NOUS A REJOINT LE : 11/05/2021
(( junhee )) queens of the queens Empty
(#) Sujet: Re: (( junhee )) queens of the queens   (( junhee )) queens of the queens EmptySam 20 Nov - 3:52
OOTD comme les liens URL ne veulent pas marcher e_e:
 
 



Queens of the queens
“I've found it a really beautiful thing to just not limit myself as much as I used to.”

Les jours se sont écoulés, s’accumulant sans que personne ne puisse rien faire pour les retenir. Jun Hee aurait pourtant pu jurer que le monde s’était arrêté de tourner, lorsqu’il avait appris la mauvaise nouvelle. Cette dernière n’est toujours pas devenue qu’un simple mauvais souvenir lointain. La douleur reste fraîche, mais ne l’empêche plus autant de vivre. Lentement, l’étudiant reprend ses habitudes. Bien qu’il ne soit retourné à ses cours depuis quelques semaines déjà, l’appétit ne lui revient qu’à peine. Tout ne goûte pas aussi bon que du temps qu’elle était vivante, mais cela devrait bien lui revenir aussi. La gourmandise n’en est, hélas, pas à son premier deuil. Il sait comment cette horrible épreuve se déroule, comment on finit par… s’habituer à cette absence flagrante. Il ne l’accepte jamais vraiment complètement, n’oubliant pas non plus celles qu’il a perdues, mais il apprend simplement à vivre sans. Il n’a pas téléphoné à sa tendre amie depuis plusieurs jours, réussissant à traverser ses journées sans entendre sa voix joyeuse enregistrée sur son répondeur. Il n’a pas non plus regarder une de leurs vidéos, où ils éclatent de rire comme des idiots heureux. Soo Yun ne s’efface pas de son coeur pour autant. Simplement, c’est en regardant vers le ciel qu’il la retrouve maintenant. Le jeune humain est convaincu que sa soeur de coeur a été retrouver sa soeur et que les deux jeunes femmes doivent s’entendre à merveilles ! Lui qui disait souvent qu’il aurait aimé pouvoir les présenter l’une à l’autre, étant certain qu’elles se seraient plues. Ses voeux ont été trop exaucés.

Il soupire à cette pensée et détache finalement son regard de l’azur. Le ciel est dégagé aujourd’hui, aucun nuage en vue, seul le soleil brille sur Townsville. L’ombre d’un sourire s’étire sur ses lèvres à cette référence vaseuse que son cerveau lui fait. Il a invité Cheng à venir chez lui, il se doit donc de faire très attention s’il souhaite continuer à protéger son secret. Chose qui le rend toujours incroyablement anxieux, lorsqu’une personne qui ne sait pas vient chez lui. Il pense pourtant pouvoir lui faire confiance. Ils apprennent à se connaître, petit à petit et son ami n’a jamais rien fait pour le faire douter de sa loyauté. Hélas, la confiance est quelque chose de complexe à accorder pour le jeune homme. Résultat naturel, selon la personne qu’il consulte pour ses thérapies, d’un de ses nombreux traumas liés à son enfance. Qui pourrait rester naïf et croire tout le monde, en se rappelant ce qu’il a vécu ? Jun Hee se dit toutefois souvent que le passé reste loin derrière, qu’il se doit d’avancer et de ne pas toujours comparer les situations et les personnes. Pour ce faire, il a toutefois besoin de temps. Il est lent à s’ouvrir, réellement. En surface, il semble affable, sociable et très ouvert. Toutes ces qualités sont vraies, mais il est pourtant plus difficile de voir ce qui se cache dessous. Il garde ses distances précieuses, se cache derrière des sourires, des blagues, détourne les sujets qui sont trop intimes…

L’étudiant essaie de se convaincre que tout le monde fait pareil. Il est cependant difficile de se mentir à ce point lorsqu’il est question de son appartement. Ses ami.e.s et conquêtes se montrent beaucoup plus rapides à inviter quelqu’un chez eux que lui ! Il y a des personnes qu’il connaît depuis de nombreuses années et pourtant, jamais elles n’ont mis les pieds chez lui. Jun Hee ne pense pas qu’ils/elles le feront non plus. C’est que cet endroit est sacré. Il l’a aménagé de manière à s’y sentir en sécurité, loin du contrôle de ses parents biologiques, loin des commères qui le plaignent encore en se basant sur la couverture médiatique dont avait souffert le drame de sa vie… C’est que ça avait fait un sacré scandale à l’époque. Tout le monde savait son nom, tout le monde reconnaissait son visage, tout le monde croyait les mensonges que les médias disaient… 24h/24, 7j/7. Encore aujourd’hui, ses professeurs reconnaissaient encore parfois son nom… L’histoire avait été trop grosse et avait choquée tout le pays. Le bambin qu’on avait cherché pendant 13 longues années, miraculeusement retrouvé, en vie qui plus est ! Alors que les statistiques disent généralement que les 24 premières heures sont les plus cruciales pour retrouver un enfant… les premiers jours, l’espoir est toujours là, puis… tranquillement, on ne parle plus de retrouver une personne, mais un corps.

Ses parents biologiques n’avaient jamais abandonné les recherches et leurs efforts avaient finalement porté leurs fruits. Un vrai miracle. C’est du moins ce que disaient les journalistes… Jun Hee, lui, pensait le contraire… Il le pense encore d’ailleurs. Ses parents, ceux qui l’avaient kidnappés, avaient été dépeints comme des monstres. N’ajoutant que souffrances au jeune adolescent qui traversait une horrible épreuve. Heureusement, lorsqu’on le reconnaît pour cette histoire, les gens ont développé une certaine délicatesse. Ils lui demandent s’il est bien ce petit garçon à l’histoire horrifique, qu’ils ont vu à la télévision pendant des semaines. Jun Hee n’essaie même plus de le nier. De toutes manières, il a Anna pour ça. Pour être quelqu’un d’autre qui n’a pas connu ce drame, pour être un visage qu’on n’associe pas à une tragédie et pour être libre. Il a déjà pensé à faire la transition complète, abandonner Jun Hee aux oubliettes et devenir l’influenceuse à temps plein. Hélas, il ne pense pas que cette solution lui conviendrait. Il aime bien être qui il est, quand on ne lui ressasse pas le passé et qu’on le laisse être lui-même. Il aime bien être Jun Hee, lorsqu’il est avec Cheng, par exemple. Son ami est loin de tout savoir de lui, mais la gourmandise apprécie la patience et le respect dont il fait preuve avec lui. Il ne se sent pas pressé à faire ou dire des choses qu’il ne voudrait pas. Il peut être imbécile, passionné, gourmand, sérieux ou même déprimé avec lui. Il ne sait pas encore s’il pourrait lui présenter Anna, mais ce n’est pas une tâche pressante non plus. Si au moins Jun Hee est accepté, c’est une part importante qu’il apprécie.

La mort de son amie continue probablement de l’ébranler, même si c’est de manières plus subtiles… Autrement, aurait-il invité Cheng chez lui ? Il n’a pas envie de développer la relation de manière intimement romantique, mais il serait mentir que d’affirmer qu’il n’a pas envie de la faire évoluer un peu. Il se passe la main dans les cheveux, faisant un énième tour de l’appartement. Rien ne semble traîner pour trahir son secret… si ce n’est cette longue perruque d’une savoureuse couleur chocolatée, qui s’est faufilé sous le jeté qui repose paresseusement sur le canapé trois places. Vestige de sa tentative de se remettre au travail, le soir de la veille. Il avait réussi à tourner une petite vidéo pour tiktok et une story pour instagram, histoire qu’Anna fasse lentement son retour sur les réseaux sociaux. Le gourmand avait eu la flemme de retirer tout son travail dès qu’il avait terminé et s’était donc retrouvé à regarder une épisode d’un variety show, vêtu d’un jogging confortable trop grand, un haut féminin et un full face makeup, terminé par une longue perruque. La crédibilité même. Il avait enlevé sa perruque, la délaissant là et s’était relevé, la couvrant sans s’en rendre compte… puis l’oubliant, loin de se douter qu’elle lui causerait une crise cardiaque le lendemain.

Jun Hee ne sait pas trop s’il sera d’une excellente compagnie, conscient que ses humeurs ne sont pas aussi rayonnantes qu’à l’habitude. Il fera toutefois au mieux, souhaitant être un bon hôte et un bon ami. Le gourmand essaie de s’encourager, se disant qu’ils cuisineront et qu’avec un peu de chance, les saveurs de Cheng réussiront à réveiller ses papilles. Il jeta un oeil à son téléphone pour voir l’heure, Cheng devrait… ah. Il entend qu’on frappe à la porte. Un dernier regard dans ce salon aux nuances chaudes, rien à signaler. L’étudiant se dirige donc vers l’entrée dont les couleurs sont plus vives, plus fruitées. Il souhaitait que ça ne fasse plaisir d’entrer chez lui et que ça ait un petit quelque chose de rafraîchissant. Son entrée lui rappelle un jus de fruits ou bien un joli cocktail. La décoration y reste toutefois épurée, puisque l’espace n’est pas énorme et qu’il ne voulait pas se sentir envahi.

Jun Hee, ouvre-moi ! »

Un petit rire traverse ses lèvres, alors qu’il hoche doucement la tête, une pointe amusé par l’impatience de son ami. Ça lui fera du bien une personne aussi énergique et positive.

J’ai déjà la main sur la poignée, t’inquiètes ! » lança-t-il, alors qu’il ouvrait effectivement la porte.

Il lui ouvre grand, le laissant finalement entrer dans son antre secret. On lui dit toujours qu’on est surpris par les odeurs sucrées qui embaument les lieux. C’est que ça sent souvent les pâtisseries qu’il a cuisiné… ou les parfums des diverses bougies qu’on lui offre souvent. Pour un “homme”, il a une sacrée collection… C’est qu’il aime que ça sente bon, comme dans une pâtisserie, quand il entre chez lui. Ça le calme et fait un câlin à son âme.

T’as pas eu de mal à trouver, de ce que je comprends. » commenta-t-il en se rapprochant pour le prendre dans ses bras.

Sympathique manière de l’accueillir et lui faire comprendre qu’il apprécie sa présence. Il le relâche ensuite et attrape des chaussons qu’il lui tend, pour remplacer ses chaussures.

Alors… bienvenue chez moi… Ça me fait toujours bizarre quand quelqu’un vient ici, les premières fois… » admit-il avec un petit sourire gêné. « Tu veux qu’on bouge au salon… ou direct à la cuisine ? » demanda-t-il, incertain de la marche à suivre.

Normalement, il aurait dit la cuisine. On ne fait jamais attendre la nourriture. JAMAIS. Mais… il n’est pas exactement dans son assiette depuis la mort de son amie, chose qui le rend presque “normal”.
© Mouette / Icon : tumblr / Quote : Lachlan Watson / feat. @Bae Cheng


★ Food & Diem ★
If you really want to make a friend, go to someone's house and eat with him...the people who give you their food give you their heart.
Bae Cheng
Voir le profil de l'utilisateur
MODO ✺ i'm a slave for you
UNE P'TITE PHOTO ? : (( junhee )) queens of the queens C88a40a8e1c58b4c06b5965a0d1fbceb587ed33b
AVATAR : lee donghun
POINTS : 208
MESSAGES : 132
NOUS A REJOINT LE : 23/09/2021
(( junhee )) queens of the queens Empty
(#) Sujet: Re: (( junhee )) queens of the queens   (( junhee )) queens of the queens EmptyVen 26 Nov - 22:37


⊱ queens of the queens
ft. @Ahn Jun hee


OUTFIT ─ L’impatience était un sentiment terrible pour le sino-coréen. Une lourde douleur qui le prenait dans l’estomac et remontait jusqu’à sa gorge alors que ses jambes partaient dans tous les sens ─ dans une danse effrénée mais, surtout entièrement incontrôlée. Rien de bien nouveau pourtant et Cheng adorait rencontrer son ami et passer du temps avec. Junhee faisait partie de ces relations seines en qui il pouvait entièrement avoir confiance (( surtout lorsque Tian lui disait qu’il ressentait de bonnes énergies de la personne en question )). Car il avait toujours été difficile pour l’étudiant de juger ses relations. Être énergétique et positif avait ses bons côtés et pourtant, la négativité n’était jamais très loin. De combien de relations toxiques son meilleur ami slash âme-sœur l’avait sorti ? Difficile à dire, surtout lorsque de l’idiot avait ce grand défaut que s’attacher bien trop rapidement à son entourage. Pour se faire des amis, c’était plutôt une bonne chose, seulement lorsque la relation en demandait plus, Cheng finissait très souvent par y laisser des plumes. Rapidement aimant mais à quel point ? C’était là tout le problème. Surtout alors que, au-delà du fait de tomber amoureux ─ ce qui n’était pas arrivé au sino-coréen depuis qu’il avait rencontré son actuel meilleur ami ─ c’était surtout la peur de la solitude qui parlait.
Ainsi, le cuisinier était amical, ainsi il aimait s’entourer de belles personnes et passer de bons moments. Tout dans le but d’éviter ces périodes de vide où il traînait avec lui-même et ses pensées qui retournaient rapidement dans le passé infernal.

Junhee faisait partie de ces belles personnes. A tel point qu’au moment où la porte s’ouvrit pour laisser à l’étudiant un nouveau lieu de découverte ce dernier se jeta dans les bras du plus grand. « Junhee !! Tu m’as manqué ! » Toujours dans l’excitation et la gaieté : toujours dans ces réactions et cette bonne humeur qui le caractérisaient tant. Il le libéra rapidement, le temps  de jeter un coup d’œil aux couleurs vives de l’appartement. « Woow ! C’est ultra beau ici ! » Rien que cette entrée aurait pu le rendre jaloux s’il n’habitait pas avec Tian. Certes, ils partageaient un humble studio à deux, seulement celui-ci n’était qu’amour et familiarité. Surtout avec une famille qui s’était récemment agrandie. Un soir, lorsque Cheng était rentré de son travail au restaurant sous une pluie battante, il n’était pas arrivé les mains vides. Entre celles-ci se trouvaient un faible chaton effrayé, frigorifié mais surtout affamé. D’un blanc sali par les ordures de la rue. Aussitôt, Cheng l’avait adoptée et depuis ils ne se séparaient jamais lorsque le garçon profitait de son studio.

« Aucun mal, en fait j’habite même pas loin ! Tu ne me l’as jamais dit ! » Aucun vrai reproche ne pouvait s’entendre dans son ton, même lorsqu’il émit une légère pression sur l’épaule de Junhee pour le taquiner. Surtout que Cheng savait jusqu’à quel point (( sans savoir pourquoi )) son ami était si secret sur son appartement. Il n’y avait pas besoin d’autres raisons, seulement une envie de garder cet espacé privé, peut-être vital, pour ça. Il l’acceptait même sans grandes explications et buvait toutes les excuses qu’il avait reçu sur le bénéfice du doute. L’étudiant n’avait aucune raison de douter son ami et cette pensée ne lui avait jamais traversé l’esprit.
Quelques pas dans l’appartement, confortable dans les pantoufles prêtées, Cheng observait. Curieux, il ne pouvait s’en empêcher mais, ce qui l’attira le plus furent les odeurs. Quelque chose de sucré, quelque chose d’agréable mais surtout : quelque chose qui signifiait que de la cuisine avait été faite en ces lieux. « Vu l’odeur, mais surtout te connaissant : la cuisine ? » Après tout, cette activité restait sa principale passion. Un plaisir qu’ils partageaient tous les deux et qui était la source de cette amitié, car aussi la raison de leur rencontre. « Indique-moi le chemin beauty, je te suis. » Car si la curiosité souhaitait s’exprimer dans une déambulation sans fin mais propice à la découverte, et que la gène était une chose que connaissait très peu Cheng, le respect l’empêchait d’aller plus loin. Certes, il passait beaucoup trop souvent pour un idiot, cependant il lui arrivait encore de savoir réfléchir (( parfois )) et assez pour respecter les limites de ses amis.

« T’es toujours aussi grand, c’est injuste ! » Une pensée furtive alors que l’étudiant observait la silhouette qu’il connaissait pourtant déjà merveilleusement bien. Ils avaient bien dix centimètres d’écart mais Cheng dirait que c’était ce qui faisait le charme de leur relation platonique. « Mais être grand c’est bien, regarde. » Preuve de ses mots, il se colla contre le dos de Junhee pour une étreinte non sollicitée. Simplement quelques minutes pour profiter de la chaleur de la personne et pour un peu d’amour qu’ils se donnaient parfois. « Allez, on va cuisinier, t’as déjà des idées ? »

Contenu sponsorisé
(( junhee )) queens of the queens Empty
(#) Sujet: Re: (( junhee )) queens of the queens   (( junhee )) queens of the queens Empty
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: seoul :: Hyehwa :: Résidences
Sauter vers: