1234
(( out of nowhere )) ft. jihae.

i
HUNDRED MILES 2022 © L'ensemble du forum et de son contenu est la propriété de kernel, fayrell, nuits polaires et celestial wonders et/ou des membres initiateurs. Bannière par NUITS POLAIRES et codage réalisé par CELESTIAL WONDERS. Toute copie totale ou partielle est interdite sans accord préalable. merci de respecter notre travail ❤︎



 
⊱ hundred miles c'est un forum réel asiatique city/universitaire basé à Séoulune réponse par mois minimum — Avatars occidentaux bienvenus ! — Taille des avatars 200*320pxUne semaine pour finir sa présentation — Pas de prise de tête, rien que du love. That's all folks ٩(^ᴗ^)۶
Le Deal du moment : -30%
-30% Lego Classic – La valisette de construction ...
Voir le deal
10.49 €

 :: seoul :: Itaewon :: Résidences
Partagez

 (( out of nowhere )) ft. jihae.


Ban Sungyeol
Voir le profil de l'utilisateur
MODO ✺ i'm a slave for you
UNE P'TITE PHOTO ? : (( out of nowhere )) ft. jihae. 4e22f94e3246015fade2ee4ed6a8a2f4f7bcbd9d
AVATAR : kim seunghun (cix).
POINTS : 422
MESSAGES : 317
NOUS A REJOINT LE : 18/10/2021
AGE : 22
(( out of nowhere )) ft. jihae. Empty
(#) Sujet: (( out of nowhere )) ft. jihae.   (( out of nowhere )) ft. jihae. EmptyVen 29 Oct - 13:52




OUT OF NOWHERE

ootd — il y a toujours un désavantage de ne pas vivre dans le même quartier que ton meilleur ami, yeol. le métro. l’aller-retour serait bien moins long que les vingt deux minutes de trop entre les deux stations. durant l’été, tu l’avais poussé à marcher. c’est pas si loin que tu lui claironnais d’une voix qui semblait plus désespérée que tu ne voulais l’admettre. parce que t’a horreur des moyens de transport, toi. t’arrives à supporter le métro, mais c’est tout. et tu l’évitais dès que tu le pouvais. parce que tu refuses de mettre un pied dans un bus ou une voiture depuis l’accident et on ne peut dire que tu n’as pas essayé, gamin. les quelques fois où t’avais tenté, ça c’était terminé en crise de panique et encore plus de cauchemars. avec le métro, l’anxiété te transperçait le coeur et t’envahissait jusqu’à ce que tu remettes les pieds sur la plateforme de sortie, alors tu as toujours passé le voyage avec tes écouteurs dans les oreilles, le myocarde menaçant de quitter ta poitrine, dans le but de te distraire. c’était le retour au subway désormais, parce que le temps était devenu trop froid, pour ton plus grand malheur. tu as toujours insisté à l’attendre lorsque vous decidiez de vous voir. peut-être que c’était par inquiétude, yeol. t’attendais près de sa maison maudite et tu t’assurais qu’il allait bien. simplement, cette fois-ci, jihae avait insisté qu’il pouvait faire le chemin seul. t'as bien essayé de l'assurer que ça allait, que tu pouvais prendre le métro, mais t'es pas arrivé à le convaincre. malheur, que tu t’es dit en te laissant tomber sur ton canapé. tu avais une trentaine de minutes à attendre, à te perdre dans tes pensées, sungyeol. seulement, c’est le dernier endroit où tu voulais aller. c’était une journée chargée, aujourd’hui. présentement, ça affichait vingt heures sur l’horloge et toi, tu revenais de l’aquarium. ce matin, c’était les cours, l’après-midi, c’était le boulot et maintenant, tu ne sais pas. les plantes. c’est les plantes pour le moment dont tu t’occupes. lorsqu’on rentrait dans ton petit appartement, c’était le vert des plantes qui frappait les gens en premier. s’il y avait des gens accros aux chats, toi t’étais la version plante. y’a fallu que tu trouves quelque chose, sungyeol. quelque chose auquel t’accrocher quand tu ne voulais qu’abandonner. un animal, ça toujours été hors de question, alors t’a développé une addiction aux plantes de toutes sortes. ça semble facile, mais c’est loin de l’être. et jusqu’à maintenant, ça semblait bien t’avoir gardé centré, non ? si simple et si compliqué en même temps. tout ce qui comptait, c'était que t'arrivais encore à garder la tête à la surface, même si tu te laissais parfois glisser dans le fond. ça va, que tu dis. tout va bien. alors, tu t'occupes de tes plantes alors que t'attend jihae. quinze minutes, vingt minutes passe avant que tu ne relèves finalement la tête. t'es dans ton salon, à ce point. il va arriver d'un moment à l'autre, alors tu te laisses retomber sur le canapé et t'attend, le nez pointé sur l'écran de ton téléphone. tu n'as pas à t'inquiéter pour la porte, comme tu lui avais donné une double des clés, évidemment. et justement, t'entends la porte qui s'ouvrait. ❛ oh jihae, t'a vu ce qu'on peut voir ce soir ? ❜ évidemment, tu parlais des constellations, des planètes. et ce soir, le ciel était rempli de surprises. ❛ jihae ? ❜ que tu souffles de nouveau avant de t'emparer des balles collantes pour les jeter sur le plafond. ❛ je suis dans le salon ! ❜ en réalité, t'avais pas trop envie de te lever, pardon jihae.


i feel so
small but so
are stars from
a distance.
SIAL ; @kim jihae


Kim Jihae
Voir le profil de l'utilisateur
byeoljali ≈ when the night comes i break into stars
UNE P'TITE PHOTO ? : (( out of nowhere )) ft. jihae. Tumblr_inline_ptax2v3vTZ1u1gaf1_540
AVATAR : bae jinyoung
POINTS : 208
MESSAGES : 90
NOUS A REJOINT LE : 18/10/2021
AGE : 22
(( out of nowhere )) ft. jihae. Empty
(#) Sujet: Re: (( out of nowhere )) ft. jihae.   (( out of nowhere )) ft. jihae. EmptyLun 1 Nov - 15:42


⊱ OUT OF NOWHERE
ft. @ban sungyeol


OUTFIT ─ à vrai dire, il est un peu nerveux, en cet instant. devoir passer par chez lui pour se changer après le travail ne l'enchantait pas du tout. mais il tentait de se rassurer en se disant qu'il ferait chemin vers l'appartement de son meilleur ami tout juste après s'être changé. d'ailleurs, il ne le lui a pas demandé encore, mais jihae aimerait beaucoup pouvoir passer la nuit chez sungyeol pour échapper au courroux matinal de son père et ainsi s'éviter quelques coups. de toute façon, il sait déjà que ce dernier acceptera sans même devoir y penser. petit sourire discret à l'idée d'aller voir la personne qu'il aime le plus dans ce monde. avec lui, il n'a pas besoin de se cacher. car il sait qu'il ne le jugera jamais comme tout le monde l'a fait auparavant. et même s'il sait que yeol ne le questionnera pas en voyant les ecchymoses sur son corps, le plus jeune a eu le temps de masquer les marques avant d'aller travailler. notamment cet oeil cerclé de noir, violet, jaune, bleu. il n'y a que son poignet qui reste visiblement marqué. bandage oblige. il a une petite pensée pour xieren qui le lui a fait quelques jours plus tôt et quelques rougeurs s'installent doucement sur son visage. aussitôt, il chasse le jeune homme de ses pensées pour franchir la porte de la maison où il habite. lentement, il pousse cette dernière, glissant sa tête en premier pour analyser le danger. il ne devrait même pas avoir à être si méfiant en entrant chez lui, mais c'est bel et bien le cas. il ne semble pas y avoir qui que ce soit pour le moment, alors il entre, referme le plus silencieusement possible et se dirige vers sa chambre sans prendre le temps de se déchausser. comme ça, s'il ne se sent pas assez à l'aise, il pourra sortir par la fenêtre de sa chambre. il referme la porte derrière lui et souffle un bon coup une fois à "l'abri". jihae se change et met quelques morceaux de rechange dans un sac à dos, celui qu'il utilisait pour aller à l'université avant de laisser tomber l'école. une fois prêt, il pose l'oreille contre la porte et entend du bruit de l'autre côté. le palpitant s'accélère et il hésite un long moment avant d'opter pour la fenêtre. il rejoint donc le métro pour se rendre chez son meilleur ami. cette fois, le cadet a insisté pour faire tout le trajet seul, n'ayant aucune envie que yeol l'attende devant chez lui, cette maison pitoyable où règne la terreur. plusieurs minutes s'écoulent avant qu'il n'arrive enfin à sa destination, ne frappant même pas avant d'entrer. de toute façon, il a un double de la clé que son ami lui a donné. il entend l'autre lui parler d'une autre pièce, mais il ne répond pas tout de suite, retirant ses chaussures pour ensuite rejoindre le salon et y voir son meilleur ami affalé sur le divan. jihae esquisse un sourire en s'approchant. il dépose le sac au sol pour finalement s'asseoir aux côtés de l'autre jeune homme. "ils ont pas dit qu'il y aurait une pluie d'étoiles filantes? à moins que ce soit demain, je ne me souviens plus." et il pince les lèvres en observant les alentours. car c'est le genre d'informations qu'il retient assez bien en terme général. mais avec les coups à la tête que lui offre gentiment son père, il lui arrive d'avoir la mémoire défaillante par moment. et il ne doute pas un instant que sungyeol comprendra parfaitement ce qui lui arrive. "dis... je peux rester pour dormir?"

Ban Sungyeol
Voir le profil de l'utilisateur
MODO ✺ i'm a slave for you
UNE P'TITE PHOTO ? : (( out of nowhere )) ft. jihae. 4e22f94e3246015fade2ee4ed6a8a2f4f7bcbd9d
AVATAR : kim seunghun (cix).
POINTS : 422
MESSAGES : 317
NOUS A REJOINT LE : 18/10/2021
AGE : 22
(( out of nowhere )) ft. jihae. Empty
(#) Sujet: Re: (( out of nowhere )) ft. jihae.   (( out of nowhere )) ft. jihae. EmptyJeu 4 Nov - 2:52




OUT OF NOWHERE
ootd — les minutes passaient d’une lenteur exaspérante et ce même lorsque tu t’occupais des plantes. tu regardais à l'extérieur en te maudissant de ne pas avoir ignoré le refus de jihae de l’attendre chez toi, parce que tu ne faisais que t'inquiéter, désormais. tu avais évidemment de bonnes raisons de le faire, mais t'étais plus calme à l'idée de l’attendre à l'extérieur de chez lui. ça te rassurait plutôt de l’avoir dans ton champ de vision que d’avoir à attendre une trentaine de minutes, mais que pouvais-tu faire… en réalité, ce n'était pas comme si c'était possible de réagir si jamais il y avait quelque chose et que t’étais près de chez lui de toute manière. alors, t’avais fait le tour de ton petit appartement avant de te poser sur le canapé. une vingtaine de minutes avaient déjà passées et quelques minutes plus tard, t’entendais la porte s’ouvrir. tu avais réfléchi un moment à te lever, mais tu n'avais pas bougé, au final. il y avait ton écran ouvert, sur une page centré sur l’astronomie, où tu pouvais y trouver les détails de ce qui se passait dans la région. apparemment, c’était possible de voir venus et jupiter, ce soir. si tu prenais toute la place sur le canapé, tu t’étais redressé lorsque tu avais entendu la porte s’ouvrir. t’avais répété son prénom lorsque tu n’as eu aucune réponse, mais ça ne lui avait pas pris beaucoup de temps pour franchir les quelques pas de l'entrée jusqu'à la pièce où tu étais. simple sourire (sincère), que tu lui offres, une observation rare qui n’arrive que lorsqu’il est dans les parages. ❛ je pense que c’est ce soir. et on peut aussi voir jupiter et venus avec mon télescope ! ❜ il y a l'incertitude de tes émotions et ton cœur qui s'affole, le boom boom incessant qui résonne dans ta tête tellement t’angoisse à sa vue, quand il s’installe à côté de toi. et encore une fois, tu te maudis d'être aussi con. qu'on te cogne la tête, tu étais sur le point de supplier qu'on le fasse, gamin, qu'on te ramène sur terre. ça allait, ha. il n’y avait pas de sentiment de culpabilité, non, pas du tout... assis en tailleur, tu lâches ton téléphone en hochant la tête. ❛ évidemment, ❜ que tu lui réponds, sans même prendre le temps d’y penser. tu n’avais jamais besoin d’y réfléchir, de toute façon. ❛ tu veux manger quelque chose ? ❜ ta journée avait été assez débordé. t'avais passé la majorité de l'avant-midi à faire un projet que tu devais rendre la semaine prochaine, puis tu avais travaillé pendant le reste de la journée à l'aquarium. faut pas se méprendre, tu adorais ton boulot, tes études, même si tu n'étais pas entièrement heureux, fin' heureux était un grand mot, plutôt tu n'étais pas satisfait. il manquait quelque chose. et tu n'avais presque plus de temps de tes journées, même si parfois tu lâchais tes cours pendant quelques jours, quand t'étais trop dépassé par... eh, la vie. et t'étais resté silencieux un moment, sungyeol, la tête perdue de nouveau dans tes pensées, alors quand t'avais relevé la tête, t'avais réalisé ne pas avoir entendu sa réponse. ❛ tu peux répéter, j'ai pas entendu... ❜ que tu lui avais demandé d'un ton désolé, même s'il avait dû s'en rendre compte que tu n'écoutais plus.


i feel so
small but so
are stars from
a distance.
SIAL ; @kim jihae


Kim Jihae
Voir le profil de l'utilisateur
byeoljali ≈ when the night comes i break into stars
UNE P'TITE PHOTO ? : (( out of nowhere )) ft. jihae. Tumblr_inline_ptax2v3vTZ1u1gaf1_540
AVATAR : bae jinyoung
POINTS : 208
MESSAGES : 90
NOUS A REJOINT LE : 18/10/2021
AGE : 22
(( out of nowhere )) ft. jihae. Empty
(#) Sujet: Re: (( out of nowhere )) ft. jihae.   (( out of nowhere )) ft. jihae. EmptyMar 23 Nov - 15:24


⊱ OUT OF NOWHERE
ft. @ban sungyeol


OUTFIT ─ il n'aimait pas voir sungyeol ainsi. toutefois, en sachant parfaitement pourquoi il avait perdu cette lumière si merveilleuse, jihae ne pouvait pas lui en vouloir du tout. lui-même a perdu tellement de joie de vivre depuis la rupture avec son ex. certes, ce n'était pas aussi pire que de perdre l'être aimé dans un accident de voiture alors qu'il conduisait. il n'imaginait même pas la culpabilité que devait ressentir son meilleur ami. il se souvient à quel point nohyun était tout pour lui et même une année après son décès, le jeune homme n'arrivait pas à s'en remettre. il avait développé une peur des transports plutôt compréhensible et c'est exactement la raison qui a motivé le plus jeune à insister pour faire ce trajet au complet. il ne désirait pas ajouter de la souffrance dans le quotidien qui devait déjà être bien chargé en peine de yeol. il se souvient combien son ami a pleuré lorsqu'on lui a annoncé que celui qu'il aimait plus que tout n'avait pas survécu. ça l'avait complètement déchiré et il se disait que de le voir comme ça, aujourd'hui, n'était pas si mal, au final. il avait droit à de véritables sourires en sa présence et ça lui suffisait. car il sait qu'il ne parviendra pas à le rendre de nouveau heureux. une seule personne le pourrait et malheureusement, elle n'existe plus. alors jihae se contente d'être là, à ses côtés, comme il l'a toujours fait. lui aussi offre un véritable sourire à l'aîné. mince, mais néanmoins présent. et lorsque celui-ci parle de vénus et jupiter, il voudrait se frapper la tête. il se souvient, maintenant. c'est ce soir qu'ils peuvent les observer. "ah oui! c'est vrai..." les dents mordillent doucement la lèvre inférieure, alors qu'il se perd encore un peu dans ses pensées. il lui tarde de pouvoir observer le ciel en compagnie de sungyeol. passion commune qui les ont rapproché encore un peu plus, autrefois. puis, comme attendu, son ami accepte qu'il passe la nuit chez lui et un sentiment de soulagement envahit le blond. adieu la nervosité de devoir rentrer chez lui et affronter ce paternel terrifiant. son estomac gargouille lorsque la nourriture est énoncée. une main se pose contre son ventre au niveau de son estomac et il ricane un peu nerveusement. il ne mange pas beaucoup, jihae. parce qu'il est souvent trop occupé à survivre, mais aussi parce qu'il ne possède pas beaucoup d'argent. "oui, je veux bien! j'ai une faim de loup, comme d'habitude, tu sais..." absence de réaction de la part de celui qui est assis à ses côtés. le cadet tourne la tête vers ce dernier et remarque son expression triste et nostalgique. il s'est perdu dans ses pensées, comme très souvent depuis la dernière année. pincement au coeur, alors qu'il se contente de l'observer jusqu'à ce qu'il revienne à lui pour lui demander de répéter. le plus jeune n'est pas une personne très affectueuse en temps normal, car il se referme beaucoup sur lui-même, mais avec yeol, il n'a aucune raison de ne pas l'être. alors doucement, il vient passer ses bras autour de lui pour l'étreindre avec une certaine force. la seule force dont il est capable de faire preuve. il reste ainsi quelques instants, espérant que ce câlin lui a fait du bien. puis il se décale pour lui offrir un sourire. "tu vas me faire un ramen?" ton un peu plus enjoué pour tenter de chasser les mauvaises pensées de son meilleur ami.

Ban Sungyeol
Voir le profil de l'utilisateur
MODO ✺ i'm a slave for you
UNE P'TITE PHOTO ? : (( out of nowhere )) ft. jihae. 4e22f94e3246015fade2ee4ed6a8a2f4f7bcbd9d
AVATAR : kim seunghun (cix).
POINTS : 422
MESSAGES : 317
NOUS A REJOINT LE : 18/10/2021
AGE : 22
(( out of nowhere )) ft. jihae. Empty
(#) Sujet: Re: (( out of nowhere )) ft. jihae.   (( out of nowhere )) ft. jihae. EmptyMar 14 Déc - 23:35




OUT OF NOWHERE
ootd — tu n'arrivais pas à grand chose, ces jours-ci. tu agissais comme un robot, décidant momentanément ce que tu allais faire dans la journée, si tu allais suivre tes cours ou rester à l'intérieur de ton appartement. t'essayais de vivre normalement et d'avancer, mais rien ne semblait aller. non, même quand tu essayais de faire des efforts, ça semblait être en vain, comme si rien n'allait changer. ce vide n'arrivait pas à se remplir, peu importe les tentatives que tu avais essayé. tu avais abandonné, à ce point, de retrouver un semblant de vie. comment pouvais-tu vivre en ayant autant de culpabilité te pesant sur les épaules, sungyeol ? il n'y avait pas un seul jour qui passait où tu ne te réveillais pas en sursaut, de ces cauchemars qui tournaient tous autour de l'accident. si seulement tu n'avais pas été au volant, ça ne serait pas arrivé. on pourrait argumenter contre, te répéter une bonne centaine de fois que tu n'étais pas en faute, ça ne pouvait changer comment tu voyais les choses, comment ça te hantait à chaque seconde qui passait. il serait toujours en vie, si ça ne serait pas de cette nuit-là. et toi, t'arrivais pas à oublier. et tu avais l'impression d'être un fardeau, sungyeol. tu avais l'impression de n'apporter que de la négativité avec toi. de ceux qui connaissaient la vérité, de ceux qui voyait réellement comment tu étais depuis l'accident, tu avais ce sentiment d'être un poids lourd, parce que t'étais si épuisé que tu n'arrivais pas à faire semblant devant eux. toute la journée, fallait garder un faux sourire, agir comme si de rien était, comme si ton monde ne s'était pas complètement détruit, un an plus tôt. alors, quand tu retrouvais ton appartement, ton espace, la facade tombait et on se trouvait devant une coquille ambulante qui peinait à remonter à la surface, qui peinait à rester concentré plus de quelques minutes avant de se perdre dans ses pensées. une habitude prise que tu détestais toujours autant, à avoir l'impression que tu ne portais pas attention aux autres, que tu les délaissais. quel ami terrible tu faisais, sungyeol. paroles soufflées d'un ton désolé lorsque tu retrouvais tes sens, un mince sourire se dessinait sur les traits de ton visage lorsqu'il te serrait dans ses bras. sans lui, tu ne savais pas si tu aurais survécu, yeol. réellement. t'avais finalement hoché la tête en inspirant avant de lui souffler un ❛ tu le veux épicé ou non ? ❜ en te levant. après avoir confirmé ce qu'il voulait, tu avais traîné les pieds dans la cuisine. ❛ bon, installe toi confortablement, je reviens ❜ t'en doutais pas, non plus. après tout, il avait l'habitude d'être chez toi. alors, tu l'avais laissé à lui-même tandis que tu préparais le ramen. rien de bien compliqué, à peine une dizaine de minutes que tu avais terminé. ❛ et voilà... ❜ t'essayais de faire un effort, même minime, de ne pas être négatif. ou plutôt, de ce que tu percevais à être négatif. tu ne voulais pas être un ennui.


i feel so
small but so
are stars from
a distance.
SIAL ; @kim jihae




i've gotten so good about not flinching at the sound of your name that people don't know i'd still throw myself mouth-open into the ocean for the chance to drown somewhere you might see it.
Kim Jihae
Voir le profil de l'utilisateur
byeoljali ≈ when the night comes i break into stars
UNE P'TITE PHOTO ? : (( out of nowhere )) ft. jihae. Tumblr_inline_ptax2v3vTZ1u1gaf1_540
AVATAR : bae jinyoung
POINTS : 208
MESSAGES : 90
NOUS A REJOINT LE : 18/10/2021
AGE : 22
(( out of nowhere )) ft. jihae. Empty
(#) Sujet: Re: (( out of nowhere )) ft. jihae.   (( out of nowhere )) ft. jihae. EmptyLun 20 Déc - 21:51


⊱ OUT OF NOWHERE
ft. @ban sungyeol


OUTFIT ─ avec sungyeol, il essayait toujours de ne pas parler de ses problèmes. parce que jihae assume qu'il en a déjà assez comme ça et il ne veut pas être un fardeau pour lui. surtout que ses problèmes, son ami les connaissait déjà par coeur. il ne faisait que se répéter à chaque fois. pour autant, il avait besoin d'un soutien moral et émotionnel, mais si celui-ci était silencieux. puis avec lui, il s'efforçait déjà d'être plus joyeux pour l'aider aussi à se sortir lui-même de ses pensées coupables. parfois, il y arrivait, parfois, non. aujourd'hui, il ne sait pas encore s'il y parviendra, mais au moins, il aura essayé. c'est fou comment il en oubliait sa propre personne pour cet ami si cher à sa vie. sans lui, il n'avait plus personne, alors le perdre n'était pas envisageable. au moins, l'étreinte semble lui avoir fait un peu de bien, ce qui arrache à nouveau un mince sourire au plus jeune. "épicés!" s'il y avait des journées où il préférait ses ramens très peu relevés, aujourd'hui, ce n'était pas le cas. yeol finit par se lever pour aller à la cuisine et il en profita pour se lever aussi et aller porter son sac dans la chambre de son meilleur ami. il connait la pièce par coeur, mais un élément ressort particulièrement. quelque chose qui ne s'y trouve pas ordinairement. il s'agit probablement d'un journal, mais dans l'ignorance et la curiosité, jihae s'en empare pour l'ouvrir. ce qu'il y voit le laisse stupéfait. c'est comme s'il avait l'impression de ne plus savoir lire, tout à coup. il n'aurait certainement pas dû l'ouvrir, mais en ignorant ce que c'était à la base, il ne s'est pas méfié. il reste ainsi, figé devant la page sous ses yeux. devant ces mots qui affirment un amour qui lui est porté. son ami... l'aime? comme il a aimé nohyun? tant de questions se bouscule dans sa tête qu'il ne sait plus quoi penser. c'est l'arrivée de sungyeol qui le sort de sa torpeur en le faisant sursauter. le journal intime glisse de ses mains pour se retrouver au sol et il pose les yeux sur le visage de l'aîné. il a un hoquet surpris alors que doucement, vicieusement, la culpabilité l'envahit. il ne sait pas quoi dire ni quoi faire. il est juste effrayé par la signification de ces mots. expression qui démontre plutôt bien ce qu'il ressent à cet instant. pourtant, le choc le laisse pétrifié sur place. "a-ah! j-je..." qu'il parvient à peine à articuler après quelques secondes. tête qui s'abaisse. "pardon..." qu'il laisse finalement tomber. pardon d'être entré dans tes secrets.

Ban Sungyeol
Voir le profil de l'utilisateur
MODO ✺ i'm a slave for you
UNE P'TITE PHOTO ? : (( out of nowhere )) ft. jihae. 4e22f94e3246015fade2ee4ed6a8a2f4f7bcbd9d
AVATAR : kim seunghun (cix).
POINTS : 422
MESSAGES : 317
NOUS A REJOINT LE : 18/10/2021
AGE : 22
(( out of nowhere )) ft. jihae. Empty
(#) Sujet: Re: (( out of nowhere )) ft. jihae.   (( out of nowhere )) ft. jihae. EmptyMer 29 Déc - 17:50




OUT OF NOWHERE
ootd — une dizaine de minutes avait passé alors que tu préparais les ramens dans la cuisine. tu l’avais laissé à lui-même pendant ce temps, parce qu’il connaissait l’endroit et tu lui faisais confiance de ne pas faire n’importe quoi. c’était ton meilleur ami, après tout. si tu pensais le voir dans le salon, là où il était lorsque tu avais mit les pieds dans la cuisine, ce n’était pas le cas. et t’avais un mauvais pressentiment, sungyeol. une pique d’anxiété te prenait alors que tu déposais les plats sur la basse table pour aller le retrouver. tu n’avais pourtant aucune raison de te sentir aussi stressé, mais ton sixième sens te disait que quelque chose n’allait pas. ça semblait étrange, voilà tout. tu t’étais avancé silencieusement dans le couloir, les mains jouant nerveusement avec ton hoodie. si seulement tu aurais su ce qui s’en venait, tu aurais tourné les talons, à prétendre que tu n’avais rien vu, que cette journée ne s’était jamais déroulé. pourtant, c’était impossible de retourner dans le temps et tu avais posé le pied à l’intérieur de la pièce. ❛ ji- ❜ que tu avais soufflé avant de t’arrêter en posant les yeux sur la scène qui se déroulait devant tes yeux. pendant un moment, un simple, court moment, tu n’avais pas capté ce qui se passait. comme si ta tête s’était déconnectée le temps d’un instant, qu’on te laissait un moment de répit avant que la tempête ne t’emporte dans un état de panique imminent. c’était le bruit de l’objet qui tombait au sol qui t’avait fait revenir au moment présent, parce que ça se trouvait à être ton journal, sungyeol. la seule chose auquel personne ne pouvait toucher et surtout, surtout pas jihae. t’aurais pu supplier, à ce moment, gamin. à espérer que ce n’était pas ce que tu pensais, mais c’était trop tard. sa réaction le criait et tu avais l’impression que ton monde s’effondrait. qu’est-ce que t’allait faire, désormais ? tu avais ce sentiment de mal-être et de honte qui te tordait les tripes. ❛ c’est pas- ❜ et tu avais l’impression de manquer d’air, que les murs se renfermaient sur toi. emprisonné dû à tes propres erreurs, dû à tes putain de sentiments que tu ne comprenais pas. c’était de ta faute, après tout. même si tu avais une certaine rancoeur contre lui qui avait décidé de prendre ton journal, c’était de ta faute. c’était toi qui t’était décidé à le laisser traîner là, même à l’utiliser. à écrire tout ce qui te passait par la tête, du début jusqu’à la fin. parce que c’est arrivé de façon si soudaine, gamin. les sentiments qui te mélangeais, les émotions qui te faisait douter de tout. tu tourbillonnais dans un monde de solitude, un monde si sombre que tu t’étais accroché à la première lueur qui avait apparu dans ton champ de vision. dans la désespération de pas sombrer encore plus et de ne plus parvenir à remonter à la surface. il a fallu que ça tombe sur jihae. évidemment. et t’avais passé des mois et des mois à te sentir mal, à essayer d’oublier ce coeur qui divaguait, à regretter amèrement les sentiments qui ne voulaient pas te quitter. t’étais un ami horrible, sungyeol. c’était de ta faute, pourquoi t’arrivais pas à être normal, à être heureux ? bientôt un an et tu ne parvenais toujours pas à passer par dessus, t’avais l’impression de te perdre plus les jours avançaient, d’avoir de moins en moins d’énergie, d’être si lourd dans la vie des autres et voilà que tu foutais le trouble encore une fois. et il n’y avait pas de retour, cette fois-ci, non ? tu avais tout foutu en l’air. ❛ c’est un autre, ❜ que tu avais commencé. ❛ un autre ji- jihae ❜ paroles soufflées en trébuchant sur tes mots, le mensonge si peu convaincant parce que tu voulais ne serait-ce que tenter de te sauver de cette situation dans laquelle tu étais. t’allais vraiment perdre le seul ami que tu avais depuis que t’étais arrivé en corée, sungyeol. sur le coup, tu voulais le brûler, ce journal. l’effacer et t’effacer de la surface de la terre. tu ne savais pas comment tu tenais toujours debout, comment tu parvenais à ne pas montrer ta panique immédiatement, jusqu’à ce que tu en viennes à la réalisation qu’il y avait des larmes qui coulaient le long de tes joues. bordel. main tremblante qui venait les essuyer, même si tu te savais foutu. tu voulais t'échapper, sungyeol. t'échapper avant que tes jambes te lâchent, avant que tu ne croules sous l'anxiété.


i feel so
small but so
are stars from
a distance.
SIAL ; @kim jihae




i've gotten so good about not flinching at the sound of your name that people don't know i'd still throw myself mouth-open into the ocean for the chance to drown somewhere you might see it.
Kim Jihae
Voir le profil de l'utilisateur
byeoljali ≈ when the night comes i break into stars
UNE P'TITE PHOTO ? : (( out of nowhere )) ft. jihae. Tumblr_inline_ptax2v3vTZ1u1gaf1_540
AVATAR : bae jinyoung
POINTS : 208
MESSAGES : 90
NOUS A REJOINT LE : 18/10/2021
AGE : 22
(( out of nowhere )) ft. jihae. Empty
(#) Sujet: Re: (( out of nowhere )) ft. jihae.   (( out of nowhere )) ft. jihae. EmptyVen 31 Déc - 16:09


⊱ OUT OF NOWHERE
ft. @ban sungyeol


OUTFIT ─ ce n'était pas ce qu'il voulait, jihae. il s'en voulait, maintenant, d'avoir été si curieux. il n'aurait pas dû, il le sait. il aurait juste dû ignorer ce journal, le laisser là et se demander pour toujours ce que c'était. c'est pourquoi il baisse la tête, n'ose pas croiser le regard de son meilleur ami qui commence une phrase qu'il ne termine pas. cependant, le plus jeune sait exactement ce qu'il voulait dire. c'est pas ce que tu crois. alors qu'il sait que c'est un mensonge. c'est exactement ce qu'il croit. sungyeol est amoureux de lui. ou du moins, il s'en convainc probablement. parce qu'il ne peut pas. il est tout ce qu'il lui reste, il ne peut pas l'aimer de cette façon. ou alors l'aime-t-il pour se sauver de sa douleur? il n'a jamais osé penser savoir ce que ça lui faisait de ne plus avoir nohyun, l'amour de sa vie, alors peut-être, peut-être que ce n'est qu'un mécanisme de défense? en tout cas, le cadet tente de se convaincre. est-ce que tout est destiné à s'effondrer autour de lui? ça fait mal. terriblement mal que de penser que tout est toujours de sa faute. il n'est rien sans yeol, il ne veut pas le perdre de cette façon. il ne veut pas le perdre tout court. sauf que d'apprendre que son meilleur ami l'aime ne peut pas le laisser indifférent. et surtout, il ne doit pas l'aimer. jihae n'est bon pour personne, il n'attire que le malheur en permanence. il ne sera jamais aussi bien que celui qui est mort dans cet accident de voiture. c'est une pression beaucoup trop énorme pour ses épaules frêles. sans même savoir quand, son corps s'est mis à trembler doucement et sa tête se relève lorsque sungyeol reprend la parole. un autre? il doute. son prénom n'est étonnamment pas si courant que ça et jamais il n'a eu vent que son ami pouvait connaître un autre jihae que lui. si ça n'avait pas été lui, il lui en aurait parlé, c'est sûr. ses iris captent ces larmes qui roulent sur les joues de la personne la plus chère à son coeur et quelque chose se brise en lui. le voir essuyer son visage de sa main, ce visage aux traits déformés par la tristesse et la douleur. "yeol..." il arrive à articuler de peine et de misère. sa gorge est tellement nouée et il s'efforce de ne pas se mettre à pleurer aussi. que doit-il faire? il est dans une impasse. il ne peut décemment pas partir, car cela signifierait la fin de leur amitié et il était hors de question que ce soit le cas. alors il prend sur lui et se penche pour ramasser le journal qui jonche à ses pieds. avec délicatesse, comme s'il s'agissait d'un objet interdit et il sait que c'est bien le cas. il se sent coupable d'être entré ainsi dans la vie de son ami, alors il ferme le journal et s'approche timidement de l'aîné pour le lui tendre. sans le regarder toutefois. il déglutit et ses mains tremblent presque trop furieusement. il se sent si petit en cet instant. "c-c'est... y-yeol, c-c'est pas g-grave. c-c'est..." le fait de ne pas savoir du tout quoi dire exerce un poids énorme sur ses épaules. une fois le journal dans les mains de son propriétaire, jihae se tâte à lui faire un câlin, mais il n'est certain de rien. alors doucement, il s'approche encore, ses doigts jouant avec le rebord de son t-shirt. "yeol... je... je veux pas... te perdre..." c'est dit si bas, si timidement qu'il ne sait pas si son ami a entendu. il s'arrête tout près de lui, la tête toujours baissée et il ne lui reste qu'un pas à faire pour le serrer dans ses bras, mais il ne fait rien. rien à part mordiller sa lèvre inférieure.

Ban Sungyeol
Voir le profil de l'utilisateur
MODO ✺ i'm a slave for you
UNE P'TITE PHOTO ? : (( out of nowhere )) ft. jihae. 4e22f94e3246015fade2ee4ed6a8a2f4f7bcbd9d
AVATAR : kim seunghun (cix).
POINTS : 422
MESSAGES : 317
NOUS A REJOINT LE : 18/10/2021
AGE : 22
(( out of nowhere )) ft. jihae. Empty
(#) Sujet: Re: (( out of nowhere )) ft. jihae.   (( out of nowhere )) ft. jihae. EmptyMer 16 Mar - 2:34




OUT OF NOWHERE
ootd — en l'espace de quelques secondes, plus rien n'allait. ton monde se fracturait en mille morceaux, sungyeol. tu étais submergé par une multitude d'émotions qui venait de tout bord, tout côté et tu paniquais. incapable de trouver une bonne excuse, une explication valide pour t'empêcher de perdre l'une des dernières personnes qui parvenait toujours à te faire garder la tête par dessus l'eau, malgré l'envie de t'y jeter à tout moment. la précipitation de tes gestes allait te mener à ta perte, c'était trop tard. tu l'entendais à sa voix, à même la façon dont il prononçait ton surnom. et comme ça, tu réalisais que tu gâchais tout, d'une façon ou d'une autre. tu réalisais que tu étais destiné à ne pas être heureux, parce que ta vie s'écroulait toujours lorsque tu pensais finalement voir le bout du tunnel. même si tu suppliais que ça ne soit qu'un malentendu, qu'il ait ouvert le journal sur une page sans connexion avec lui… on ne t'entendait pas. difficile, lorsque la plupart des pages qui s'y trouvait parlait de lui, lorsque sa réaction disait tout. tu étais à découvert ; tes secrets révélés. tu avais l'impression de perdre tout à ce dont tu tenais le plus, même avant cet instant, même avant la mort de nohyun. c'était une malédiction qui te suivait partout où tu allais. et tu te trouvais de nouveau dans une situation où tu n'avais aucun moyen d'y passer par-dessus, si ce n'était que de faire face à ce qui arrivait, mais tu ne pensais pas en avoir la force. ni de partir, ni de rester. t'étais incapable de bouger, sungyeol. figer dans l'encadrement, à essuyer du revers de ta main ces foutus larmes qui s'étaient décidés de te trahir. et tout ce que tu pouvais faire, c'était de le suivre des yeux sans un mot, tandis qu'il te tendait le journal, sans même poser les yeux sur toi. et ça faisait mal, yeol. tu t'en attendais, mais ça faisait mal. comme un couteau qu'on t'enfonçait en plein coeur, la douleur parcourait l'entièreté de ton corps, te brûlait de l'intérieur, mais tu étais paralysé. 'c'est pas grave'. les mots te faisaient l'effet d'un poing au visage, sungyeol. c'est pas grave, qu'il disait. non, c'était pas 'grave' si tu n'arrivais pas à passer une journée sans étaler tes sentiments, tes émotions en désarroi à son sujet dans ton journal, c'était pas 'grave' s'il n'y avait pas un moment où il quittait tes pensées, parce qu'autrement, tu sombrais dans un agonie sans fond. c'était pas 'grave' si t'étais tombé amoureux de lui et que le rejet que tu venais de recevoir te poussait à bout du rouleau. ça ne voulait rien dire et tout dire en même temps et tu ne savais plus comment réagir, comment vivre et fonctionner, à présent. tu avais un échappatoire, yeol. avant. d'une certaine manière, tu te sentais trahi qu'on soit entré dans ton monde sans ta permission. tu voulais que tout retourne comme avant, mais ce n'était pas une possibilité et tu te sentais emprisonné. parce qu'il se rapprochait de toi, parce que tu avais l'impression qu'à chaque seconde qui passait, les murs se renfermaient sur toi, que le monde tournait à toute vitesse. ❛ non, ❜ que tu murmurais finalement d'une voix étranglée. tu implorais tes sens de te laisser reprendre ton calme, sans succès. tu n'y arrivais pas, tu n'arrivais à rien. tu voulais partir loin de tout, voilà ce que tu voulais. partir avant de suffoquer sous l'anxiété de la situation, de sa proximité. ❛ je p-peux pas, ❜ les remords t'envahissaient, gamin. tu voulais lui dire que t'étais désolé, que t'étais le pire des amis et que tu gâchais tout. que c'était entièrement de ta faute d'être aussi faible, mais tu ne parvenais à rien. ❛ p-pardon, ❜ ta voix se brisait sur le mot presque inaudible, étouffé par tes sanglots. impuissant à l'état des choses, t'arrivais enfin à faire un pas vers l'arrière. rien qu'à le voir éviter de lever les yeux vers toi te convainquait de t'écouter et de partir. t'éloigner de tout, te recroqueviller dans un coin et laisser la panique t'inonder. même si tu ne savais pas où aller, sungyeol. tu t'échappais, parce que tu n'arrivais pas à lui faire face. le temps était doux à l'extérieur, ça faisait ressortir le contraste entre le chaos qui se passait dans ta tête et l'air qui s'infiltrait à travers ta gorge de façon saccadée. un lâche : voilà ce que tu étais. un lâche en pleine crise de panique qui refusait qu'on le voit comme ça, qui n'en pouvait plus d'être un poids lourd qui n'apportait que des problèmes.


i feel so
small but so
are stars from
a distance.
SIAL ; @kim jihae




i've gotten so good about not flinching at the sound of your name that people don't know i'd still throw myself mouth-open into the ocean for the chance to drown somewhere you might see it.
Kim Jihae
Voir le profil de l'utilisateur
byeoljali ≈ when the night comes i break into stars
UNE P'TITE PHOTO ? : (( out of nowhere )) ft. jihae. Tumblr_inline_ptax2v3vTZ1u1gaf1_540
AVATAR : bae jinyoung
POINTS : 208
MESSAGES : 90
NOUS A REJOINT LE : 18/10/2021
AGE : 22
(( out of nowhere )) ft. jihae. Empty
(#) Sujet: Re: (( out of nowhere )) ft. jihae.   (( out of nowhere )) ft. jihae. EmptySam 19 Mar - 13:55


⊱ OUT OF NOWHERE
ft. @ban sungyeol


OUTFIT ─ il était prêt à accepter les sentiments de sungyeol à son égard. pourtant, il ne pouvait pas les lui rendre et c'est bien ce qui le déchirait le plus dans cette histoire. c'est pour ça qu'il n'arrivait pas à le regarder en face. ça lui donnait l'impression désagréable de remplacer nohyun. et dieu sait qu'il ne veut pas ça. son meilleur ami doit garder un bon souvenir de son amour terminé tragiquement. pourtant, ce dernier n'arrive pas à faire son deuil même plus d'une année après son décès. il sait que le garçon n'arrive pas à se pardonner et qu'il ne se pardonnera sans doute jamais. sauf que pour jihae, découvrir ce secret lui impose un poids nouveau sur les épaules. sans yeol, il n'a plus personne. il se rend compte que c'est un peu égoïste de sa part et il serre les poings, bougent ses doigts contre ses paumes moites de nervosité. il déglutit et se dit qu'il devrait sans doute le laisser partir. qu'il ne mérite pas de l'avoir à ses côtés. mais le cadet n'arrive pas à effacer cette envie poignante de vouloir le garder à ses côtés. il le connait depuis trop longtemps pour le laisser s'enfuir ainsi, non? toutefois, lorsqu'il le voit disparaître de son champ de vision, il n'arrive pas à bouger son corps pour l'empêcher de partir. non, au contraire, cette réaction le fait s'effondrer lourdement sur ses genoux, les larmes coulant à flots sur son visage maquillé, traçant donc des sillons. la douleur est tellement intense, de même que la culpabilité. il voudrait pouvoir effacer ce qu'il a vu dans ce journal, que tout redevienne comme avant. c'est impossible et ça le détruit. il vient de perdre son meilleur ami si facilement... prisonnier de cette crise de larmes, jihae arrive toutefois à ordonner à son corps de se relever malgré la force manquante dans son corps. il ne peut pas le laisser partir ainsi. pas alors qu'il connait ses pensées noires. il craint qu'il ne commette l'irréparable. alors ses jambes le portent et lui aussi, il court. pour sortir de cet appartement qui n'est pas le sien, pour poursuivre le plus âgé. "sungyeol!" il s'époumone, alors qu'une douleur nouvelle à sa cheville se manifeste. ça le surprend, le fait tituber un instant, mais il reprend bien vite sa course, la vision brouillée par les perles salées qui y sont accumulées. "yeol, s'il-te-plait!" le souffle se raccourcit, mais il redouble d'efforts, donne tout ce qu'il a pour le rattraper, agripper le tissu qui couvre son dos. ça le force à s'arrêter et jihae l'encercle de ses bras tremblants, peinant à retrouver son souffle. "yeol, je suis désolé. je n'aurais... pas dû... l'ouvrir." ce n'est pas seulement ça. "je suis désolé de ne pas pouvoir te rendre tes sentiments... je n'arriverai pas à... à le remplacer..." il le lâche, se laisse choir sur le sol, ses genoux s'éclatant sur le bitume. une grimace de douleur, mais il se conforte avec l'idée qu'il a l'habitude de bien pire. son front touche le sol avec peut-être un peu plus de force que prévu, mais il ne bronche pas. "s'il-te-plaît... s'il-te-plaît, ne pars pas... je ne peux pas supporter l'idée de te perdre..." ça se comprime dans son torse, mais il ne bouge pas de cette position de supplication ultime. il tremble, parce qu'il a peur. le cadet a tellement peur que tout se termine ici.

Ban Sungyeol
Voir le profil de l'utilisateur
MODO ✺ i'm a slave for you
UNE P'TITE PHOTO ? : (( out of nowhere )) ft. jihae. 4e22f94e3246015fade2ee4ed6a8a2f4f7bcbd9d
AVATAR : kim seunghun (cix).
POINTS : 422
MESSAGES : 317
NOUS A REJOINT LE : 18/10/2021
AGE : 22
(( out of nowhere )) ft. jihae. Empty
(#) Sujet: Re: (( out of nowhere )) ft. jihae.   (( out of nowhere )) ft. jihae. EmptyMer 30 Mar - 12:05




OUT OF NOWHERE
ootd ; music — il y avait un sens de préservation qui te poussait à partir, sungyeol. non seulement pour te protéger, mais aussi de honte d'avoir placé encore plus de problèmes sur les épaules de ton meilleur ami alors que tu savais qu'il en avait assez à gérer de lui-même. même en essayant de cacher la vérité, ça s'était retourné contre toi, yeol. ce journal de malheur que tu tenais entre les mains était auparavant l'un des objets auquel tu tenais le plus, mais désormais, tu ne voulais que le balancer à l'autre bout du monde. mais c'était impossible de t'en débarrasser. tu n'arrivais pas à laisser ni l'objet ni les sentiments que ça renfermait. tu étais plein de remords contre toi-même, sungyeol. tu accumulais depuis si longtemps que tu ne savais plus comment faire, comment gérer sans paniquer et exploser. c'était trop, tout était trop et tu n'en pouvais plus. tu en avais marre de n'être qu'un bagage qui ralentissait les autres, à toujours poser un problème chaque fois que tu étais présent. tu avais ce sentiment que tout irait beaucoup si tu n'étais pas présent, que tout le monde aurait un poids en moins à s'inquiéter et qu'ils allaient mieux se porter. et toi, tu avais perdu cette volonté de continuer, d'être présent. la fatigue te prenait en un coup de vent et tu sentais le monde s'effondrer sous tes pieds, littéralement. et ça cognait, sungyeol, ça cognait si fort cette douleur que tu n'arrivais plus à prétendre que tout allait bien, que ça allait s'arranger. sur le moment, tu avais cette impression de tomber dans un gouffre sans fond, la terreur s'aggrippant dans ses griffes. même si tu tentais de crier, de hurler qu'on t'aide, il n'y avait pas un son qui sortait. t'étais emprisonné dans ton propre corps, t'étais seul et la panique s'installait tandis que tu continuais de marcher. c'était tout ce que tu pouvais faire, t'éloigner de ton appartement et de ton carnet que tu avais laissé tombé au devant de ta porte, même si cette solitude te pesait sur le cœur. pourtant, c'était tout ce que tu connaissais, cette isolation et cette nécessité de te distancer de tout ce qui t'angoissait au lieu de trouver un moyen de surmonter tes problèmes. même si tu ne savais pas où tu allais, même si tu marchais sans but dans la rue de ton quartier, tu reprenais ce même chemin que tu trouvais tant familier. tu voulais t'éloigner de tout, tu désirais avoir la paix pendant un petit instant, voilà ce que tu souhaitais. alors, tu ne t'arrêtais pas lorsqu'une voix familière se faisait entendre derrière toi. ❛ laisse-moi, laisse-moi seul ❜ ce n'était qu'un murmure, rien qu'on pouvait entendre de loin, mais tu n'avais pas la force de crier. l'air te manquait et t'avais cette impression qu'à un moment à l'autre, tes jambes allait te lâcher. peut-être était-ce pour ça qu'il avait réussi à te rattraper avant que tu ne puisses te faufiler hors de cette ruelle. ses pas se faisaient entendre derrière toi, tout juste avant qu'il ne t'arrête. intercepté, désormais incapable de fuir, tu étais pétrifié sur place, yeol. lâche-moi, lâche-moi, lâche-moi, que tu te répétais dans ta tête, tu voulais la paix, était-ce compliqué ? tu souhaitais te fermer à tout, pourtant, ses paroles te blessait plus que tu ne voulais l'admettre. ta gorge était si serrée, tu arrivais à peine à laisser un mot s'échapper. tes lèvres tremblaient, comme si tu étais sur le bord d'éclater de nouveau en larmes, tu n'arrivais à rien. tu venais de passer les dernières minutes à essayer de te calmer, mais tes efforts s'avéraient à rien après ce qu'il te disait, yeol. ❛ relève-toi, ❜ que tu avais soufflé en trébuchant sur tes mots avant de te répéter, lorsque tu t'étais retourné, enfin. ❛ s'il te plaît, ❜ ça te frappait en plein cœur et tu ne savais pas s'il s'en rendait compte à quel point ça t'affectait, sungyeol. comment il t'avait dit être incapable de le remplacer. tu avais pris tellement de temps à éviter d'en parler à vive voix que tu ne pensais pas être capable de ressentir un malaise aussi intensément. ❛ j-je… je… ❜ c'était inhumain d'avoir à endurer une peine si forte que ça faisait te mal physiquement, mais c'était ainsi. tu avais eu le temps de faire à peine un pas vers l'arrière avant que tes jambes ne te lâchent finalement. et tu sombrais, gamin. ❛ j'en peux plus, j'y arrive pas. ❜ que tu hoquetais. ❛ tout ce que je fais, c'est des mauvaises décisions... tout est ma faute et… et… j'en ai marre ❜ que tu continuais d'une voix brisée. ❛ j'ai l'impression de revivre le pire moment de ma vie chaque fois que je ferme les yeux... et le seul temps où je peux être en paix, c'est quand je.. c'est quand... ❜ c'est quand tu es avec lui, sungyeol. et ça s'éclate. ça fait si mal que tu n'arrivais plus à rien. t'étais fatigué, t'avais le cœur en feu, tu ne savais pas comment laisser aller ces sentiments, tout était de trop. t'étais dans un état lamentable, tu ne savais même pas s'il pouvait te comprendre entre les larmes et le bégaiement qui entrecoupait tes paroles. tu persistais, malgré tout. ❛ j-je peux plus continuer, ❜ que tu soufflais d'un ton anéanti. ❛ je veux pas te.. te perdre non plus, jihae.. mais je sais pas comment... je sais pas comment gérer... je sais pas comment faire pour... arrêter ce cauchemar. ❜ ça n'allait pas aller mieux, tout ne faisait que dégringoler, le temps semblait s'avancer si lentement, soudainement. ❛ c'est trop, j'ai la sensation de brûler de l'intérieur, j'y arrive plus, j'ai l'impression de.. de mourir. ❜ respire, yeol. tu essayais, mais ça paraissait si difficile, soudainement. ❛ j'suis désolé, tout est de ma faute, j'suis si désolé ❜ que tu soufflais après un court moment avant de te replier sur toi-même. tout était de ta faute, toi et tes foutus sentiments à la con, ça avait causé tellement de problèmes, t'arrivais pas à arrêter les émotions, les sanglots, le mal. t'étais dans un état pitoyable.


i feel so
small but so
are stars from
a distance.
SIAL ; @kim jihae




i've gotten so good about not flinching at the sound of your name that people don't know i'd still throw myself mouth-open into the ocean for the chance to drown somewhere you might see it.
Kim Jihae
Voir le profil de l'utilisateur
byeoljali ≈ when the night comes i break into stars
UNE P'TITE PHOTO ? : (( out of nowhere )) ft. jihae. Tumblr_inline_ptax2v3vTZ1u1gaf1_540
AVATAR : bae jinyoung
POINTS : 208
MESSAGES : 90
NOUS A REJOINT LE : 18/10/2021
AGE : 22
(( out of nowhere )) ft. jihae. Empty
(#) Sujet: Re: (( out of nowhere )) ft. jihae.   (( out of nowhere )) ft. jihae. EmptyDim 17 Avr - 15:10


⊱ OUT OF NOWHERE
ft. @ban sungyeol


OUTFIT ─ c'est comme si les larmes lui brûlaient les yeux, les joues et surtout, le coeur. ainsi, au sol, jihae tente de calmer les tremblements qui secouent violemment son corps si chétif. c'est le bordel dans sa tête, mais aussi dans ses sentiments. même s'il le voulait, il ne pourrait jamais aimer sungyeol de cette façon. pour lui, il est comme un frère et il se rend soudainement compte que depuis la mort de son frère biologique, son meilleur ami avait doucement rempli le vide créé par cette perte tragique. il avait pris sa place pour combler cette tristesse intense qu'il avait éprouvé depuis la perte de son aîné. et c'est donc pour ça qu'il n'arrive pas à le voir autrement et qu'il ne peut pas lui retourner ses sentiments tendres. bien qu'il doute que ce soit réellement ce qu'il ressent. l'être humain est complexe et peut-être est-il le substitut de nohyun à ses yeux. quelque chose à quoi se raccrocher dans la tristesse tout comme lui l'avait fait lorsqu'il avait quatorze ans quand ils avaient repêché le corps dans la rivière. alors il ne pouvait pas se résoudre à le laisser partir, même si yeol le suppliait de le laisser seul. il ne pouvait tout simplement pas le laisser seul avec ses démons. un peu, aussi, parce qu'il ne veut pas lui-même rester avec ses propres démons. on lui demande de se relever, mais il ne peut pas. ses jambes l'ont lâché. ses genoux sont éclatés et sa cheville le lance, maintenant qu'il a arrêté sa course. néanmoins, il redresse le haut de son corps pour l'observer, les larmes brouillant sa vision et estompant son fond de teint, alors que le plus jeune vient s'essuyer le visage. il en est au stade où il ne s'en préoccupe pas vraiment et donc, le geste a probablement révélé l'ecchymose pas encore guérie qui entoure son oeil. voir son ami s'effondrer soudainement crée une douleur sentimentale physique et il en a le souffle coupé. il écoute la voix brisée de ce dernier, son bégaiement et il n'arrive pas à reprendre le contrôle sur ses émotions. ça le déchire d'une façon qu'il n'a jamais éprouvé auparavant. il n'arrive pas à ouvrir la bouche pour dire quoi que ce soit. son regard est baissé et les perles salées tombent à un rythme constant sur ses cuisses, imbibant son pantalon. pourquoi est-ce que tout est ainsi? les choses ne pourraient-elles pas être simples, pour une fois? jihae a l'impression qu'il n'y a que des malheurs qui leur tombent dessus. et il se sent impuissant, tellement tellement impuissant. il n'arrive pas à dire quoi que ce soit et voudrait honnêtement le serrer dans ses bras. cependant, il a peur que sungyeol le repousse. "je... j-je..." la langue vient humecter ses lèvres entre deux hoquets douloureux. "je ne sais pas quoi dire, yeol... je ressens la même chose... je suis épuisé... tellement épuisé... de vivre... et je gâche toujours tout! si j'avais pas ouvert ton journal, si j'avais pas vu les mots sur ses pages, si..." il déglutit, hésite un moment. "si j'étais pas là..." murmuré. "... yeol, je t'en supplie, ne me jette pas de ta vie, je... je ferai comme si je n'avais rien vu, s'il-te-plaît!" il avait joint ses mains en une nouvelle supplication et sa tête s'était relevée. "je te laisserai m'aimer comme tu l'as fait jusqu'ici depuis... depuis... tu sais..." il n'arrivait pas à le dire. "alors... alors laisse-moi t'aider à... à guérir!" la vérité, c'est qu'il ne sait pas s'il résisterait longtemps à cette envie de disparaître sans son meilleur ami. pourtant, il ne voulait pas lui. il ne pouvait absolument pas se permettre d'imposer ça à celui qui lui fait face. ça sonnerait comme du chantage émotionnel et jihae ne supporte pas cette idée. il ne veut aucunement rajouter un poids sur ses épaules, il en a déjà fait assez. et à vrai dire, c'est pour lui qu'il continue de se battre. qu'il continue de se lever le matin, malgré son corps meurtri. sans l'aîné, il a peur de sombrer plus rapidement dans cette mer indomptable d'émotions négatives.

Ban Sungyeol
Voir le profil de l'utilisateur
MODO ✺ i'm a slave for you
UNE P'TITE PHOTO ? : (( out of nowhere )) ft. jihae. 4e22f94e3246015fade2ee4ed6a8a2f4f7bcbd9d
AVATAR : kim seunghun (cix).
POINTS : 422
MESSAGES : 317
NOUS A REJOINT LE : 18/10/2021
AGE : 22
(( out of nowhere )) ft. jihae. Empty
(#) Sujet: Re: (( out of nowhere )) ft. jihae.   (( out of nowhere )) ft. jihae. EmptySam 18 Juin - 12:17




OUT OF NOWHERE
ootd ; music — qu'on mette un stop à tout, sungyeol. rien que pour cet instant, tu voulais que le monde arrête de tourner, que tu puisses reprendre le temps d'apprendre à respirer. si tu aurais la chance de te déconnecter de tes sentiments, tu le ferais. peu importe si tu oubliais tout, parce que tu n'y arrivais plus. cette insistance que tu avais de te blâmer et de tout mettre sur ton dos, ça t'achèvait. tu voulais hurler à t'en crever les poumons, mais il n'y avait plus un son qui sortait de tes lèvres. tout allait mal, tu n'avais plus la force de mettre un pas devant l'autre et de continuer à survivre dans un monde où tu n'arrivais pas à être heureux. tu discernais enfin la ruse de ton propre coeur. tu n'étais jamais destiné à avoir une fin heureuse, n'est-ce pas ? il était partie et tu étais destiné à vivre avec ce vide constant, tu étais destiné à souffrir alors que tu n'avais plus la force de subir une autre peine. tu n'avais plus de bouée de sauvetage pour te permettre de t'accrocher, ça en était à un point où tu ressentais presque tes poumons se remplir d'eau et ta vision s'assombrir. tout perdre en l'espace de quelques minutes, ce n'était pas quelque chose auquel tu t'attendais, pour être franc. pourtant, rien ne pouvait te tourmenter comme les  visions d'horreur qui te réveillait tout les jours, les cauchemars d'une réalité antérieure qui te donnait la misère. tu voulais lâcher prise. tout ce que tu espérais, c'était qu'un jour, tu n'allais plus te réveiller en sursaut, qu'on allait te dire que tu n'avais plus à t'inquiéter, que ça allait aller mieux. mais pourquoi personne ne pouvait le faire ? même jihae ne savait quoi dire. et ça te brisait. ❛ non. ❜ c'était tout ce que tu arrivais à souffler. il n'y avait pas d'espoir, sungyeol. non pour tout. c'était pas sa faute, c'était toi qui n'aurait jamais dû avoir laissé ton journal à la vue de tous, c'était toi qui n'aurait jamais dû tomber amoureux comme un imbécile. non, parce que c'était impossible de retourner en arrière, le mal était fait. il n'y avait pas de retour à la case départ, il n'y avait pas de machine à remonter le temps, comment est-ce que tu pouvais te regarder en face, si tu faisais comme si de rien était ? c'était pas grave. t'allais prétendre jusqu'à ce que tu y crois toi-même que ce qui venait de se passer ne t'avait pas affecté. c'est pas grave. c'est pas grave. si tu le répétais assez, ça allait être le cas, n'est-ce pas ? c'était la seule façon où tu allais pouvoir garder la tête au dessus de l'eau, autrement.... prétendre, se cacher derrière un masque, faire comme si de rien était, t'étais habitué. tu n'avais besoin de personne. t'allais t'en convaincre. ❛ c'est pas grave, ❜ que tu étais finalement parvenu à murmurer à voix haute. tu reprenais les mots qu'il t'avait soufflé un peu plus tôt, sans conviction. t'étais à bout, yeol. la conversation allait aller nul part, tu avais l'impression, si tu lui disais ce que tu pensais réellement. ❛ c'est pas ta faute. ❜ vérité. c'était toi qui t'avait mit dans cette situation. si seulement tu pouvais tout effacer, tu le ferais. tes émotions et les mots que tu avais posé dans ton journal, tout ce qui t'avait mené à ce soir. parce que tu ne voulais pas perdre ton meilleur ami, ça n'a jamais été ton but. ❛ je- je... veux pas te perdre...comme tu l'as fait jusqu'ici depuis... depuis... tu sais... tu sais. pourtant ça te frappait en plein coeur, comme si c'était d'hier. c'était impossible d'oublier. depuis ce moment, tu avais eu l'impression de mettre toute ta peine sur les épaules de ceux qui étaient proches de toi, et surtout, de jihae. partout, tu étais un fardeau. mais t'ignorais cette phrase, faisait comme si tu ne l'avais pas entendu, de peur que tu craques de nouveau sous la pression, que les larmes te reviennent de plus belle, maintenant que tu étais parvenu à arrêter. ❛ je... je veux pas, j'ai pas besoin d'aide... de guérir, ❜ ou plutôt, toi tu n'allais pas arriver à passer par dessus ta honte, à faire comme si rien ne s'était passé. ❛ j'suis désolé, ❜ tu secouais la tête, sungyeol, incapable de relever la tête et de lui faire face. ❛ je veux juste rentrer chez moi... ❜ que tu murmurais. t'étais exténué, frigorifié... et si ce n'était pas la vérité totale, c'était proche.


i feel so
small but so
are stars from
a distance.
SIAL ; @kim jihae




i've gotten so good about not flinching at the sound of your name that people don't know i'd still throw myself mouth-open into the ocean for the chance to drown somewhere you might see it.
Contenu sponsorisé
(( out of nowhere )) ft. jihae. Empty
(#) Sujet: Re: (( out of nowhere )) ft. jihae.   (( out of nowhere )) ft. jihae. Empty
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: seoul :: Itaewon :: Résidences
Sauter vers: