1234
Baby Light My Fire (ft. Sungyeol & San Ha)

i
HUNDRED MILES 2020 © L'ensemble du forum et de son contenu est la propriété de kernel, fayrell et celestial wonders et/ou des membres initiateurs. Bannière et codage réalisés par CELESTIAL WONDERS. Toute copie totale ou partielle est interdite sans accord préalable. merci de respecter notre travail ❤︎



 
⊱ hundred miles c'est un forum réel asiatique city/universitaire basé à Séoulune réponse par mois minimum — Avatars occidentaux bienvenus ! — Taille des avatars 200*320pxUne semaine pour finir sa présentation — Pas de prise de tête, rien que du love. That's all folks ٩(^ᴗ^)۶
Le Deal du moment : -17%
Grosse promo sur PC Portable Gamer – LENOVO ...
Voir le deal
999 €

 :: seoul :: Itaewon
Partagez

 Baby Light My Fire (ft. Sungyeol & San Ha)


No San Ha
Voir le profil de l'utilisateur
geulimja ≈ better a monster than an arrogant god
UNE P'TITE PHOTO ? : Baby Light My Fire (ft. Sungyeol & San Ha) 659057e86bc607a18754a805ae55d13fdde00016
AVATAR : @swgzl
POINTS : 0
MESSAGES : 35
NOUS A REJOINT LE : 25/09/2021
AGE : 23
Baby Light My Fire (ft. Sungyeol & San Ha) Empty
(#) Sujet: Baby Light My Fire (ft. Sungyeol & San Ha)   Baby Light My Fire (ft. Sungyeol & San Ha) EmptyJeu 28 Oct - 13:26


⊱ Baby Light My Fire

ft. @"Ban Seungyeol"

─ Il y a de ces rencontres qu’on ne penserait pas possible. Des rencontres improbables et plutôt amusantes comme ce Daesong (il faut que je retourne le voir d’ailleurs), des rencontres sombres et envoûtantes comme Soo Min. Et puis il y a des rencontres que l’on fait au détour d’un terrain vague. Je sais à quoi vous pensez mais personne ne m’a attaqué pour me détrousser. C’est une de ces soirées où j’ai décidé de errer sans vraiment but. Pour une fois, je n’ai pas passé une mauvaise journée. C’est peut-être parce que j’ai décidé de ne pas aller en cours aujourd’hui. Je sais que ce n’est pas bien. Que professionnellement ce n’est pas une bonne idée et que ça pourrait avoir des répercussions. Mais je m’en fiche. Je sature de voir toujours les mêmes personnes. Ces personnes qui se foutent de ma gueule tous les jours. Qui me prennent pour un dégénéré. Non je suis resté chez moi à faire des recherches sur la photographie, des nouvelles techniques, comment bien maîtriser les logiciels que je n’ai bien entendu pas achetés. Il ne faut pas déconner non plus. Puis je suis sorti, prendre l’air. A me perdre dans la ville. Sans aucun but. Je suis arrivé dans ce terrain vague. Là, allongé dans l’herbe, se trouvait un jeune. Visiblement il regardait les étoiles. N’importe qui aurait passé son chemin. Non, moi je me suis allongé près de lui, sans rien dire. Puis j’ai commencé à parler de tout, de rien. Des étoiles. J’ai remarqué qu’il semblait bien aimer mon briquet. On a fini dans un bar à boire, un peu trop. Et puis tout s’enchaîne. Des clopes. Des flammes, une voiture et deux abrutis qui la regardent brûler. Deux abrutis qui ont fini par fuir, échangeant leurs coordonnées à la lueur des flammes.

Je dois l’avouer. Ce pyromane occasionnel m’obsède un peu. Je me demande qui il est. Pas à la manière de Daesong. Daesong c’est une curiosité un peu appuyée. Sungyeol, parce que c’est comme ça qu’il s’appelle. Sungyeol ce n’est pas pareil. Je veux en savoir plus. Je veux le revoir. Je veux savoir d’où vient sa passion des étoiles. Sa fascination pour les flammes aussi. Surtout ça en vrai. Même si les étoiles c’est joli, ça me fascine bien moins que le feu qui consume tout. C’est pour ça que je lui envoie un petit texto pour le retrouver dans le bar où nous avions fait plus ample connaissance la dernière fois. Je prends un peu d’avance. Revêtant mon plus beau jean et ma belle chemise couleur saphir, j’attends le jeune homme sur place. Il finit par arriver et je l’accueille avec un grand sourire. Le détaillant au passage. Je n’avais pas remarqué qu’il était si mignon l’autre soir à la lumière des flammes. Sans rien dire je pousse vers lui un verre de whisky et un briquet. Tout sourire. “Bien le bonsoir à toi Seungyeol ! Merci d’être venu ! Je pensais que tu aurais un peu peur de moi après la dernière soirée.” C’est pas comme si je lui avais limite tendu le briquet pour son méfait l’autre soir… “Comment vas-tu ? Dis moi ! Qu’est ce qui t’as poussé à venir ici ce soir ? Qu’est ce qui t’as motivé ? Après tout, je ne suis pas recommandable. Je suis curieux…” On ne se méfie pas assez de moi, mais je peux être vraiment le petit diable sur l’épaule des gens…





ban sungyeol
Voir le profil de l'utilisateur
MODO ✺ i'm a slave for you
UNE P'TITE PHOTO ? : Baby Light My Fire (ft. Sungyeol & San Ha) 22dd9f02b5a64144e01d3e03313276b6c593412f
AVATAR : kim seunghun (cix).
POINTS : 115
MESSAGES : 161
NOUS A REJOINT LE : 18/10/2021
AGE : 22
Baby Light My Fire (ft. Sungyeol & San Ha) Empty
(#) Sujet: Re: Baby Light My Fire (ft. Sungyeol & San Ha)   Baby Light My Fire (ft. Sungyeol & San Ha) EmptyMer 3 Nov - 13:03




baby light my fire

ootd — il y avait des conséquences à tout, mais tu le réalisais toujours lorsqu’il était trop tard, sungyeol. comme ce matin-là, après la rencontre que t’avais eu avec ce san ha. toi qui avait promis de ne plus réagir de façon impulsive, te voilà qui avait tout foutu à la poubelle le soir d’avant. plus la matinée avait avancé, plus t’avais réalisé que c’était une erreur. évidemment que c’était une erreur, t’avais l’habitude de ne pas réfléchir quand tu buvais. et encore, c’était un autre regret, l’alcool, parce que tu t’étais réveillé avec la pire gueule de bois possible. t’étais resté à l’intérieur de ton petit appartement, ignorant les cours que t’avais ce jour-là et t’avais juré ne plus jamais refaire ces conneries. parce que tout te revenait. le feu, la voiture, diantre, t’étais resté plus longtemps que tu ne le devais.. le risque que tu avais pris, c’était si con, maintenant que tu y pensais. tu n’allais pas toujours avoir quelqu’un derrière toi pour te réveiller... alors, fallait vraiment que tu expliques pourquoi t’avais décidé d’accepter de le revoir quelques jours plus tard, quand il t’a envoyé un message. il y avait une raison, évidemment. novembre, ce mois maudit que tu voulais effacer de ta mémoire, peu importe ce que tu faisais, c’était tout ce que tu avais en tête. l’anxiété ne faisait qu’augmenter plus les jours avançaient, tu prenais toutes les chances que tu avais pour oublier. le cercle vicieux, tu faisais quelque chose, tu le regrettais et tu recommençais de nouveau. tout pour bien détruire ta vie, yeol. tout avait bien débuté, pourtant. la soirée, t’entends. avant que tu ne croises son chemin. t’aurais pu refuser de le suivre dans ce bar, mais tu ne t’étais pas écouté. si partagé, que t’étais, à un tel point où tu n’avais pas réfléchi encore une fois et que tu avais traîné les pieds à l’extérieur de ton appartement avant de changer d’idées. c'était pas loin de chez toi, que tu te disais. tu pouvais tourner les talons n'importe quand, puis ça t'arrangeait, t'avais pas besoin de prendre le métro. si ça aurait été le cas, tu n'aurais pas accepté. même s'il y avait des alarmes qui sonnaient en tout temps dans ta tête, t'avais poussé la porte du bar avant de l'apercevoir du coin de l'oeil. retour au masque de ta personnalité si dépressive, sungyeol. on disait de toi que t'étais un bon acteur et tu en profitais plus que jamais maintenant. sourire que tu lui retournais en t'installant à côté de lui, ton regard s'était arrêté un instant sur le briquet que tu n'avais pas touché. à la place, tu t'étais emparé du verre de tes deux mains. ❛ bonsoir, san ha ! ah, vraiment ? je prends pas peur facilement, ❜ que tu lui avais répondu en haussant les épaules. c'était faux, pourtant. simplement, quelque chose te tirait toujours dans la mauvaise direction. il n'y avait plus rien qui te faisait refuser, même si les regrets étaient nombreux, plus tard. t'évitais de parler de l'autre soir, par contre. à avancer le verre à tes lèvres en retenant une grimace du goût de l'alcool qui te brûlait la gorge. c'est une mauvaise idée, sungyeol. ❛ ça va, comme toujours ❜ ton enjoué, un autre sourire qui se dessinait sur les traits de ton visage, il n'y avait que le verre qui tournait entre tes mains qui trahissait l'angoisse du briquet qui se trouvait à porter de main. en réalité, c'était facile de simplement l'ouvrir et regarder la flamme sans rien faire, mais tu ne te laissais pas le choix, c'était un refus total. ❛ hm. je sais pas, ❜ que tu lui avais répondu après un moment. ❛ je m'ennuyais, j'imagine ❜ réponse vague, mais pas fausse. il manquait une bonne partie de la vérité, mais tu n'en parlais jamais. il n'y avait que deux personnes - et ton journal - qui savait. le reste du monde, avait le même sungyeol qu'avant... ou plutôt la récréation. ❛ mais toi, qu'est-ce qui t'a poussé à m'envoyer un message ? ❜ à lui retourner la question, ce n'est pas vraiment de la curiosité, mais simplement l'envie de détourner l'attention de toi, même si une partie de toi avait peur qu'il mentionne l'autre jour. c'était plus que probable, non ? tu repoussais l'idée avant de vider le verre. ugh, il n'y avait rien de pire que ce goût, sungyeol.



when the
flames
go up
SIAL ; @no san ha


Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [UPTOBOX] Fire Girls [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: seoul :: Itaewon
Sauter vers: