1234
Baby Light My Fire (ft. Sungyeol & San Ha)

i
HUNDRED MILES 2022 © L'ensemble du forum et de son contenu est la propriété de kernel, fayrell, nuits polaires et celestial wonders et/ou des membres initiateurs. Bannière par NUITS POLAIRES et codage réalisé par CELESTIAL WONDERS. Toute copie totale ou partielle est interdite sans accord préalable. merci de respecter notre travail ❤︎



 
⊱ hundred miles c'est un forum réel asiatique city/universitaire basé à Séoulune réponse par mois minimum — Avatars occidentaux bienvenus ! — Taille des avatars 200*320pxUne semaine pour finir sa présentation — Pas de prise de tête, rien que du love. That's all folks ٩(^ᴗ^)۶
-20%
Le deal à ne pas rater :
PNY – Disque SSD Interne – CS900 – 480Go – 2,5″
29.99 € 37.59 €
Voir le deal

 :: seoul :: Itaewon
Partagez

 Baby Light My Fire (ft. Sungyeol & San Ha)


No San Ha
Voir le profil de l'utilisateur
geulimja ≈ better a monster than an arrogant god
UNE P'TITE PHOTO ? : Baby Light My Fire (ft. Sungyeol & San Ha) 659057e86bc607a18754a805ae55d13fdde00016
AVATAR : @swgzl
POINTS : 44
MESSAGES : 99
NOUS A REJOINT LE : 25/09/2021
AGE : 24
Baby Light My Fire (ft. Sungyeol & San Ha) Empty
(#) Sujet: Baby Light My Fire (ft. Sungyeol & San Ha)   Baby Light My Fire (ft. Sungyeol & San Ha) EmptyJeu 28 Oct - 13:26


⊱ Baby Light My Fire

ft. @"Ban Seungyeol"

─ Il y a de ces rencontres qu’on ne penserait pas possible. Des rencontres improbables et plutôt amusantes comme ce Daesong (il faut que je retourne le voir d’ailleurs), des rencontres sombres et envoûtantes comme Soo Min. Et puis il y a des rencontres que l’on fait au détour d’un terrain vague. Je sais à quoi vous pensez mais personne ne m’a attaqué pour me détrousser. C’est une de ces soirées où j’ai décidé de errer sans vraiment but. Pour une fois, je n’ai pas passé une mauvaise journée. C’est peut-être parce que j’ai décidé de ne pas aller en cours aujourd’hui. Je sais que ce n’est pas bien. Que professionnellement ce n’est pas une bonne idée et que ça pourrait avoir des répercussions. Mais je m’en fiche. Je sature de voir toujours les mêmes personnes. Ces personnes qui se foutent de ma gueule tous les jours. Qui me prennent pour un dégénéré. Non je suis resté chez moi à faire des recherches sur la photographie, des nouvelles techniques, comment bien maîtriser les logiciels que je n’ai bien entendu pas achetés. Il ne faut pas déconner non plus. Puis je suis sorti, prendre l’air. A me perdre dans la ville. Sans aucun but. Je suis arrivé dans ce terrain vague. Là, allongé dans l’herbe, se trouvait un jeune. Visiblement il regardait les étoiles. N’importe qui aurait passé son chemin. Non, moi je me suis allongé près de lui, sans rien dire. Puis j’ai commencé à parler de tout, de rien. Des étoiles. J’ai remarqué qu’il semblait bien aimer mon briquet. On a fini dans un bar à boire, un peu trop. Et puis tout s’enchaîne. Des clopes. Des flammes, une voiture et deux abrutis qui la regardent brûler. Deux abrutis qui ont fini par fuir, échangeant leurs coordonnées à la lueur des flammes.

Je dois l’avouer. Ce pyromane occasionnel m’obsède un peu. Je me demande qui il est. Pas à la manière de Daesong. Daesong c’est une curiosité un peu appuyée. Sungyeol, parce que c’est comme ça qu’il s’appelle. Sungyeol ce n’est pas pareil. Je veux en savoir plus. Je veux le revoir. Je veux savoir d’où vient sa passion des étoiles. Sa fascination pour les flammes aussi. Surtout ça en vrai. Même si les étoiles c’est joli, ça me fascine bien moins que le feu qui consume tout. C’est pour ça que je lui envoie un petit texto pour le retrouver dans le bar où nous avions fait plus ample connaissance la dernière fois. Je prends un peu d’avance. Revêtant mon plus beau jean et ma belle chemise couleur saphir, j’attends le jeune homme sur place. Il finit par arriver et je l’accueille avec un grand sourire. Le détaillant au passage. Je n’avais pas remarqué qu’il était si mignon l’autre soir à la lumière des flammes. Sans rien dire je pousse vers lui un verre de whisky et un briquet. Tout sourire. “Bien le bonsoir à toi Seungyeol ! Merci d’être venu ! Je pensais que tu aurais un peu peur de moi après la dernière soirée.” C’est pas comme si je lui avais limite tendu le briquet pour son méfait l’autre soir… “Comment vas-tu ? Dis moi ! Qu’est ce qui t’as poussé à venir ici ce soir ? Qu’est ce qui t’as motivé ? Après tout, je ne suis pas recommandable. Je suis curieux…” On ne se méfie pas assez de moi, mais je peux être vraiment le petit diable sur l’épaule des gens…





Ban Sungyeol
Voir le profil de l'utilisateur
STAFF ✺ send haechan pics ♡
UNE P'TITE PHOTO ? : Baby Light My Fire (ft. Sungyeol & San Ha) 4e22f94e3246015fade2ee4ed6a8a2f4f7bcbd9d
AVATAR : kim seunghun (cix).
POINTS : 184
MESSAGES : 335
NOUS A REJOINT LE : 18/10/2021
AGE : 22
Baby Light My Fire (ft. Sungyeol & San Ha) Empty
(#) Sujet: Re: Baby Light My Fire (ft. Sungyeol & San Ha)   Baby Light My Fire (ft. Sungyeol & San Ha) EmptyMer 3 Nov - 13:03




baby light my fire

ootd — il y avait des conséquences à tout, mais tu le réalisais toujours lorsqu’il était trop tard, sungyeol. comme ce matin-là, après la rencontre que t’avais eu avec ce san ha. toi qui avait promis de ne plus réagir de façon impulsive, te voilà qui avait tout foutu à la poubelle le soir d’avant. plus la matinée avait avancé, plus t’avais réalisé que c’était une erreur. évidemment que c’était une erreur, t’avais l’habitude de ne pas réfléchir quand tu buvais. et encore, c’était un autre regret, l’alcool, parce que tu t’étais réveillé avec la pire gueule de bois possible. t’étais resté à l’intérieur de ton petit appartement, ignorant les cours que t’avais ce jour-là et t’avais juré ne plus jamais refaire ces conneries. parce que tout te revenait. le feu, la voiture, diantre, t’étais resté plus longtemps que tu ne le devais.. le risque que tu avais pris, c’était si con, maintenant que tu y pensais. tu n’allais pas toujours avoir quelqu’un derrière toi pour te réveiller... alors, fallait vraiment que tu expliques pourquoi t’avais décidé d’accepter de le revoir quelques jours plus tard, quand il t’a envoyé un message. il y avait une raison, évidemment. novembre, ce mois maudit que tu voulais effacer de ta mémoire, peu importe ce que tu faisais, c’était tout ce que tu avais en tête. l’anxiété ne faisait qu’augmenter plus les jours avançaient, tu prenais toutes les chances que tu avais pour oublier. le cercle vicieux, tu faisais quelque chose, tu le regrettais et tu recommençais de nouveau. tout pour bien détruire ta vie, yeol. tout avait bien débuté, pourtant. la soirée, t’entends. avant que tu ne croises son chemin. t’aurais pu refuser de le suivre dans ce bar, mais tu ne t’étais pas écouté. si partagé, que t’étais, à un tel point où tu n’avais pas réfléchi encore une fois et que tu avais traîné les pieds à l’extérieur de ton appartement avant de changer d’idées. c'était pas loin de chez toi, que tu te disais. tu pouvais tourner les talons n'importe quand, puis ça t'arrangeait, t'avais pas besoin de prendre le métro. si ça aurait été le cas, tu n'aurais pas accepté. même s'il y avait des alarmes qui sonnaient en tout temps dans ta tête, t'avais poussé la porte du bar avant de l'apercevoir du coin de l'oeil. retour au masque de ta personnalité si dépressive, sungyeol. on disait de toi que t'étais un bon acteur et tu en profitais plus que jamais maintenant. sourire que tu lui retournais en t'installant à côté de lui, ton regard s'était arrêté un instant sur le briquet que tu n'avais pas touché. à la place, tu t'étais emparé du verre de tes deux mains. ❛ bonsoir, san ha ! ah, vraiment ? je prends pas peur facilement, ❜ que tu lui avais répondu en haussant les épaules. c'était faux, pourtant. simplement, quelque chose te tirait toujours dans la mauvaise direction. il n'y avait plus rien qui te faisait refuser, même si les regrets étaient nombreux, plus tard. t'évitais de parler de l'autre soir, par contre. à avancer le verre à tes lèvres en retenant une grimace du goût de l'alcool qui te brûlait la gorge. c'est une mauvaise idée, sungyeol. ❛ ça va, comme toujours ❜ ton enjoué, un autre sourire qui se dessinait sur les traits de ton visage, il n'y avait que le verre qui tournait entre tes mains qui trahissait l'angoisse du briquet qui se trouvait à porter de main. en réalité, c'était facile de simplement l'ouvrir et regarder la flamme sans rien faire, mais tu ne te laissais pas le choix, c'était un refus total. ❛ hm. je sais pas, ❜ que tu lui avais répondu après un moment. ❛ je m'ennuyais, j'imagine ❜ réponse vague, mais pas fausse. il manquait une bonne partie de la vérité, mais tu n'en parlais jamais. il n'y avait que deux personnes - et ton journal - qui savait. le reste du monde, avait le même sungyeol qu'avant... ou plutôt la récréation. ❛ mais toi, qu'est-ce qui t'a poussé à m'envoyer un message ? ❜ à lui retourner la question, ce n'est pas vraiment de la curiosité, mais simplement l'envie de détourner l'attention de toi, même si une partie de toi avait peur qu'il mentionne l'autre jour. c'était plus que probable, non ? tu repoussais l'idée avant de vider le verre. ugh, il n'y avait rien de pire que ce goût, sungyeol.



when the
flames
go up
SIAL ; @no san ha


No San Ha
Voir le profil de l'utilisateur
geulimja ≈ better a monster than an arrogant god
UNE P'TITE PHOTO ? : Baby Light My Fire (ft. Sungyeol & San Ha) 659057e86bc607a18754a805ae55d13fdde00016
AVATAR : @swgzl
POINTS : 44
MESSAGES : 99
NOUS A REJOINT LE : 25/09/2021
AGE : 24
Baby Light My Fire (ft. Sungyeol & San Ha) Empty
(#) Sujet: Re: Baby Light My Fire (ft. Sungyeol & San Ha)   Baby Light My Fire (ft. Sungyeol & San Ha) EmptyLun 13 Déc - 11:44




baby light my fire

— Parfois je me demande si je ne deviens pas comme Soo Min. Si son influence sur moi va au point que je me transforme. Que je deviens quelqu’un d’autre. Et qu’à mon tour je veux étendre mon influence sur quelqu’un d’autre. Sinon pourquoi j'aurais rappelé Sungyeol ? J’aurai pu le laisser tranquille, mais non il faut que je vienne l’embêter. Il faut dire qu’il a allumé quelque chose chez moi. Littéralement. Je pense que dans d’autres conditions je ne serai jamais resté comme ça à regarder cette voiture flamber devant mes yeux. Surtout que j’ai participé à sa mise à feu. Avec Sungyeol. Destruction de bien d’autrui. Mais pour le moment je m’en fichais. Peut-être que je ne comprends pas les choses comme mon compagnon. Mais j’ai trouvé ce spectacle très beau. Très hypnotisant. Et pour un petit moment je me suis demandé ce que ça ferait si le feu s’étendait. A une voiture, à deux, à trois. Mais nous ne sommes pas restés là pour voir le résultat. Nous avons fui avant de nous faire prendre ou avant de nous blesser. Et pourtant nous sommes restés de longues minutes devant cette voiture. Et encore parfois, je me repasse ces images dans ma tête, en triturant mon briquet en me demandant ce que pourrait être l’étape suivante. L’étape suivante. Je deviens fou je crois. Pourquoi une suite à cette folie ? Non, je ne dois pas tomber dans cette spirale. Mais comme je le disais, Sungyeol a allumé quelque chose chez moi que je ne connaissais pas. Moi qui suit normalement si timide. Si peureux. Qu’est ce qui m’arrive. Il suffit que je me rappelle ma première soirée avec Soo Min pour me rappeler que j’ai changé et que je ne suis plus ce petit garçon. Il faut que je le revois. C’est décidé, il faut que je le revois. Et rapidement sinon je vais péter un câble. Mais je pense que je lui ai fait peur. Et j’en suis convaincu. C’est pour ça que je suis très surpris de voir qu’il accepte de me retrouver dans quelques jours dans un bar.

J'ai choisi le bleu comme thème pour ma tenue. Je veux paraître beau et sombre à la fois. Un saphir qui brille dans la nuit. Jusqu’au dernier moment, j’ai cru qu’il n’allait pas venir. C’est pour ça que je souris quand il arrive. Au moment où il s’assoit à côté de moi, je dépose un verre pour lui et juste à côté, le briquet de l’autre nuit. Comme une tentation ? Oui. Comme un souvenir. Il ne peut pas me mentir. Je vois que son regard se pose sur le petit objet en métal. “Oui je te l’avoue, jusqu’au dernier moment j’ai cru que tu n’allais pas venir, mais je suis heureux de te voir là, ça promet une bonne soirée !” Je suis désolé mon petit Sungyeol mais tu ne peux rien me cacher. Le verre pris à deux mains. Les tremblements. Les coups d'œil au briquet. C’est mignon de te voir résister comme ça… Je bois doucement et je souris à nouveau. “Tu t’ennuyais ? Et du coup tu t’es dit que tu allais venir directement dans la gueule du loup ? Après ce qui s’est passé l’autre nuit ?” je demande, me passant le bout de la langue sur les lèvres pour en récupérer une goutte de whisky qui traînait là. Je récupère mon briquet et je me mets à le tourner entre mes doigts. “Moi ? Oh je dois avouer que tu m’intrigues. On a pas eu le temps de trop discuter la dernière fois. Je veux te connaître un peu plus. Qui est Sungyeol ? Qu’est ce qui le motive ?” je dis en posant le briquet sur le comptoir, la flamme dansante entre nous deux. Un petit sourire arrive sur mon visage. Décidément Soo Min a été une très bonne prof en manipulation. Même si c’est vrai. Je veux apprendre à connaître ce garçon. “Dis moi donc ce que tu aimes et peut-être que cette soirée pourrait-être encore plus intéressante !”




when the
flames
go up
SIAL ; @no san ha


Ban Sungyeol
Voir le profil de l'utilisateur
STAFF ✺ send haechan pics ♡
UNE P'TITE PHOTO ? : Baby Light My Fire (ft. Sungyeol & San Ha) 4e22f94e3246015fade2ee4ed6a8a2f4f7bcbd9d
AVATAR : kim seunghun (cix).
POINTS : 184
MESSAGES : 335
NOUS A REJOINT LE : 18/10/2021
AGE : 22
Baby Light My Fire (ft. Sungyeol & San Ha) Empty
(#) Sujet: Re: Baby Light My Fire (ft. Sungyeol & San Ha)   Baby Light My Fire (ft. Sungyeol & San Ha) EmptyDim 20 Fév - 9:20




baby light my fire

ootd — le feu avait toujours eu une place unique à tes yeux, sungyeol. depuis ton plus jeune âge, tu ne peux que te souvenir d'avoir une fascination pour ce danger, toi qui était pourtant assez calme et collecté… le feu, ça te faisait toujours agir comme une toute autre personne. pas comme lukas, pas comme ton frère, non. fallait croire que c'était de famille, d'avoir quelque chose lié au danger. cette fascination, elle avait grandi aux fils des ans. autrefois sans danger, désormais poussé à la limite. du moins, poussé à la limite quelques années plus tôt, quand tu avais accidentellement foutu un bâtiment en feu. à quelques minutes d'être chopé, si seulement ton frère ne s'était pas empêché de te tirer loin des problèmes. qui sait ce qui serait arrivé, si on aurait retrouvé ta personne sur les lieux. ta carrière d'idole aurait pris fin plus tôt que prévu, oui. avant d'entrer dans le bar, tu t'étais arrêté un instant pour y penser. aller le voir ou tourner les talons ? reprendre un masque ou broyer du noir à l'intérieur de ton appartement ? deux choix complètement différents, mais voilà que tu poussais la porte et que tu rejoignais celui que tu avais rencontré un peu plus tôt cette semaine. tu réalisais, sungyeol, que le temps avançait, que les jours se rapprochaient de cette soirée fatadique, surtout. que tu prenais des décisions impulsives dans le seul but d'oublier, d'essayer, ce qui est arrivé. pourtant, peu importe ce que tu faisais, rien ne marchait. il était toujours, toujours, là. ça tournoyait dans ta tête comme si c'était arrivé la veille, tout les jours. quand tu te demandais si c'était possible d'avoir changer quelque chose, mais non. rien n'était possible, tout comme retourner le temps n'était pas possible. et toi, tu te retrouvais dans le présent, alors que nohyun lui, se retrouvait six pieds sous terre. tu commençais à perdre le sens du temps, à nouveau, sungyeol. où étais-tu ? dans le bar ou dans tes pensées ? ❛ je vois. eh bien, je suis là ! ❜ retour sur terre, tu tournais la tête vers ton interlocuteur pour lui offrir un autre sourire avant d'hocher la tête, acquiesçant à ses propos. oui, tu t'ennuyais.. toujours. l'excuse que tu disais. à ne jamais révéler tes secrets. ❛ mh, j'imagine ? ❜ dans la gueule du loup, qu'il disait. il avait l'air d'une innocence insensée, pourtant. mais t'étais bien naif, yeol. tu ne croyais pas qu'il allait essayer de retenter ça, si ? même le briquet ne te faisait pas sonner l'alarme. pauvre toi, tu étais complètement aveuglé par ses intentions. oh, mais celui qui se trouvait devant toi ne savait pas que tu cachais une grande partie de toi derrière ce masque impénétrable, le bon jeu d'acteur que tu avais, de cacher quelque chose d'aussi important. peut-être que l'anxiété que tu avais n'était pas bien couvert, ni les gestes physiques qui venaient avec, mais en ce qui concernait tes émotions, on ne pouvait pas y voir ne serait qu'une infime partie de tristesse. non, tu avais réussi long ago à cacher cette partie de toi. la pratique était parfaite. c'était triste. tu lui demandais ce qui l'avait poussé à te contacter de nouveau - c'était probablement une mauvaise idée de lui avoir donné ton numéro, yeol - et il te disait que tu l'intriguais. toi ? être intriguant ? tu ne trouvais pas. le pauvre pensait que tu étais motivé à quelque chose. la vérité, c'était que tu n'avais aucune motivation. rien ne t'aidait à avancer dans la vie, tu n'avais plus rien qui te faisait même accrocher à la vie. tu n'étais qu'un pantin qui marchait, vide de sens. vide de tout.  ❛ qui je suis, m-moi ? ❜ tu avais trébuché sur tes mots, mais tu t'étais repris en haussant des épaules. ❛ bien.. je sais pas trop, ❜ que tu soufflais finalement. qui étais-tu, sungyeol ? qu'un gamin brisé qui traînait les pieds depuis presque un an, voilà qui tu étais. mais, ce n'était pas quelque chose que tu allais dire à san ha, loin de là.  ❛ je suis juste... sungyeol. j'étudie en biologie marine, je travaille à l'aquarium.. on voit le thème, ❜ le thème qui ramenait toujours à la mer, à l'eau. la passion qui clash étonnement avec ta fascination pour le feu. étrange, sungyeol, comment tu peux autant aimer l'eau et le feu, alors qu'ils sont en opposition total de l'autre.  ❛ et toi, alors ? tu es qui ? ❜ retourner la question, parce que tu n'étais pas très à l'aise de parler de toi.



when the
flames
go up
SIAL ; @no san ha




i've gotten so good about not flinching at the sound of your name that people don't know i'd still throw myself mouth-open into the ocean for the chance to drown somewhere you might see it.
No San Ha
Voir le profil de l'utilisateur
geulimja ≈ better a monster than an arrogant god
UNE P'TITE PHOTO ? : Baby Light My Fire (ft. Sungyeol & San Ha) 659057e86bc607a18754a805ae55d13fdde00016
AVATAR : @swgzl
POINTS : 44
MESSAGES : 99
NOUS A REJOINT LE : 25/09/2021
AGE : 24
Baby Light My Fire (ft. Sungyeol & San Ha) Empty
(#) Sujet: Re: Baby Light My Fire (ft. Sungyeol & San Ha)   Baby Light My Fire (ft. Sungyeol & San Ha) EmptyMar 29 Mar - 20:50




baby light my fire

— Je suis comme une vipère, un serpent qui siffle doucement aux oreilles de mes victimes. Pendant longtemps, c’était moi la victime. Et même si je suis encore très influençable je suis bien plus fort maintenant. Sauf quand je me trouve devant une certaine jeune femme. Elle, elle me possède corps et âme. Mais Seungyeol Pauvre petit Seungyeol… Pourquoi a t-il fallu que tu croises mon chemin ? Pourquoi a t-il fallu que je te croise dans ce terrain vague et que je découvre cette passion lugubre que tu as pour le feu ? Pour les flammes. Et maintenant quoi ? Après avoir mis le feu à une voiture, pourquoi je tourne encore autour de lui ? Autrement qu’il est plutôt mignon et qu’il est de mon goût. Alors si je peux prendre mon pied avec lui pourquoi pas. Mais je veux surtout voir jusqu’à où je peux aller avec lui. Comme Soo Min le fait pour moi, je veux savoir jusqu' où je peux l’emmener dans les tréfonds. Et je vais faire ça encore une fois ce soir. Habillé classe, briquet en poche je me met à l’attendre, doutant qu’il vienne et pourtant je suis satisfait de le voir enfin arriver. Je souris. Notre belle nuit peut enfin commencer.

Je ne le laisse pas respirer. Je l’attaque directement en allant droit au but et en nous rappelant la soirée de l’autre fois. Soit il est un bon acteur, soit il est déjà entre mes griffes acérées. Je souris. Il ne répond pas beaucoup. Quelque part c’est frustrant parce que je veux savoir ce qu’il pense, qu’est ce qui le hante en ce moment, mais je vais me contenter de ça pour le moment. Il me reste encore plein de temps pour craquer son armure. Chaque chose en son temps.

Longtemps on m'a pris comme quelqu’un de désespérément naïf et timide. Les choses changent il faut croire. Je suis la tentation ce soir et je veux voir jusqu' où je vais devoir aller pour qu’il y succombe. Je souris à nouveau, buvant une longue gorgée, jouant avec mon briquet sous ses yeux. Allumant et éteignant la flamme en rigolant avant de le poser là. Sur le bar. Entre nous deux. Largement à sa portée. Je veux qu’il s’en saisisse mais je me doute qu’il faudra encore un peu de temps pour ça. Comme je le dis, j’ai le temps. Alors je lui pose quelques questions sur lui.

Visiblement ça le surprend. Ça le surprend que je puisse m’intéresser à lui. Et pourtant, au-delà de vouloir craquer son armure. Il m’intéresse vraiment. En apprendre sur lui, le côtoyer jusqu’au moment où nos chemins se séparent. “Oui toi Seungyeol-ah. A moins qu’il n’y ai quelqu’un entre toi et moi à ce moment.” je dis, un sourire en coin sur le visage. Écoutant avec attention, je bois ses mots en buvant. “Ce sont des sujets intéressants, qui auraient pu être mes sujets d’études si l’art ne m’avait pas appelé.” je fini mon verre. “Ce qui m’intrigue c’est que ton sujet d’étude semble bien éloigné d’une autre de tes passions.” je dis avec un petit rire. Sentant la chaleur de l’alcool m’envahir doucement. Libérant bien plus facilement mon poison. Mais je ne m’attendais pas à ce qu’il réplique. Qui je suis moi ? Je grimace. Parler de moi pourrait me rendre bien trop sensible et faire tout foirer. J’essaie de reprendre ma composition en portant mon masque. “Qui je suis ? Et bien c’est une vaste question ? Je suis juste un gamin lambda, un peu naïf qui n’as pas connu le monde extérieur avant mon adolescence. J’ai appris à me construire seul et j’ai développé une aversion pour la société et j’essaie que mon art le reflète. C’est tout ce qu’il y a à savoir sur moi.”

Je souris et pousse mon verre loin de moi et le briquet vers lui alors que je me rapproche de lui en souriant. Ma cuisse gauche contre la sienne, mes yeux dans les siens. “Dis moi Seungyeol, pourquoi est-tu vraiment là ?”





when the
flames
go up
SIAL ; @"Ban Seungyeol"


Ban Sungyeol
Voir le profil de l'utilisateur
STAFF ✺ send haechan pics ♡
UNE P'TITE PHOTO ? : Baby Light My Fire (ft. Sungyeol & San Ha) 4e22f94e3246015fade2ee4ed6a8a2f4f7bcbd9d
AVATAR : kim seunghun (cix).
POINTS : 184
MESSAGES : 335
NOUS A REJOINT LE : 18/10/2021
AGE : 22
Baby Light My Fire (ft. Sungyeol & San Ha) Empty
(#) Sujet: Re: Baby Light My Fire (ft. Sungyeol & San Ha)   Baby Light My Fire (ft. Sungyeol & San Ha) EmptySam 18 Juin - 12:16




baby light my fire

ootd — auparavant, sungyeol, tu étais du genre à parler à longueur de journée. il y avait de la vie en toi, tu parvenais à trouver une réponse à tout ou à parler pour ne rien dire. mais désormais, placer un mot devant l'autre semblait te prendre tout ton énergie. ta personnalité avait fait un virage complet, ce jour-là. et maintenant, si tu parvenais à masquer la tristesse et la fatigue qui te tourmentait en tout temps, tu n'arrivais plus à suivre l'enthousiasme que tu avais autrefois. tu étais beaucoup plus effacé que tu l'étais avant et la parole ne te venait pas facilement. c'était plus difficile de prétendre lorsque tu fréquentais des gens que tu connaissais, à devoir fausser une conversation et remplir le silence que tu préférais désormais, mais avec quelqu'un comme sanha, qui ne te connaissait pas depuis longtemps, tu ne te forçais pas à parler plus que tu le devais. et si ta personnalité avait complètement changé depuis un an, quelque chose qui était resté, c'était ta naïveté, ton innocence. pour une certaine raison, sungyeol, c'était ainsi que tu étais, un gamin qui avait beaucoup trop de confiance à donner et qui n'arrivait jamais à voir les intentions - bonnes ou mauvaises - de ceux qui l'entourait. ça t'avait troublé, sa mention de votre première rencontre ainsi que ses questions. sur le coup, la surprise s'était montré dans le ton de ta voix, ton bégaiement, avant que tu ne te sois rattrapé. du moins, du mieux que tu le pouvais. même s'il pouvait sembler se moquer de toi, tu ne le réalisais pas, tes yeux se tournant entre vous deux. personne, en effet, ce n'était que vous deux et tu baissais le regard avant d'hausser nonchalamment des épaules, faisant comme si de rien était, avant d'essayer de répondre. c'était difficile, lorsque tu ne savais plus qui tu étais. et puis, tu étais loin d'être intéressant. tu suivais la même routine et lorsque ce n'était pas le cas, tu te retrouvais chez toi, entouré de tes plantes, refusant de mettre le pied dehors. alors, tu répondais brièvement avant de lui retourner la question. mais avant, il insinuait ta passion et toi, tu secouais la tête. ❛ c'est pas une passion. ❜ un murmure, quasiment inaudible, un mensonge, probablement. ou pas. parce que tu ne le voyais pas comme une passion, mais comme un intérêt qui n'apportait que des problèmes, une malédiction en quelque sorte. quelque chose auquel tu ne voulais pas penser, alors malgré ta répugnance au goût de l'alcool, tu signalais au bartender un autre verre. la même qu'avant, qui te brûlait peut-être la gorge, cependant ça embuant toujours ta tête et tes pensées. ça ne t'en prenait jamais beaucoup, à toi. ❛ hm. une vaste question... je comprends pas. pourquoi avoir une aversion à la société si tu n'as pas eu l'occasion de le vivre avant ton adolescence ? j'aurais pensé qu'on aurait apprécié de voir le monde... d'être fasciné par toutes les nouveautés et ce qu'est la société... je crois. ❜ te voilà curieux, yeol. à te demander comment est-ce qu'il avait pu ne pas avoir accès au monde extérieur avant son adolescence ? et sa vue sur la société, il voulait dire quoi par ça ? si c'était qu'il avait une aversion, pourquoi est-ce qu'il n'était pas solitaire ? trop de questions qui allait probablement rester sans réponse, malheureusement. mais tu hochais la tête en soupirant, avant que ton regard ne se pose naturellement sur le briquet qu'il avait poussé vers toi. encore les mains qui entourait ton verre, toi qui le rapprochait de tes lèvres pour laisser le liquide te brûler l'oesophage, rien que dans la tentative d'esquiver tes pensées. ou de ne plus être assez lucide pour suivre ta logique. et soudainement, il se rapprochait de toi et t'avait l'impression que ton coeur s'affolait, angoisse qui faisait son apparition. pourquoi t'étais vraiment là, yeol ? t'ouvrait la bouche pour répondre, mais aucun son n'en sortait. était-ce que tu ne voulais pas l'avouer ou que tu le ne savais pas ? ton regard dérivait, encore une fois, au briquet placé à quelques centimètres de toi... ❛ j-je... je sais pas.. peut-être que, que j'ai bien aimé notre première rencontre.. ❜ et tu l'avais dit. tu pouvais encore ressentir la chaleur des flammes, yeol. tu ne te souvenais plus comment tu t'étais laissé à l'idée, mais c'était impossible d'oublier. on te disait que t'étais le seul capable de réprimer tes impulsions, qu'il n'y avait rien qu'on pouvait faire pour t'aider... ❛ peut-être que c'est pour ça que.. que je suis là.. ❜ et si tu avais pu rester loin des problèmes pendant un long moment, ce n'était plus le cas à présent. toi et ta main qui rencontrait le froid du métal du briquet, sans même t'en rendre compte sur le coupé... enfin, depuis la première rencontre avec san ha, tu ne restais plus loin des problèmes.



when the
flames
go up
SIAL ; @no san ha




i've gotten so good about not flinching at the sound of your name that people don't know i'd still throw myself mouth-open into the ocean for the chance to drown somewhere you might see it.
No San Ha
Voir le profil de l'utilisateur
geulimja ≈ better a monster than an arrogant god
UNE P'TITE PHOTO ? : Baby Light My Fire (ft. Sungyeol & San Ha) 659057e86bc607a18754a805ae55d13fdde00016
AVATAR : @swgzl
POINTS : 44
MESSAGES : 99
NOUS A REJOINT LE : 25/09/2021
AGE : 24
Baby Light My Fire (ft. Sungyeol & San Ha) Empty
(#) Sujet: Re: Baby Light My Fire (ft. Sungyeol & San Ha)   Baby Light My Fire (ft. Sungyeol & San Ha) EmptyMer 22 Juin - 11:45




baby light my fire

— Je ne me suis jamais rendu compte à quel point je peux avoir de l’influence sur les gens. Peut-être parce que c’est quelque chose que je n’ai jamais eu auparavant. On m’a toujours privé de cette aura que je peux avoir par moment. Avec des gens plus naïfs que moi peut-être. Ou peut-être que comme moi ils ont besoin de se perdre dans les filets de quelqu’un pour se sentir mieux et oublier. Je sais à quel point c’est facile de s’abandonner dans les bras de quelqu’un comme ça, surtout quand cette personne a découvert votre point faible. Soo Min n’a pas eu beaucoup de mal à trouver ma tendance naturelle à me soumettre aux ordres de personnes influentes. Tout comme je n’ai pas eu trop de mal à trouver la passion un peu sombre de Sungyeol pour les flammes. Il suffisait de voir à quel point il semblait fasciné, terrifié et perdu devant cette voiture en flammes. Et moi en tant qu’observateur, je me suis délecté de la scène. Je me suis dis que je pouvais pousser un peu plus les choses. Pas sur le moment. Sur le moment, il a fallu courir pour échapper à d’éventuelles poursuites. Et même si je n’ai pas cette même fascination, je me souviens comment mon coeur battait devant cette transgression et le risque de se faire prendre. Je ne suis pas un saint malgré ce qu’on pourrait croire. J’ai fait des choses dont je pourrais avoir honte. Mais pour l’instant ce n’est pas le cas, je continue à avancer tout en essayant de cracher le plus possible sur la société qui fabrique des personnes telles que moi à la pelle. Dociles, maléables, incapables de se rebeller ou alors dans le cadre qu’on lui donne. Et même si je réussis un peu à sortir de ce cadre maintenant, je sais que j’ai encore pas mal de chemin à parcourir. Mais pour l’instant je suis concentré sur Sungyeol, ce petit oiseau perdu. Je ne sais pas vraiment pourquoi il est là mais il est quand même venu. Et je pense que je ne vais pas lui laisser une seule seconde de répit. Je lui pose des questions sur qui il est, sur sa passion. Tout en faisant pendre devant ses yeux la menace des flammes une nouvelle fois.

“Pas une passion ? Peut-être… une fascination non ? Tu aurais vu tes yeux l’autre soir Sungyeol…” je dis avec un petit sourire avant de continuer à l’écouter. Il marque un point. Peut-être qu’un gosse normal, une fois lâché dans le monde, aurait tout fait pour profiter de ce monde. De tout ce dont il a été privé. Mais je ne suis pas comme ça. Je n’ai pas été fait comme les autres après tout. Je le laisse commander un autre verre et je fais comme lui. Peut-être que boire juste un peu plus rendra les choses plus faciles. Peut-être qu’on sera tous les deux plus à l’aise. Même si l’alcool ici est bon marché et loin d’être bon. “Hm je suis quelqu’un de spécial on va dire… Toute mon enfance on m’a conditionné à dire oui. Maintenant que je suis libéré de l’influence des mes parents, je me rends compte que la société est à leur image. Que tout est fait pour contrôler. Que je ne serais jamais libre. Du moins pas comme je le souhaite.  Du coup je m’exprime contre tout ça. Même si bon… ça reste encore bien bloqué dans ma tête…”

Oh que oui c’est bloqué. J’ai beau jouer les rebelles de temps en temps. J’ai beau me dire que j’ai une certaine influence sur Sungyeol. Mais la réalité reste que mon conditionnement reste bien présent tout de même. Si quelqu’un me crie un peu dessus, si quelqu’un se montre juste un peu trop autoritaire avec moi, je vais plier les genoux et faire ce qu’on me demande. “Je sais que je peux paraître contradictoire, mais c’est comme je suis. Et… j’essaie de trouver des gens qui sont comme moi. Qui peuvent m’accompagner, même si de ce côté là je ne me fais pas vraiment d’illusion. Il y a peu de gens en ville qui sont aussi fous que moi.” je dis avant de quasiment finir mon deuxième verre.

A ce stade là, je sens la chaleur de l’alcool qui prend un peu possession de moi. Mais c’est loin de me faire perdre le contrôle. Ça me rend juste plus sûr de moi. Je continue à envoyer des signes et j’aime voir qu’il y semble réceptif. Je vois qu’il ne peut pas s’empêcher de regarder le briquet. Et sa réponse me plaît, tout autant qu’elle m’intrigue. “Ah oui ? Vraiment ?” je dis d’une voix un peu plus basse. “Je suis si intéressant que ça ? Ou alors c’est à cause de ça ?” je dis alors qu’il se met à toucher le briquet. Souriant je prend sa main et je la referme sur l’objet. Sans rien dire je lui fais ouvrir et créer une petite flamme qui danse au creux de nos deux mains jointes. “C’est pour ça que tu as voulu me revoir ? Parce qu'avec moi tu n’as pas besoin de te cacher ?” je dis en lâchant sa main, la laissant seule sur le briquet allumé. Puis je glisse quelques billets pour payer nos consommations et je me lève avant d’attraper son autre main pour le tirer avec moi. “Allez viens on va se balader un peu. Garde bien ça allumé, il fait sombre dehors…” je dis avec un petit sourire en coin.






when the
flames
go up


Contenu sponsorisé
Baby Light My Fire (ft. Sungyeol & San Ha) Empty
(#) Sujet: Re: Baby Light My Fire (ft. Sungyeol & San Ha)   Baby Light My Fire (ft. Sungyeol & San Ha) Empty
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: seoul :: Itaewon
Sauter vers: