1234
(sohen) quand vient la nuit.

i
HUNDRED MILES 2022 © L'ensemble du forum et de son contenu est la propriété de kernel, fayrell, nuits polaires et celestial wonders et/ou des membres initiateurs. Bannière par NUITS POLAIRES et codage réalisé par CELESTIAL WONDERS. Toute copie totale ou partielle est interdite sans accord préalable. merci de respecter notre travail ❤︎



 
⊱ hundred miles c'est un forum réel asiatique city/universitaire basé à Séoulune réponse par mois minimum — Avatars occidentaux bienvenus ! — Taille des avatars 200*320pxUne semaine pour finir sa présentation — Pas de prise de tête, rien que du love. That's all folks ٩(^ᴗ^)۶
Le deal à ne pas rater :
Le Tome 41 de Berserk sort dans une semaine : faut-il craindre une ...
Voir le deal

 :: seoul :: Gangnam
Partagez

 (sohen) quand vient la nuit.


Woo Luca
Voir le profil de l'utilisateur
heulim ≈ we have art in order not to die from the truth
UNE P'TITE PHOTO ? : (sohen) quand vient la nuit. 6cd69619f3c8ff8f3d6c0bed16e1fea2949a8f0b
AVATAR : kim captain hongjoong.
POINTS : 163
MESSAGES : 172
NOUS A REJOINT LE : 27/06/2021
AGE : 23
(sohen) quand vient la nuit. Empty
(#) Sujet: (sohen) quand vient la nuit.   (sohen) quand vient la nuit. EmptyMar 19 Oct - 18:25
outfit >> Et les journées s’étirent. L’automne est à la porte quand le vent devient de plus en plus frais. Les mains abîmées, Luca souffle dessus afin de les réchauffer, ne pouvait définitivement par les enfouir au fond de ses poches. Il est là, le gamin invisible, à tenter de se faire un peu d’argent parmi toutes ces personnes si bien habillées. Lui, on ne lui a rien dit. On ne lui a même pas prêté un tablier, une tenue adéquate. Alors il zigzague, entre ces gens fortunés, son plateau se vide si vite qu’il a peine le temps de le recharger. On lui demande d’aller plus vite, de se hâter, s’il veut sa récompense. En est-ce vraiment une ? Mais Luca n’a pas le choix. Il serre les dents, pince à peine les lèvres et bombe le torse pour ne pas se laisser abattre.

Depuis l’événement qui s’est déroulé avec Sohen, ce baiser volé, Luca n’a plus fermé l’œil. Les nuits sont encore plus courtes, peuplées de souvenirs d’une vie d’antan qui lui remue l’estomac. Les entrailles. Les haut-le-cœur sont fréquents et ses peurs s’éveillent même le jour. Il a opté pour maquiller un peu ses cernes aujourd’hui, n’a pas envie d’avoir de regards trop insistants de la part de tous ces inconnus. Mais, au fond, il est plutôt soulagé que personne ne remarque sa présence. Ils se servent, ricanent, pourraient l’écraser. Leur fortune dégouline entre leurs doigts manucurés. C’est une autre version de la Corée que l’américain rencontre en ce soir pour de vrai. Il ne sait même pas quel événement ils sont en train de fêter. Ne sont-ils pas seulement là pour s’exposer ? Grossiers personnages. Il voudrait tout envoyer valser, Luca.

Il ne sent qu’à peine ses doigts qui se resserrent le long de son corps, ceux qui ne maintiennent pas le plateau de service en équilibre précaire. Ses pas se poursuivent. Il n’est pas danseur, plutôt chanteur, pourtant, il se meut avec aisance, connait ce travail qu’il a déjà fait dans d’autres soirées. Il espère que le jeu en vaudra la chandelle parce qu’il se sent à la fois en colère, épuisé, déboussolé et terrorisé. Tout ça à la fois. Drôle de mélange, un peu comme ces cocktails qu’il doit transporter. Continuez de rire, bande d’idiots. Et, d’instinct, ses prunelles se sont tournées vers la porte de sortie – ça le rassure, l’apaise. Un peu. Il se mord la lèvre, poursuit son circuit jusqu’à ce qu’une main s’agrippe à son avant-bras. Un frisson peu agréable s’empare de lui tandis que son regard remonte sur l’autre bras jusqu’au visage de l’importun. « So-Sohen ? » Et il balbutie, Luca. Peut-être parce qu’il se rappelle ses lèvres sur les siennes. Peut-être parce qu’il ne se rappelait pas la richesse de son interlocuteur. Peut-être parce qu’il a mal de ces yeux qui sont venus chercher les siens. Lâche-moi. Ne t’en vas pas.

( @Hwang So Hen )



I'm fine if I can feel you if I'm out of sight I want you to be, make me sure that I get rid of my anxiety the light in this darkness.
m i s t
Hwang So Hen
Voir le profil de l'utilisateur
heulim ≈ we have art in order not to die from the truth
UNE P'TITE PHOTO ? : (sohen) quand vient la nuit. 7f6fb0a0e896906a6fa885fdaedf3012297e4945
AVATAR : yunho (ateez)
POINTS : 127
MESSAGES : 120
NOUS A REJOINT LE : 28/06/2021
(sohen) quand vient la nuit. Empty
(#) Sujet: Re: (sohen) quand vient la nuit.   (sohen) quand vient la nuit. EmptyJeu 28 Oct - 21:41
ootd - Et la pluie de marteler le sol avec avidité quand une voiture l’attendait en bas de son appartement pour l’emmener à cette soirée dans laquelle il n’avait pas d’intérêt. Il l’observait à travers l’une des fenêtres du séjour et poussa un soupir. Il était le fils héritier, sa présence était une obligation mais, à son âge, il préférait passer la soirée autre part qu’entourés de personnes toutes plus affligeantes les unes que les autres. Sa fiancée était à l’étranger, il y voyait là une raison supplémentaire pour ne pas s’y rendre. Il avait mieux à faire que de s’ennuyer plusieurs heures sur des sujets qui ne le suscitaient guère et le mauvais temps le rendait maussade. La pluie n’aidait pas, elle renforçait la douleur électrisante dans son bras et les anti-douleurs prendraient leur temps pour faire effet. En regardant une dernière fois sa silhouette dans le miroir, il poussa un autre soupir et partit saisir ses clefs à l’entrée pour s’engouffrer dans l’incertitude. Choyé comme un prince qu’il était loin d’incarner.
Il y avait des photographes, des journalistes, toute la presse et un beau tapis rouge. Le ciel ne laissait transparaître que de fines gouttes alors il repoussa gentiment le parapluie qui l’attendait patiemment quand la portière de la voiture s’ouvrit. Il réajusta sa veste et le masque s’installa sur son visage. Sourire, faciès enjolivé, couleurs ternes plus éclairés. La soirée avait déjà commencé et il fendit la foule en saisissant au passage un verre de champagne. Il chercha du regard son père et ne le trouva pas, toutefois, ses yeux happèrent ceux de son petit-frère. Il se dirigea vers lui et le taquina mais il n’était pas de bonne humeur lui non-plus, il dut le laisser filer. Il passa une main dans ses cheveux, attrapa une deuxième coupe car il n’y avait que l’alcool pour filtrer les mauvais goûts de la soirée. On le crocheta, on le dégourdit, on s’extasia à ses airs d’indifférences et on se bouscula devant la maladresse des premières fois.

« Luca ? »

Luca était parmi les serveurs, traits fatigués des jours débordés et lui vint l’idée de tout foutre en l’air. Il lui fit poser le plateau qu’il tenait et l’entraîna vers les cuisines. Tant pis s’il se donnait en spectacle. Il trouva la personne qu’il cherchait, lui ordonna de lui remettre le salaire versé pour Luca pour cette fête ingrate. Argent en main, il le mit dans une poche à l’intérieur de sa veste et ne le déposa dans les mains du musicien qu’une fois sorti par la porte de secours alors qu’il attendait qu’un taxi ne se présente. Ne m’en veux pas de mes étourderies tenaces, s’il-te-plaît.

@woo luca


(sohen) quand vient la nuit. 22edc6f419221e5860263e255840bc832e310b7d
"There's only one thing I can do for you
Can I come over?
Can I do that?
Can I be by your side?
"
Woo Luca
Voir le profil de l'utilisateur
heulim ≈ we have art in order not to die from the truth
UNE P'TITE PHOTO ? : (sohen) quand vient la nuit. 6cd69619f3c8ff8f3d6c0bed16e1fea2949a8f0b
AVATAR : kim captain hongjoong.
POINTS : 163
MESSAGES : 172
NOUS A REJOINT LE : 27/06/2021
AGE : 23
(sohen) quand vient la nuit. Empty
(#) Sujet: Re: (sohen) quand vient la nuit.   (sohen) quand vient la nuit. EmptySam 30 Oct - 22:28
outfit >> Tandis que les convives se repaissent et parlent encore plus, que le mal de tête s’insinue, serpent sinueux jusque dans le crâne, Luca demeure là. Pauvre serveur qui doit bien travailler afin d’obtenir son dû, afin d’avoir de quoi payer les factures à la fin du mois. Elles s’entassent, s’empilent au pied du lit. Les frissons parcourent la carne du jeune homme qui est effrayé, même les yeux ouverts. Les fantômes du passé sont présents dans tous les coins de la pièce. Jusqu’à ce que cette main l’entraîne, plus loin. L’emporte à l’extérieur en moins de temps qu’il n’en faut pour le dire. Pourquoi ? Pourquoi avoir fait ça ? Alors Luca l’observe, s’est dégagé de cette délicate emprise. Et les maux fusent. « Sohen, tu… tu ne peux pas faire ça ! Tu ne peux pas me faire tout quitter pour faire je ne sais quoi ?! » Son cœur bat à fond sous sa poitrine tandis qu'il lui jette les billets au visage. Nous ne sommes pas du même monde. Nous ne le serons jamais. Luca mord sa lèvre inférieure, enfonce ses mains dans ses poches. Ou peut-être pas vraiment.

« J’ai besoin de ce travail, j’ai besoin de gagner cet argent ! » Et Luca se doute bien que Sohen le sait. Il le voit sur son visage. Il le lit dans ses prunelles. Il ignore ce qui se passe dans l’esprit de son interlocuteur et, à cet instant, Luca est bien loin d’imaginer que cette soirée n’est pas celle que le plus jeune aurait aimé passer. Ils doivent tous les deux faire face à ces aléas qui n’ont parfois pas le moindre sens. En arrière de quelques pas, l’aîné s’avance pourtant. Au moins un peu. Maintenant il sait qu’il ne peut pas prétendre retourner dans cette fête trop importante pour une personne comme lui. Le serveur s’en est allé, mais il y en a tellement d’autres. Luca est sûrement déjà remplacé. Qu’importe, il n’est qu’une âme parmi toutes les autres. Les gens de la société ne s’y intéressent pas. Pas vraiment. Ou pas longtemps. Ses phalanges se resserrent dans ses poches alors qu’il a l’impression de trembler. De froid, d’agacement. De fatigue, surtout. Il veut juste faire de son mieux, Luca, afin de ne pas flancher. Rester droit et suivre le rythme de cette musique qu’il aime tant.

Ce n’est pas facile de croire en ses rêves. Néanmoins, malgré tout ce qui a pu se dérouler au fil des années, c’est quelque chose que l’Américain n’a pas perdu. Il veut se battre pour les idéaux qu’il défend avec effervescence. Aujourd’hui, même si les douleurs lancinent et agressent, Luca n’a pas la moindre envie de quitter la Corée. Ce sol est celui pour lequel il est arrivé avec son sac sur le dos, sur lequel il a marché, sur lequel il est tombé. Et il est celui sur lequel il veut se redresser. Avec fierté. Avec les couleurs qu’il a envie de retrouver et d’étendre. Mais comment ? Il l’ignore. Il stagne. Les mains dans les poches. Le taxi arrive. « Sohen, mais qu- qu’est-ce que tu fais ? » Il s’étrangle presque, pourrait jurer en anglais. S’enlise en coréen. Se perd et le laisse faire. Dans le fond, Sohen est son lien avec le passé.




I'm fine if I can feel you if I'm out of sight I want you to be, make me sure that I get rid of my anxiety the light in this darkness.
m i s t
Hwang So Hen
Voir le profil de l'utilisateur
heulim ≈ we have art in order not to die from the truth
UNE P'TITE PHOTO ? : (sohen) quand vient la nuit. 7f6fb0a0e896906a6fa885fdaedf3012297e4945
AVATAR : yunho (ateez)
POINTS : 127
MESSAGES : 120
NOUS A REJOINT LE : 28/06/2021
(sohen) quand vient la nuit. Empty
(#) Sujet: Re: (sohen) quand vient la nuit.   (sohen) quand vient la nuit. EmptySam 30 Oct - 23:07

ootd - Angoisse véhémente, submergeante. Cela faisait longtemps qu’il ne s’était pas senti mal comme ça et que son corps ne répondait plus à son appel. Il était une gentille personne, Sohen. Il avait suivi l’éducation archaïque de son père sans broncher et il continuait de répondre à ses attentes sans geindre. Il avait été exigeant, légèrement, et de par son obéissance, il n’avait qu’obtenu gain de cause. Pour préserver au moins son âme, son père n’avait pu refuser quand bien même que la chute se faisait plus dégradante à chaque réveil. Alors les crises étaient inévitables et il se laissait guider en espérant être capable de mieux respirer une fois cela passait. Il avait entendu deux ou trois personnes l’interpeller tandis qu’il s’éloignait et il avait fait la sourde oreille, ayant conscience que son comportement marquerait les moeurs car cela était mal vu et qu’il était le fils de l’un des invités les plus affluents. Il en entendrait parler durant des jours, c’était certain et son téléphone portable sonnait avec vigueur dans la poche de sa veste. Oops.
Les billets volèrent, fendirent l’air. Lui emprisonnèrent le visage, lui écorchèrent délicatement la joue dont une goutte de sang y traça son chemin. Il resta figé face à Luca, l’écouta déverser une nouvelle fois sa colère à son encontre et il en eut assez. Assez qu’ils vivent tous les deux dans le passé et qu’ils stagnent sur place depuis que leurs routes avaient pu se recroiser. Ce n’est pas comme ça que cela doit se passer, Luca. La colère déforma ses traits pendant que ses doigts attrapaient machinalement les billets pour les remettre à Luca parce qu’ils lui appartenaient même s’il ne les avait gagnés que grâce à son influence.

« Bien sûr que si, je peux faire tout ce que je veux, fut-il cinglant, Et qu’est-ce que ça peut changer que tu aies gagné cet argent comme ça ou en t’épuisant à la tâche ? Quoiqu’il arrive, cet argent sera sale. »

Ses yeux ne quittèrent pas les siens, durs, voilés. Il lui saisit ensuite le poignet et l’entraîna jusqu’au taxi qu’il venait de héler en lui parlant.

« Maintenant, on prend ce taxi et on s’en va. »

Il ouvrit la porte et en voyant les photographes affamés arrivés au loin, il se hâta de le pousser dans l’habitacle pour y monter à sa suite. Il donna une adresse au chauffeur et ils quittèrent cette soirée pour de bon. Il récupéra son téléphone portable dans sa poche et décrocha enfin à son père. Je ne me sens pas bien, laisse-moi. Et il raccrocha, observa les paysages défiler par la fenêtre et il s’y engloutit. Dans cette obscurité envahissante, dans ces songes noircies par le temps. Quand la voiture s’arrêta, il revint à lui et posa son regard sombre sur Luca en comprenant qu’il avait dépassé les bornes. Encore une fois. Il paya le chauffeur, enjoignit Luca à le suivre à l’extérieur et l’air frais lui fit du bien.

« Je n’ai pas voulu faire parti de ce monde, Luca, dit-il doucement, Restons ensemble ce soir, s’il-te-plaît. »

Il tenta un sourire et fixa un point devant lui. Il respirait mieux que là-bas.

@woo luca


(sohen) quand vient la nuit. 22edc6f419221e5860263e255840bc832e310b7d
"There's only one thing I can do for you
Can I come over?
Can I do that?
Can I be by your side?
"
Woo Luca
Voir le profil de l'utilisateur
heulim ≈ we have art in order not to die from the truth
UNE P'TITE PHOTO ? : (sohen) quand vient la nuit. 6cd69619f3c8ff8f3d6c0bed16e1fea2949a8f0b
AVATAR : kim captain hongjoong.
POINTS : 163
MESSAGES : 172
NOUS A REJOINT LE : 27/06/2021
AGE : 23
(sohen) quand vient la nuit. Empty
(#) Sujet: Re: (sohen) quand vient la nuit.   (sohen) quand vient la nuit. EmptySam 30 Oct - 23:38
outfit >> Ces billets ne sont que des morceaux de papiers sans la moindre valeur. Et pourtant. Mais Luca les jette, les repousse contre son interlocuteur qui revient à la charge, s’agace et s’énerve en les ramassant. « Je n’en veux pas ! » Luca s’entend crier, secoue le visage. Non, il n’a pas assez travaillé pour mériter cet argent et il n’est pas non plus quelqu’un à plaindre. Il ne veut pas qu’on soit derrière lui, il veut se débrouiller tout seul. Il ne veut pas se vendre, ne veut pas tout ça. Pourquoi Sohen agit-il de cette manière ? Et quand il lui répond, qu’il saisit son poignet, Luca se dégage avec véhémence. Se recule et sent son cœur battre plus fort dans sa poitrine. De ce contact qu’il ne veut pas. De cette main qui s’est agrippée à lui et de ce regard presque suppliant. Sohen, je ne peux pas te sauver. « Arrête. Ce n’est pas comme ça que la vie fonctionne, tu ne l’as toujours pas appris ? C’est peut-être plus facile pour toi, de donner de l’argent à tout va, mais je n’en veux pas. Même si je déteste cette soirée, je n’y ai pas travaillé assez pour avoir ce montant. Je ne veux pas de ta pitié condescendante. » Il le fusille de son regard. Il est dur, Luca, quand ses mains tremblent pourtant. Il veut rajouter quelque chose, animé de cette rancœur qui sévie en lui, mais il est de nouveau entraîné, poussé dans un taxi qui démarre en trombe.

Son corps s’écrase contre le dossier du véhicule tandis que ses prunelles regardent en arrière ces personnes qui tentent de courir pour rattraper le taxi. Il jette un regard paniqué vers Sohen qui a abandonné le sien sur le paysage qui défile de l’autre côté de la vitre. A quoi bon ? Luca déglutit, s’installe de la bonne manière. Se tait. Ose à peine respirer. L’ambiance est électrique, chargée de tous ces atomes qui n’ont de cesse de s’entrechoquer. Ses doigts frottent machinalement son poignet, là où la pression par son camarade a été exercée un instant plus tôt. Ne t’accroche pas à moi. Je n’ai rien à t’apporter. Il l’écoute répondre au téléphone, raccrocher. Les douleurs sont vivaces et la colère diminue à mesure que les kilomètres les séparent de toute l’agitation qu’il y a pu avoir. Luca ose de brefs coups d’œil sur sa silhouette, ne dit rien. Joue nerveusement avec les pans de sa chemise ouverte et croise son regard dès lors qu’ils quittent la voiture. Et maintenant ? Il a envie de vomir. Pourtant, il se retient. Enfonce un peu plus son bonnet sur ses cheveux. « Mais tu n’as pas le choix d’en faire partie, n’est-ce pas ? Pourquoi est-ce que… pourquoi est-ce que tu m’as sorti de là ? » Peut-être a-t-il su, Sohen, que cette soirée risquait de tourner au drame.

Cela a-t-il néanmoins une quelconque importance ? Luca se détourne de son camarade, analyse les lieux dans lesquels ils se trouvent. Il ne reconnait pas, ignore où Sohen a bien pu vouloir les emmener. Ils sont loin de l’événement organisé et c’est déjà le principal. Le chanteur frissonne, resserre sa chemise contre lui. « Où sommes-nous ? » Comme un souffle, un murmure, qu’il interroge en se retournant vers le plus grand. Perd ses iris vers ces lippes qui lui ont dérobé un baiser. Et si rien n’avait jamais eu de sens ? Luca déglutit encore et tente un léger sourire à son tour. « This party sucks. » ça fait du bien de le dire. Peut-être que tu devrais essayer aussi.




I'm fine if I can feel you if I'm out of sight I want you to be, make me sure that I get rid of my anxiety the light in this darkness.
m i s t
Hwang So Hen
Voir le profil de l'utilisateur
heulim ≈ we have art in order not to die from the truth
UNE P'TITE PHOTO ? : (sohen) quand vient la nuit. 7f6fb0a0e896906a6fa885fdaedf3012297e4945
AVATAR : yunho (ateez)
POINTS : 127
MESSAGES : 120
NOUS A REJOINT LE : 28/06/2021
(sohen) quand vient la nuit. Empty
(#) Sujet: Re: (sohen) quand vient la nuit.   (sohen) quand vient la nuit. EmptyDim 31 Oct - 11:29

ootd - Il avait compris très tôt qu’on ne lui laisserait pas le choix dans sa vie ou que très rarement. On disait des enfants qu’ils étaient stupides, ils étaient loin de l’être. Papa, pourquoi est-ce que maman n’est pas là ? Papa, pourquoi est-ce que c’est dur ? Son père n’avait pas été totalement un mauvais père, il avait fait de son mieux pour agir comme tout géniteur responsable faisait mais plus maladroit que les autres. Plus réticent quant à l’affection, à la tendresse des premiers instants de jeunesse. Personne n’avait été capable de lui apporter le réconfort dont il avait eu besoin, pas même les domestiques dont il avait pu être proche et il s’était noyé dans sa propre solitude. C’était pour cette raison qu’il avait insisté pour choisir son lycée et malgré les circonstances dans lesquelles il l’avait terminé, il n’avait pas une seule fois regretté son choix.
Ça s’agitait à l’extérieur et l’environnement n’était pas semblable à celui de la capitale. Inconsciemment, instinctivement, il était venu trouver refuge auprès de l’unique personne ayant pu le comprendre un peu. Sa mère. Néanmoins, il n’avait pas le droit de s’en approcher et il n’était pas certain que cela soit une bonne idée d’aller la voir parce que la presse était avide et maligne à obtenir des moyens détournés pour même le suivre jusqu’au village où elle habitait. Risquait-il de la croiser s’ils se mêlaient à la foule avec Luca ? Il se souvint de son absence pour le week-end et songea qu’il n’avait pas à s’en faire. L’air, ici, était plus agréable qu’auprès des rats inhumains.

« Je ne veux pas qu’ils posent les yeux sur toi et qu’ils t’affectent, lui répondit-il, esquivant sa première question, They’re all sick. »

Il posa son regard sur lui, ce regard fut plus doux et plus bienveillant. Il lui sourit et retira sa veste pour la lui poser sur les épaules. Cette fête craignait comme le reste et il n’irait pas dire le contraire. Devant eux, des lanternes éclairaient une ruelle d’éclats chatoyants et une mélodie eurythmique envoûtait l’air et réchauffait son âme, l’invitant à venir voir de plus près.

« Viens, on dirait qu’il y a un festival là-bas, lui fit-il un signe de la tête, Ma mère vit dans ce village. C’est agréable. »

Il le regarda et esquissa un autre sourire. Il avait compris, il n’irait pas le retoucher. Il se contenta de se diriger vers cette ruelle, de s’imprégner des couleurs et des odeurs et d’essayer de mieux respirer. La douleur traversa pourtant son bras, fit déformer les traits de son visage et il n’en fit rien. Ce n’était pas ça le plus insupportable, c’était le fait qu’ils puissent ne pas faire parti du même monde, Luca et lui, alors qu’on les avait plongé tous les deux en même temps dans les limbes abyssales au noir le plus complet. Qui est en train le plus de s’enliser à ton avis ?

@woo luca


(sohen) quand vient la nuit. 22edc6f419221e5860263e255840bc832e310b7d
"There's only one thing I can do for you
Can I come over?
Can I do that?
Can I be by your side?
"
Woo Luca
Voir le profil de l'utilisateur
heulim ≈ we have art in order not to die from the truth
UNE P'TITE PHOTO ? : (sohen) quand vient la nuit. 6cd69619f3c8ff8f3d6c0bed16e1fea2949a8f0b
AVATAR : kim captain hongjoong.
POINTS : 163
MESSAGES : 172
NOUS A REJOINT LE : 27/06/2021
AGE : 23
(sohen) quand vient la nuit. Empty
(#) Sujet: Re: (sohen) quand vient la nuit.   (sohen) quand vient la nuit. EmptyJeu 11 Nov - 12:10
outfit >> Luca ne dit rien. Pas vraiment. Il passe une main à sa nuque ; que peut-il dire ? Sohen a encore cette mauvaise idée de vouloir le protéger des regards des autres – de ceux qui font partie de son monde. Pourtant, tenter de protéger l’étranger ne lui a-t-il pas valu de se prendre une balle pour lui ? Luca mord sa lèvre, détourne son regard de son interlocuteur pour balayer cet endroit du regard. Frissonne. Pas longtemps. Sohen vient déposer sa veste chaude sur ses épaules. Et Luca, pourtant, frissonne encore. D’une manière différente, peut-être. Il l’ignore. Sohen l’énerve mais il n’a pas envie de s’agacer de nouveau à son encontre. Ils ne sont que deux entités dépareillées qui essaient de vivre de leur mieux. L’un à côté de l’autre. Timides, les phalanges du plus âgé viennent agripper les pans de la veste, la rapproche un peu plus autour de lui. Tout contre lui. L’odeur de son propriétaire se répandant doucement autour de sa silhouette.

Il acquiesce à sa proposition, esquissant un léger sourire. La mère de Sohen n’est donc pas parmi tous les riches noms qui grossissaient cette fête ? Les zones d’ombre semblent s’étendre à mesure qu’ils avancent vers le bruit à quelques centaines de mètres de là. Réchauffé par la chaleur transmise de la veste de son cadet, Luca a l’impression d’être bercé d’une certaine manière. Il ne saurait l’expliquer. Cependant, il fait, lui, partie de ces personnes qui se sentent réellement vivre par les autres. Les attentions, les regards, les mots, les caresses. Comme Wooram a su violemment éprendre son âme, Luca a la sensation que Sohen est en train d’agir de la même façon. Ou presque. Parce qu’eux partagent la douloureuse explication d’un monde qui a explosé. « Elle n’est pas comme eux, n’est-ce pas ? Ta mère. » Il demande, il est curieux, avançant, là, près du guitariste. Relève le regard vers lui, beaucoup plus grand. Luca se sent parfois insignifiant.

Mais la musique est là, vibrante dans son cœur. Elle lui rappelle ses échecs autant que ses réussites. Cette passion est celle qui l’anime et lui permet de ne pas tomber dans les violences d’un passé encore si présent. Pourtant, cela fait plusieurs années maintenant. Pourquoi ne veux-tu pas me laisser ? Je sais tout ça, tout ce que tu me reproches. Enfoui dans ses songes, Luca sursaute légèrement à un bruit qui survient alors qu’ils viennent d’arriver sur les lieux du festival. Il y a quelques stands installés, une scène un peu plus loin où joue un groupe de retraités. Et cela fait sourire Luca, si fort. « Viens. » Comme un enfant, il se surprend à agripper l’avant-bras de Sohen, l’entraîne à un stand de nourriture où il achète de quoi grignoter et s’avance jusqu’à la scène en bois. La simplicité de cet instant est si douce que Luca oublie tout le reste autour de lui. Peut-être même qu’il tient toujours le poignet de Sohen, sa main glissant près de la paume de la sienne, ses prunelles grandes ouvertes sur ces hommes âgés qui brillent dans l’obscurité. « Sohen, je veux être comme eux. » Il reporte son attention sur le plus jeune, se rend compte de leur proximité et retire sa main, entoure la barquette qui a déjà refroidi. Les joues rosies – par le froid, ou cette chaleur indéfinissable.




I'm fine if I can feel you if I'm out of sight I want you to be, make me sure that I get rid of my anxiety the light in this darkness.
m i s t
Hwang So Hen
Voir le profil de l'utilisateur
heulim ≈ we have art in order not to die from the truth
UNE P'TITE PHOTO ? : (sohen) quand vient la nuit. 7f6fb0a0e896906a6fa885fdaedf3012297e4945
AVATAR : yunho (ateez)
POINTS : 127
MESSAGES : 120
NOUS A REJOINT LE : 28/06/2021
(sohen) quand vient la nuit. Empty
(#) Sujet: Re: (sohen) quand vient la nuit.   (sohen) quand vient la nuit. EmptyMer 17 Nov - 12:44

ootd - Du haut de ses âges d’enfant, il avait observé les enfants jouer à l’extérieur au travers de la fenêtre de la voiture le ramenant à la maison. Dans les écoles qu’il avait pu fréquenter avant le lycée, tous les enfants n’avaient pas été éduqués de la même manière que lui et les parents, bien que célèbres, les autorisaient à prendre du plaisir à l’extérieur et parfois même en compagnie d’enfants moins sophistiqués. Il les avait enviés, il avait commencé à ne pas aimer ce monde dans lequel il était né. Il avait en plus appris tôt d’où où il venait véritablement et où il aurait dû passer sa vie au lieu que ce ne soit dans la luxure. Il avait réfléchi sur le sujet de nombreuses années avant d’en convenir qu’il ne saurait pas s’il aurait été plus heureux hors de la richesse parce que celle-ci apportait, malheureusement, ses avantages et il était aisé de s’y conforter. Alors oui, aujourd’hui plus qu’hier, il détestait cet environnement créé pour les bourgeois, ce besoin constant de faire savoir aux autres d’où ils viennent, néanmoins il n’en était que mieux loti. Cela y était plus aisé d’y tirer les ficelles.
Mais les mots de Luca continuaient de résonner avec insistance à ses oreilles. Ils le rendaient pantois et peu sûr de lui. Cela ne faisait qu’accentuer les différences qu’ils avaient l’un envers l’autre et ça le répugnait. Il ne cherchait pas spécifiquement à fuir son monde, il ne souhaitait qu’avoir le droit à plus de liberté. Sa vie ne devrait pas être régi par des règles strictes et fermes, c’était à lui de convenir ce qu’il souhaitait être le plus juste. Mauvaise ironie du sort. S’il n’était pas capable d’ériger ses propres barrières, il ne ferait qu’exposer Luca aux plus grands dangers.

« Non, lui répondit-il en continuant à avancer avec lui au travers des stands, Elle a eu le malheur de rencontrer mon père et qu’il ne la mette enceinte. En temps normal, je n’aurais dû n’être que ce que je suis, un enfant illégitime, mais mon père a tenu à me reconnaître, continua-t-il les yeux dans le vague, C’est une très gentille personne. », ajouta-t-il en souriant.

Sourire étreint par la souffrance. Il parlait d’elle comme s’il ne la connaissait pas et c’était le cas. Il n’avait eu que peu de connexions avec sa mère et n’en aurait pas plus à l’avenir. Il ne comprenait toujours pas ce que cela pouvait faire qu’ils puissent se côtoyer, se soumettait pour sa sécurité. Son père avait les moyens de la plonger plus dans la décadence qu’elle ne l’était de ne pas voir son unique enfant. Il n’avait qu’une ou deux fois arpenté les rues de ce village, elles étaient ancrées en lui comme la douceur et la singularité émanant de sa mère aux traits fatigués constamment d’une mère inquiète pour son fils. Il se laissa donc entraîner sans ciller, jusqu’à ce stand, cette scène, et écouta le souhait du chanteur. Lui aussi avait émis des voeux et quand ils avaient explosé sous ses yeux, il avait cessé.

« Tu y parviendras, ancra-t-il son regard au sien, je te l’ai dit. Alors continue de persévérer. »

Et j'espère que je serais là pour le voir. Le concert prit fin et il tendit la main vers lui. Il avait aperçu un stand de nourriture qui lui donnait plus envie que ce que Luca avait entre les mains. Ce fut à cet instant que des jeunes bousculèrent sans le faire exprès Luca. Heureusement il eut le réflexe d’attraper sa main gauche, malgré la douleur électrisante, sa barquette, et de l’attirer contre lui afin d’éviter une chute de son autre main. Cette proximité le troubla, il observa son visage, ses yeux assombris par la vie et souhaita l’embrasser. Il ne le ferait pas, il ne tenait pas à se reprendre une gifle. Néanmoins, la sensation était grisante et faisait naître en lui des émotions qu’il n’avait qu’une seule fois ressenti.

@woo luca


(sohen) quand vient la nuit. 22edc6f419221e5860263e255840bc832e310b7d
"There's only one thing I can do for you
Can I come over?
Can I do that?
Can I be by your side?
"
Woo Luca
Voir le profil de l'utilisateur
heulim ≈ we have art in order not to die from the truth
UNE P'TITE PHOTO ? : (sohen) quand vient la nuit. 6cd69619f3c8ff8f3d6c0bed16e1fea2949a8f0b
AVATAR : kim captain hongjoong.
POINTS : 163
MESSAGES : 172
NOUS A REJOINT LE : 27/06/2021
AGE : 23
(sohen) quand vient la nuit. Empty
(#) Sujet: Re: (sohen) quand vient la nuit.   (sohen) quand vient la nuit. EmptyDim 5 Déc - 17:40
outfit >> Il ne peut pas comprendre, Luca, les douleurs qui sévissent dans le cœur de son interlocuteur. Toutes ces paroles au sujet de sa mère, de sa famille. Lui n’a rien à lui envier. Même si ses parents sont à l’autre bout du globe, ils s’aiment et sont ensemble depuis bien des années. Malgré le peu d’argent dans leurs poches, la douceur et la tendresse ont toujours fait partie de leur vocabulaire. Le dialogue. La compréhension de l’autre. Entendre qu’il en est autrement chez les Hwang ne l’étonne, dans le fond, pas tellement. La notoriété qui régit ce nom est incroyable, résonne dans les rues de la ville tout entière. Mais ici, Sohen n’est pas si différent de Luca, n’est-ce pas ? Il se mord la lèvre, se contente d’acquiescer sans savoir quoi lui répondre. Il aimerait lui dire qu’il est désolé… désolé pour tout ça. Désolé, sûrement, de faire partie de cette vie qui ne lui sied pas. Tout s’est effondre, ce jour-là.

A la place, il l’entraîne à travers les stands, l’attire jusqu’à la scène, rougit de ces gestes qui se font malgré les mots qui ont pu être échangés. Luca rêve devant ces personnes âgées qui jouent de leurs instruments, qui chantent avec une passion dévorante. Ils sont exactement là où ils doivent être. Ça le fait sourire, Luca. Lui donne envie de crier encore plus fort, de ne jamais se laisser abattre par les événements douloureux. Il n’a pas bien dormi depuis longtemps, il n’a pas bien écrit depuis trop, il n’a pas bien gagné de l’argent ; et alors, n’est-il pas en vie ? Son cœur se serre à l’instant où il se retourne vers Sohen, lui déclare avec véhémence qu’il veut leurs ressembler. Ses prunelles ont rejoint les siennes, plus hautes. Aussi éteintes. Brilleront-elles ce soir ? Luca sent un frisson le parcourir et il attrape sa main avant de se faire bousculer. Hébété, il laisse la chaleur de Sohen l’envahir, n’ose pas tout de suite relever la tête pour l’observer. Ne se recule pas.

Il demeure juste là, coincé contre son corps – a l’étrange impression de s’y sentir en sécurité. Sohen l’a déjà protégé physiquement par le passé, à son détriment. Luca saisit la chemise de son camarade entre ses doigts, redresse la tête pour croiser son regard. « Sohen… » Son égoïsme transcende ses pores, voudrait s’élever hors de sa trachée, résonner dans cet endroit où ils ne sont que deux inconnus. Peut-il s’abandonner de la sorte ? Le faire comme lors de cette soirée où il a fait la rencontre de Wooram ? Luca ne croit pas que leur relation soit similaire. Il en est même certain. Avec Sohen, c’est autre chose. C’est différent. Il se sent un peu timide, ne le lâche pas, reste encore là. Pourtant, il l’a repoussé. Pourtant, il lui en veut. « Sohen, allons ailleurs. I’m cold. » La chaleur de ses mots trace la buée devant lui et, enfin, Luca fait un pas en arrière. Ou deux. Il renfonce son bonnet sur ses oreilles, sent son nez glacé et ses mains ne sont pas mieux.

Cependant, dans son cœur, il y a cette sensation qui lui hurle de ne pas reculer plus. Alors il patiente que Sohen veuille bien l’entraîner ailleurs. Loin. Et qu’il reste avec lui. Encore un peu. Ou toute la nuit.




I'm fine if I can feel you if I'm out of sight I want you to be, make me sure that I get rid of my anxiety the light in this darkness.
m i s t
Hwang So Hen
Voir le profil de l'utilisateur
heulim ≈ we have art in order not to die from the truth
UNE P'TITE PHOTO ? : (sohen) quand vient la nuit. 7f6fb0a0e896906a6fa885fdaedf3012297e4945
AVATAR : yunho (ateez)
POINTS : 127
MESSAGES : 120
NOUS A REJOINT LE : 28/06/2021
(sohen) quand vient la nuit. Empty
(#) Sujet: Re: (sohen) quand vient la nuit.   (sohen) quand vient la nuit. EmptyLun 13 Déc - 16:29

ootd - Le jour où il avait rencontré sa mère avait été le jour où il avait su où il aurait préféré vivre. Il la revoyait, se tenant avec grâce dans le jardin de la maison, belle dans sa robe jaune qui contrastait avec les rayons du soleil, sourire doucereux accroché au visage en humant la senteur sensuelle des fleurs. Elle venait d’un monde différent et elle le portait avec toute la fermeté que femme elle puisse être. Elle avait tourné la tête vers lui et avait su garder son sang-froid de voir pour la première fois son enfant après qu’on lui eut arraché des bras à l’accouchement. Son sourire s’étira et devint contagieux. C’était probablement son meilleur souvenir avec elle. Il avait insisté, encore, encore, et encore que son père avait fini par accepter cette rencontre. Et il avait su qu’il aurait donné sa vie rien que pour se tenir auprès d’elle tous les jours. L’argent, la dureté et l’influence de son père auraient pu la rendre folle, elle avait ce don qui lui avait permis de tenir bon. Juste fatiguée des années passées, elle, son unique souhait avait la vie de son fils. Pourquoi ?
Se pencher vers lui et lui dérober un baiser aurait été aisé, il ne le fit pas. Il se contenta de ce qu’il lui offrait comme quand on lui permettait un instant d’échange avec sa mère. L’autre fois avait été un geste égoïste, voulu mais égoïste parce que Luca n’aimait pas être touché et qu’il n’avait pas pris en compte ce qu’il ressentait. Il aurait pu simplement le lui demander, ça n’aurait pas été compliqué mais il avait agi comme tous ces riches. À savoir conquérir par la force tout ce que l’on souhaite. Était-il en train de devenir cette personne mauvaise ? À ne pas voir sa mère alors qu’il sentait son essence au travers de ce village à tel point que ça le remuait. Et il y avait la musique. Cette fichue musique. Derrière eux, devant lui, émanant de la voix mélodieuse de Luca qui venait de prononcer son prénom avec dualité.
Il l’entraîna avec lui hors du festival, derrière eux le feu d’artifice débuta, illuminant les pavés de mille couleurs. Il remonta une rue, puis une autre et il trouva enfin l’hôtel qu’il cherchait. À la réception, il demanda s’il leur restait une chambre et leur tendit sa carte même quand on lui annonça qu’il s’agissait d’une suite. Ils gravirent les étages grâce à l’ascenseur et il se sentit nerveux. À l’intérieur de cet endroit, il s’approcha de la baie vitrée et observa la vue.

« Pathétique, n’est-ce pas ?, souffla-t-il avant de se tourner vers Luca, Si tu veux rentrer, je comprendrais, Luca. »

Tu dis ça quand tes yeux le supplient de rester avec toi toute la nuit. De panser, peut-être, un peu tes plaies et que tu ne puisses guérir les siennes. Il déglutit et reporta son attention sur la vue de tout le village à leurs pieds que leur offrait cette suite. Puis, tout doucement, son visage s’éclaira et il ouvrit la porte en s’engouffrant sur le balcon.

« Il neige… », sourit-il en s’agrippant à la rambarde.

Et les flocons de neige de s’agripper à ses cheveux ébouriffés par les légères brises d’air frais.

@woo luca


(sohen) quand vient la nuit. 22edc6f419221e5860263e255840bc832e310b7d
"There's only one thing I can do for you
Can I come over?
Can I do that?
Can I be by your side?
"
Woo Luca
Voir le profil de l'utilisateur
heulim ≈ we have art in order not to die from the truth
UNE P'TITE PHOTO ? : (sohen) quand vient la nuit. 6cd69619f3c8ff8f3d6c0bed16e1fea2949a8f0b
AVATAR : kim captain hongjoong.
POINTS : 163
MESSAGES : 172
NOUS A REJOINT LE : 27/06/2021
AGE : 23
(sohen) quand vient la nuit. Empty
(#) Sujet: Re: (sohen) quand vient la nuit.   (sohen) quand vient la nuit. EmptyMar 4 Jan - 18:16
outfit >> S’élever à des centaines de mètres au-dessus du monde donne le vertige à Luca. Comment toutes ces personnes riches peuvent-elles alors conserver l’esprit au bon endroit ? Elles perdent la tête, la notion de tant de choses. Le chanteur déglutit, n’est pas certain de se sentir à l’aise dans cet endroit disproportionné. Il se sent si petit à l’intérieur de cette suite. Même l’appartement de ses parents en Amérique n’est pas si grand. C’est incroyable. Ça ne permet plus de rêver ; n’est-ce pas ? Il se mord la lèvre, frotte ses mains l’une contre l’autre quand la chaleur l’envahie néanmoins. Luca demeure encore en retrait quelques secondes, va d’un pied sur l’autre, conserve la veste de Sohen sur ses épaules tandis que ce dernier ne lui impose pas de rester. Luca lui adresse un sourire triste.

Où pourrait-il bien aller ?
Il n’a pas d’argent pour prendre un taxi.
Il n’a pas beaucoup plus d’estime pour son propre logement miteux à des kilomètres de là. Sa maison n’est qu’un concept vers lequel il n’est pas retourné depuis longtemps. Ses parents ignorent tout de sa situation. Si Luca envoie un message en abandonnant un smiley qui sourit, c’est suffisant. Ils y croient. Et lui aussi.

Alors il se contente de hausser les épaules, de perdre ses iris sur la grande silhouette de Sohen qui s’échappe de nouveau à l’extérieur. Sur le balcon, son corps se découpe sur la rambarde. Il paraît immense et à la fois si frêle. Est-ce qu’il frisonne ? Ressent-il le froid au travers de son unique chemise ? Glaçant. Qui pénètre dans son atmosphère tout entière, raidit davantage encore ce bras abîmé. Les phalanges de Luca se resserrent au fond de ses poches avant qu’il n’avance vers son interlocuteur, tremblant – presque. « Sohen… » Il a l’impression que sa voix s’échappe de sa gorge, ne lui appartient pas vraiment. Quelques minutes s’étirent en silence, durant lesquelles le chanteur profite de cette vue imprenable sans pourtant s’approcher du bord.

Et d’un coup, un seul, ses mains viennent entourer la taille de son camarade. Son front rencontre son dos et il soupire, Luca. Entre ses doigts, il serre les pans de la chemise blanche, si élégante. S’enivre de la chaleur de Sohen et a envie de fondre en larmes. Il se sent démuni et si peu important. Coupable. De cette attaque qui a eu lieu, de ces coups de fusil dont on l’a protégé ; les maux sont différents. « I’m feeling so afraid. It’s like I’m a stranger everywhere I go. I can’t explain… I just want… I wish I could go home. » Il ne le regarde pas, reste dans son dos. Ce n’est pas sa maison à proprement parler, seulement le confort que cela peut provoquer. « Sohen, can you kiss me again? » Il se sent rosir, du bout des oreilles. Et ce n’est pas dérangeant. De se rappeler de ce baiser qu’il lui a volé, dont il l’a gratifié d’une gifle. Aujourd’hui il le lui demande. A juste besoin de se sentir en sécurité dans ses bras.




I'm fine if I can feel you if I'm out of sight I want you to be, make me sure that I get rid of my anxiety the light in this darkness.
m i s t
Hwang So Hen
Voir le profil de l'utilisateur
heulim ≈ we have art in order not to die from the truth
UNE P'TITE PHOTO ? : (sohen) quand vient la nuit. 7f6fb0a0e896906a6fa885fdaedf3012297e4945
AVATAR : yunho (ateez)
POINTS : 127
MESSAGES : 120
NOUS A REJOINT LE : 28/06/2021
(sohen) quand vient la nuit. Empty
(#) Sujet: Re: (sohen) quand vient la nuit.   (sohen) quand vient la nuit. EmptyVen 14 Jan - 16:17

ootd - Ils n’étaient que des enfants, tous les deux. On leur avait arraché trop tôt la promesse de jours meilleurs et ils en paieraient les conséquences toute leur existence. Il poussa un léger soupir et contempla la neige qui s’accentuait sur le village s’étendant sous leurs yeux. Bientôt, celui-ci serait recouvert d’un manteau blanc immaculé et la magie des lieux rendrait le festival plus beau à contempler. Quel dommage que sa mère ne soit pas là, ils auraient déambulé dans les rues malgré les injonctions de son père et peut-être, peut-être aurait-elle rencontré Luca et découvrir à quel point il se perdait dans l’égoïsme de la bourgeoisie. Non, ce n’était pas une bonne idée que d’y penser et les bras réchauffant du chanteur entourant sa taille ne firent que le confirmer. Il ne bougea, cependant, pas et apprécia ce contact qu’il lui offrait avec sincérité.
La présence de Luca avait quelque chose d’étourdissant. Il avait dit à Wooram qu’il le laisserait et qu’il ne se rapprocherait pas plus que de convenance. Des paroles en l’air, il ne se résumait plus qu’à ça. Il se dégoûtait de lui-même et la boule noir grossit à l’intérieur de lui. Il n’avait qu’à le repousser et lui appeler un taxi dans l’espoir que ça ne s’arrête là mais ses bras, ses membres qui s’agrippaient à lui n’étaient pas anodins et il ne parvenait pas à s’en détacher comme cette dualité présente chez Luca. À savoir que les billets donnaient le pouvoir de s’élever pour mieux tomber et il le comprenait. Il se retourna vers lui et sonda son regard. Il essaya, eut l’impression de se heurter à un mur et ça le fit sourire tristement. Ils agissaient pareils tous les deux. Il glissa ses doigts sur sa joue à son oreille, replaça une mèche derrière et se pencha vers lui.

« Do I have really the right… », lâcha-t-il dans un murmure.

Ses yeux rencontrèrent les siens et il eut envie que ses larmes ne se déversent hors de son corps. Ils avaient tant enduré, ils n’avaient plus à subir la malaisance de ce monde. Ses lèvres retrouvèrent le contact humide et grisant des siennes et il s’en enivra. Il tressaillit et entoura de son autre bras sa taille, il l’attira près de lui et prolongea ce baiser avec volupté.

« I wish I could go home too, but where is it ?, souffla-t-il, ses lèvres à quelques millimètres des siennes, I’m lost and… »

J’aurais préféré ne jamais avoir vu le jour, Luca. Mais il ne le lui dira pas. Il releva le visage et les ramena à l’intérieur. Il commençait à faire frais et il referma la porte. Il supportait bien les températures basses, son corps était malgré tout secoué de tremblements. Il augmenta la température du chauffage quand bien même reposer son regard sur Luca eut l’effet d’une implosion intemporelle chaleureuse dans son être. Il se mordit la lèvre et n’agit pas en conséquence. Il alluma la musique et partit jusqu’au coin cuisine, ouvrit le frigidaire pour voir ce qui s’y trouvait. La tension était électrique. But, don't be afraid because I'm here with you.

@woo luca


(sohen) quand vient la nuit. 22edc6f419221e5860263e255840bc832e310b7d
"There's only one thing I can do for you
Can I come over?
Can I do that?
Can I be by your side?
"
Woo Luca
Voir le profil de l'utilisateur
heulim ≈ we have art in order not to die from the truth
UNE P'TITE PHOTO ? : (sohen) quand vient la nuit. 6cd69619f3c8ff8f3d6c0bed16e1fea2949a8f0b
AVATAR : kim captain hongjoong.
POINTS : 163
MESSAGES : 172
NOUS A REJOINT LE : 27/06/2021
AGE : 23
(sohen) quand vient la nuit. Empty
(#) Sujet: Re: (sohen) quand vient la nuit.   (sohen) quand vient la nuit. EmptyDim 23 Jan - 14:08
outfit >> Cela le hante. Malgré tout ce temps, ses souvenirs ne se sont pas effacés. Luca tente de les accepter. De faire avec. Pourtant, les nuits sans sommeil n’ont de cesse de faire parties de sa collection. Il les alimente pour créer, pour faire toutes ces chansons afin que le groupe perce au grand jour. Il aimerait, Luca, être quelqu’un. Montrer aux autres qu’il est capable de se redresser malgré les douleurs. Offrir un message positif quand lui-même ignore de quelle manière l’apprécier.

Il demeure le front collé au dos de son interlocuteur. Frissonne à cause du froid qui est mordant, acéré. Qu’importe à l’instant où lui demande de l’embrasser encore une fois. Il ne le repoussera pas, c’est une certitude qui se lit sur son visage qui a déjà rosi. Tout doucement. Il laisse Sohen se retourner, plonger son regard sur lui et instaurer ce contact chaleureux sur son visage. Luca ferme à demi les paupières, a envie que sa joue reste à jamais englobée dans ce cocon agréable. Ses nymphes s’étirent à peine tandis qu’un instant après elles se font ravir par leurs jumelles. Le baiser est plaisant quand la silhouette un peu courbée de Sohen l’encadre encore. Le ramène à cette fameuse journée où tout a basculé. Lui laisse un goût amer dans la bouche. Luca soupire aux paroles de son cadet, reste debout derrière la baie vitrée refermée. Il serre de ses phalanges glacées les pans de la veste de Sohen qu’il n’a pas quittée.

Il suit le corps mouvant du guitariste qui croise son regard une minute, rejoint le coin cuisine pour s’atteler à préparer quelque chose. Dans cette suite immense, à quoi ressemblent-ils tous les deux ? Sohen a des moyens démesurés quand Luca n’a que la prétention d’avouer détester tout cela. Il soupire, passe une main dans ses cheveux et se permet de changer la musique via son téléphone portable. Il passe une chanson de Mist, ça le fait sourire et se rapprocher de son interlocuteur. « Pourquoi est-ce que tu ne cherches pas à la revoir vraiment, ta mère ? » Une question qui se perd, parmi tant d’autres. Sohen peut bien lui dire que ça ne le regarde pas, que ce ne sont pas ses affaires. Luca attrape deux flûtes de champagne qu’il remplie avant de cogner doucement la sienne contre celle de Sohen. Il boit un peu et pour une raison qu’il ignore, il se hisse sur le grand lit, rit et se met à danser.

Contre l’abomination de ce monde.
Face à la douleur de leurs maux qui chagrine.
Pour espérer subsister parmi tout cela et créer plus fort.

La veste glisse de ses épaules et Luca s’écroule sur le matelas, tiraillant la main de son camarade, le faisant basculer avec lui. Le chanteur s’assied sur lui, perd ses iris au creux des siennes, sa coupe toujours dans sa main droite. « Est-ce que tu veux bien prendre soin de moi encore une fois, Sohen ? » Et les bulles montent, montent, montent ; quand la flûte est vide. Que le cœur trépigne. I’m sorry I'm full of fears.




I'm fine if I can feel you if I'm out of sight I want you to be, make me sure that I get rid of my anxiety the light in this darkness.
m i s t
Hwang So Hen
Voir le profil de l'utilisateur
heulim ≈ we have art in order not to die from the truth
UNE P'TITE PHOTO ? : (sohen) quand vient la nuit. 7f6fb0a0e896906a6fa885fdaedf3012297e4945
AVATAR : yunho (ateez)
POINTS : 127
MESSAGES : 120
NOUS A REJOINT LE : 28/06/2021
(sohen) quand vient la nuit. Empty
(#) Sujet: Re: (sohen) quand vient la nuit.   (sohen) quand vient la nuit. EmptyMar 1 Fév - 16:16

ootd - Il aurait préféré ne jamais avoir vu le jour pour ne pas avoir à faire ces choix. À son âge, il n’aurait pas dû à avoir en faire autant. Pas plus que Luca, pas moins que lui. Ils auraient dû profiter pleinement de la fin de leur jeunesse et ne s’inquiétaient que rarement du lendemain. Simplement.
À la place, il vivait et il essayait de faire les efforts nécessaires à son avenir. Il n’aspirait qu’au bonheur de son petit-frère, au bien-être de sa mère et de par son égoïsme, il s’en sortait plutôt pas mal. Il n’était pas non-plus mal entendant face à leurs blessures invisibles, elles s’étendaient de part en part sur leurs auras translucides. Mais il n’était pas sûr d’être la crème cicatrisant leurs plaies, lui agissait pour d’autres raisons. Lui-même avait des maux que le temps ne guérirait pas et ça le poursuivrait à vie. C’était comme ça et pas autrement et malgré la tristesse s’accrochant avec ténacité à sa carne décharnée, il essayait et il continuait. On n’obtenait gain de cause qu’en agissant et on apprenait de ses erreurs, avaient-ils tous les deux appris avec Luca ? À croire que non mais, cachés loin en haut dans cette bâtisse aux étages innombrables, personne ne le verrait.

« Parce que j’ai peur. »

Pour elle, pour moi. Il était effrayé à l’idée des moyens en possession de son père et il était si complu dans son argent qu’il n’avait pas envie de le voir s’envoler. Il préférait de loin continuer de n’être qu’un égoïste gosse de riche qu’on se plaisait à le décrire de cette manière que de ne s’apercevoir qu’une fois que la roue ait pu tourner il ne soit plus en mesure de faire machine arrière ou d’avancer plus loin. Il avait appris à vivre avec, bien que ça n’en devenait que plus dur au fil des années. Il offrit un sourire triste à son interlocuteur et le laissa leur servir du champagne quand il ne souhaite plus que fracasser ce verre au sol. Marcher sur ces morceaux tranchants et sentir que sa douleur était bien réelle et non fictive.
Sauf qu’il l’observa. Il but, son visage esquissa un sourire à ses lèvres. Le rendit beau quand toute la beauté du monde mal fait se déchaina sous ses yeux. Il s’approcha, se laissa tirer et découvrit le confort du lit. Écoeurant. Il se redressa en le gardant sur lui et laissa ses phalanges lui enlever cette chemise et tirailler sur son t-shirt.

« Est-ce que tu crois qu’on y arrivera ? »

Il effleura ses lèvres avec les siennes et retira son propre haut. La chaleur le bouffait à petit feu et sa peau était moite. Il décida de le laisser agir, de respecter sa manière d’être parce que, même s’il l’autorisait à prendre soin de lui, il ne désirait pas le brusquer. Il ne fit qu’attraper quelques mèches de ses cheveux et les caressa avec toute la douceur dont il avait les capacités. Je comprends aujourd'hui mieux que personne ce qu'il a pu te trouver.

@woo luca


(sohen) quand vient la nuit. 22edc6f419221e5860263e255840bc832e310b7d
"There's only one thing I can do for you
Can I come over?
Can I do that?
Can I be by your side?
"
Woo Luca
Voir le profil de l'utilisateur
heulim ≈ we have art in order not to die from the truth
UNE P'TITE PHOTO ? : (sohen) quand vient la nuit. 6cd69619f3c8ff8f3d6c0bed16e1fea2949a8f0b
AVATAR : kim captain hongjoong.
POINTS : 163
MESSAGES : 172
NOUS A REJOINT LE : 27/06/2021
AGE : 23
(sohen) quand vient la nuit. Empty
(#) Sujet: Re: (sohen) quand vient la nuit.   (sohen) quand vient la nuit. EmptyJeu 3 Fév - 21:22
outfit >> Il voudrait la chanter, Luca.
Toute sa peine.
Sa rancœur.
Ses douleurs.

Il le fait, mais pas assez. Mal, sûrement. Il aimerait s’élever pour permettre aux plus démunis de sourire plus fort. De croire encore que ce monde a du bon à offrir. Peut-être pour redonner du sens à cette étincelle dans les yeux de Sohen. Il se dit, Luca, que si son camarade l’a sauvé une fois, peut-être qu’il lui doit cela. Il pourrait faire de son mieux pour montrer qu’il peut y arriver. Pourtant, perdu sur ce lit bien trop grand, le chanteur n’est qu’un piètre reflet de ce qu’il aimerait vraiment prouver. Assis sur lui, il le laisse lui retirer sa chemise, frissonne à ses doigts qui caressent son visage, tiraillent sur son teeshirt quand la vue le fait rougir.

« Tu peux me toucher, je ne vais pas me casser. Je l’aurais déjà été, sinon. » Il le murmure entre leurs deux silhouettes quand il se permet de venir déposer l’une de ses mains sur le dos de celle de Sohen. Il la guide, jusqu’à ses hanches, au creux de ses reins. Luca se mord la lèvre, aimerait que les bulles de ce champagne hors de prix fassent un peu mieux leur travail. Une seconde, il pense à Wooram. Se dit qu’il n’a pas autant réfléchi. Que c’est parti lentement et que tout a explosé. Avec Sohen, c’est différent. Luca serait incapable de définir ce lien qui les unit. Et ça lui fait peur, ça aussi.

S’il pense à son ami, il repense bien sûr à ce garçon qu’il a entraîné à sa chute. Et son dos se raidit tout à coup. Luca cherche du réconfort dans les yeux de Sohen, lui demande en silence de le rassurer et de lui dire qu’il n’a rien à craindre. Est-ce tout à fait la vérité ? Ses membres tremblent doucement quand il vient déposer ses lèvres sur celles de son interlocuteur. Il s’enivre de sa chaleur, ne veut pas que cet instant cesse. Quelque chose le retient dans cet endroit démesuré – ou plutôt quelqu’un. Luca abhorre cette représentation grotesque, cette exposition lugubre de l’argent sale. Lui doit travailler. Lui doit s’échiner. Lui a eu envie de vomir, à cette soirée dont le plus jeune l’a tiré.

Cachés au cœur de cette immense tour, il n’y a qu’eux. Ils sont libres de faire ce qu’ils veulent, n’est-ce pas ? Le plus âgé craint de tomber alors ses bras entourent le cou de son partenaire et son corps lui intime qu’il peut bien faire ce qu’il veut de lui. Luca n’a pas répondu à son interrogation posée un instant plus tôt car il n’en possède pas la moindre réponse. Mais s’ils sont toujours là, c’est parce qu’ils essaient de faire de leur mieux tous les jours.




I'm fine if I can feel you if I'm out of sight I want you to be, make me sure that I get rid of my anxiety the light in this darkness.
m i s t
Hwang So Hen
Voir le profil de l'utilisateur
heulim ≈ we have art in order not to die from the truth
UNE P'TITE PHOTO ? : (sohen) quand vient la nuit. 7f6fb0a0e896906a6fa885fdaedf3012297e4945
AVATAR : yunho (ateez)
POINTS : 127
MESSAGES : 120
NOUS A REJOINT LE : 28/06/2021
(sohen) quand vient la nuit. Empty
(#) Sujet: Re: (sohen) quand vient la nuit.   (sohen) quand vient la nuit. EmptyLun 21 Fév - 14:17

ootd - Il se souvenait vaguement de leur première rencontre. Il avait été à cette soirée, probablement après un échange houleux avec son père, et un verre à la main, il s’était fondu dans la masse. Son père n’avait jamais apprécié sa désinvolture, encore moins en grandissant, mais il n’était pas homme à ne pas cerner les désirs de ses enfants. Il était capable de l’enchaîner mais pas de le garder dans une cage derrière des barreaux. Il n’avait pas de pouvoir là-dessus et Sohen était sauté dans la première voiture qu’il avait trouvé pour s’échapper. Il était grand, il avait assez observé les autres s’amuser sans lui à travers les fenêtres. Il avait besoin d’extérioriser et laisser pendre du leste. Il était allé à cette soirée comme aux autres, il s’était englué aux émotions des jeunes de son âge et il était tombé sur Luca.
Ah, Luca, tu es cette pièce détachée inatteignable dont les pigments se ternissent avec le temps malgré tes efforts inavoués. Luca s’acharnait, il était l’archétype de cet être humain tout donnant dans ses passions quand ils étaient pour la plupart hors de sa portée. Est-ce que Sohen avait les moyens de l’aider à les effleurer du bout des doigts ? Le pousser vers l’avant, le voir déployer ses ailes et qu’il n’ait plus peur de l’avenir s’esquissant à ses yeux. Il avait nié face à Wooram, il avait osé dire qu’il n’y avait rien entre eux quant, au contraire, tout explosait. Ils subissaient les éraflures en contrecoups et ils s’évertuaient à ne pas regarder en arrière lors des chuchotements malicieux se glissant à leurs oreilles. Quel idiot. S’il était ici avec lui, c’était bien pour une raison, s’il l’avait extirpé hors de cette soirée, c’en était bien pour une autre plus sensationnelle.
Ses mains avaient trouvé le chemin grâce à celles de Luca et, doucement, il traça des arabesques de la pointe de ses doigts sur sa peau brûlante sous le feu attisé. Il lui retira son haut, il croisa une nouvelle fois son regard et le rapprocha plus près de lui tandis que ses lippes s’égarent à son cou, ses clavicules, elles se firent taquines à son bas ventre et remontèrent brusquement jusqu’aux siennes dans un baiser fougueux. Et son corps bougea de lui-même contre le sien quand il ne put retenir un gémissement. Il avait chaud, il se sentait engoncé dans son pantalon mais il n’était pas sûr.
Parce que tu as dit que je peux te toucher et que je ne vais pas te casser, pourtant, ne t’ai-je pas déjà brisé ? J’ai choisi l’égoïsme face à ton incertitude paralysante et nous en avons payé un prix fortement irraisonnable. Alors, est-ce que j’ai le droit de glisser mes doigts le long de ta colonne vertébrale comme je le fais ? De recommencer, de te voir apprécier et d’espérer que tu ne puisses me procurer autant de plaisir que j’essaye de te conférer. Certains remontent à ta chevelure rougeoyante, s’enivrent de leur fluidité entêtante et les autres caressent ton bras en partant de la base avant de finir par crocheter les tiens et de les embrasser d’une sensualité extravagante.

@woo luca


(sohen) quand vient la nuit. 22edc6f419221e5860263e255840bc832e310b7d
"There's only one thing I can do for you
Can I come over?
Can I do that?
Can I be by your side?
"
Woo Luca
Voir le profil de l'utilisateur
heulim ≈ we have art in order not to die from the truth
UNE P'TITE PHOTO ? : (sohen) quand vient la nuit. 6cd69619f3c8ff8f3d6c0bed16e1fea2949a8f0b
AVATAR : kim captain hongjoong.
POINTS : 163
MESSAGES : 172
NOUS A REJOINT LE : 27/06/2021
AGE : 23
(sohen) quand vient la nuit. Empty
(#) Sujet: Re: (sohen) quand vient la nuit.   (sohen) quand vient la nuit. EmptyVen 25 Fév - 10:37
outfit >> Oui, il est brisé. Mais ne le sont-ils pas tous les deux ? Ne sont-ils pas ces entités divergentes qui ont été réunies dans l’absolution d’un instant d’une rare violence ? Les maux enserrent la gorge. Les prunelles ressassent, à l’évidence, toutes ces minutes où, le fusil tendu dans leur direction, aurait pu les abattre d’un seul et même coup. Alors les doigts de Luca viennent toucher l’endroit de l’impact unique sur le bras de son cadet. Pourquoi as-tu fait cela ? Depuis longtemps, le plus âgé a fini par comprendre qu’il ne s'est guère agit que de lui – bien au contraire. Il déglutit, redresse ses iris fiévreuses contre celles de son partenaire. Son dos frissonne à ses caresses qu’il lui prodigue dès l’instant où il l’a guidé, qu’il lui a murmuré qu’il ne se cassera pas.

C’est à la fois vrai et faux.

Luca abandonne un gémissement à peine audible quand ses lèvres sont de nouveau sous l’emprise de leurs jumelles. Touche-moi. Bien que des heures auparavant il l’a repoussé. Ne t’arrête pas. Pourtant, tout au fond de lui, le chanteur se sent tellement coupable et désire tout stopper. C’est aujourd’hui son corps qui réclame – plus que son cœur ? Il connaît son égoïsme sur le bout des doigts ; découvre celui de Sohen peut-être pour la première fois. Deux unités imparfaites qui s’assemblent au cours de cette soirée. Et les bulles de champagne ne peuvent plus rien y faire. Ils sont les seuls maîtres de ce qui leur arrive.

Toutes les attentions déposées sur le haut de sa silhouette le font vibrer. Augmentent la température dans la pièce. Il se mord la lèvre inférieure, sent la pression exercée par le corps quémandeur de son interlocuteur. Que sont-ils en train de faire ? Peuvent-ils seulement s’en blâmer ? Luca entend les battements de son myocarde jusque dans ses oreilles et tout cela l’aveugle éhontément. Il n’en fait rien. Au contraire, le désir qui est né entre eux le pousse plus loin. Encore plus loin. Il est en proie à ses propres attirances, à cette chaleur qui lui fait tourner les sens. Sa main glisse le long du corps de Sohen, en apprécie chacune de ses courbes avant de défaire sa ceinture, de se faufiler sous le dernier tissu entre eux.





I'm fine if I can feel you if I'm out of sight I want you to be, make me sure that I get rid of my anxiety the light in this darkness.
m i s t
Hwang So Hen
Voir le profil de l'utilisateur
heulim ≈ we have art in order not to die from the truth
UNE P'TITE PHOTO ? : (sohen) quand vient la nuit. 7f6fb0a0e896906a6fa885fdaedf3012297e4945
AVATAR : yunho (ateez)
POINTS : 127
MESSAGES : 120
NOUS A REJOINT LE : 28/06/2021
(sohen) quand vient la nuit. Empty
(#) Sujet: Re: (sohen) quand vient la nuit.   (sohen) quand vient la nuit. EmptySam 5 Mar - 12:22

ootd - Assumeras-tu les conséquences de tes actes ? Il n’oubliait pas, Sohen. Il n’oubliait pas qu’ils avaient été présents à cette fusillade qui les avait tous les deux brisés en mille morceaux. Il n’oubliait pas non-plus qu’il était englué dans une hypocrisie familiale qui l’avait contraint à se fiancer. Ah, ça, non, ça ne s’effaçait pas de sa mémoire tandis que ses doigts s’égaraient sur le corps de Luca. Cela n’aurait pas dû avoir lieu, peut-être ne s’agissait-il que du fruit du hasard et s’étaient-ils chacun plongés là-dedans en quête de désespoir. Ils cherchaient à tourner complètement la page et à avancer en sachant qu’ils ne s’y prenaient pas de la bonne manière. Ce n’était pas grave, Sohen saurait en assumer les conséquences. Il en avait envie, il souhaitait se perdre dans ses résonances vocales et ne plus se réveiller. C’était la première fois qu’il ressentait réellement quelque chose depuis de nombreux jours et il ne le laisserait pas s’échapper.
Quand bien même le bras se fut paralysant à cet instant face à sa caresse enivrante. Il sentit l’étincelle qui crépita le long de ses veines, l’espace d’une minute le fit fléchir. Il espéra n’en avoir rien montré, il n’en fut pas certain. Il avait délibérément laissé cette balle se ficher à son corps, il aurait aimé que ce ne soit qu’une mauvaise graine de plus mais la bonne cette fois-ci. Celle qui lui libérerait l’âme de ces chaînes invisibles. Au lieu de quoi le sang ne fit que goutter au sol et, de son bras valide, il dut maintenir avec une force incommensurable cette âme qui se retrouva à sa place plus enchaîné que lui. Pardonne-moi. Ce n’était pas une bonne idée, ils en avaient conscience tous les deux et les esprits fugaces s’entrechoquèrent. Réalisèrent qu’ils seraient incapable de combattre cette flamme allumée avec vigueur au creux de leurs reins.


@woo luca


(sohen) quand vient la nuit. 22edc6f419221e5860263e255840bc832e310b7d
"There's only one thing I can do for you
Can I come over?
Can I do that?
Can I be by your side?
"
Woo Luca
Voir le profil de l'utilisateur
heulim ≈ we have art in order not to die from the truth
UNE P'TITE PHOTO ? : (sohen) quand vient la nuit. 6cd69619f3c8ff8f3d6c0bed16e1fea2949a8f0b
AVATAR : kim captain hongjoong.
POINTS : 163
MESSAGES : 172
NOUS A REJOINT LE : 27/06/2021
AGE : 23
(sohen) quand vient la nuit. Empty
(#) Sujet: Re: (sohen) quand vient la nuit.   (sohen) quand vient la nuit. EmptyJeu 10 Mar - 21:08
outfit >>

Il s'écroule au sol, à moitié empêtré dans le drap qui recouvre son corps. Les yeux humides, il ne pleure pourtant pas, ne bouge pas. demeure là. Juste là. A se demander ce qu’ils viennent de faire. Les paumes de ses mains ouvertes, Luca les fixe d’un regard absent. “Sohen…” Un souffle qui se perd, tremblant. “Tu n’as jamais cherché à me protéger, n’est-ce pas ? Ce jour-là. Et la gorge se resserre un peu plus encore. Le chanteur sent ses épaules dénudées trembler, secouées d’un frisson. Comme un besoin impérieux de savoir. De tout gâcher.




I'm fine if I can feel you if I'm out of sight I want you to be, make me sure that I get rid of my anxiety the light in this darkness.
m i s t
Hwang So Hen
Voir le profil de l'utilisateur
heulim ≈ we have art in order not to die from the truth
UNE P'TITE PHOTO ? : (sohen) quand vient la nuit. 7f6fb0a0e896906a6fa885fdaedf3012297e4945
AVATAR : yunho (ateez)
POINTS : 127
MESSAGES : 120
NOUS A REJOINT LE : 28/06/2021
(sohen) quand vient la nuit. Empty
(#) Sujet: Re: (sohen) quand vient la nuit.   (sohen) quand vient la nuit. EmptyLun 14 Mar - 17:21

ootd -
Tremblante comme le reste de son corps. Je sais ce que tu vas me demander. Sa gorge se noua, il eut envie de vomir. De pleurer. Et la paralysie fut un électrochoc à son bras. Il se redressa vivement et le pressa en gémissant. Mais ce n’était pas grave. Il le laissa pendre le long de son corps, sortit d’entre les draps et en attrapa un. Il en recouvrit le corps de Luca et passa la pulpe de son pouce à sa joue.

« Je n’ai jamais cherché à te protéger, Luca. »

Il sourit tristement. Ils ne passèrent pas la meilleure des fins de nuits et le lendemain, il le ramena jusqu’à la ville en location de voiture. Son bras avait retrouvé sa mobilité et ne lui joua plus de tours durant tout le trajet silencieux. Arrivé au pied de l’immeuble du chanteur, il fut prêt à le laisser partir sans mot dire. Sauf que.

« Luca. », souffla-t-il son prénom.

Il attrapa son poignet et l’attira jusqu’à lui. Il l’embrassa, il lui offrit un baiser doux et passionné. Il passa une main ensuite dans ses cheveux et le laissa lui échapper. Il le regarda s’éloigner et poussa un léger soupir. Oui, cette fois-ci, il ne le laisserait pas s’échapper parce que, cette fois-ci, il lui faisait vriller le coeur.

@woo luca


(sohen) quand vient la nuit. 22edc6f419221e5860263e255840bc832e310b7d
"There's only one thing I can do for you
Can I come over?
Can I do that?
Can I be by your side?
"
Contenu sponsorisé
(sohen) quand vient la nuit. Empty
(#) Sujet: Re: (sohen) quand vient la nuit.   (sohen) quand vient la nuit. Empty
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: seoul :: Gangnam
Sauter vers: