1234
make me love you (iseul) - Page 2

i
HUNDRED MILES 2022 © L'ensemble du forum et de son contenu est la propriété de kernel, fayrell, nuits polaires et celestial wonders et/ou des membres initiateurs. Bannière par NUITS POLAIRES et codage réalisé par CELESTIAL WONDERS. Toute copie totale ou partielle est interdite sans accord préalable. merci de respecter notre travail ❤︎



 
⊱ hundred miles c'est un forum réel asiatique city/universitaire basé à Séoulune réponse par mois minimum — Avatars occidentaux bienvenus ! — Taille des avatars 200*320pxUne semaine pour finir sa présentation — Pas de prise de tête, rien que du love. That's all folks ٩(^ᴗ^)۶
-22%
Le deal à ne pas rater :
KINDERKRAFT – Draisienne Runner Galaxy Vintage
34.99 € 44.99 €
Voir le deal

 :: seoul :: Gangnam :: Résidences
Partagez

 make me love you (iseul)


Aller à la page : Précédent  1, 2
Bae Soobin
Voir le profil de l'utilisateur
hwaryeo ≈ just trust myself
UNE P'TITE PHOTO ? : make me love you (iseul) - Page 2 B5fa5d037db56a3a094518c95ddcc5e4
AVATAR : ryu junyeol
POINTS : 65
MESSAGES : 108
NOUS A REJOINT LE : 22/02/2021
AGE : 28
make me love you (iseul) - Page 2 Empty
(#) Sujet: Re: make me love you (iseul)   make me love you (iseul) - Page 2 EmptyDim 16 Jan - 0:47
make me
love you


✩ ○.⋆☽ ⋆.○ ✩

tout semble si irréel que soobin peine à y croire ; si merveilleux qu'il ne cherche même pas à y parvenir. il se berce de l'instant comme on se délecte d'un rêve qu'on sait ne pas être vrai, l'illusion de la chose n'enlève en rien à sa beauté et soobin se laisse emporter par les espoirs de ce que ce moment peut bien signifier, de ce qu'ils sont et ce qu'ils peuvent encore être. quand son regard s’ancre dans celui d’iseul, il se sent renvoyé vers le passé, à la première fois où il s’est senti ainsi : aimé et chéri, plein d'espoir que ce soit sincère. les désillusions se sont suivies jusqu'à ce qu'il cesse d'y croire mais dans le mirage qu'est leur étreinte, il voit les envies renaître et les espoir les suivre, obstinés à se faire entendre.
et si iseul était le bon ?
soobin n'a jamais été qu'odieux envers lui, sans tendresse ni douceur. même leurs corps-à-corps sont rarement délicats, dénués du moindre indice qu'il apprécierait être avec lui — mais c'est le cas et à une telle étendue qu'aucun mot ni geste ne saurait l'exprimer justement — pourtant, iseul ne cesse de revenir vers lui, répondant sans faute à chacun de ses appels. pas par contrainte ni par résignation, il exhibe à chaque fois un enthousiasme incompréhensible à être avec lui et soobin ne peut s'empêcher de se demander : s'il est resté jusqu'ici, qui sait jusqu'où il pourra demeurer à ses côtés ?

sous l'emprise de ces pensées, soobin ne peut qu'oeuvrer à lui rendre ne serait-ce qu'un fragment de tout ce qu'il lui fait ressentir. « okay, » promet-il en un souffle docile, son pouce caressant tendrement le dos de la main du plus jeune. soobin chavire sous son toucher, les paupières qui battent lourdement et l'épiderme qui frémit un peu plus à chaque pic d'électricité dont ses mouvements l'assaillissent. à la confession d'iseul, aucune taquinerie n'est offerte en réponse, simplement un « me too » aérien contre ses lèvres. un léger juron échappe aux siennes et c'est pour lui le signe de se rendre à ses désirs et les défaire des dernières barrières de vêtements pour que son corps retrouve enfin sa place légitime contre le sien. d'un mouvement instinctif, son bassin se meut contre le sien et il pourrait trouver son plaisir ainsi, à simplement se retrouver peau contre peau, mais la promesse tacite qu'il lui a faite sera tenue coûte que coûte, c'est la seule idée qui le hante.

chaque toucher dont il l'effleure exprime une gratitude silencieuse pour tout l'amour immérité qu'iseul a pu lui donner jusqu'ici, comme s'il essayait de s'en montrer digne à présent tout semble se passer si lentement, de ses doigts qui s'éternisent à l'explorer jusqu'aux mouvements de ses hanches qui épousent enfin les siennes. l'adulation de son corps envers le sien est démesurée et il pourrait se noyer dans la chaleur dont iseul l'enrobe. « fuck babe, you feel so good. » frisson incontrôlable et le surnom irrépressible entre ses lèvres, témoin d'un plaisir mais surtout d'une affection qui, ce soir, ne cherche qu'à se déverser sans restreinte. soobin s'y abandonne suffisament pour que les mèches retombent devant son visage et celles qu'il n'arrive pas à dégager de ses souffles exaspérés sont rapidement écartées du bout des doigts, obstacles indésirables à la vue du plus jeune et surtout aux baisers essoufflés dont il ne cesse de le flatter. ses phalanges cherchent fiévreusement les siennes pour se les accaparer et emprisonner ses mains au-dessus de sa tête, tentant de s'ancrer en lui un peu plus à chaque mouvement des hanches qui fait gronder sa voix.

Song Iseul
Voir le profil de l'utilisateur
hwaryeo ≈ just trust myself
UNE P'TITE PHOTO ? : make me love you (iseul) - Page 2 B5fa5d037db56a3a094518c95ddcc5e4
AVATAR : jaehyun
POINTS : 7
MESSAGES : 316
NOUS A REJOINT LE : 29/03/2017
make me love you (iseul) - Page 2 Empty
(#) Sujet: Re: make me love you (iseul)   make me love you (iseul) - Page 2 EmptyLun 7 Fév - 22:42
make me
love you


✩ ○.⋆☽ ⋆.○ ✩



il le voulait, l’avait toujours voulu, au moment même où ses yeux se sont posés sur lui. une silhouette distincte dans la marée humaine où ils étaient submergés. soobin avait levé la tête, s’était laissé happé par son regard sans pour autant y céder les premières fois.

et iseul avait continué de le désirer ; pire encore, goûter finalement à sa peau n’avait en rien abreuvé sa soif, au contraire. après leur première nuit, il s’était retrouvé à le désirer avec plus d’ardeur. il a continué à chercher son regard, a réussi à échanger leurs numéros pour ne plus compter sur la providence pour qu’ils se retrouvent. iseul n’aimait pas ce hasard qui les réunissait, même s’il avait quelque chose d’exaltant. il préfère être en mesure de le contacter quand le désir se fait souverain. et même si les réponses de soobin sont souvent sèches ou cyniques, que la rencontre de leurs corps est presque bestiale, il revient vers lui, envoûté. parce que soobin n’avait jamais été faux face à lui, contrairement à d’autres qui se faisaient mielleux pour avoir ses faveurs. iseul s’était charmé des défauts de soobin avant même de découvrir l’attention subtile qu’il pouvait parfois montrer ou la tendresse cachée.

bien qu’à cet instant, elle n’ait rien de secret. chaque caresse en était emplie, débordait d’attention et de délicatesse, comme si pour la première fois soobin avait peur de le briser entre la pression de ses paumes. iseul n’avait que rarement connu ça avant et la sensation lui plaisait étrangement. « want you so, so, so much. » répète-t-il encore de sa voix plaintive à la coupe des lèvres de soobin quand il lui murmure que son désir est réciproque. il admire son opale délesté des dernières couches de vêtement et dans son regard la certitude qu’il ne se lasserait jamais de son corps, ne cesserait jamais de contempler son visage comme au premier jour. il le découvrait de nouveau sans arrêt. sa beauté le laisse sans souffle, autant que son bassin qui rejoint le sien, lui extirpant un long gémissement, autant de plaisir que de frustration, désireux d’un contact plus intime encore. et soobin lui cède entièrement, il tient sa promesse silencieuse, le fait délicieusement chanceler de ses doigts avant d’être au plus près de lui. son plus rauque se déverse sur ses lèvres à l’union de leurs corps, le plaisir vient le ravager intensément et même si ses yeux veulent s’abreuver plus longtemps de la vision de soobin, ses paupières finissent par s’alourdir, se concentrant sur les mouvements de ses hanches, et les siennes qui viennent à leur rencontre à chaque fois qu’elles s’éloignent, la distance devenue une hantise. c’est langoureux, lent et tendre, pour la première fois, iseul se sent un amant, une seconde moitié de l’aîné plutôt qu’un coup d’un soir afin d’expier une quelconque tension sexuelle. le surnom est affectueux entre les lèvres de soobin, si rare et précieux et iseul ne souhaite plus être appelé qu’ainsi. ses doigts deviennent les prisonniers de ceux du plus âgé, et s’il déteste être dans l’incapacité de le toucher à sa guise, il aime tout autant la sensation d’être proie à ses désirs, ne pouvant exprimer l’étendue de son plaisir qu’à travers ses gémissements et ses jambes qui se verrouillent autour de sa taille. il dérive à chaque fois que soobin revient vers lui, continue de presser ses jambes un peu plus contre lui puisqu’il est incapable de s’accrocher à quoi que ce soit de ses mains. sa voix remplit la pièce de litanies plus ou moins compréhensibles. « i wanna touch you too. » qu’il finit par murmurer, le souffle erratique, après plusieurs minutes. plus rien ne lui suffit, c’est à la fois trop et pas assez. la tendresse de soobin l’achève plus que tout et il veut que ses mains puissent s’ancrer en lui, autant que lui n’est en train de s’immiscer jusqu’au plus profond de lui. il ouvre enfin les yeux, ces derniers sont directement happés par ceux de soobin, et le monde s’arrête. il n’y a plus qu’eux et rien d’autre. que le souffle brûlant de soobin contre son visage et son corps fiévreux au-dessus du sien. l’un de ses bras entoure son cou tandis que sa paume flatte ses côtés et ses ongles dessinent des lignes invisibles sur son épiderme. « i’m so close. » le souffle est bas, ses lèvres prennent possession des siennes et ses dents malmènent affectueusement sa lippe sans vouloir causer la moindre douleur contrairement aux précédentes fois. sa main glisse au niveau de sa hanche et ses doigts s’y enfoncent, ils sont son point d’ancrage pour se redresser et faire basculer soobin en arrière. il s’arrête alors pour un instant, pris dans la contemplation de son être entier et tout aussi désireux de faire durer le plaisir le plus longtemps possible. ses mouvements sont encore plus lents quand il guide soobin vers lui et ses lèvres s’entrouvrent silencieusement à chaque fois qu’il vient à sa rencontre. « why does it feel so good? » ce soir lui semblait si diffèrent, son cœur tremble presque douloureuse à chaque battement et souffle. son corps est pris des mêmes frissons alors qu’il tente de ralentir le plus possible le moment de la salvation, presque craintif que ce soit l’unique soir où soobin le fait se sentir ainsi – aimé,
adoré.
il aimerait que cet instant dure une éternité.

ses doigts trainent jusqu’à leurs comparses, les amènent jusqu’à son torse parce qu’il veut sentir le toucher de soobin sur chaque parcelle de sa peau. ses yeux voilés refusent de le quitter du regard. « you’re so gorgeous like this. »







i might sink and drown and die .

Bae Soobin
Voir le profil de l'utilisateur
hwaryeo ≈ just trust myself
UNE P'TITE PHOTO ? : make me love you (iseul) - Page 2 B5fa5d037db56a3a094518c95ddcc5e4
AVATAR : ryu junyeol
POINTS : 65
MESSAGES : 108
NOUS A REJOINT LE : 22/02/2021
AGE : 28
make me love you (iseul) - Page 2 Empty
(#) Sujet: Re: make me love you (iseul)   make me love you (iseul) - Page 2 EmptyMar 15 Mar - 17:24
make me
love you


✩ ○.⋆☽ ⋆.○ ✩

il aime tant entendre ces mots, être témoin de l’affection que lui porte iseul sans avoir à la chercher dans ses gestes car elle est claire et nette dès qu’il entrouvre les lèvres ; il le veut tellement et cette affirmation est plus soulageante que soobin ne l’aurait pensé, le coeur en paix à l’idée de ne pas être le seul à se sentir ainsi. ils se désirent l’un autant que l’autre et dans cette réciprocité, la pensée d’être à deux n’est plus aussi effrayante, c’est d’un brûlant réconfort qu’elle l’enveloppe et l’aîné s’y laisse aller sans réfléchir. régi par les envies de son corps, il vient à la rencontre du sien inlassablement, chaque mouvement le submergeant d’un plaisir aussi délicieux que pénible et il ne trouve autre moyen de s’ancrer dans la réalité que d’emprisonner les poignets d’iseul au-dessus de sa tête. « okay, » souffle-t-il docilement quand il lui demande de les libérer, prêt à exaucer le moindre de ses voeux. et la demande fait frémir son coeur, car il ne veut pas se défaire de lui mais le chercher et se l’approprier à sa façon, les mains et le corps entier avides de lui. celui de soobin brûle plus vivement à cette réalisation et il tangue dangereusement sous le toucher fiévreux du plus jeune, les soupirs essoufflés et les joues pourpres d’embarras chaque fois qu’il réalise à quel point il le désire de plus d’une façon.

« fuck, me too– » souffle saccadé qui s’éteint dans sa gorge quand iseul l’interrompt de ses lèvres et il s’y abandonne sans protestation, l’être en feu et les plaintes graves noyées dans l’étreinte tant les mains d’iseul sur sa peau le font chavirer. soobin se laisse basculer, ses bras fermement enroulés autour de la taille du plus jeune pour l’aider à maintenir l’équilibre alors qu’il prend le dessus et sans même y penser, toute once de contrôle lui est léguée – parce qu’entre ses bras et simplement en sa présence, soobin se sent en sécurité. quand bien même il reste en proie à ses peurs, il les ignore si facilement quand iseul est là et en cet instant, il n’entend que les battements frénétiques de leurs cœurs et leurs respirations lourdes à l’unison, tant excédé par le plaisir qu’il ne parvient à articuler aucune réponse à la question. seul un gémissement profond lui échappe et lorsqu’il rouvre les yeux, la vue d’iseul le happe, si éblouissant qu’il n’arrive plus à dévier son regard même s’il peine à garder ses lourdes paupières ouvertes. il est si beau, à le laisser entrevoir ainsi son plaisir, ses lippes humides l’articulant en silence comme des fleurs en éclosion. qu’importe toutes les substances qu’il a pu consommer au cours de sa vie, la transe dans laquelle iseul l’emporte est sans égale et son corps ne se meut plus qu’au rythme de cette sensation éthérée, la poursuit jusqu’à son apogée même s’il aimerait tant qu’elle dure éternellement.

la délivrance est aussi céleste que regrettable et soobin tient iseul plus près de lui qu’il ne l’a jamais fait, front contre front et le nez niché contre le sien, leurs souffles se mêlant alors qu’il s’accroche à ce moment qu’il refuse de laisser s’achever. « thanks. » murmure essoufflé, porteur d’innombrables significations. merci pour l’instant présent et tous ceux passés, merci d’être là et de continuer à l’être, juste merci. son torse se soulève lourdement et il tente tant bien que mal de stabiliser son rythme alors que les mots se forment sur ses lèvres. « so are you, » articule-t-il enfin, les lèvres étirées en un sourire presque timide qui ne s’estompe que lorsqu’il capture celles d’iseul aussi longtemps que son souffle esquinté lui permet. même sa respiration se fait plus calme et l’espace de quelques instants, plus aucun son n’est entendu, si ce n’est la tendresse de leur étreinte immuable qui résonne à travers la pièce. les bouts de ses doigts remontent lentement le long de sa colonne vertébrale, effleurent sa peau avec une affection dont il ne se pensait même pas capable et ils restent ainsi pendant de longues minutes, immobiles et en silence jusqu’à ce que soobin décide de briser celui-ci d’un souffle bas. « shower? »


Contenu sponsorisé
make me love you (iseul) - Page 2 Empty
(#) Sujet: Re: make me love you (iseul)   make me love you (iseul) - Page 2 Empty
Aller à la page : Précédent  1, 2
Page 2 sur 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: seoul :: Gangnam :: Résidences
Sauter vers: