1234
Les étoiles vagabondes — FT. Wooram

i
HUNDRED MILES 2020 © L'ensemble du forum et de son contenu est la propriété de kernel, fayrell et celestial wonders et/ou des membres initiateurs. Bannière et codage réalisés par CELESTIAL WONDERS. Toute copie totale ou partielle est interdite sans accord préalable. merci de respecter notre travail ❤︎



 
⊱ hundred miles c'est un forum réel asiatique city/universitaire basé à Séoulune réponse par mois minimum — Avatars occidentaux bienvenus ! — Taille des avatars 200*320pxUne semaine pour finir sa présentation — Pas de prise de tête, rien que du love. That's all folks ٩(^ᴗ^)۶
Team Rocket
Le Deal du moment : -44%
PHILIPS HD6563/64 – Machine à café ...
Voir le deal
49.99 €

 :: seoul :: Insadong :: Vins'Café
Partagez

 Les étoiles vagabondes — FT. Wooram


Honda Jade
Voir le profil de l'utilisateur
byeoljali ≈ when the night comes i break into stars
UNE P'TITE PHOTO ? : Les étoiles vagabondes — FT. Wooram 227eaca522636ff4e764a8d3bee9b2628c7bea66
AVATAR : kim hyung-seo
POINTS : 130
MESSAGES : 43
NOUS A REJOINT LE : 26/09/2021
AGE : 22
Les étoiles vagabondes — FT. Wooram Empty
(#) Sujet: Les étoiles vagabondes — FT. Wooram   Les étoiles vagabondes — FT. Wooram EmptyMer 29 Sep - 21:58


⊱ les étoiles vagabondes


Les jeux de séduction, ce n’était pas son truc. S’échanger des sourires discrets dans un coin de classe, un frôlement dans un couloir, un premier contact hésitant, tout ça, elle avait tranché, et décidé que c’était une perte de temps. Mais elle avait appris à le faire, au cas où. C’était tellement facile pour elle. Avec sa gueule d’ange et son air innocent, c’était tellement facile. Il lui suffisait de jouer aux gamines naïves, puis glisser quelques mots provocants dans l’oreille de sa proie, et c’était gagné. Les garçons l’adoraient pour ça, les filles la détestaient. Pourtant, ça ne l’intéressait pas, elle n’y trouvait aucun profit, aucune distraction ou divertissement. Elle était comme ça Jade, elle analysait et apprenait, quantifiait et calculait les profits, et tranchait. Or, elle avait décidé de foutre les relations amoureuses et le flirt dans la catégorie perte de temps, affaire classée.

Sauf avec lui.

Avec Wooram, c’était différent. C’était amusant. Il était brillant, avait de la répartie, et décelait la moindre des subtilités de Jade. Il avait réussi à la fragmenter, à l’analyser, c’est ce qu’ils faisaient en permanence tous les deux, s’analyser et trouver des failles. Il détectait chaque sourire qu’elle étouffait par fierté, elle repérait tous les mots cachés entre ses lignes codées. Ça coulait si facilement entre eux, comme une partie d’échecs où chaque coup pouvait retourner la situation, ce genre de partie où le public retenait sa respiration jusqu’à ce que le joueur pose son pion.

Pourtant, ça n’avait jamais donné suite. Leurs échanges étaient restés à l’état d’un simple jeu de provoc, sans jamais dépasser les limites. Ils étaient même devenus amis. Jade lui avait confié les secrets les plus légers de sa vie, ce qui constituait déjà une grande preuve de confiance pour elle. Elle s’était demandé maintes fois à quel moment la situation l’avait échappé, à quel moment il avait un peu trop pris le contrôle de la partie. C’était essentiellement la faute de Jade si il avait visiblement perdu tout intérêt à son égard, elle continuait à jouer aux fausses candides, comme ce qu’elle avait fait avant avec tous les imbéciles qui s’approchaient un peu trop près de ses jolis yeux.

Mais avec Wooram, ça lui faisait peur. Parce que lui, ça n’était pas un imbécile.

Son coeur fit un bond. Un souffle dans son cou, beaucoup trop près, la sortit brutalement de ses pensées et la fit pratiquement basculer de sa chaise. Un hoquet de stupeur s’échappa de ses lèvres. En position de défense, elle décala son buste de quelques centimètres pour découvrir le visage espiègle du garçon penché sur elle, visiblement amusé et fier de la réaction qu’il avait provoqué. Quand on parle du loup.

Ils s’étaient donnés rendez-vous dans un café près de la fac, comme quasiment tous les mercredis, à la même heure. Ces rencontres hebdomadaires avaient à l’origine pour but d’enseigner le coréen à Jade, mais cela faisait bien longtemps qu’ils avaient dépassé les limites du cadre éducatif. Ils avaient cependant conservé précieusement ces entrevues, comme une promesse de douceur et de fuite d’un quotidien morose chaque semaine. Elle portait son éternelle veste en jean trop large pour son corps mince, une robe noire sobre lui moulait la peau jusqu’en haut des cuisses. Un look pas très audacieux, mais elle se faisait toujours jolie pour lui.

« - J’espère que t’as bonne excuse,  Do Wooram, souffa-t-elle dans un coréen teinté de son accent français, une moue boudeuse lui barrant le visage. La prochaine fois que t’arrives en retard, j’me casse avec le serveur mignon. »


Do Wooram
Voir le profil de l'utilisateur
UNE P'TITE PHOTO ? : Les étoiles vagabondes — FT. Wooram 80c358cc3cf98fba049e2338b67b36defc710ea1
AVATAR : Park Seonghwa
POINTS : 256
MESSAGES : 99
NOUS A REJOINT LE : 29/08/2021
Les étoiles vagabondes — FT. Wooram Empty
(#) Sujet: Re: Les étoiles vagabondes — FT. Wooram   Les étoiles vagabondes — FT. Wooram EmptySam 2 Oct - 11:11


⊱ les étoiles vagabondes

OUTFIT ─ Les yeux baissés, fixés sur l’objet posé dans le creux de sa main. Il n’avait aucune nouvelle. Pas un appel, pas un message, même un émoji qu’il détestait tant. La conversation ouverte était vide et cette simple vision de l’écran avait le don d’agacer grandement le programmeur. Depuis quand faisait-il tant attention à ces détails ? Depuis quand s’était-il assez dévoilé pour oser ainsi s’attacher à une personne autre ? Un soupir, une secousse du bus et ses pensées étaient déjà parties et le téléphone rangé dans la poche. Rares étaient les fois où Wooram se permettait un voyage en transport en commun, profitant toujours de sa richesse pour jouir du luxe des taxis de la capitale. Seulement, il avait dû passer chez Mona avant de rejoindre son rendez-vous, et aucune de ces voitures oranges n’avait daigné se montrer. Il ne s’était pas levé pour ses cours le matin-même, préférant travailler toute la nuit dans le secret de sa propre salle informatique. Touchant le clavier incessamment, bidouillant ses câbles et moteurs simplement pour s’occuper. Il s’attendait à un appel de son paternel rapidement pour lui rappeler le sérieux avec lequel il devait suivre ses études, mais son téléphone était en silencieux pour éviter ce monologue familier.

Finalement proche du lieu de rendez-vous en question, le premier réflexe du garçon fut d’observer par la fenêtre si son amie était déjà là. C’était le cas et, pleinement conscient de son retard, il prit néanmoins son temps avant d’entrer. Quelques messages, un dernier regard sur cette conversation toujours vide et enfin il entra dans ce café qu’il connaissait si bien maintenant.
Silencieux et discret, il arrivait par derrière Jade, déjà amusé à l’idée qu’elle ne se doutait de rien. Un souffle brusque et soudain contre sa nuque, elle qui sursautait et Wooram qui sortait son meilleur sourire en coin. « Ma beauté te surprend à ce point chaque fois ? » Lentement, sereinement, il s’installa face à la demoiselle ne quittant jamais cette expression peine d’espièglerie. La simple idée qu’il aurait pu commander sa boisson avant de s’installer lui traversa rapidement l’esprit mais tellement rapidement que son attention était déjà retournée chez son amie. « Quelle excuse. Je bosse beauté, j’y peux rien. » Certes il était passé à la Pas’Tech juste avant, mais c’était surtout pour de nouveau se prendre la tête avec son collègue Lei.

Le regard du programmeur se perdit rapidement sur le serveur derrière son comptoir avant de lever un sourcil, intrigué. « Tu le trouves mignon ? Bah fais-toi plaisir, je vais pas te retenir. » Ses goûts étaient différents et il avait déjà ce qu’il lui fallait en relations masculines – seulement celle qu’il désirait vraiment lui avait déjà échappé. « Puis cet accent.. Tu veux de nouveau des cours ou quoi, mademoiselle. » Ce dernier mot prononcé en français avec le pire accent coréen que Wooram pouvait mettre (involontairement). Aucune violence, aucune animosité dans son ton mais simplement de la légèrement et beaucoup de taquineries. C’était ainsi qu’il voyait sa relation avec la demoiselle. Celle-ci était une amie précieuse pour l’étudiant. Il la respectait autant qu’il appréciait l’embêter et rares étaient les fois où il se liait autant d’amitié avec une personne qu’il avait tenté de mettre dans son lit. Seulement, Jade avait quelque chose en plus, sûrement ce côté français, exotique qui attira Wooram, ou simplement son sale caractère qu’il adorait pourtant. « Tu veux pas aller me chercher un café, comme ça tu fais ton numéro au serveur. » Il sortit sa bouille la plus mignonne, appelant à la bonté de son amie et à l’espoir qu’elle dise oui. « Puis tu t’es faite toute belle, noona » Sa voix, presque agaçante tellement il forçait pour la rendre mignonne que lui-même en avait des frissons. « Ou alors c’est pour moi ? Noona, fallait pas. » Insupportable et surtout gamin. Finalement l’étudiant se leva pour aller lui-même chercher son café et ramener la boisson de d’habitude à Jade aussi.




Honda Jade
Voir le profil de l'utilisateur
byeoljali ≈ when the night comes i break into stars
UNE P'TITE PHOTO ? : Les étoiles vagabondes — FT. Wooram 227eaca522636ff4e764a8d3bee9b2628c7bea66
AVATAR : kim hyung-seo
POINTS : 130
MESSAGES : 43
NOUS A REJOINT LE : 26/09/2021
AGE : 22
Les étoiles vagabondes — FT. Wooram Empty
(#) Sujet: Re: Les étoiles vagabondes — FT. Wooram   Les étoiles vagabondes — FT. Wooram EmptySam 2 Oct - 21:27


⊱ les étoiles vagabondes


« Ma beauté te surprend à ce point chaque fois ? »

Ses yeux roulèrent naturellement vers le ciel, puis elle le fixa quelques secondes d’un air blasé, tout en étouffant tant bien que mal le sourire qui trahirait à quel point elle était heureuse de le voir.

« Bosser ? » Un air faussement surpris s’inscrivit sur son visage, puis laissa place à un regard accusateur, alors qu’elle posait ses coudes sur la table pour approcher son visage du sien. « Je suis quasi sûre que t’as passé la nuit à trafiquer la base de données du FBI. »

Elle sourit légèrement en coin, fière de sa remarque peu mature, puis suivit le regard furtif de son interlocuteur sur le serveur affairé près d’une machine à café. Il était plutôt mignon, objectivement parlant, mais pas vraiment le genre de Jade. Avait-elle un genre ? En réalité, elle n’avait dit ça que pour provoquer une réaction chez Wooram qui, comme d’habitude, n’en avait que faire. Un soupir de déception passa imperceptiblement la barrière de ses lèvres, mais elle ne perdit pas la face bien longtemps.

« Pas vraiment non, mais je pensais qu’à toi il te plairait, et il arrête pas de te regarder à chaque fois qu’on vient ici, c’est limite vexant. » L’absence totale d’intérêt du jeune homme face aux mots de Jade la fit tiquer. Quand bien même ce serveur ne l’attirerait pas, elle connaissait assez les tendances séductrices de Wooram pour savoir que ça le ferait au moins sourire, or il ne semblait absolument pas avoir la tête à ça. Curieux.

« C’est clairement pas tes cours qui m’ont aidé à parler coréen Wooram, par contre si j’ai besoin d’apprendre à nouveau des phrases de drague lourdes ou des insultes, je ferais appel à toi, merci de proposer. » C’était touchant et absolument adorable, cette manière ridicule qu’avait Wooram de l’appeler mademoiselle. Jade avait bien trop de fierté pour l’avouer, mais elle adorait l’entendre utiliser ce genre de surnom français, alors qu’elle ne faisait absolument aucun effort pour utiliser les honorifiques coréens.

« Tu me trouverais belle même avec un sac poubelle sur la tête, mon coeur, répondit Jade dans un français parfait à la suite de sa provocation mielleuse sur ce qu’elle portait. »

C’était son arme secrète, sa langue maternelle. Elle se réjouissait de manière presque malsaine de l’incompréhension la plus totale qui s’affichait sur le joli visage du coréen lorsqu’elle disait des choses qu’elle n’aurait jamais osé lui dire si il était en mesure de comprendre. Cela dit, il aurait été capable d’apprendre le français, rien que pour l’embêter. Il avait cédé et avait fini par se lever pour commander, elle l’avait suivi des yeux et l’avait observé dans le plus infime de ses mouvements avant de brutalement détourner les yeux et de faire mine d’être totalement absorbée par son écran absent de toute notification lorsqu’il revint sur ses pas avec les boissons.

C’était quand même étrange, cette indifférence totale par laquelle il avait répondu lorsqu’elle lui avait fait part de ses observations sur l’attirance évidente de l’employé envers Wooram. Une idée lui traversa alors l’esprit, qui allait probablement pouvoir confirmer les doutes de Jade. Elle récupéra le café latte que son ami lui tendit en le remerciant d’un baiser envoyé dans les airs, avant d’afficher un sourire faussement innocent.

« Puisque t’as l’air de t’en ficher, on va faire un jeu. Le premier qui arrive à se faire inviter par le serveur a gagné. »

Le sourire innocent se transforma en sourire carnassier, puis après avoir vérifié la température de la boisson posée devant elle, Jade heurta la table d’un puissant coup de genou, ce qui eut pour effet de renverser les deux boissons. Les liquides des tasses à moitié vidées finirent leurs courses sur les jambes de Jade et de son partenaire, puis elle jura assez bruyamment pour attirer l’attention de l’homme au comptoir, tout en fixant le développeur d’un air calme et joueur, ce qui contrastait de manière effrayante avec sa voix affolée.

« Merde Wooram, je viens à peine d’acheter cette robe, tu le fais exprès ou quoi ? »

Le serveur accourait, alarmé. Les jeux étaient faits.

Ça ne ressemblait pas à Jade, ce genre de défi gamin et stupide. Enfin, ça ne ressemblait pas à la Jade que les gens connaissaient. Dans ce pays, rares étaient les personnes avec qui elle était vraiment elle-même, et rares étaient les moments où elle s’amusait vraiment. Elle croisa les bras sur sa poitrine. Actuellement, elle exultait.

Do Wooram
Voir le profil de l'utilisateur
UNE P'TITE PHOTO ? : Les étoiles vagabondes — FT. Wooram 80c358cc3cf98fba049e2338b67b36defc710ea1
AVATAR : Park Seonghwa
POINTS : 256
MESSAGES : 99
NOUS A REJOINT LE : 29/08/2021
Les étoiles vagabondes — FT. Wooram Empty
(#) Sujet: Re: Les étoiles vagabondes — FT. Wooram   Les étoiles vagabondes — FT. Wooram EmptyMer 6 Oct - 20:18


⊱ les étoiles vagabondes
ft. @Honda Jade


OUTFIT ─ Elle l’amusait et c’était bien pour cette raison (officiellement) qu’il la gardait à ses côtés ─ aussi car elle était sa seule amie parmi toutes les femmes qu’il avait fréquentées. Ses activités illégales n’était plus un secret pour la demoiselle qui ne manqua pas de le relever. Wooram était partagé entre l’envie de la faire taire et celle de rire. Seulement, quelles étaient les chances qu’une personne autour d’eux ne prenne pas cette réflexion pour une blague ? Il n’en fit alors rien et se contenta de pouffer de rire.
Un jeu concernant un certain serveur s’en suivit et le programmeur démarra dans la taquinerie avec pour cible Jade. « Dire que je suis ton pote, tu connais même pas mes goûts. » Faussement déçu, il misa sur une moue boudeuse qui ne pouvait (il espérait) qu’attendrir son amie avant de ré-attaquer. Échanges imagés à coups de pelle, seulement avec beaucoup d’affection qui se camouflait derrière chacune de leur phrase. Un sourcil levé, un sourire amusé seulement c’était de l’incompréhension qu’il portait sur ses traits alors qu’il n’avouait pas être complètement perdu devant ce mot sûrement français que Jade venait d’employer. « T’es toujours belle. » Se contenta-t-il de répondre d’une voix, cette fois, plus douce. Sincère.

Leur rythme fut brisé lorsque le garçon se leva, impatient de recevoir sa boisson préférée ─ après l’alcool. Il échangea trois mots, mixé d’un sourire poli avec ce dit-serveur en question avant de retourner à la table et de poser la tasse devant son amie et de se rasseoir. « Tu y tiens à ce serveur on dirait. » Lui-même était complètement indifférent. Certes, il avait toujours dit préférer les poitrines plus volumineuses et les courbes féminines, néanmoins il ne pouvait dénier que ses dernières aventures étaient généralement passées avec des hommes. Loin de l’élégance d’une femme, mais tout aussi prenant pour le codeur qui s’en était fait une joie encore récemment. « Et si je ne veux pas me faire inviter ? Est-ce que tu peux me jurer qu’il vaut le coup d’un verre ? Tu sais que j’aime pas perdre mon temps. » Comme s’il était certain de remporter la victoire facilement, il posait ces question toujours sur un ton indifférent.

Seulement, s’il s’était attendu (il aurait pourtant dû) à la prochaine attaque de la jeune femme, il aurait eu assez de réflexe pour reculer au moins sa chaise. Le sourire était pourtant l’indice et après toutes ces années, il aurait dû prévoir. « Mais putain ! » Sa boisson chaude sur son jeans noir ne lui faisait pas le plus grand bien et ce serveur qui arrivait au pas de course suite à la voix énervée de Jade ne fit qu’agacer Wooram qui n’était pas sûr de vouloir entrer dans son jeu. Un air indifférent, presque hautain s’inscrit alors sur les traits de l’étudiant qui observait le serveur attentivement. Il devait bien avouer qu’il n’était pas laid à regarder seulement il n’était réellement pas intéressé.
La première partie se termina avec un point neutre.
Le serveur posa d’abord de quoi éponger sur la table. « Je suis désolé, je ne suis habituellement pas si maladroit. » Un sourire aguicheur, une voix beaucoup plus poussée dans la sensualité que d’ordinaire, c’étaient là le premier mouvement du garçon. Rapidement, et aussi de manière très discrète, il n’oublia pas un dernier regard colérique vers son amie. « Vous n’auriez pas d’autres serviettes ? J'ai peur que mon pantalon soit trempé. » Deuxième mouvement et Wooram écarta ses longues jambes à la vue du serveur, toujours avec cette sensualité qui lui était propre lorsqu’il chassait. « Et aussi pour la demoiselle car sinon elle risque de râler encore plus fort. » Tout était dans la gestuelle, le sourire et aussi ce clin d’œil complice qu’il lança vers l’homme. Le programmeur appréciait jouer, mais il appréciait encore plus gagner. Il profita d’un moment où l’attention du serveur était ailleurs pour communiquer sans voix à Jade : Toi, tu vas prendre cher.



Honda Jade
Voir le profil de l'utilisateur
byeoljali ≈ when the night comes i break into stars
UNE P'TITE PHOTO ? : Les étoiles vagabondes — FT. Wooram 227eaca522636ff4e764a8d3bee9b2628c7bea66
AVATAR : kim hyung-seo
POINTS : 130
MESSAGES : 43
NOUS A REJOINT LE : 26/09/2021
AGE : 22
Les étoiles vagabondes — FT. Wooram Empty
(#) Sujet: Re: Les étoiles vagabondes — FT. Wooram   Les étoiles vagabondes — FT. Wooram EmptySam 9 Oct - 22:32


⊱ les étoiles vagabondes


« T’es toujours belle. »

Boum. Il frappait toujours comme ça, sans prévenir. Elle devait garder la face. Un sourire malicieux en guise de réponse suffira, actuellement dans l’incapacité totale de mettre les mots les uns derrière les autres pour former une phrase, elle se sentit soulagée lorsque Wooram quitta la table. C’était désarmant pour Jade, cette façon si sincère et sans arrières-pensées de dire les choses. Il revint rapidement, et la réponse arrogante digne du garçon face au défi qu’elle lui lançait ne fit qu’augmenter la faible rage qui était née dans le creux de son ventre lorsqu’elle s’aperçut à quel point elle pouvait être faible quand c’était lui. C’est cette pensée précise qui déclencha la mise en action de son plan suicidaire.

C’était quitte ou double.

Soit il rentrait dans le jeu, soit il s’en énerverait.

Jade ne savait pas vraiment ce qu’elle préférait entre les deux options, mais le regard de Wooram en disait long sur celle qu’il avait choisi, et il ne semblait pas être d’humeur joueuse. Le sourire de Jade fondit légèrement à la vue de ce visage fermé, puis disparut complètement au ton scandaleusement provocateur qu’il employa pour s’adresser au serveur qui accourait. À cet instant, il était vraiment flippant. Capable d’à la fois assassiner Jade du regard tout en faisant des avances merveilleusement maîtrisées à l’homme qui s’était mis à bégayer en guise de réponse, complètement perturbé par le charme dévastateur de Wooram.

Ça l’exaspérait profondément. De le voir utiliser les mêmes techniques d’approche qu’avec elle dans le passé, et de le voir réussir avec brio. Pourtant, c’était elle qui avait défié Wooram, n’est-ce-pas ? Pas la peine d’essayer de comprendre le chaos émotionnel dans lequel l’énergumène était capable de la mettre, elle-même n’en comprenait rien. Et ne pas avoir le contrôle d’elle-même comme de cette situation grotesque qu’elle avait provoqué, il en était hors de question. Elle observa attentivement le petit cinéma de son adversaire, parfaitement dans son élément dans cette situation. Il était fort. Et ses gestes, ses mots, l’atteignaient directement dans le coeur, même quand il n’étaient destinés qu’au garçon. Elle attendit qu’il eut terminé pour jouer son coup.

« La demoiselle en a également besoin, oui. Vous pourriez peut être même m’aider à réparer les dégâts sur ma robe, moi aussi, je suis maladroite. »

Oeillade de jeune vierge en détresse au serveur, elle prononça cette phrase outrageusement explicite, aspira sa lèvre inférieure entre ses dents puis acheva par son arme secrète en glissant lentement ses deux entre ses deux cuisses à peine ouvertes, prêtes à violer les frontières du raisonnable. Mais la satisfaction qu’elle ressentit suite à l’incontestable réussite de son attaque - et attesté par le rouge vermeil qui teintait les joues de leur proie - s’effaça en une fraction de seconde, alors qu’elle lisait parfaitement la menace silencieuse sur les lèvres du programmeur, comme une sentence de mort. Jade ne se l’avouait pas, mais ces mots réveillèrent son côté masochiste et sadique : elle brûlait d'impatience qu'il le fasse. Alors, elle ne s’arrêterait jusqu’à obtenir gain de satisfaction. J'ai hâte. Et alors qu'elle mimait à son tour dans un sourire insolent cette réponse sans le lâcher du regard, le pauvre employé eut le temps de ramener le matériel nécessaire pour réparer le bordel qu’ils avaient provoqués et s’y affairait. Elle se leva alors,  et aussi lentement qu’un prédateur le ferait, elle tourna sur elle-même et releva sa veste en jean afin d’offrir aux deux hommes une vision privilégiée de ses courbes graciles de danseuse. Le visage posé sur son épaule, vers le serveur qui en avait déjà trop vu, elle adopta une adorable moue boudeuse.

« Je crois que je me suis brûlée à la cuisse, j’ai super mal, vous pourriez regarder ? »

Adorable et aguicheuse, elle jouait à la perfection le rôle de celle qui n’avait pas conscience de ses atouts et de la débauche de ses mots. Et avait affreusement hâte de le voir répliquer.

Do Wooram
Voir le profil de l'utilisateur
UNE P'TITE PHOTO ? : Les étoiles vagabondes — FT. Wooram 80c358cc3cf98fba049e2338b67b36defc710ea1
AVATAR : Park Seonghwa
POINTS : 256
MESSAGES : 99
NOUS A REJOINT LE : 29/08/2021
Les étoiles vagabondes — FT. Wooram Empty
(#) Sujet: Re: Les étoiles vagabondes — FT. Wooram   Les étoiles vagabondes — FT. Wooram EmptyMer 13 Oct - 21:51


⊱ les étoiles vagabondes
ft. @Honda Jade


OUTFIT ─ Le petit jeu de son amie l’amusait grandement et Wooram avait beaucoup ─ beaucoup ─ de mal à le cacher. Son sourire défaillait pour un gloussement qu'il retenait pourtant bien alors que son regard jonglait entre Jade et le serveur. C’était presque hypocrite de sa part de jouer ainsi l’indigné face aux propos de la demoiselle alors qu’elle ne faisait que l’imiter dans ses actions. C’était une compétition après tout et ils souhaitaient tous les deux gagner. Bien que le lot n’intéressait que très peu le programmeur au final. Ça ne pouvait que lui faire plaisir le temps d’une soirée mais l’homme n’avait rien de si attirant et les pensées de l’étudiant étaient déjà bien occupées par une autre silhouette masculine qui répondait au nom de Baram ((malheureusement)).

S’il avait pu, il aurait bu une gorgée de sa boisson, seulement celle-ci était étalée sur la table et gouttait, de plus en plus lentement jusqu’au sol que le personnel serait obligé de nettoyer plus tard. Seulement, c’était sûrement mieux ainsi alors qu’il manqua de s’étouffer devant l’indécence de la jeune femme. Pourtant habitué à ses attaques parfois très osées, il se sentirait presque vaincu s’il n'avait pas débordé de confiance en lui. Ça frôlait l’atteinte à la pudeur, l’indécence et sur ces belles paroles, Wooram se leva d’un bond. « Tu t’es brûlée ? Je peux t’aider. » Clairement, il avait un plan.

Doucement, il fit le tour de la table, frôlant le corps du serveur au passage, non sans laisser ses doigts traîner sur les tissus qui le recouvraient. Continuant sa course, il s’arrêta devant Jade et s’agenouilla. « Tu veux qu’on aille acheter de la crème ? » Sa voix semblait tellement sincère et seul son sourire discret mais plein d’espièglerie, seulement affiché aux yeux de la jeune femme, prouvait qu’il était dans son rôle et qu’il allait frapper fort.
Toujours avec cette même lenteur, la main de Wooram se posa sur le genou de Jade et remonta doucement, très doucement. « C’est là où c’est rouge, c’est ça ? » Jouer l’innocent était jouissif pour le programmeur alors qu’il était bien loin de l’être, sous tous les sens du terme. Le bout de ses doigts frôlait la cuisse, alors que ses yeux ne quittaient jamais la demoiselle. Ce sourire, toujours plus narquois se faisait presque malsain.

Soudain, il se releva brusquement, non sans jouer sur cette proximité qu’il avait avec Jade quelques secondes plus tôt et se retourna vers le serveur. « Je suis désolé, ma sœur est très maladroite. » Il attrapa les mains de l’inconnu, perdu devant le spectacle que les deux amis lui offraient. « On vous dérange avec tout ça, je suis vraiment désolé. Je peux vous payer un verre pour me faire pardonner ? » Il ne le lâchait pas et son sourire sonnait, cette fois, tellement sincère mais en même temps était réellement, tellement faux. Il ne voulait pas de ce verre, pas avec cet homme en tout cas. Seulement, perdre ne faisait pas partie de son vocabulaire et encore moins lorsqu’il compétait avec Jade. « Ou je peux te passer le numéro de ma sœur. » Un clin d’œil au serveur alors que, discrètement ses mains continuaient de caresser celles du serveur. Il prit quand même le temps de se retourner, rapidement, pour lancer un dernier regard vers Jade, plein de fierté et avec cette impression qu’il avait déjà gagné ce premier jeu. C’était indécent, et loin de la discrétion que préférait Wooram d’ordinaire, or ça le coupait du quotidien bien trop monotone (comme à chaque fois qu’il revoyait son amie) et rien que pour ça, ça valait le coup.



Honda Jade
Voir le profil de l'utilisateur
byeoljali ≈ when the night comes i break into stars
UNE P'TITE PHOTO ? : Les étoiles vagabondes — FT. Wooram 227eaca522636ff4e764a8d3bee9b2628c7bea66
AVATAR : kim hyung-seo
POINTS : 130
MESSAGES : 43
NOUS A REJOINT LE : 26/09/2021
AGE : 22
Les étoiles vagabondes — FT. Wooram Empty
(#) Sujet: Re: Les étoiles vagabondes — FT. Wooram   Les étoiles vagabondes — FT. Wooram EmptyJeu 14 Oct - 18:35


⊱ les étoiles vagabondes


Il y avait une faille évidente, dans son plan. Cette faille, c’était le génie de Wooram, son manque effarant de limites et son envie dévorante de gagner. Jade n’avait pas tenu compte de la variable la plus fondamentale dans cette compétition. Quand il était là, elle perdait insupportablement le contrôle, un simple regard pouvait complètement la déstabiliser. Alors, quand il prononça ces mots d’une fausse bienveillance et s’approcha dangereusement, elle sut que ce serait fatal. Il continue son discours, Jade ne prononçait mot, se contentait d’essayer d’interpréter ses gestes pour deviner sa sentence prochaine. Méfiante et farouche, elle le regardait réaliser cette chorégraphie de mouvements parfaitement disciplinés, se baisser devant elle, une expression sur le visage qui annonçait la couleur du chaos qui arrivait. Il avait osé. Respiration qui se coupe dès l’instant où ses doigts entrent en contact avec sa peau, remontent avec une lenteur épouvantable jusqu’à l’orée de sa robe. Elle détesta son corps qui réagissait avec traitrise au jeu du garçon, en provoquant une vague de frissons qui la traversa toute entière. Jade tenta alors de répondre à ses mots agaçants mais les siens restaient bloqués dans sa gorge, et si elle les laissait sortir, n’en résulterait qu’un bégaiement maladroit et gênant. Elle se contenta alors de tenir - non sans peine - ce contact visuel qu’il avait amorcé, avec des yeux plus que meurtriers. La torture se termina, et elle inspira profondément, comme si sa respiration avait été bloquée le long d'une décennie. Lui agissait comme si rien de tout ça ne s’était passé, en réalité, pour lui, rien ne s’était vraiment passé. Ce n’était qu’à l’intérieur de sa poitrine et de son ventre qu’il avait fait tout exploser, et alors qu’elle figeait sur place, elle entendit vaguement Wooram terminer victorieusement son jeu perfide.

Elle était sur le point de perdre. Il avait fait un sans fautes, et frôlait la victoire du bout des doigts. Fait absolu que Jade Honda et sa fierté explosive ne pouvaient tolérer d’aucune manière, alors quitte à perdre, autant le faire plonger avec elle. L’humiliation qu’elle venait de subir lui fit reprendre ses esprits, ça ne se terminerait pas comme ça. Féline, elle réduisit la distance entre elle et son frère de couverture jusqu’à ce que leurs corps se frôlent, se positionnant alors à ses côtés, face à leur proie. Le calme lui était entièrement revenue, et sa soif de vengeance se trahissait par le sourire maléfique qui prenait place sur sa gueule d’ange. Elle glissa alors des doigts experts dans la nuque du programmateur, puis se hissa légèrement sur la pointe des pieds pour déposer un lent baiser sur sa joue, à quelques millimètres de sa commissure de lèvre, pile à la frontière du raisonnable. La danseuse compétitrice recula son visage de quelques centimètres pour s’exprimer d’une voix quasi inaudible. « Tu es tellement prévenant, Woowoo. » Surnom qu’il détesterait probablement, vengeance salvatrice pour elle. Elle laissa alors ses doigts fins traîner le long de son cou avant que sa paume ne se dépose au dessus de la poigne de mains des deux hommes. Sur ce geste millimétré, Jade amorçai son dernier coup, attentat suicide qui les ferait plonger tous les deux. « Vous savez, vous n’êtes pas forcé de choisir. Wooram et moi, on est ouverts… à toutes les expériences. »

Voix chaude et tentatrice, elle lança un sourire complice à Wooram avant de poser des yeux désireux sur l’employé. Livide, l’agneau pris au piège se défit en hâte du contact provoqué par l’étrange duo, puis bafouilla des excuses avant de fuir vers une pièce réservée aux employés, sûrement pour aller évacuer le trauma qu’ils venaient de lui faire vivre. Aussitôt était-il parti qu’elle se tourna vers l’adversaire, croisant les bras sur sa poitrine, à la fois vexée et satisfaite de la tournure des événements, sentiments qu’elle transmettait par le regard lourd de sens qu’elle lui adressait. « Un partout, la balle au centre. »

Do Wooram
Voir le profil de l'utilisateur
UNE P'TITE PHOTO ? : Les étoiles vagabondes — FT. Wooram 80c358cc3cf98fba049e2338b67b36defc710ea1
AVATAR : Park Seonghwa
POINTS : 256
MESSAGES : 99
NOUS A REJOINT LE : 29/08/2021
Les étoiles vagabondes — FT. Wooram Empty
(#) Sujet: Re: Les étoiles vagabondes — FT. Wooram   Les étoiles vagabondes — FT. Wooram EmptyMer 20 Oct - 20:12


⊱ les étoiles vagabondes
ft. @Honda Jade


OUTFIT ─ Ce petit jeu entre amis allait finir par les achever. Les cartes étaient posées et peu importait les ailes qu’ils allaient y laisser. Wooram ne craignait rien, se doutant qu’il ne serait touché que très peu (( au pire, dans son égo )). Alors, avec fougue, il s’était lancé, avait sorti le grand jeu jusqu’à faire du mal ─ inconsciemment ─ à une personne qu’il chérissait pourtant. Belle femme qu’il avait tenté d’approcher, pour finir bien trop proche d’elle et ne plus pouvoir tenter plus loin, d’explorer leur sexualité. Néanmoins, bien idiot qu’il était, jamais il n’aurait eu les capacités pour prévoir le prochain mouvement de Jade. Comme une danse exaltante entre les deux personnes, belle mais cruelle.
Les mains dans celles de leur victime qui disparaissait petit à petit devant leur prestance, il avait été stupide et n’avait pas remarqué la jeune femme s’approcher. Des contacts subtiles, puis de plus en plus dominants alors que les pensées du garçon virèrent complètement ailleurs. Les premiers cheveux, sur sa nuque, se redressèrent au contact, preuve de l’effet que les doigts de Jade lui procuraient. Et pourtant, ce n'était pas les bonnes mains. Et pourtant, il ne pouvait s’empêcher de repenser à celles du policier, posés sur sa nuque de la même manière, bien qu’avec légèrement plus de brutalité. De cette différence, le programmeur se laissait submerger par les émotions. Un manque prédominant. Une cruelle envie de le revoir alors que, lui-même, n’était encore personne d’autre qu’un prénom placé sur un visage. Juste une bonne soirée passée à l’hôtel : rien de plus.

De même, lorsque les lèvres de la demoiselle se posèrent sur ses traits. Indécent, outrageant, même. La surprise ne pouvait se lire sur le coréen, mais pouvait très certainement se ressentir au contact. Tout son corps se raidit d’un seul mouvement et pourtant, son visage restait concentré dans les expressions contrôlées pour leur petit jeu. Récolter ce que l’on semait, jamais auparavant cette expression n’avait été aussi explicite pour Wooram. Comme une claque qu’il recevait, il avait envie de se retirer. Cette situation allait trop loin pour lui et, aussi joueur qu’il l’était, il devait parfois s’avouer vaincu. Enfin. La frustration se lisait sur ses traits alors qu’il lâcha les mains du serveur, toujours coincé entre deux prédateurs.

L’étudiant restait silencieux. Le calme était sa meilleure contre-attaque après un tel scandale. Fort heureusement, le destin semblait vouloir lui donner un petit coup de pouce alors que le serveur s’échappa de leur emprise, hors de leur vue. « T’es allée trop loin. » Quelques mots, prononcés cependant d’un ton sec auquel Wooram n’était pas lui-même habitué. Les entrailles serrées, il se dégagea du contact. Quelques pas en arrière, de quoi laisser une timide distance entre lui et Jade. De quoi respirer. « Frère et sœur ? Un plan à trois ? » Étrange réaction d’un compétiteur tel que lui. Encore plus étrange alors que cette idée semblait le déranger bien plus qu’il ne l’aurait pensé. « Au final, il a fui. » Et il se doutait qu’il avait ainsi perdu. Ou même eux, tous les deux. « Viens. » Agrippant la main de son amie, il les emmenèrent tous les deux hors du café, comme s’il était trop gêné pour y rester une seconde de plus. Le public qui avait suivi toutes ces interactions ne lui plaisait pas. « On dit que t’as gagné, ça te va ? » Grognon, il retrouvait ses airs habituels d’enfant immature, enfin.

« Tu le voulais vraiment ce serveur ? » Atteint d’une curiosité innocente, il restait au fond ignorant. Le regret et l’envie de faire plaisir à une amie proche donnait d’amusantes idées chez le coréen. Seulement, il n’eut pas besoin de faire demi-tour pour s’excuser et présenter sa sœur au serveur, que ce dernier apparut derrière eux soudainement. L’envie se lisait dans son regard, bien que la peur y résidait encore timidement. « Je suis désolé, on plaisantait. Mais si tu veux un plan avec Jade, je peux t’arranger ça. » Ouvertement, et devant son amie il prononçait le fond de ses pensées. Beau parleur, et maître de cette mascarade. Il n’avait rien à gagner à coucher avec l’homme, si ce n’était quelques moments de répit. Quelques heures pendant lesquelles il ne pouvait pas penser à Baram. Et pourtant, il ne le souhaitait pas vraiment.



Honda Jade
Voir le profil de l'utilisateur
byeoljali ≈ when the night comes i break into stars
UNE P'TITE PHOTO ? : Les étoiles vagabondes — FT. Wooram 227eaca522636ff4e764a8d3bee9b2628c7bea66
AVATAR : kim hyung-seo
POINTS : 130
MESSAGES : 43
NOUS A REJOINT LE : 26/09/2021
AGE : 22
Les étoiles vagabondes — FT. Wooram Empty
(#) Sujet: Re: Les étoiles vagabondes — FT. Wooram   Les étoiles vagabondes — FT. Wooram EmptySam 23 Oct - 21:23


⊱ les étoiles vagabondes


Rien n’était normal. Tout avait fonctionné à l’envers. À peine avait-elle posé la pulpe de ses doigts sur le cou désirable du garçon qu’elle l’avait senti, ce dysfonctionnement, ce comportement étrange qui ne lui ressemblait pas. Bien trop obstinée pour faire marche arrière, elle avait été jusqu’au bout de sa bêtise, parce que si elle avait abandonné maintenant, tout ce jeu délicieusement cruel aurait été vain. Si ses gestes experts provoquaient bien une réaction chez Wooram, cette dernière était à des kilomètres de ce que Jade espérait. Raideur glaciale dans le corps, et si elle observait attentivement les signes imperceptibles que seule elle pouvait déceler chez lui, elle pouvait presque apercevoir sa mâchoire se contracter.

Tant pis. Ça faisait mal, mais au moins, elle avait gagné. Parce qu’en réalité, c’était ce qu’elle voulait depuis le début. Que cet abruti de serveur se casse, et qu’il n’ait de yeux que pour elle. Mais ces yeux là, ceux qui la regardaient froidement en silence, elle ne les connaissait pas encore. Abasourdie par le comportement absolument inhabituel du garçon, elle n’écouta que d’une oreille sa petite leçon de morale agaçante, le regard tellement vide qu’il pourrait presque voir à travers elle. Elle ne comprenait plus. Alors l’entièreté de la scène se joua en boucle dans son cerveau, pour voir là où elle avait merdé. T’es allée trop loin. Les mots résonnaient dans sa tête alors qu’il en prononçait d’autres. C’était presque comique, de l’entendre dire ça. Ça sonnait comme une putain de blague, quand c’était lui qui avait toujours dépassé les bornes. Jade se laissa entraîner sans force à l’extérieur, petite poupée désarticulée qui avait perdu les codes de son monde pendant quelques instants. Et alors que lui passait à autre chose, retrouvait cet air adorable de gamin vexé, l’incompréhension subsistait sur son visage, et elle restait silencieuse.

Tu le voulais vraiment, ce serveur ? Il avait demandé ça comme on le demanderait à une petite fille en pleurs qui a loupé sa récompense à la pêche aux canards. « T’as vraiment l’impression que j’ai gagné, là ? » Colère qui la trahissait dans le fond des pupilles, elle répondait en retard à cette question rhétorique, après s’être elle-même demandé qui était vraiment le vainqueur de cette guerre. Et la réalité qu’elle refusait tant d’admettre s’imposait à elle, cette réalité dans laquelle son désintérêt total pour elle et son envie insupportable de la caser avec ce putain de serveur lui faisait horriblement mal. Elle qui avait toujours eu un contrôle quasi despotique sur tout ce qui affectait sa vie, voilà que l’emprise de ce garçon s’enroulait comme des serpents autour de chacun de ses membres et injectaient leurs venins dans chacune de ses veines. Alors qu’elle s’apprêtait à lancer une nouvelle pique, tentative désespérée de faire oublier l’aveu de faiblesse qu’elle venait de lâcher, l’employé fit à nouveau son apparition, ce qui fit rouler insolemment les yeux de Jade dans leurs orbites, à croire que cette foutue comédie n’en finirait jamais. Mêmes yeux qui s’écarquillèrent à l’entente de cette dernière phrase assassine. Sans le savoir, Wooram avait déclenché la bombe, celle qui faisait exploser le peu de self control qui lui restait.

« T’es vraiment trop con, toi ! » Si les mots prononcés en français n’avaient aucun sens dans les oreilles de Wooram, sa voix tremblante suffisait à trahir l’émotion qui la serrait à la gorge. Beaucoup trop fière pour laisser les sentiments l’avaler devant lui, elle se dégagea de son emprise d’un geste brutal et impatient, il lui fallait absolument partir avant que les quelques larmes qui humidifiaient son regard colérique ne s’échappent pour de bon. Doigts qui attrapaient avec ardeur les manches trop longue de sa veste en jean qui l’engloutissait, elle se tourna sans un regard pour son ami, prête à entamer une marche sans interruption. Un petit peu obsessive, beaucoup trop émotive. Le programmateur faisait dérailler son système interne, virus à l’origine inconnue qui proliférait dans toutes les cellules de son corps et foutait un sacré bordel dans le réglage des émotions.



Les étoiles vagabondes — FT. Wooram 8e281787890383bdeb2eecda2b02bcf65e201a1c
Contenu sponsorisé
Les étoiles vagabondes — FT. Wooram Empty
(#) Sujet: Re: Les étoiles vagabondes — FT. Wooram   Les étoiles vagabondes — FT. Wooram Empty
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: seoul :: Insadong :: Vins'Café
Sauter vers: