1234
((sohen)) Red flag, red lights

i
HUNDRED MILES 2020 © L'ensemble du forum et de son contenu est la propriété de kernel, fayrell et celestial wonders et/ou des membres initiateurs. Bannière et codage réalisés par CELESTIAL WONDERS. Toute copie totale ou partielle est interdite sans accord préalable. merci de respecter notre travail ❤︎



 
⊱ hundred miles c'est un forum réel asiatique city/universitaire basé à Séoulune réponse par mois minimum — Avatars occidentaux bienvenus ! — Taille des avatars 200*320pxUne semaine pour finir sa présentation — Pas de prise de tête, rien que du love. That's all folks ٩(^ᴗ^)۶
Le Deal du moment : -30%
Baskets Nike Air Max Genome
Voir le deal
119 €

 :: seoul :: Itaewon
Partagez

 ((sohen)) Red flag, red lights


Do Wooram
Voir le profil de l'utilisateur
MODO ✺ i'm a slave for you
UNE P'TITE PHOTO ? : ((sohen)) Red flag, red lights 80c358cc3cf98fba049e2338b67b36defc710ea1
AVATAR : Park Seonghwa
POINTS : 357
MESSAGES : 172
NOUS A REJOINT LE : 29/08/2021
((sohen)) Red flag, red lights Empty
(#) Sujet: ((sohen)) Red flag, red lights   ((sohen)) Red flag, red lights EmptyDim 26 Sep - 16:16


⊱ Red flag, red lights

OUTFIT ─ Le brouhaha incessant, l’envie que tout s’arrête pour se plonger dans le noir le plus profond ; le vide. Wooram n’avait aucune idée de ce qui avait pu le pousser à aller à ce concert ? Lui, qui d’ordinaire était plutôt le genre à rester confortablement chez lui, assis devant son ordinateur ou, s’il fallait vraiment sortir, se retrouver dans un bar loin des soirées dansantes et la musique assez forte pour faire vibrer tous les organes d’une personne. Sûrement Luca en était la raison. Lui et cette relation spéciale qu’il partageaient depuis récemment. Le codeur dirait qu’il n’y avait rien de spécial, seulement lui-même savait que c’était faux alors il préférait se taire et jouer les indifférents. Puis, surtout, Baram était arrivé dans sa vie et que le garçon le voulait ou non, il ne pouvait déjà plus penser à d’autres que lui (il ne se privait pas de les voir, les autres, pourtant).
Finalement, le bruit se transforma en paroles, les multiples discussions partagées entre tous les spectateurs prenaient le dessus, signe que la soirée était finie. L’heure de rentrer, même pour un vendredi. L’heure de retrouver son ordinateur et de s’amuser sur la toile, cette fois, en restant dans la légalité. Pourtant, il suffit d’un regard vers la scène, pour croiser ses yeux et décider le programmeur de se faufiler dans ce qui leur servirait de coulisses. Il voulait voir Luca, lui parler de ce nouvelle homme qu’il croisait bien trop souvent et avoir un avis. Étrange amitié qui s’était créée d’une relation pourtant portée sur le sexe.

Wooram se faufilait alors entre les personnes, cherchant le chemin le plus court pour rejoindre son ami, confident ? Sexfriend ? Passé la porte, c’était un semblant de calme qui l’accueillit, une chose que le coréen apprécia tout particulièrement et remercia une entité quelconque pour ces quelques minutes de paix. Néanmoins, il n’avait aucune idée du chemin à prendre et espérait qu’il n’avait pas à vagabonder dans les couloirs pendant quelques minutes avant de le trouver. Cette idée le fatiguait à l’avance. Alors, téléphone en mains, il prévenait Luca de sa présence et l’envie de le voir, espérant ainsi le retrouver rapidement mais c’était sans compter sur le contact brutal de son front contre l’épaule d’un autre alors que Wooram avait le yeux sur son écran. « Déso, je cherche Luca, tu sais un des gars du groupe. » Il pourrait être n’importe qui et se faire sortir de cet endroit qui semblait réservé au personnel, alors il jouait sur l’habitude et le manque d’angoisse.
Quand, finalement il leva les yeux et observa mieux l’homme face à lui, Wooram arqua un sourcil. Comme une vision, une phrase qu’il avait entendu sur l’oreille, quelques mots… Une souvenir qui revenait en lui, avec cette photo à laquelle il avait eu le droit pour remettre un visage sur un nom. « T’es Sohen, toi ? » Un manque de politesse évident alors qu’il se savait plus jeune que le musicien.



Hwang So Hen
Voir le profil de l'utilisateur
heulim ≈ we have art in order not to die from the truth
UNE P'TITE PHOTO ? : ((sohen)) Red flag, red lights 7f6fb0a0e896906a6fa885fdaedf3012297e4945
AVATAR : yunho (ateez)
POINTS : 0
MESSAGES : 56
NOUS A REJOINT LE : 28/06/2021
((sohen)) Red flag, red lights Empty
(#) Sujet: Re: ((sohen)) Red flag, red lights   ((sohen)) Red flag, red lights EmptyDim 3 Oct - 12:44

ootd - Rêves d’enfants, rêves illusoires. Son bras lui faisait mal et la douleur ne passait pas. Les anti-douleurs ne feraient pas effet alors il n’en prit pas. Il était bien placé pour le savoir depuis le temps qu’il en prenait. Ça allégeait un minimum, ça ne permettait pas à la paralysie d’être plus calme. Elle gangrénait de plus en plus et bientôt aurait pris totalement place. Il n’avait plus beaucoup de temps, il devait en profiter avant qu’il ne soit trop tard. La technologie permettait aujourd’hui aux personnes comme lui de réaliser leurs rêves, il en ferait au moins un, pas celui de devenir guitariste dans un groupe parce qu’au-delà de la technologie, il y avait sa famille. Il secoua son bras, se crispa quand parfois il ne lui répondit pas et prit une profonde inspiration. Un regard en biais vers Luca qui, il le savait, lui jetait quelques coups d’oeil et il se passa une main dans les cheveux. Depuis ce baiser, il n’avait pas vraiment reparlé.
Ils montèrent sur scène. Elle n’était pas grandiose, elle l’était assez pour lui. Quand il s’y retrouvait, le monde n’était plus le même. La paralysie était lointaine, les maux du coeur plus transparents. Il se laissait bercer par l’ambiance, l’euphorie du public, le son mélodieux de la voix du chanteur, les instruments accordés en harmonie. Il n’était qu’un remplaçant, il ne resterait pas. Il ne se faisait que du mal parce qu’il aurait dû avoir tirer un trait sur cette passion qui ne lui apportait que de la mélancolie. Son père n’approuverait pas qu’il puisse descendre aussi bas, acceptait-il, lui, de se plier aux quatre volontés d’un homme puissamment riche ? Oui, et pourquoi le fais-tu, Sohen ? C’était stupide. Il était plus égoïste que son propre géniteur qui s’échinait à faire de la vie de ses enfants un bonheur perpétuel - enfin le croyait-il. Il disait agir pour sa mère et son frère, il ne le faisait que pour lui parce que ce confort était addictif.
Et cela prit fin comme tout le reste. Il remercia le groupe, le staff et retira sa veste pour ensuite poser une serviette humide sur ses cheveux. Il partit déambuler dans les couloirs à la recherche de la sortie de secours pour de l’air frais quand on le bouscula. Inconnu qui n’avait pas sa place ici. Il haussa un sourcil à ses premiers mots jusqu’à ce qu’il prononce son prénom.

« Est-ce que je peux savoir ce que tu fais ici ?, lui demanda-t-il, Que tu sois une connaissance de Luca ou non, tu n’as pas le droit d’entrer sans autorisation. Luca est en train de se reposer, attends-le à la sortie si tu veux le voir. »

Toutes personnes ayant l’autorisation de rentrer ici avait généralement un badge ou était escorté jusqu’aux loges. Or, celui-ci semblait perdu alors il n’était pas autorisé à être ici. Il lui indiqua la sortie de secours qu’il comptait lui-même emprunter et l’enjoignit à y aller sans lui laisser le temps de répondre.

@do wooram


((sohen)) Red flag, red lights 11bed55991b167a54128fc4291d6dc02e023abba     ((sohen)) Red flag, red lights 20eb99ec3e1426d5da064d67ed888ec148a3c09c
"We live passionately
But have more humbleness and
kindness than anyone else
Protecting my faith
Serving anyone with carefulness
"
Do Wooram
Voir le profil de l'utilisateur
MODO ✺ i'm a slave for you
UNE P'TITE PHOTO ? : ((sohen)) Red flag, red lights 80c358cc3cf98fba049e2338b67b36defc710ea1
AVATAR : Park Seonghwa
POINTS : 357
MESSAGES : 172
NOUS A REJOINT LE : 29/08/2021
((sohen)) Red flag, red lights Empty
(#) Sujet: Re: ((sohen)) Red flag, red lights   ((sohen)) Red flag, red lights EmptySam 9 Oct - 10:11


⊱ Red flag, red lights
ft. @Hwang So Hen


OUTFIT ─ Il ne l’avait pas vu et pourtant, il aurait dû. Wooram était déjà grand lui-même et jouait de cette aura qu’il dégageait parfois pour éloigner un entourage non désiré (ou au contraire, attirer la gente féminine). Seulement, l’homme contre lequel il venait de s’entrechoquer était nettement bien plus imposant. Sohen, un nom qui était déjà passé dans les conversations qu’il avait parfois avec Luca, lorsqu’ils étaient tranquillement protégés de l’extérieur par une couette. Un nom qui au final intéressait peu le programmeur qui n’était que rarement bons conseils pour les histoires de cœur alors qu’on lui disait qu’il n’en possédait déjà pas. Or, ce nom lui barrait la route jusqu’à son ami ce qui agaçait très rapidement l’étudiant.

Un sourcil levé, Wooram avait la puissante envie d’attaquer le musicien sur sa première question, jouant sur le sarcasme et l’évidence d’une réponse qu’il avait pourtant donné plus tôt. Il fut néanmoins bien vite coupé dans ce petit jeu de supériorité alors qu’il était poussé vers la sortie bien trop rapidement. Manquant de perdre l’équilibre, il ne se retint pas d’exprimer sa colère. « Lâche-moi en fait. » Ce n’était pas un secret que la force physique du programmeur était bien trop proche de l’inexistence. Ancré dans ce cliché du geek intelligent mais dont les capacités physiques laissaient à désirer, il ne pouvait qu’en être frustré. « T’es qui pour dire si je peux voir Luca ou pas. » Certes leur relation pouvait sembler bien étrange d’un œil extérieur, seulement le musicien restait son ami et même avec un début de relation compliqué, l’étudiant était bien heureux de garder Luca à ses côtés. « Si ça se trouve il sera bien content de me voir à moins que... » Une hésitation exagérée, un regard fuyant sur la silhouette du plus grand et Wooram réussit à arrêter leur course avant de faire un pas en arrière. « A moins que tu veux juste le garder pour toi ? »
Luca n’était pourtant pas un objet, mais c’était plus fort que lui. Il voulait le taquiner, profiter de cette fin de soirée pour un peu de divertissement qu’il pourrait créer et tant pis pour les conséquences. Qu’aurait-il fait autrement ? Retourner dans son appartement bien trop grand pour sa seule personne et traîner sur son ordinateur jusqu’à pas d’heure, créant des programmes pour ne pas passer son temps à regarder les aiguilles du temps défiler. Au final, tout était une question d’activités et Wooram avait ce besoin constant de devoir faire quelque chose pour ne pas tourner en rond et ne pas repartir dans de pensées trop profondes. « Luca c’est ton pote non ? Juste pote, hm ? » Un sourire en coin, toujours avec cet air confiant sur ses traits. « Donc si je vais le voir maintenant pour le ramener chez moi tu peux rester cool. » Ce n’était jamais très conseillé de jouer avec les nerfs des gens surtout avec son corps de crevette qui trébuchait dès que le vent soufflait. Jade lui avait pourtant dit et répété mais ce caractère difficile et insupportable était un trait qu’ils partageaient et la raison qui faisait qu’ils s’entendaient si bien.



Hwang So Hen
Voir le profil de l'utilisateur
heulim ≈ we have art in order not to die from the truth
UNE P'TITE PHOTO ? : ((sohen)) Red flag, red lights 7f6fb0a0e896906a6fa885fdaedf3012297e4945
AVATAR : yunho (ateez)
POINTS : 0
MESSAGES : 56
NOUS A REJOINT LE : 28/06/2021
((sohen)) Red flag, red lights Empty
(#) Sujet: Re: ((sohen)) Red flag, red lights   ((sohen)) Red flag, red lights EmptyJeu 28 Oct - 12:19

ootd - Il n’était pas courageux. Il s’était écoulé plusieurs jours depuis ce baiser et il n’avait pas eu la force d’aller en parler avec Luca. Il le faudrait, leur guitariste se remettait mal de son accident. La tension était tangible, elle s’accentuait quand les regards se croisaient et les souvenirs de jeunesse prenaient plus d’ampleur depuis qu’il avait commis cette erreur. En était-ce une ? Il ne l’estimait pourtant pas, il en avait eu envie et il avait laissé libre cours à cette envie. Ça n’avait pas été de la pitié et il serait incapable de définir ce que cela avait pu être mais il l’avait désiré. Il avait vu que ça ne lui avait pas déplu à Luca et c’était plus que pour cette raison qu’ils devaient en parler. Peut-être mettre les choses au clair définitivement pour que le passé ne cesse de les poursuivre. Ce soir était approprié pour qu’il puisse cesser de fuir et il songea qu’il le ferait une fois qu’il aurait fini de prendre l’air.
Cependant, il y avait un point à régler avant qu’il ne puisse s’en occuper et c’était cet importun qui s’était cru tout permis en entrant dans les coulisses sans autorisation. Il le lâcha comme il le lui avait demandé et haussa un sourcil. Il ne connaissait pas assez Luca pour savoir quel genre de personne il fréquentait, celui-ci ne lui disait rien qui en vaille la peine. Il poussa un léger soupir, exaspéré, euphorie largement envolé devant l’indécence de ce personnage princier. Il s’apprêta à lui indiquer la loge du groupe parce que ce n’était pas à lui de le remettre à sa place mais à Luca dont il était vraisemblablement plus qu’une connaissance. Sa bouche se referma dès l’instant où son interlocuteur osa cette supposition insensée. Il en fut dubitatif et, en temps normal, il aurait nié les faits. Pourquoi est-ce qu’il ne le faisait pas ? Ça déambulait dans les couloirs et il y avait du monde. Il lui agrippa de nouveau le bras et l’entraîna à l’extérieur.

« Ne tire pas de conclusions hâtives, siffla-t-il en le relâchant sans ménagement, Je ne sais pas qui tu es mais ça ne me donne pas envie de l’appeler pour toi. »

Il le jaugea du haut de sa taille et frictionna sa chevelure avec la serviette posée dessus. Il n’avait même pas répondu à sa question et ne faisait que lui donner raison. Ce n’était pas le fait qu’il ne veuille que le garder pour lui, c’était différent car Luca… Luca n’avait plus à souffrir de par sa présence.

« Tu as raison, c’est juste mon pote, dit-il, mais laisse-lui un eu d’air pour l’instant, s’il-te-plaît, ancra-t-il son regard au sien, Et comment est-ce que ça se fait que tu sembles savoir qui je suis ? Il t’a parlé de moi ? »

Il lui en fallait beaucoup pour s’énerver à Sohen. Il était, certes, fatigué de ce concert, épuisé de sa paralysé, las de sa vie, il restait une personne calme qui n’aimait pas s’engager dans des conflits. Si cette personne était malsaine, elle aurait agi d’une autre manière. Il fit glisser la serviette sur son cou et jeta un coup d’oeil au ciel nocturne quand une décharge électrique traversa son bras gauche. Il grimaça et vacilla légèrement.

hrp:
 

@do wooram


((sohen)) Red flag, red lights 11bed55991b167a54128fc4291d6dc02e023abba     ((sohen)) Red flag, red lights 20eb99ec3e1426d5da064d67ed888ec148a3c09c
"We live passionately
But have more humbleness and
kindness than anyone else
Protecting my faith
Serving anyone with carefulness
"
Do Wooram
Voir le profil de l'utilisateur
MODO ✺ i'm a slave for you
UNE P'TITE PHOTO ? : ((sohen)) Red flag, red lights 80c358cc3cf98fba049e2338b67b36defc710ea1
AVATAR : Park Seonghwa
POINTS : 357
MESSAGES : 172
NOUS A REJOINT LE : 29/08/2021
((sohen)) Red flag, red lights Empty
(#) Sujet: Re: ((sohen)) Red flag, red lights   ((sohen)) Red flag, red lights EmptyLun 1 Nov - 12:42


⊱ Red flag, red lights
ft. @Hwang So Hen


OUTFIT ─ Comme un pantin désarticulé et mené par les fils, Wooram se faisait manipuler bien trop facilement par Sohen. Le programmeur savait que le sport et toutes activités physiques ne faisaient pas partie de ses points forts, seulement il nota dans un coin de la tête qu’il était peut-être temps de s’y mettre. Surtout s’il continuait cette attitude, d’aller provoquer les autres simplement par ennui ─ ce n’était pas l’argent de son père qui pourrait le protéger d'un coup poing parti trop vite. Pourtant, il ne pouvait non plus nier l’amusement qu’il éprouvait dans ces provocations.
Ce n’était pas de la triche, mais un léger avantage que Wooram avait sur le musicien : quelques connaissances apprises sur l’oreiller après une danse d’ébats intenses, ou après le réveil au petit matin. Luca s’était confié quelques fois à l’étudiant, profitant de cette proximité qui s’était créée entre les deux garçons, profitant d’une confiance qui s’était installée, étrange mais certaine.

Inconsciemment (( presque )) Wooram s’était redressé, imitant le musicien dans sa tentative d’intimidation. Certes, Sohen restait plus grand que l’étudiant néanmoins ce dernier n’avait pas à rougir de sa propre taille. « Tu sembles vexé, j’ai touché un sujet sensible ? » Un sourire en coin, une taquinerie ─ peut-être celle en trop. Cependant, les lèvres du programmeur continuaient de s’étirer dévoilant toute l’espièglerie dont il faisait preuve. « Juste un pote… hm. » Il aurait bien envie de répéter ces mots qui qualifiaient sa relation avec Luca seulement, il avait la prétention de penser qu’il était plus qu’un pote pour le chanteur. « Qui sait, peut-être que Luca me raconte des choses ─ petite pause dans les mots pour la accentuer la tension ─ mais je ne peux rien dire, je trahis pas mes amis. » Haussant les épaules dans un mouvement exagéré, imitation ratée d’un acteur de théâtre.
Au final, Wooram n’en savait pas tant que ça. Luca n’avait encore parlé que très peu de son ami mais c’était un nom qui ne lui était pas inconnu. Plus comme un coup de chance que des vérités, le programmeur n’avait pourtant pas pu s’empêcher d’aller fouiller l’internet pour trouver tout ce qu’il pouvait sur ce Hwang Sohen. C’était là une de ses très mauvaises habitudes, ou alors un réflexe qu’il avait attrapé depuis ses débuts dans le piratage informatique. Poussé par la curiosité, l’étudiant ne pouvait s’empêcher de rassembler toutes les informations sur les personnes qu’il rencontrait, celles avec qui il échangeait plus d’une phrase, ou des noms sortis pendant des conversations sérieuses. Jamais il n’utilisait ces informations à des fins néfastes (( sauf si cela faisait partie de son travail )) seulement il trouvait presque une passion dans ces recherches.

Et des informations sur Hwang Sohen, il avait pu en trouver. Des nouvelles de célébrités, une histoire de fiançailles ou encore un accident. Cette dernière pensée se révéla alors lorsque Wooram remarqua le malaise chez le musicien. Aussitôt les yeux du garçon se posèrent sur ce bras handicapé, sachant plus ou moins ce qui lui arrivait. « Ça te fait mal, ou tu ressens vraiment plus rien ? » Aucun tact dans ses mots, il n’en avait pas besoin. Le sujet n’était pas des plus joyeux et toutes les taquineries présentes plus tôt étaient déjà oubliées, il verrait Luca avec un peu de retard, ce n’était pas bien grave. « C’est chiant pour la musique, non ? Tu fais quoi d’autres autrement ? » Aucune sensibilité ne se percevait dans sa voix et pourtant c’était une vraie curiosité qui le poussait à s’informer.



Hwang So Hen
Voir le profil de l'utilisateur
heulim ≈ we have art in order not to die from the truth
UNE P'TITE PHOTO ? : ((sohen)) Red flag, red lights 7f6fb0a0e896906a6fa885fdaedf3012297e4945
AVATAR : yunho (ateez)
POINTS : 0
MESSAGES : 56
NOUS A REJOINT LE : 28/06/2021
((sohen)) Red flag, red lights Empty
(#) Sujet: Re: ((sohen)) Red flag, red lights   ((sohen)) Red flag, red lights EmptyDim 14 Nov - 12:31

ootd - Il le lui avait dit, à Luca, qu’il n’avait pas agi instinctivement pour le protéger. Il avait espéré en finir avec la vie parce que la sienne était malsaine. Elle lui avait pourri le cerveau et, même s’il souhaitait protéger les personnes chères à son coeur et qu’il ne pourrait le faire depuis là-haut, il avait eu un instant de faiblesse qui lui avait laissé entr’apercevoir la possibilité de disparaître. La balle s’était bien logée dans son bras, le sang avait coulé mais il n’avait pas perdu la vie. Il était en vie avec ses regrets et ses remords comme Luca et aucun des deux n’avait laissé ce passé derrière eux. Qu’il ne le croit ou non, à l’époque, il n’aurait pas été cette personne protégeant autrui. Il ne connaissait qu’à peine le chanteur, qu’est-ce que ça lui aurait apporté de lui sauver la vie ? D’être gratifié, de se sentir plus en harmonie avec lui-même ? Foutaises. Il n’y avait que dans les films que l’on ressentait ces émotions parce que, dans la réalité, c’était plus dur. Ça n’avait pas empêché l’ex petit-ami de Luca se suicider sous leurs yeux après qu’il eut semé la terreur à travers tout le lycée.
C’était contradictoire. Tu ne sais pas ce que tu veux, Sohen. Pourquoi avait-il aujourd’hui l’envie de le protéger de la malformité du monde alors que cela ne faisait pas parti de ses voeux des années auparavant ? Il n’était pas plus fort, il n’avait pas acquis le courage nécessaire pour espérer le préserver. Il ne faisait qu’enfoncer le clou au sol et ne possédait pas d’outil pour le retirer. Luca n’était pas plus qu’il n’avait pu être durant leur jeunesse et ils n’avaient en commun que ce tragique événement. Ils avaient grandi, muri, n’avaient pas réellement changé. Il ne comprenait pas que cela puisse le toucher plus que de coutume.

« Tu aimes bien embêter les gens, hein ?, demanda-t-il, Ta vie est si ennuyeuse que ça ? »

Gosse de riche. Ces mots résonnèrent dans ses esprits et le firent sourire. Il en était un, il cherchait constamment à remplir sa vie, bien qu’il n’agisse pas comme son interlocuteur à se mêler des affaires qui ne le regardaient pas. Il y avait des chances qu’il ne se trompe, il avait néanmoins l’oeil parce qu’il connaissait malheureusement par coeur ce milieu.
Sensation paralysante dans le bras, il n’avait plus de pouvoir dessus et il n’avait plus qu’à attendre que cela passe. Cela lui donnait des sueurs froides et il se laissa glisser le long du mur jusqu’à atteindre le sol. Ça n’avait pas d’importance qu’il montre ses faiblesses à cet homme, elles faisaient partie intégrante de sa vie qu’il le veuille ou non. Il récupéra avec son bras valide son paquet de cigarettes et s’en grilla une. Il n’irait pas le lui en proposer une, certainement pas.

« Tu me fais bien rire, rit-il douloureusement, Pour que tu saches, c’est que tu as bien dû te renseigner alors devine. Je suppose que les articles à ce sujet ne doivent pas manquer. »

Et ça persistait, ces courants électriques car cette souffrance n’était définissable que de cette façon. Clope au bec, il serra fort son bras et ferma les yeux. La tête lui tournait, il n’avait pas eu mal comme ça depuis longtemps.

@do wooram


((sohen)) Red flag, red lights 11bed55991b167a54128fc4291d6dc02e023abba     ((sohen)) Red flag, red lights 20eb99ec3e1426d5da064d67ed888ec148a3c09c
"We live passionately
But have more humbleness and
kindness than anyone else
Protecting my faith
Serving anyone with carefulness
"
Do Wooram
Voir le profil de l'utilisateur
MODO ✺ i'm a slave for you
UNE P'TITE PHOTO ? : ((sohen)) Red flag, red lights 80c358cc3cf98fba049e2338b67b36defc710ea1
AVATAR : Park Seonghwa
POINTS : 357
MESSAGES : 172
NOUS A REJOINT LE : 29/08/2021
((sohen)) Red flag, red lights Empty
(#) Sujet: Re: ((sohen)) Red flag, red lights   ((sohen)) Red flag, red lights EmptySam 20 Nov - 9:38


⊱ Red flag, red lights
ft. @Hwang So Hen


OUTFIT ─ Au final, c’était beaucoup de questions pour peu de réponses. Wooram s’en sentait un poils frustré mais surtout fatigué de la possible perte de temps. Heureusement son attention était captivée par d’autres occupations, seulement il semblait qu’il fallait passer par Sohen pour ces occupations-là. Cruel pour certaines, mais honnête pour les deux garçons alors que Luca et Wooram avaient toujours été clairs sur leur relation. Rien de plus, rien de moins et pourtant deux hommes qui avaient fini par se rapprocher dans l’amitié.

Le regard du plus jeune montrait clairement son indifférence devant les remarques du musicien. De la provocation, voilà ce que c’était pour lui. Si le programmeur était de nature susceptible, il ne pouvait que soupirer. Loin d’être vaincu, il savait néanmoins que les mots de Sohen n’étaient qu’affirmation de la réalité. L’ennui était son plus grand ennemi. L’ennui était ce qui lui glissait quelques pensées blasphématoires dans la cervelle. L’envie de partir pour une autre aventure, loin de la terre, loin de la vie. Pas qu’il soit malheureux vraiment, seulement il n’avait toujours pas trouvé de sens à son existence. Il n’était personne (( et ne cherchait pas à être quelqu’un )), ses passions le maintenaient en vie et pourtant il y avait toujours ces périodes où le vide le touchait. Grande peur pourtant alors qu’il savait qu’il ne pouvait se le permettre :: pour sa famille. « Tout dépend de ta définition t’embêter. » Oui, sa vie était ennuyeuse et il n’avait besoin de personne pour le lui rappeler. « Car de mon point de vue, c’est toi qui m’embête. » Il voulait simplement voir Luca, passer la soirée avec lui et le ramener chez lui s’il acceptait l’invitation. Seulement tous ses plans étaient gâchés par Sohen qui se prenait pour le chien de garde.

Au temps passé puis l’handicape qui se révélait. Wooram ne put s’empêcher de sauter sur l’occasion. Poussé par sa curiosité mal placée c’était comme s’il en oubliait toute l’animosité de plus tôt. Si c’était clairement indélicat de sa part et qu’il ne s’en rendait même pas réellement compte, le programmeur ne put cacher sa surprise devant une telle réponse du plus âgée. Un sourcil arqué, le regard plein de jugement avant de soupirer et remettre ses cheveux en place. « Pourquoi tu fais l’étonné. Tu dis toi-même qu’il y a eu beaucoup d’articles, les gens lisent encore, même à notre époque. » L’agacement était clair dans son ton. Pourquoi une telle réaction, cela dépassait Wooram qui ne cherchait même pas à comprendre. Pas le temps, pas alors que l’odeur du tabac lui décrochait des grimaces. Pour le programmeur le savoir était la chose la plus importante et puissante au monde ─ avec l’argent. Il ne comprenait que très peu ceux qui ne s’intéressaient à rien et restaient enfermé dans leur bulle, leur cocon familier. S’instruire sur le monde, sur autrui était son gagne pain, c’était ce qui le sauvait de très nombreuses fois aussi (( surtout avec son travail )). « Regarde, en plus tu fais le bonhomme mais t’as mal. » Quelques pas et il s’était rapproché du musicien. Le premier geste fut de retirer cette cigarette d’entre ses lèvres pour la jeter à terre. « T’as des médoc ? Tu veux que j’aille les chercher ou que j’appelle Luca ? » L’étudiant était certes quelqu’un de têtu et susceptible cependant il n’était pas un monstre et n’allait pas abandonner Sohen dans sa souffrance malgré cette première rencontre désastreuse. « Putain t’es grand. » Il voulait le faire s’asseoir l’idée avait été d’appuyer sur ses épaules seulement les quelques centimètres que le musicien avait en plus par rapport à Wooram, couplé au fait que ce dernier ne possédait presque aucun muscle… « J’ai pas fait des recherches dans le but de fliquer. C’est plus hm… un réflexe ? » Pourquoi cherchait-il à se justifier soudainement ? Il ne saurait le dire.




Contenu sponsorisé
((sohen)) Red flag, red lights Empty
(#) Sujet: Re: ((sohen)) Red flag, red lights   ((sohen)) Red flag, red lights Empty
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: seoul :: Itaewon
Sauter vers: