1234
supernova sentimentale.

i
HUNDRED MILES 2022 © L'ensemble du forum et de son contenu est la propriété de kernel, fayrell et celestial wonders et/ou des membres initiateurs. Bannière et codage réalisés par CELESTIAL WONDERS. Toute copie totale ou partielle est interdite sans accord préalable. merci de respecter notre travail ❤︎



 
⊱ hundred miles c'est un forum réel asiatique city/universitaire basé à Séoulune réponse par mois minimum — Avatars occidentaux bienvenus ! — Taille des avatars 200*320pxUne semaine pour finir sa présentation — Pas de prise de tête, rien que du love. That's all folks ٩(^ᴗ^)۶
Le deal à ne pas rater :
TCL TDS-6110 – Barre de son Home Cinéma 2.1 avec caisson de basses ...
69.99 €
Voir le deal

 :: seoul :: Hongdae
Partagez

 supernova sentimentale.


Niwa Mitsuko
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t11465-niwa-mitsuko-awin
geulimja ≈ better a monster than an arrogant god
UNE P'TITE PHOTO ? : supernova sentimentale. C01c9af2fd20d57ac7414b49de9d0fbe821f041a
AVATAR : ft. MLMA
POINTS : 0
MESSAGES : 71
NOUS A REJOINT LE : 26/07/2021
supernova sentimentale. Empty
(#) Sujet: supernova sentimentale.   supernova sentimentale. EmptySam 7 Aoû - 0:23

écho qui s’évade, dans ces ruelles que lézardent les péchés. le vice pousse à l’excès mais rien qui ne promet pénitence. les dieux en ce jour accompagnent ivre maladresse et se délectent de piètre comédie qui se joue loin de l’olympe. et l’avez-vous vu ? tendre tragédie qui noie son cœur ; fait faner sa fleur. mais n’est fleurie la fragrance qui de sa nuque s’échappe ; notes de fond et d’alcool qui rythme le pas ; la rend ivre et d’une folie sans âge.

et savez-vous la douleur ? celle de ne rien pouvoir faire ; maudite impuissance. celle de ne rien pouvoir dire ; maudit oracle qui n’inspire d’aucun mot l’héroïne de pareille tragédie. la sentez-vous ? supernova sentimentale, qui vend votre âme nébuleuse au néant. c’est ainsi qu’on se sent ; qu’on se sait. ainsi qu’abandonne Zoe ses mômes par millier. memento mori dans le cœur et qui bouscule ses pieds ; valve nouvelle qu’Eve va trouver ; en sortant du bar et à la porte s’est cognée. ce n’est pas tant la douleur qu’elle vient chercher ; mais faire taire l’intérieur qui s’est brisé. et ces étoiles qui se dresse par millier ; honneur à une toison argentée. ce sont ces bouts de lumière qui ne demandent la mémoire ; un ange ce soir avec elle iront pour la regarder.

elle, et celle ; dont la tête manque d’exploser, en petits confettis – elle le sait. et on ne peut la rendre responsable de sa cause ; le cœur a ses raisons que les autres en ont rien à foutre. seule la raison sait comprendre ; délicate et abjecte à la fois ; l’âme en désarroi.

alors ainsi se traine à l’autre bout ; de l’autre côté. sort d’un pas à demi-pied, demi-ivre ; bouteille en main, ode à la joie. nectar divin qui n’a de cesse titiller sa glotte ; l’œsophage brûle d’un feu hardi et qui trouble sa paix. elle se traine et va pour marcher ; jusqu’à une poubelle publique s’appuyer. mitsuko en elle ne saurait faire plus abstrait ; mémoire nébuleuse d’une raison qui l’a rendue en telles conditions : c’est la mort qui en ce jour a fauché ; maudit un être tombé à ses pieds. et sublimée était cette âme ; d’une délicatesse poétique ; digne d’une pléiade. et la savez-vous ? non, bien sûr. personne ne sait Soo-Yun ; personne ne connait la lune.

car si mitsuko était astre terrestre, Soo-Yun était bien sa lune.

la lune ce soir est parmi les morts ; illustre le ciel d’un profond cauchemar dont ne sait comment s’extirper celle qui n’a de cesse de marmonner. incompréhensible dans ce coréen dont elle connait pourtant tous les délices ; c’est la déchirure en son cœur qui la rend si différente. mitsuko. ivre. et à nouveau vient à se lever la bouteille, quand à l’autre bout on l’appelle.

homme aux traits lisses, qui s’approche en une étreinte complice. pourtant ne le reconnait-elle pas, cet homme qui fait d’elle un trépas. alors, les dextres qui se lèvent ; d’un geste délicat repousse le paria. et encore revient-il, d’une charge futile ; mitsuko se croit mourir, enfermée dans les bras d’un homme qu’elle ne sait. aucun mot pourtant ne sait faire grande figure en l’instant ; seule l’œillade qui encore confirme son corps vivant. mais où est partie l’âme ? en un monde qu’on n’ose regarder ; là où tout le monde avant elle eu trépassé.

et ce n’est pas tant l’envie de vomir qui la rend si hardi de paix, mais la peur qui soudain dégage en ses sens en une traînée de poudre. les larmes qui si vite sont montées ; en une fatigue mal exprimée ; un besoin d’aide qu’elle voudrait crier. et second s’approche, là une dextre passée sur le corps fracturé ; petits morceaux qui peinent à s’articuler. poupée de cire, qui passe sous les mains de un, et d’un deuxième.

tragique est la destinée de ceux que les étoiles ont abandonné ; ce soir peut-être ira pour mourir en cette ruelle que personne ne sait, et mourra-t-elle sans que quiconque ne puisse et veuille savoir.
Kang Rei
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t11477-kang-rei-rei-k#342489
byeoljali ≈ when the night comes i break into stars
UNE P'TITE PHOTO ? : supernova sentimentale. 7e3f6d7b3e7f803f472f6f00e679ab39e1ffc426
AVATAR : lee dohyun
POINTS : 0
MESSAGES : 622
NOUS A REJOINT LE : 23/02/2020
AGE : 26
supernova sentimentale. Empty
(#) Sujet: Re: supernova sentimentale.   supernova sentimentale. EmptySam 7 Aoû - 13:00
supernova sentimentale

✩ ○.⋆☽ ⋆.○ ✩


chaleur sourde de ces nuits d'été dont le soleil semble pourfendre l'ébène, les âmes en peine s'écrasent dans le goudron qui semble les absorber. rei se fait spectateur oculaire d'un spectacle auquel il assiste sans joie, jongle entre les passants poivrots et leurs prouesses maladroites. à trop bien savoir qu'en empruntant ce chemin à cette heure, il croisera des ombres ressemblant à la sienne autrefois. à trop bien savoir combien en sa poitrine se fera sentir la mer à boire... vilain passage qu'il arpente pourtant, craignant de lire dans un regard vitreux celui d'un ami malheureux.

clope au bec pour armure de fumée, rei récite encore mentalement des punchlines balancés quelques minutes plus tôt à l'abri dans le métro. ça se fait cantate dans son esprit trouble, rimes protectrices comme les sort qu'une sorcière lui lançait dans une autre vie. ça y est, le voilà le blues de minuit.

« ... mitsuko ? ... mitsuko ! »

de l'hypothèse à la beuglante ne s'écoule que deux trois secondes - réfléchir plus tard. valse dégueulasse s'exécute sous la lumière coupable d'un lampadaire, et il n'en faut pas plus pour que rei s'en aille rejoindre la danse. à la hâte, il extirpe l'un des croulant du ballet morbide - attrape par l'épaule l'espèce de zombie. réflexion mort-née en entrevoyant le chagrin qui perle aux yeux du passée incarnée, la droite part d'elle même (violence en soubresaut).

« je vais te tuer connard, j'vais- »

duo pervers s'esbrouffe de solidarité: le second relâche la jeune femme pour se jeter à la charge de la bête nouvellement arrivée. si de cet assault un coquard verra le jour, rei parvient avec un effort moyen à repousser l'alcoolisé, reprenant une maitrise discutable de ce combat de fous. prêt à en démordre davantage, la cognante s'interrompe néanmoins: raison de sa colère se rappelle à ses yeux, besoin de protéger plutôt que de fracasser.

« cassez-vous. »

charognes ne demandent pas le reste pour s'en aller vers d'autres désenchantées - rei s'abaisse vers l'ivresse, appose ses mains sur les joues creusées de son amie d'antan. vilaines paumes glissent, et les doigts montent naturellement jusqu'aux pupilles pour en juger l'état.

« qu'est ce que tu as pris ? ko... »







---  remember me, love

when I'm reborn as a shrike to your sharp and glorious thorn; the words hung above.
Niwa Mitsuko
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t11465-niwa-mitsuko-awin
geulimja ≈ better a monster than an arrogant god
UNE P'TITE PHOTO ? : supernova sentimentale. C01c9af2fd20d57ac7414b49de9d0fbe821f041a
AVATAR : ft. MLMA
POINTS : 0
MESSAGES : 71
NOUS A REJOINT LE : 26/07/2021
supernova sentimentale. Empty
(#) Sujet: Re: supernova sentimentale.   supernova sentimentale. EmptySam 7 Aoû - 13:39

valse nouvelle est digne de l’olympe ; coups meurtriers assénés d’une rage cruelle ; ce n’est pas tant Deimos qui en l’instant se bat, mais tous les dieux qui – par médisance – on prit soin de maudire petits êtres corrompus.

ainsi colombe n’est plus de la ronde ; d’un poids et d’un second est délivrée ; enfin peut-elle s’envoler. mais c’est le sol qu’elle va pour trouver ; dans une chute et la mort de ce corps qui n’est plus sien. comment pourrait-elle ? encore se voir dans la glace, de ce bar qui à sa droite tient la ruelle dans des couleurs multiples ? aux néons le regard s’abandonne un instant ; comme si vie nouvelle s’y trouve ; pourtant vient-elle d’y laisser la raison.

ainsi assise, fesses endoloris et cœur martyr d’une douleur saphir ; ébranlée est l’âme brisée, quand il s’agit de prendre conscience ; pourquoi son état, pourquoi si bas. et ce n’est gaïa qui ira pour la redresser ; le mistral lui-même a abandonné. le cœur a sa douleur que l’univers ne peut comprendre.

vautours ont quitté le nid ; loin de l’agneau qui sur le sol a éparpillé son être tout entier. et si l’enfant est digne des plus grandes calamités, elle ne retrouve même plus la cause de son chagrin ; s’est noyée dans les confins de la terre, les profonds ténèbres. sel encore s’écoule le long de ses joues ; dans son cou viennent s’éteindre les larmes d’une œillade si terrifiée. et ce n’est pas tant faute à celui qui l’eut sauvé ; mais retrouvaille d’un être aimé ; ange sublimé.

qu’est ce qu’elle a prit ?

ô, Baudelaire, nul doute ; ou Verlaine, et tout ce qui lui coûte. le mal, la douleur ; souffrance inébranlable d’une femme qui ne jure aujourd’hui que de son malheur. piètre tragédie qui encore chauffe son visage d’une teinte rougie ; mitsuko un peu de Van Gogh s’est habillée ; un paysage à son visage que nul ne pourrait aimer. « Un peu de spleen… » Cornée de l’œil qui encore se dégage d’une nouvelle larme ; la tête pourtant a force de se redresser ; commissures des lèvres en un rictus sont retrouvées ; « … poésie mélancolieuse. »

œillade pour la première fois qui vient trouver ; chercher ; se noyer dans la cornée de celui qui, délicat, tient ses joues. et belle un instant se fond entre phalanges grinçantes de celui qu’on aime admirer ; gueule d’ange et doigts de fées.

« Mais tu ne sais rien en poésie, n’est ce pas ? » sanglots rythment ses mots, en reniflements parfois et qui saccadent simple rhétorique. mitusko en l’instant relève les yeux vers le ciel, ravalant au plus profond de l’âme la douleur de son être brisé. archange s’est arraché les ailes ; ira pour ne plus voler.

et lentement les phalanges qui s’élèvent ; aura chaleureuse qui béni ses mains à ses joues apportées ; imite celui qui vers elle s’est penché ; Rei et le cœur en confetti. elle le sait ; elle se sait. c’est rien, mais ça vient là, au creux de ses reins ; ça revient là, se perdre dans la paume de ses mains ; c’est le malheur qui l’accable ; souffrance inerte qui soudain fait taire les pleurs. seule l’œillade survit à la tragédie ; elle va pour se noyer dans ses yeux ; ne plus jamais se retrouver. lui, et seulement lui sur qui s’ancrer ; ne plus perdre pied ; survivre à l’insurmontable.

« Kang Rei. » appel à l’aide ou au désespoir ; les dieux se rient de celle qui si vite eut tombée en enfer ; simple coup de fil, annonce de la faucheuse, et la voilà demi-consciente, en ces rues qui ne connaissent le répit de la nuit. « Sors-moi de ce cauchemar. » larme nouvelle qui perle à sa joue, quand la demande sonne comme un supplice. rentrer à la maison ? ou sortir de sa tête ? qu’importe ; tant qu’elle y survive.
Kang Rei
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t11477-kang-rei-rei-k#342489
byeoljali ≈ when the night comes i break into stars
UNE P'TITE PHOTO ? : supernova sentimentale. 7e3f6d7b3e7f803f472f6f00e679ab39e1ffc426
AVATAR : lee dohyun
POINTS : 0
MESSAGES : 622
NOUS A REJOINT LE : 23/02/2020
AGE : 26
supernova sentimentale. Empty
(#) Sujet: Re: supernova sentimentale.   supernova sentimentale. EmptySam 7 Aoû - 17:12
supernova sentimentale

✩ ○.⋆☽ ⋆.○ ✩


« un peu de spleen… » sirène noyée fait dans la beauté des mots - triste carnage. ses lippes abîmées (sèches) forment un sourire creux qui dévoile tout le malheur qui l'épuise. « … poésie mélancolieuse. » paroles lointaines, autant que l'esprit peut-être. l'homme étudie l'œil hagard pour en comprendre le mal, ignore ses égarements d'addict. à l'antonyme des brusqueries il dégage délicatement quelques mèches folles de ses yeux perchés. « mais tu ne sais rien en poésie, n’est ce pas ? » non belle égarée, je n'ai pas la prose savante comme toi. s'il le pouvait, il lui aurait récité de quoi sécher ses larmes salées. silencieux, il se contente de caresser ses joues gelées.

« kang rei. sors-moi de ce cauchemar. »

« va falloir se réveiller niwa mitsuko. »

du pouce l'achille désincarne la nouvelle perle et essuie quelques lamentations sulfureuses. ce avant de se relever loin du sol froid de la rue. l'homme hésite - à lui tendre le bras ou la main. « tu peux marcher ? » vilaine sent l'alcool à plein nez ; ça lui coupe l'envie de respirer. « viens là. » suis-donc le bougre qui t'a placé là. deux mains choppées à l'envolée pour l'aider à s'élever, il serre fort sa poigne pour lui éviter la chute (une autre déconvenue).

« tu habites où ? ou tu préfères aller chez moi ? un café ? t'as besoin de quoi... »

assaillir de questions le petit mouton - brebis égarée n'est sans doute pas en état de répondre (cerveau fondu à l'acide). pauvre garçon tente de réfléchir à un plan d'action, la bonne suite logique pour éviter les viles perditions. alors, avec ou sans but il s'élance dans l'avenue mal éclairée sans se défaire de la poupée - plus question de la laisser tomber.

« faut que tu arrêtes ses conneries ko.
regarde dans quel état tu te mets.
»






---  remember me, love

when I'm reborn as a shrike to your sharp and glorious thorn; the words hung above.
Niwa Mitsuko
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t11465-niwa-mitsuko-awin
geulimja ≈ better a monster than an arrogant god
UNE P'TITE PHOTO ? : supernova sentimentale. C01c9af2fd20d57ac7414b49de9d0fbe821f041a
AVATAR : ft. MLMA
POINTS : 0
MESSAGES : 71
NOUS A REJOINT LE : 26/07/2021
supernova sentimentale. Empty
(#) Sujet: Re: supernova sentimentale.   supernova sentimentale. EmptyDim 8 Aoû - 14:08

poésie dans les mots, mais qui ne sait adoucir ses maux. douleur nous rappelle mortel chaque fois qu’elle frappe ; en cet instant assène de coups celles qui a rougit des joues. faute à l’alcool ou au déluge qui sur ses pommettes s’est écoulé ; seule souffrance la conscience d’être égarée. loin de tout, de ses piliers ; petite fleur s’est mise à faner. et rien ne peut – rien ne veut ; le monde tout entier l’abandonne, dans ses restes et rien ne lui donne. car n’est bonne qu’à pleurer, pauvre enfant fêlée.

appel à l’effort qui encore la déchire ; les muscles tout ensemble crient leur perte ; incapacité à tenir convenablement, d’un équilibre brisé doit se contenter l’être égaré. mais il la tient ; de ses deux bras, et d’une force qui ne peut que lui convenir ; Kang Rei, promesse d’un nouveau rêve. et peut-être grâce à lui saura-t-elle se retirer de son cauchemar, au plus prêt de la terre, loin d’ouranos et ses rivages. loin de l’esprit et près du cœur.

« Je sais pas… » bafouille dans ce qui semble être une autre langue ; mais il n’y a que la sienne pour s’emmêler ainsi – accent américain qui berce la mélodieuse. rien en l’instant ne peut traduire son mauvais coréen, mais sur le coup mitsu ne s’abandonne qu’au vice et au péché ; se perdre et ne plus jamais se retrouver.

et que les étoiles soient témoins de sa comédie ; petit ange peine à marcher droit, froisse l’allure assuré par son ami. juron prononcé pour seul allié ; excuse à demi-mot de sa prestance ; rappel au cadet qu’elle ne peut se contrôler. l’alcool pulse son sang en une valse divine ; plusieurs fois les yeux révulsent d’une fatigue assassine. « Je sais pas. » répète le désarroi ; larmes en ses yeux sont à l’étroit. et le mistral vient à les porter ; enfants sublimés dans leur dos ressentent le froid du gagnant ; élément solitaire qui les glace jusqu’au sang. l’archange sent son cœur un peu plus se déchirer en l’instant.

pourtant nectar divin a réchauffé le cœur de la blessée ; son corps tout entier tient contre la gelée. et là redresse-t-elle son visage aux rayons de soleil ; beauté divine derrière ce maquillage froissé, demi-terni par les larmes qui ont cesse de couler. « Je veux rentrer. Rei, ramène-moi chez toi. » petit reniflement accompagne poésie exprimée ; prose se perd dans un coréen bafouillé : encore l’accent vient à déranger.

et le bras s’élève au ciel, en une montée que tout reste de musculature lui permet ; geste incontrôlé, dangereusement lessivé ; mais à son cou vient s’enrouler ; au bien-aimé vient-elle s’attacher. cette-fois le corps s’effondre ; en un solo misérable qui la rend minable. la voilà, petite chose, incapable de tenir sur ses jambes, mais à la poigne bien accrochée au cou de son cavalier. larmes alors à nouveau remontent, viennent perler à ces yeux que la tristesse effondre ; déchirement nouveau du cœur, qui résonne de sa membrane fragile ; pleurs à nouveaux font chanter l’âme, bien loin de rayon de sourire qui si souvent auparavant eut fendu son visage. « Je veux rentrer… Rei, je veux rentrer. » contre lui revient s’agripper, en une poigne qui jamais ne sera lâchée ; pour ne plus perdre pied ; pour ne plus se perdre.
Kang Rei
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t11477-kang-rei-rei-k#342489
byeoljali ≈ when the night comes i break into stars
UNE P'TITE PHOTO ? : supernova sentimentale. 7e3f6d7b3e7f803f472f6f00e679ab39e1ffc426
AVATAR : lee dohyun
POINTS : 0
MESSAGES : 622
NOUS A REJOINT LE : 23/02/2020
AGE : 26
supernova sentimentale. Empty
(#) Sujet: Re: supernova sentimentale.   supernova sentimentale. EmptyLun 16 Aoû - 22:54
supernova sentimentale

✩ ○.⋆☽ ⋆.○ ✩


« je sais pas… » lettres que l'on croirait aléatoires, balancées dans le néant dans un dernier effort - rei peine à en percevoir le sens tant la langue semble alourdie par les élixirs maudits, il craint de manquer les secrets de la sonate alcoolisée, l'ultime cantate. « je sais pas… » rengaine chevrotante, la fée tremble sur ses jambes que l'on croirait être celles d'un nouveau-née... sanglots s'apaisent un peu. il croit voir un peu d'éclat au fond de ses yeux. « je veux rentrer. rei, ramène-moi chez toi. » créature se tortille sans magie, achève son mauvais sort au cou du chevalier désarmé... vite ! pour l'empêcher de choir, il agrippe sa taille - protège le corps épuisé du sien.
« je veux rentrer… rei, je veux rentrer. »

« chut... j'ai compris. je suis là. je suis là maintenant. on va chez moi ouais, on rentre. accroche-toi. je suis là. »
par-dessus les murmures, il appose quelques caresses désenchantées... pansement superflu sur des plaies apparentes. les bras descendent un peu, les mains la serrent davantage pour la faire décrocher du sol sans magie. porter avec elle un peu de ses cauchemars - illusion de soutien.

l'homme voudrait la préserver du froid, du vent, de la nuit, du temps - du passé autant que du présent. il y songe, à leurs erreurs. à leurs retrouvailles inopinées qui viennent à se répéter. ce jusqu'à atteindre l'appartement, l'idiot la lâche même pas dans l'ascenseur - ni pour tourner les clés dans la serrure.
« on y est. t'es toujours avec moi ko ? »
devoir l'abandonner dans la canapé - « bouge pas. » il couvre bien vite ses jambes gelées d'un plaid, la laissant en bonne compagnie des multiples plantes fourmillant dans le séjour... lui revient rapidement avec un verre d'eau qu'il dépose entre ses mains.
« t'as bu quoi ? t'as pris des trucs ? »
besoin d'se faire une idée, de saisir le sérieux de la situation. rei préférait éviter la case hôpital du foutu jeu - case qu'il déteste. ses yeux cherchent des réponses là où il n'y en a pas... ko, t'es là ?
« tu veux me parler encore de ta poésie ? »







---  remember me, love

when I'm reborn as a shrike to your sharp and glorious thorn; the words hung above.
Niwa Mitsuko
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t11465-niwa-mitsuko-awin
geulimja ≈ better a monster than an arrogant god
UNE P'TITE PHOTO ? : supernova sentimentale. C01c9af2fd20d57ac7414b49de9d0fbe821f041a
AVATAR : ft. MLMA
POINTS : 0
MESSAGES : 71
NOUS A REJOINT LE : 26/07/2021
supernova sentimentale. Empty
(#) Sujet: Re: supernova sentimentale.   supernova sentimentale. EmptyMer 18 Aoû - 20:50


éclat de lumière ; bout du tunnel. symphonie mortelle a cessé de battre ; c’est l’écho qui s’évade sur les dunes de ses maux. ô, tendre niwa, vive le vent, mistral assourdissant. mais il porte en son sein quelque chose de plus tendre et plus doux encore ; un peu de poésie dans cette tirade à quatre coups. l’enfant de la nuit se tend au jour ; l’aurore n’en sera que plus belle.

et elle s’évanouit presque dans les bras du prince ; car il est d’une folle douceur, ange tombeur. et un instant relève les yeux, pour redécouvrir callipyge de ses vœux ; oubli un instant pareille beauté ; rei dans ses souvenirs n’était pas de cet éclat. mais il a changé ; en quelque chose de plus grand, de plus fou ; un ange aux mains d’amour ; bout de soleil qui éclaire sa nuit. un instant la main tremblante va pour trouver territoire à conquérir ; une joue à la tendresse exquise qu’elle sait apprécier. et ô grand ciel qu’il est spécial ; ce petit bout de ciel que lui offre l’univers. béni soit les dieux ; ils auront son bonheur sur la conscience.

moelleux heurte sa conscience ; c’est la douceur d’un canapé que mitsuko n’eut même pas vu arriver. l’ange tombeur l’a fait s’égarer en pareil lieu ; tendresse et chaleur bien vite remontent de plein gré. obéissance certaine ; calme et effluve sucrée qui viennent la gagner ; mitsuko sagement n’a plus à bouger ; elle observe en silence le céleste s’en aller et aussitôt revenir. glace vient à s’entreposer entre ses mains dans une valse nouvelle ; la tête s’égare en un penchement bancal, jusqu’à ne plus savoir tenir droite. entre ses doigts pourtant s’écoule du verre l’eau qu’elle n’eut prit temps d’observer ; alors phase un moment, un instant, sur cet objet de désir. une gorgée exécutée, s’en suit tout le reste ; le contenu dans son entièreté.

et enfin relève le regard ; yeux vitreux et nébuleuse est sa conscience ; mitsuko un temps long prend le temps de savourer, avant de répondre encore de cette voix lasse, conscience égarée ; « Je ne sais pas. » et semble ne rien savoir, cette bonne qui n’est concernée que d’alcool. et elle le sent ; partout sur elle, jusqu’au nez ; une odeur loin d’être savourée. « De… l’alcool. » pour sûre. et un peu de magie dans le nez, ce bout tout rosie qui encore du froid est marqué. « Des choses qu’ils m’ont acheté… » ces bons à rien et faiseur de maux qui si vite l’eut accablé dans la ruelle. on ne refait pas pareille monde ; on se contente de contempler ses douleurs, avec espoir de ne pas y prendre part. mitsuko et la gueule du loup ; volontiers y a plongé.

puis se relève la nébuleuse ; de toute sa droiture et pour poser le verre là où le sol est resté le même. sans faire attention, bien sûr, manque à deux fois de renverser dernières gouttes du contenu sacré. mais rien en l’instant ne lui inspire autre que la délivrance ; vers son ami à nouveau est tourné ; céleste être aimé. doigts de fée qui grimpent à ses joues ; petite danse sous ses cernes ; les doigts qui aiment s’égarer. « J’ai rencontré le Lord commandant de grandes armées. » petit sourire nacré, alors qu’en ses mots, rien de censé. « Il a fait chavirer mon cœur de sa prose, et là encore j’aime me délecter de son visage sacré. » tête qui bascule d’un coté, de l’autre, et revient face à celui qu’elle aime tant caressé ; rei entre ses dextres est fait prisonnier : « Ô, grand Rei, quelle est là la supernova sentimentale qui me déchire ? » doux sourire qui accompagne ses mots, lâchés là, en présence d’un visage basculé en arrière, l’œillade éteinte, fermée. les yeux ne retrouvent le jour qu’après longues secondes de silence ; et encore ce croissant de soleil ravissant ; sourire étincelant d’une colombe qui succombe à la poésie de son cœur. et à nouveau de ces ruisseaux ; torrents d'eau à ses yeux qui reprennent en de piètres pleurs. « J’ai perdu un être cher, mais elle ne m’a pas perdu, moi. Parce que je suis là encore, et loin d’elle à jamais. » la mort n’a-t-elle jamais été sa grande amie ? elle le pensait. elle le croyait. mais quand faucheuse est venue faire faner, ce n’est pas sa fleur qu’elle est venue arracher ; voisine et bien aimée ; soo-yun, repose en paix.
Kang Rei
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t11477-kang-rei-rei-k#342489
byeoljali ≈ when the night comes i break into stars
UNE P'TITE PHOTO ? : supernova sentimentale. 7e3f6d7b3e7f803f472f6f00e679ab39e1ffc426
AVATAR : lee dohyun
POINTS : 0
MESSAGES : 622
NOUS A REJOINT LE : 23/02/2020
AGE : 26
supernova sentimentale. Empty
(#) Sujet: Re: supernova sentimentale.   supernova sentimentale. EmptyJeu 16 Sep - 16:36
supernova sentimentale

✩ ○.⋆☽ ⋆.○ ✩


enquête abracadabrante sur le fil des perditions ; retracer les consommations pour saisir la gravité de son état, de la bouche molle craindre les révélations ( — car c'est un peu à cause de moi qu'elle en est là ). il contemple les fracas sur son visage délicat, voudrait y cueillir les tempêtes pour laisser fleurir quelques lilas.

« je sais pas… de... l'alcool... des choses qu'ils m'ont acheté... »

à n'en pas questionner le pourquoi ; avec ou sans calvaire il y en a toujours un, une raison, un besoin, cette impression infaillible de ne plus avoir le choix. l'homme connaît trop bien les sévices de l'addiction rendant insurmontable l'existence et les épreuves assassines. spectacle d'un verre vide qui voltige presque sous les doigts trop aériens. eux qui volent maintenant jusque sous les yeux de rei, les mains caressent la peau sèche de remords mal camouflés. ( — raconte moi ta peine, romantise le vide qui te ronge. partage un peu de ce néant qui mange ton visage... lui qui manque de ne rien en laisser ).

« j'ai rencontré le Lord commandant de grandes armées. il a fait chavirer mon cœur de sa prose, et là encore j’aime me délecter de son visage sacré. ô, grand rei, quelle est là la supernova sentimentale qui me déchire ? »

ne pas pouvoir la suivre dans ses contrées poétiques - elle s'en va trop loin pour qu'il en saisisse les chemins. un trouble clair se manifeste dans son expression, le voilà avec l'impression d'être seul dans ce salon. lui a le cul posé sur le canapé, là où la tête de la belle s'égare dans des nuages désenchantées. vainement, il tente de la rattraper: saisit sa main, tendresse coupable comme éperdue.

« j’ai perdu un être cher, mais elle ne m’a pas perdu, moi. parce que je suis là encore, et loin d’elle à jamais. »

« tu ne l'as peut-être pas perdu comme tu le crois. je sais pas si c'est pire, mais nos fantômes restent. ceux qu'on s'invente du chagrin et deux trois souvenirs. elle est partie, oui. mais elle sera toujours avec toi. c'est toute la dualité de la mort. »


la vilaine faux qu'il exècre pour ses adieux sans retour - mais dans son cœur, de funestes cadavres dansent de douleur et d'amour.

« maintenant, faut trouver comment réparer ceux qui restent. et le morbide et la drogue t'aideront pas. »








---  remember me, love

when I'm reborn as a shrike to your sharp and glorious thorn; the words hung above.
Contenu sponsorisé
supernova sentimentale. Empty
(#) Sujet: Re: supernova sentimentale.   supernova sentimentale. Empty
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: seoul :: Hongdae
Sauter vers: