▲ up▼ down
1234
Pain is weakness leaving the body [Natsu]



 

news MAJ sucrée, un peu de pastel pour commencer l'été
:. LIRE L'ANNONCE


ROCK PAPER SCISSORS Tu kiffes le hasard ? Viens gagner (ou perdre) des points au jeu du shifumi !
:. PIERRE PAPIER CISEAUX
// tente ta chance
:. À LA FOIRE AUX CHIFFRES

classements les résultats de la compétition endiablée, santé
:. LES TROIS GRANDS CLASSEMENTS


EPREUVES SPORTIVES 2021 envie de cracher tes poumons dans la joie et la bonne humeur ?
:. LES ÉPREUVES SPORTIVES, C'EST PAR ICI !

Le Corbeau plus présent que jamais, prends garde à tes secrets
:. SON INSTA
& SON ANTRE SUPRÊME

SOIRÉES JEUX nous; on est chauds bouillants pour vous organiser des soirées de dinguos ♥️
:. ORGANISATION SOIRÉES & JEUX
Contexte
Seoul Coeur battant du pays du matin calme, cité aux envies furieuses et aux ennuis décadents. Dans cette ruche d’acier, on se débat, on s’applique éperdument à vivre malgré la nuée d’âmes qui nous entourent. Dans cet univers frénétique, les influences sont multiples, et c'est un tumulte sans fin qui agite les esprits et les corps. Trônant au sommet de cette cité luminescente, les plus grands conglomérats coréens se livrent une lutte mortifère, tandis qu'à leurs pieds, les mortels oscillent entre paix et discordes. Depuis près de soixante-dix ans, les sociétés divisent autant qu'elles rassemblent, semant troubles et espoirs dans leur sillage. On les plébiscite, on les méprise, on les rejette, on les envie, mais en aucun cas elles indiffèrent. Comment ignorer ce microcosme vertigineux, où chacun est acteur d'une guerre qui ne les concernent sans doute pas. Les uns poursuivent leurs aspirations, les autres se résignent à vivre en pions. Les plus impétueux prétendent pouvoir éviter cette inévitable dépendance, mais pour la majorité, impossible de vivre sans se référer à ces grandes unités. Irrémédiablement attirés vers leurs semblables, la population se voit divisée, fractionnée en sociétés mouvantes, envahissantes, unificatrices. Les plus riches s'en pâment tout en craignant le précipice qui les guette peut-être, les plus pauvres s'en irritent mais s'affament à espérer l'envol promis. Tous ne cherchent au fond, que la prospérité et l'exaltation d'une vie un peu moins monotone
Nouveautés  Juin 2021

classement comme tous les mois : les trois grands classements sont affichés ! découvre si ton personnage ou ton groupe est sur la liste.

hocus pocus bootus get abs in 3 weeks, les épreuves sportives déjantées de HM font leur comeback, de quoi préparer ton summer body dans le fun et la bonne humeur, come ! VOIR LE PROGRAMME

roulette viens tester ta chance à la roulette 10 min for a peachy booty

news MAJ sucrée, un peu de pastel pour commencer l'été
:. LIRE L'ANNONCE


ROCK PAPER SCISSORS Tu kiffes le hasard ? Viens gagner (ou perdre) des points au jeu du shifumi !
:. PIERRE PAPIER CISEAUX
// tente ta chance
:. À LA FOIRE AUX CHIFFRES

classements les résultats de la compétition endiablée, santé
:. LES TROIS GRANDS CLASSEMENTS


EPREUVES SPORTIVES 2021 envie de cracher tes poumons dans la joie et la bonne humeur ?
:. LES ÉPREUVES SPORTIVES, C'EST PAR ICI !

Le Corbeau plus présent que jamais, prends garde à tes secrets
:. SON INSTA
& SON ANTRE SUPRÊME

SOIRÉES JEUX nous; on est chauds bouillants pour vous organiser des soirées de dinguos ♥️
:. ORGANISATION SOIRÉES & JEUX
Le Deal du moment : -57%
Gonfleur électrique Xiaomi Mi Portable Electric ...
Voir le deal
29.99 €

Partagez

 Pain is weakness leaving the body [Natsu]


 :: seoul :: Hongdae :: RésidencesAller à la page : 1, 2  Suivant
Thanapat Moon
Voir le profil de l'utilisateur
hwaryeo ≈ just trust myself
UNE P'TITE PHOTO ? :  ⊱ Pain is weakness leaving the body [Natsu] B9dg
AVATAR :  ⊱ Mew Suppasit by Milk
POINTS :  ⊱ 587
MESSAGES :  ⊱ 330
NOUS A REJOINT LE :  ⊱ 21/12/2020
Pain is weakness leaving the body [Natsu] Empty
(#) Sujet: Pain is weakness leaving the body [Natsu]   Pain is weakness leaving the body [Natsu] EmptyLun 7 Juin - 20:21
Pain is weakness leaving the bodyMoon & NatsuJe n’entendais plus rien, je ne voyais plus rien. Mon cerveau avait totalement débranché et j’étais là, planté devant son corps inerte allongé respectueusement sur le canapé. C’était arrivé comme ça, sans prévenir, sans signes avant coureur, il était juste parti. Une crise cardiaque avait dit le médecin de famille. Rien n’avait encore été officiellement annoncé, nous étions tous encore sous le choc, peut être ma mère plus que tout car elle avait assisté à la scène, impuissante. Heureusement, mes sœurs dormaient encore lorsqu’il “s’en est allé”, ça leur avait au moins épargné une expérience traumatisante en plus. Elles venaient déjà de perdre leur père, autant ne pas en rajouter une couche.

Tout le monde s'était tourné vers moi ; c’était moi le chef de famille maintenant. En conséquence, je devais m’occuper de tout. De prévenir les gens, des funérailles, d’organiser chaque petites minutes de ces prochains jours. Mais je ne sais pas si j’en suis capable. Je ne ressens rien, je suis juste vide, totalement choqué tout en arborant un visage neutre de circonstances. Les personnes qui parlent autour de moi me donnent l’impression d’entendre un brouhaha pénible et agaçant qui me vrille le cerveau.

Je ne me suis jamais senti aussi peu “homme” qu’en cet instant. Je sais que je devrais bouger, réagir, que c’est ce qu’on attends de moi mais...en cet instant précis je me sens juste comme un gosse qui vient de perdre son père. Nous avons déjeuné ensemble hier...il allait si bien...
Je câline les jumelles qui viennent s’accrocher à mes jambes...elles sont si jeunes et elles n’auront jamais pu connaître correctement l’homme extraordinaire qu’était notre père. Petit à petit, au fil de la journée, je finis par me mettre en “marche”, même si mon cerveau semble avoir lâché l’affaire. Qui aurait cru que ça serait si compliqué de penser à tout. Les avocats de mon père m’avaient déjà contacté plusieurs fois au cours de la journée : j’étais le successeur, il fallait officialiser ça. Le roi est mort, vive le roi, c’est ça non ? Je les avais ignorés cordialement. Tout ça, ça pouvait attendre. Est ce que je ne peux pas juste pour aujourd’hui être simplement un fils qui pleure son père ? Si j’avais pu avoir des doutes et des interrogations sur mon avenir, la question ne se posait même plus maintenant : mon sort était scellé. J’allais hériter de l’entreprise officiellement et je devais rassurer nos investisseurs sur mes capacités à leur offrir un avenir stable. Autrement dit, je devrais leur assurer un avenir prometteur : donc avoir un successeur et par conséquent...me marier.

J’en rigolerai presque. En fait, je n’avais juste pas le choix. J’avais eu beau me retourner la tête par le passé, repousser encore et encore cette union qui ne m’enchantait guère mais là...là c’était un fait quasiment acté. C’était soit ça, soit on pouvait dire adieu à tout ce que mon père avait construit. Car personne ne suivrait un leader peu sûr de lui et paumé comme je pouvais l’être en réalité. Ça allait donc être ça ma vie finalement : une grande mise en scène pour sauver les meubles. Et je m’en voulais déjà de penser comme ça, de m'apitoyer sur mon sort alors que mon père venait juste de mourir. Si je perdais l’entreprise, si elle s’effondrait à cause de moi je pense que ça serait comme le perdre une fois encore. Ce petit monde était plein de requins avides de pouvoir et d’argent qui n'attendait qu’une chose : que je me plante.

Mais je ne pouvais pas me planter. Ma famille comptait sur moi. Ma mère comptait sur moi. Mes sœurs comptaient sur moi. Alors à choisir qui sacrifier entre elles et moi...le choix était vite fait.
La journée n’avait été qu’un tourbillon et je ne m’en souvenais même pas de la moitié. Je sais juste qu’à un moment j’avais dit à mon chauffeur de rentrer sans moi et que j’avais commencé à errer dans Séoul. Il pleuvait des cordes et j’étais trempé mais j’avais l’impression que l’eau emportait mes pensées loin de moi pour me laisser un peu de paix. Et je ne sais pas comment, je me suis retrouvé devant la porte de chez Natsu. Pourtant je n’étais venu qu'une fois mais étonnamment mon corps se rappelait de la route. Je ne sais pas ce que je foutais ici, ni pourquoi je venais le voir lui tout particulièrement. Peut être parce qu’on s’était écris hier. Peut être parce que j’avais besoin de cette bulle de franchise qu’il était le seul à m’apporter.

Je sonnai chez lui, attendant qu’il réponde. Peut-être qu’il n’était pas là. Peut être que c’était mieux qu’il ne soit pas là. Je ne sais pas ce que je foutais ici surtout que mon cerveau était toujours en mode off et que je ne ressemblais à rien, le costume trempé collé au corps. Je fus presque étonné de le voir lorsque la porte s’ouvrit.

Je peux rentrer ?” Demandai-je d’une voix neutre. Mon look devait lui changer d’habituellement, peut-être allait-il se dire que je sortait d’un rendez-vous professionnel bien trop arrosé...j’aurai préféré. Il s’efface pour me laisser rentrer et j’enlève mes chaussures : j’allais déjà pourrir son appart’ donc autant être un minimum poli. “Mon père est mort” Lâchai-je sans préambule. Je ne sais même pas pourquoi je lui disais ça, surtout qu’il était le fils d’un de nos investisseurs, il pourrait aisément profiter de cette révélation pour essayer de prendre un certain ascendant sur le contrôle de la société. Mais Natsu n’était pas comme ça, ça ne l’intéressait pas et il n’aurait aucun intérêt à voir son père obtenir plus de pouvoir qu’il en avait déjà. “T’as un truc à boire ?” Fais-je d’un ton qui se voulait plus “léger” en haussant un sourcil. Je restai planté dans l’entrée, m’égouttant déjà sur son sol pour en rajouter une couche. J’avais besoin de ressentir un truc là tout de suite maintenant. Parce que mon cœur avait déserté en même temps que mon cerveau et que j’avais l’impression d’être mort moi aussi. L’alcool serait parfait pour ça.

©️ 2981 12289 0
Jang Natsu
Voir le profil de l'utilisateur
hwaryeo ≈ just trust myself
UNE P'TITE PHOTO ? :  ⊱ Pain is weakness leaving the body [Natsu] Tumblr_nmjgl7uOsG1ri1s2fo2_400
AVATAR :  ⊱ Tanaka Juri (SixTones)
POINTS :  ⊱ 508
MESSAGES :  ⊱ 396
NOUS A REJOINT LE :  ⊱ 29/11/2020
AGE :  ⊱ 24
Pain is weakness leaving the body [Natsu] Empty
(#) Sujet: Re: Pain is weakness leaving the body [Natsu]   Pain is weakness leaving the body [Natsu] EmptyLun 7 Juin - 20:57
Pain is weakness leaving the bodyMoon & NatsuJournée ennuyante, comme d’habitude, enfin comme souvent plutôt. Bref, j’ai été en cours où je me suis royalement fait chier puis j’ai été répété avec le groupe avant de rentrer et de me poser devant la télé. Enfin bref, rien de bien spécial quoi. Ca fait plusieurs jours que je n’ai pas vu Moon même si on s’est échangés des messages hier. C’est bizarre parce que j’ai l’impression qu’il me manque et… c’est pas vraiment dans mes habitudes quoi. Je sais même pas ce qui s’est passé la dernière fois, ce qu’on s’est dit… sérieusement c’est bien trop bizarre pour moi. Je sais même pas pourquoi j’ai réagi comme ça. C’est pas comme si j’avais des sentiments pour lui quoi. A moins que… non, impossible je vous dis! Me voici donc, en pleine soirée, posé devant la télé à mater je ne sais trop quoi. Sérieusement, y a rien à la télé, ils peuvent nous mettre des trucs potables? Ok y a bien Netflix mais… mais je passe plus de temps à chercher qu’à trouver ce que je veux regarder donc… donc j’évite quoi. Sauf si j’ai vraiment une idée de précise de ce que je veux voir quoi. Bref, ce soir c’est pas le cas du coup je mate juste sans vraiment mater quoi. C’est là qu’on frappe à ma porte. Tiens? Je n’attends pas de visite. Mes potes s'embarrassent pas de frapper quand ils viennent et à part eux, personne ne vient ici, enfin eux et Yuna quoi.

Je vais donc ouvrir et tombe sur un Moon des plus… surprenant? Il est en costume, complètement trempé et il a l’air… paumé? Je ne sais pas trop quoi en penser, ce n’est pas dans son habitude. Et puis vu son air de chien battu… Il m’a pas l’air très heureux, sauf que moi je sais pas comment consoler les gens. Alors j’espère que c’est rien de grave. Je le laisse donc rentrer. Je m’attendais pas à ce qu’il me balance comme ça que son père est mort. Tout s’explique… Moi j’en aurais rien à foutre que mon vieux clamse, c’est pas comme si on était proche, pour moi c’est même pas mon père. Mais je sais que c’est différent pour Moon donc… Et puis je suppose que ça implique un tas d’autre chose, comme le fait que c’est le nouveau boss quoi. Ouai non, je sais pas pourquoi c’est chez moi qu’il est venu parce que moi, je sais pas comment consoler les gens. Encore moins à ce sujet là, j’en ai rien à foutre de mon vieux alors que lui c’était tout le contraire. Je suis censé dire quoi du coup? D’ailleurs, pourquoi chez moi? On ne peut pas vraiment dire qu’on soit proches… A moins que… enfin peu importe. Je passe une main dans mes cheveux, ne sachant pas vraiment quoi dire. Je suis pas à l’aise pour ce genre de truc, c’est pas mon domaine. J’imagine que du coup, il n’a plus vraiment le choix pour la suite. Je sais que pour lui c’était évident, qu’il ne laisserait jamais tomber son père mais… Peut être qu’il s’en est vraiment rendu compte maintenant, peut être qu’il avait quand même un espoir?

-Je...mes condoléances…, que je finis par dire un peu gêné

C’est bizarre parce que… dans un sens, savoir qu’il n’a plus le choix… je n’aime pas ça. Peut être parce que ça veut dire qu’il va réellement mettre fin à notre “relation”? Je ne sais pas trop ce que j’en pense… Je crois que ça me déplaît, je crois que je n’ai vraiment pas envie d’y mettre fin mais… mais je ne sais pas ce que ça veut dire. Est-ce que ça veut dire que...que j’ai vraiment des sentiments pour lui? Non, impossible! Mais peut être que je tiens à lui plus que je ne pensais? Je n’en sais rien. Je sors de mes pensées quand il me demande si j’ai quelque chose à boire. Bon, ça ça devrait pas poser de problèmes. Je cherche dans mes placards le truc le plus fort et sors une bouteille de saké, ça devrait faire l’affaire non? Je sors deux verres en remplis un et le lui tend.

-Que… qu’est-ce qu’il s’est passé? que j’ose finalement demander

Son père me paraissait en bonne santé, enfin en tout cas il ne m’a jamais dit qu’il avait des problèmes de santé donc… j’imagine que ça a été soudain. Je ne sais pas trop quoi dire ou comment agir et… je me sens con à ne pas savoir quoi faire. Mais je me demande toujours pourquoi il est venu chez moi plutôt que de rester avec sa famille...

©️ 2981 12289 0
Thanapat Moon
Voir le profil de l'utilisateur
hwaryeo ≈ just trust myself
UNE P'TITE PHOTO ? :  ⊱ Pain is weakness leaving the body [Natsu] B9dg
AVATAR :  ⊱ Mew Suppasit by Milk
POINTS :  ⊱ 587
MESSAGES :  ⊱ 330
NOUS A REJOINT LE :  ⊱ 21/12/2020
Pain is weakness leaving the body [Natsu] Empty
(#) Sujet: Re: Pain is weakness leaving the body [Natsu]   Pain is weakness leaving the body [Natsu] EmptyLun 7 Juin - 21:16
Pain is weakness leaving the bodyMoon & NatsuNatsu semblait réellement décontenancé de ma visite, encore plus lorsque je lui annonçai "la nouvelle". Je pense qu'il devait se demander, tout comme moi d'ailleurs, ce que je venais foutre chez lui. Habituellement j'aurai été embarrassé mais là...là je ne captai pas grand chose donc je ne m'emmerdai pas trop à me poser plus de questions que ça. J'étais chez lui, j'avais besoin d'un verre et...de compagnie visiblement. Je n'avais pas pleuré. Pas une seule larme n'avait pointé le bout de son nez depuis ce matin et...dans un sens je me demande si ça voulait dire que j'étais un mauvais fils. Un enfant devrait toujours pleurer ses parents non ? Mais là, rien, nada, le désert et la sécheresse oculaire la plus totale.

Le métisse me présenta ses condoléances et j'opinai de la tête en guise de remerciements. J'appréciai cependant sa rapidité d'exécution à trouver de quoi boire. Un verre fut rapidement dans mes mains et je relevai les yeux vers lui lorsqu'il me demanda ce qui s'était passé. Je ne pu m'empêcher de pouffer légèrement. Il avait l'air tellement peu sûr de lui face à moi, ça changeait.

"Stresse pas comme ça, Nat-chan, je vais pas me mettre à pleurer, promis" Le taquinai-je sans avoir totalement le coeur à ça.

Je ne voulais pas l'incommoder. A dire vrai, j'aurai pu rentrer chez moi, j'avais largement de quoi me retourner le cerveau là bas mais...je pense que je ne voulais pas être seul. Tout comme je ne voulais pas être en compagnie de "n'importe qui". Bien sur, ma famille avait besoin de moi et sûrement attendaient-ils tous mon retour mais pour le moment je n'avais pas envie de ça.

"Crise cardiaque" Lui répondis-je finalement avant d'avaler mon verre cul sec.

Je passai la main dans mes cheveux trempés qui me gouttaient sur le visage. Natsu venait de remplir son verre mais je le lui volait allégrement avant de le descendre, retenant un frisson. Je sentais l'alcool remplir mon être comme un feu brûlant...quelques sensations ne me ferait pas de mal. Je lui redonnais les verres vides avant de commencer à me déshabiller. N'y voyez rien de sexuel, j'étais trempé et je trempais l'appartement du métisse, alors autant rester en boxer hein, c'est pas comme s'il ne connaissait pas déjà la marchandise.

"Je peux t'emprunter un draps de bain pour me sécher ou tu préfères que je me colle à toi histoire de faire un petit peau contre peau ?" Cela sonnait faux mais j'aimai bien donner le change l'espace d'un instant. Surtout qu'à bien y réfléchir un "peau contre peau" était peut être ce dont j'avais exactement besoin.
©️ 2981 12289 0
Jang Natsu
Voir le profil de l'utilisateur
hwaryeo ≈ just trust myself
UNE P'TITE PHOTO ? :  ⊱ Pain is weakness leaving the body [Natsu] Tumblr_nmjgl7uOsG1ri1s2fo2_400
AVATAR :  ⊱ Tanaka Juri (SixTones)
POINTS :  ⊱ 508
MESSAGES :  ⊱ 396
NOUS A REJOINT LE :  ⊱ 29/11/2020
AGE :  ⊱ 24
Pain is weakness leaving the body [Natsu] Empty
(#) Sujet: Re: Pain is weakness leaving the body [Natsu]   Pain is weakness leaving the body [Natsu] EmptyLun 7 Juin - 21:34
Pain is weakness leaving the bodyMoon & NatsuIl a beau essayer de me “charier”, ça sonne faux et j’ai plus l’impression qu’il se force qu’autre chose. Alors je me contente de lui donner ce qu’il me demande, l’observant descendre son verre avant de voler celui que je viens de me remplir pour le descendre à la même vitesse. Il commence à se déshabiller devant moi avant de me demander si j’ai un drap de bain à lui donner ou si je préfère un “peau contre” peau pour l’aider à se réchauffer. Habituellement, j’aurais sans doute joué le jeu mais là… Là je ne peux juste pas. Parce qu’il a beau faire semblant, je vois bien qu’il est mal. Rien de très surprenant. Ca aurait dû être le mien qui y passe. Vous allez me dire que c’est ignoble de penser ça, surtout à propos de son père mais… mais moi je ne ressens rien. Si mon père décédait, je ne ressentirais aucune tristesse, peut être même que ça serait plutôt du soulagement. Alors que pour Moon, c’est différent. Donc oui, je maintiens ce que j’ai dis. Tant pis si je passe pour un sans coeur.

-Tu n’as pas besoin de faire semblant tu sais…

Je lui cherche une serviette de bain mais honnêtement, vu comment il est trempé, je pense que ce dont il aurait besoin c’est surtout une bonne douche bien chaude et des vêtements secs, enfin au moins une douche quoi.

-Tu préfères pas prendre une douche? que je demande en lui tendant la serviette

Ca fait tellement bizarre d’être “sérieux” avec lui alors qu’on a toujours eu l’habitude de se “chercher”. Mais pour le coup, je ne pense pas que ça soit ce dont il a besoin. A vrai dire, je sais pas ce dont on a besoin dans ces moments là. D’une épaule sur laquelle pleurer peut être? Mais si c’est ça, pourquoi la mienne? A moins que ce ne soit parce que contrairement aux autres, je sais qui il est, je veux dire par là que je connais le “vrai” lui, pas le parfait héritier qu’il est, non, le vrai Moon. Enfin, j’en sais rien après tout. Je ne sais même pas ce qu’il y a vraiment entre nous parce que j’ai l’impression qu’il y a plus que du sexe au contraire de ce que je pensais. Mais bref, je ne sais pas comment agir, je ne sais pas comment il fonctionne dans ces moments là. Lui changer les idées? Mais comment, je suis pas doué pour ça, je sais pas ce qu’il faut dire ou faire. En même temps ça m’est jamais arrivé donc bon… Et puis ça dépend des personnes, donc je sais vraiment pas.

-Tu veux manger quelque chose? que je finis par demander

C’est vraiment bizarre de me sentir mal à l’aise comme ça alors que ça n’a jamais été le cas avec lui. Je sais pas, peut être qu’au final y a plus que ce que je pensais entre nous. Mais bon, ça n’a plus aucune importance parce que maintenant que son père est décédé, il va reprendre la suite et ça ne serait même pas étonnant que son mariage est lieu sous peu. Peu importe ce qu’il y a pu y avoir entre nous, ça n’existera plus. Je devrais m’en taper mais… mais c’est pas le cas et j’avoue que ça m’agace assez parce que ça m’est jamais arrivé. Peut être que j’aurais jamais dû remettre ça avec lui, voir mettre ça tout court. J’en sais rien et c’est bien ce qui me fout les nerfs!


©️ 2981 12289 0
Thanapat Moon
Voir le profil de l'utilisateur
hwaryeo ≈ just trust myself
UNE P'TITE PHOTO ? :  ⊱ Pain is weakness leaving the body [Natsu] B9dg
AVATAR :  ⊱ Mew Suppasit by Milk
POINTS :  ⊱ 587
MESSAGES :  ⊱ 330
NOUS A REJOINT LE :  ⊱ 21/12/2020
Pain is weakness leaving the body [Natsu] Empty
(#) Sujet: Re: Pain is weakness leaving the body [Natsu]   Pain is weakness leaving the body [Natsu] EmptyLun 7 Juin - 21:54
Pain is weakness leaving the bodyMoon & NatsuPas besoin de faire semblant. C'était amusant comme phrase. Je passai ma vie à faire ça. Mais avec lui ? Non, je ne faisais pas semblant. Je ne savais juste pas comment me comporter. Je voyais bien que je le mettais mal à l'aise, après tout, ce n'était pas étonnant, il devait bien me détester à cet instant précis de l'embarquer dans des "problèmes" qui n'étaient pas les siens. Moi même j'aurai été mal à l'aise si la situation avait été inversé. Parce qu'entre la dernière fois que nous nous étions vu, les sms de hier et aujourd'hui...c'était les montagnes russes.

J'attrapais la serviette qu'il me tendit, m'essorant les cheveux avant de la poser sur mes épaules. J'avais un peu froid maintenant que j'y pensais et une douche ne serait pas une mauvaise idée. Je ne pouvais pas me permettre de tomber malade maintenant alors que c'était déjà un véritable bordel à la maison. Le métisse me proposa à manger et je le trouvai presque adorable à jouer les parfaits petit hôte...très loin du comportement qu'il avait avec moi habituellement.

Je me glissai dans son dos, l'enlaçant par derrière avant de passer mes mains sous son t-shirt et de coller mon nez contre la peau de son cou. Il était tellement chaud. J'embrassai déjà sa peau avant même d'avoir pensé à le faire, une de mes mains caressant son ventre, l'autre s'attaquant à un de ses tétons.

"Et si tu venais avec moi sous la douche ?" Lui glissai-je.

Peut être qu'il avait raison de dire hier qu'il était irrésistible parce que...même dans ce genre de situation je ne pouvais m'empêcher de vouloir le toucher. Il affreux de penser comme ça mais dans un sens...j'avais terriblement besoin d'une "distraction". J'avais besoin de ressentir un truc, n'importe quoi, moi qui me sentait si vide à l'intérieur. Pas que je prenne Natsu pour un jouet ou quoi, simplement...je me demande dans un sens si je n'avais pas atterri ici exactement pour ça. J'attrapai son menton pour le forcer à tourner la tête afin de venir saisir ses lèvres, laissant ma main glisser plus bas que son ventre, s'aventurant là où je savais sa peau encore plus chaude que nulle part ailleurs.

"Baise moi" Soufflai-je contre ses lèvres avec un sérieux à nul autre égal. Quel meilleur moyen de ressentir quelque chose que de le laisser me prendre hein ? Comme ça on ferait d'une pierre deux coups : il obtenait ce dont il rêvait de moi et moi je me laisserai ressentir ce qu'il voudrait bien m'offrir.
©️ 2981 12289 0
Jang Natsu
Voir le profil de l'utilisateur
hwaryeo ≈ just trust myself
UNE P'TITE PHOTO ? :  ⊱ Pain is weakness leaving the body [Natsu] Tumblr_nmjgl7uOsG1ri1s2fo2_400
AVATAR :  ⊱ Tanaka Juri (SixTones)
POINTS :  ⊱ 508
MESSAGES :  ⊱ 396
NOUS A REJOINT LE :  ⊱ 29/11/2020
AGE :  ⊱ 24
Pain is weakness leaving the body [Natsu] Empty
(#) Sujet: Re: Pain is weakness leaving the body [Natsu]   Pain is weakness leaving the body [Natsu] EmptyLun 7 Juin - 22:10
Pain is weakness leaving the bodyMoon & NatsuC’est étrange, même dans cet état, il vient me “titiller”. Ou peut être que ça ne l’est pas tant que ça. Peut être qu’au final, c’est pour ça qu’il a atterrit ici au lieu de rentrer chez lui? Parce qu’il a besoin d’une “distraction”? Je ne sais pas vraiment ce que je ressens en pensant. Après tout, ça a toujours été comme ça entre nous non? Ses mains sont déjà sur ma peau tandis qu’il me propose de prendre une douche avec lui. Je ne sais pas vraiment ce que je suis censé faire. Est-ce que c’est ça qui va l’aider? Est-ce que ça ne serait pas mieux pour lui de rentrer, d’être auprès de sa famille plutôt qu’avec moi? Il m’oblige à tourner la tête pour venir se saisir de mes lèvres tandis que je sens sa main descendre bien plus bas. L’atmosphère est bien différente de d’habitude, c’est comme s’il avait besoin de ça pour ne pas craquer ou quelque chose comme ça. Je le laisse faire sans trop savoir comment je suis censé réagir. Mais je ne m’attendais pas à ces mots. Surtout pas de sa bouche. Dans d’autres circonstances, j’aurais sans doute sauté sur l’occasion sans me poser de questions mais là… je ne sais pas, est-ce que c’est vraiment ce qu’il veut? Ou est-ce que c’est la situation qui fait qu’il le veut? Peut être pour oublier le reste? Je me tourne de façon à me retrouver face à lui. Je crois que je n’ai jamais été aussi sérieux. Mais accepter et qu’il puisse le regretter plus tard? Non, ce n’est pas mon style. J’attrape ses poignets, plantant mon regard dans le sien.

-Tu es sûr? Sûr d’en avoir envie?

Je ne reconnais pas ma voix, ni ma façon de le regarder d’ailleurs. Je ne sais vraiment pas pourquoi j’agis comme ça avec lui, pourquoi ça a changé. Peut être que si, je sais pourquoi, seulement je ne suis pas encore prêt à l’admettre, je ne le serais sans doute jamais, surtout maintenant qu’il est officiellement à la tête de cette foutue entreprise. Il va être sous le feu des projecteurs dans les jours à venir et à mon avis, l’une des premières questions qui va lui être posé c’est quand est-ce qu’il compte se marier avec sa fiancée. Sans doute qu’on va attendre de lui d’avoir des enfants, au moins un, pour reprendre l’entreprise. C’est quelque chose que je déteste, faire un enfant et mettre ce poids sur ses épaules, écraser ses rêves parce qu’il n’a pas le choix. Moi, je n’ai jamais été d’accord, je n’ai jamais suivi les ordres de mon père. Je ne veux pas de cette vie là, de ce monde là. Et encore moins l’imposer à mes enfants si j’en ai plus tard. Si un jour j’en ai, ils seront libre de choisir leur voie et je les y encouragerais plutôt que de les forcer à faire quelque chose qu’ils n’aiment pas.

-Je ne t’obligerais à rien, que je finis par dire, tenant toujours ses poignets

Non, parce que ce n’est pas mon style.


©️ 2981 12289 0
Thanapat Moon
Voir le profil de l'utilisateur
hwaryeo ≈ just trust myself
UNE P'TITE PHOTO ? :  ⊱ Pain is weakness leaving the body [Natsu] B9dg
AVATAR :  ⊱ Mew Suppasit by Milk
POINTS :  ⊱ 587
MESSAGES :  ⊱ 330
NOUS A REJOINT LE :  ⊱ 21/12/2020
Pain is weakness leaving the body [Natsu] Empty
(#) Sujet: Re: Pain is weakness leaving the body [Natsu]   Pain is weakness leaving the body [Natsu] EmptyLun 7 Juin - 22:35
Pain is weakness leaving the bodyMoon & NatsuJe ne sais vraiment pas ce que Natsu pouvait penser de tout ça. Est ce qu'il croyait que je le prenais pour ma "chose" ou quoi parce que je débarquai chez lui et que je venais "réclamer" après son corps ? Je ne voulais pas qu'il pense ça. Il n'était pas ma "chose". D'ailleurs il n'était en rien "à moi" non plus. Et il ne le serait jamais. L'avantage de toute cette histoire c'est que je n'aurai même plus à m'interroger sur le pourquoi du comment avec lui. Dire que la dernière fois j'avais voulu mettre fin à tout ça sans grande conviction et que là, concrètement, ça sentait déjà la fin.

J'allais tellement être sous les feux de la rampe que mon mariage allait être acté en deux temps trois mouvements. Allons va...il y avait bien des couples heureux dans des mariages arrangés n'est ce pas ? Je finirai par m'y faire.
Mais là, ce soir, j'avais besoin de Natsu. J'avais besoin qu'il me sauve l'espace d'un court moment. Qu'il me donne des trucs à ressentir autre que le vide ou l'accablement. Qu'il soit ma bulle d'oxygène. Cependant, il hésite et se tourne vers moi, bloquant mes gestes en attrapant mes poignets pour me demander si j'étais sûr. Moi qui aurait cru qu'il allait sauter sur l'occasion. Je n'avais pas envie qu'il hésite, ça voulait dire qu'il me prenait en pitié et je ne voulais pas ça de sa part. Je rigolai presque lorsqu'il me dit qu'il ne m'obligeait à rien.

"Moi non plus je ne t'oblige à rien" Je me dégageai de ses poignets. "Si tu n'as pas envie laisse tomber" Finis-je par dire avant d'aller me resservir un verre.

Je lui faisais tellement pitié avec ma tête d'orphelin pour qu'il ne veuille pas se jeter sur moi comme il l'aurait fait autrement ? Je devais avoir un bien pire tronche que ce que je pensais alors ! Qu'il hésite ainsi me ferait presque vriller : il n'hésitai jamais habituellement. Est ce qu'il avait hésité avec le type du bar l'autre jour ? Certainement pas. Alors pourquoi avec moi ? Et puis au pire, il avait peur de quoi : que je regrette ? Ce n'était pas ça qui allait me hanter jusqu'à la fin de mes jours.

J'avais envie de lui dire que c'était sûrement sa seule occasion d'obtenir se qu'il voulait de moi. D'ailleurs est ce qu'il se rendait compte que c'était sûrement vraiment la dernière fois qu'on se voyait ? En tout cas, dans un cadre privé. Avait il conscience que j'étais déjà à moitié tenu en laisse à l'instant même où je me trouvai ici ? Que je venais profiter de ma dernière soirée de "liberté" avec lui ? Je me resservais encore un verre : la bouteille allait sûrement y passer puisque je ne n'avais pas à me justifier auprès d'elle.
©️ 2981 12289 0
Jang Natsu
Voir le profil de l'utilisateur
hwaryeo ≈ just trust myself
UNE P'TITE PHOTO ? :  ⊱ Pain is weakness leaving the body [Natsu] Tumblr_nmjgl7uOsG1ri1s2fo2_400
AVATAR :  ⊱ Tanaka Juri (SixTones)
POINTS :  ⊱ 508
MESSAGES :  ⊱ 396
NOUS A REJOINT LE :  ⊱ 29/11/2020
AGE :  ⊱ 24
Pain is weakness leaving the body [Natsu] Empty
(#) Sujet: Re: Pain is weakness leaving the body [Natsu]   Pain is weakness leaving the body [Natsu] EmptyLun 7 Juin - 22:54
Pain is weakness leaving the bodyMoon & NatsuIl réagit bien plus mal que ce que je pensais. Je ne disais pas ça dans le but de le vexer. Après tout, combien de fois on a couché ensemble? Et combien de fois il a laissé entendre qu’il désirait inverser les positions? Aucune. A aucune moment, au contraire, il détestait même le simple fait de le mentionner. Et maintenant il se ramène, complètement trempé, presque paumé, à me demander ça. Et moi je dois agir sans réfléchir? Ce n’est pas parce que c’est ce que je fais habituellement que je vais obéir sans rien dire cette fois. J’ai bien conscience qu’après ce soir, je ne le reverrais sans doute plus. Je ne compte plus laisser mon père me faire du chantage donc, autrement dit, je n’irais plus à ces foutues réunions ou soirées mondaine. En gros, y a peu de chance que je le croise à nouveau et même si ça me fait mal de l’admettre, je n’aime pas cette idée. Parce que je veux pas que ça se finisse, ce qui est complètement débile puisqu’au final il n’y a rien entre nous. Ou en tout cas, rien qui n’a été explicité à voix haute. Je l’observe se servir un nouveau verre sans vraiment savoir quoi faire. Est-ce que c’est pour ça qu’il est venu ici? Pour une dernière fois? Pour des “adieux”? J’en sais rien même si ça me semble possible. Parce qu’il en a sans doute conscience, parce qu’il sait qu’il n’a plus le choix et je crois que ça me fout plus la rage que lui, ce qui est complètement idiot.

A ce rythme là, la bouteille va être vide avant la fin de soirée. Je finis par m’approcher de lui, lui retirant la bouteille des mains ainsi que son verre avant de les poser tous les deux sur la table basse. Puis je l’attire avant de le plaquer contre le premier mur que je trouve, venant ravir ses lèvres presque férocement. Je n’aime pas l’idée de ne plus pouvoir le revoir, je n’aime pas l’idée qu’il va sans doute bientôt être marié, que tout ça, tout ce qui se passe entre nous, ne sera plus qu’un souvenir. J’aimerais pouvoir changer les choses. C’est tellement idiot, parce que je continue de croire que je ne ressens rien de particulier mais qui vais-je tromper? Si c’était vraiment le cas, j’en aurais rien à foutre qu’il mette fin à notre “relation” alors que là, putain ça me tue et c’est bien ça le problème! Je ravage ses lèvres, attrapant ses poignets pour les plaquer contre le mur, de chaque côté de sa tête, me collant contre lui, ma langue venant caresser la sienne. Je mets fin au baiser sans pour autant me reculer, reprenant mon souffle.

-Je n’ai pas dis que je n’avais pas envie! que je sors, mon regard dans le sien

Je lâche ses poignets le temps d’ôter mon t-shirt avant de revenir à la charge, maltraitant ses lèvres, mes mains le serrant contre moi tandis que je viens mordiller son cou, marquant la peau offerte sans me soucier une seule seconde de lui laisser des marques visibles. Tant pis. Si c’est la dernière nuit qu’on peut partager ensemble, je compte bien la rendre inoubliable, même pour lui. Surtout pour lui.

©️ 2981 12289 0
Thanapat Moon
Voir le profil de l'utilisateur
hwaryeo ≈ just trust myself
UNE P'TITE PHOTO ? :  ⊱ Pain is weakness leaving the body [Natsu] B9dg
AVATAR :  ⊱ Mew Suppasit by Milk
POINTS :  ⊱ 587
MESSAGES :  ⊱ 330
NOUS A REJOINT LE :  ⊱ 21/12/2020
Pain is weakness leaving the body [Natsu] Empty
(#) Sujet: Re: Pain is weakness leaving the body [Natsu]   Pain is weakness leaving the body [Natsu] EmptyLun 7 Juin - 23:23
Pain is weakness leaving the bodyMoon & NatsuTant pis si j'ai l'air d'un alcoolique, au moins il n'y a que lui pour juger de ma déchéance. En plus, je sais qu'il s'en fou, le jugement c'est pas trop son truc et c'est ça que j'apprécie quand je passe du temps avec lui. Il se moque, me cherche, me provoque...mais jamais il ne me juge vraiment. Aujourd'hui ne ferait pas exception à la règle. Il savait qui j'étais et dans un sens, c'était apaisant, de ne pas avoir à faire semblant. J'avais fait ça toute la journée. Enfin...toute ma vie et avec lui je me laissai juste aller.

Je ne sais pas pourquoi je lui avais accordé une telle confiance. Après tout, si on regardait dans le détails il était plutôt désinvolte et je m'en foutiste donc de prime abord ce n'était pas le genre de personne à qui on confirai un truc important. Cependant, je m'étais laissé entrainé par lui et j'avais découvert que j'étais capable de ne pas mettre toujours des barrières ou des non dits entre les autres et moi. Je passai mon temps à dire "oui" à tout le monde mais lui...si je l'envoyais chier il me rendrait l'appareil et puis voilà. Il n'attendait pas de moi que je lui mâche le travail ou que je le rassure sur quoi que ce soit. Et ça...c'était rafraichissant au possible.

Le métisse me rejoins et je manque de râler lorsqu'il vient me voler la bouteille et les verres. Décidément il n'a pas décidé de se la jouer cool avec moi ce soir. Quoi que...Je retire se que je viens de dire car je me fais entrainer vers le premier mur qui passe avant de sentir ses lèvres fougueuses sur les miennes. C'est vif, passionné, voir même un peu violent comme baiser mais je m'en fou.C'est ça que je veux. C'est lui que je veux. Il me prive de la possibilité de le toucher en plaquant me main de part et d'autre de ma tête. Il domine déjà l'échange et je sens petit à petit le vide se remplir d'un sentiment que je connaissais bien : le désir.

Je jauge son regard lorsqu'il met fin à notre baiser pour me dire qu'il n'avait pas dis non à ma proposition. Il a l'air tellement déterminé même si je sens aussi quelque chose dans ses yeux que je n'arrive pas à bien cerner. Il fait passer son t-shirt par dessus sa tête et je ne peux que frissonner en sentant sa peau contre la mienne. Ce que j'aime cette sensation. Le métisse revient à l'assaut de mes lèvres, ses mains me serrant contre lui, les miennes circulant librement sur sa peau, venant se glisser sous son pantalon pour toucher ses fesses. Je gémis légèrement en le sentant mordiller et suçoter ma peau. Je vais avoir des marques. Mais pour le moment je m'en fou...la seule chose que je sais c'est que s'il me marque c'est parce qu'il veut laisser son empreinte sur moi et...j'aime assez l'idée.

Je laisse mes mains passer sur l'avant de son bas, détachant sa ceinture, dézippant la fermeture avant de l'ouvrir. Je quitte l'étreinte chaude de mon amant pour m'agenouiller devant lui, me calant contre le mur. J'embrasse son ventre, le débarrassant d'un même geste de son pantalon et de son boxer. Ma bouche descends, mes yeux eux, remontent. Ils veulent le voir, imprimer chaque gémissements et chaque mimique. Alors je le prend en bouche. Parce que je sais qu'il aime ça et parce que moi...j'adore lui donner exactement ce qu'il aime. Et tandis que la tête se remplis un peu plus de lui, j'oublie tout le bordel de ma vie qui se tient derrière la porte de son appartement. J'avais décidé de laisser tout ça de côté et de me concentrer uniquement sur lui, sur cette dernière soirée.
©️ 2981 12289 0
Jang Natsu
Voir le profil de l'utilisateur
hwaryeo ≈ just trust myself
UNE P'TITE PHOTO ? :  ⊱ Pain is weakness leaving the body [Natsu] Tumblr_nmjgl7uOsG1ri1s2fo2_400
AVATAR :  ⊱ Tanaka Juri (SixTones)
POINTS :  ⊱ 508
MESSAGES :  ⊱ 396
NOUS A REJOINT LE :  ⊱ 29/11/2020
AGE :  ⊱ 24
Pain is weakness leaving the body [Natsu] Empty
(#) Sujet: Re: Pain is weakness leaving the body [Natsu]   Pain is weakness leaving the body [Natsu] EmptyMar 8 Juin - 11:53
Pain is weakness leaving the bodyMoon & NatsuJe sens ses mains descendre pour franchir la barrière de mon jean puis de mon boxer avant de se poser sur mes fesses, me faisant frissonner. Mais il ne tarde pas à se dégager de mon étreinte pour venir s’agenouiller devant moi, me débarassant du reste de mes vêtements. Je frissonne en sentant ses lèvres sur mon bas-ventre. Je me demande ce qu’il se passe dans sa tête, est-ce qu’il a fait le vide? Est-ce que coucher avec moi l’aide à oublier? C’est peut être pour ça que c’est moi qu’il est venu voir? Je ne sais pas et je ne veux pas me prendre la tête pour l’instant, alors je le laisse faire. Je me mords la lèvre lorsque je le sens me prendre en bouche et l’une de mes mains se glisse dans ses cheveux, s'agrippant à eux tout en gémissant de plus belle sous ses caresses. C’est qu’il est devenu bon dans ce domaine! Je sens son regard sur moi, observant les moindres expressions de mon visage.

-Moon…, que je gémis

Je finis par venir et je le force à se relever, le plaquant de nouveau contre le mur pour venir ravir ses lèvres, mais mains s’activant à le débarrasser de son boxer. Je frissonne en sentant son sexe dur frôler le mien, j’aime ça! Je viens embrasser son cou avant de le faire se décoller du mur. Je l’oblige à avancer tout en continuant de l’embrasser, me collant contre lui. Une fois dans ma chambre, je le pousse contre le lit avant de me retrouver au dessus de lui. Je ravage ses lèvres tandis que mes mains caressent son corps. Je sors un tube de lubrifiant de ma table de nuit, j’en utilise très rarement parce que j’ai l’habitude mais lui, c’est sa première fois. Je m’approche de son oreille:

-Tu en as toujours envie? que je susurre

Juste une simple question, je veux qu’il me le dise à nouveau, qu’il me confirme qu’il en a envie et que ce n’est pas juste sur un coup de tête. Qu’il veut vraiment inverser les rôles cette fois-ci. Je ne me défile pas, parce que clairement, j’en crève d’envie depuis la première fois mais… mais comme il a toujours été contre cette idée, je veux juste être sûr. Ca peut paraître débile vu comment je suis mais… mais c’est comme ça, c’est tout. Je viens l’embrasser, attendant sa réponse avant de descendre le long de son torse que je couvre de baiser, jouant quelques secondes avec l’un de ses tétons pour finalement descendre bien plus bas. J’embrasse l’intérieur de sa cuisse, avant de le prendre en bouche, l’observant, prêt à le “préparer” dès qu’il m’aura confirmé qu’il en a vraiment envie.

©️ 2981 12289 0
Thanapat Moon
Voir le profil de l'utilisateur
hwaryeo ≈ just trust myself
UNE P'TITE PHOTO ? :  ⊱ Pain is weakness leaving the body [Natsu] B9dg
AVATAR :  ⊱ Mew Suppasit by Milk
POINTS :  ⊱ 587
MESSAGES :  ⊱ 330
NOUS A REJOINT LE :  ⊱ 21/12/2020
Pain is weakness leaving the body [Natsu] Empty
(#) Sujet: Re: Pain is weakness leaving the body [Natsu]   Pain is weakness leaving the body [Natsu] EmptyMar 8 Juin - 12:44
Pain is weakness leaving the bodyMoon & NatsuC'était comme le regarder pour la première fois, l'impression de le redécouvrir de nouveau, de le réapprendre en quelque sorte. Je ne lui dirai jamais explicitement que je le trouvais beau mais...dieu que je le pensai. Pourtant comme je l'avais dis je n'étais pas bien placé pour juger de la beauté d'un homme mais lui...surtout avec ce genres d'expressions collées sur le visage. Je ne voulais surtout rien rater de tout ça et je voulais qu'il prenne le plus de plaisir possible. Parce que j'adorai lui donner ce qu'il voulait et le savoir pleinement satisfait. Bien sur, je me rendais comptai qu'il y avait là une part d'égocentrisme à vouloir faire en sorte qu'il n'aime vraiment totalement qu'avec moi.

Mais nous n'en étions plus là n'est ce pas ? Parce que dans tout les cas, à partir de demain, peu importe ce qui avait pu ou aurait pu se passer entre nous...ça n'aurait plus d'importance. Enfin, dans un certain sens. S'il avait été une femme ça aurait pu être différent. Compliqué certes mais pas insurmontable. Et aussi étrange que cela puisse paraître...: il me manquait déjà
Pourtant c'était stupide et déraisonné. Je n'étais pas à lui, il n'était pas à moi. Il ne l'avait d'ailleurs jamais été et peut être même qu'il ne l'aurait jamais été au final mais pour le coup...disons qu'on ne le saurait jamais.

Et je me sentais tellement nul de ressentir tout ça. De me sentir pris au piège totalement. Je me rendais compte qu'avant le mort de mon père la porte était encore ouverte pour un quelconque échappatoire mais maintenant ? Maintenant elle était totalement verrouillée sans possibilités de retour en arrière. Ce n'était pas la dernière fois que je "le quittai". Mais aujourd'hui. Aujourd'hui "on se quittait". Et dans un sens je sais qu'il avait compris ça aussi, qu'il savait que j'étais "foutu". Alors je comptai bien faire de ce moment, un moment à part.

Je me concentrai, essayant de bloquer toutes mes pensées parasites pour me concentrer uniquement sur lui et sur son plaisir. Encore une fois, l'entendre gémir mon prénom comme ça me fit un effet de dingue et il ne tarda pas à venir. Il ne perdit pas son temps pour me débarrasser de mon dernier vêtement, revenant m'acculer contre le mur, ses lèvres sur les miennes. Il nous conduit dans un enchainement de baisers vers sa chambre avant de me pousser sur le lit, me grimpant dessus. Je le vois attraper un tube, sûrement du lubrifiant avant qu'il ne revienne vers moi pour confirmer mon désir une nouvelle fois.

Je savais qu'il en avait envie, je le voyais à sa façon de me regarder mais...étonnamment il semblait avoir peur que je ne sois pas sûr de moi. Pourtant, je n'avais pas été plus sûr d'un autre truc aujourd'hui. Je m'en foutais d'avoir mal ou de ne pas aimer, je voulais juste le sentir en moi. Laisser son corps faire vibrer le mien et enfin ressentir un truc fort et profond. Je soupire lorsqu'il embrasse l'intérieur de ma cuisse avant de me prendre en bouche à son tour. Je saisi ses cheveux pour le forcer à remonter vers moi visage.

"Je veux que tu me baise"

Mes paroles faisaient écho aux siennes la première fois qu'on avait couché ensemble et je pense qu'il ne pouvait pas y avoir plus clair comme demande. Je viens attraper ses lèvres, l'entrainant dans un baiser sensuel tout en le caressant plus bas à même sa virilité, écartant les cuisses pour lui laisser plus de place.

"N'ai pas peur" Soufflai-je doucement en le regardant droit dans les yeux. "Fais moi tiens le temps de cette nuit" Qu'il prenne ce que je lui offrais, ce que je ne redonnerai jamais après ce soir, ce qui resterait juste un truc qui n'appartiendrais "qu'à nous".
©️ 2981 12289 0
Jang Natsu
Voir le profil de l'utilisateur
hwaryeo ≈ just trust myself
UNE P'TITE PHOTO ? :  ⊱ Pain is weakness leaving the body [Natsu] Tumblr_nmjgl7uOsG1ri1s2fo2_400
AVATAR :  ⊱ Tanaka Juri (SixTones)
POINTS :  ⊱ 508
MESSAGES :  ⊱ 396
NOUS A REJOINT LE :  ⊱ 29/11/2020
AGE :  ⊱ 24
Pain is weakness leaving the body [Natsu] Empty
(#) Sujet: Re: Pain is weakness leaving the body [Natsu]   Pain is weakness leaving the body [Natsu] EmptyMar 8 Juin - 13:11
Pain is weakness leaving the bodyMoon & NatsuIl me force à remonter vers lui avant de répondre à ma question, je frissonne à ses paroles, comme si j’avais du mal à y croire. C’est étrange de le voir me “rassurer”, parce que c’est l’impression que ça donne lorsqu’il me dit de ne pas avoir peur. Mais alors ce qu’il dit ensuite… ces paroles, ça pourrait presque laisser penser qu’on… non, peu importe, parce qu’après ce soir, ça sera fini et rien que d’y penser, ça fait mal. Pourquoi? Sérieux c’est pas comme si je pouvais me taper qui je voulais! Sauf que c’est peut être ça le problème, je peux me taper qui je veux mais c’est lui que je veux… Ca me bouffe! Je retire sa main de mon sexe, descendant lentement. J’ouvre le tube de lubrifiant avant d’en mettre sur mes doigts. Je pose le tube sur le côté puis viens de nouveau le prendre en bouche tandis que mes doigts viennent “jouer” près de son entrée. Je finis par faire pénétrer un doigt, lentement, m’assurant que je ne lui fais pas mal, avant de commencer de lents va-et-vient, ajoutant un deuxième doigt, puis un troisième quand je le sens plus à l’aise. Ma bouche lâche son sexe tandis que mes doigts continuer de remuer en lui.

-Ca va? Que je demande

Je veux m’en assurer avant d’aller plus loin, lorsqu’il acquiesce, je continue encore quelques minutes avec mes doigts avant de les retirer doucement. Je viens l’embrasser sensuellement avant d’attraper une capote que j’enfile aussitôt. Ca me fait tellement drôle de me dire que c’est vraiment arrivé, qu’on a vraiment inversé les rôles. Putain, pourquoi je stresse autant sérieux? J’attrape de nouveau le tube de lubrifiant pour en mettre sur ma queue avant de me positionner entre ses cuisses. Je lui fais signe que j’y vais et je le pénètre doucement, faisant attention à ne pas lui faire mal et croyez moi, c’est un vrai supplice tellement j’ai envie d’y aller sans retenue! Une fois complètement en lui, je viens ravir ses lèvres. Je le laisse s’habituer à ma “présence” en lui.

-Je peux bouger?

Lorsqu’il me donne son accord, je commence à bouger doucement, faisant de lents va-et-vient, me mordant la lèvre inférieure pour me retenir d’y aller plus fort et pourtant, j’en crève d’envie! Quand je vois qu’il semble plus à l’aise, j’accélère un peu avant de venir me saisir de ses lèvres, laissant ma langue venir jouer avec la sienne tandis que j’accentue un peu plus mes coups de rein. Je vous dis pas, se retenir c’est limite plus épuisant que de se lâcher complètement! Mais je ne veux pas lui faire mal alors je continue d’aller lentement.

-Moon..., je gémis doucement

Je viens mordiller son cou, déjà marqué de plusieurs suçons, tandis qu’une de mes mains vient se glisser sous sa cuisse pour l’écarter un peu plus, venant la poser sur mon épaule pour me laisser un meilleur accès à son “entrée”.

©️ 2981 12289 0
Thanapat Moon
Voir le profil de l'utilisateur
hwaryeo ≈ just trust myself
UNE P'TITE PHOTO ? :  ⊱ Pain is weakness leaving the body [Natsu] B9dg
AVATAR :  ⊱ Mew Suppasit by Milk
POINTS :  ⊱ 587
MESSAGES :  ⊱ 330
NOUS A REJOINT LE :  ⊱ 21/12/2020
Pain is weakness leaving the body [Natsu] Empty
(#) Sujet: Re: Pain is weakness leaving the body [Natsu]   Pain is weakness leaving the body [Natsu] EmptyMar 8 Juin - 17:08
Pain is weakness leaving the bodyMoon & NatsuJe le rassurai dans un sens car je ne voulais pas qu'il ait peur de me faire mal ou quoi. Je m'en foutais, je voulais juste ressentir un truc et je n'étais pas une nana quoi, je n'étais clairement en sucre. Son regard change alors et je le vois décidé à me donner ce que je veux : lui. Je me cambre légèrement, gémissant lorsqu'il vient me reprendre en bouche. Par contre je trouve ça concrètement très très bizarre d'être "titillé" par un doigt à cet endroit là. Déjà parce que putain le lubrifiant est froid mais aussi parce que je n'aurai jamais cru qu'on me ferait un truc comme ça un jour !

Je le sens appliqué, sérieux dans ses gestes et étrangement, peut être un peu stressé par la situation. Il me donne l'impression d'être concentré au taquet, essayant de bien faire. Il est doux et je trouve ça tellement bizarre de sa part. Nous ne sommes pas vraiment connu pour la douceur lui et moi quand nous nous envoyons en l'air ! Je dois reconnaitre cependant, que je me laisse aller à ses caresses, appréciant surtout sa bouche sur mon sexe, m'accommodant du reste. Un doigt, puis deux, puis trois. Natsu me demande si ça va et je me contente de hocher la tête. J'avais surtout envie qu'il me prenne : ses doigts je m'en foutais un peu.

Mais j'avais conscience que s'il faisait tout ça c'était aussi pour moi et j'appréciai l'attention. Surtout que je le sentais fébrile et que je le connaissais suffisamment pour savoir que lui aussi avait envie d'y aller...et pas qu'un peu si vous voulez mon avis ! Je gémis doucement lorsqu'il retire enfin ses doigts et que je le regarde enfiler une capote. On y était. Le moment est presque solennel tellement je le sens focus sur ses gestes. J'aimerai le charrier mais je sens qu'il a aussi besoin de ça, car il m'a l'air bien plus nerveux que moi. Peut être parce qu'il s'était fait une raison en se disant qu'au final il me m'aurait jamais de cette façon là.

J'halète lorsque je le sens me pénétrer. C'est quand même bien différent de ses doigts, rien à voir. C'est d'ailleurs vraiment une sensation bizarre de se faire pénétrer, comme si on offrait un morceau de soi, qu'on se donnait entièrement. Je lui avais dis de me faire sien et je ne pouvais pas plus me sentir à lui qu'à ce moment précis. Même si ce n'était pas vraiment la vérité non plus. Il me demande s'il peut bouger et je rigolerai presque de sa retenu, bien loin de son caractère fougueux d'habituellement. Je hochai la tête, me sentant bien incapable de parler pour le moment.

Je retenais mon souffle, me concentrant sur les sensations que je découvrais, nouvelles, inédites et dont j'essayais de mémoriser chaque parcelles. Mon prénom dans sa bouche encore : une damnation. Je commençai à me détendre mais il ne me donnait pas tout ce que j'attendais de lui et je sais que lui aussi se retenait. Il relève ma jambe et j'attrape son cou l'attirant à moi, tenant fermement sa nuque.

"Baise moi Natsu" Répétai-je. "Baise moi tellement fort que la seule chose dont je sois capable de me souvenir c'est ton prénom" Susurrai-je contre ses lèvres avant de les saisir brusquement.

Je voulais tout. Je voulais sa passion, son feu habituel. J'appréciai qu'il se "contienne" pour moi mais ce n'était pas ce dont j'avais besoin. Ce soir je voulais le sentir, qu'il s'imprègne en moi et que je ne puisse pas oublier ce moment particulier.
©️ 2981 12289 0
Jang Natsu
Voir le profil de l'utilisateur
hwaryeo ≈ just trust myself
UNE P'TITE PHOTO ? :  ⊱ Pain is weakness leaving the body [Natsu] Tumblr_nmjgl7uOsG1ri1s2fo2_400
AVATAR :  ⊱ Tanaka Juri (SixTones)
POINTS :  ⊱ 508
MESSAGES :  ⊱ 396
NOUS A REJOINT LE :  ⊱ 29/11/2020
AGE :  ⊱ 24
Pain is weakness leaving the body [Natsu] Empty
(#) Sujet: Re: Pain is weakness leaving the body [Natsu]   Pain is weakness leaving the body [Natsu] EmptyMar 8 Juin - 17:25
Pain is weakness leaving the bodyMoon & NatsuC’est clairement pas dans les habitudes d’y aller aussi doucement, c’est sans doute aussi pour ça que j’évite de me taper des puceaux, enfin il est pas puceau mais vous voyez ce que je veux dire quoi. Sauf que Moon ne semble pas vraiment d’accord puisqu’il m’attrape par la nuque avant de me dire de le baiser au point que la seule chose dont il se souvienne, ce soit mon nom. Ca je sais faire… et puisque c’est lui qui me le demande, je n’ai aucune raison de me retenir non? Je viens dévorer ses lèvres tandis que j’accélère bien plus la cadence, allant plus vite, plus fort et plus loin, relevant son autre jambe pour me donner un meilleur accès, grognant de plaisir tellement c’est bon. Je ne pensais clairement pas que ce moment arriverait un jour. Clairement, on ne va pas se mentir, j’avais un peu fait une croix sur cette idée alors clairement, je prends mon pieds, laissant de côté le reste, la raison de sa venue, par exemple. Je ne veux penser à rien d’autre qu’à ma quee qui le prend encore et encore, je veux lui donner le meilleur orgasme de sa vie, qu’il comprenne qu’il ne revivra plus jamais ça, encore moins avec sa chère fiancée. Je veux que s’envoyer en l’air avec d’autres lui paraisse fade au possible par rapport à nos ébats. Je veux qu’il s’en souvienne, qu’il, n’oublie jamais. C’est stupide, c’est comme si je me montrais possessif avec lui alors que je n’ai aucune raison de l’être, nous ne sommes pas ensemble et maintenant, c’est clair qu’on ne le sera jamais.

-Moon… putain c’est trop bon! que je gémis en accélérant de nouveau

Je viens retrouver ses lèvres, l’embrassant à me donner le vertige tandis que je continue de le prendre, encore, encore et encore jusqu’à qu’il n’en puisse plus, jusqu’à ce que la délivrance le fasse passer par dessus bord au point d’en redemander encore. Je veux faire que cette nuit soit inoubliable, surtout pour lui. Je viens ravager son cou avec la même passion que je le ravage lui. Bordel, je sens que je ne vais plus tenir longtemps, c’est bon, beaucoup trop bon et je n’ai pas envie que ça se termine. Je me redresse en position assise, lui sur moi, l’incitant à prendre le contrôle, à se mouvoir sur moi, à s’enfoncer un peu plus encore avant la délivrance. Mes mains se posent sur ses hanches, j’en libère une pour venir le caresser, prendre sa queue en main et le branler au même rythme. Je sens déjà que je vais jouir mais je me retiens, je veux que ça dure encore un peu. Je viens retrouver ses lèvres, ma langue se frayant un passage pour venir caresser la sienne. J’ai l’impression que mon coeur va exploser tellement il bat vite mais je continue. Encore et encore, je le sens s’empaler sur moi et cette vision à elle seule pourrait me faire jouir. C’est bon, beaucoup trop bon et je n’ai pas envie que ça s’arrête et je ne parle pas seulement de ce qu’on est entrain de faire. J’en veux encore, je ne veux pas que cette nuit ne soit plus qu’un souvenir, peu importe ce que ça signifie!

©️ 2981 12289 0
Thanapat Moon
Voir le profil de l'utilisateur
hwaryeo ≈ just trust myself
UNE P'TITE PHOTO ? :  ⊱ Pain is weakness leaving the body [Natsu] B9dg
AVATAR :  ⊱ Mew Suppasit by Milk
POINTS :  ⊱ 587
MESSAGES :  ⊱ 330
NOUS A REJOINT LE :  ⊱ 21/12/2020
Pain is weakness leaving the body [Natsu] Empty
(#) Sujet: Re: Pain is weakness leaving the body [Natsu]   Pain is weakness leaving the body [Natsu] EmptyMar 8 Juin - 17:53
Pain is weakness leaving the bodyMoon & NatsuCette soirée n'était pas sans me rappeler celle que nous avions partagé la première fois qu'il était venu chez moi. La première fois qu'on avait couché ensemble réellement. J'étais tellement nerveux et peu sûr de moi de coucher avec un garçon pour la tout première fois. Et lui, lui il était si sauvage déjà, si passionné dans sa façon de me montrer ce qu'il voulait. Aujourd'hui c'était lui le prudent et moi l'aguicheur. La situation était assez ironique quand on y pensait. Là c'était lui qui avait besoin d'un peu d'encouragement pour se permettre de se lancer.

Son regard s'enflamma lorsqu'il entendit mes mots : je savais que je venais directement de toucher son excitation en plein coeur. Il avait envie de ça depuis le départ. D'ailleurs ça devait vraiment le changer et le frustrer de se retenir de la sorte car je me doutais bien que les "puceaux" ça ne devait pas trop être son truc en temps normal.
Je gémis, presque surpris lorsqu'il démarre les hostilités. Concrètement je ne sais pas dans quel état je serai après...Peu importe, c'était ça que je voulais. Qu'il ne m'épargne surtout pas. Je voulais le sentir vibrer au plus profond de moi. Et j'étais servi.

Je le sentais partout : sur mes lèvres, ma peau, en moi. Je lui avais demandé de me baiser au point de tout oublier sauf son nom et là il me servait. Je n'étais que gémissements, m'agrippant à lui, le griffant sûrement, fiévreux de sa bouche lorsqu'il venait posséder la mienne. Je ne sais pas ce que j'aimai le plus : cette sensation extraordinaire de son sexe tapant sur ma prostate ou le fait de savoir qu'il était fou de désir pour moi. Un peu des deux.

Moi qui me sentais vide, je me sens remplis de plaisir et de sensations. Ca monte et s'insinue en moi comme un serpent faisant son nid. Je gémis tellement fort, presque au bord de l'évanouissement. Mon corps ou mon coeur va me lâcher avant qu'on ait fini à cette allure. Natsu inverse nos positions, s'asseyant pour que je le domine. Et j'aime le voir comme ça, perdu dans son plaisir, les cheveux collés à son front, le regard fou, désireux. Sa main me caresse, l'autre me guide et je ne suis que gémissements. Je bouge sur lui, passionné, sentant les émotions m'assaillirent de toutes parts. L'accablement, la tristesse, la fièvre, la passion...l'affection que je ressens pour lui bien malgré moi.

Alors je ne m'en rend pas de suite compte et ça me surprend en remarquant que des larmes coulent sur mes joues. Silencieuses et vicieuses, elles font remonter à la surface tout ce qui ne va pas aujourd'hui. Tout ce qui n'ira pas après aujourd'hui.

"Ne t'arrête pas" Le prévins-je en remarquant qu'il avait notifié mes compagnes involontaires. Je ne voulais pas qu'il croit qu'il m'avait fait mal ou quoi : au contraire, il me faisait trop de bien.

L'apogée arrive, je le sais et je bouge encore, ne calculant plus trop mes mouvements, me serrant contre lui pour sentir chaque parcelle de sa peau contre la mienne, ma tête perdu dans son cou. Lorsque je jouis, la seule chose qui sort de ma bouche c'est son prénom :

"Natsuuu"

J'ai le souffle court, incapable de bouger, alors je me laisse aller totalement contre lui, les larmes roulant encore perfidement sur mes joues. Lui aussi respire fort et tant qu'il n'essaye pas de se dégager je reste ainsi. De toute façon je ne sais même pas si j'aurai la force de descendre de ses cuisses là tout de suite maintenant.
©️ 2981 12289 0
Jang Natsu
Voir le profil de l'utilisateur
hwaryeo ≈ just trust myself
UNE P'TITE PHOTO ? :  ⊱ Pain is weakness leaving the body [Natsu] Tumblr_nmjgl7uOsG1ri1s2fo2_400
AVATAR :  ⊱ Tanaka Juri (SixTones)
POINTS :  ⊱ 508
MESSAGES :  ⊱ 396
NOUS A REJOINT LE :  ⊱ 29/11/2020
AGE :  ⊱ 24
Pain is weakness leaving the body [Natsu] Empty
(#) Sujet: Re: Pain is weakness leaving the body [Natsu]   Pain is weakness leaving the body [Natsu] EmptyMar 8 Juin - 18:16
Pain is weakness leaving the bodyMoon & NatsuJe suis surpris lorsque je vois des larmes rouler sur ses joues. Est-ce que je lui ai fait mal? Mais il m’intime de ne pas m’arrêter alors j’obéis et je continue, je sens déjà la délivrance arriver mais je tiens bon jusqu’au bout. Et lorsque ça explose… je me sens complètement vidé et à bout de souffle et entendre Moon gémir mon nom alors qu’il jouit, bordel ça m’a fait un effet de dingue, complètement! Je sens qu’il est vidé également mais je n’ai pas oublié l’image des larmes qui coulent le long de ses joues. Est-ce que c’est à cause de tout ça? De sa journée, tout simplement? Il se laisse aller contre moi et je ne l’ai jamais vu ainsi. Je me sens mal à l’aise, incapable de savoir quoi faire. J’avoue me sentir surpris lorsque je passe mes bras dans son dos pour l’enlacer et le serrer un peu plus contre moi. Rien de sensuel, non, rien que de la tendresse et… ce n’est pas mon genre, ce n’est pas notre genre. Mais peut être que j’ai besoin de ça, qu’on a besoin de ça tout les deux. Parce que c’est la dernière fois. Pourtant, techniquement jusqu’ici il était déjà fiancé et ça ne l’a pas empêché de coucher avec moi. En quoi être marié sera différent? Mais je sais en quoi. Parce que désormais, c’est lui le grand chef, il ne peut plus se permettre la moindre erreur, et ça me fout la rage parce que je n’ai pas envie que ça se finisse comme ça.

-Ca va? que je demande finalement

Je le fait s’écarter légèrement pour observer son visage, les larmes continuent de couler le long de ses joues et, à nouveau sans vraiment m’en rendre compte, je viens essuyer l’une d’elle du bout du pouce. Ce n’est tellement pas dans mes habitudes d’être aussi tendre avec lui. Est-ce à cause de la situation? Ou parce que c’est notre dernière soirée? Je ne sais pas, je n’en sais rien et ça me bouffe. Sans réfléchir, je le serre à nouveau contre moi, enfouissant mon visage dans son cou. Pourquoi je n’ai pas envie que ça s’arrête? Je sais pourquoi, parce que je me suis attaché à lui, parce que je ne veux pas le perdre, que ça se finisse…

-C’est notre dernier soir hein…? que je demande sans réfléchir

Comme si j’avais besoin de l’entendre me le confirmer, qu’il me dise que oui, on ne pourra plus se voir, que tout sera sera du passé, plus qu’un souvenir… Je n’aime pas ça mais est-ce que j’ai le choix? Non, pas vraiment, hélas. Je ne peux que profiter de ce qu’il me donne, une dernière fois...

©️ 2981 12289 0
Thanapat Moon
Voir le profil de l'utilisateur
hwaryeo ≈ just trust myself
UNE P'TITE PHOTO ? :  ⊱ Pain is weakness leaving the body [Natsu] B9dg
AVATAR :  ⊱ Mew Suppasit by Milk
POINTS :  ⊱ 587
MESSAGES :  ⊱ 330
NOUS A REJOINT LE :  ⊱ 21/12/2020
Pain is weakness leaving the body [Natsu] Empty
(#) Sujet: Re: Pain is weakness leaving the body [Natsu]   Pain is weakness leaving the body [Natsu] EmptyMar 8 Juin - 23:30
Pain is weakness leaving the bodyMoon & NatsuJe détestai cette sensation. Celle de se sentir incroyablement bien pendant un court instant puis terriblement mal la minute d'après. Ca n'allait pas. Rien n'allait. Mon père était mort et ma vie dans le même temps. J'en voulais presque à mon père de m'avoir laissé avec toute cette merde sur le dos mais je m'en voulais tout autant de penser comme ça parce qu'il me manquait déjà terriblement. J'aurai eu besoin de lui encore pendant longtemps, pour me guider, me rassurer et me dire que tout allait bien se passer. Mais rien n'allait bien se passer. J'étais condamné à perpétuité dans une vie qui me conviendrait en partie. Prisonnier d'un mariage que je ne désirai pas forcément. Incapable de tracer ma propre route.

Mais pouvais-je être égoïste avec ma famille en les privant de leur mode de vie, leurs espoirs et leurs rêves ? Non. Tout comme je ne pouvais pas attendre quoi que ce soit de Natsu. Nous n'étions pas un couple mais je ne me sentais même pas légitime pour en faire "mon amant". Parce que...ça ne serait pas juste envers lui. Ok, peut être que pour l'instant il était du genre à batifoler à droite à gauche mais un jour peut être il trouverait quelqu'un qui lui correspondrait et je ne pouvais décemment pas "le retenir" par simple passion. D'accord, j'avais de l'affection pour lui et un certain sentiment de possessivité parfois -enfin surtout à cause de la dernière soirée !- mais on ne pouvait pas parler d'amour entre nous.

Surtout que même si j'en étais venu à éprouver ce genres de choses, je savais très bien qu'il n'était pas comme ça et que dans tout les cas, ça serait totalement foutu. Ceci étant dis, je n'aurai pas à m'interroger plus longuement sur la nature de mes interrogations concernant notre "relation" puis que là...le problème était mort dans l'oeuf pour le coup.
Je suis quelque peu surpris, voir carrément décontenancé lorsque je sens Natsu m'enlacer...c'est étrange. Je reste là contre lui, à ne pas bouger, essayant d'arrêter mes larmes qui semblaient ne pas vouloir se tarir. Je ne le repousse pas, appréciant le moment même si je le trouve pour le moins bizarre nous concernant. Mais bon...c'est le mot d'ordre ces derniers temps non ? J'ai honte de me laisser aller ainsi devant lui surtout que...pour tout avouer que je pense que je n'avais pas pleuré une seule fois depuis l'enfance. Quand il me demande comme je vais, je me sens encore plus mal à l'aise que précédemment...je n'aime vraiment pas être comme ça...surtout devant lui. Mais dans un sens, je pense que c'est aussi parce qu'il était "lui" que j'arrivais à pleurer si librement sans calculer.

"Ca va" Me contentai-je de répondre tout faiblement, ne voulant pas attirer encore plus l'attention sur moi que nécessaire.

Par contre, je pense que je rougis carrément lorsqu'il essuie l'une de mes larmes de son pouce...c'est tellement...inattendu ! J'ai d'ailleurs à peine le temps de m'en "remettre" qu'il vient m'enlacer de nouveau, calant sa tête dans mon cou. Ce n'est tellement pas "nous" tout ça. Mais...ça me fait terriblement de bien. Tout en étant blessant à la fois. Un drôle de paradoxe. Mais aussi étonnamment que le reste de ce qui pouvait se passer entre nous...je lui rendis son étreinte.
Ses mots eurent pour effet de me blesser un peu plus. L'entendre le dire...c'était affreux. J'avais vraiment l'impression qu'on se séparait, nous, le non couple par excellence. J'avais envie de lui dire que non, qu'on allait continuer comme d'habitude, que je voulais le voir mais...je ne pouvais pas lui dire ça. Parce que, comme je l'avais dis, ce n'était pas juste. Je ne lui souhaitai pas d'être le secret de quelqu'un d'autre. Lui, il avait besoin de vivre au grand jour et de s'assumer...moi, je ne pourrai jamais totalement le faire. Alors je hochai la tête, le serrant un peu plus contre moi.

"Je crois oui..." Ma voix était étonnamment cassée, peu sûre d'elle, bien loin de "Mister Parfait" qui me décrivait au quotidien.

En même temps ce n'est pas comme si j'allais le croiser au boulot ou quoi et puis...même si ça avait été le cas comme ça l'avait déjà été une fois...je pense que je préférerai ne pas le voir du tout. Le voir là sous mes yeux tout en sachant que je ne pouvais pas l'avoir...c'était pire que tout. Mes larmes avaient enfin fini de couler et j'en profitai pour me reculer légèrement et le regarder, passant mon pouce sur ses lèvres, lui offrant un demi sourire amusé pas totalement convainquant.

"Alors ça t'a plu ? Ca fait quoi d'être en moi ?" Si j'avais eu le coeur plus à ça j'aurai certainement taquiné plus fortement mais là...c'était le le seul seuil que je pouvais me permettre.
©️ 2981 12289 0
Jang Natsu
Voir le profil de l'utilisateur
hwaryeo ≈ just trust myself
UNE P'TITE PHOTO ? :  ⊱ Pain is weakness leaving the body [Natsu] Tumblr_nmjgl7uOsG1ri1s2fo2_400
AVATAR :  ⊱ Tanaka Juri (SixTones)
POINTS :  ⊱ 508
MESSAGES :  ⊱ 396
NOUS A REJOINT LE :  ⊱ 29/11/2020
AGE :  ⊱ 24
Pain is weakness leaving the body [Natsu] Empty
(#) Sujet: Re: Pain is weakness leaving the body [Natsu]   Pain is weakness leaving the body [Natsu] EmptyMer 9 Juin - 17:06
Pain is weakness leaving the bodyMoon & NatsuC’est stupide, je ne sais pas pourquoi ça me serre le coeur lorsqu’il me réponds, ce n’est pas comme si je m’étais attendu à ce qu’il me rassure, qu’il me contredise en me disant que non, on continuera, même s’il vient à se marier. Parce que ce n’est pas son style et parce que ce n’est pas le mien non plus. Si j’avais vu dès le début qu’il était réellement amoureux de cette femme, je n’aurais rien tenté, parce que ça fait partie de mes règles. Enfin, n’allez pas croire que je me renseigne avant de me taper quelqu’un hein, ça après c’est leur problème. Mais pour Moon, c’est différent, je l’ai rencontré lors de cette fameuse soirée et je me souviens encore qu’il m’a clairement sortit qu’il n’était pas intéressé et que de toute façon, il était fiancé. Je l’avais remarqué aux bras de cette femme mais clairement, ça crevait les yeux qu’il ne ressentait rien pour elle, pas de l’amour en tout cas. Ce qui est assez comique puisque je suis sans doute le seul à l’avoir remarqué. Remarque, c’est le monde des bourges, moins démonstratif en public, tout ça… Mais bon, même sans être démonstratif, rien qu’un regard laisse deviner les sentiments d’une personne je pense. Même si je ne suis pas le mieux placé pour juger ce genre de choses. Je ne réponds rien, parce que je ne sais pas quoi répondre, tout simplement.

Mais il finit par s’écarter légèrement, tentant visiblement de “détendre” l’atmosphère même si je pense qu’il se force, ça se sent. Qu’est-ce que ça fait d’être en lui? C’est bon, trop bon mais je ne sais pas si j’ai vraiment pu apprécier en sachant que c’est notre dernière soirée. Je n’arrive pas à me faire à cette idée. C’est con, parce que ce n’est pas mon genre, je n’ai toujours eu que des plans culs alors… pourquoi il a réussi à s’insinuer autant dans ma vie? Comment j’ai pu m’attacher à lui sans même m’en rendre compte? Surtout que ça n’a toujours été que du sexe entre nous, à part lors de cette journée avec ses soeurs. S’il n’avait pas sa mère et ses soeurs, je me demande ce qu’il ferait, est-ce qu’il s’autoriserait à vivre la vie qu’il souhaite ou est-ce que, par respect pour son père, il continuerait? Enfin, la question ne se pose pas de toute façon. Je le pousse de façon à se qu’il se retrouve dos au matelas avant de me positionner au dessus de lui, venant l’embrasser avant de lui répondre.

-Tellement bon que j’ai envie de recommencer…, que je susurre à son oreille

Et c’est ce que je fais, je viens retrouver ses lèvres avant de descendre le long de son torse. Si c’est notre dernière soirée ensemble, autant en profiter jusqu’au bout non? Pour n’avoir aucun regret même si à mon avis, peu importe qu’on en profite à fond, on aura forcément des regrets tous les deux mais bon, je n’ai pas envie d’y penser pour l’instant, je préfère me concentrer sur lui, sur ses gémissements qui me font un peu plus frissonner tellement j’aime l’entendre.

©️ 2981 12289 0
Thanapat Moon
Voir le profil de l'utilisateur
hwaryeo ≈ just trust myself
UNE P'TITE PHOTO ? :  ⊱ Pain is weakness leaving the body [Natsu] B9dg
AVATAR :  ⊱ Mew Suppasit by Milk
POINTS :  ⊱ 587
MESSAGES :  ⊱ 330
NOUS A REJOINT LE :  ⊱ 21/12/2020
Pain is weakness leaving the body [Natsu] Empty
(#) Sujet: Re: Pain is weakness leaving the body [Natsu]   Pain is weakness leaving the body [Natsu] EmptyMer 9 Juin - 23:11
Pain is weakness leaving the bodyMoon & NatsuJe déteste littéralement l'idée de ne plus le revoir. Aussi étrange que cela puisse paraitre. Parce que dieu sait à quel point sa tête de con avait pu m'agacer et à quel point j'avais voulu l'éviter parfois. Maintenant je regrettai tout ces moments où j'avais hésité, pris mon temps, reculé le fait de me laisser tenter par lui. C'était autant de caresses, de baisers et de soupirs que j'avais raté. Mais je ne pouvais pas revenir en arrière, ni passer ma vie à regretter tout ce qui aurait pu se passer entre nous.

J'avais voulu ressentir des choses en cette journée et...Natsu était clairement celui qui me faisait ressentir le plus de choses dernièrement. Je me décide à essayer de détendre un peu cette ambiance trop étrange, trop triste, trop mélancolique. Parce que Natsu me manque. Il me manque déjà terriblement et ça me vrille l'estomac rien que de penser comme ça. Il me bascule sur le matelas venant se réinstaller sur moi...dans un autre contexte je l'aurai taquiné en lui disant de ne pas trop "s'habituer" à me "dominer" mais là...ce n'était clairement pas le moment de dire ça alors qu'on n'allait pas se revoir.

Il vient m'embrasser et je frissonne lorsqu'il me susurre à l'oreille qu'il a envie de recommencer. Je m'en foutais, j'avais envie de ne jamais franchir la porte de son appartement, je voulais que la nuit s'éternise et qu'elle ne se termine jamais. Je soupire déjà de nouveau lorsqu'il parcours de nouveau mon corps, me cambrant contre lui, à sa rencontre. Je me laisse totalement aller sous ses doigts experts, le laissant me faire sien comme il le voulait. Autant de fois qu'il le voulait. Je voulais juste tout de lui ce soir, tout comme je voulais lui donner tout de moi. Autant que je le pouvais.

"Natsu..." Que je soupire.

***

Nous devions être au coeur de la nuit, je ne savais plus trop franchement. J'avais totalement perdu la notion du temps à force. Je m'étais totalement laissé aller dans ses bras et nous nous étions entrainé dans un enchainement d'étreinte. Allongés sur le lit, je laisse courir mes doigts sur son ventre. Je n'avais pas totalement le coeur à rompre le contact tactile avec lui pour le moment. Il nous restait du temps...et je n'avais pas envie de le gâcher en prétendant ne pas avoir envie de le toucher.

"J'ai les fesses en feu" Glissai-je, amusé de déclarer ça malgré tout, c'était cocasse pour la situation. "Mais tu n'étais pas trop mauvais je dois le reconnaitre..." Dire que je n'avais pas aimer serait mentir...après j'adorai le "dominer" plus que tout mais j'avais clairement pris mon pied. Je remontai mes doigts le long de son torse pour effleurer ses lèvres, l'observant avec attention, m'imprégnant de ses traits fins et métissés. J'étais dans ma petite bulle avec lui sur ce lit, j'avais laissé de côté tout le reste sauf lui. Et il y a bien un truc que je détesterai déjà de faire : c'était de quitter cette bulle.
©️ 2981 12289 0
Jang Natsu
Voir le profil de l'utilisateur
hwaryeo ≈ just trust myself
UNE P'TITE PHOTO ? :  ⊱ Pain is weakness leaving the body [Natsu] Tumblr_nmjgl7uOsG1ri1s2fo2_400
AVATAR :  ⊱ Tanaka Juri (SixTones)
POINTS :  ⊱ 508
MESSAGES :  ⊱ 396
NOUS A REJOINT LE :  ⊱ 29/11/2020
AGE :  ⊱ 24
Pain is weakness leaving the body [Natsu] Empty
(#) Sujet: Re: Pain is weakness leaving the body [Natsu]   Pain is weakness leaving the body [Natsu] EmptyJeu 10 Juin - 18:03
Pain is weakness leaving the bodyMoon & NatsuJe pourrais faire ça toute la soirée, toute la nuit, parce que j’en ai envie mais aussi parce que je n’ai pas envie d’y mettre fin. Parce que je sais que lorsqu’il sortira de mon appartement, il ne reviendra plus. Plus jamais. Et rien que cette idée me tue, alors je donne tout de moi pour lui faire passer la meilleure des soirées, la plus délicieuse et la plus intense. Je veux qu’il s’en souvienne, je veux le marquer au point qu’il n’oublie jamais, que ça vienne le hanter jusque dans ses nuit. Qu’il n’oublie jamais ce qu’on a partagé, qu’il ne m’oublie jamais moi. Alors je m’enfonce de nouveau en lui dans un râle de plaisir, le prenant encore, encore et encore jusqu’à ce qu’il n’en puisse plus.

***


Je frissonne en sentant son doigt glisser le long de mon ventre. C’est drôle, que ça soit aussi “tendre” entre nous alors que ça n’a jamais été notre truc. Mais je dois bien l’admettre, je tiens à lui et je n’ai pas envie de le laisser partir. Il reprend la parole et je ris. C’est vrai que je me suis complètement lâché. Je souris d’autant plus lorsqu’il me sort que je n’étais pas trop mauvais. Comment ça pas trop mauvais? Non mais oh, je suis très bon au lit hein!!

-Pas trop mauvais? T’as pris ton pieds ouai! que je sors

Ah je vous jure hein! Je viens l’embrasser, presque tendrement, ce qui est super bizarre. Je vais même jusqu’à poser ma tête sur son torse, l’enlaçant presque, comme si je m'agrippais à lui parce que je n’ai pas envie qu’il parte. Bordel, c’est trop bizarre. Pourquoi je me sens comme ça? D’accord je me suis attaché à lui mais… mais ce n’est pas comme si j’avais des sentiments non plus quoi! Enfin… j’en sais rien et je n’ai pas envie d’y penser parce que… parce que de toute qu’est-ce que ça peut changer? Il va partir dans tous les cas alors… alors inutile.

-Moon…, tu vas vraiment me laisser…?

C’est sortit tout seul, je ne m’en suis même pas rendu compte et maintenant je regrette. Parce que j’ai l’impression de faire une déclaration comme ça, ou un truc du genre et… Et c’est trop zarb pour moi. Je n’aurais jamais dû demander ça, je n’aurais jamais dû m’attacher à lui comme ça. A quel moment ça a commencé d’ailleurs? Je n’en sais rien, je n’en sais rien bordel et ça me bouffe! J’étais bien dans ma petite vie et pouf, il est apparu… Qu’est-ce que je suis censé faire bordel!

©️ 2981 12289 0
Contenu sponsorisé
Pain is weakness leaving the body [Natsu] Empty
(#) Sujet: Re: Pain is weakness leaving the body [Natsu]   Pain is weakness leaving the body [Natsu] Empty
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Page 1 sur 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: seoul :: Hongdae :: Résidences
Sauter vers: