1234
Make a wish || ft. Jun Hee

i
HUNDRED MILES 2020 © L'ensemble du forum et de son contenu est la propriété de kernel, fayrell et celestial wonders et/ou des membres initiateurs. Bannière et codage réalisés par CELESTIAL WONDERS. Toute copie totale ou partielle est interdite sans accord préalable. merci de respecter notre travail ❤︎



 
⊱ hundred miles c'est un forum réel asiatique city/universitaire basé à Séoulune réponse par mois minimum — Avatars occidentaux bienvenus ! — Taille des avatars 200*320pxUne semaine pour finir sa présentation — Pas de prise de tête, rien que du love. That's all folks ٩(^ᴗ^)۶
Le Deal du moment : -43%
PHILIPS – Machine à café dosette ...
Voir le deal
39.99 €

 :: seoul :: Hyehwa :: Résidences
Partagez

 Make a wish || ft. Jun Hee


Wu Jin
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t11005-wu-jin-yuw_djinn#333862
byeoljali ≈ when the night comes i break into stars
UNE P'TITE PHOTO ? : Make a wish || ft. Jun Hee 0gf9
AVATAR : Xiao Jun (WayV)
POINTS : 280
MESSAGES : 162
NOUS A REJOINT LE : 18/04/2021
AGE : 20
Make a wish || ft. Jun Hee Empty
(#) Sujet: Make a wish || ft. Jun Hee   Make a wish || ft. Jun Hee EmptyMer 19 Mai - 22:39
Make a wish
Dans un soupir, sa main s’était tendue pour récupérer la précieuse. La Saint Carte Bleue confisquée des jours plus tôt parce qu’il n’avait pas été sage, qu’il était quelqu’un de problématique, qu’il causait toujours des soucis et blablabla, blablabla, et encore le blablabla quotidien. Franchement, il avait lâché dès l’instant où son père lui avait rappelé que sa punition était méritée. Cette soi-disant moral à deux balles qui précédait toujours la fin de la punition juste histoire de dire “je cède. Mais tu as tort et nous avons raison avec ta mère”. Alors que, dans le fond, il n’était pas vraiment dupe.
Il n’était en tout cas pas con et quand il avait vu l’air ennuyé de ses “parents” en franchissant la porte de la maison familiale après des jours d’absence, il avait bien compris que quelques jours de plus à errer “on ne sait où” les aurait bien arrangés. Ils ne s’étaient même pas inquiétés, mais là encore, il n’était pas assez dupe pour en douter et le contraire l’aurait plutôt étonné.
On ne lui avait pas demandé où il était passé tout ce temps, où il avait dormi et on ne s’était pas plus inquiété des quelques marques à son visage qui avaient fini par bien s’estomper avec le temps. Oh bien sûr, on lui avait fait remarquer qu’il causait des problèmes et on vous passe le blabla suivant. Ce n’était de toute manière pas très intéressant.

Bref, voyant qu’il dérangeait, il avait songé à dire que de toute manière, il ressortait. Mais il avait rattrapé les mots, comprenant qu’il avait peut-être quelque chose à y gagner… soit le retour de la carte bleue aux fonds illimités qui lui permettrait d’un peu moins galérer.
Au détour du long discours inutile, il avait donc appris que ses parents organisaient un cocktail ce soir. En même temps, vu leurs tenues de parade, il s’en était bien douté. Alors, désireux de faire chier un peu plus son monde tout en négociant, il avait commencé à sous-entendre qu’il devait se préparer et qu’il lui tardait déjà de participer à cette soirée fabuleuse avec des gens tout aussi fabuleux.
ça avait stressé. Sa “mère” bien plus que son père… qui avait fini par parler indirectement de “son prix” pour déguerpir.
Et voilà comment, maintenant, il avait gardé sa main tendue sous la fin d’une morale qu’il avait précipité d’un « Tu me la donnes ou tu préfères que je change d’avis ? » victoire !

Carte en main, il avait filé vers sa chambre avec sa chienne pour vider son sac et prendre de nouvelles affaires pour ce soir. Il ne savait pas vraiment s’il squatterait chez celui qu’il devait visiter, mais il savait pour sûr qu’il ne pourrait pas dormir ici.
Une douche plus tard, changé, coiffé, il repartait avec son sac et sa chienne dans les bras ne pouvant s’empêcher malgré lui de lâcher un « A tout à l’heure ! » juste histoire de les faire stresser d’un éventuel retour prématuré.
Quoi ?
Oui. Il n’était pas très gentil. En même temps, des parents comme eux qui souhaitaient le voir repartir à peine revenus… non, ça ne lui donnait pas franchement envie de se comporter en mignon petit chérubin. Dommage dans le fond qu’il ait vraiment besoin de cette carte. Tout aussi dommage que finalement, l’invitation de ce soir lui tenait… ouais “à coeur”....

ça faisait sans doute trop doux de le reconnaître et pourtant, au volant de sa voiture vers l’adresse donnée par Jun Hee, oui… il avait pensé que ce serait sans doute sympa… et qu’il était curieux de voir l’appartement où vivait son ami d’enfance aujourd’hui.
Ils s’étaient perdus de vue…. se retrouvaient à peine… et si c’était un peu étrange pour lui… ce serait un mensonge sans doute que de dire que Jun Hee ne lui avait pas manqué toutes ces années. Autrement, pourquoi s’arrêter dans une grande pâtisserie pour lui acheter un gâteau au chocolat aussi beau visuellement qu’il se devait être bon ?
Pour la gourmandise, Jun Hee n’avait pas changé… et ça valait 300 bouquets de fleur et 150 bouteilles de vins que de se ramener avec le dessert.
Oui, c’était bien pour lui faire plaisir qu’il était descendu avec Lilith et la boite pâtissière de sa voiture une fois garé en bas de l’immeuble qu’occupait son ami.

Et pas pour te faire pardonner de ton avance ?
Sans rire Jin, t’as pas oublié un petit message pour le prévenir que t’allais arriver avec deux heures et onze minutes d’avance ?

T’es vraiment con parfois. Tellement con que c’est en poussant la porte de l’immeuble qu’il lui envoie ce court message “je suis en bas, je monte”.
Est-ce qu’il voulait se faire blacklist à la première invitation ?
Parce que frapper à la porte de son hôte seulement deux minutes plus tard… ça ne laisse pas beaucoup de temps à la préparation.
Oui, pour sa défense, il ne savait pas que derrière cette porte se jouait une opération camouflage d’urgence.
Pour lui, au pire, le dîner ne serait pas prêt où il dérangerait.
Mais franchement, déranger les autres, c’était clairement son quotidien !




« 626 Spirit »
I'm havin' a bad, bad day, If you take it personal that's okay. Watch, this is so fun to see, huh, despicable me.
©️crackintime
Ahn Jun Hee
Voir le profil de l'utilisateur
hwaryeo ≈ just trust myself
UNE P'TITE PHOTO ? : Make a wish || ft. Jun Hee F429fa7d8617e416683a1d164b708fe275e9649b
AVATAR : Song Mingi || ATEEZ
POINTS : 48
MESSAGES : 79
NOUS A REJOINT LE : 11/05/2021
Make a wish || ft. Jun Hee Empty
(#) Sujet: Re: Make a wish || ft. Jun Hee   Make a wish || ft. Jun Hee EmptySam 29 Mai - 21:36
Make a wish
The most beautiful discovery true friends make is that they can grow separately without growing apart.

Jun Hee avait conscience de jouer avec le feu, en invitant Jin chez lui. Ses parents n’apprécieraient guère de savoir qu’il avait commencé à renouer avec ce passé dont on lui interdisait de parler. Pourtant, même si cela ne leur plaisait pas, c’était durant ces années censurées qu’il avait été le plus libre, le plus heureux, le plus innocent… Loin de connaître la vérité pesante qui lançait une ombre sur sa vie, il passait des moments gais et croquait la vie avec joie. Son seul souci était la santé défaillante de son aînée, qu’il aimait tendrement. Souci qui avait d’ailleurs été la seule trace que la famille « Nam » n’avait pu changer dans sa reconstruction… et qui avait guidé le seul détective privé qui avait vraiment fait son travail, plutôt que de prendre l’argent de parents désespérés et ne rien faire ensuite. Le jeune homme n’en avait jamais voulu à sa sœur, pourtant. Il la jugeait autant victime que lui de cette histoire. Elle aussi avait souffert du mensonge et de la séparation qui leur avait été imposée. Quelque part, Jun Hee s’est toujours demandé si elle n’est pas morte de chagrin. Cette idée lui tord l’âme et la déchire toujours un peu plus, nourrissant le monstre de culpabilité, lorsqu’il y pense. Sa psycho-thérapeuthe a eu beaucoup de travail avec lui, à ce niveau. Il n’était qu’un adolescent, un enfant qu’on a arraché à sa famille, par deux fois et qui se retrouve balloter aux grés d’adultes qui veulent « son bien », mais surtout le leur. Si les Ahn avaient vraiment voulu son bonheur, ils n’auraient pas porté plaintes contre les Nam et ils auraient laissé leur fils avec eux. C’est du moins ce qu’il pensait, lorsqu’il était âgé de 14 ans. C’était naïf et simple comme réflexion. Aujourd’hui, son avis est-il le même ?

Ils avaient beau dire qu’il le faisait vivre et qu’ils lui laissaient davantage de libertés qu’avant, Jun Hee avait toujours l’impression de vivre dans une forme de cage dorée. Il avait pu choisir son appartement, mais c’était eux qui payaient le loyer en échange qu’il ne leur rende visite, au moins une fois par semaine. Ils payaient ses études, puisqu’ils avaient choisi son université. Ce n’était pas leur premier choix, puisqu’elle était trop loin de la demeure familiale à leur goût… mais ce choix fut un compromis, considérant que le jeune homme avait évoqué le désir de carrément aller étudier la cuisine en France ou en Italie ! Ils avaient toujours leur mot à dire, leurs conseils qu’il ne voulait pas entendre à donner… Ils disaient vouloir son bonheur, vouloir rattraper le temps perdu, avoir la vie qui leur avait été retirée. Cependant, ils refusaient de l’écouter quand il essayait de s’exprimer, à moins que ses paroles n’aillent dans leur sens. Ses parents avaient toujours refusé de croire que leur fils avait pu être heureux, loin d’eux. Inadmissible fut l’idée qu’il n’ait pas souffert de leur absence, alors qu’il avait grandi sans eux, pourtant entouré de gens aimants. Certes, il n’avait pas connu le luxe qu’eux lui offraient aujourd’hui, mais il avait toujours été accueilli avec des sourires sincères, des câlins et des petits plats préparés avec amour. Il n’avait jamais été seul et on ne l’avait jamais empêché de voir ses amis…

Assis devant sa caméra, Jun Hee essayait de laisser sa place à Anna. Habituellement, il n’avait pas de problèmes à le faire. Le personnage de la jeune fille lui servait en quelque sorte d’échappatoire. Elle lui permettait d’oublier ses tracas, de simplement sourire et de s’amuser. Elle était pétillante, fraîche, personne ne l’avait jamais forcé à cacher quelque chose qu’elle aimait, encore moins à l’abandonner. Faire son travail était toutefois difficile, aujourd’hui. Il n’aurait peut-être pas dû donner son adresse à Jin, encore moins accepté qu’il ne vienne chez lui, lors d’une journée de tournage. Avait-il hésité à lui répondre, en voyant ses messages ? Dire que non serait un malheureux mensonge et l’étudiant considère qu’il a déjà son lot, donc nul besoin de plus. Ça n’avait pas été personnel à Jin, loin de là. C’est simplement parce que sa cage dorée est aussi son repère et sa cachette. Il n’y a qu’ici qu’il peut être pleinement lui-même – ou plutôt qu’il l’assume autant. Anna sort parfois, prenant vie avec sa copine qui a aidé à sa création, ou pour prendre quelques photos à l’extérieur, quand il est certain que personne ne l’importunera. Cependant, il n’y a bien qu’ici où il se sente autant en sécurité. Inviter des gens chez lui est toujours particulier. Bien que le jeune homme apprécie la compagnie des autres, il préférera toujours les voir à l’extérieur ou chez eux, mais pas chez lui. Son chez lui est quelque chose de délicat et d’intime. Il couchera le premier soir, mais n’invitera personne chez lui. Jin a donc droit à un extrême privilège, même s’il ne le sait pas.

Jun Hee a la naïveté de croire que ce sera assez simple de cacher Anna. Après tout, la porte de sa chambre est verrouillée et son ami n’est supposé arriver que dans environ deux heures. Il a encore le temps d’abandonner son projet de vidéo, puisqu’il lui est impossible de se concentrer, de se démaquiller, enlever sa perruque et redevenir l’étudiant à qui il envoie des messages. Non ? La sonnerie de son téléphone attire son attention. C’est Jin. Ah… il va être en avance. QUOI ?! EN AVANCE ?! MAINTENANT ?! Ses yeux n’ont probablement jamais été aussi grands et ronds, même la magie du maquillage n’a pas réussi à ce point. La panique s’abat sur lui, alors qu’il se lève et éteint sa caméra. C’est qu’il avait une jolie perruque chocolat, un maquillage délicat et mignon, une tenue ultra féminine… Il n’est aucunement prêt à accueillir qui que ce soit ! VIP ou non. Interdit ou non. À peine ses doigts ont-ils quitté son téléphone qu’ils se glissent dans sa longue chevelure qu’il enlève sans l’habituelle cérémonie, la balançant sur la table. Déjà, une partie de l’illusion s’est fracassée. Sans ménagement, il attrape une lingette démaquillante et débute un remake express de Mulan. C’est bien mignon d’avoir la figure ainsi bariolée, être une œuvre d’art abstraite vivante, mais… cette tenue ? Ça ne va pas le faire. Son sang se fige dans ses veines alors qu’il entend frapper à la porte. Il se tape un sprint jusqu’à la salle de bains, criant au passage à son ami d’attendre une seconde. Personne ne l’a jamais vu se dévêtir aussi rapidement. Pas même la première personne a avoir savouré les plaisirs de la chair avec lui. Pourtant, il faut admettre qu’il avait fait un temps record, cette fois-là ! À peine les yeux avaient-ils eu le temps de cligner qu’il était en costume d’Adam ! Bref.

N’ayant pas d’autres idées pour se sauver et expliquer sa présentation, il ouvre les robinets et se jette sous les jets d’eau, quelques secondes. Il les referme presque aussi rapidement, il n’a pris que le temps de se laver le visage, et ressort, complètement trempé. Au moins, ainsi, il a une raison de ne pas être prêt et tout son maquillage est parti. Une serviette de coton fait rapidement le tour de ses hanches et il s’en balance une autre sur la tête. On est jamais trop prudent quand on parle de maquillage qui aurait voulu résister ! Ainsi, au moins, la serviette couvre un peu son visage. Convaincu d’avoir sauvé la face, c’est avec une magnifique manucure de press on à thème de chocolats et friandises qu’il va finalement ouvrir la porte. Qui porterait attention à ses ongles, de toutes manières ? Pas lui, alors qu’il a dû se dépêcher, sous la panique, à changer d’identité. Oups. Un sourire gêné sur les lèvres, il essaie de cacher qu’il est à bout de souffle et que son cœur bat comme un enragé en cage.

Hey ~ Je ne me rappelais pas que tu étais particulièrement ponctuel… mais… bon… tu m’excuseras de ne rien avoir de prêt ! » admit-il avec un petit rire nerveux.

Il plisse les yeux, réalisant qu’il ne sait même pas l’orientation de son ami… Aussi bien, sa tenue portera à confusion sur ses intentions ? Non, quand-même pas. C’est évident que ce n’était pas comme ça qu’il comptait accueillir Jin ! Il le laisse entrer, jetant un rapide coup d’œil, rien ne trahit ce qu’il était en train de faire. Jun Hee se sent un peu plus tranquille. Son regard est attiré par la boîte que tient son ami. Adieu la pudeur, il y a un emballage de pâtisserie ! Adieu la bienséance et la politesse de lui demander s’il n’a pas été trop difficile de trouver l’endroit – en même temps, arrivé deux heures plus tôt… ça ne devait pas être ardu.

Qu’est-ce que t’as apporté ? » demanda-t-il en fixant intensément le paquet.

La chienne ne le dérangeait pas, non.

Oh et c’est ta chienne ? C’est ça ? Je peux la caresser ? » ajouta-t-il, se rappelant que Jin lui en avait parlé.
code by black arrow || @Wu Jin


★ Food & Diem ★
If you really want to make a friend, go to someone's house and eat with him...the people who give you their food give you their heart.
Wu Jin
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t11005-wu-jin-yuw_djinn#333862
byeoljali ≈ when the night comes i break into stars
UNE P'TITE PHOTO ? : Make a wish || ft. Jun Hee 0gf9
AVATAR : Xiao Jun (WayV)
POINTS : 280
MESSAGES : 162
NOUS A REJOINT LE : 18/04/2021
AGE : 20
Make a wish || ft. Jun Hee Empty
(#) Sujet: Re: Make a wish || ft. Jun Hee   Make a wish || ft. Jun Hee EmptyMar 8 Juin - 9:21
Make a wish
Il était pas mal curieux de voir où son ami d’enfance vivait. Avec des années en moins, à l’époque où ils avaient commencé à traîner ensemble, il l’aurait bien vu dans la maison de la sorcière de Hansel et Gretel. Un truc qui se bouffe… un truc qui ferait finir Jun Hee à la rue en quelques repas seulement en somme. Mais ça collait bien au gamin. Maintenant, pour ce côté-là, il imaginait quelque chose de plus réaliste avec des frigos et des placards remplis. Devait probablement y avoir un nom de phobie à inventer pour Jun Hee… s’il n’existait pas déjà.
Et il aurait le temps de le chercher sur son téléphone ? « ... » depuis l’autre côté de la porte, il entend son ami lui crier quelque chose, quelque chose qui veut manifestement dire que son avance tombe mal. Le regard du chinois se baisse pour rencontrer celui de Lilith qui penche la tête sur le côté, comme si elle s’interrogeait autant que lui. Faible à la “mignonnerie” de sa fille, il s’accroupit pour lui gratter la tête tout en attendant que le sésame magique s’ouvre.

De combien de temps est-il en avance au juste ?
Sincèrement Jin, t’aurais pas pu aller au café ou dans une librairie en attendant ? Y’a des tas d’endroits pour patienter plutôt que de se ramener avec trois trains d’avance à l’adresse où on t’as gentiment invité. Tu veux te faire bannir du refuge de Hansel et Gretel à vie ? Toi qui était pourtant pas mal content de retrouver l’ogre fluffy bibendum ?
« Je crois qu’on est trop ponctuel bébé. » continue à parler à ta chienne en chinois et ce sera une habitude que tu ne pourras plus perdre « Va sans doute falloir que tu fasses un truc d’incroyablement mignon pour que papa se fasse pardonner. Ouais, plus fort que le “donne la patte” » … mais c’était sans doute déjà trop tard pour lui… il s’était fait happer par le monde des gagas, le monde dont on ne revient jamais quand on tombe en amour pour une adorable boule de poils.

Fort heureusement, les pas derrière la porte le font se redresser et ce n’est donc pas accroupi en train de gagatiser avec sa fille que Jun Hee le trouve « Je déteste le retard. » toi ?
Ok, en réalité, il n’en n’avait sans doute pas grand chose à faire. C’est juste un con maintenant avec des heures d’avance qui sort ça  « J’essaie toujours d’avoir deux à trois heures d’avance pour être sûr. » mais c’est sûr, t’as raison Jin, ça sonne sans doute bien mieux que de dire qu’après quelques jours à la rue, tes parents ne t’ont pas vraiment accueilli avec les bras grands ouverts. Manière plus douce de dire qu’ils t’ont à moitié foutu à la porte.

Ses parents ouais… c’était toujours la version officielle comme ça l’était pour le Jin de l’époque.
Il n’allait donc pas s’étaler sur les raisons de son avance. De toute façon, ça ne l’excusait pas vraiment quand on vivait à Séoul et qu’il y avait plein d’autres endroits où attendre.
De toute façon, ce qu’il avait dans les mains serait une excuse bien plus acceptable pour son aîné. Inutile donc de s’embêter avec des justifications à n’en plus finir  « C’est au chocolat, c’est esthétiquement beau, c’est calorique et français. Je me suis dit que c’était mieux que des fleurs. » évidemment que c’était mieux que des fleurs. Et la boite qui lui tend vaut bien 303 roses pour le gourmand dont il n’a pas encore remarqué un léger détail étrange.

ça, il l’a deviné qu’il sort manifestement d’une douche et que ça explique l’attente sur le palier.
Mais pour le reste…  « C’est Lilith. Lilith c’est Jun Hee, dis bonjour. » ouais, le gamin n’est pas peu fier quand elle lâche un petit aboiement en guise de salutations. En même temps, qu’importe ce que fait sa fille, il sera toujours ce papa qui pensera que sa fille est la plus belle, la plus intelligente, la plus adorable, la plus mieux quoi !  « Je crois qu’elle est d’accord pour la proximité avec toi.. » … tu veux vraiment avoir l’air niais comme ça devant Jun Hee ?
Il se rattrapera. Et puis franchement, le détail au bout de ses ongles fera passer tout le reste inaperçu. En attendant, il retire finalement ses chaussures à l’entrée en laissant Lilith faire son fameux rituel de l’inconnu, soit renifler les pieds de l’inconnu. Moyen de se familiariser habituel qui échappait au commun des mortels.
Ouais, il est aussi ce père gaga qui préfère ne rien manquer de chacun des moments de la vie de sa fille plutôt que de détailler l’appartement qu’il vient voir. La visite du regard peut attendre un peu, sa fille fait une nouvelle rencontre.




« 626 Spirit »
I'm havin' a bad, bad day, If you take it personal that's okay. Watch, this is so fun to see, huh, despicable me.
©️crackintime
Ahn Jun Hee
Voir le profil de l'utilisateur
hwaryeo ≈ just trust myself
UNE P'TITE PHOTO ? : Make a wish || ft. Jun Hee F429fa7d8617e416683a1d164b708fe275e9649b
AVATAR : Song Mingi || ATEEZ
POINTS : 48
MESSAGES : 79
NOUS A REJOINT LE : 11/05/2021
Make a wish || ft. Jun Hee Empty
(#) Sujet: Re: Make a wish || ft. Jun Hee   Make a wish || ft. Jun Hee EmptySam 12 Juin - 4:23
Make a wish
The most beautiful discovery true friends make is that they can grow separately without growing apart.

Jun Hee a conscience d’être la même personne que Jin a connu, tout en étant une nouvelle personne à la fois. Le gamin qui jouait au parc avec son meilleur ami, qui ne bavait rien qu’en pensant à de la nourriture et qui vantait les grandeurs de sa sœur aînée est toujours là. Malgré tous les efforts de ses parents biologiques, ils n’ont jamais su effacer l’enfant qu’il avait été. Ils n’ont jamais réussi à modeler cet enfant parfait qu’ils avaient imaginé. Quelques gouttes en sont toutefois tombées dans la préparation, se mélangeant aux évènements et influences de ses nouveaux amis. Le petit Jun Hee est donc toujours là. Il est toujours rêveur, encore plus gourmand, rieur et bon vivant. Les hormones ayant définitivement décidé de se mêler de sa vie, le jeune homme ne se contente plus que de la nourriture et se plaît à découvrir toutes sortes de plaisirs sensuels. Le Chinois peut donc avoir plus ou moins deviné ce qu’est devenu son ami. Il faut dire que le Coréen n’a jamais vraiment été imprévisible.

Les rares fois qu’il l’est, l’élément déclencheur ne vient pas de lui. Il n’a pas demandé à apprendre qu’il n’était pas avec « sa » famille. Il n’était pas non plus très fan de l’idée de se travestir, au début. Le premier imprévu ne lui plaît toujours pas aujourd’hui. Le second a fini par avoir raison de lui et se tailler une place importante dans sa vie. Jun Hee ne saurait trop expliquer pourquoi. Il y réfléchit pourtant souvent. Il ne se sent pas comme une femme emprisonnée dans un corps d’homme. Il est très à l’aise dans son corps et ne ressent aucune dysphorie. Quand il en discute avec son amie qui l’a aidé à la créer, l’étudiant à tendance à expliquer son choix de continuer à la faire vivre en disant que c’est plus original. S’il faisait ses vidéos avec sa vraie tête, il ne sait pas s’il aurait autant de followers. La vérité est toutefois plus intime que ça. Jun Hee n’aurait pas envie qu’on fasse le lien entre sa vie actuelle et la une des nouvelles, à l’époque, le concernant. Plus il peut s’en éloigner, moins il en parle, mieux il se porte. Il en parle déjà en thérapie, et ce, depuis des années. Il n’a pas envie d’en parler publiquement à des inconnus et des trolls.

Le gourmand se doute toutefois que les questions doivent brûler les lèvres de Jin et des autres. Il a réussi à éviter le sujet jusqu’ici, mais il ne pourra probablement pas le faire à l’infini… Puis, s’il y a bien quelqu’un qui lui avait manqué dans ce groupe, c’était lui. Le Coréen avait été jusqu’au parc, lors d’une fugue plus « réussie » que les autres. L’espoir au ventre, les yeux brillants de larmes qui menaçaient déjà. Hélas, pas de Jin. Il avait croisé son ancien voisin, mais ne lui avait pas parlé. Ce n’était pas cette personne qu’il cherchait, mais surtout, il entendait déjà la voix de son géniteur l’appeler au loin. En panique, il avait déposé le livre de cuisine pour magiciens sur le banc où il s’assoyait toujours avec Jin et avait tenté de prendre la fuite. Tentative inutile puisqu’il avait senti la poigne serrée de son paternel se refermer sur son bras. L’enfer avait suivi. Il avait été grondé comme jamais auparavant et les restrictions avaient été encore plus contraignantes. Lui-même avait envie de demander à son ami s’il l’avait trouvé. Il n’osait pas. Pourquoi tourner le couteau dans la plaie, si Jin n’en avait jamais connu l’existence ?

Je déteste le retard. »

Un sourire ironique s’étire sur ses lèvres à cette phrase qu’il ne croit pas vraiment. Quelques mots tout cons qui le ramènent des années en arrière. À cette fameuse journée dans le parc… quand il y était, mais pas Jin. Avait-il eu du retard, cette journée-là ? Ou ignorait-il complètement ? Jun Hee préfère ne pas relever. Son ami devine clairement qu’il n’était pas prêt à le recevoir, de toutes manières.

J’essaie toujours d’avoir deux à trois heures d’avance pour être sûr. »

J’en prends bonne note pour la prochaine fois… » répliqua-t-il avec un petit rire découragé, en resserrant la serviette autour de sa taille.

C’est qu’il ne faudrait pas qu’elle décide de foutre le camp ! Le gourmand se rappellera d’éviter d’inviter le colérique pendant une journée de tournage. Son secret ne pourra pas toujours être protégé de la sorte. Ne désirant pas nécessairement offrir un spectacle gratuit à tout le monde qui passe dans le couloir, il laisse Jin entrer et referme derrière lui. Son attention se repose sur le carton que le Chinois tient dans ses mains. Jun Hee est convaincu d’en reconnaître le logo et de doux espoirs se dessinent déjà en lui.

C’est au chocolat, c’est esthétiquement beau, c’est calorique et français. Je me suis dit que c’était mieux que des fleurs. »

Aaaaahhh tes mots d’amour m’avaient manqué ! » s’exclama-t-il, clairement conquis par la description qu’on vient de lui faire.

Je l’avais dit, non ? L’enfant que Jin a connu est toujours là, quelque part en lui… et son ami a dû l’apercevoir dans cette réponse spontanée. Pour la peine, il pense lui pardonner son avance. C’est qu’il a la naïveté de croire qu’il a réussi à entretenir son secret, loin de se douter qu’il devra faire preuve d’imagination et de rapidité d’esprit, sous peu. La chienne attire son attention à son tour, toute mignonne qu’elle est.

C’est Lilith. Lilith c’est Jun Hee, dis bonjour. »

Il sourit d’abord, puis cligne des yeux, ayant sursauté légèrement en entendant le chien le « saluer ». C’est qu’il n’a pas l’habitude à ce niveau de politesse de la part d’un canin.

Je crois qu’elle est d’accord pour la proximité avec toi.. »

Encore heureux, parce que sinon… le reste de la journée tomberait un peu à plat ! Jun Hee sourit toutefois et se penche vers l’animal, lui tendant doucement sa main ouverte afin qu’elle se familiarise avec son odeur. Il la laisse renifler sa main et ses pieds, si elle y tient tant.

Alors ? Mon gel douche est à votre goût ? » lança-t-il en blague.

Entre son copain et lui, il n’y en a visiblement pas un pour rattraper l’autre. Comme elle semble ouverte à lui, il se permet de la caresser un petit peu. Il s’arrête toutefois subitement, ayant remarqué l’oubli de l’année : sa manucure !

Ah ! » s’exclama-t-il, en retirant rapidement sa main.

Il espère que Jin n’en a rien remarqué…

Elle est tellement mignonne que j’en oublie presque que je suis à poil… Je vais aller m’habiller ! Eh… installe-toi… au salon… ça ne devrait pas être long… » bafouilla-t-il, cachant au mieux le bout de ses doigts en refermant ses mains ou en feignant de mieux tenir sa serviette.

Il lui fait signe de le suivre, de toutes, il doit passer par cette pièce pour se rendre à sa chambre. L’appartement est plutôt simple, niveau déco. Les tons sont fruités et vifs dans l’entrée, mais il n’y a presque rien. Un tapis, une patère, quelques cadres avec des citations parlant de bouffe… Rien d’énorme. Le salon est légèrement plus grand, dans des teintes chaudes et chocolatées. Un travail des textures y est plus appréciable, surtout à travers le tapis, les coussins décoratifs et le jeté sur le canapé trois places. L’écran plat de la télévision est fixé au mur. Derrière le canapé, contre l’autre mur, se trouve une immense bibliothèque pleine de livres de cuisine et recettes en tous genres. Il a sa propre copie du livre de recettes pour magicien, d’ailleurs. Quelques cadres sont stratégiquement placés ici et là. Des photos d’Anna et ses copines, des photos de Jun Hee et des copains, mais on ne voit aucune photo de famille. On pourrait penser que c’est curieux de sa part. Lui qui a toujours tant aimé sa famille… Malheureusement, voir une photo de lui et ses parents biologiques ne lui apporterait aucune joie et il n’a jamais pu récupérer les photos de son enfance. Il ne sait pas qui les a récupérés à la mort d’Hana et a plus ou moins perdu espoirs de les retrouver. Il ne lui reste donc que celles qui étaient dans la boîte à souvenirs du parc, mais il craint que ses parents ne les fassent disparaître, s’ils les voient. Quelques petites décorations gourmandes ont été placées avec soin, donnant un certain charme à la pièce.

Je me dépêche, installe-toi, en attendant. » insista-t-il, en lui indiquant le canapé d’un geste de la main.

Pur réflexe qu’il regrette immédiatement, ramenant sa main et affichant un sourire forcé.
code by black arrow || @Wu Jin


★ Food & Diem ★
If you really want to make a friend, go to someone's house and eat with him...the people who give you their food give you their heart.
Wu Jin
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t11005-wu-jin-yuw_djinn#333862
byeoljali ≈ when the night comes i break into stars
UNE P'TITE PHOTO ? : Make a wish || ft. Jun Hee 0gf9
AVATAR : Xiao Jun (WayV)
POINTS : 280
MESSAGES : 162
NOUS A REJOINT LE : 18/04/2021
AGE : 20
Make a wish || ft. Jun Hee Empty
(#) Sujet: Re: Make a wish || ft. Jun Hee   Make a wish || ft. Jun Hee EmptyLun 14 Juin - 17:42
Make a wish
Wu Jin n’est qu’un con.
C’est une manière un peu rapide de le résumer, ou de le juger, mais certains, voir beaucoup, seraient sans doute tentés de le faire.
Et comment crier à l’injustice quand on voyait sa réaction face à l’anticipation future de son meilleur ami. Qu’est-ce qu’il ferait si, la prochaine fois, Jun Hee lui disait de venir trois plus tard histoire qu’il soit pile à l’heure cette fois ? Cette célèbre technique qui s’appliquait normalement aux personnes qui étaient toujours en retard et à l’inverse. Technique bien connue qu’il avait énoncé d’un sourire « Tu peux toujours tenter de retarder l’heure histoire d’avoir plus qu’une serviette sur le dos.... » heureusement que c’était lui et pas un être rempli d’innocence derrière la porte. Un être qui cherchait à tout prix à rester pur et qui aurait été contraint de devenir pécheur dans une simple ouverture de porte « Mais je risquerai d’être pile à l’heure et toi de m’attendre trois plombes. » et si jamais Jun Hee voulait en connaître la raison « Parce que je suis quelqu’un de chiant et de fatigant. Du moins, selon mon entourage. » quoi ? Au moins, il était honnête sur la marchandise !
Est-ce qu’il avait toujours été aussi pénible ?
A Jun Hee de le dire !

Visiblement pas assez pour ne pas être convié à entrer dans l’antre des gourmandises… nom qui sonnait un peu pervers, on vous l’accordait.
Mais chose bien plus scandaleuse sans doute est le nombre de calories que renferme la boîte qu’il amène en offrande. L’avantage avec Jun Hee, c’est qu’il n’est jamais vraiment compliqué de s’excuser en lui faisant plaisir. Difficile de se tromper quand on connait sa gourmandise. Le coréen n’est pas compliqué et sa réaction laisse passer un sourire sur ses lèvres tandis qu’il abandonne ses chaussures dans l’entrée. Oui, franchement, il devrait en avoir un peu honte.
C’est pas si grave si j’me pointe avec autant d’avance, j’ai un gâteau ! n’était pas une pensée très angélique. Mais puisqu’il n’avait plus grand chose d’angélique depuis un moment, le procédé ne viendrait sans doute pas trop saler son addition à régler à l’heure du jugement dernier.

« Tu sais quoi ? ça m’aurait bien ennuyé si t’avais perdu ta gourmandise en grandissant. » chose impossible pour le gosse qu’il avait été. S’imaginer un Jun Hee pas très gourmand, c’était comme s’imaginer un océan sans eau, des frites sans sel et sans sauce, ou encore une bijouterie sans aucun bijou. Ouais, on avait compris le principe.
Mais un monde où son meilleur ami n’aimait pas manger et où lui était toujours aussi con… comment est-ce qu’il se faisait pardonner ? « Remarque, j’aurais pu te faire de jolis dessins. » ton truc c’était pas plutôt la musique ?

Oublions les jolies notes et concentrons-nous plutôt sur la beauté à poils qui tient à saluer l’ami de son père. D’accord, le gaga en lui veut bien l’avouer, il lui a un peu préparé le terrain à Jun Hee. Oui, il a parlé à sa chienne pour lui dire où ils allaient. Navrant comme une boule de poils pouvait ramollir le plus chiant des satanas.
Satanas qui en oublie un peu la curiosité légitime pour suivre les présentations sans pourtant voir l’essentiel. Soit cette magnifique manucure. Coup de chance pour la personne aux jolies ongles qui sent bon le gel douche « C’est bon, je crois que t’es validé. » difficile de prétendre le contraire à la voir remuer la queue comme ça pour lâcher un nouveau jappement avant de manifester sa joie évidente pour l’affection qu’elle reçoit  « Tant mieux, ça m’aurait embêté de devoir couper les ponts avec toi. J’étais plutôt content de t’avoir retrouvé. » … tu parles !

… ouais tu parles !
Tu t’es bien pointé au rendez-vous pour déterrer votre trésor. T’es bien là ce soir quand t’as aucun problème à aller squatter ailleurs, qu’importe l’endroit, quand t’es plus tellement le bienvenu à la maison si parfois tu l’es.
Alors ouais, tu parles ! Evidemment, il ne va pas employer les grands mots… mais il est clair que récupérer le Chamallow Man dans sa vie est loin de le laisser aussi indifférent. Et rien à voir avec le fait qu’il ouvre à demi-nu. Fait excusable sans doute par le sms préventif envoyé en bas de chez lui.
« Tu plairais beaucoup à ma mère. » sérieusement ? Tu trouves que dire ça à ton pote presque à poils c’est une bonne idée parce que …. ???? « Faudrait que je t’invite au prochain repas de famille ! » est-ce qu’il avait conscience que Madame Wu détesterait sans doute le genre de mec qui ouvre à poils ?
Oui. Justement. Après, pas sûr que Jun Hee remplisse les conditions requises pour faire chier Maman Wu. Il savait se tenir.

Quoiqu’il en soit, après la redécouverte de sa nudité, son ami l’invite à le suivre et c’est ce qu’il fait, son bébé dans les bras. Sur le chemin, son regard se perd un peu sur ce qu’il peut voir jusqu’au salon qu’il songe à détailler plus en détail une fois que son aîné sera parti se songer. Il note que ça fait plus chaleureux que chez lui ou tout est un simple prétexte à montrer que les Wu ont réussi dans la vie et non un besoin d’étaler des talents en décoration.
Sa fille y rejoint le sol, une boite de pâtisserie retrouve la table basse. Et alors qu’il s’apprête à faire un commentaire, sans doute en rapport avec le conte de Hansel et Gretel, son regard a le malheur de se poser un instant sur une main qui lui fait plisser les yeux.
S’il se demande s’il a bien vu, ses yeux se relèvent sur Jun Hee et ce sourire un poil… un poil trop tiré ? « Depuis quand tu te fais les ongles ? » et oui, malheur. Il aurait pu choisi de ne rien dire. Il aurait pu aussi se dire qu’il avait mal vu. Il aurait pu hausser les épaules ou au pire balancer la question de manière un peu moins cash. Mais non, il avait pris la route directe. Qu’on lui pardonne, si la gourmandise qui ressortait de cette pièce n’avait rien d’étonnant, les ongles de son ami l’étaient eux bien davantage.




« 626 Spirit »
I'm havin' a bad, bad day, If you take it personal that's okay. Watch, this is so fun to see, huh, despicable me.
©️crackintime
Ahn Jun Hee
Voir le profil de l'utilisateur
hwaryeo ≈ just trust myself
UNE P'TITE PHOTO ? : Make a wish || ft. Jun Hee F429fa7d8617e416683a1d164b708fe275e9649b
AVATAR : Song Mingi || ATEEZ
POINTS : 48
MESSAGES : 79
NOUS A REJOINT LE : 11/05/2021
Make a wish || ft. Jun Hee Empty
(#) Sujet: Re: Make a wish || ft. Jun Hee   Make a wish || ft. Jun Hee EmptyLun 28 Juin - 16:47
Make a wish
The most beautiful discovery true friends make is that they can grow separately without growing apart.
OOTD || Les années se sont écoulées, les événements ont été vécus. Loin des yeux, mais jamais loin du cœur. Bien que les retrouvailles ne soient encore fraîches et que tant de zones ne soient toujours plongées dans l’ombre de l’ignorance, la même complicité qu’autrefois semble les unir. Jun Hee fait toujours confiance à cet idiot, même si ce dernier arrive avec trois heures d’avance ! Est-ce vraiment une bonne idée d’ainsi rester attaché au passé ? Difficile à dire dans l’instant présent, seul le futur saura le dire. A-t-il envie pour autant de lui partager son secret, là, maintenant ? Pas tellement. L’étudiant n’est pas certain d’avoir envie de passer par tout le processus d’explications que peut représenter son alter ego. Il juge qu’il doit déjà assez de réponses comme ça à son meilleur ami, ce dernier n’est peut-être pas prêt pour qu’on lui ajoute ce chapitre monumental sorti de nulle part ! C’est dans son habit de naissance, simplement couvert d’une serviette, qu’il préfère donc lui ouvrir. Ce n’est pas la tenue la plus classe, certainement pas la plus orthodoxe non plus… mais il n’avait pas d’autres idées, dans l’immédiat. Jin ne semble même pas s’en formaliser, admettant bien qu’il a plus que quelques minutes d’avance.

Tu peux toujours tenter de retarder l’heure histoire d’avoir plus qu’une serviette sur le dos.... »

Ah ? Ça ne te plaît pas ? » lança-t-il, feignant d’être surpris. « Ça marche avec les autres pourtant ! » ajouta-t-il, continuant sur sa lancée d’idiot. « Bon, tant pis… » termina-t-il, en haussant les épaules.

Un sourire rieur s’esquisse toutefois sur ses lèvres, puisqu’il ne tentait pas de faire des avances à son pote. Bien que Jin ait une place spéciale dans son cœur, la gourmandise n’arrive pas à l’imaginer s’approcher ainsi de son buffet personnel. C’est absolument trop perturbant !

Mais je risquerais d’être pile à l’heure et toi de m’attendre trois plombes. »

Son esquisse rieuse s’étire un peu plus, s’imaginant bien à tuer le temps en regardant des vidéos de cuisine ou des vlogs de critique de restaurants, n’osant rien commencer de précis au cas où son ami n’arrive finalement !

Parce que je suis quelqu’un de chiant et de fatigant. Du moins, selon mon entourage. »

Change d’entourage. » répondit-il sérieusement, sans même avoir à réfléchir.

Peut-être qu’il devrait travailler sur sa personnalité aussi, mais ça, Jun Hee ne le sait pas encore. C’est qu’il a toujours eu ce côté un peu naïf et même si Jin n’était pas toujours un ange, quand ils étaient gamins, il a toujours été de son côté. Comment pourrait-il faire autrement, alors que son ami se présente avec une telle offrande ? Vraiment, sa gourmandise lui fait toujours autant perdre la tête. L’étudiant pourrait suivre un tueur en série jusque dans son antre, si on lui promettait une bonne bouffe ! Ce serait probablement une mort heureuse pour lui, d’ailleurs.

Tu sais quoi ? ça m’aurait bien ennuyé si t’avais perdu ta gourmandise en grandissant. »

J’aurais vraiment perdu toute mon identité, si ça avait été le cas ! » admit-il plus franchement qu’il n’en avait l’intention, en riant.

Réalisant que ce qu’il a dit peut sonner bizarre, il fait un petit sourire pour se faire pardonner. Son intention n'est pas de jeter un malaise sur la conversation.

Remarque, j’aurais pu te faire de jolis dessins. »

Tu dessines, toi, maintenant ? » demanda-t-il, surpris.

Dans ses souvenirs, Jin n’était pas le Picasso du groupe. Mais qui sait, peut-être s’est-il découvert une passion pour le crayon et le papier, la peinture, les jeux de couleurs et de lumières ? Passant d’un amour à un autre, voilà que Jin lui présente son adorable Lilith. Le courant passe tout aussi bien avec la bête velue qu’avec la bête gremlinesque qui en est le maître. Aussi idiot que son ami, Jun Hee demande même son avis sur son gel douche à l’animal, après l’avoir affectueusement carressé.

C’est bon, je crois que t’es validé. »

Ah mais, tu es validée aussi !! » répliqua-t-il, revenant faire quelques caresses joyeuses à la belle.

Tant mieux, ça m’aurait embêté de devoir couper les ponts avec toi. J’étais plutôt content de t’avoir retrouvé. »

Myeah… Tu m’aurais laissé le gâteau au moins ? » lui balança-t-il, se la jouant petit con détaché.

Un grand sourire vient toutefois briser son image et montrer qu’il le taquine encore. Ça aurait bien été une des rares occasions où une pâtisserie aurait pu mourir de ses vieux jours, plutôt que par consommation dans la fleur de l’âge ! Jun Hee a déjà perdu son meilleur ami une fois, il n’a pas l’intention de répéter le sacrilège ! Combien d’années lui a-t-il fallu pour se résoudre à accepter la séparation ? Le mensonge sur lequel avait été basé sa vie ? Sans parler de la quête d’identité, qu’un adolescent vit déjà, qui s’était alors créée… Honnêtement, il ne s’en est toujours pas exactement remis et cela vient jouer sur sa personnalité encore, sur comment il envisage ses relations depuis aussi. L’étudiant n’a toutefois pas envie d’entacher le moment en lançant une blague pleine de vérité qui sonnerait « Haha ! Au point où j’en suis, ça me ferait juste un truc de plus à partager à ma psycho-thérapeute ! ». De quoi jeter une ambiance de feu, ouais.

Tu plairais beaucoup à ma mère. »

Je sais. Je plais à toutes les mères. » répliqua-t-il en lui faisant un clin d’œil enjôleur.

C’est pourquoi elles sont prêtes à le kidnapper n’importe quand. Mais ça, il le garde pour lui. La blague est trop déplacée et encore une fois, il est toujours trop tôt pour qu’il ne se sente prêt à en parler.

Faudrait que je t’invite au prochain repas de famille ! »

Parfait ~ J’arriverai trois heures d’avance et ferai attention à ma tenue ! » répondit-il, saisissant l’occasion pour le taquiner un peu quand-même.

Être con l’aide à dissiper quelque peu la nervosité. Croyant avoir sauvé son secret, il l’invite à le suivre au salon. Tout se passait bien, jusqu’à ce qu’un geste de trop ne soit posé. Il ne pouvait pas juste laisser ses propres yeux lui indiquer le canapé ?! C’est que Jin l’aurait bien remarqué, de toutes façons ! Il s’y serait peut-être même lancé sans qu’on ne lui demande rien !

Depuis quand tu te fais les ongles ? »

Son sourire forcé reste collé à ses lèvres, alors que toutes les sueurs de panique du monde se déverse en son for intérieur.

Ah ! Ça ? » lança-t-il en riant, dévoré par le stress.

Vite, trouver une raison !

C’est à cause de ma colocataire, Anna ! » balança-t-il, se disant que c’était vrai… au détail près qu’il est Anna. « Elle voulait tester ce style avant de faire sa vidéo, mais aimait trop sa manucure actuelle pour possiblement rater la nouvelle… J’ai été son cobaye. Tu sais bien que je ne peux rien refuser à une fille qui s’appelle comme ça… » inventa-t-il, n’hésitant même pas à jouer un peu de violon.

Honte ? Okay, maintenant qu’il l’a dit… il se sent peut-être un peu mal d’avoir menti à son meilleur ami et d’avoir ainsi jouer la carte de la sœur morte. Son visage s’assombrit d’ailleurs un peu. Cependant, il n’est pas prêt à partager l’existence de son alter ego encore. C’est trop gros… ça peut avoir l’air trop bizarre et il craint de se faire juger et rejeter par cet ami qu’il vient tout juste de retrouver.

Bref, je vais m’habiller. » ajouta-t-il, assez rapidement avant de se sauver.

Il demande mille fois pardon à son aînée, en pensées, alors qu’il se met plusieurs tapes sur la tête. Jun Hee ne perd pas de temps, enfile une chemise et un pantalon. Il pourrait en profiter pour remettre de l’ordre dans sa tête, mais il craint de faire trop attendre Jin. Le cœur tiraillé, il revient auprès de son ami. Il a gardé la manucure, inutile de l’enlever à présent.

T’as pu y aller, toi… aux funérailles d’Hana ? » demanda-t-il, de but en blanc, en n’osant pas regarder son ami.

Plutôt que de chercher à lire son expression, il perd son regard par la fenêtre. Le ciel est nuageux… On dit que le Paradis est dans les nuages, non ? Peut-être qu’il espère y voir le visage de cette sœur qu’il chérissait. On repassera pour l’ambiance qu’il tentait de conserver ! Mais, comme il a lui-même lancé le bal en l’évoquant, autant poser une des questions qui le torture depuis toutes ces années.

code by black arrow || @Wu Jin


★ Food & Diem ★
If you really want to make a friend, go to someone's house and eat with him...the people who give you their food give you their heart.
Wu Jin
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t11005-wu-jin-yuw_djinn#333862
byeoljali ≈ when the night comes i break into stars
UNE P'TITE PHOTO ? : Make a wish || ft. Jun Hee 0gf9
AVATAR : Xiao Jun (WayV)
POINTS : 280
MESSAGES : 162
NOUS A REJOINT LE : 18/04/2021
AGE : 20
Make a wish || ft. Jun Hee Empty
(#) Sujet: Re: Make a wish || ft. Jun Hee   Make a wish || ft. Jun Hee EmptyMar 20 Juil - 22:54
Make a wish
C’est sûr, à l’époque, le gamin en face de lui qui a désormais bien grandi - même trop grandi au vue de la taille pas très haute qu’il se tape de son côté - n’était pas aussi exhib. Il n’avait en tout cas pas en mémoire un jour où il lui avait ouvert en serviette. Mais non, pour lui répondre, il ne doutait pas une seule seconde que certaines personnes devaient en être ravies. Quand beaucoup devaient sans doute prendre un coup de soleil éphémère sur la gueule mais ça….
ça c’était une autre histoire. Comme ce conseil qu’on n’avait pas dû lui donner beaucoup de fois.
« Change d’entourage »
Pour être tout à fait franc, c’était même la première fois qu’il l’entendait. Et à priori, la chose l’avait fait sourire. Une jolie mentalité qu’il se voyait bien ressortir la prochaine fois qu’on lui faisait des reproches. C’était d’ailleurs ce qu’il lui avait répondu. Ah ça, s’il le sortait à “ma-man”, ça risquait même de la faire sourire elle aussi. Elle avait dû tellement l’espérer qu’il se casse simplement un jour pour aller emmerder une autre famille.
Mais oui. Autre histoire. Histoire pas assez joyeuse, ou tout du moins trop sérieuse pour être abordée. Encore moins ici et aujourd’hui.

Il valait mieux penser au Jun Hee qui mangerait toujours comme il avait mangé hier. Faire la moue pour reconnaître qu’il ne dessinait pas tant que ça. Laisser son coeur se réchauffer parce qu’il était un père gaga ravi de voir que le courant passait particulièrement bien entre sa chienne et son meilleur ami. Ou même encore rire intérieurement à s’imaginer un magnifique brunch familial du dimanche où il incrusterait Jun Hee à table en sortant que ce serait son +1 au futur mariage de son frère. Pour sûr, s’il avait remarqué sa manucure avant, il l’aurait même rajouté au tableau dressé par son imagination.
Ne fais pas vraiment ça Jin
… serait peut-être la phrase que lui glisserait sa conscience pas mal inexistante plus tard. Lui, sur son épaule, il n’avait pas un ange et un démon mais plutôt deux bonnes doses démoniaques. Ouais, c’était pas mal rare qu’une douce voix murmure à ses pensées de bons conseils. Tout ce qu’il ferait s’il venait vraiment à lui parler d’un brunch, ce serait lui promettre qu’il y aurait un gâteau encore meilleur que celui qu’il lui aurait bien évidemment laissé aujourd’hui parce qu’il ne pouvait être mangé que par lui.

« J’ai toujours apprécié que les autres fassent preuve de la même ponctualité que moi. » c’est donc ce qu’il répond sans peur en entrant au salon. Oui, quelle joie de devoir supporter Jin et son ami pendant trois heures de plus que prévu. Lui, il ne faisait jamais les choses pour être mignon c’est ça ? Fallait toujours qu’il approuve les méthodes qui emmerderaient le plus son Monde.
Mais allez, d’un point de vue un peu plus doux, on pouvait bien le confesser ici… un tel repas serait sans aucun doute un peu plus supportable pour lui. Pas sûr ceci dit qu’il soit prêt à imposer un repas entier chez les Wu à son meilleur ami à la manucure parfaite.
« ... » oui, ça. C’était bien ce que son regard avait semblé dire. Dans son souvenir, Jun Hee n’était pas très vernis. On lui pardonnerait l’étonnement et la confusion qui étaient venus se placer sur son visage. Et si pendant ce temps Lilith était partie en exploration du salon, le regard du maître avait bugué sur son ami dans l’attente d’une réponse ….  « ... » … qui ne lui avait d’abord fait décrocher aucun mot de plus les premières secondes.

Sa colocataire. Anna.
Tester sa manucure…
… avant de la poser sur ses propres ongles.
Jun Hee était un cobaye de nails… quelque chose comme ça.
Pour une fille…
… parce qu’elle portait le nom de sa soeur….
« Oh ok. Je comprends. »
Normalement, il aurait dû le charier un peu.
Ou lui dire un truc comme quoi une fille ne pouvait pas lui plaire au point de lui donner ses mains en offrandes.
Mais non. Rien. Pas même un sourire moqueur. Il avait regardé ailleurs, ses fesses s’étaient enfoncées dans le canapé et il avait preuve d’une simple sagesse…
… parce que Jun Hee avait mentionné Hana…
… et que le sujet était sacré…
« Va, va. » alors il le laisse aller s’habiller et tente une dernière plaisanterie, pas si drôle que ça, comme s’il s’excusait à moitié de l’avoir amené vers ce sujet  « J’suis pas encore prêt à tenter les soirées nudistes avec toi. »

Une fois son aîné parti, il suit des yeux Lilith qui renifle à peu près tout quand elle le croise. Son regard dérive parfois sur les éléments qui composent ce salon mais il est toujours assis et n’a pas cédé à aller fureter quand Jun Hee revient.
Pas le temps de parler de la tenue. Son regard se pose sur lui et il hoche vaguement la tête avant d’ajouter pour son ami qui regarde ailleurs  « Bien sûr. » il sait qu’il doit ajouter quelque chose. Dire qu’il y avait du monde pour lui dire au revoir, qu’elle était très appréciée, quelque chose pour le rassurer quand il doit sans doute culpabiliser de son côté  « Je suis allé la voir plusieurs fois en fait. » tous les jours avant l’enterrement. C’est vrai, il avait espéré y croiser Jun Hee aussi… il s’était senti mal de ne pas pouvoir être là pour lui… et il avait fait ce truc qu’il n’avait jamais fait et n’avait plus refait depuis. Il avait été prié… pour qu’elle soit dans un joli endroit, en paix… et il lui avait demandé de veiller sur son frère….




« 626 Spirit »
I'm havin' a bad, bad day, If you take it personal that's okay. Watch, this is so fun to see, huh, despicable me.
©️crackintime
Ahn Jun Hee
Voir le profil de l'utilisateur
hwaryeo ≈ just trust myself
UNE P'TITE PHOTO ? : Make a wish || ft. Jun Hee F429fa7d8617e416683a1d164b708fe275e9649b
AVATAR : Song Mingi || ATEEZ
POINTS : 48
MESSAGES : 79
NOUS A REJOINT LE : 11/05/2021
Make a wish || ft. Jun Hee Empty
(#) Sujet: Re: Make a wish || ft. Jun Hee   Make a wish || ft. Jun Hee EmptyVen 6 Aoû - 4:25
Make a wish
The most beautiful discovery true friends make is that they can grow separately without growing apart.
OOTD || Dans la panique de l’impasse, Jun Hee avait plus ou moins inventé une histoire. Il est vrai qu’il ne peut rien refuser à une fille portant ce doux prénom, cependant il serait faux de croire que sa fameuse colocataire en abuse. Après tout, elle n’existe même pas. L’idiot vit seul dans cet appartement à deux chambres. L’une lui sert de petit studio pour tourner ses vidéos, l’autre de chambre à coucher. Il prétend toutefois partager ce lieu de vie avec une autre étudiante de son âge. Même ses parents biologiques y croient. Ils ne l’ont jamais rencontré, chose qui les dérange terriblement, mais le jeune homme prétend qu’elle est toujours débordée et qu’il ne la croise qu’à peine lui-même. L’étudiant paie de sa poche la partie de loyer de la demoiselle, prenant ça comme une pratique pour l’avenir. C’est le prix de la paix… Le prix de la liberté d’expression. Il n’est pas certain que ses vidéos seraient aussi populaires, s’il montrait sa vraie tête. Il pense qu’il attirerait l’attention, oui, mais probablement pas pour les bonnes raisons et ce n’est pas ce qu’il souhaite. Puis, est-ce que ses bios le laisseraient vraiment faire ? Ne voudraient-ils pas le contrôler dans cet aspect de sa vie aussi ? Si son identité reste cachée derrière le personnage, si c’est Anna qui sourit à la caméra… il peut respirer et profiter de la vie, pendant un instant, sans tous ces soucis familiaux en tête.

Évidemment que la gourmandise aimerait pouvoir partager ces faits et tout expliquer à son meilleur ami, mais il ne s’en sent pas encore à l’aise. C’est trop gros, trop tôt. Ils ont encore trop de choses à rattraper avant qu’il ne lui partage cet aspect insolite de sa singulière évolution. Il a donc préféré voiler la vérité. Cette manucure, elle était pour Anna. Au fond, elle est peut-être un peu un hommage à Hana aussi… Ce n’est pas pour rien si Jun Hee a décidé de prénommer ainsi son alter ego. Mais ça, c’est une autre longue histoire.

Oh ok. Je comprends. »

Il a le coeur lourd, la gorge serré et se sent petit derrière sa serviette. Il regrette. Vraiment beaucoup. Mais il a déjà commis la faute. Il remercie donc silencieusement Jin de ne pas insister. L’effet escompté a réussi, même si l’exécution laissait à désirer.

Va, va.  J’suis pas encore prêt à tenter les soirées nudistes avec toi. »

Ah… ça… » répliqua-t-il d’abord, lui-même encore embarrassé d’avoir plombé l’ambiance. « Tu verras, tu changeras vite d’idée ! » ajouta-t-il essayant visiblement de revenir maladroitement dans la légèreté.

Il sait toutefois que ce ne sera pas si facile. C’est qu’il a parlé d’elle. Elle n’est pas n’importe qui ! Elle ne le sera jamais. Avant même d’en gagner le statut officiel, Hana était un ange à ses yeux. Aimante, toujours souriante, câline… Elle le consolait, le choyait, cuisinait avec lui… Jun Hee n’a aucun mauvais souvenir d’elle. C’est probablement la nostalgie et le drame qui ont romancé les images qu’il en a gardé, mais c’est ainsi qu’il se l’imagine encore. Il la revoit qui rit, ses longs cheveux noués en deux chignons. Son teint était toujours trop pâle et sa constitution fragile ne pouvait que lui rappeler qu’elle n’avait qu’une santé précaire. Hana s’entêtait toutefois à s’amuser avec son petit frère, à vivre des expériences de jeune fille de son âge, à être heureuse… Quand elle était clouée au lit, c’était lui qui voulait prendre soin d’elle, aller lui porter ses repas, lui tenir compagnie et lui raconter des histoires… Même si, au final, c’était plus souvent elle qui en inventait pour le distraire et le rassurer, afin qu’il ne s’inquiète pas pour elle. Hana avait des goûts simples, mais elle était coquette. Elle aimait le maquillage, les parfums, les vêtements colorés… Anna lui aurait sûrement plu. Son aînée aurait été sa plus grande fan et elle aurait adoré cette manucure. Il se mord les lèvres en observant ses ongles. Inutile de les retirer maintenant. Il inspire profondément, puis pousse un long soupir.

Bravo Jun Hee… Vraiment, t’aurais pas pu faire plus fort. Il se motive à retourner auprès de son ami, alors qu’il n’a pas pris le temps de remettre ses esprits en place. Les miettes de son coeur sont à vif, puisqu’il a abordé ce sujet qu’il voulait laisser au placard. En même temps, quand on essaie trop d’éviter quelque chose, on finit inévitablement par rentrer dedans, non ? L’étudiant décide donc d’assumer et profite de sa bévue pour lancer une question qui le tiraille depuis toutes ces années.

Bien sûr. »

Un sourire triste déchire son visage, alors qu’il hoche doucement la tête et baisse les yeux. Il est content pour Hana. Il envie Jin. Il aurait tellement voulu être là, pouvoir lui faire ses adieux, proprement…

Je suis allé la voir plusieurs fois en fait. »

Il sent les larmes qui s’immiscent au bord de ses yeux, mais qui s’installent là, tout simplement. Il se mord les lèvres et finit par venir s’asseoir aux côtés de son ami. Les poings serrés, la tête penchée vers l’avant, il se mordille les lèvres. C’est que le gourmand réfléchit. Est-il vraiment approprié de partager ces choses ? Maintenant ? Mais en même temps… ça le dévore de l’intérieur et il ressent ce besoin de savoir. Jin est probablement la seule personne en mesure de lui répondre.

Mes bios m’avaient interdit d’y aller… et pour être sûrs que je ne fugue pas pour y aller… ils m’ont traîné en vacances à l’étranger… » admit-il, l’énervement se glissant encore dans sa voix, malgré les années écoulées.

C’est qu’il leur en voudra toujours d’avoir fait ça. Il comprend qu’ils pouvaient avoir peur des réactions de l’adolescent en revoyant cette soeur qu’il aimait tant, en revoyant ses proches de cette autre vie… Mais était-ce vraiment des raisons valables pour aller jusque là ? Certes, Jun Hee était un enfant têtu et aurait tenté une fugue. N’aurait-il pas été plus simple de le respecter, tout simplement, et de le laisser y aller ? Plutôt que de lui dire que c’était pour son bien et de lui inventer des salades du genre ?

C’était comment ? » demanda-t-il, se radoucissant, alors qu’il tourne finalement la tête vers Jin. « Ses ami.e.s sont venu.e.s ? Ce garçon sur qui elle avait un énorme crush… il lui a apporté des fleurs ? » ajouta-t-il, souhaitant de tout coeur que les gens aient mis de côté le scandale familial pour honorer la mémoire de cette ange.

Il fait une pause, hésitant visiblement, puis il finit par ajouter à mi-voix :

Ils ont laissé nos parents venir lui dire adieu ? »

Ont-ils eu le droit, malgré leur sentence d’emprisonnement, d’au moins assister aux funérailles de leur fille ? C’est que Jun Hee ne comprend pas grand-chose au système carcéral, aux droits de visite, aux droits en de telles circonstances… Il se doute bien que oui, du moins, il l’espère sincèrement. Il a la naïveté de leur souhaiter que le tout s’est bien passé, puisqu’ils n’avaient pas besoin qu’on vienne les traiter de monstres en de telles circonstances.
code by black arrow || @Wu Jin


★ Food & Diem ★
If you really want to make a friend, go to someone's house and eat with him...the people who give you their food give you their heart.
Wu Jin
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t11005-wu-jin-yuw_djinn#333862
byeoljali ≈ when the night comes i break into stars
UNE P'TITE PHOTO ? : Make a wish || ft. Jun Hee 0gf9
AVATAR : Xiao Jun (WayV)
POINTS : 280
MESSAGES : 162
NOUS A REJOINT LE : 18/04/2021
AGE : 20
Make a wish || ft. Jun Hee Empty
(#) Sujet: Re: Make a wish || ft. Jun Hee   Make a wish || ft. Jun Hee EmptyMer 13 Oct - 12:30
Make a wish
L’ambiance du nudisme est bien loin maintenant. La connerie a fondu d’un coup à la simple mention d’un prénom. Les restes de celle-ci se sont envolés au sujet que Jun Hee ose lancer.
Le coeur serré, il ne sait pas vraiment comment il peut le regarder maintenant.
Pendant des années, il n’a pas oublié cet ami si spécial pour lui. Pendant des années, il n’a pas osé vraiment s’imaginer la douleur qu’il a pu ressentir à la mort de sa soeur… à sa séparation avec des parents qui n’étaient pas les siens… et auxquels il a pu en vouloir comme lui ressent cette colère à l’égard de ceux qu’il continue pourtant à appeler papa et maman.
Il n’arrive pas à retenir un soupir quand Jun Hee trouve sa place près de lui. Ses poumons se remplissent d’air et il se demande s’il doit ajouter quelque chose. Ou faire quelque chose. C’est un truc que les amis font. Prendre une main et la serrer.... ou la poser sur une épaule pour la presser.
Pourtant le chinois ne bouge pas et son regard se perd sur Lilith toujours occupée dans son exploration. Evidemment, elle, elle ne comprend rien aux trucs d’humains et tout ce qui l’intéresse c’est la découverte de ce nouvel appartement.

La voix de Jun Hee se fait entendre et il hoche la tête même s’il ne comprend pas vraiment.
Lui faire louper l’enterrement de sa propre soeur… il trouve ça trop cruel. Au final, c’est peut-être à ses vrais parents que Jun Hee en a le plus voulu. Des questions stupides qu’il tait
« Hum.... » hum ?
Sur le coup, il ne sait pas quoi dire de plus. Pourtant, dans sa tête, il cherche plusieurs mots pour former des phrases réconfortantes qu’il ne formule pas vraiment. Au final, son meilleur ami a le temps de parler avant que de nouveaux sons ne franchissent ses lèvres.
Ses yeux abandonnent Lilith pour retrouver le visage de Jun Hee et un sourire un peu triste vient se glisser sur ses lèvres tandis qu’il répond « C’était toujours blindé, j’ai même dû parfois attendre pour rentrer. » il exagère peut-être un peu. Rien qu’un peu… mais une exagération ne fait jamais de mal non ?

Et puis, du monde, c’est vrai qu’il y en avait.
Sa mémoire lui renvoie l’image de certaines de ses visites. Il n’a pas besoin de fouiller pour ajouter « Il était là et il en avait. Tu sais, personne ne pouvait résister à ta soeur.... » … pas plus que le besoin de mentir sur ce coup-là.
Pour lui, c’était vrai, la soeur de Jun Hee était une personne incroyable.
« J’sais pas si elle m’en veut aujourd’hui, mais j’lui ai dit, qu’elle l’aimait vraiment beaucoup. » oui… et le gosse de trois pommes qu’il était avait ajouté que c’était un sacré veinard pour ça. Ce n’était pas tout le monde qui avait la chance d’être aimé par une personne comme elle.

A la mention des parents de Jun Hee… les faux… son coeur se serre un peu plus fort.
Il revoit la douleur sur leurs joues.
Il se sent à nouveau peiné de les voir encadrer par des flics qui ne leur accordaient qu’un semblant d’adieu.
Et il s’entend à nouveau penser qu’ils semblaient peut-être un peu sincères pour des menteurs.
Égoïstement, à l’époque, il aurait espéré que ce soit eux les vrais parents de Jun Hee.
Tout aurait été beaucoup plus doux si le mensonge avait été la réalité.
« Oui, ils sont venus. » inutile de lui dire qu’ils étaient bien encadrés… mais il semble néanmoins hésiter à ajouter quelque chose et sa voix met de longues secondes à se faire entendre à nouveau « Tu penses essayer de les revoir… ? » Jun Hee n’a peut-être pas envie de parler, il pose sans doute une question qu’il n’aimerait pas qu’on lui retourne à sa place, mais trop tard, elle est tombée sur le tapis.




« 626 Spirit »
I'm havin' a bad, bad day, If you take it personal that's okay. Watch, this is so fun to see, huh, despicable me.
©️crackintime
Ahn Jun Hee
Voir le profil de l'utilisateur
hwaryeo ≈ just trust myself
UNE P'TITE PHOTO ? : Make a wish || ft. Jun Hee F429fa7d8617e416683a1d164b708fe275e9649b
AVATAR : Song Mingi || ATEEZ
POINTS : 48
MESSAGES : 79
NOUS A REJOINT LE : 11/05/2021
Make a wish || ft. Jun Hee Empty
(#) Sujet: Re: Make a wish || ft. Jun Hee   Make a wish || ft. Jun Hee EmptyLun 15 Nov - 3:24
 



Make a wish
“The most beautiful discovery true friends make is that they can grow separately without growing apart.”

L’évocation d’un seul prénom avait réussi à changer l’ambiance du tout au tout. Après tout, c’était bien normal puisque c’était le sien. Rares étaient ceux qui savaient ce que pensait à présent le jeune homme de ses faux parents, mais tout le monde savait combien il avait pu aimer cette grande soeur. Il avait attendu avec tant d’impatience de grandir, pensant que cela leur permettrait de se revoir… Hélas, aujourd’hui il est déjà plus vieux qu’elle. Chaque nouvel anniversaire l’éloigne de plus en plus d’elle. Un peu plus de sept longues années se sont déjà écoulées depuis qu’elle a quitté ce monde et pourtant, il ne s’y est toujours pas fait. On lui dit souvent que s’il allait lui faire ses adieux, les choses deviendraient tranquillement plus faciles. Une partie de lui veut y aller, il sait qu’il en a besoin et qu’il ne pourra pas continuer sa vie ainsi. Mais une autre partie de lui se sert de l’excuse que ses parents lui couperaient les vivres, s’ils apprenaient, et qu’il ne peut pas se le permettre encore. Une excuse, tout simplement, pour se donner une raison de ne pas faire face à la dure réalité. Tant qu’il ne va pas lui faire ses adieux, il y a cette infime chance que ce ne soit qu’un cauchemar et qu’il ne la croise au tournant d’une rue. Il l’imagine plus âgée, mais toujours aussi mignonne. Parfois, il pense qu’elle aurait eu le courage de couper ses cheveux et se faire cette coupe carrée qui lui faisait envie à l’occasion. D’autres fois, il l’imagine avec ses longs cheveux cascadant sur ses épaules. Il sait très bien qu’elle porterait une tenue simple, mais agencée avec soins et amour. Hana savait comment mettre sa silhouette en valeur. Elle connaissait ses couleurs et aimait jouer avec les textures, bien que son style ne resta toujours délicat. Jun Hee n’est toutefois pas complètement désillusionné, il sait que ça n’arrivera pas. Ses parents n’auraient pas été cruels au point de lui mentir en lui disant qu’Hana était morte, juste pour qu’il ne cesse de tenter de fuguer… non ?

Honnêtement, il l’espère presque, depuis toutes ces années.

Si cela veut dire qu’elle est encore en vie, quelque part, le Coréen veut bien avoir souffert en vain.

Hélas, pour une fois, sa vie ne se confond pas dans le mensonge… Jin lui donne des réponses qu’il ne souhaitait pas entendre. C’est logique, le gourmand le sait bien. Tous ces mois n’auraient pas pu s’écouler depuis ses retrouvailles avec son meilleur ami sans que ce dernier ne le réunisse avec sa grande soeur adorée, si elle avait toujours été en vie. Le jeune humain en est convaincu, le Chinois lui aurait admis avoir profité de son absence pour la draguer et qu’ils étaient ensemble aujourd’hui… ou une histoire comme ça ! Jun Hee s’en était créé pleins des scénarios, espérant qu’une fois de plus, quelqu’un débarquerait dans sa vie pour lui dire que ses parents lui avaient menti durant toutes ces années. Hors, ce n’était pas le cas.

Pourquoi ses faux parents, ceux qui avaient toujours été si gentils, compréhensifs et aimants avaient-ils pu lui mentir durant treize longues années..? Mais que ses parents biologiques, ceux qui avaient toujours voulu le modeler selon l’image précise qu’il s’en était fait et le contrôler, plutôt que de l’accepter comme il était devenu lui avaient dit la vérité..?

En quoi était-ce juste ? En quoi est-ce que tout cela faisait du sens ?

Son coeur n’arrive pas à se briser davantage qu’il ne l’est déjà. Il s’en doutait. Il le savait même. Juste… il y avait cette petite voix qui lui murmurait de ne pas perdre espoir, qu’il pouvait bien être irrationnel. On lui avait tellement menti, pourquoi pas une fois de plus ? Parce que ça aurait été trop beau, sans doute… Jin vient toutefois confirmer la terrible vérité, sans se douter des espoirs improbables que nourrissait son meilleur ami. Jun Hee trouve du réconfort malgré tout dans ses mots. Il est heureux que le Chinois ait été lui rendre visite plusieurs fois, au moins, elle n’était pas seule, elle. Même s’il hésite, pendant une fraction de seconde, l’étudiant partage à son ami les raisons pour lesquelles il était absent aux funérailles. Il aurait préféré la cruauté d’un mensonge à la cruauté de l’empêcher par tous les moyens possibles d’aller offrir ses derniers hommages à cette soeur qui avait tant pris soin de lui.

Hum.... »

La gourmandise hoche la tête, admettant qu’il n’y a pas grand-chose à ajouter. Dire que les médias et la population ont dépeint ses faux parents comme des monstres et ont célébré ses retrouvailles avec ceux qui lui avaient fait ça. C’est que tout comme lui, eux non plus n’étaient pas prêts à cette réalité. Ils savaient qu’ils ne retrouveraient pas un bébé, mais ils semblaient désillusionnés quant à la personnalité et aux réactions qu’allait avoir leur fils perdu. Au final, il ne semblait y avoir eu aucun gagnant dans cette histoire. Ses parents biologiques regrettaient-ils de l’avoir retrouvé ? Jun Hee se le demandait souvent, mais n’avait encore jamais osé aborder la question. Ce n’est d’ailleurs pas ce sujet qu’il creuse avec Jin, profitant plutôt pour en savoir plus au sujet des funérailles trop réelles qu’il a raté.

C’était toujours blindé, j’ai même dû parfois attendre pour rentrer. »

Cette réponse lui arrache un petit rire triste. Il doute que ce soit vrai. Après tout, Hana a dû souffrir comme lui de la manière violente avec laquelle on a déchiré leur famille pour ensuite la traîner dans la boue. Adolescent, il a eu le malheur de lire des articles et des commentaires en ligne… Les gens osant accuser même sa soeur d’avoir été dans le coup, alors qu’elle n’était qu’une enfant malade, lorsqu’il avait été enlevé aux siens. Comment aurait-elle pu avoir une quelconque responsabilité active dans l’histoire ? Tout comme lui, elle ignorait tout du drame sur lequel leur lien était fondé. Cependant, Jun Hee voulait croire que ses ami.e.s lui étaient resté.e.s fidèles et qu’elle avait été bien entourée jusqu’à la fin.

Il était là et il en avait. Tu sais, personne ne pouvait résister à ta soeur.... »

Son sourire triste s’agrandit et s'attendrit, ses yeux brillent de ces larmes qui restent toutefois figées en place. Il est d’accord pour ça, Hana était exceptionnelle. Elle avait tout pour elle… si on oublie la santé.

J’sais pas si elle m’en veut aujourd’hui, mais j’lui ai dit, qu’elle l’aimait vraiment beaucoup. »

Elle t’en a peut-être voulu le premier jour… Elle était timide à ce sujet, quand-même ! » admit-il avec un petit rire nostalgique. « Mais elle nous pardonnait toujours tout en deux secondes… Alors, elle devait veiller sur toi comme si de rien n’était, une heure après, ne t’en fais pas… » ajouta-t-il, en hochant doucement la tête, convaincu par ce qu’il avançait.

Il se mordit les lèvres en fermant les yeux, retenant ces stupides larmes de perler. Le jeune homme déteste que ce sujet ne soit encore aussi difficile aujourd’hui, mais n’est-ce pas le résultat normal d’un deuil qui n’a jamais été fait ? Ses parents ont trop souvent sorti les violons, jouant les victimes auprès des autres… mais n’ont jamais rien voulu savoir de ce que leur fils avait vécu. Pour eux, le passé de Jun Hee était trouble, puisqu’ils ne l’avaient pas vu grandir et c’était ainsi qu’il devait s’en souvenir. Ils auraient probablement souhaité pouvoir l’assommer pour le rendre amnésique ou payer un médecin afin qu’il ne joue dans son cerveau et coupe les fils des souvenirs. Chaque fois que l’adolescent essayait d’aborder un souvenir ou qu’il disait que sa soeur et ses amis lui manquaient, ses parents l’ignoraient ou lui demandaient de qui il parlait, puisque ces gens n’avaient jamais existé, selon eux. Il n’est donc pas étonnant qu’il ne se soit lentement refermé sur lui-même. À les écouter, il aurait cru devenir fou. Or, il savait que ces gens avaient bien existés, qu’ils avaient bel et bien eu une place importante dans son coeur et que c’était grâce à eux qu’il était devenu ce qu’il était aujourd’hui. Ce fils que jamais les Ahn n’aurait eu. C’était d’ailleurs bien ça le problème et Jun Hee était trop têtu pour se laisser briser puis remodeler.

Il rouvre les yeux, se mordant toujours beaucoup trop fort les lèvres. Ses doigts manucurés se triturent nerveusement sous ce regard hésitant. Il ne devrait peut-être pas en parler… Enfin, il a l’habitude de ne pas avoir le droit d’en parler, mais, avec Jin, c’est différent, non ? De toutes manières, il s’est déjà trop enfoncé dans le sujet pour s’arrêter maintenant. Pardon Jin pour le malaise. Pardon de ne pas être le meilleur ami que tu espérais retrouver, toi aussi. Peut-être que c’est ça l’histoire de Jun Hee : disparaître de la vie des gens pour leur revenir comme cette personne qu’il n’imaginait pas être. Le Coréen était certain que les choses se passeraient différemment, quand il l’avait invité. Il pensait innocemment qu’ils passeraient un bon moment à rigoler et dire des bêtises, comme dans le temps. Hélas, il avait fallu qu’il dise la mauvaise chose pour cacher une vérité qu’il n’assumait encore qu’à moitié et il avait ainsi ouvert une porte qu’il n’avait osé franchir depuis plusieurs années...

Oui, ils sont venus. »

L’ombre d’un sourire s’étire sur ses lèvres alors qu’il hoche la tête. C’est bien, il est content pour eux. Le gourmand se doute de combien cela a dû être difficile pour eux de la perdre. Après tout, c’était par amour pour elle qu’ils l’avaient recueillis et qu’ils se retrouvaient donc en prison… Hana représentait tout pour eux aussi.

Tu penses essayer de les revoir… ? »

Ses doigts s’immobilisent subitement en entendant cette question. Il ne se rappelle pas que quelqu’un la lui ait posé avant. Il faut dire qu’il parle très peu d’eux, préférant les protéger ainsi des commentaires malicieux et haineux des gens ayant été mal informés par l’image monstrueuse publiée dans les médias. Il cesse de se mordiller les lèvres, les entrouvre, mais ne réussit pas à répondre tout de suite. Un long soupir s’échappe plutôt, puis il penche la tête vers l’arrière, l’appuyant contre le canapé. Son regard se perd sur le plafond, quelques secondes, comme si la meilleure manière de s’exprimer allait y être écrite.

C’est bizarre… si… je dis oui…? » demanda-t-il finalement avec mille précautions.

Son coeur se serre alors qu’il tourne la tête vers son meilleur ami, attendant sa réaction pendant une fraction de seconde.

Mes bios sont totalement contre… sauf qu’ils sont contre… presque tout ce que je veux» admit-il en soupirant de nouveau, de découragement, cette fois-ci. « Même vous revoir… toi et les autres… je ne leur ai pas dit. Ça ne servait à rien… ils ne m’auraient pas écouté ou m’auraient menacé de me couper les vivres si je vous parle… ou m’auraient “corrigé” en disant que vous êtes de “nouveaux” amis… puisqu’ils ont tendance à faire comme si je n’avais pas de passé à moi… » partagea-t-il en roulant les yeux, passant de la tristesse à l’énervement. « Enfin, selon leur version, mon enfance n’avait rien d’heureuse. Tout ce qui va à l’encontre de leur idée n’est que “fabulation de mon esprit traumatisé”. » ajouta-t-il, imitant avec dédain leur stupide expression.

Jun Hee sait toutefois qu’il a eu une belle enfance, qu’il était heureux et qu’il s’épanouissait. Il a le naïf espoir que les Noh sauraient l’accepter tel qu’il est, comme ils l’ont toujours fait.

Si je vais les voir… ce devra être en cachette… et c’est compliqué… ou attendre d’avoir assez économisé… » dit-il, admettant qu’il y avait déjà pensé et avait déjà une esquisse de plan. « Je crois toutefois que… je devrais aller voir Hana, en premier… J’ai toujours espéré… comme un con… que c’était faux, tu sais ? » se confia-t-il avec un sourire déchiré. « Je n’en avais pas de preuves concrètes… Je n’avais pas été à ses funérailles… je n’avais aucun témoignage… juste… la parole de mes bios… que je ne voulais pas complètement croire… Mais… je dois me rendre à l’évidence… et l’accepter pour vrai… » murmura-t-il, essuyant la larme qui osa franchir le cap.

Ses doigts viennent jouer avec ce collier qu’elle lui avait donné, dernier souvenir tangible qu’il a de ce lien qui les unissait. Il en regarde le pendentif avec une affection nostalgique. Désolé Hana… Est-ce que tu es coincée sur Terre depuis tout ce temps, comme dans les histoires, parce que tu as un petit frère qui n’a jamais voulu te laisser partir ? J’espère que tu n’es pas trop découragée par ce que tu vois, que tu ne souffres pas de ce temps en extra parmi les vivants...

© Mouette / Icon : tumblr / feat. @Wu Jin


★ Food & Diem ★
If you really want to make a friend, go to someone's house and eat with him...the people who give you their food give you their heart.
Wu Jin
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t11005-wu-jin-yuw_djinn#333862
byeoljali ≈ when the night comes i break into stars
UNE P'TITE PHOTO ? : Make a wish || ft. Jun Hee 0gf9
AVATAR : Xiao Jun (WayV)
POINTS : 280
MESSAGES : 162
NOUS A REJOINT LE : 18/04/2021
AGE : 20
Make a wish || ft. Jun Hee Empty
(#) Sujet: Re: Make a wish || ft. Jun Hee   Make a wish || ft. Jun Hee EmptyMar 16 Nov - 9:56
Make a wish
Un peu triste, il pense que non.
Qu’Hana lui en veuille ou non d’avoir trahi son petit secret, dans le fond, ça ne changeait pas grand chose. Il voyait mal comment celle qui ne pouvait être devenue qu’un ange - à supposer qu’on croit à toutes ces conneries - puisse veiller sur le démon. Ce n’était pas tellement compatible et il voyait bien une scène avec son “boss from paradis” qui lui faisait la morale s’il lui prenait à veiller sur une créature des enfers comme lui.
Au moins, cette seconde idée était un peu plus amusante et elle transpirait moins l’égoïsme d’avoir regretté pendant une seconde de ne pas être assez compatible pour hériter d’une ange gardienne aussi parfaite que devait l’être Hana.
Il préfère de toute manière ne pas répondre. En vérité, il ne trouve pas vraiment de plaisanterie pour rebondir sur les mots de son ami. ça aurait été cool de le faire… il se sent assez nul, lui pourtant habituellement si doué en conneries.
Il est supposé dire un truc ou deux. Oui, ça il le sait… mais il continue à répondre aux questions.

Les réponses n’ont pas été si horribles que ça ?
Il espère du moins qu’il ne s’en n’est pas si mal tiré. D’accord, il a un peu exagéré à un moment… il sait pourtant qu’à la place de Jun Hee, ça l’aurait enervé… parce qu’il prétend préférer la vérité.
La même qu’il attend maintenant pour la question déplacée qu’il s’est permis de poser ?
Il est trop curieux, il le sait. Pourtant, au lieu de s’excuser, il tend l’oreille, il attend une réponse… il voit bien à la réaction de Jun Hee qu’un “désolé” ne serait pas de trop. Ajouter que ça ne le regarde pas et qu’il n’est pas obligé de répondre serait même encore mieux.
Mais au lieu de ça, il laisse son meilleur ami finir par répondre...

« .... » une fraction de seconde, ou quelques secondes entières, le chinois se dit bien que c’est bizarre sans doute de vouloir revoir des menteurs. Les suivantes, il pense qu’il vit bien de son côté chez les pires menteurs de l’espèce humaine… et qu’il a fini par revoir une bien douce menteuse aussi… oui, dans le fond, il comprend un peu… et c’est sans doute sans chercher à le rassurer, mais avec sincérité, que sa tête se secoue pour répondre silencieusement.

Pour la suite, il se montre tout aussi silencieux, se contentant d’écouter, ravalant même son côté sale gamin qui aurait dû raler pour une désapprobation injuste de leur petit clan…
Il ne regrette pas tellement d’avoir fermé sa gueule pour changer vu la suite ceci dit.
Ouais, ça aurait sonné un peu con maintenant que Jun Hee parlait d’aller voir sa soeur histoire de bien réaliser toute la tristesse de sa vie.
Vas-y Jin, remue le couteau dans la plaie et dis-lui que sa soeur est bel et bien dans un autre monde…
« J’peux t’accompagner si tu veux... » oui… ou dis un truc de sympa et pas trop toi, pas trop démoniaque… c’est cool aussi « Pour ta soeur, comme pour tes parents.... » ramasse même ta chienne pour la choper dans tes mains et avoir un truc qui fait diversion en la câlinant pendant que t’ajoutes « J’veux dire, j’suis là… pour toi... » … admets-le, tu vas rougir ?
… ça, c’est Jun Hee, il est plus sympa avec Jun Hee, c’est son meilleur ami ! C’est normal d’être gentil avec son meilleur ami !
« Et puis j’ai une gold deluxe même s’il faut niveau fric. » quand papa te la confisque pas, ouais, c’est sûr tu l’as.




« 626 Spirit »
I'm havin' a bad, bad day, If you take it personal that's okay. Watch, this is so fun to see, huh, despicable me.
©️crackintime
Ahn Jun Hee
Voir le profil de l'utilisateur
hwaryeo ≈ just trust myself
UNE P'TITE PHOTO ? : Make a wish || ft. Jun Hee F429fa7d8617e416683a1d164b708fe275e9649b
AVATAR : Song Mingi || ATEEZ
POINTS : 48
MESSAGES : 79
NOUS A REJOINT LE : 11/05/2021
Make a wish || ft. Jun Hee Empty
(#) Sujet: Re: Make a wish || ft. Jun Hee   Make a wish || ft. Jun Hee EmptySam 20 Nov - 3:38
 



Make a wish
“The most beautiful discovery true friends make is that they can grow separately without growing apart.”

Le regard brillant de ces larmes qu’il retenait, Jun Hee ne voulait pas craquer. Même si c’était Jin qui était assis à ses côtés, donc qu’il se sentait en sécurité. Il ne voulait pas être ce pauvre gamin qui vit encore dans le passé et qui n’arrive pas à accepter. C’est un peu ce qu’il est, c’est vrai, mais il n’est pas que ça. Il en a fait du chemin pour être là où il en est aujourd’hui. Il en a crié des bêtises à ses parents, il en a donné des coups à la vie et a mangé sa part d’émotions, ainsi que celles de tous ceux qui lui ont si cruellement manqué au cours de ces années. La gourmandise a encore plusieurs choses à régler dans sa tête, mais c’est normal. Il est encore jeune, après tout. Il s’est pris un train de maturité avant le temps, mais cela ne change pas son manque d’expériences pour tant d’autres choses. Être obligé d’apprendre quelque chose avant le temps ne veut pas nécessairement dire qu’on le maîtrise à la perfection. Heureusement pour lui, son meilleur ami ne semble pas lui en tenir rigueur. Ça fait changement de pouvoir être un peu soi-même, de pouvoir vivre ses émotions à propos de ces événements, même s’il y a une autre personne. Ses parents n’auraient pas laissé ce comportement exister, ses nouveaux amis ne pourraient que difficilement comprendre. Jun Hee s’ouvre un peu plus. Il est conscient du malaise qu’il crée, mais il ne peut s’empêcher de continuer. Après toutes ces années à être contraint au silence ou à ne pouvoir en parler qu’à une psycho-thérapeuthe qui est payée pour l’écouter. Certes, elle est gentille, mais… ce n’est pas la même chose. Elle ne peut pas comprendre de la même manière, elle n’était pas là, contrairement à Jin. L’étudiant n’arrive pas à savoir si elle a un avis biaisé ou non dans l’histoire, mais surtout s’il n’est pas biaisé par la version qu’il rejette ardemment.

Jin, lui, a connu les vrais faux Noh… C’était quoi déjà leur vrai nom de famille ? Lee. C’est vrai, un nom encore plus commun… Son meilleur ami a connu les parents avec qui il a grandi. Combien de fois la famille l’a-t-elle accueilli dans sa modeste demeure ? Ils étaient loin de pouvoir offrir un service 5 étoiles, le lit du gamin n’était pas aussi douillet que celui de son ami, c’est vrai. Mais n’étaient-ils pas toujours les plus attentionnés et les plus gentils ? Jun Hee n’a jamais manqué d’affection, ni de soins. Il n’avait jamais été seul dans ce petit monde qu’était le sien. Il a conscience que ce qu’ils ont fait est mal, aux yeux de la loi. Mais qu’en est-il d’à ses yeux ? Il pense qu’ils lui ont offert une plus belle enfance que celle qu’il était supposé avoir. S’ils ne l’avaient pas enlevé, aurait-il connu sa précieuse bande d’ami.e.s ? Probablement pas. Les Ahn ne vivaient pas à Séoul, originellement. Ils n’y étaient venus que pour se rapprocher de leur fils, puisque les enquêtes du détective privé menaient dans cette direction. Ils y étaient ensuite restés, même s’ils avaient souvent menacé l’adolescent de l’emmener loin. Ça avait été une autre motivation à cesser de fuguer. Il avait l’espoir imbécile de croiser un de ses anciens amis, s’il restait dans cette ville où il les avait rencontrés. Pourtant, rien ne lui affirmait qu’ils n’avaient pas déménagé, eux. Aujourd’hui, il y restait encore. Pourquoi ? Parce que c’est ici qu’il a grandi, qu’il a vécu ses pires histoires, mais aussi ses plus belles. Puis… c’est ici qu’elle est enterrée. Celle qu’il devrait aller visiter… pour ensuite aller les visiter, eux aussi. Si ses parents biologiques l’apprennent, ils lui couperont certainement les vivres. Ce n’est pas pour rien que l’étudiant économise tout l’argent qu’il réussit à se faire en tant qu’Anna et qu’il met de côté tout l’argent qu’on lui donne. Le plus souvent, il utilise la carte de crédit que ses parents lui ont donné pour ses achats… Enfin, il utilise son propre argent pour les dépenses d’Anna, il n’est pas con et sait que les fortunes qu’il dépense en maquillage ne passeraient pas inaperçues, pas plus que la moitié de loyer de la demoiselle. Mais sinon, il fait au mieux pour se préparer à l’éventualité d’être déshérité. Il n’est même pas avec eux depuis une décennie, pourtant, ils n’ont toujours pas sa confiance complète, comme il le partage à son meilleur ami.

J’peux t’accompagner si tu veux… Pour ta soeur, comme pour tes parents.... »

La surprise se dépeint sur son visage lorsqu’il entend ces mots. Il cligne des yeux, puis un sourire beaucoup trop touché s’étire sur ses lèvres. C’est que ce simple énoncé suffit à alléger son coeur, le réchauffant un peu à la même occasion. Jun Hee ne se ment pas à ce sujet, il sait que ce sera difficile, mais si Jin est avec lui, peut-être qu’il aura un peu plus de courage.

J’veux dire, j’suis là… pour toi... »

Ouais… deux heures en avance pour être sûr d’avoir l’occasion de te rincer l’oeil ! » répliqua-t-il avec une expression légère, le taquinant tout naturellement.

C’est qu’il n’a pas envie de pleurer, même s’il sait que Jin ne le jugerait sûrement pas et que pour une fois, il pourrait le faire. Il a envie de détendre un peu l’atmosphère, mais surtout de se détendre avant d’être trop ému.

Et puis j’ai une gold deluxe même s’il faut niveau fric. »

Moi aussi ! Mais bon… pour combien de temps…? » admit-il avec un petit rire, en hochant la tête avant de lâcher un long soupir. « Je devrai t’ouvrir la porte tout nu à chaque fois, c’est ça ? Tu seras mon sugar daddy ? » ajouta-t-il, en lui faisant un clin d’oeil de petit con.

Il rit un peu, se disant qu’il est peut-être un peu trop con. Son regard quitte son ami, se posant sur son adorable boule de poils. Il est content que quelqu’un soit toujours aux côtés de Jin, afin de veiller sur lui.

Tragédies et blagues à part… Je suis content que tu sois là, tu m’as manqué… » dit-il, très sincèrement, en osant ramener son regard dans le sien. « ...que t’aies amené un gâteau te fait gagner des points aussi, c’est vrai… » ne peut-il s’empêcher de balancer, parce que c’était gênant cet aveu #nohomo, alors qu’il n’a pas bu.
© Mouette / Icon : tumblr / feat. @Wu Jin


★ Food & Diem ★
If you really want to make a friend, go to someone's house and eat with him...the people who give you their food give you their heart.
Wu Jin
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t11005-wu-jin-yuw_djinn#333862
byeoljali ≈ when the night comes i break into stars
UNE P'TITE PHOTO ? : Make a wish || ft. Jun Hee 0gf9
AVATAR : Xiao Jun (WayV)
POINTS : 280
MESSAGES : 162
NOUS A REJOINT LE : 18/04/2021
AGE : 20
Make a wish || ft. Jun Hee Empty
(#) Sujet: Re: Make a wish || ft. Jun Hee   Make a wish || ft. Jun Hee EmptySam 20 Nov - 19:15
Make a wish
Une que la diversion ne dérange pas, c’est bien Lilith. La chienne se laisse volontiers câliner, inconsciente d’être entre les mains d’un père qui n’assume pas vraiment quand il se montre trop doux.
Ouais, c’est toujours compliqué de se prendre pour un démon et d’avoir un coeur qui se rappelle dans votre poitrine.
C’est compliqué de prétendre qu’il n’y a rien de bien à sauver chez nous et d’avoir mal à gauche de sa poitrine pour une autre personne.
Aaaah comme il doit le remercier le Jun Hee de sortir une connerie et de le sortir de la merde sentimentale dans lequel il vient pourtant de se fourrer par sa faute.
Evidemment qu’un sourire passe sur ses lèvres et qu’il bondit sur l’occasion pour répondre « Tu sais, j’suis devenu un sacré pervers en grandissant. » la belle occasion que de souligner un défaut plutôt que de rester dans le registre de l’ami tendre.

Consolation comme une autre, il peut rester crédible dans la branche “fuck boy”. Chez lui, on baise plus qu’on ne fait l’amour et ce dernier terme lui est sans doute resté inconnu dans ses relations.
Est-ce qu’il s’est déjà tapé une meuf pour la câliner de ses mains et de mots d’amour le matin ?
Bien sûr que non. Il serait même foutu de dire que c’est contre sa religion. Lui, il préfère le sexe.
Agréable. Moins compliqué. Sans prise de tête.
S’il n’était pas si secret, il ajouterait même que n’étant pas né d’un acte d’amour, il n’est de toute façon pas supposé savoir aimer.
C’est pour les autres.
Voilà, l’amour, c’était pour les autres.
Lui, il était expert pour déclencher agacement, haine, chaos … pour emmerder le monde en somme. Pour détruire.
Et pourtant, n’aimait-il pas Jun Hee ?

« Bah tu sais, la richesse toi, tant que ton frigo est plein ! » est-ce qu’on confisquait la cb de son meilleur ami aussi ? ça leur aurait fait un point commun qu’il n’avait pas souligné. Le sourire aux lèvres, il avait gratté Lilith en dessous du cou avant d’ajouter « Allez, ça me va, j’ai toujours rêvé d’entretenir quelqu’un et de me la jouer connard de riche qui pense avoir le pouvoir parce qu’il a de la money. » il avait plein d’exemples pour suivre un modèle même.
L’ennui Jin, c’est que si on te confisque encore ta carte, tu seras bien moins crédible en sugar daddy et il te faudra taxer de la thune quelque part pour pouvoir entretenir Jun Hee.
Il se démerdait toujours. Il avait bien appris depuis toutes ces années. Il savait comment survivre tout en se détruisant… c’était un bel exploit finalement.

Mais alors qu’il songe à prononcer une connerie de plus, son sourire s’efface et ses joues se réchauffent. Son regard se perd sur Lilith et refuse d’en bouger pendant de longues secondes « Je sais que tu dis ça pour le gâteau seulement. Ton coeur marche avec le sucre. » jolie pirouette pour cacher le fait que son palpitant a bien loupé quelques battements à la déclaration soudaine.
Allez, admets-le Jin, ça te fait quelque chose. Entendre des mots un peu trop doux qu’un démon n’est pas supposé entendre. Une petite déclaration soudaine qui n’est pas trop à la mode chez les Wu.
….
Un peu….
Un peu ?
Ok… sans sa tête il pense, “toi aussi tu m’as manqué...”... mais pour que les mots franchissent ses lèvres, c’est une autre histoire.

Pourtant, s’il est gêné, quelque part, ça lui fait aussi plaisir … son coeur prend une curieuse mesure.
« C’est ok de fumer à l’intérieur ou si j’mallume une clope tu me vires en gardant le gâteau ? » diversion de plus mais erreur pourtant.
Normalement Jin, t’es supposé allumer ta clope sans demander et au pire tu l’entends gueuler, tu le fais chier, il te vire sous le balcon et on en reste là. Depuis quand t’es un invité précautionneux ?




« 626 Spirit »
I'm havin' a bad, bad day, If you take it personal that's okay. Watch, this is so fun to see, huh, despicable me.
©️crackintime
Contenu sponsorisé
Make a wish || ft. Jun Hee Empty
(#) Sujet: Re: Make a wish || ft. Jun Hee   Make a wish || ft. Jun Hee Empty
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: seoul :: Hyehwa :: Résidences
Sauter vers: