1234
À corps perdus ▬ Miu ((TW érotisme))

i
HUNDRED MILES 2020 © L'ensemble du forum et de son contenu est la propriété de kernel, fayrell et celestial wonders et/ou des membres initiateurs. Bannière et codage réalisés par CELESTIAL WONDERS. Toute copie totale ou partielle est interdite sans accord préalable. merci de respecter notre travail ❤︎



 
⊱ hundred miles c'est un forum réel asiatique city/universitaire basé à Séoulune réponse par mois minimum — Avatars occidentaux bienvenus ! — Taille des avatars 200*320pxUne semaine pour finir sa présentation — Pas de prise de tête, rien que du love. That's all folks ٩(^ᴗ^)۶
Le deal à ne pas rater :
Codes promo Cdiscount : -25€ dès 299€ d’achat
Voir le deal
anipassion.com

 :: seoul :: Hyehwa :: Résidences
Partagez

 À corps perdus ▬ Miu ((TW érotisme))


Choi Do Won
Voir le profil de l'utilisateur
geulimja ≈ better a monster than an arrogant god
UNE P'TITE PHOTO ? : À corps perdus ▬ Miu ((TW érotisme)) Df8b408e9550afba66298a5f132861c05a53d048
AVATAR : Ahn Hyo Seop
POINTS : 7
MESSAGES : 61
NOUS A REJOINT LE : 10/04/2021
AGE : 25
À corps perdus ▬ Miu ((TW érotisme)) Empty
(#) Sujet: À corps perdus ▬ Miu ((TW érotisme))   À corps perdus ▬ Miu ((TW érotisme)) EmptyDim 9 Mai - 22:09
à corps perdus

✩ ○.⋆☽ ⋆.○ ✩



Le soleil déclinait, seul témoin des longues heures que j’avais pu enchaîner. Il me narguait de sa lente chute vers l’horizon, comme s’il était le seul à pouvoir ainsi fuir la journée qui n’en finissait plus, jusqu’à ce qu’enfin… l’horloge n’affiche la fin de mon calvaire. D’un signe de tête, je quittais les entrepôts poussiéreux qui m’accueillaient chaque jour depuis plusieurs mois, j’abandonnais les cartons et les chariots, je fuyais la lumière aveuglante des néons pour m’engouffrer dans l’obscurité de la nuit.

La lune était devenue ma confidente, celle qui écoutait sans faillir le flot de mes pensées douloureuses. Celle qui m’éclairait de son aura douce et chaleureuse, celle vers qui je me tournais chaque soir de solitude, celle-là même qui m’étouffait depuis deux semaines. À chaque pas qui me rapprochait de notre appartement, mon cœur se serrait. Je détestais l’idée d’en pousser à nouveau la porte pour n’être accueilli que par le silence de son absence. J’exécrais la sensation d’espoir qui venait pincer mon muscle battant juste avant de poser la main sur la poignée pour finir par le laisser crever de ce manque qui me dévorait. Et pourtant… je le savais… Pourquoi, depuis tout ce temps, n’avais-je pas appris la leçon ? Pourquoi était-ce toujours aussi douloureux ? Pourquoi ne pouvais-je pas simplement arrêter… Tout aurait été plus simple. Mes paupières chutèrent et me plongèrent dans les ténèbres, m’obligeant ainsi à interrompre mon ascension, et la première image que mon subconscient m’envoyait fut la sienne. La moue boudeuse qui précédait le sourire. Le regard pétillant et presque enfantin dans lequel je pouvais me plonger des heures durant. Sa silhouette frêle et douce sur laquelle je voulais encore et toujours faire courir mes paumes… Peu importait combien j’essayais, rien ne pourrais me faire oublier, rien ne pourrait me faire changer…

Le cœur lourd, j’arrivais devant le battant en bois. Plus de prière, plus d’espoir, plus rien d’autre que le néant. Je n’attendais rien, trop habitué à ses disparitions impromptues, et pourtant… Mon cœur eut un raté lorsque la clé tourna dans le vide. L’espoir revint alors au galop, affolant mon myocarde qui battait comme un fou contre mes côtes. Mes veines bouillonnaient, et avant même que je ne puisse la voir, ce fut le parfum des fleurs qui vint emplir mes narines. L’odeur caractéristique de son retour… et de l’affliction qui menaçait de me faire exploser. J’aimais et je détestais ces fragrances si familières, un cocktail qui annonçait une nouvelle souffrance mais aussi la chaleur de ses bras. J’entrais sans voir, j’avançais sans regarder, je l’ignorais soigneusement. Elle dont la silhouette ressortait au milieu de toutes ces fleurs, elle qui détenait mon cœur et mon corps… elle tout simplement. J’aurais simplement pu la prendre dans mes bras, l’embrasser, lui murmurer combien elle m’avait manqué… au lieu de ça, je fis comme si de rien n’était. Déposant nonchalamment mes affaires dans un coin, je ne lui offrais pas même un regard et poursuivais ma route jusque dans la salle de bain. Je mourrais d’envie de la toucher, de l’enlacer… et pourtant j’en étais incapable. Je m’infligeais la même torture, encore et toujours, rêvant au jour où enfin, je pourrais aimer sans en crever. Las et fatigué, j’abandonnais un à un les tissus pour me glisser sous le jet d’eau chaude. Je voulais qu’il me déleste de tout ce qui me consumait, de tout ce qui m’étouffait, je voulais qu’il emporte avec lui ce qui pesait sur mon cœur, pour qu’il ne reste ainsi plus que les sentiments, ceux qui ne me donnaient pas envie de hurler… ou de frapper.






above the clouds.
Milles Rêves en moi font de douces brûlures.
Iyo Miu
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t10803-iyo-miu-pink_lady
geulimja ≈ better a monster than an arrogant god
UNE P'TITE PHOTO ? : À corps perdus ▬ Miu ((TW érotisme)) 63d291a8056703383684f12aabaa5b138f7f6987
AVATAR : LY
POINTS : 0
MESSAGES : 694
NOUS A REJOINT LE : 29/03/2020
AGE : 24
À corps perdus ▬ Miu ((TW érotisme)) Empty
(#) Sujet: Re: À corps perdus ▬ Miu ((TW érotisme))   À corps perdus ▬ Miu ((TW érotisme)) EmptyVen 14 Mai - 11:07
à corps perdus

✩ ○.⋆☽ ⋆.○ ✩



l'art du grand spectacle; celui là même qui fait rêver les enfants et rires les parents, celui là-même qui camoufle d'un rideau carmin la misère des pauvres gens. miu, elle le maîtrise à la perfection. du sourire aux larmes ! elle se fait mauvaise actrice de sa propre vie, prépare la mise en scène avec le plus grand soin. avant même de laisser son sac dans leur chez-eux, elle était passée dans la boutique de son cousin: le tout pour remplir le coffre (de sa voiture volée) de fleurs magnifiques aux pétales enchantés. des heures durant elle avait choisi leur emplacement à toutes, mettant dans des vases les plus belles d'entre elles, glissant ici et là les tiges délicates. jusqu'à en foutre dans le frigo - dans les fringues, les tiroirs et l'armoire. les bouquets romanesques exprimaient à leur manière des excuses volubiles; dans un refrain entêtant aux parfums d'éternel recommencement. sacrilège que semble être l'amour ! châtiment que s'incarne leur destin: mais miu sait qu'il n'y a pas de plus parfaite punition que de finir entre ses bras.


il entre sans me voir ; s'avance sans me regarder.
ça me donne envie de chanter (nos cantates)
oui, de chanter à en pleurer.

-"salut mon bel amour."

on couvre la peine d'un sourire de gamine - rose parmi les boutons colorés s'élève à la suite de son roi cabossé. un voile guilleret pour se préserver de véritables maux... je t'aime mal et tu me le rends bien. dowon entre sans un mot dans la salle de bain - miu voudrait cueillir à ses lippes quelques lettres d'amour qu'ils s'offrent trop peu, prête à lui offrir en échange quelques promesses qu'elle ne tiendra pas. hésitante quant à comment désamorcer la bombe de leur passion maladroite, elle n'ose pénétrer dans la pièce - préfère se laisse choir contre la porte (il n'y a pas qu'elle qui nous sépare). de sa poche, elle extirpe une clope qu'elle coince entre ses lippes: enflamme sa fin comme la cigarette réchauffe sa solitude. la fumée s'échappe (libre).

-"j'ai pensé à toi tout le temps tu sais. quand j'ai regardé la mer, quand j'ai vu un enfant prendre la main d'une petite-fille, en lisant un poème, en me réveillant d'un cauchemar et que tu n'étais pas avec moi, quand je suis tombé en glissant sur une bouteille de bière - tu sais, la marque dégueu que tu préfères. enfin... j'ai pensé à toi."









toujours les crocs.
Choi Do Won
Voir le profil de l'utilisateur
geulimja ≈ better a monster than an arrogant god
UNE P'TITE PHOTO ? : À corps perdus ▬ Miu ((TW érotisme)) Df8b408e9550afba66298a5f132861c05a53d048
AVATAR : Ahn Hyo Seop
POINTS : 7
MESSAGES : 61
NOUS A REJOINT LE : 10/04/2021
AGE : 25
À corps perdus ▬ Miu ((TW érotisme)) Empty
(#) Sujet: Re: À corps perdus ▬ Miu ((TW érotisme))   À corps perdus ▬ Miu ((TW érotisme)) EmptySam 15 Mai - 21:30
à corps perdus

✩ ○.⋆☽ ⋆.○ ✩



L’épiderme brûlait sous les larmes d’eau chaude. J’avais presque la sensation de fondre tant le soulagement m’étreignait avec puissance. Un à un, mes muscles rendaient les armes, mon corps entier n’était plus qu’un amas de chair aux terminaisons nerveuses usées. Plus de quinze jours s’étaient écoulés, de longues et douloureuses journées durant lesquelles mes pensées n’avaient été tournées que vers elle… Elle, ses fugues mystérieuses, son parfum, sa voix, sa présence… absolument tout d’elle m’avait manqué et pourtant… j’étais désormais incapable de la regarder en face. L’égo écorché de l’amant brisé ne parvenait à lui offrir qu’un dédain qu’il voulait lui infliger, une petite vengeance, lâche et vile. Le souffle court, j’écrasais mes paumes contre les carreaux en quête d’un semblant de fraîcheur, inondé par la culpabilité et la souffrance avant de finalement quitter les abysses dans lesquelles je tentais vainement de m’enfermer. Peu importait sa voix suave qui résonnait encore en moi, peu importait ses cadeaux que je retrouvais même jusque dans la pile de serviette, mon cœur était déchiré. D’un geste, j’emprisonnais ma taille dans le tissu en éponge, enfin prêt à lui faire face… ou presque. Son timbre peinait à filtrer le battant, et pourtant j’eus la sensation qu’il me vrillait les tympans.

J’étouffais… de l’humidité de la pièce, de la chaleur écrasante, mais surtout j’étouffais du manque qu’elle avait créé. Le front collé contre la porte, je tentais tant bien que mal de dompter le rythme d’un muscle battant devenu fou. Les minutes semblaient s’étirer à l’infini avant de reprendre leur course folle si tôt que je décidais de quitter ma cachette. À nouveau, je passais devant elle sans même oser la regarder. Si je posais les yeux sur elle, je n’aurais plus aucun contrôle. Si je posais les yeux sur elle… je capitulerais, je n’aurais plus qu’un seul désir : fondre sur son sourire crispé ou le mordre à l’en faire saigner. En quelques pas, je ralliais la chambre dans laquelle j’enfilais un bas de survêtement avant de bifurquer vers la cuisine. Sans aucun doute une mauvaise idée… mais mon corps avait désormais son propre moteur, et je n’étais plus qu’un passager inerte alors que je regardais mes mains remplir un verre que je portais presque aussitôt à mes lèvres. Une dose de courage liquide au goût acre qui enflammait ma gorge pour qu’enfin… enfin mes perles croisent les siennes. Où étais-tu ? Avec qui ? Qu’as-tu fait ? Pourquoi être partie ? Tant de questions qui ne passaient pourtant jamais la barrière de chair fermement scellée. Appuyé contre la table, je me contentais de la mirer, ses traits si fins et si fragiles gravés dans mon esprit, sa silhouette qui paraissait se détacher dans un décor qui ne semblait pas être fait pour elle.

« Tu repars quand ? » lâchais-je d’une voix bien plus éraillée que je ne l’aurais voulu. C’était pourtant simple : afficher un sourire béat alors que tout mon corps hurlait de sentir la chaleur du sien, lui murmurer quelques mots doux en lui avouant combien son absence avait été un supplice, l’enlacer jusqu’à en être rassasié… alors pourquoi ? Pourquoi ces geste si simples me semblaient être insurmontables ?







above the clouds.
Milles Rêves en moi font de douces brûlures.
Iyo Miu
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t10803-iyo-miu-pink_lady
geulimja ≈ better a monster than an arrogant god
UNE P'TITE PHOTO ? : À corps perdus ▬ Miu ((TW érotisme)) 63d291a8056703383684f12aabaa5b138f7f6987
AVATAR : LY
POINTS : 0
MESSAGES : 694
NOUS A REJOINT LE : 29/03/2020
AGE : 24
À corps perdus ▬ Miu ((TW érotisme)) Empty
(#) Sujet: Re: À corps perdus ▬ Miu ((TW érotisme))   À corps perdus ▬ Miu ((TW érotisme)) EmptyMar 18 Mai - 14:27
à corps perdus

✩ ○.⋆☽ ⋆.○ ✩



à la fin des mots vains ne subsiste qu'une clope presque consumée ; finalement silencieuse, la belle regarde la course muette de la cendre qui s'évanouit contre le plancher. il n'y a que les sons de l'appartement pour lui répondre, le bruit du grincement des pas de l'homme qui finit par quitter sa planque. ce sans cesser de l'ignorer - il agit comme si elle faisait partie des meubles, subissant cette petite mort qui la rend fantôme... miu semble hanter un cœur autant que l'endroit (regarde moi!). elle quitte la stabilité d'un sol pour se confronter encore à la torpeur de son aimé ; persuadée qu'il va céder (à ses amours, ses caprices, ses toujours et à leur supplice). le voilà qui craque plutôt pour un autre poison que celui de sa bouche: dowon se sert d'un verre de réconfort que miu fait mine de ne pas craindre. yeux à la dérive; jusqu'à leur rencontre. (regarde moi!).

dowon ▬ tu repars quand ?  

sans un élan d'intérêt pour la pique lancée à l'attaque de son palpitant, elle s'élance comme pour se cogner de tendresse (à lui s'accrocher, un pardon déguisé). délicatement, la femme aux cheveux roses appose sa main contre la joue du garçon. les doigts en caressent souffrance et colère (est-ce que ça t'apaise ?). assault final d'excuses imprononçables, elle enferme la mâchoire de dowon entre ses mains.

miu ▬ regarde-moi...
le plus important, ce n'est pas que je sois là maintenant ?


aussi cruelle qu'aimante, elle dépose un baisers sur ses lèvres ; puis un second sur le coin de sa bouche. miu vient alors à mordre la lèvre inférieure de dowon dans une douceur torture, embrase les plaies de leur passion nocive. regarde comme je te vois, regarde moi !

miu ▬ je suis là maintenant...









toujours les crocs.
Choi Do Won
Voir le profil de l'utilisateur
geulimja ≈ better a monster than an arrogant god
UNE P'TITE PHOTO ? : À corps perdus ▬ Miu ((TW érotisme)) Df8b408e9550afba66298a5f132861c05a53d048
AVATAR : Ahn Hyo Seop
POINTS : 7
MESSAGES : 61
NOUS A REJOINT LE : 10/04/2021
AGE : 25
À corps perdus ▬ Miu ((TW érotisme)) Empty
(#) Sujet: Re: À corps perdus ▬ Miu ((TW érotisme))   À corps perdus ▬ Miu ((TW érotisme)) EmptyDim 20 Juin - 15:37
à corps perdus

✩ ○.⋆☽ ⋆.○ ✩



Après le supplice de son absence, je subissais désormais la torture de sa présence. Un paradoxe que je maîtrisais à la perfection et qui me consumait un peu plus chaque instant. Mais plutôt que de goûter à nouveau la douceur de sa peau, la chaleur qui m’avait tant manqué, je m’éloignais. Prostré contre la table sur laquelle mes doigts se crispaient, je me forçais à poser sur elle un regard vide en même temps que j’inondais mon âme d’alcool comme pour anesthésier toute envie de me jeter dans ses bras. Et enfin… quelques pas. Le muscle battant eut un loupé alors qu’elle s’approchait dangereusement. Je nageais ainsi dans l’incertitude de mes réactions alors que d’ordinaire je faisais preuve d’une impulsivité impossible à dompter. Et pourtant… à l’instar d’une marionnette, je restais inerte face à elle, même lorsque ses lèvres vinrent épouser les miennes, même lorsque l’ivoire de son sourire se referma sur mon inférieure… Peu importait ses mots, peu importait ses promesses, il n’y avait plus désormais que la sensation qu’elle venait de laisser sur mes pulpeuses. Le manque… ce manque atroce qui me retournait soudain l’estomac alors que ses lèvres remuèrent sans que je n’entende un traitre mot de ce qui passait la barrière de chair.

Mes poumons rejetèrent brutalement tout l’oxygène qu’ils avaient si vaillamment conservé, et je savais… À cet instant précis, je savais que je perdais pied tandis que je me laissais envouter par le timbre de sa voix, son odeur, sa chaleur… Mes mains s’abattirent alors sur ses hanches sans que je ne cherche à adoucir leur emprise. Mes doigts se logèrent sur sa taille, la mordant avec une avidité trop longtemps réfrénée, et avant qu’elle ne puisse ajouter quoique ce soit, je fondais à mon tour sur cette moue à la fois triste et soulagée qui fendait son visage. Je dévorais son sourire timide, j’y apposais ma marque avant que de ma langue je ne fasse danser la sienne. D’une paume que je pressais désormais dans son dos pour l’emprisonner, d’une étreinte passionnée et ô combien si mal maîtrisée… j’ignorais si c’était douloureux pour elle autant que ça l’était pour moi jusqu’à ce que je ne décide finalement de lui rendre un semblant de liberté. Ne pars plus jamais… Des mots que j’aurais tant aimé lui murmurer… et qui ne purent filtrer mes carmines. Je me contentais alors de la regarder, de plonger dans ses perles sombres comme pour y trouver les raisons de sa disparition. En vain.








above the clouds.
Milles Rêves en moi font de douces brûlures.
Iyo Miu
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t10803-iyo-miu-pink_lady
geulimja ≈ better a monster than an arrogant god
UNE P'TITE PHOTO ? : À corps perdus ▬ Miu ((TW érotisme)) 63d291a8056703383684f12aabaa5b138f7f6987
AVATAR : LY
POINTS : 0
MESSAGES : 694
NOUS A REJOINT LE : 29/03/2020
AGE : 24
À corps perdus ▬ Miu ((TW érotisme)) Empty
(#) Sujet: Re: À corps perdus ▬ Miu ((TW érotisme))   À corps perdus ▬ Miu ((TW érotisme)) EmptyMer 4 Aoû - 21:47
à corps perdus

✩ ○.⋆☽ ⋆.○ ✩



de son souffle, sentir la failure - le craquement. succès de ses ruses sensuelles ! subjuguer de quelques passions pour faire taire les reproches, amoindrir le manque en se muant de proximité: que notre amour est cruel. à l'ignorance il préfère finalement serrer sa taille (brusquement). elle n'a que faire de ses élans dénués de délicatesse, miu aime se laisser assaillir par la voracité de leur dépendance mutuelle. la volonté de prononcer son prénom disparaît contre les lèvres de l'aimé qui se pressent contre les siennes: pas de maux à redire. addictive qu'est la danse langoureuse de ces langues terribles, à-coups grisant d'une violence maudite. respiration refrénée pour le posséder un peu plus encore, là tout contre elle. les ongles se font insolents. ils glissent sur la peau encore humide de dowon, se laissent bercer par la torpeur de cette embrassade affamée... peine grandissante dans l'étreinte pressante, le corps accuse le trouble de ces amants chaotiques. jusqu'à la liberté retrouvée - celle dont elle ne veut pas. un pas en arrière ; un autre en avant. ce silence dénué de gestes laisse toute sa place aux torts que l'on oublie jamais vraiment... et au regard perd du jeune homme dont elle cause toute la tristesse à chaque instant. est-ce que tu aimes toujours que l'on s'aime mal ? la belle craint parfois qu'il ne la quitte. démone doit alors s'assurer que jamais ne se défasse le maléfice. les doigts descendent un peu plus bas, caressent le dessin de ses abdos outrageusement déshabillés. tentation irrésistible qu'est d'à nouveau un peu plus s'approcher... attraper la bouteille derrière lui, en subtiliser quelques gorgées (délice acre). « tu penses que tu vas pouvoir me pardonner ? » d'être moi. que ce ne soit pas la dernière fois. la vile reprend ses caresses en nichant son visage de son cou - elle mordille cette peau enjôleuse, continue ses sévices jusqu'à la clavicule. capitule... séductrice, elle joue maintenant avec les lacets de son pantalon, les défait sans hâte.  

dois-je te mentir
en te disant que je reste pour de bon ?






toujours les crocs.
Choi Do Won
Voir le profil de l'utilisateur
geulimja ≈ better a monster than an arrogant god
UNE P'TITE PHOTO ? : À corps perdus ▬ Miu ((TW érotisme)) Df8b408e9550afba66298a5f132861c05a53d048
AVATAR : Ahn Hyo Seop
POINTS : 7
MESSAGES : 61
NOUS A REJOINT LE : 10/04/2021
AGE : 25
À corps perdus ▬ Miu ((TW érotisme)) Empty
(#) Sujet: Re: À corps perdus ▬ Miu ((TW érotisme))   À corps perdus ▬ Miu ((TW érotisme)) EmptyMar 28 Sep - 18:06
à corps perdus

✩ ○.⋆☽ ⋆.○ ✩



J’aurais dû la voir… la lueur badine discrète qui éclairait ses prunelles. J’aurais sans doute dû l’anticiper… mais en aurais-je seulement eu l’envie ? Avais-je suffisamment de volonté pour l’éviter encore alors que là, dans mes bras, je n’aspirais plus qu’à une seule chose : la reconquérir, qu’elle soit mienne sans conditions. Elle était incapable de lire dans mes pensées, et pourtant… elle avait toujours su le faire, si bien que je ne fus pas surpris le moins du monde alors que ses doigts effleurèrent mon ventre. D’un contact si léger, elle provoqua les frissons qui remontèrent le long de ma colonne, une sensation si fugace mais ô combien puissante. Elle seule avait ce pouvoir sur moi, celui de me faire rendre les armes, celui de me dompter et d’ébranler toutes les résolutions et les convictions que je voulais me fixer. Je n’étais plus qu’un pantin entre ses mains expertes, ses paumes avides qui connaissaient mon corps dans ses moindres détails et l’avilissaient sans retenue. Le soupire m’échappa, réponse si révélatrice de l’état dans lequel je me trouvais. Je n’étais plus qu’un amas de chair en ébullition, un fouillis de sensations et d’émotions ravageuses tandis que ses pulpeuses déterminées voguaient vers mon cou. Elles s’y posèrent délicatement avant de migrer légèrement plus bas, me faisant subir la morsure sirupeuse qui eut raison de mes derniers remparts alors que ses doigts eurent, quant à eux, raison la ceinture lacée de mon pantalon.

Ce fut mon corps tout entier qui se mit à vibrer sous cet assaut à peine dissimulé, et sans plus de douceur, j’agrippais à nouveau sa taille pour échanger nos positions brusquement, en la perchant sur la table pour ne lui laisser aucune chance de se défiler. Je faisais fi de la douceur et de délicatesse dont j’aurais pourtant dû faire preuve et je fondais à nouveau sur son sourire mutin. Je mordais avec avidité l’ourlet de chair qui m’avait provoqué et l’emprisonnais sous l’ivoire en même temps que mes paumes maintenaient ses jambes captives. De la même manière qu’elle avait soufflée sur les cendres de ma cupidité mais avec bien moins de finesse, je fis courir mes mains sur le velours de sa peau avant de buter sur le bas de sa robe. C’est sans gêne aucune que je la fis remonter jusqu’à sa taille, me laissant ainsi tout le loisir de faire souffrir de caresse chaque parcelle de son corps que j’avais dénudé. Avide, gourmand, impatient, de simplement retrouver ce qui m’appartenait, j’étais incapable de m’arrêter, ni même de lui laisser le temps de respirer. Tandis que mes lèvres menaient la danse, mes doigts remontèrent jusqu’à son col et, un à un, firent sauter les boutons qui se trouvaient sur leur passage. « Tu vas me tuer… » soufflais-je. Elle avait mon cœur et mon corps, elle était maîtresse de mon destin, et dans ce murmure, je lui avouais qu’elle avait l’ascendant sur moi.







above the clouds.
Milles Rêves en moi font de douces brûlures.
Iyo Miu
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t10803-iyo-miu-pink_lady
geulimja ≈ better a monster than an arrogant god
UNE P'TITE PHOTO ? : À corps perdus ▬ Miu ((TW érotisme)) 63d291a8056703383684f12aabaa5b138f7f6987
AVATAR : LY
POINTS : 0
MESSAGES : 694
NOUS A REJOINT LE : 29/03/2020
AGE : 24
À corps perdus ▬ Miu ((TW érotisme)) Empty
(#) Sujet: Re: À corps perdus ▬ Miu ((TW érotisme))   À corps perdus ▬ Miu ((TW érotisme)) EmptyVen 1 Oct - 14:51
à corps perdus

✩ ○.⋆☽ ⋆.○ ✩



sensation délicieuse que de le sentir fébrile sous ses doigts - c'est l'assault tendre d'une victoire à laquelle elle croit déjà. pauvre pantin de chair ! le voilà qui soupire... ( connaître le feu de ses désirs ). miu se joue de lui, s'amuse d'eux - tout en brûlant pour l'homme au moins tout autant. et de ces armures ébranlées elle attaque les pans du pantalon... mais la charge est mise à mal par la torpeur de l'amant qui bouscule ses plans d'une passion enflammée. la belle s'agrippe à lui comme si la table n'existait pas - incapable de se défaire de lui un seul instant, avide de remplir les abysses qui portent son nom. un gémissement s'échappe de ses lippes lorsque le loup mord la lèvre cruelle... à n'en plus vouloir exister que contre ses crocs. contre ses mains. tout contre sa peau. cœur en flammes, elle s'abandonne au contact brut d'un besoin qui les dévore tous les deux - frisson sur frisson. jouissif qu'est la sensation de le sentir céder à ses bas-instincts, capituler d'envie là où le ressentiment fait encore quelques étincelles. tentation de l'inviter à ôter la robe - sans gêne que les doigts se servent d'eux mêmes, caressent les barrières de l'érotisme. ( elle le veut ). « tu vas me tuer… » qui se laisse entendre entre deux baisers, et les jambes de la femme que l'on aurait pu croire plus tôt retenues contre leur gré pressent maintenant dowon, l'enserrent d'inéluctable.  « même dans la mort je ne compte pas te laisser de répit tu sais ? » menaçante promesse, confession essoufflée. miu fait sauter elle-même les derniers boutons: mystère sacrifié de l'épiderme toujours plus dévoilé... de la robe qui se sépare en son milieu ne reste qu'une impression vaporeuse ! seule la culotte en dentelle demeure triomphante des vêtements abandonnés: les tissus trônent encore sur le bord de ses épaules, manquent de chuter d'un flegme langoureux ( tendancieux ). son bras souverain s'élance, quitte le cou du partenaire pour couronner de caresses son bas-ventre, faisant glisser un peu plus bas le jogging. les ongles parcourent les coutures du caleçon, alors que la bouche réclame toujours plus celle de dowon contre la sienne ( vouloir perdre le souffle autant que la raison ). soudain, les bras repoussent cette proximité délicieuse - éloignent les deux amoureux d'une distance cruelle: car la nymphe descend de la table pour murmurer de doux péchés à l'oreille de l'aimé. « je vais t'aider à oublier. à tout oublier. » lèvres libertines couvrent le cou, les épaules, la clavicule... recouvrent dans une descente infernale le corps d'un amour maudit. le sous-vêtement de l'homme descend à son tour, glisse jusqu'aux pieds... et la langue s'élance ( endiablée ).







toujours les crocs.
Choi Do Won
Voir le profil de l'utilisateur
geulimja ≈ better a monster than an arrogant god
UNE P'TITE PHOTO ? : À corps perdus ▬ Miu ((TW érotisme)) Df8b408e9550afba66298a5f132861c05a53d048
AVATAR : Ahn Hyo Seop
POINTS : 7
MESSAGES : 61
NOUS A REJOINT LE : 10/04/2021
AGE : 25
À corps perdus ▬ Miu ((TW érotisme)) Empty
(#) Sujet: Re: À corps perdus ▬ Miu ((TW érotisme))   À corps perdus ▬ Miu ((TW érotisme)) EmptyLun 11 Oct - 15:32
à corps perdus

✩ ○.⋆☽ ⋆.○ ✩



Comment résister ? Alors qu’elle n’avait laissé qu’un vide abyssal en me quittant à nouveau sans un mot. Ne laissant derrière elle que l’effluve de son parfum et le manque cruel de sa présence. Sa voix, son regard, sa chaleur, ses baisers, tout… absolument tout m’avait manqué, même nos disputes aussi triviales puissent-elles être. Sans elle, je vivais avec le coeur hors de la poitrine, à l’instar d’un mort en sursis, elle détenait toutes les clés pour m’asservir. Et sans que je ne puisse les retenir, les mots fuirent mes pulpeuses avant de les sceller à nouveau de leurs jumelles. J’aurais accepté le silence pour toute réponse, mais sa phrase eut raison de mes derniers remparts… Je souriais contre ses lèvres, imbécile heureux de s’imaginer qu’elle me poursuivrait, qu’elle resterait avec moi, même si je poussais mon dernier souffle. L’air se raréfiait à mesure que je dévorais ses lèvres tandis que ses jambes étreignaient ma taille avec force, mais il nous en fallait bien plus pour interrompre ces retrouvailles chargées d'une puissante émotion. Les boutons sautèrent les uns après les autres, et si j’en étais l’instigateur, Miu se chargea de fuir elle-même son vêtement. Un instant… un cours instant je pensais avoir le dessus. Mais c’était sans aucun doute la sous-estimer. Elle laissa mon cou orphelin de l’une de ses mains, souffrant encore de la chaleur de sa paume pour la faire chuter bien plus bas provoquant les frissons que je ne parvenais plus à maîtriser. Mon corps ne m’appartenait plus, elle en avait annexé la moindre parcelle et si je voulais me noyer dans ses soupires, elle me força à nouveau à battre en retraite. D’un geste, elle me repoussait et glissa de la table avec souplesse, m’offrant la vision de sa silhouette dénudée. Inconsciemment, l’ivoire s’enlisa dans mon inférieure alors que j’éprouvais l’envie furieuse de lui arracher d’un geste le dernier tissu qui épousait encore ses courbes. Oublier… ? Le mot résonna comme une menace. Je ne voulais pas oublier… Ses pulpeuses glissèrent sur mon épiderme, ne laissant plus que des trainées de feu dans leur sillage, et la lutte intérieure que je menais semblait perdue d’avance… comme toutes les autres.

Condamné… par ses mots, par ses caprices, et désormais par sa langue. Vile tentatrice qui muselait de ses caresses une virilité gonflée par le désir et je ne pus répondre à cet assaut que d’un grondement rauque. Un soupire à mi-chemin entre le plaisir et la résiliation imposée par son baiser. J’en perdais presque l’équilibre et me rattrapais d’une main au bord de la table non loin lorsque de l’autre je glissais mes doigts dans ses longues mèches colorées. Tête rejetée en arrière, je savourais quelques minutes de la douce agonie qu’elle se plaisait à m’infliger avant de reprendre les rênes. Dans des gestes mesurés, je l’obligeais, à mon tour, à se relever avant de la soulever pour m’enchaîner à nouveau de ses jambes. Je nous faisais quitter la pièce en abandonnant sans regret mes vêtements et passait la porte pour aller la déposer sur les draps. Il ne me fallut qu’une fraction de seconde pour nous mettre à égalité, et la savourer du regard. J’attaquais une fois encore l’ourlet de chair, je le malmenais d’une morsure impatiente avant de l’imiter et de glisser à son oreille. « Je vais t’aider à te souvenir… » De moi… de nous… pensais-je. Puis à mon tour, je fis courir mes lèvres sur sa peau d’opale. Précédées de mes paumes, je faisais de son corps mon territoire, j’enfermais sa poitrine d’une prise avant de la soumettre de mon sourire. Sous ma langue, je dominais la perle de chair, la faisais victime et la torturais du muscle et de l’ivoire. Je l’habillais de mon souffle et ne l’abandonnais pour sa jumelle que lorsque je sentis son dos se cambrer, et lui faisais subir le même châtiment. De longues minutes à dompter seulement une infime partie de son corps en attendant que les éclats de voix ne me poussent à en assujettir le reste. Une lente ascension ponctuée de baisers et de morsures jusqu’à finalement atteindre son éden que je maquillais d’un souffle avant de l'apprivoiser de ma langue à son tour.








above the clouds.
Milles Rêves en moi font de douces brûlures.
Contenu sponsorisé
À corps perdus ▬ Miu ((TW érotisme)) Empty
(#) Sujet: Re: À corps perdus ▬ Miu ((TW érotisme))   À corps perdus ▬ Miu ((TW érotisme)) Empty
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un peu d'intimité... [ pv : Perséphale et Hentaï]
» Quand deux corps s'enflâme [Pv Mafuyu Nekokami ][Hentaï]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: seoul :: Hyehwa :: Résidences
Sauter vers: