1234
The story of a broken fate || ft. Bora

i
HUNDRED MILES 2020 © L'ensemble du forum et de son contenu est la propriété de kernel, fayrell et celestial wonders et/ou des membres initiateurs. Bannière et codage réalisés par CELESTIAL WONDERS. Toute copie totale ou partielle est interdite sans accord préalable. merci de respecter notre travail ❤︎



 
⊱ hundred miles c'est un forum réel asiatique city/universitaire basé à Séoulune réponse par mois minimum — Avatars occidentaux bienvenus ! — Taille des avatars 200*320pxUne semaine pour finir sa présentation — Pas de prise de tête, rien que du love. That's all folks ٩(^ᴗ^)۶
Le Deal du moment : -50%
Assassin’s Creed Valhalla PS4/PS5 et Xbox One ...
Voir le deal
34.99 €

 :: seoul :: Hongdae :: Résidences
Partagez

 The story of a broken fate || ft. Bora


Cha Do Hyun
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t10790-cha-do-hyun-shadow_hyun#330751
byeoljali ≈ when the night comes i break into stars
UNE P'TITE PHOTO ? : The story of a broken fate || ft. Bora Tlen
AVATAR : Park Jun Hee (A.C.E)
POINTS : 0
MESSAGES : 699
NOUS A REJOINT LE : 02/03/2021
AGE : 24
The story of a broken fate || ft. Bora Empty
(#) Sujet: The story of a broken fate || ft. Bora   The story of a broken fate || ft. Bora EmptyMer 7 Avr - 10:06


The story of a broken fate

Un jeune homme retrouvé mort dans les poubelles d'une résidence
La tenue ?
Ok.
Le teint ?
Radieux. Et ce en dépit d’une nuit à festoyer comme un bon Dodo de la ville se devait de le faire.
Les cheveux ?
Bah, c’était juste ses cheveux. Incroyablement doux, incroyablement beaux, incroyablement parfaits. Lui, c’était sûr, c’était bien la fée Kerastase qui s’était penchée au-dessus de son berceau.
Mais parce qu’un homme ne se reposait pas sur ses acquis, il avait néanmoins pris la peine de contrôler une dernière fois tous ses détails dans le miroir de l’entrée.
Est-ce qu’il s’était réellement fait un clin d’oeil avant de sortir.
Tout à fait.
Est-ce qu’on lui disait maintenant ou est-ce qu’on attendait un peu pour lui faire remarquer que, pour sortir des poubelles, tout n’avait pas besoin d’être impeccable physiquement parlant ?

Judicieux d’économiser sa salive.

Sorti du lit, après une bonne douche et plus d’une heure dans la salle de bain à saigner sa playlist, Cha Do Hyun avait finalement terminé de se préparer pour faire ce qu’il était son tour de faire. Soit sortir les poubelles de l’appartement.
Ses écouteurs dans les oreilles, quelques mouvements de danse parce qu’il semblait avoir décidé par un jour de janvier que sa vie serait un éternel spectacle. Du moins, c’est ce qu’il avait répondu à sa maîtresse, qu’il n’était qu’un showman et qu’on ne pouvait pas aller contre sa nature.
Et qu’est-ce que sa mère avait dit quand elle s’était vue convoquée par la même maîtresse ?
“Do Hyun est né comme ça, plus brillant que les autres, on n’y peut pas grand chose ! Et plus tard, vous verrez, il deviendra quelqu’un de grand !”
C’est sûr que parti de là, difficile de manquer de confiance en soi !

La grande personne qu’il était devenue, pas assez grande pour échapper aux corvées, était donc arrivée aux poubelles dans un magnifique tour sur lui-même avant de commencer le début d’une high note … « Moon... » … qui ne s’était jamais vue suivre de walk en mourant dans sa bouche, parce qu'il l'avait aperçu elle. La voisine. L’impitoyable voisine qui venait de foutre en l’air le groove de l’empereur. Park Bo Ra. Celle qui ne semblait pas l’aimer pour une raison étrange et qui lui échappait.
Oui, pour lui, ça faisait un peu partie des grands mystères de la vie.
Elle se plaçait même entre l’origine de l’espèce humaine et celle de savoir si, un jour, les zombies causeraient vraiment la fin du Monde ou non.
Pourquoi Park Bo Ra ne l’aimait pas alors qu’il avait été le chouchou depuis toujours ? Particulièrement avec les femmes ?
S’il voulait bien admettre que tout le monde avait ses propres goûts, il pouvait aussi souligner que tout le monde se brossait les dents.
Et si on ne voyait pas trop le rapport tout de suite, Cha Do Hyun nous éclairerait sans doute en précisant qu’un sourire comme le sien nous évoquait cette activité familière, quotidienne et le rêve de voir ce dentifrice qui promet des dents plus blanches finalement marcher sur les nôtres.


Valait mieux se contenter de jeter ses sacs de poubelle. Vraiment.
« Bonjour... » poli, il l’était toujours, il avait ouvert le bac pour en jeter un premier. Normalement, il aurait fait un panier de basket… quelque chose d’un peu cool mais il était à peu près certain que ça donnerait envie à la jeune femme de le foutre dans le container. Adieu vie de rêves et Miami, bonjour la décharge. Très peu pour lui.



┗ Rise and Shine Sunshine ┛
ஃ Treasure, that is what you are. Honey, you're my golden star. You know you can make my wish come true, If you let me treasure you.
Park Bo Ra
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t178-park-bo-ra-boraday
STAFF ✺ ‹ 365 SO FRESH ☽ ›
UNE P'TITE PHOTO ? : The story of a broken fate || ft. Bora 176f58b4e83fc05ee6b3d1641aa8437c
AVATAR : Bae Su Ji (Suzy - Actress/Miss A)
POINTS : 124
MESSAGES : 10083
NOUS A REJOINT LE : 05/08/2016
AGE : 23
The story of a broken fate || ft. Bora Empty
(#) Sujet: Re: The story of a broken fate || ft. Bora   The story of a broken fate || ft. Bora EmptyLun 28 Juin - 15:06




The story of a broken fate // ft @cha do hyun

Le cerveau de Bora, comme souvent à cette heure de la journée, était totalement vide. Impossible d’articuler deux idées sensées. Elle tentait de mettre de l’ordre dans ses pensées, mais rien ne s’ordonnait, et il n’en résultait qu’un magma informe et brumeux d’impressions enchevêtrées. Elle soupira, avala une énième gorgée du café tiède demeuré dans sa tasse, et grimaça parce que, forcément, le café froid, c’est immonde. Le reste finit dans l’évier et la gamine fit couler l’eau pour emporter le reste du liquide brunâtre. Elle revint à son ordinateur d’un pas trainant, qui ronflait paresseusement et dont l’écran scintillait douloureusement. La vétusté de l’engin n’avait d’égal que l’usure manifeste des touches de son clavier. Elle savait qu’il menaçait de lui claquer entre les mains à tout moment. Elle savait aussi qu’elle n’avait pas les moyens de s’en offrir un autre. Autant fermer les yeux et se persuader que ça ira bien comme ça, il faudra bien de toute façon. Ça l’épuisait, elle tapa encore une phrase, hésita, la relu, s’agaça de plus belle, l’effaça et capitula finalement. Elle n’arrivera à rien ce matin, trop de choses en tête et pourtant rien de pertinent.

En guise d’exutoire à sa non-productivité, elle se rabattit sur la poubelle pleine qui patientait sur le rebord de la fenêtre. Elle s’en saisit, non sans jeter un coup d’œil à l’extérieur. Il faisait beau, sans doute trop pour rester enfermée. La ville grouillait à quelques mètres de Bora, elle savoura cette vision, frissonnant de plaisir devant le spectacle anthracite. Elle résista à l’envie d’allumer une cigarette, son sac de déchet toujours en main, et sortit de l’appartement en claquant bien fort la porte.

Dans l’escalier, l’ampoule nue du deuxième palier avait cessé de briller depuis longtemps. Elle tâtonna pour rattraper la rampe et descendit chaque marche avec une précaution extrême. L’obscurité accélérait son rythme cardiaque, le sang pulsait sous la peau de ses tempes, et son souffle se raccourcit. La jeune femme accéléra pour rejoindre la lueur jaune qui l’appelait à l’étage inférieur. Ça allait mieux, elle se calma un peu, puis poursuivit la descente. Il faudrait quand même qu’elle arrive à la surmonter, cette fichue peur du noir, mais chaque fois c’était plus fort qu’elle, son pouls s’emballait, elle ne contrôlait plus rien. La peur emportait tout comme une marée furieuse.

Dans le local alloué aux déchets se profilait déjà une silhouette familière et désagréable. Bora se renfrogna, hésita à reculer pour se dissimuler dans la pénombre du corridor. Trop tard, Dohyun l’avait vue. Ses joues s’enflammèrent, mélange écarlate de honte et d’irritation. Il faut dire qu’elle avait été une sacrée peau de vache jusqu’alors, mais c’était selon elle, purement justifié par une exaspération grandissante due à un vacarme quasi constant dont elle pensait avoir trouvé l’auteur. Malheureux quiproquo que sa fierté empêchait d’admettre ouvertement. En réalité, même sans cet incident, elle n’avait aucune sympathie pour le pitre qui se dressait devant elle. Il transpirait une confiance en lui qui faisait cruellement défaut à Bora, et cela éveillait en elle une sorte de jalousie irrépressible.

Il la salua, semblant hésiter. Bora demeura immobile, son épaule rasant le mur. « Salut. » Répondit-t-elle d’un ton aussi neutre que possible. L’humiliation de s’être trompée sur son compte lui donnait envie de disparaitre. Le fait de devoir continuer de le fréquenter de si près sans pouvoir s’y soustraire l’atteignait dans sa dignité. Elle le contempla calmement pendant qu’il jetait un premier sac dans un bac avec une certaine nonchalance. Elle se raidit encore d’avantage. « Le tri, ça ne te dit rien ? » Marmonna-t-elle vertement, sans pouvoir réprimer la remarque qui lui brûlait les lèvres. Elle regretta aussitôt, inondée par le sentiment de creuser sa propre tombe.



(c) SIAL ; icons pinterest et giznee




SHE'S IN THE RAIN. you wanna hurt yourself, i’ll stay with you. you wanna make yourself go through the pain. it’s better to be held than holding on. we're in the rain
Cha Do Hyun
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t10790-cha-do-hyun-shadow_hyun#330751
byeoljali ≈ when the night comes i break into stars
UNE P'TITE PHOTO ? : The story of a broken fate || ft. Bora Tlen
AVATAR : Park Jun Hee (A.C.E)
POINTS : 0
MESSAGES : 699
NOUS A REJOINT LE : 02/03/2021
AGE : 24
The story of a broken fate || ft. Bora Empty
(#) Sujet: Re: The story of a broken fate || ft. Bora   The story of a broken fate || ft. Bora EmptyVen 16 Juil - 21:29


The story of a broken fate

Un jeune homme retrouvé mort dans les poubelles d'une résidence
C’était bien sa veine. Alors qu’il était de si bonne humeur…. tomber sur la seule personne sur cette Terre qui ne semblait pas l’apprécier…. Ok, à son sens. Mais avouez-le : qui pourrait ne pas l’aimer lui qui n’avait que si peu de défauts !

Quoi ? Sa maman lui répétait sans cesse ! Ses soeurs en avaient même rajouté une couche tout au long de sa vie. Douter de lui ? Chose impossible dans son langage même si, maintenant, il ne semblait plus aussi à l’aise que quelques minutes plus tôt lorsqu’il descendait les escaliers menant au local à poubelles maudit.
Premièrement, et il insisterait sans doute sur le premièrement en personne un brin superficiel, il était agréable à regarder. Et quand il pensait agréable, c’était juste pour être un peu modeste. Parce que si on lui demandait d’être réaliste, évidemment qu’il était plus que ça ! Il était clairement ce qu’on appelait un “beau gosse” option +++.
Deuxièmement, il était plutôt marrant. On appréciait toujours sa compagnie et il était le premier à mettre de l’ambiance. Que ce soit en soirée ou au boulot. Avec lui, on était toujours garanti de ne pas s’ennuyer.
Troisièmement, il avait bon goût. L’avoir dans son entourage, c’était s’assurer d’excellents conseils mode. Impossible de sortir mal habillé si on suivait ses conseils.
Quatrièmement, il était généralement un très bon ami. Fidèle et dévoué. Toujours présent quand on avait besoin de lui et il accordait une grande importance à ses relations.
[...]
Vingt quatrièmement, juste son sourire appelait l’amour. Si on ne l’aimait pas, il suffisait de voir ce sourire pour changer d’avis.

… bah souris-lui à Bora. Qu’on stoppe cette liste sans fin !
Sans fin
Oui, c’était bien le mot, il y avait encore plus que ces vingt quatre raisons.
Alors, excusez-le, mais non. Il ne comprenait pas comment Bora ne pouvait pas l’aimer alors qu’ils se connaissaient si peu.
Oui, il avait développé à travers les âges le complexe du chouchou. Dans le cas présent, Dan l’était. Et lui… il semblait tenir le rôle du cafard. Le nuisible qu’elle ne souhaitait pas voir, même dans le local à poubelles où elle pensait peut-être pourtant qu’il avait sa place.
Ah ça, le fameux sourire, il en avait bien tenté un petit à sa salutation avant qu’elle ne lui parle du tri.

« ... » étonné, son regard s’était porté sur le conteneur et il avait dit tel un Jar Jar Binks qui savait parler « Je sais trier. » et comme pour le prouver, il avait levé l’ultime brique de lait qu’il avait en main pour la jeter dans le bon conteneur dans un magnifique panier.
Tu vois Dodo, c’est quand tu fais ce genre de trucs que tu peux être agaçant pour ceux qui ne t’aiment pas.
Parce qu’il y a bien une catégorie de gens à ne pas le faire contrairement à ce que tu dis. Genre tout ceux qui veulent du calme…
Dan l’aimait bien.
… ou les gens qui ne supportaient pas qu’on les traine en soirée. Ceux qui aimaient la tranquillité et ne comprenaient rien à la mode. Dans la vie, ta mère ne te l’as sans doute pas dit, mais on ne peut pas plaire à tout le monde.

« J’sors pas souvent la poubelle mais je sais faire j’tassure. » sérieusement ? Tu vas partir dans un plaidoyer sur ton sens écolo ? Tu prends des douches de trois heures abruti, t’as rien d’un écolo ! « Je sais que c’est important de prendre soin de la planète. » c’est plus fort que toi en vrai hein ? « Je pourrais même porter un badge d’écolo… sauf que j’suis pas scout » même quand t’as rien à dire, faut que tu parles ?
Ok… ça, il voulait bien admettre, ça faisait partie de ses défauts…..




┗ Rise and Shine Sunshine ┛
ஃ Treasure, that is what you are. Honey, you're my golden star. You know you can make my wish come true, If you let me treasure you.
Contenu sponsorisé
The story of a broken fate || ft. Bora Empty
(#) Sujet: Re: The story of a broken fate || ft. Bora   The story of a broken fate || ft. Bora Empty
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Empty Storytime [PV Gak' & Eva] [Hentaï Page 2&3]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: seoul :: Hongdae :: Résidences
Sauter vers: