▲ up▼ down
1234
— ❛ (INSOMNIA)



 

news MAJ des océans, allons chercher l'Atlantide
:. LIRE L'ANNONCE


ROCK PAPER SCISSORS Tu kiffes le hasard ? Viens gagner (ou perdre) des points au jeu du shifumi !
:. PIERRE PAPIER CISEAUX
// tente ta chance
:. À LA FOIRE AUX CHIFFRES

classements les résultats de la compétition endiablée, santé
:. LES TROIS GRANDS CLASSEMENTS


INFOS des petites précisions ont été apportées
>> aux quêtes
& >> l'activité rp

Le Corbeau plus présent que jamais, prends garde à tes secrets
:. SON INSTA
& SON ANTRE SUPRÊME

SOIRÉES JEUX nous; on est chauds bouillants pour vous organiser des soirées de dinguos ♥️
:. ORGANISATION SOIRÉES & JEUX

RENTREE une année se termine, quand une nouvelle commence ! viens nous dire ce que tu deviens, sur le
dossier de passage

Contexte
Seoul Coeur battant du pays du matin calme, cité aux envies furieuses et aux ennuis décadents. Dans cette ruche d’acier, on se débat, on s’applique éperdument à vivre malgré la nuée d’âmes qui nous entourent. Dans cet univers frénétique, les influences sont multiples, et c'est un tumulte sans fin qui agite les esprits et les corps. Trônant au sommet de cette cité luminescente, les plus grands conglomérats coréens se livrent une lutte mortifère, tandis qu'à leurs pieds, les mortels oscillent entre paix et discordes. Depuis près de soixante-dix ans, les sociétés divisent autant qu'elles rassemblent, semant troubles et espoirs dans leur sillage. On les plébiscite, on les méprise, on les rejette, on les envie, mais en aucun cas elles indiffèrent. Comment ignorer ce microcosme vertigineux, où chacun est acteur d'une guerre qui ne les concernent sans doute pas. Les uns poursuivent leurs aspirations, les autres se résignent à vivre en pions. Les plus impétueux prétendent pouvoir éviter cette inévitable dépendance, mais pour la majorité, impossible de vivre sans se référer à ces grandes unités. Irrémédiablement attirés vers leurs semblables, la population se voit divisée, fractionnée en sociétés mouvantes, envahissantes, unificatrices. Les plus riches s'en pâment tout en craignant le précipice qui les guette peut-être, les plus pauvres s'en irritent mais s'affament à espérer l'envol promis. Tous ne cherchent au fond, que la prospérité et l'exaltation d'une vie un peu moins monotone
Nouveautés  Avril 2021

classement comme tous les mois : les trois grands classements sont affichés ! découvre si ton personnage ou ton groupe est sur la liste.

Rentrée à la SNU avril marque aussi le début d'une nouvelle année, il est temps de songer à l'avenir de ton personnage juste ici !

Bulletin spécial c’est un véritable déluge qui s’abat sur séoul ! découvre sans plus tarder ce que la météo annonce sur la situation des prochains jours. pluies record sur séoul.

Chiffre porte-bonheur un nouveau jeu fait son apparition, confie ton destin au hasard, si tu oses ! foire aux chiffres

roulette viens tester ta chance à la roulette des abysses

news MAJ des océans, allons chercher l'Atlantide
:. LIRE L'ANNONCE


ROCK PAPER SCISSORS Tu kiffes le hasard ? Viens gagner (ou perdre) des points au jeu du shifumi !
:. PIERRE PAPIER CISEAUX
// tente ta chance
:. À LA FOIRE AUX CHIFFRES

classements les résultats de la compétition endiablée, santé
:. LES TROIS GRANDS CLASSEMENTS


INFOS des petites précisions ont été apportées
>> aux quêtes
& >> l'activité rp

Le Corbeau plus présent que jamais, prends garde à tes secrets
:. SON INSTA
& SON ANTRE SUPRÊME

SOIRÉES JEUX nous; on est chauds bouillants pour vous organiser des soirées de dinguos ♥️
:. ORGANISATION SOIRÉES & JEUX

RENTREE une année se termine, quand une nouvelle commence ! viens nous dire ce que tu deviens, sur le
dossier de passage


Partagez

 — ❛ (INSOMNIA)


 :: seoul :: Gangnam :: Résidences
Suzuki Nami
Voir le profil de l'utilisateur
byeoljali ≈ when the night comes i break into stars
UNE P'TITE PHOTO ? :  ⊱ — ❛ (INSOMNIA) Original
AVATAR :  ⊱ lim bora.
POINTS :  ⊱ 34
MESSAGES :  ⊱ 10
NOUS A REJOINT LE :  ⊱ 15/03/2021
— ❛ (INSOMNIA) Empty
(#) Sujet: — ❛ (INSOMNIA)   — ❛ (INSOMNIA) EmptyMar 23 Mar - 21:52
I N S O M N I A
divine enchanteresse

━━━━━━ • ✿ • ━━━━━━


les fragments discontinuent, comme passage de ce qui n'est plus. réalité est mensonge de ce qu'elle pourrait penser, les souvenirs éphémères ne sont que fausseté dans un miroir d'une vérité abandonnée. il y a des étincelles d'un passé, mais rien ne repasse les moments effacés. les parcelles de sa chair devenant encore plus vieille, détails dont elle voudrait bien se laisser. ô nami, qu'elle ne semble d'attacher à cette identité. fantôme ombrage, mirage qu'elle visualise dans ses imageries des nuitées, sans quoi que les terminaisons lui redonnent raison. il n'y a que les entités, murmurant les existences, pour lui résumer les brouillons de son vécu. ivresse des comptines, quand l'une ne fait qu'hanter son corporel entier, l'épiderme fin et tremblant de vivre sans comprendre le récit ayant qu'un langage des battements. hystérie des cavités, tandis que les jours ne s'arrangent entre les destinées alliances.

puisqu'ils sont prisonniers d'un néant qui les rongent.

entité aux augures les plus nocturnes, les photographies ne valent ce qu'il s'est passé dans les minutes capturées. nami, elle ne croit plus à ce mystère qui finira par se lever, les jours sont calvaires qui pourraient l'ennuyer jusqu'à la déchéance des stellaires ! papyrus présente les personnages, deux âmes aimantes qui ne le sont plus par l'orage. tombant sur leurs visages, la douceur des créatures se métamorphosent en ardeur des cieux. quand, dans les yeux, les nuances ne sont plus que cauchemar. et qu'il est ronces autour de la florale, maladive de sa présence. ô, qu'elle se noie dans sa danse. les vagues sont celles d'un pulsant aux expressions sans définissions.

deep in the abyss,,
but i hate that i love you

cataclysme, songe venu dans l'esprit de la demoiselle tandis qu'elle en discutait rapidement avec des camarades de sa promotion. à l'adresse partagée, les méfaits ne sont que douleur de la silhouette. qu'elle est blessée, mais ne s'avouera jamais. les sensations sont cachées, les caresses oubliées et les tendresses tuées. mais, à l'infinité, âme a choisi d'aimer, secret qu'elle ne peut dévoiler. ô nami, elle ne sait que fuir ce qu'elle ne sait plus ! rien d'autres possibilités, si lointain de son dorée. les encres sont hurlées, et les valises à se dessiner. les soies se bousculent dans la cage artificielle, alors que le bruit de l'entrée tonne dans sa conscience, les mouvements ne font que devenir de plus en plus rapides. qu'elle soupire, quand les prunelles croisent ceux qui ont ce pouvoir divin, rendre les chérubins fous. laisse moi passer, j'ai encore plusieurs choses à récupérer dans cette pièce. tu savais très bien que ce moment allait arriver, un jour où l'autre. tu devrais être content, je ne te dérangerais plus et tu pourras recommencer ta vie sans ma présence dedans. les dires forts, comme un écho d'une promesse qu'elle ne voudrait lancer. mais les louanges n'existent plus, il n'y a plus que le déluge.



Seon Yul
Voir le profil de l'utilisateur
byeoljali ≈ when the night comes i break into stars
UNE P'TITE PHOTO ? :  ⊱ — ❛ (INSOMNIA) Original
AVATAR :  ⊱ Kim Kibum (Key)
POINTS :  ⊱ 163
MESSAGES :  ⊱ 42
NOUS A REJOINT LE :  ⊱ 15/03/2021
AGE :  ⊱ 27
— ❛ (INSOMNIA) Empty
(#) Sujet: Re: — ❛ (INSOMNIA)   — ❛ (INSOMNIA) EmptyMer 24 Mar - 15:04
I N S O M N I A
divine enchanteresse

━━━━━━ • ✿ • ━━━━━━


Désastres éternels, aux sons des antiques mémoires : qui elles ne faisaient que s'effacer encore et encore sous les sons amers. Ô misères du temps ; recule ; fond ; sous les glorieuses constellations dissipées. Et peut-être un jour ne devrait-il qu'en faire de nouveau fleurir les myocardes, pour en bâtir les beautés nécrosées qui ne faisaient plus que naître entre ses doigts venimeux. Noyé entre les photos : entre les mémoires éteintes, car rien n'était vrai, car plus rien n'était réel. Simple souvenir des méandres dans lesquels ils avaient pu vivre, guerre distillée au profit de simples papier aux émotions que lui seul ne devait comprendre. Trop complexes, trop dissimulées, derrière les ironies des violences et des actes incohérents. Car le myocarde était déchiré, car elle ne savait plus qu'il était, si ce n'était sans doute que monstruosité entre les déchéances. Mais ô Yul ; poésies aux lèvres et au bout des doigts, pour en laisser mourir les amours passés, lui n'était qu'adepte des appareils glaciaux : et de ses regards perdus. Jusqu'à ce que les étoiles ne puissent éclore un jour pour en faire rayonner leurs multiples éclats.


car lui ne brillait plus du tout.


Nymphe aux iris oubliés ; simple fantôme parmi ceux ornant ses côtés, peut-être devrait-il lâcher, le rossignol, de ces cages amères et sans parfum. Palpitant malmené, au travers des mélodies arrachées, et ô plus rien ne scintillait, et lui n'était plus que tragédie, à nettoyer les optiques de quelques tissus infâmes. Pourtant silhouette se détachant d'entre les silences malaisant, sous les affaires pliées et empaquetées : peut-être s'était-il tromper, à essayer de séparer les onces d'une harmonie autrefois chaleureuse. Alors corps se mouvant rapidement, barrage fait face à la belle en quête de délivrance, lui, ne fit qu'en secouer les visages, alors que les bras se croisèrent comme un refus catégorique : car il n'avait pas réussi à se faire pardonner. "Et moi j'en ai rien à faire. Qui a dit que tu pouvais partir comme ça hein ?", même s'il n'était pas celui qui l'a contraindrait de force. Pourtant les doigts ne purent qu'en éloigner les bagages, comme pour tut rendre plus complexe, comme pour en balayer les pensées. "Puis que tu sois là où non tu continueras à me déranger. Alors qu'est-ce que ça change hein ? Puis est-ce que t'as même un endroit où aller ? Autre qu'ici ?", reste, pour en faire se détruire encore plus les épidermes sacrés.

Et le doigt était toujours orné, de celle qui n'avait plus de signification, dans les espoirs que ne reviennent, les infinités perdues. "Tu te rends compte que si tu passes les pieds dehors je te laisserais jamais revenir ?", mensonges. Lui, ô désastre carnassier, qui ne pourrait plus que compter sur lui-même, pour en faire renaître les douceurs d'antan. Mais peut-être ne ressentait-elle pas, les anxiétés passagères, et peut-être que les cauchemars s'éteindraient, si elle n'était plus là. Illusions risibles ; car il ne pourrait jamais se la sortir de ses hallucinations : douleur éternelle, jusqu'aux supplices fanés. "Alors quitte à partir fais le vite, avant que je balance ta valise contre un mur. Je t'enverrais ce qu'il te reste ici, alors traîne pas plus entre mes pattes.", et il n'y pensait rien, qu'à sans doute aurait-il préféré, pouvoir rattraper le temps, au lieu de ne briser les secondes indélicates.

souffrance acides ;
entre les veines.





Suzuki Nami
Voir le profil de l'utilisateur
byeoljali ≈ when the night comes i break into stars
UNE P'TITE PHOTO ? :  ⊱ — ❛ (INSOMNIA) Original
AVATAR :  ⊱ lim bora.
POINTS :  ⊱ 34
MESSAGES :  ⊱ 10
NOUS A REJOINT LE :  ⊱ 15/03/2021
— ❛ (INSOMNIA) Empty
(#) Sujet: Re: — ❛ (INSOMNIA)   — ❛ (INSOMNIA) EmptyDim 11 Avr - 16:15
I N S O M N I A
divine enchanteresse

━━━━━━ • ✿ • ━━━━━━


le salut du soleil, arrachant les souvenirs quand les vitraux sont venus s’échapper dans les prunelles et la chair des entités. bénédiction qu’elle dit, tandis que les humeurs racontent qu’elle est opposée. nami, elle est perdue entre le plaisir de savourer les armes saccadées et l’envie de s’abandonner dans les bras d’une figure qui ne s’en plaît pas. les voix racontent qu’ils ont été joyaux, les plus précieux qu’on aurait pu croiser dans les cristaux, à la brillance sans égale ! elle aurait voulu retrouver les mêmes délices qu’on ne fait que lui conter; mais les visions de l’homme semble punition à chaque fois qu’ils se tombent sur son enveloppe. crachât des muses, définition des atmosphères que fait régner les hurlements de ses onyx. ô, glaciaire identité, est-ce qu’un jour j’ai pu t’animer ?

chutant lentement.

fuir le plus tôt possible, avant que la constellation lui tombe sur la hauteur. nami, volage angélique au sourire ne voulant s’observer dans les passages de celui mordu des ténèbres. les affaires balayées, capturant au fur et à mesure les soies qui lui soient propriétés. elle se dépêche, peut-être un peu trop, qu’elle en tomberait sur le seigneur de cette localisation. à la tentative de passer à côté, l’être impose ses couleurs et perceptibles dans les dessins de la demoiselle. jusqu’à qu’il devienne destructeur de son esquisse, cassant son crayon composant délicatement les horizons. l’oxygène se glisse sur ses lèvres, et le regard se pose en duel. serpent s’accompagne de son regard, admirant les colères pour en créer les siennes. je l’ai décidé par moi-même, j’ai enfin trouvé un appartement beaucoup plus agréable que celui-là, je pense à mon bien être, vois-tu. celui qui aurait pu se continuer à deux, si les vocabulaires n’étaient guère devenus dévastations à chaque terminaison. nymphe tient fort, face au voleur de ses corrélations. souffrances, le cœur ne touche sa raison à l’illusion d’une maudite passion. elle voudrait lui dire à quel point elle aurait voulu que tout cela se passe mieux, que l’accident n’est eu un tel impact sur leur relation, et qu’ils auraient pu être éternelle floraison.

mais les saisons sont finies,
et les fleurs sont en ennemi.


ô, qu’elle se veut rieuse de ses sournoiseries. les détails de ses dires, si pureté qu’il pense pouvoir la garder. mots ne font que confirmer les balafres qu’elle s’en enivrées, carmin coulant quand le cœur n’en a plus le droit; tout n’est que mensonge, illusoire bazar.
tu te rends compte que si tu me dis cela, ça ne fait qu’accepter encore mieux mon avis sur la situation ? puisqu’il ne s’arrête jamais de resserrer sa main. à la douceur, qu’au milieu, se trouver les morceaux de son idée; danse de sa romance. s’écraser de son plaisir, tandis qu’elle se perd dans les lointains récits où ils auraient pu, ils auraient dû.
ô, insolence.
tapant dans son couloir à la gloire,
âme frappeur s’ose raconter les rapidités de son évasion, bien qu’il est pause de création. décales-toi, j’ai encore quelques affaires dans cette salle à récupérer. c’est toi qui traîne dans mes pattes en ce moment même, mon cher. sourire hautain, et phalange caressant sa pommette. maternelle action, allumant les océaniques dans ses songes.

oxymore de sa dévolution.

@seon yul



Seon Yul
Voir le profil de l'utilisateur
byeoljali ≈ when the night comes i break into stars
UNE P'TITE PHOTO ? :  ⊱ — ❛ (INSOMNIA) Original
AVATAR :  ⊱ Kim Kibum (Key)
POINTS :  ⊱ 163
MESSAGES :  ⊱ 42
NOUS A REJOINT LE :  ⊱ 15/03/2021
AGE :  ⊱ 27
— ❛ (INSOMNIA) Empty
(#) Sujet: Re: — ❛ (INSOMNIA)   — ❛ (INSOMNIA) EmptyDim 18 Avr - 21:08
I N S O M N I A
divine enchanteresse

━━━━━━ • ✿ • ━━━━━━


Et les cœurs souffraient, de leurs symphonies disharmonieuses qui en faisaient flétrir les fleurs les plus jolies. Car les apparences n'en faisaient que pour la faire déraisonner, pour la faire se désaccorder de celui qu'il était : abomination entre toutes. Ô qu'il l'aimait ; à la folie sans doute, et peut-être n'était-il qu'imbécile pour vouloir la laisser partir loin, si loin. Myocarde blessé ; se resserrant comme pour en protéger la belle. Mais ne te méprend pas, idiot, il n'y avait que toi que tu protégeais en en éloignant les douces nymphes. Egoïste dans l'âme alors que les intentions n'étaient que de la voir rayonner, de ses beautés si singulières, elle, parmi les autres étoiles : pour ne pas s'approcher de lui qui n'en devenait que nécrose et mépris. Alors fuit, pendant que tu le pouvais, pour en échapper au monstre à en devenir, car le passé le hantait, et s'il le pouvait, il en rattraperait les minutes bien trop précieuses qu'il ne faisait que jeter ; sans ne jamais plus s'arrêter.  

sombrer toujours plus ;
dans les abysses.


Acte en conclusion d'une histoire tragique aux couleurs se grisant peu à peu, et il en ignorait les alarmes, effleurant les sensibles cordes pour en arracher les quelques sons. "Ton bien-être hein ? Et qu'est-ce que t'en sais hmm ? De ce qui est bien ou non.", car lui ne faisait qu'en détruire les constellations innées, arrachant un à un les pétales d'un amour qu'il aurait voulu préserver. Et sur le sol, en jonchait les mémoires brisées : les photos déchirés et vases renversés qui n'en faisaient que brûler un peu plus sous les incandescences de ses regards. "On se comprend absolument pas. Qu'est-ce que ça en est désolant.", ou était-ce lui, qui n'en faisait que naître les incompréhensions. Alors les poings se serraient sans pour autant s'en élever : car il n'en était pas violence, Yul. Mais les poésies incontrôlées s'en répercutaient, comme s'il n'était plus que doué pour en briser les verres à un un contre les paumes finissant en sang. Et ô les doigts brisés n'en feraient que raconter les épopées miraculées, celles qui en finissaient mal.

arrache moi le cœur ;


que je n'en souffre plus.


Ironies frappant de leurs accords des Enfers ; ô tout brûlait autour d'eux, jusqu'à n'en laisser que les pleurs silencieux et les regrets. Car ô combien aurait-il voulu que tout ne se passe différemment ; pouvoir la garder entre ses bras sans ne plus la blesser : alors que les simples paroles se voulaient poison pour elle. "Rien à faire. Si c'est ce que tu veux." Paroles glaciales, sous les figures éponymes de quelques sourires salés : sous les touchers en brûlant les peaux. Main calme et pourtant si douce qui en dégagea les simples doigts sur son visage, car il n'en supportait plus les amours qui le consumaient, en saisissant finement le poignet pour simplement pouvoir y déposer sur les paumes les tendresses d'un baiser au goût pourtant si amer. "Tu ferais mieux de te dépêcher au lieu de jouer. T'as 3 minutes pour prendre ce que tu veux avant que je te foute dehors.", et le visage s'en voulait fermé, avant que les rictus n'en prennent place. Qui jouerait au plus malin ? Lui n'avait plus rien à perdre : il n'avait jamais rien eu, sauf les myocarde à protéger. Alors le corps qui s'en décala contre son gré ; libérant les passages vers les libertés promises, et sans doute en était-ce là le but qu'il avait essayé d'atteindre. "Dépêche. Le temps s'écoule." La laisser partir ; pour ne plus avoir à en souffrir.

alors pourquoi ;
cela faisait si mal ?




Contenu sponsorisé
— ❛ (INSOMNIA) Empty
(#) Sujet: Re: — ❛ (INSOMNIA)   — ❛ (INSOMNIA) Empty
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: seoul :: Gangnam :: Résidences
Sauter vers: