▲ up▼ down
1234
Blinding lights — Romi



 

news MAJ des astres, allons chercher les aliens nouveaux
:. LIRE L'ANNONCE


ROCK PAPER SCISSORS Tu kiffes le hasard ? Viens gagner (ou perdre) des points au jeu du shifumi !
:. PIERRE PAPIER CISEAUX
// tente ta chance
:. À LA FOIRE AUX CHIFFRES

classements les résultats de la compétition endiablée, santé
:. LES TROIS GRANDS CLASSEMENTS


INFOS des petites précisions ont été apportées
>> aux quêtes
& >> l'activité rp

Le Corbeau plus présent que jamais, prends garde à tes secrets
:. SON INSTA
& SON ANTRE SUPRÊME

SOIRÉES JEUX nous; on est chauds bouillants pour vous organiser des soirées de dinguos ♥️
:. ORGANISATION SOIRÉES & JEUX

RENTREE une année se termine, quand une nouvelle commence ! viens nous dire ce que tu deviens, sur le
dossier de passage

Contexte
Seoul Coeur battant du pays du matin calme, cité aux envies furieuses et aux ennuis décadents. Dans cette ruche d’acier, on se débat, on s’applique éperdument à vivre malgré la nuée d’âmes qui nous entourent. Dans cet univers frénétique, les influences sont multiples, et c'est un tumulte sans fin qui agite les esprits et les corps. Trônant au sommet de cette cité luminescente, les plus grands conglomérats coréens se livrent une lutte mortifère, tandis qu'à leurs pieds, les mortels oscillent entre paix et discordes. Depuis près de soixante-dix ans, les sociétés divisent autant qu'elles rassemblent, semant troubles et espoirs dans leur sillage. On les plébiscite, on les méprise, on les rejette, on les envie, mais en aucun cas elles indiffèrent. Comment ignorer ce microcosme vertigineux, où chacun est acteur d'une guerre qui ne les concernent sans doute pas. Les uns poursuivent leurs aspirations, les autres se résignent à vivre en pions. Les plus impétueux prétendent pouvoir éviter cette inévitable dépendance, mais pour la majorité, impossible de vivre sans se référer à ces grandes unités. Irrémédiablement attirés vers leurs semblables, la population se voit divisée, fractionnée en sociétés mouvantes, envahissantes, unificatrices. Les plus riches s'en pâment tout en craignant le précipice qui les guette peut-être, les plus pauvres s'en irritent mais s'affament à espérer l'envol promis. Tous ne cherchent au fond, que la prospérité et l'exaltation d'une vie un peu moins monotone
Nouveautés  Mai 2021

classement comme tous les mois : les trois grands classements sont affichés ! découvre si ton personnage ou ton groupe est sur la liste.

Rentrée à la SNU la rentrée scolaire a eu lieu, les listings ont été mis à jour !

kai bai bo le pierre papier ciseaux fait son grand retour dans les animations de HM, viens jouer ici : KAI BAI BO

roulette viens tester ta chance à la roulette boréale

news MAJ des astres, allons chercher les aliens nouveaux
:. LIRE L'ANNONCE


ROCK PAPER SCISSORS Tu kiffes le hasard ? Viens gagner (ou perdre) des points au jeu du shifumi !
:. PIERRE PAPIER CISEAUX
// tente ta chance
:. À LA FOIRE AUX CHIFFRES

classements les résultats de la compétition endiablée, santé
:. LES TROIS GRANDS CLASSEMENTS


INFOS des petites précisions ont été apportées
>> aux quêtes
& >> l'activité rp

Le Corbeau plus présent que jamais, prends garde à tes secrets
:. SON INSTA
& SON ANTRE SUPRÊME

SOIRÉES JEUX nous; on est chauds bouillants pour vous organiser des soirées de dinguos ♥️
:. ORGANISATION SOIRÉES & JEUX

RENTREE une année se termine, quand une nouvelle commence ! viens nous dire ce que tu deviens, sur le
dossier de passage

-69%
Le deal à ne pas rater :
Mallette pour PC portable 15,6 pouces
7.99 € 26.01 €
Voir le deal

Partagez

 Blinding lights — Romi


 :: seoul :: Hongdae
Sato Ichi
Voir le profil de l'utilisateur
hwaryeo ≈ just trust myself
UNE P'TITE PHOTO ? :  ⊱ Blinding lights — Romi 987a85a8bdcecd27b375f994ba1f5076
AVATAR :  ⊱ Nana Komatsu
POINTS :  ⊱ 39
MESSAGES :  ⊱ 301
NOUS A REJOINT LE :  ⊱ 27/10/2019
Blinding lights — Romi Empty
(#) Sujet: Blinding lights — Romi   Blinding lights — Romi EmptyJeu 18 Mar - 12:30


|
Blinding lights
@Na Romi


— Les lumières dansent sur sa peau, viennent éclairer son visage gravé dans le marbre, la musique enivre son esprit, comme l’alcool qui coule à flots entre les lèvres peintes d’un rouge flamboyant ( pour ne jamais se perdre totalement dans les ténèbres ;
Regardez comme je brille
).
Nymphe d’un paradis oublié, les courbes qui charment, et des mains qui se baladent entre les corps, elles aussi, viennent valser au rythme de la symphonie, au rythme du cœur qui s’acharne dans sa poitrine, Ichi est vivante.
Le sang coule dans ses veines, bouillonne de sa fatalité ; mortalité.
Ichi respire, tout cet air empoisonné, tout ce qui est en train de l’enfoncer dans les limbes, et une couronne nécrosée qui se dépose sur le haut de son crâne, arrachée aux mains des dieux ; Ichi est voleuse des biens qui pourrissent entre ses doigts, des bijoux qui rayonnent contre sa peau et des battants qu’elle arrache, elle obtient toujours ce qu’elle désire, même les péchés les plus horribles ;
Démon de minuit ;
Démon de ta nuit.
À elle qui se déhanche sous les couleurs qui marquent l’épiderme, le visage fin, le visage qui marque et s’incruste dans l’esprit de la japonaise. La blonde est un joyau qu’elle n’a pas encore en sa possession, elle est divine, beaucoup trop. Et ce n’est pas la première fois ( mirage qui danse dans ses yeux ) ;
Mais souvent trop déchirée ;
Souvent trop bourrée pour faire quoi que ce soit.
Ce soir, c’est elle qu’elle veut.
Ce soir, c’est elle qu’elle veut capturer.
Féline, lorsque les pas se meuvent entre les murs de la boite, lieu qu’elle ne connait que trop bien, si souvent visité, si souvent à y crever. Entre ses phalanges maudites, verre d’une liqueur divine, jamais bonne pour le corps, jamais bonne peur la flamme de leur vie. À s’pourrir jusqu’en enfer. À risquer de se brûler les doigts en s’approchant trop près de la belle.
Mais Ichi ne vit que pour le danger, elle ne vit que pour la peau qui vibre à chaque instant, ses entrailles qui viennent frémir des contacts éphémères. Elle ne vit que pour rêver, tout bousiller, jeunesse loin d’être éternelle, pourtant, elle veut en profiter jusqu’à en brûler. « Wanna drink ? » Verre proposé à celle qui charme son esprit, pourrait bien retourner le palpitant d’une parole, d’un souffle contre ses pulpeuses. « Are you alone ? Do you mind if i want to dance with you ? » Le sourire dans le coin des lèvres alors que les doigts empoisonnés viennent frôler les hanches de l’inconnu, elle qui hante depuis trop longtemps son crâne. « What’s your name ? You’re so… Pretty. »

Et elle compte bien obtenir, une nouvelle fois, ce qu’elle désire.
Enfant capricieuse.
Les yeux aux étoiles qui implosent.

(c) SIAL ;
Na Romi
Voir le profil de l'utilisateur
hwaryeo ≈ just trust myself
UNE P'TITE PHOTO ? :  ⊱ Blinding lights — Romi F8FS7SQS_o
AVATAR :  ⊱ rosé
POINTS :  ⊱ 0
MESSAGES :  ⊱ 40
NOUS A REJOINT LE :  ⊱ 19/06/2020
Blinding lights — Romi Empty
(#) Sujet: Re: Blinding lights — Romi   Blinding lights — Romi EmptyVen 19 Mar - 12:25


|
Blinding lights
@sato ichi


— la musique bourdonne et son corps suit le rythme, les basses résonnent le long de son échine et romi danse entre ces visages aussi familiers qu’inconnus. partenaires de ce monde nocturne, elle est une fleur venimeuse qui s’accroche à leur nuit et les abandonne au lever du soleil. les piques s’ancrent dans leur peau pour que son souvenir persiste, arrogante, romi aime son reflet dans les yeux d’autrui. le désir de plaire est impérieux, à l’image des bijoux luxueux qu’elle crée entre ses doigts laminés par l’effort, la fierté étincelante quand elle les perçoit sur les magazines et au cou de ravissants riches clients. elle chavire de bras en bras, le rire haut et les iris brillants de ces premiers verres d’alcool. juste assez pour alléger l’esprit qui demeure lucide malgré tout.
elle ne voulait pas trop en faire, elle devait se réveiller tôt demain.

seulement, elle résiste rarement à l’attrait de la nuit, elle ne pouvait la gâcher dans le calme de son lit. plus que cela, elle ne pouvait se permettre de la passer seule. elle s’éloigne un instant des faciès habituels et s’abandonne sur la banquette de sa table. ses doigts ornées de pierres précieuses et d’or s’enfoncent sans délicatesse dans la bac de glace, avide de cette fraicheur après l’effort, avant qu’elle n’attrape la bouteille de champagne et se remplisse un verre. ses lèvres y trempent à peine quand ses yeux gravitent au loin sur une silhouette plus affolante que toutes les autres. une qu’elle désire et qu’elle n’avait jamais pu avoir jusqu’à ce soir.

elle la voulait. le magnétisme certain, mais encore douteuse de sa réciprocité.
romi abandonne alors le verre et se redresse, elle fait quelques pas afin qu’elles se retrouvent au milieu, et prétend que tout n’est que hasard. « maybe. you didn’t put anything weird in it, did you ? » qu’elle demande doucement, joueuse, alors que ses doigts encore glacées couvrent les siennes et relèvent ainsi le verre jusqu’à ses lèvres pour en siroter une longue gorgée. « come over here. » qu’elle souffle après un frisson, de la sensation de sa main contre sa hanche, elle s’appuie à ce contact et attire ichi plus proche de sa table, la musique toujours aussi audible mais les lieux légèrement plus discrets. « romi, you ? » jeu qu’elle préserve, bien que le prénom de la jeune brune lui soit connu. l’ayant désirée depuis des lunes. elle dérobe finalement le verre d’entre ses mains et le finit d’une traite pour le poser sur sa table, s’accaparant ainsi les mains de la japonaise qu’elle pose sur ses épaules. « and no, i don’t mind. » elle se rapproche, ses doigts glissées le long de la taille de la jeune femme. toujours en rythme.
ce soir, elle ne fera pas que désirer.




(c) SIAL ;


baby i'm a sociopath sweet serial killer on the warpath
/cause I love you just a little too much
Sato Ichi
Voir le profil de l'utilisateur
hwaryeo ≈ just trust myself
UNE P'TITE PHOTO ? :  ⊱ Blinding lights — Romi 987a85a8bdcecd27b375f994ba1f5076
AVATAR :  ⊱ Nana Komatsu
POINTS :  ⊱ 39
MESSAGES :  ⊱ 301
NOUS A REJOINT LE :  ⊱ 27/10/2019
Blinding lights — Romi Empty
(#) Sujet: Re: Blinding lights — Romi   Blinding lights — Romi EmptyVen 19 Mar - 21:23


|
Blinding lights
@Na Romi


— Petite étoile du chaos, Ichi, fléau de toute une vie, de tout un nom qu’elle aimerait souiller, trainer dans la boue, encore et encore, famille qui ne sert plus à rien, qui n’a jamais rimé. Car dans l’harmonie, ils ne pouvaient s’entendre et se compléter. Elle n’était pas tellement aimée, elle était ce fardeau que sa mère portait jour après jour.
Et pense-t-elle a elle aujourd’hui ?
Car Ichi oui.
Elle y pense lorsque la poudre maquille son nez, lorsque l’alcool efface sa conscience et ses souvenirs douloureux. Elle y pense, lorsqu’elle crache sur la gloire, fausse et hypocrite, celle d’un destin que l’on a essayé de lui imposer. Elle ne rentrera jamais dans le moule, préfère embrasser la vie et ses rêves ;
Ces lèvres qui dansent face à elle, ne font que l’attirer, la chevelure blonde parmi les ténèbres, les courbes qui hantent ses songes même lorsqu’elle est trop déchirée, c’est elle qui revient, celle au nom inconnu, mais ce soir elle veut, Ichi, découvrir de nouveaux territoires, elle veut parsemer son corps de ses mains, marquer sa chair, faire d’elle une conquête stellaire et sublime.
Poison qui s’écoule de leurs lèvres, car elles semblent mortelles, aussi fatales l’une que l’autre. Contact éphémère, chaleur contre le brasier qu’est la japonaise, sourire qui s’étire bien plus largement alors que la malice se lit dans ses yeux. « Well, only my interest for you, i guess. » Des mots qui charment, des doigts qui glissent contre les formes alors que les corps s’attirent ( un jour finiront par se repousser ), c’est tenter le diable lorsqu’elle pénètre dans son antre, là où la musique est moins violente, les voix qui se feront enfin entendre plus facilement. « Romi, it’s pretty too. » Tout semble peut-être trop beau, comme les merveilles coupables, péché qu’il ne faudrait jamais toucher. Nom répété, ça somme bien entre ses pulpeuses. « Ichi. » Simple ; identité déjà connue sans qu’elle ne le sache, attirance mutuelle, corps qui veulent s’embraser.
Verre terminé, abandonné sur la table alors que les yeux ne lâchent pas la belle, proie de minuit, mains dont la belle s’empare avant qu’elles ne se posent sur les frêles épaules, contact électrique, elles signent avec Lucifer, seconde après seconde, ce sont deux destins qui s’entremêlent avant de s’épouser dans le malheur, des hanches qui se déhanchent au rythme de la musique, des notes qui fracassent le battant, elles sont belles ;
Elles seront reines des nuitées sauvages.
« You’ve been on my mind for a long time. » Vérité soudaine, les mains qui rapprochent lentement son corps du sien, les bras qui s’enroulent doucement autour de son cou, jouer, toujours jouer, jusqu’à se brûler les ailes, elle sera sa fin, sans même le savoir. « I don’t regret approaching you tonight. And you ? Thinking of me ? » Elle a l’audace fatale, elle ne mesure jamais ses mots, mais elle a besoin d’attiser les cendres pour que le feu reparte de plus belle.
Parce qu’Ichi, elle, elle ne pensait qu’à elle.

(c) SIAL ;
Na Romi
Voir le profil de l'utilisateur
hwaryeo ≈ just trust myself
UNE P'TITE PHOTO ? :  ⊱ Blinding lights — Romi F8FS7SQS_o
AVATAR :  ⊱ rosé
POINTS :  ⊱ 0
MESSAGES :  ⊱ 40
NOUS A REJOINT LE :  ⊱ 19/06/2020
Blinding lights — Romi Empty
(#) Sujet: Re: Blinding lights — Romi   Blinding lights — Romi EmptyDim 4 Avr - 1:03


|
Blinding lights
@sato ichi


— belle sous les lumières colorées, gracieuse sous le tambourinement incessant de la musique. elle est une apparition, aussi miragineuse qu’envoutante. utopie d’une beauté vers laquelle ses yeux n’ont cessé de dériver pendant plusieurs soirs, elle est une voix et un prénom. elle était un désir, que romi souhaitait excaucer. et la jeune australienne avait été certaine d’y arriver à un moment ou un autre, seulement, elle n’avait pas imaginé l’éventualité qu’ichi soit celle à venir vers elle. elle s’offrait dans ses sourires charmeurs et des regards de braise, rendant romi incapable de penser à autre chose que le besoin fulgurant d’étreindre sa taille et l’emmener loin de tous. l’aimer jusqu’à ce que les étoiles, jalouses, disparaissent du ciel.

patience, romi, respire.
elle sera à toi, alors, patience.


alors elle respire et la laisse l’approcher, elle tend les doigts graciles autour du verre et effleure ceux de celle qui hante ses pensées depuis bien trop longtemps, le sourire délicat sur les courbes félines de ses lèvres. « oh, so this is why it tastes so good. » parce qu’elle aime son intérêt, il chatouille délicieusement son palais et elle n’hésite pas à l’emmener plus près de sa table, certaine à présent de la passion réciproque. et romi, n’avait pas besoin de plus d’assurance pour s’affairer à trainer ses fils autour d’ichi afin de l’emprisonner entière. elle hoche de la tête quand le prénom connu lui est inconsciemment dévoilé ; ce qu’elle s’amusera à le faire rouler contre ses lèvres, à le susurrer encore et encore jusqu’à la délivrance, elle en était certaine. pour l’instant, elle l’enrobe sous sa langue et l’y préserve minutieusement.

ichi semble docile contre elle, ses bras suivent le chemin que la plus jeune leur avait imposé, se nichant autour de son cou. après être une voix, un visage et un nom, ichi était à présent un parfum qui narguait doucement ses narines et éveillant ses sens, la faisant batailler péniblement contre la pulsion de dévorer son cou pour s’en imprégner entièrement. patience, patience.

un rire s’échappe de sa gorge tandis que ses paumes épousent les hanches de la chanteuse. « well, it’s hard to not think of you when you’re this close, you know. » elle se fait joueuse et taquine, qu’importe si son intérêt devait être aussi évident que le feu d’un briquet dans une nuit noire, elle appréciait se faire inaccessible, pour ainsi faire jaillir le feu plus ardemment. ses paumes se pressent un peu plus contre ses hanches, les corps presque collées, romi se hisse légèrement afin d’éteindre l’oreille de l’ainée. « ichi. » son prénom auquel elle s’habitue, un murmure auquel elle donne l’illusion d’un presque gémissement sans qu’il ne frôle aucune indécence. « do you wanna drink with me ? » finit-elle par demander en reculant légèrement, son regard se glisse vers sa taille où les bouteilles jonchaient, n’attendant que d’être consommées.



(c) SIAL ;


baby i'm a sociopath sweet serial killer on the warpath
/cause I love you just a little too much
Sato Ichi
Voir le profil de l'utilisateur
hwaryeo ≈ just trust myself
UNE P'TITE PHOTO ? :  ⊱ Blinding lights — Romi 987a85a8bdcecd27b375f994ba1f5076
AVATAR :  ⊱ Nana Komatsu
POINTS :  ⊱ 39
MESSAGES :  ⊱ 301
NOUS A REJOINT LE :  ⊱ 27/10/2019
Blinding lights — Romi Empty
(#) Sujet: Re: Blinding lights — Romi   Blinding lights — Romi EmptyDim 9 Mai - 16:05


|
Blinding lights
@Na Romi


— Reine des mondes où le chaos est roi,
Ichi est reine de l’ombre lorsque Romi est une lumière qui brille bien trop pour elle, elle glisse, entre ses doigts comme dans son regard. Jamais sur sa peau de porcelaine. Elle est sublime, elle est précieuse, pierre que personne ne pourrait mériter.
Joyaux de ces nuits où elle rayonne entre les astres,
Sous les couleurs nuancées, quand la musique vient assommer les esprits, les bonnes consciences s’échappent pour ne laisser que les démons s’approprier les langues, dévorer les lèvres et faire imploser les péchés.
Il n’attend que ça, Lucifer.
Leur déclin.
Il n’attend que ça, qu’Ichi sombre entre ses doigts tortueux, quel doux malheur lorsque le malin murmure à ses oreilles, les délices d’une luxure inavouée.
C’est un jeu dangereux, mais elle aime que trop jouer,
Elle aime que trop se brûler les doigts, laisser les entrailles se tordre.
Romi, jolie princesse à la peau nécrosée, mais elle ne cesse de vouloir l’approcher, s’approprier chacune de ses courbes.
Alors elle suit ses pas, comme guide dans les ténèbres, confiance aveugle envers celle qu’elle ne connaît pas, pourtant elle anime déjà ses désirs, enivre ses pensées. Impératrice d’un mal absolu. Et elle aime ça, sentir son contact contre le tissu, réchauffant la chair encore cachée. Elle qui ne réclame qu’elle. Rire délicat, Ichi n’est que violence au fond d’elle, elle le sait, tout le monde le sait. « You’re right, but i like the idea that you could think of me. » Et elle n’a pas peur ;
De se brûler les ailes.
Elle n’aime pas peur, de calciner son épiderme tout comme Icare avant elle.
Les mains se veulent tendres, les doigts qui parcourent chaque bout d’elle, ils se font joueurs ! Ils se font curieux, jusqu’à caresser son échine du bout de ces phalanges délicates, à faire naître des frissons sur la peau argentée. Mais c’est elle, Ichi, prisonnière de tout l’effet qu’elle lui fait, lorsque son nom est murmuré, lorsque son souffle échauffe son être. « Romi. » Sourire qui s’étire alors qu’elle rencontre une nouvelle fois son regard, électrisant comme à son habitude. « Of course. I wanna do everything with you tonight. » Entreprenante alors que son corps quitte le sien, pour toujours mieux le retrouver, venant s’échouer sur la banquette, face aux bouteilles. Et sa main, elle ne l’aura pas lâchée, lorsqu’elle l’attire jusqu’à elle, l’accueille d’un bras. « Show me what you want to drink. Show me your favorite. » Verre propre qu’elle attrape avant de lui tendre, un coup d’œil à l’alcool qui se fait souverain, et il n’attend qu’à enivrer les veines de ces anges. « Were your alone tonight ? Before i come. »
Elle voudrait savoir, si c’est elle qu’elle attendait.
S’il y avait quelqu’un d’autre.

(c) SIAL ;
Contenu sponsorisé
Blinding lights — Romi Empty
(#) Sujet: Re: Blinding lights — Romi   Blinding lights — Romi Empty
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: seoul :: Hongdae
Sauter vers: