1234
(+18) Blinding lights — Romi

i
HUNDRED MILES 2022 © L'ensemble du forum et de son contenu est la propriété de kernel, fayrell et celestial wonders et/ou des membres initiateurs. Bannière et codage réalisés par CELESTIAL WONDERS. Toute copie totale ou partielle est interdite sans accord préalable. merci de respecter notre travail ❤︎



 
⊱ hundred miles c'est un forum réel asiatique city/universitaire basé à Séoulune réponse par mois minimum — Avatars occidentaux bienvenus ! — Taille des avatars 200*320pxUne semaine pour finir sa présentation — Pas de prise de tête, rien que du love. That's all folks ٩(^ᴗ^)۶
Le deal à ne pas rater :
TCL TDS-6110 – Barre de son Home Cinéma 2.1 avec caisson de basses ...
69.99 €
Voir le deal
Le Deal du moment :
Fauteuil gaming CGM à 99€ ...
Voir le deal
99.99 €

 :: seoul :: Hongdae
Partagez

 (+18) Blinding lights — Romi


Sato Ichi
Voir le profil de l'utilisateur
hwaryeo ≈ just trust myself
UNE P'TITE PHOTO ? : (+18) Blinding lights — Romi 987a85a8bdcecd27b375f994ba1f5076
AVATAR : Nana Komatsu
POINTS : 17
MESSAGES : 340
NOUS A REJOINT LE : 27/10/2019
(+18) Blinding lights — Romi Empty
(#) Sujet: (+18) Blinding lights — Romi   (+18) Blinding lights — Romi EmptyJeu 18 Mar - 12:30


|
Blinding lights
@Na Romi


— Les lumières dansent sur sa peau, viennent éclairer son visage gravé dans le marbre, la musique enivre son esprit, comme l’alcool qui coule à flots entre les lèvres peintes d’un rouge flamboyant ( pour ne jamais se perdre totalement dans les ténèbres ;
Regardez comme je brille
).
Nymphe d’un paradis oublié, les courbes qui charment, et des mains qui se baladent entre les corps, elles aussi, viennent valser au rythme de la symphonie, au rythme du cœur qui s’acharne dans sa poitrine, Ichi est vivante.
Le sang coule dans ses veines, bouillonne de sa fatalité ; mortalité.
Ichi respire, tout cet air empoisonné, tout ce qui est en train de l’enfoncer dans les limbes, et une couronne nécrosée qui se dépose sur le haut de son crâne, arrachée aux mains des dieux ; Ichi est voleuse des biens qui pourrissent entre ses doigts, des bijoux qui rayonnent contre sa peau et des battants qu’elle arrache, elle obtient toujours ce qu’elle désire, même les péchés les plus horribles ;
Démon de minuit ;
Démon de ta nuit.
À elle qui se déhanche sous les couleurs qui marquent l’épiderme, le visage fin, le visage qui marque et s’incruste dans l’esprit de la japonaise. La blonde est un joyau qu’elle n’a pas encore en sa possession, elle est divine, beaucoup trop. Et ce n’est pas la première fois ( mirage qui danse dans ses yeux ) ;
Mais souvent trop déchirée ;
Souvent trop bourrée pour faire quoi que ce soit.
Ce soir, c’est elle qu’elle veut.
Ce soir, c’est elle qu’elle veut capturer.
Féline, lorsque les pas se meuvent entre les murs de la boite, lieu qu’elle ne connait que trop bien, si souvent visité, si souvent à y crever. Entre ses phalanges maudites, verre d’une liqueur divine, jamais bonne pour le corps, jamais bonne peur la flamme de leur vie. À s’pourrir jusqu’en enfer. À risquer de se brûler les doigts en s’approchant trop près de la belle.
Mais Ichi ne vit que pour le danger, elle ne vit que pour la peau qui vibre à chaque instant, ses entrailles qui viennent frémir des contacts éphémères. Elle ne vit que pour rêver, tout bousiller, jeunesse loin d’être éternelle, pourtant, elle veut en profiter jusqu’à en brûler. « Wanna drink ? » Verre proposé à celle qui charme son esprit, pourrait bien retourner le palpitant d’une parole, d’un souffle contre ses pulpeuses. « Are you alone ? Do you mind if i want to dance with you ? » Le sourire dans le coin des lèvres alors que les doigts empoisonnés viennent frôler les hanches de l’inconnu, elle qui hante depuis trop longtemps son crâne. « What’s your name ? You’re so… Pretty. »

Et elle compte bien obtenir, une nouvelle fois, ce qu’elle désire.
Enfant capricieuse.
Les yeux aux étoiles qui implosent.

(c) SIAL ;
Na Romi
Voir le profil de l'utilisateur
hwaryeo ≈ just trust myself
UNE P'TITE PHOTO ? : (+18) Blinding lights — Romi F8FS7SQS_o
AVATAR : rosé
POINTS : 104
MESSAGES : 58
NOUS A REJOINT LE : 19/06/2020
(+18) Blinding lights — Romi Empty
(#) Sujet: Re: (+18) Blinding lights — Romi   (+18) Blinding lights — Romi EmptyVen 19 Mar - 12:25


|
Blinding lights
@sato ichi


— la musique bourdonne et son corps suit le rythme, les basses résonnent le long de son échine et romi danse entre ces visages aussi familiers qu’inconnus. partenaires de ce monde nocturne, elle est une fleur venimeuse qui s’accroche à leur nuit et les abandonne au lever du soleil. les piques s’ancrent dans leur peau pour que son souvenir persiste, arrogante, romi aime son reflet dans les yeux d’autrui. le désir de plaire est impérieux, à l’image des bijoux luxueux qu’elle crée entre ses doigts laminés par l’effort, la fierté étincelante quand elle les perçoit sur les magazines et au cou de ravissants riches clients. elle chavire de bras en bras, le rire haut et les iris brillants de ces premiers verres d’alcool. juste assez pour alléger l’esprit qui demeure lucide malgré tout.
elle ne voulait pas trop en faire, elle devait se réveiller tôt demain.

seulement, elle résiste rarement à l’attrait de la nuit, elle ne pouvait la gâcher dans le calme de son lit. plus que cela, elle ne pouvait se permettre de la passer seule. elle s’éloigne un instant des faciès habituels et s’abandonne sur la banquette de sa table. ses doigts ornées de pierres précieuses et d’or s’enfoncent sans délicatesse dans la bac de glace, avide de cette fraicheur après l’effort, avant qu’elle n’attrape la bouteille de champagne et se remplisse un verre. ses lèvres y trempent à peine quand ses yeux gravitent au loin sur une silhouette plus affolante que toutes les autres. une qu’elle désire et qu’elle n’avait jamais pu avoir jusqu’à ce soir.

elle la voulait. le magnétisme certain, mais encore douteuse de sa réciprocité.
romi abandonne alors le verre et se redresse, elle fait quelques pas afin qu’elles se retrouvent au milieu, et prétend que tout n’est que hasard. « maybe. you didn’t put anything weird in it, did you ? » qu’elle demande doucement, joueuse, alors que ses doigts encore glacées couvrent les siennes et relèvent ainsi le verre jusqu’à ses lèvres pour en siroter une longue gorgée. « come over here. » qu’elle souffle après un frisson, de la sensation de sa main contre sa hanche, elle s’appuie à ce contact et attire ichi plus proche de sa table, la musique toujours aussi audible mais les lieux légèrement plus discrets. « romi, you ? » jeu qu’elle préserve, bien que le prénom de la jeune brune lui soit connu. l’ayant désirée depuis des lunes. elle dérobe finalement le verre d’entre ses mains et le finit d’une traite pour le poser sur sa table, s’accaparant ainsi les mains de la japonaise qu’elle pose sur ses épaules. « and no, i don’t mind. » elle se rapproche, ses doigts glissées le long de la taille de la jeune femme. toujours en rythme.
ce soir, elle ne fera pas que désirer.




(c) SIAL ;


baby i'm a sociopath sweet serial killer on the warpath
/cause I love you just a little too much
Sato Ichi
Voir le profil de l'utilisateur
hwaryeo ≈ just trust myself
UNE P'TITE PHOTO ? : (+18) Blinding lights — Romi 987a85a8bdcecd27b375f994ba1f5076
AVATAR : Nana Komatsu
POINTS : 17
MESSAGES : 340
NOUS A REJOINT LE : 27/10/2019
(+18) Blinding lights — Romi Empty
(#) Sujet: Re: (+18) Blinding lights — Romi   (+18) Blinding lights — Romi EmptyVen 19 Mar - 21:23


|
Blinding lights
@Na Romi


— Petite étoile du chaos, Ichi, fléau de toute une vie, de tout un nom qu’elle aimerait souiller, trainer dans la boue, encore et encore, famille qui ne sert plus à rien, qui n’a jamais rimé. Car dans l’harmonie, ils ne pouvaient s’entendre et se compléter. Elle n’était pas tellement aimée, elle était ce fardeau que sa mère portait jour après jour.
Et pense-t-elle a elle aujourd’hui ?
Car Ichi oui.
Elle y pense lorsque la poudre maquille son nez, lorsque l’alcool efface sa conscience et ses souvenirs douloureux. Elle y pense, lorsqu’elle crache sur la gloire, fausse et hypocrite, celle d’un destin que l’on a essayé de lui imposer. Elle ne rentrera jamais dans le moule, préfère embrasser la vie et ses rêves ;
Ces lèvres qui dansent face à elle, ne font que l’attirer, la chevelure blonde parmi les ténèbres, les courbes qui hantent ses songes même lorsqu’elle est trop déchirée, c’est elle qui revient, celle au nom inconnu, mais ce soir elle veut, Ichi, découvrir de nouveaux territoires, elle veut parsemer son corps de ses mains, marquer sa chair, faire d’elle une conquête stellaire et sublime.
Poison qui s’écoule de leurs lèvres, car elles semblent mortelles, aussi fatales l’une que l’autre. Contact éphémère, chaleur contre le brasier qu’est la japonaise, sourire qui s’étire bien plus largement alors que la malice se lit dans ses yeux. « Well, only my interest for you, i guess. » Des mots qui charment, des doigts qui glissent contre les formes alors que les corps s’attirent ( un jour finiront par se repousser ), c’est tenter le diable lorsqu’elle pénètre dans son antre, là où la musique est moins violente, les voix qui se feront enfin entendre plus facilement. « Romi, it’s pretty too. » Tout semble peut-être trop beau, comme les merveilles coupables, péché qu’il ne faudrait jamais toucher. Nom répété, ça somme bien entre ses pulpeuses. « Ichi. » Simple ; identité déjà connue sans qu’elle ne le sache, attirance mutuelle, corps qui veulent s’embraser.
Verre terminé, abandonné sur la table alors que les yeux ne lâchent pas la belle, proie de minuit, mains dont la belle s’empare avant qu’elles ne se posent sur les frêles épaules, contact électrique, elles signent avec Lucifer, seconde après seconde, ce sont deux destins qui s’entremêlent avant de s’épouser dans le malheur, des hanches qui se déhanchent au rythme de la musique, des notes qui fracassent le battant, elles sont belles ;
Elles seront reines des nuitées sauvages.
« You’ve been on my mind for a long time. » Vérité soudaine, les mains qui rapprochent lentement son corps du sien, les bras qui s’enroulent doucement autour de son cou, jouer, toujours jouer, jusqu’à se brûler les ailes, elle sera sa fin, sans même le savoir. « I don’t regret approaching you tonight. And you ? Thinking of me ? » Elle a l’audace fatale, elle ne mesure jamais ses mots, mais elle a besoin d’attiser les cendres pour que le feu reparte de plus belle.
Parce qu’Ichi, elle, elle ne pensait qu’à elle.

(c) SIAL ;
Na Romi
Voir le profil de l'utilisateur
hwaryeo ≈ just trust myself
UNE P'TITE PHOTO ? : (+18) Blinding lights — Romi F8FS7SQS_o
AVATAR : rosé
POINTS : 104
MESSAGES : 58
NOUS A REJOINT LE : 19/06/2020
(+18) Blinding lights — Romi Empty
(#) Sujet: Re: (+18) Blinding lights — Romi   (+18) Blinding lights — Romi EmptyDim 4 Avr - 1:03


|
Blinding lights
@sato ichi


— belle sous les lumières colorées, gracieuse sous le tambourinement incessant de la musique. elle est une apparition, aussi miragineuse qu’envoutante. utopie d’une beauté vers laquelle ses yeux n’ont cessé de dériver pendant plusieurs soirs, elle est une voix et un prénom. elle était un désir, que romi souhaitait excaucer. et la jeune australienne avait été certaine d’y arriver à un moment ou un autre, seulement, elle n’avait pas imaginé l’éventualité qu’ichi soit celle à venir vers elle. elle s’offrait dans ses sourires charmeurs et des regards de braise, rendant romi incapable de penser à autre chose que le besoin fulgurant d’étreindre sa taille et l’emmener loin de tous. l’aimer jusqu’à ce que les étoiles, jalouses, disparaissent du ciel.

patience, romi, respire.
elle sera à toi, alors, patience.


alors elle respire et la laisse l’approcher, elle tend les doigts graciles autour du verre et effleure ceux de celle qui hante ses pensées depuis bien trop longtemps, le sourire délicat sur les courbes félines de ses lèvres. « oh, so this is why it tastes so good. » parce qu’elle aime son intérêt, il chatouille délicieusement son palais et elle n’hésite pas à l’emmener plus près de sa table, certaine à présent de la passion réciproque. et romi, n’avait pas besoin de plus d’assurance pour s’affairer à trainer ses fils autour d’ichi afin de l’emprisonner entière. elle hoche de la tête quand le prénom connu lui est inconsciemment dévoilé ; ce qu’elle s’amusera à le faire rouler contre ses lèvres, à le susurrer encore et encore jusqu’à la délivrance, elle en était certaine. pour l’instant, elle l’enrobe sous sa langue et l’y préserve minutieusement.

ichi semble docile contre elle, ses bras suivent le chemin que la plus jeune leur avait imposé, se nichant autour de son cou. après être une voix, un visage et un nom, ichi était à présent un parfum qui narguait doucement ses narines et éveillant ses sens, la faisant batailler péniblement contre la pulsion de dévorer son cou pour s’en imprégner entièrement. patience, patience.

un rire s’échappe de sa gorge tandis que ses paumes épousent les hanches de la chanteuse. « well, it’s hard to not think of you when you’re this close, you know. » elle se fait joueuse et taquine, qu’importe si son intérêt devait être aussi évident que le feu d’un briquet dans une nuit noire, elle appréciait se faire inaccessible, pour ainsi faire jaillir le feu plus ardemment. ses paumes se pressent un peu plus contre ses hanches, les corps presque collées, romi se hisse légèrement afin d’éteindre l’oreille de l’ainée. « ichi. » son prénom auquel elle s’habitue, un murmure auquel elle donne l’illusion d’un presque gémissement sans qu’il ne frôle aucune indécence. « do you wanna drink with me ? » finit-elle par demander en reculant légèrement, son regard se glisse vers sa taille où les bouteilles jonchaient, n’attendant que d’être consommées.



(c) SIAL ;


baby i'm a sociopath sweet serial killer on the warpath
/cause I love you just a little too much
Sato Ichi
Voir le profil de l'utilisateur
hwaryeo ≈ just trust myself
UNE P'TITE PHOTO ? : (+18) Blinding lights — Romi 987a85a8bdcecd27b375f994ba1f5076
AVATAR : Nana Komatsu
POINTS : 17
MESSAGES : 340
NOUS A REJOINT LE : 27/10/2019
(+18) Blinding lights — Romi Empty
(#) Sujet: Re: (+18) Blinding lights — Romi   (+18) Blinding lights — Romi EmptyDim 9 Mai - 16:05


|
Blinding lights
@Na Romi


— Reine des mondes où le chaos est roi,
Ichi est reine de l’ombre lorsque Romi est une lumière qui brille bien trop pour elle, elle glisse, entre ses doigts comme dans son regard. Jamais sur sa peau de porcelaine. Elle est sublime, elle est précieuse, pierre que personne ne pourrait mériter.
Joyaux de ces nuits où elle rayonne entre les astres,
Sous les couleurs nuancées, quand la musique vient assommer les esprits, les bonnes consciences s’échappent pour ne laisser que les démons s’approprier les langues, dévorer les lèvres et faire imploser les péchés.
Il n’attend que ça, Lucifer.
Leur déclin.
Il n’attend que ça, qu’Ichi sombre entre ses doigts tortueux, quel doux malheur lorsque le malin murmure à ses oreilles, les délices d’une luxure inavouée.
C’est un jeu dangereux, mais elle aime que trop jouer,
Elle aime que trop se brûler les doigts, laisser les entrailles se tordre.
Romi, jolie princesse à la peau nécrosée, mais elle ne cesse de vouloir l’approcher, s’approprier chacune de ses courbes.
Alors elle suit ses pas, comme guide dans les ténèbres, confiance aveugle envers celle qu’elle ne connaît pas, pourtant elle anime déjà ses désirs, enivre ses pensées. Impératrice d’un mal absolu. Et elle aime ça, sentir son contact contre le tissu, réchauffant la chair encore cachée. Elle qui ne réclame qu’elle. Rire délicat, Ichi n’est que violence au fond d’elle, elle le sait, tout le monde le sait. « You’re right, but i like the idea that you could think of me. » Et elle n’a pas peur ;
De se brûler les ailes.
Elle n’aime pas peur, de calciner son épiderme tout comme Icare avant elle.
Les mains se veulent tendres, les doigts qui parcourent chaque bout d’elle, ils se font joueurs ! Ils se font curieux, jusqu’à caresser son échine du bout de ces phalanges délicates, à faire naître des frissons sur la peau argentée. Mais c’est elle, Ichi, prisonnière de tout l’effet qu’elle lui fait, lorsque son nom est murmuré, lorsque son souffle échauffe son être. « Romi. » Sourire qui s’étire alors qu’elle rencontre une nouvelle fois son regard, électrisant comme à son habitude. « Of course. I wanna do everything with you tonight. » Entreprenante alors que son corps quitte le sien, pour toujours mieux le retrouver, venant s’échouer sur la banquette, face aux bouteilles. Et sa main, elle ne l’aura pas lâchée, lorsqu’elle l’attire jusqu’à elle, l’accueille d’un bras. « Show me what you want to drink. Show me your favorite. » Verre propre qu’elle attrape avant de lui tendre, un coup d’œil à l’alcool qui se fait souverain, et il n’attend qu’à enivrer les veines de ces anges. « Were your alone tonight ? Before i come. »
Elle voudrait savoir, si c’est elle qu’elle attendait.
S’il y avait quelqu’un d’autre.

(c) SIAL ;
Na Romi
Voir le profil de l'utilisateur
hwaryeo ≈ just trust myself
UNE P'TITE PHOTO ? : (+18) Blinding lights — Romi F8FS7SQS_o
AVATAR : rosé
POINTS : 104
MESSAGES : 58
NOUS A REJOINT LE : 19/06/2020
(+18) Blinding lights — Romi Empty
(#) Sujet: Re: (+18) Blinding lights — Romi   (+18) Blinding lights — Romi EmptyDim 16 Mai - 21:14


|
Blinding lights
@sato ichi


— des semaines que le beau visage de la japonaise berçait ses nuits, et ce soir, enfin, romi pouvait étendre sa prise jusqu’à elle et se l’approprier, peut-être même entière.
elle apprécie leurs attentions et leurs sourires réciproques, l’intérêt similaire qu’elle lit dans les prunelles de l’ainée fait valser les battements de son corps et elle ne désire que l’avoir plus proche d’elle, tout en souhaitant ralentir le temps afin de profiter pleinement de chaque seconde de proximité avec ichi. les premiers mots sont à peine échangés que déjà elle réfléchit à comment la recroiser, une certiture à l’âme,
(romi ne veut pas que ce soit une dérive d’une nuit.)
le besoin de possession est aussi étrange que suprême et elle attire ichi dans la pénombre de sa table privée autant pour l’ôter des regards des autres et qu’elle ne soit que sienne, que pour éviter les médisances si on la surprenait aussi proche d’une autre femme. « why don’t you make sure that i only think of you if you like that much. » aussi taquine et joueuse que sa compares, les mots ne laissent déceler aucune ambigüité ; elle la désirait, et se savait tout autant désirée. et de toute son existence, romi avait été habitué à ce que ses doigts graciles mais laminés par les bijoux qu’elle confectionnait ne s’approprient tout ce qui attirait son regard.
elle désirait toute la beauté du monde entre ses mains seuls, toute chose sublime devait lui appartenir. gâté et capricieuse.
tout d’ichi devait devenir sien également.
« what about the other nights ? » qu’elle réplique déjà dans un souffle chaud qu’elle abandonne contre l’oreille d’ichi, une caresse de ses lèvres, le premier contact, non le dernier, qui amène les prémices de ce qu’elles seraient un jour. romi ne tarde pas accepter le bras qui l’accueille et discrètement, sa paume recouvre la main d’ichi et la guide doucement au creux de sa taille, l’y pressant pour lui signifier que là était sa place avant d’attraper le verre qu’on lui tend. « i’ll give you a taste of my favourite. » le rire est cristal sur ses lèvres bordeaux, et s’applique déjà à mélanger la vodka avec les jus pour offrir un cocktail improvisé qu’elle appréciait particulièrement. chaque mouvement vers les bouteilles est une occasion de cherche plus de contact avec ichi jusqu’à ce que sa jambe soit légèrement au-dessus de la sienne, offerte à toutes les attentions qu’elle daignerait lui glisser. « hm, i came here with some friends, but i think they left already. so now, it’s just me. » elle tend le verre aux couleurs orangées et rosées vers ichi.
« i don’t wanna be alone, will you take care of me tonight ? » moue boudeuse alors que son corps se penche vers celui d’ichi, pris d’un magnétisme évident, les yeux dans les yeux.
il n’y avait qu’elle.

(c) SIAL ;


baby i'm a sociopath sweet serial killer on the warpath
/cause I love you just a little too much
Sato Ichi
Voir le profil de l'utilisateur
hwaryeo ≈ just trust myself
UNE P'TITE PHOTO ? : (+18) Blinding lights — Romi 987a85a8bdcecd27b375f994ba1f5076
AVATAR : Nana Komatsu
POINTS : 17
MESSAGES : 340
NOUS A REJOINT LE : 27/10/2019
(+18) Blinding lights — Romi Empty
(#) Sujet: Re: (+18) Blinding lights — Romi   (+18) Blinding lights — Romi EmptySam 5 Juin - 14:20


|
Blinding lights
@Na Romi


— Chimère des dieux, créature merveilleuse que les plus puissants ont créée dans le but de faire succomber les hommes, pourtant ichi est la première à vouloir trouver la paix dans ses bras, à désirer les regards de la nymphe au regard qui pourrait tuer n’importe qui sur place. C’est ainsi qu’elle est, Romi.
Elle éveille tout ce qui semblait perdu dans son esprit,
Tout ce qui semblait mort dans son monde.
Elle rayonne, quand Ichi, lentement, vient s’éteindre après le chaos. Il n’y avait personne pour rallumer cette flamme de vie, pourtant. Quand Romi a déposé ses doigts contre elle, elle a senti le feu jaillir, la passion s’émerveiller contre sa peau. Romi est spéciale, elle a toujours su le monde, debout sur cette scène à l’admirer, dans un coin pas coin du bar.
Elle se demande, ce qu’elle désire, si elle aussi, elle voudrait plus qu’une nuit. Si elle en veut cent ou bien mille. Si elle veut sa peau ou son cœur, voler sa vie ou ses souffles contre l’épiderme. Et petit à petit, les illusions s’échouent sur ses lèvres, dans ses yeux où ses étoiles renaissent. Dans la nuit, elles sont reines, et ici, elles seront suprêmes.
« I’ll make sure, don’t worry. After this night, you’ll only think of me. » Dangereux les mots, mais ce que Ichi veut, elle obtient toujours. Romi n’y fera pas exception. Elles tombent, mutuellement, dans leur piège, mais ça ne semble pas déranger, quand les regards se font joueurs, et les sourires se charmes dans la pénombre. « The other nights too. Do you think I'll let you escape ? » A doucement resserre son esprit, alors qu’elle se font contre elle, laisse sa main rejoindre la sienne alors que ses phalanges se posent contre sa taille, l’attirant toujours contre elle, jamais trop proche. Ichi aime le contact, Ichi aime déjà son contact. Elle lui fait confiance ;
Quand elle prépare précieusement le breuvage, ses orges qui ne quittent par son doux visage, doigts qui valsent délicatement contre sa taille, ne jamais la laisser de côté. Jambe tentatrice, Ichi aime ça, de sa main libre, elle vient la passer plus franchement par-dessus la sienne, caresse la douceur de sa chair, sans jamais aller trop loin, alors qu’elle prend le verre tendu, lèvres qui viennent couter le cocktail divin alors que le sourire s’étire. « It’s perfect. You know what i like. » Et lentement, elle vient lui tendre ce même verre, comme des déesses qui se partagent amour et liqueur. « So you’re alone, i see. I like that. »
Elle sait comment faire, Romi, quand le visage se fait tendre, presque mignon, son corps de nymphe qui se rapproche du sien, et Ichi ne cherche pas à la repousser, elle vient encore plus l’attirer contre elle. « Of course, tonight, you’re mine. » Un baiser se posé contre sa joue chaude. Candide.
« Tonight, im yours. » Le pouce qui caresse ses lèvres avant que les siennes viennent repousser leurs jumelles. Ce sont les braises qui dansent, le feu ardent qui consume la passion et la luxure contre leurs paumes. Et quand le contact se rompt un instant, Ichi en a encore besoin, quand elle vient mordiller la fine peau de sa mâchoire, le sourire dans le coin des lippes. « Do you want more of me ? »

Parce qu’ichi, elle ne repartira pas sans rien ce soir.
Pas sans elle.

(c) SIAL ;
Na Romi
Voir le profil de l'utilisateur
hwaryeo ≈ just trust myself
UNE P'TITE PHOTO ? : (+18) Blinding lights — Romi F8FS7SQS_o
AVATAR : rosé
POINTS : 104
MESSAGES : 58
NOUS A REJOINT LE : 19/06/2020
(+18) Blinding lights — Romi Empty
(#) Sujet: Re: (+18) Blinding lights — Romi   (+18) Blinding lights — Romi EmptyDim 8 Aoû - 20:00


|
Blinding lights
@sato ichi


« is that a promise, or a threat ? » qu’elle chantonne de sa voix clair, le sourire magnétique alors qu’elle traine ses doigts dans ses cheveux d’or, laisse la cascade de boucles tomber derrière son dos et éclairer sa vision. ichi si sur d’elle, assure qu’elle ne pensera qu’à elle, après cette nuit. et si elle devait être honnête, romi, elle soufflerait des mots plus vrai,
qu’ichi la fascine déjà depuis des semaines,
que ses traits de fleur de glace hantent déjà ses pensées depuis plusieurs nuits. images presque honteuses qui assiègent son esprit quand elle passe ses soirées à l’entendre chanter, l’observer se mouvoir sur scène. aussi proche qu’inaccessible, romi désirait l’avoir au plus procher. alors penser à elle, ce soir et demain,
et les autres nuits encore, ce ne serait pas réellement un défi pour l’aîné. mais romi souhaite se faire désirer un peu plus et essayer de sémer un doute qui, pourtant, n’avait aucune raison d’exister.

(elle est déjà tienne, ichi.)

––

« i’m not as easy as look. » mensonge coupable sur ses lèvres vermeille, ses iris brillent d’une espièglerie enfantine. elle est une jeunesse folle et insouciante ; a eu le monde, et aura ichi de la même manière. même si au fond, romi ne sait plus dans le piège de laquelle étaient-elles en train de tomber toutes les deux. mais qu’importe. tant qu’elle l’emmenait vers le ciel – elle en était certaine.

elle continue de bercer les oreilles de la japonaise de ses rires incessants, son corps penché vers le sien, brûlant du contact de ses doigts qu’elle devine graciles contre sa taille. le brasier plus enflammé encore quand sa main se pose sur sa jambe offerte à son toucher. le sourire ne disparait de ses lèvres alors qu’elles se retrouvent à partager ce rêve, romi est fascinée qu’elle n’avouerait par cet échange sensuel et s’assure que ses lèvres se pressent à l’endroit même où celles d’ichi s’étaient abreuvées, son regard profond plongé dans le sien. « yeah, you’ll be so fucking mine, tonight. » promesse basse, ses lèvres humides d’alcool puis rapidement de leurs jumelles qui viennent les happer.

« if all of you tastes as good then i definitely want more. » soupire légèrement difficile à articular quand les dents d’ichi savent si bien la distraire. ses longs doigts se glissent jusqu’à sa joue et s’y pressent pour revenir conquérir cette bouche confiante. son autre main se glisse sans hésitation sous le tissu léger de sa courte robe, sa paume épouse le haut sa cuisse alors que son pouce y trace de légers cercler. mouvement empreint de témérités quand le regard demeure innocent. elle laisse un dernier baiser sur ses lèvres quand le souffle vient à lui manquer.

« why do you look so good tonight. » qu’elle la complimente encore quand sa bouche choie son cou et que ses yeux se lèvent doucement pour l’admirer. « who were you trying to seduce ? » qu’elle continue, sa jambe se pressant advantage entre ses cuisses.



(c) SIAL ;


baby i'm a sociopath sweet serial killer on the warpath
/cause I love you just a little too much
Sato Ichi
Voir le profil de l'utilisateur
hwaryeo ≈ just trust myself
UNE P'TITE PHOTO ? : (+18) Blinding lights — Romi 987a85a8bdcecd27b375f994ba1f5076
AVATAR : Nana Komatsu
POINTS : 17
MESSAGES : 340
NOUS A REJOINT LE : 27/10/2019
(+18) Blinding lights — Romi Empty
(#) Sujet: Re: (+18) Blinding lights — Romi   (+18) Blinding lights — Romi EmptyDim 12 Sep - 15:08


|
Blinding lights
@Na Romi


— Ambition qui brûle ses doigts, et bien plus ; quand l'esprit s'en mêle. Ichi, fille capricieuse, elle a toujours eu ce qu'elle désirait.
Les plus belles robes, les plus beaux bijoux. Jusqu'à la grâce des dieux, la fierté des corps qu'elle n'a fait que sublimer ; caresser sous les opales de Nyx. A promise, myu dear. Qu'elle chuchote si près d'elle ; divine étoile qu'elle voudrait capturer, d'un chaos qui se glissera entre ses doigts, sur ses lèvres pécheresses.
Le bruit n'est plus autour d'elles ; car le silence règne, elle n'entend que sa voix angélique ; ou bien serpent qui siffle à ses oreilles de son venin qui n'attend que de la hanter. Ses crocs qui désirent bien plus qu'une simple caresse sur la chair en putréfaction.
Really ? Good. I don't care if its difficult. I want some challenge.
Les corps se font époux ; la chalru emporte, elle calcine sous son contact. Ichi est comme ce glaçon d'un hiver éternel,; quand Romi brûle de tous les soleils de l'univers. Elle réchauffe et bien faire fondre toutes les barrières imposées, de leurs corps qui ne cessent de se chercher, jusqu'à fusionner. A tenter le diable.
C'est si bon de se sentir vivante.
Make me yours, beauty. Right now.
Baiser qu'ils attendaient ! Ces dieux qui regardent la scène de leur curiosité malsaine, les lèvres dansent ensemble, l'amertume de l'alcool n'arrêtera rien ce soir, quand elle passer un bras autour de sa taille pour la rapprocher d'elle, encore bien plus.
Ses doigts font frissonner, elle lui laisse carte blanche, son autre main prenant possession de sa machoire, puis de sa nuque jusqu'à ce qu'elle descende dans le bas de son dos. Légère, pourtant soif de conquête. You taste way batter, i swear. You're fucking good Romi. Sourire dans le coin, son souffle chatouille sa peau, et ses yeux sont toujours à la recherche des siens, d'un contact, qu'elle ne lui échappe pas.
Des baisers qu'elle vient déposer sur ses joues, contre ses lèvres, d'un feu bien ardent. Well, only you. I wanted you. Sans aucun mensonge sur ses lèvres, elle ne voulait qu'elle. Hier, demain, toujours. Qu'elle désirait cette nymphe au plus profond d'elle. Elle rapproche la cuisse que Romi rapprochait lentement, alors que ses baisers ne cessent de valser sur la peau, jusqu'à descendre sur la fine peau de son cou. Maybe we should have move privacy, don't you think, love ? Ses doigts viennent chercher les siens, ses yeux sont joueurs, ses dents venant mordiller ses lèvres qu'elle adore ; aimerait encore tant embrasser. Or maybe, at my home. As you want. Ses phalanges se passent sur sa peau, tendresse comme tigresse qui s'apprête à la dévorer toute entière.

(c) SIAL ;
Na Romi
Voir le profil de l'utilisateur
hwaryeo ≈ just trust myself
UNE P'TITE PHOTO ? : (+18) Blinding lights — Romi F8FS7SQS_o
AVATAR : rosé
POINTS : 104
MESSAGES : 58
NOUS A REJOINT LE : 19/06/2020
(+18) Blinding lights — Romi Empty
(#) Sujet: Re: (+18) Blinding lights — Romi   (+18) Blinding lights — Romi EmptyDim 17 Oct - 1:37


|
Blinding lights
@sato ichi


—A promise,
or maybe a threat, parce qu'il n'y avait aucun doute qu'ichi finirait par être dangereuse pour elle. Mais romi l'accepte, elle tant grand les bras vers elle, prête à l’accueillir, les lèvres en cœur, à la recherche des siennes. Romi l'écoute, cette voix chantonnante, aussi douce sur scène que contre son oreille, peut-être même est-ce là qu'elle la préfère le plus. Vibrante contre sa peau, chaude sur son opale.
Elle aime sa présence qu'elle avait tant de fois guetté sans être certaine de comment l'approcher ; si les préférences étaient similaires, la plus jeune avait toujours été particulièrement attentive à son monde et à ses actes. Ce n'était pas seulement la peur du rejet qu'elle ne pouvait accepter, mais aussi la crainte qu'un regard dégoûté soit posé sur elle si Ichi ne partageait pas les mêmes intérêts pour ses délicieuses courbes. Aussi hésitante qu'impatiente, Romi s'était forcée à ne pas l'approcher les précédentes fois et finalement, c'est la japonaise qui s'est glissée entre les fils de son piège.
Sublime chef d’œuvre dont l'australienne était incapable de détourner le regard. Ichi, si belle, qu'elle aimerait l'emmener loin de toutes les œillades qui ne seraient pas siennes. Les autres ne pourront jamais l'apprécier à sa valeur.
Non, impossible.
Il n'y avait que les mains experts de joaillier de Romi pour être capable de faire briller ce diamant.
« Oh god, you'll be so fucking mine. » qu'elle souffle de sa voix doucereuse avant que le souffle ne se perde contre les lippes d'Ichi, c'est un baiser fiévreux qu'elles échangent, un qui la laisse tout aussi frustrée, si ce n'est plus. Elle avait besoin de lui.
Le jeu continue, elle sent les mains brûlantes d'Ichi contre son corps et presque par automatisme, Romi se sent se pencher vers la jeune femme, avide de ses caresses, gourmande d'en avoir davantage. A en oublier, pour un instant, le lieu où elles se trouvaient encore. Mais heureusement, Ichi les rappelle à l'ordre et, enfin, Romi retrouve une part de ses sens.
Sa cuisse, joueuse, se retrouve rapidement prisonnière de la main d'Ichi qui semble lire en elle et en ses désirs tel un livre ouvert. Et le sourire sur ses lèvres vermeilles se fait plus grand, dissipé seulement pour un instant par les baisers impatients qu'on lui dérobe.
« Are you that eager to have me ? » elle se fait taquine, le corps tremblant que sa lippe est prise d'assauts par les dents d'Ichi, sa propre main se glisse le long de la cuisse de la brune et se réfugie discrètement sous sa jupe, sans pour autant en devenir indécente. « Yeah, we can go. I'm curious about your place. And you. » dernier baiser qu'elle dépose, comme un battement d'ailes de papillon et ses doigts s'entrelacent à ceux de sa divine aventure de ce soir. Sa main libre amène rapidement un dernier shot à ses lèvres, elle le boit d'un coup avant qu'elle n'en prenne un second et le guide vers celles d'Ichi. De quoi animer leur trajet jusqu'au logement de la brune.





(c) SIAL ;


baby i'm a sociopath sweet serial killer on the warpath
/cause I love you just a little too much
Sato Ichi
Voir le profil de l'utilisateur
hwaryeo ≈ just trust myself
UNE P'TITE PHOTO ? : (+18) Blinding lights — Romi 987a85a8bdcecd27b375f994ba1f5076
AVATAR : Nana Komatsu
POINTS : 17
MESSAGES : 340
NOUS A REJOINT LE : 27/10/2019
(+18) Blinding lights — Romi Empty
(#) Sujet: Re: (+18) Blinding lights — Romi   (+18) Blinding lights — Romi EmptyLun 18 Oct - 23:21


|
Blinding lights
@Na Romi


— Elle a cette impression d'autre fois, dans ses bras. Quand elle sent sons souffle contre ses lèvres. Elle a cette impression de renouveau, ici bas dans ses entrailles, là où mes papillons se battent pour dévorer un peu de sa chair.
C'est un combat douloureux, quand le coeur s'en mêle ! Mais elle ne cherche pas à s'échapper, quand ce soir, c'est Romi qui tombe lentement dans son piège. Or maybe both.
Et elle l'admire, derrière ces mèches blondes, elle l'admire, dans ses ténèbres, là où elle l'entraîne petit à petit. Le sourire gravé, ses lèvres déjà collées aux siennes, et elle voudrait lui montrer bien des merveilles, une fois les yeux fermés, une fois ses bras dans ses draps.
Elle ne cherchait pas à plaire aux démons, seulement à elle.
Et personne ne pourra la faire taire, quand elle vient murmurer ces désirs contre ses tympans. Elle s'en délecte, de son contacte, de sa chaleur qui ne cesse de l'envahir, jusqu'à ce que l'âme ne puisse plus tenir debout, elle est fébrile Ichi, quand elle croise son regard.
Ô et elle se fiche des regards, quand seul le sien compte, quand seules ses pulpeuses dansant contre les siennes, suffisent à lui faire oublier les douleurs et les maux qui baignent dans le palpitant. A écarter les envieux, il n'y a plus qu'elle gravé sur sa peau, divine et sublime, la belle est tombée sous le charme d'une déesse.
Well, kinda. I just can't wait. I've already waited too long.
Et c'est dans ses bras, qu'elle voudrait échapper à ses cauchemars, c'est contre sa peau qu'elle voudrait devenir folle, jusqu'à ne plus rien retenir, jusqu'à ce que les souvenirs ne deviennent plus que des cendres dans l'air du temps. Elle ne se lasse pas, des baisers fiévreux, et de tout ce qui attend les belles une fois la lune reine dans les cieux, et quand elle s'en ira, quand Elios se lèvera, elle aimerait qu'elle soit encore dans ses bras. Le brasier qui consume les corps, elle veut la laisser l'anéantir, elle en a terriblement envie, de ne plus entre dans la paume de ses mains.
Ok, i take you to my home
Et y'a un dernier baiser, un dernier souffle, un dernier shot alors que l'alcool maquille ses lèvres, ses peines d'une violence inouïe. Ca brûle sa langue, sa gorge qui n'est que plus anesthésiée par les liqueurs, ou bien c'est juste l'amertume de toute une vie qu'elle n'arrive plus à supporter. Mais Romi est là, elle y apporte un peu de sucre, un peu de poison à la fois.
Come. Les phalanges viennent trouver les siennes, alors que les corps défilent, course poursuite pour fuir le temps qui s'écoule dans le sablier, effrayer, alors que pourtant, elle s'engouffre dans la nuit sombre à ses côtés, elle laisse la fraicheur caresser ses épaules, alors que ses yeux ne cessent de la regarder, un peu trop longtemps, les pieds vacilles parce que l'alcool est traitre, mais jamais son coeur.
Jamais son être.
It's not really far, just here. Alors que le doigt se lève jusqu'à un bâtiment qui se rapproche à mesure que les pas s'enchaînent sur les pavés de Séoul, capitale qui ne sera jamais mère pour elle, mais elle a su l'accueillir dans toute sa honte. Les doigts se battent un instant avec ses clés alors qu'elle l'invite à entrer, une fois les portes de l'enfer ouvertes, et des baisers de nouveaux déposés sur son visage doucereux, jusqu'à ce que les corps se perdent dans les escaliers, jusqu'à cette porte qui sonne comme un paradis perdu, où la chaleur divine attire les âmes à l'intérieur. Porte des vices qui se referment, alors que c'est tout le bordel de sa tête qu'elle offre à la sublime, c'est minable, comme elle, il n'y a rien à sauver.
Welcome. Qu'elle murmure alors qu'elle vient une nouvelle fois capturer ses lèvres, ses mains sur ses hanches, encore une fois, pour graver son passage, pour pas qu'elle ne puisse l'oublier, demain, quand les étoiles ne brilleront plus dans les yeux. Want something to drink ? Or to smoke, maybe ? Le regard est malicieux alors qu'elle s'écarte lentement d'elle.
Ou peut-être que c'est elle qu'elle veut, mais elle ne saurait encore le dire, quand elle ne sait pas lire les désirs dans ses yeux, ni même contre ses lèvres.

(c) SIAL ;
Na Romi
Voir le profil de l'utilisateur
hwaryeo ≈ just trust myself
UNE P'TITE PHOTO ? : (+18) Blinding lights — Romi F8FS7SQS_o
AVATAR : rosé
POINTS : 104
MESSAGES : 58
NOUS A REJOINT LE : 19/06/2020
(+18) Blinding lights — Romi Empty
(#) Sujet: Re: (+18) Blinding lights — Romi   (+18) Blinding lights — Romi EmptyMer 20 Oct - 14:18


|
Blinding lights
@sato ichi



elle ne pense plus qu'à l'emmener ailleurs,
chez elle ou chez la brune, elle n'en a que faire de ses détails, tant qu'elles se retrouvent loin du monde et du bruit,
tant que ichi se fait sienne.
et elle la suivrait jusqu'aux affres des enfers sans jamais penser à se retourner en arrière, conquerra hadès pour lui offrir son trône, pourvu que les doigts d'ichi ne quittent pas les siens, qu'elle continue de s'abreuver de ses lèvres. un flot dont elle ne s'étanchera jamais. « hearing you, it's like you've been waiting for me forever. » qu'elle réplique, aussi amusée que taquine, mais elle aime la sensation souveraine d'être désirée à ce point, elle ne pense qu'à la guider vers d'autres formes de folies. romi s'assurera que son parfum demeure entêtant chez la plus âgée, pour que plus aucun autre ne trouve grâce face à elle.
le monde pourrait être à feu et à sang qu'elle n'en aurait que faire (le remarquerait-elle seulement?) tout ce qui lui important est cette peau brûlante contre son épiderme fait de braise, et l'ivresse de leurs fiévreux baisers. le chemin qu'elles entreprendront sera celui de l'appartement d'ichi et romi hoche docilement de la tête, satisfaite du choix, et elle semble le ponctuer d'un dernier shot. ses doigts s'emmêlent délicatement à ceux de la japonaise et elle s'offre à elle, pour qu'elle l'amène loin des corps indésirables, et qu'il ne reste que celui qu'elle désire chérir.
la brise fraîche les retrouve à l'extérieur, le vent effleure son épiderme dévêtue et lui extirpe quelques frissonnements. romi réalise alors qu'elle a oublié son manteau à l'intérieur, sa peau offerte à la morsure du froid mais elle balaie la pensée qu'un haussement d'épaules discret, elle ne comptait pas retourner à l'intérieur. ce serait du temps perdu. son impatiente le lui fait ignorer et puis, ichi est tout comme elle. elles se réchaufferont plus tard, à deux.
« that's really convenient. » le rire est léger, sa proximité au club devait réellement l'aider dans ses nombreuses conquêtes et romi presse doucement ses doigts à ceux d'ichi, la suivant aveuglement. elle ne réfléchit pas,
le cerveau mis sur pause depuis de longues minutes déjà.
elles se retrouvent devant la porte et la blonde s'amuse de sa belle qui bataille avec la serrure, pousse même le vice à la distraire de baisers contre son épaule, n'aspirant qu'à la déstabiliser encore plus que l'alcool qui coulent dans leurs veines. mais rapidement, c'est son propres faciès qui se retrouvent assiégés de baisers, son dos qui rencontre parfois le mur dans leur montée, alors qu'elles peinent à garder leurs mains loin l'une de l'autre. « i'll take the room tour another day. » qu'elle réplique, espérant d'avance qu'ichi ne lui propose pas une visite de son appartement qu'elle est certaine d'être charmant, seulement, ce qui l’obsède en ce moment, c'est bien la propriétaire des lieux. « for now, i just want you. » aucune ombre d'hésitation sur les lèvres fardées de rouge qu'elle revient écraser sur ceux de la chanteuse. elle la fait reculer jusqu'au canapé où elle l'oblige à prendre place avant de la surplomber.
et le temps s'arrête, juste assez pour elle de la toiser ainsi de haut, et contempler les traits divins. elle abandonne une tendre caresse sur l'arrondi de sa joue, sa propre lippe prisonnière de sa canine pour une instant. « you're fucking gorgeous. » aveu fait de sa voix empli de désirs alors qu'elle revient prendre possession de ses lèvres. les baisers tantôt passionnés, tantôt plus joueurs et superficiels. et l'une de ses mains longe la cuisse d'ichi, jusqu'à se perdre sous les plis de sa robe, désireuse de conquérir chaque millimètre d'elle.


(c) SIAL ;


baby i'm a sociopath sweet serial killer on the warpath
/cause I love you just a little too much
Sato Ichi
Voir le profil de l'utilisateur
hwaryeo ≈ just trust myself
UNE P'TITE PHOTO ? : (+18) Blinding lights — Romi 987a85a8bdcecd27b375f994ba1f5076
AVATAR : Nana Komatsu
POINTS : 17
MESSAGES : 340
NOUS A REJOINT LE : 27/10/2019
(+18) Blinding lights — Romi Empty
(#) Sujet: Re: (+18) Blinding lights — Romi   (+18) Blinding lights — Romi EmptyMer 15 Déc - 15:35


|
Blinding lights
@Na Romi


— Elle a la peau douce, Ichi,
Et des rêves plein la gueule. Elle a la peau douce, et n'attend que des baisers divins. Ceux que l'on dépose le long de sa nuque, ceux que l'on vient confier contre son ventre où les mystères sont souverains. Il y a la liberté qui ronge ses sens, son âme tout entière, des ronces autour de la gorge et les roses se fanant dans ses entrailles.
Elle était divine, ô princesse d'un autre continent !
Autre monde, où les univers étaient scintillant. Mais elle a préféré la noirceur de l'enfer, les ténèbres, couronne d'épines au sang sublime. Elle s'est enfermée dans les artères souterraines, sans jamais regarder en arrière, sans jamais y voir les regrets dans les yeux de ceux qu'elle a abandonné, encore et encore.
Il n'y avait aucune pitié, quand voleuse aux mains dorées, a tout claqué, pour en connaître la réelle sensation de liberté ! Ô Corée et ses délices.
Ce soir, elle en sera reine, quand de ces courbes, elle viendra sublimer son âme. Quand de ses mains, Romi, elle viendra sculpté la plus belle de ses oeuvres,
Le plus divin des joyaux royal.
Et c'est dans son regard, qu'elle aime se perdre, c'est elle, qu'elle a imaginé encore et encore. Dans ses bras, dans ses draps, jusqu'à en perdre l'esprit ! Jusqu'à ne plus savoir, si ce sont des mirages ou bien réalité, ce soir où elle goute enfin à ses lèvres, à la chaleur de son corps contre le sien.
Portes d'un paradis bien sombre, quand la voilà au plus près d'elle, au coeur de ce petit appartement, intimité certaine et céleste ! Voilà la vraie Ichi, sans artifice, sans masque. C'est un peu d'elle,
Un peu de son être qu'elle s'apprête à lui abandonner.
Nymphe désirée, nuit après nuit.
Jour après jour.
La voilà enfin sienne.
Et Ichi, elle ne veut pas lui faire visiter cette appartement, elle ne veut pas prendre le temps de réfléchir, elle la veut elle. Seulement elle. Elle voudrait que le temps s'arrête pour quelques heures, que les merveilles ne soient qu'à elles. Que Romi, elle presse ses lèvres contre les siennes, jusqu'à les mémoriser à jamais dans sa mémoire factice.
Good, i prefere that. Quand pulpeuses viennent s'épouser ! Danse sublime, subtile, à ne jamais la repousser, seulement l'attirer un peu plus vers elle. Corps dirigé, dominé, sans qu'elle ne grogne, ce sont ses lèvres qu'elle dévore, encore et encore.
Pour ne jamais en oublier leur douceur, et de ses mains déposées sur ses hanches, elle laisse les souffles se rencontrer, s'aimer, se charmer.
Elle est belle, Romi.
Sous les rayons lunaires.
Elle est belle, de ses cheveux d'or qui tombent sur elle, de ses yeux qui ne cessent de la chercher, Ichi. Pour réveiller en elle, tous les désirs d'un univers secret. So you are. You're the prettiest tonight. And every other night.
A laisser les attaques fugaces contre ses lèvres quand les mains se font joueuses et curieuses, à s'aventurer au delà des frontières légères, elle ne la retiendra pas, quand Ichi, ses propres doigts caressent sa taille, lentement se faufilent sous la douceur de sa robe, pour y rencontrer sa peau, sa chaleur. Phalanges libres, à trouver leur cheveux dans la chevelure, elle vient libérer ses lèvres jusqu'à les laisser épouser la fine peau de son cou, langue aventurière ! Se glisser jusqu'à ses clavicules !
Y réveillant tous les démons du monde,
Et sur les rondeurs de ses courbes, y déposer des caresses sublimes, jusqu'à y faire naître soupirs et envies. Elle ne veut plus qu'elle.
Show me, how you like that.
Murmuré, contre la peau mordillée, et son souffle qui s'y écrase.

(c) SIAL ;
Na Romi
Voir le profil de l'utilisateur
hwaryeo ≈ just trust myself
UNE P'TITE PHOTO ? : (+18) Blinding lights — Romi F8FS7SQS_o
AVATAR : rosé
POINTS : 104
MESSAGES : 58
NOUS A REJOINT LE : 19/06/2020
(+18) Blinding lights — Romi Empty
(#) Sujet: Re: (+18) Blinding lights — Romi   (+18) Blinding lights — Romi EmptyDim 16 Jan - 12:20


|
Blinding lights
@sato ichi




ses yeux avaient cherché les siens,
cent fois, ils s'étaient attardés sur la silhouette de la chanteuse, incertains encore de comment l'approcher quand ce n'était pourtant pas les prétextes qui manquaient.
mais ce soir était différent, ichi était là, les mains douces contre son épiderme chaud, à boire son alcool et embrasser ses lèvres. à l’entraîner loin du bruit dans la nuit noire. romi la suit sans l'once d'hésitation, pas après pas, ses talons claquent le bitume derrière elle alors que son cœur gronde de désirs et d'envies, elle n'a pour seule hâte que de voir où ichi la guidera. ce chez-soi dont elle se sentait curieuse même si elle avait confiance qu'elle ne prendrait pas le temps de le contempler ce soir, car c'est ailleurs que ses iris désirent se perdre plus que tout. ses doigts graciles restent prisonniers de ceux de son corbeau alors qu'elle lui ouvre les portes de son appartement, là où elles pourront s'abandonner l'une à l'autre, sans artifices ni craintes.
son désir est impérieux, il embrume ses pensées. elle ne veut rien d'autres que les baisers soient éternels et qu'ichi en baigne son être entier. « i prefer you. » murmure-t-elle dans un soupir joueur avant que ses lèvres ne soient assailli et que ses mains dévorent l'épiderme pale de caresses.
sur ses lippes vermeilles, le sourire est satisfait, presque arrogant quand ichi lui souffle son admiration, et lentement, ses doigts se glissent dans sa crinière d'or afin de les dégager légèrement en arrière, « i'll always be the prettiest for you, love. » souffle-t-elle, pleine de charmes alors que les doigts d'ichi se font plus aventureux, qu'ils lui font découvrir d'autres plaisirs. le canapé n'est pas le plus confortable mais il lui convient,
le chambre serait trop intime, ce n'est pas ce qu'elles sont. (pas encore.)
« i like it the way you want. » qu'elle réplique alors, ses doigts trouvant refuge entre les mèches brunes pour l'encourager à lui offrir tout ce qu'elle désirait. romi ne souhaite pas l'influencer, elle veut qu'ichi se laisse aller,
que tout soit réel. « you can do whatever you want with me, love. » glisse l'index le long de sa tempe, le fait vaciller jusqu'aux lippes de la japonaise qu'elle caresse tendrement.


(c) SIAL ;


baby i'm a sociopath sweet serial killer on the warpath
/cause I love you just a little too much
Contenu sponsorisé
(+18) Blinding lights — Romi Empty
(#) Sujet: Re: (+18) Blinding lights — Romi   (+18) Blinding lights — Romi Empty
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: seoul :: Hongdae
Sauter vers: