▲ up▼ down
1234
begin, again || ft wookwang



 

news MAJ des océans, allons chercher l'Atlantide
:. LIRE L'ANNONCE


ROCK PAPER SCISSORS Tu kiffes le hasard ? Viens gagner (ou perdre) des points au jeu du shifumi !
:. PIERRE PAPIER CISEAUX
// tente ta chance
:. À LA FOIRE AUX CHIFFRES

classements les résultats de la compétition endiablée, santé
:. LES TROIS GRANDS CLASSEMENTS


INFOS des petites précisions ont été apportées
>> aux quêtes
& >> l'activité rp

Le Corbeau plus présent que jamais, prends garde à tes secrets
:. SON INSTA
& SON ANTRE SUPRÊME

SOIRÉES JEUX nous; on est chauds bouillants pour vous organiser des soirées de dinguos ♥️
:. ORGANISATION SOIRÉES & JEUX

RENTREE une année se termine, quand une nouvelle commence ! viens nous dire ce que tu deviens, sur le
dossier de passage

Contexte
Seoul Coeur battant du pays du matin calme, cité aux envies furieuses et aux ennuis décadents. Dans cette ruche d’acier, on se débat, on s’applique éperdument à vivre malgré la nuée d’âmes qui nous entourent. Dans cet univers frénétique, les influences sont multiples, et c'est un tumulte sans fin qui agite les esprits et les corps. Trônant au sommet de cette cité luminescente, les plus grands conglomérats coréens se livrent une lutte mortifère, tandis qu'à leurs pieds, les mortels oscillent entre paix et discordes. Depuis près de soixante-dix ans, les sociétés divisent autant qu'elles rassemblent, semant troubles et espoirs dans leur sillage. On les plébiscite, on les méprise, on les rejette, on les envie, mais en aucun cas elles indiffèrent. Comment ignorer ce microcosme vertigineux, où chacun est acteur d'une guerre qui ne les concernent sans doute pas. Les uns poursuivent leurs aspirations, les autres se résignent à vivre en pions. Les plus impétueux prétendent pouvoir éviter cette inévitable dépendance, mais pour la majorité, impossible de vivre sans se référer à ces grandes unités. Irrémédiablement attirés vers leurs semblables, la population se voit divisée, fractionnée en sociétés mouvantes, envahissantes, unificatrices. Les plus riches s'en pâment tout en craignant le précipice qui les guette peut-être, les plus pauvres s'en irritent mais s'affament à espérer l'envol promis. Tous ne cherchent au fond, que la prospérité et l'exaltation d'une vie un peu moins monotone
Nouveautés  Avril 2021

classement comme tous les mois : les trois grands classements sont affichés ! découvre si ton personnage ou ton groupe est sur la liste.

Rentrée à la SNU avril marque aussi le début d'une nouvelle année, il est temps de songer à l'avenir de ton personnage juste ici !

Bulletin spécial c’est un véritable déluge qui s’abat sur séoul ! découvre sans plus tarder ce que la météo annonce sur la situation des prochains jours. pluies record sur séoul.

Chiffre porte-bonheur un nouveau jeu fait son apparition, confie ton destin au hasard, si tu oses ! foire aux chiffres

roulette viens tester ta chance à la roulette des abysses

news MAJ des océans, allons chercher l'Atlantide
:. LIRE L'ANNONCE


ROCK PAPER SCISSORS Tu kiffes le hasard ? Viens gagner (ou perdre) des points au jeu du shifumi !
:. PIERRE PAPIER CISEAUX
// tente ta chance
:. À LA FOIRE AUX CHIFFRES

classements les résultats de la compétition endiablée, santé
:. LES TROIS GRANDS CLASSEMENTS


INFOS des petites précisions ont été apportées
>> aux quêtes
& >> l'activité rp

Le Corbeau plus présent que jamais, prends garde à tes secrets
:. SON INSTA
& SON ANTRE SUPRÊME

SOIRÉES JEUX nous; on est chauds bouillants pour vous organiser des soirées de dinguos ♥️
:. ORGANISATION SOIRÉES & JEUX

RENTREE une année se termine, quand une nouvelle commence ! viens nous dire ce que tu deviens, sur le
dossier de passage

Le Deal du moment :
ASOS : -20% en plus sur les articles ...
Voir le deal

Partagez

 begin, again || ft wookwang


 :: seoul national university :: DortoirsAller à la page : 1, 2  Suivant
Han Jin Sol
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t9390-han-jin-sol-han-nabi#294367
En ligne
byeoljali ≈ when the night comes i break into stars
UNE P'TITE PHOTO ? :  ⊱ begin, again || ft wookwang Dad721423e123331e8a38ef76525b8fa068a39cd_hq
AVATAR :  ⊱ yooa from oh my girl
POINTS :  ⊱ 409
MESSAGES :  ⊱ 815
NOUS A REJOINT LE :  ⊱ 16/06/2020
AGE :  ⊱ 25
begin, again || ft wookwang Empty
(#) Sujet: begin, again || ft wookwang   begin, again || ft wookwang EmptyLun 8 Mar - 21:01

begin again

à SEOUL NATIONAL UNIVERSITY.
(ootd) ~ (moodsong)


La situation avait atteint son point de non-retour. Les forces t'avaient quitté et tu ne te sentais plus capable de les affronter. Tel un deuil que tu devais vivre, de la tristesse, tu es passé à la colère. Ce qu’il s’est passé sur instagram et sur le groupe de la famille avait été la goutte d’eau de trop. Il se moquait ouvertement de toi de part son cynisme. Tu étais à ton tour blessée, il avait frappé là où ça faisait mal. Ces petites allusions à tes mensonges de cette façon étaient dégueulasses. Tu t’en voulais, il le savait parfaitement, tu regrettais chaque acte que tu as eu à son encontre, mais sa rancune à ton égard avait la dent dure. A chaque fois que tu tentais de faire un pas en avant pour lui tendre une main pour essayer d’arranger les choses entre vous, lui en faisait trois en arrières. C’était plus que tu ne pouvais en supporter. De plus de voir l’impact que toute cette histoire a eu sur votre famille, était insupportable. Jamais tu aurais pensé qu’ils auraient pu être impliqués dedans. Il était temps d’éteindre le brasier tant qu’il en était possible.

Mais là, c'était toi, le volcan à deux doigts d'entrer en éruption. Quand tu pensais à la peine dans laquelle était plongé ton amoureux, tu en souffrais aussi. Puis quand tu pensais à la façon dont il te traiter quand tu n’étais pas dans les parages, c’était insupportable, et ça faisait ressortir ce qu’il y a de plus noire en toi. Ces deux hésitations te tiraillaient le temps que tu débarques dans les dortoirs de l’université. Ton côté empathique te poussait à faire machine arrière… Puis quand vient la colère, elle te poussait à tambouriner à la porte de sa chambre, y déferlant ta rage. Et à peine la porte s’ouvrait, ta main terminait violemment sa course sur sa joue. Parce que oui, il fallait que ça sorte et tout le kickboxing du monde serait insuffisant.

▬ T’es qu’un putain d’hypocrite !

Crachais-tu, d’un ton similaire au sien la dernière fois que vous vous êtes vus. Sans même lui demander son avis, tu te permettais de pénétrer dans sa chambre. C’était bien la première fois que tu venais. Chambre qu’on pourrait croire laisser à l’abandonner avec le léger bazar qui y régnait. Toujours aussi bouillonnante, le timbre de ta voix augmentait d’un cran.

▬.Tu veux me faire la morale sur le fait d’être honnête et tout c'est une chose, mais que tu me demandes que je trouve une solution et tu me casses sans cesse du sucre quand tu le peux ! Ca je peux ni le gérer ni le comprendre !

En fait, même quand tu y repensais, le mensonge faisait partie de son quotidien. Un jour, il t’embrasse et te fait comprendre combien il t’aime pour qu’après le lendemain, il te tire vers le bas ? Tu ne le comprenais plus. Tu commençais à croire que tu n’auras jamais son pardon. Alors pourquoi te demander de trouver une solution…. Tu te mordais vivement la lèvre pour ne pas fondre en larmes malgré tes yeux brillants avant de le frapper à plusieurs reprise sur le torse.

▬ Tu veux me faire souffrir, me faire payer c’est ça ?

Si c’était le cas, il y arrivait parfaitement. Tes agissements comme les siens t’étouffaient. Sa blessure était si profonde qu’il devait en plus continuer à agiter le couteau dans ta plaie encore ouverte et saignante.

▬ Tu ne vaux pas mieux que moi !


Featuring : @hong woo kwang

gabi le loup



Winter butterfly
Spread your wings to the sky ☽ When you’re walking alone, And for no reason You suddenly start to cry When you suddenly grow so tired That everything becomes meaningless
Hong Woo Kwang
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t8460-wookwang-kangoopasroux
byeoljali ≈ when the night comes i break into stars
UNE P'TITE PHOTO ? :  ⊱ begin, again || ft wookwang Dc9c69f3db11e898b1bf22e0f47986966cb88823
AVATAR :  ⊱ Hwang Minhyun (NU'EST & Wanna One)
POINTS :  ⊱ 365
MESSAGES :  ⊱ 694
NOUS A REJOINT LE :  ⊱ 22/02/2020
AGE :  ⊱ 23
begin, again || ft wookwang Empty
(#) Sujet: Re: begin, again || ft wookwang   begin, again || ft wookwang EmptyMar 9 Mar - 15:11
Begin Again
❂♡




    Crissement de plume sur un papier un peu trop rêche, Wookwang continue d'écrire ses signes chinois avec une application qui en étonnerait même la face la plus sérieuse en lui. Il faut dire que même s'il se savait studieux, il n'a jamais été le plus doué pour rester concentré plus d'une heure à la suite. Et quelques mois auparavant, il se demandait encore si c'était bien nécessaire d'autant s'appliquer à la fausse calligraphie. Mais depuis ces dernières semaines, l'orphelin trouve que c'est justement plutôt détendant. Former ces lettres et voir l'encre sécher derrière son stylo plume captivait toute son attention, ce qui, doublé d'une cigarette devenue trop fréquente dans sa vie, l'empêchait de penser au terrible état dans lequel était son organe vital.

    Toujours en travers de la gorge, cette impression que Jinnie n'a fait que lui mentir depuis le début, cette impossibilité de lui pardonner et de faire comme si rien ne s'était passé. Et il l'aime, et il sait qu'elle ne voulait pas à mal. Mais une voix au fond de lui ne peut s'empêcher de se dire, et de lui reprocher, qu'elle n'aurait même jamais dû penser à agir de cette façon. Et il se torture, et il ne sait plus ce qu'il veut, et plus les heures passent et plus il perd espoir. C'est assez exceptionnel qu'il se soit mis sur sa petite table pour travailler, lui qui ne quitte presque plus jamais son lit, qui reste donc déplié à occuper tout l'espace. C'est que ça lui fait vraiment du bien de se forcer à penser à autre chose qu'à sa fiancée qu'il mène en bourrique. Sa fiancée à qui il en veut encore. Sa fiancée qu'il aimerait égoïstement voir se battre pour lui.

    Coups soudain sur sa porte beaucoup trop fine, qui force Wookwang à sursauter et laisser tomber sa cigarette sur sa feuille qui se remplit de cendres et dont le bout commence à chauffer légèrement. Mais Wookwang n'a même pas le temps d'éteindre le feu qui risque de se former, parce que les coups ne cessent pas et deviennent de plus en plus fort. Il se lève alors en vitesse, la mine affaiblie, fatiguée, et les cheveux décoiffés, n'ayant pas eu le temps de commencer son jeu d'acteur. Et dès que la porte s'ouvre, voilà qu'une claque arrive. Celle-là, est violente. Wookwang était certain qu'il se prendrait une baffe à un moment, il en avait tout le temps à l'orphelinat pour son attitude insupportable, mais dans les temps modernes, il aurait imaginé que ça viendrait d'un prof, ou un inconnu dans la rue, ou d'un des jumeaux, à la limite. Jamais il n'aurait pensé que cette douleur viendrait de Jinnie, et de façon aussi sincère. Un peu sonné car totalement surpris, Wookwang reste au pas de la porte... Jusqu'à ce que Jinnie le pousse pour rentrer en lui criant dessus.

    Et pourquoi est-elle là? Et comment est-elle là? Wookwang est si confus qu'il est beaucoup trop calme. Il essaie de se rediriger vers son bureau / table à manger pour éteindre le minuscule feu (en y posant sa main) qui a commencé à brûler le bout de sa feuille, et surtout pour stopper cette odeur de fumée de tabac qui empeste les lieux. Heureusement, la pièce ne fait plus que quelques mètres. Et à peine a-t-il fini que Jinnie vient le frapper à nouveau. Ces coups là ressemble déjà un peu plus aux coups exaspérés qu'elle avait l'habitude de lui donner. Mais ça n'en explique rien. Les mots s'enchaînent dans ce petit espace et viennent à être même beaucoup trop fort pour ses oreilles. Wookwang n'en retient que la fin. "Peut-être, ouais." Finit-il par répondre, dans le plus grand des calmes et donc la plus blessante des froideurs. "Peut être que j'ai envie de te voir avoir mal en pensant à moi. Peut être que j'ai envie de te voir ressentir quelque chose à mon égard." Wookwang entasse ses feuilles rédigées, dont celle abîmée, et essaie de les poser un peu plus loin où elles n'attireront pas l'attention, ou le regard.

    Toujours en faisant comme si Jinnie n'avait pas dérangé plus que ça son moment érudit, il refait quelques pas pour fermer discrètement la porte d'entrée, voyant au passage que certains de ses camarades de palier ont sorti leur tête pour voir ce qu'il se passait. Quand l'intimité est à présent certifiée, Wookwang appuie son dos contre la porte, et regarde finalement Jinnie droit dans les yeux. Cela lui fait bien mal de la voir si énervée contre lui, si à deux doigts de pleurer. Il en aurait été un peu flatté; s'il avait demandé une preuve qu'elle l'aime beaucoup trop, c'en était une. Mais la baffe qu'il s'est prise l'empêche de ce réjouir de cette pseudo bonne nouvelle. Par mécanisme de défense, il esquisse alors un petit sourire narquois. Cela sonne comme une moquerie, comme s'il prenait un ton supérieur, mais il y a quelque chose de sincère et de triste dans sa voix. Fataliste et rempli de ténèbres. "Je ne vaux pas mieux que toi? Tu dis ça... comme si j'étais un être pourri de l'intérieur." Voilà le silence qui rythme parfaitement la réplique. "C'est marrant... Que tu ne découvres ça que maintenant."




""


♞♝
Han Jin Sol
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t9390-han-jin-sol-han-nabi#294367
En ligne
byeoljali ≈ when the night comes i break into stars
UNE P'TITE PHOTO ? :  ⊱ begin, again || ft wookwang Dad721423e123331e8a38ef76525b8fa068a39cd_hq
AVATAR :  ⊱ yooa from oh my girl
POINTS :  ⊱ 409
MESSAGES :  ⊱ 815
NOUS A REJOINT LE :  ⊱ 16/06/2020
AGE :  ⊱ 25
begin, again || ft wookwang Empty
(#) Sujet: Re: begin, again || ft wookwang   begin, again || ft wookwang EmptyMer 10 Mar - 15:14

begin again

à SEOUL NATIONAL UNIVERSITY.
(ootd) ~ (moodsong)


Il faut reconnaître que toi non plus, tu ne t'attendais pas à une telle gifle. Tout est parti tout seul. Tu aurais pu le regretter dans un autre contexte, mais ce n'était pas le cas. Avec l'attitude qu'il avait ces derniers temps, c'était mérité. Il ne te ménageait pas, pire te mettait des bâtons dans les roues dans cette quête de réconciliation. La colère avait fini par vous aveugler. Tu avais besoin de te défouler, sur lui en particulier. Tu pensais que ca te ferait du bien. Mensonge. Il continuait à t’énerver un peu plus avec sa nonchalance, sa façon d’ignorer ta colère apparente comme si de rien était. Pire qu’il soit si distant et glacial à ton égard. Et cette même aura qui s’emparait de lui se faisait ressentir dans ses paroles qui te brisaient le coeur. Jamais tu aurais pensé que lui, l'homme à qui tu avais donné ton amour, ton âme aurait été capable de te vouloir un du mal… Pas une seule fois. Tu aurais préféré être sourde à cet instant. Ta voix tremblait, tu avais peur de fondre en larmes.

▬ mais... tu es ignoble

Parce qu’il pensait que tu ne souffrais pas assez ? Ne t'avait-il pas vu verser des litres et des litres de larmes parce que tu savais que lui souffrait ? Tes excuses n’étaient pas assez sincères pour lui ? Non, il fallait qu’il enfonce le couteau plus profondément….

▬ tu crois que je n'ai pas mal quand je sais que tu es ici, à souffrir par ma faute. A savoir que tu es triste et que tu ne te sens pas capable de me pardonner ?

Sa mine basse, les cernes qui trônaient sous ses yeux ne t'avaient pas échappé. Lui aussi pleurait autant que toi. Cette situation était en train de bouffer chacun de votre côté. Il devait penser que ce n'était pas assez pour lui.

▬ J'ai mal... tu le sais très bien que j'ai mal et que je suis prise de remords à chaque fois que je repense a ce que t'aies fait. Mais là, tu as fait fort… Merci

Tu ne pensais pas que tu étais capable de saigner autant. Les yeux brillants, tu osais affronter son regard. Ce regard qui n'avait rien à voir avec celui que tu connaissais. On aurait juste dit que tu avais une autre personne en face de toi. Tu ne connaissais pas ce Woo Kwang. Cynique et aussi dur. Il était loin du garçon qui faisait battre ton coeur. C’est comme si tu le redécouvrais. Et à cette pensée, le ton de ta voix s'endurcit.

▬ j'ai jamais pensé une seule seconde que tu étais pourri à l'intérieur… Pas une seule fois depuis que je te connais.

Chacun des orphelins l'était à sa manière. Mais tu as toujours su voir du bon en chacun d'entre eux. Même s’il ne te l’avais jamais dit de vive voix, l’âme de Woo Kwang avait sa part d’ombre et tristesse, et ce avant que tu ne débarques dans sa vie. Mais il a toujours su te montrer ce qu’il y avait de plus beau en lui. Kangoo a toujours su te donner la force de te battre, de devenir une femme forte. Cependant, l'homme que tu avais en face de toi n'était pas le même. C'était une autre facette que tu ne connaissais pas et que tu n’appréciais pas.

▬ Mais en réalité, je crois que tu es comme tous les autres. Arrête de dire que tu m'aimes. Parce que faire du mal volontairement à quelqu'un c'est pas de l'amour

A ton tour, tu lui rendais la monnaie de sa pièce, le comparant aux autres, ces hommes qui t'ont souillée et détruite. Parce que oui, il était en train de te détruire à sa manière. Tu étais peut-être novice en amour, mais ce que vous vivez actuellement n'était en rien de l'amour.


Featuring : @hong woo kwang

gabi le loup



Winter butterfly
Spread your wings to the sky ☽ When you’re walking alone, And for no reason You suddenly start to cry When you suddenly grow so tired That everything becomes meaningless
Hong Woo Kwang
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t8460-wookwang-kangoopasroux
byeoljali ≈ when the night comes i break into stars
UNE P'TITE PHOTO ? :  ⊱ begin, again || ft wookwang Dc9c69f3db11e898b1bf22e0f47986966cb88823
AVATAR :  ⊱ Hwang Minhyun (NU'EST & Wanna One)
POINTS :  ⊱ 365
MESSAGES :  ⊱ 694
NOUS A REJOINT LE :  ⊱ 22/02/2020
AGE :  ⊱ 23
begin, again || ft wookwang Empty
(#) Sujet: Re: begin, again || ft wookwang   begin, again || ft wookwang EmptyJeu 11 Mar - 15:48
Begin Again
❂♡




    La colère, ça aveuglait plus que l'amour. Là en était la preuve. Wookwang lui-même ne savait pas d'où lui venait cette manie d'être aussi dur avec Jinsol. La colère, il vivait avec depuis des années. C'était une meilleure amie qu'il avait appris à ne pas écouter, jusqu'à ce que ça soit le moment de se défouler. La rage et la tristesse avaient formé une partie de sa personnalité qu'il gardait bien cachée sauf quelques rares exceptions qui restaient sous silence. C'est vrai que c'est un autre Wookwang. C'est lui, le vrai orphelin. C'est lui, le bébé abandonné, le bébé perdu, l'enfant vide de tout amour. Il est là, il est vrai, il n'a jamais cessé de respirer. Et pourtant, jamais il n'avait dirigé sa colère vers l'un de ses frères et sœurs. Jamais il n'avait directement blessé sa famille par ses excès de fureur. Jamais ce Wookwang ne s'était autant montré dans son entièreté. C'est cette colère, ancrée, entretenue, embrasée suite aux mensonges de Jinnie qui a pris le contrôle. C'est cette colère qui a jeté toutes les restrictions que le garçon s'imposait, pour être seule capitaine dans ce vaisseau. Wookwang ne peut pas dire que ça ne lui fait rien, de voir Jinsol aussi énervée. Aussi blessée. Tout aussi perdu que lui. Il ne peut pas dire qu'il ne regrette pas ses mots, ou qu'il n'aurait pas voulu faire autrement. Parce que justement, il aurait préféré. Si ça ne tenait qu'à lui, il ne se serait pas énervé à la remarque condescendante de Jinsol sur son instagram. Il n'aurait pas étalé sa malhonnêteté aux yeux des autres. Il n'aurait pas joué avec ses nerfs en sachant pertinemment que ça marcherait. C'est la colère, encore, toujours. C'est le manque d'espoir et la quête infructueuse de solution. "Oui." Wookwang crache alors que les larmes lui montent aux yeux. Parce que plus que cette colère qui le brûle de l'intérieur, c'est aussi la simple et bête constatation qu'ils sont là, à se piquer de plus en plus, alors qu'ils devraient être en train de s'échanger des alliances et de continuer à se guérir plutôt que de se détruire. "Oui. Je suis ignoble. Je suis infâme, même. Car je suis content de savoir que je peux te rendre encore plus mal que tu ne l'étais déjà." Jinsol ne comprendra jamais ça. Parce que c'est tordu, et c'est complètement débile. Mais Wookwang assume cette envie de faire du mal à Jinnie. Horriblement, terriblement, il en a envie. C'est la seule chose qu'il puisse faire! Il est devenu si faible. Totalement incapable de la rendre heureuse comme avant. Chaque jour, ça le tue un peu plus de voir qu'il n'arrive pas à arranger les choses. Comme si cette relation si belle lui échappe des mains, centimètre par centimètre. La faire enrager, la blesser, constater qu'il peut un peu plus la faire pleurer, c'est la seule chose qui lui fait comprendre que tout n'est pas fini. C'est le seul signe d'espoir dans cette érosion. "Je ne suis pas heureux de te faire du mal, crois-moi... Mais je suis heureux car soulagé de voir que je peux encore te faire ressentir des choses pour moi." Si désolante, cette constatation qu'il n'avait même plus l'impression de compter pour elle. Celui qui calme ses ténèbres par le sentiment de pouvoir changer la vie des gens, de pouvoir les faire rire, ou les fatiguer... Elle est là, la raison pour laquelle il a été lâché dans ces feux ardents qui emportent tout amour sur leur passage. Elle, Jinnie, la seule qui lui avait donné le sentiment d'avoir sa place, elle lui a fait perdre ce confort auquel il aspirait tant.

Et c'est qu'ils sont maudits, tous les deux. Ce sont les craintes qui sont devenues réalité. Eux qui avaient si peur de s'abandonner à quelqu'un, dans l'appréhension d'en être usés, voilà qu'ils s'achevaient mutuellement. Wookwang, comme Jinsol, ils ont toujours eu toutes les clefs pour se briser, et leur état et si pathétique, qu'ils n'hésitent même plus pour les utiliser. Droit dans les yeux tout aussi brillants l'un que l'autre, Wookwang a envie de rire. Jinnie qui ne pensait pas qu'il était pourri de l'intérieur? Essaie-t-elle encore de le flatter?

La réponse était non. Dur retour à la réalité. Pensées et interrogations interrompues soudainement. Et venait-il de se reprendre une baffe, ou de tomber? Parce que Wookwang avait l'impression qu'il venait de s'éclater la tête sur le sol, et violemment. Comme les autres. Comme tous les autres. Alors voilà. Si pour Jinnie, il ne faisait aucune différence dans sa vie, la dégueulasse constatation qu'il pouvait encore la faire enrager ne valait plus rien dans son cœur. Maigre soulagement qui n'aura pas duré longtemps, tellement cette phrase venait de sceller cette peur incontrôlable qu'il essayait de camoufler. Elle venait de le dire. Il était comme tous les autres, alors elle pouvait l'abandonner, lui aussi. Qu'elle le laisse seul. Parce que son existence n'avait réellement aucun intérêt. Wookwang essaie de contrôler sa bouche qui tremble sans qu'il ne puisse rien y faire, puis ses larmes tombent enfin. C'est lui qui pleure en premier. Deux larmes perlées qui s'échouent sur le sol et qui semblent presque y briller. "Je peux te le confirmer, ce n'est pas de l'amour." Le regard est coupable, tout autant qu'assassin. Car si Wookwang avait volontairement fait mal à cette femme qu'il aimait pourtant plus que tout, elle venait de lui rendre la pareille de la pire des façons. Les mots qu'elle avait choisis n'étaient pas anodins, et même s'ils n'étaient pas sincères, ils avaient quand même été dits. Quand? Quand était-ce devenu l'objectif de devenir le plus mesquin? Wookwang reste appuyé contre sa porte, n'ayant pas vraiment la force de bouger, et il regarde Jinsol alors que ses larmes continuent encore de couler. Cela y est. C'est ce moment, où il ne sait plus quoi faire, ni quoi dire. Son coeur est à l'agonie, piquant de tous les côtés. Si Jinsol veut le tuer, l'achever, elle avait la voie libre. Car il n'avait plus la force de se battre. Il lui avait dit. Il lui avait demandé de combattre pour lui. Mais toute son énergie est passée dans ces disputes qui semblent bien futiles à cet instant. Surtout pour que maintenant, il n'ait plus la force de rien, à part détourner le regard, tenter au maximum de ne pas laisser son corps tomber, et en vouloir toujours un peu plus à sa mère. Parce que si elle n'avait pas voulu de lui, lui n'avait jamais demandé à ce qu'elle lui laisse sa vie.




""


♞♝
Han Jin Sol
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t9390-han-jin-sol-han-nabi#294367
En ligne
byeoljali ≈ when the night comes i break into stars
UNE P'TITE PHOTO ? :  ⊱ begin, again || ft wookwang Dad721423e123331e8a38ef76525b8fa068a39cd_hq
AVATAR :  ⊱ yooa from oh my girl
POINTS :  ⊱ 409
MESSAGES :  ⊱ 815
NOUS A REJOINT LE :  ⊱ 16/06/2020
AGE :  ⊱ 25
begin, again || ft wookwang Empty
(#) Sujet: Re: begin, again || ft wookwang   begin, again || ft wookwang EmptyDim 14 Mar - 17:16

begin again

à SEOUL NATIONAL UNIVERSITY.
(ootd) ~ (moodsong)


La sensation de lui en foutre une deuxième était très présente. Tu supposais que le fait qu’il déblatère de tels propos à ton encontre te sonnait trop pour agir. C’était sûrement ça qui te clouait au sol. Cette cruauté qu’il te dépeignait, lui qui prétendait se plaire à te voir souffrir davantage par sa faute. Wookwang ne faisait rien pour arranger pour les choses. Pire, tu commençais a croire qu’il faisait tout pour te pousser à la sortie. Mais si tu étais ici, c’était parce que tu ne voulais pas opter pour cette solution. L’amour que tu lui portais était trop important dans ton coeur. Il était l’homme de ta vie, ton grand amour… Et tu as toujours pensé avoir été clair à ce sujet. C’était lui.

Et ça, il n’a pas eu l’air de le comprendre. Pensait-il un seul instant que tous les sentiments que tu avais nourris pour lui s’étaient évaporés au moment où il a fichu le camp de la maison ? Tu ne comprenais pas son raisonnement. Qu’est-ce qu’il cherchait à faire en réalité. Voir a quel point tu l’aimais, ou au contraire à quel point tu peux te mettre à le haïr ? La confusion était en augmentation dans ton esprit, au même titre que la douleur qui comprimait ton coeur. Pourquoi tu devais être la seule à avoir mal… À armes égales, tu fais preuve de mots aussi saignant que les siens. Tout était sorti seul. Tu en prenais conscience du poids après que ta langue ait fini. Non… Pas un seul instant, tu as pensé que Woo Kwang était comme “eux”. Toi aussi, tu désirais qu’il goûte à l’amertume que pouvait apporter la peine. Cependant, tu as été virulente et bien trop cru… Et le silence qui pesait autour de vous était devenu bien trop lourd. Voilà que les compteurs ont été remis à zéro. Et des deux, c’était celui qui a lancé les hostilités qui finissait en larmes. Tu avais la sensation d’avoir sous-estimé la douleur réelle qui habitait ton amoureux. La culpabilité naissait, et tu étais incapable de prononcer la moindre excuse. Et quand tu voyais son âme se perdre dans les méandres de la tristesse.

▬ Je peux pas… J’en peux plus Woo Kwang

Le liquide salé imprégnait tes yeux. Mélanger à la peine comme à ta fureur. Mais non, tu en avais assez de pleurer. Ton cerveau comme ton organe vital avaient atteint leur limite. Tout était en train de vous échapper au fur et à mesure de vos rencontres. Et plus le temps passait, tu avais mal. Pourquoi souffrir d’aimer autant une personne...

▬ Si tu voulais que j’arrange les choses, je vais te faciliter

Tu jetais un dernier coup d’oeil à cet ornement violet à ton doigt. Cette bague qui devait preuve et témoin de votre union, de la famille que vous étiez censé construire aux yeux du monde. Le pouvoir qu’elle avait semblait s’être dissipé. Tu osais enfin bouger, te rapprocher de lui. A contre coeur, tu fis glisser l’anneau de ton doigt que tu plaçais au creux de sa main

▬ Je n’aime pas ce que je suis en train de devenir. Ni même ce que tu deviens toi

Ce Woo Kwang acerbe à qui tu as eu affaire… Toutes les blessures que lui avait causé avaient fait ressortir ce qu’il y avait de plus noir en lui. Tout était de ta faute depuis le début. Il était tant que cela cesse.

▬ Et je pense que ca facilitera les choses que les choses redeviennent comme avant

C’était votre souhait après tout. Peut-être vous n’auriez jamais dû céder au chant de sirène et vous avouer ces sentiments refoulés. Ta main se posait sur sa joue cette fois, pour essuyer son visage souillé par la tristesse. Et malgré cela, tu en étais encore éperdument amoureuse. Tu continuerais à l’aimer autant qu’il était encore possible. Woo Kwang était l'homme de ta vie… Seulement toi tu n'étais pas la femme de sa vie...


Featuring : @hong woo kwang

gabi le loup



Winter butterfly
Spread your wings to the sky ☽ When you’re walking alone, And for no reason You suddenly start to cry When you suddenly grow so tired That everything becomes meaningless
Hong Woo Kwang
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t8460-wookwang-kangoopasroux
byeoljali ≈ when the night comes i break into stars
UNE P'TITE PHOTO ? :  ⊱ begin, again || ft wookwang Dc9c69f3db11e898b1bf22e0f47986966cb88823
AVATAR :  ⊱ Hwang Minhyun (NU'EST & Wanna One)
POINTS :  ⊱ 365
MESSAGES :  ⊱ 694
NOUS A REJOINT LE :  ⊱ 22/02/2020
AGE :  ⊱ 23
begin, again || ft wookwang Empty
(#) Sujet: Re: begin, again || ft wookwang   begin, again || ft wookwang EmptyLun 15 Mar - 18:26
Begin Again
❂♡




    Plus aucune once de force ne subsistait au coeur de l'orphelin. Sans vouloir les montrer, il avait beaucoup de faiblesses. Lui qui n'avait généralement pas de problème à fanfaronner avec ses passions ridicules et vivre au gré des conneries qu'il inventait; il détestait son corps, il détestait la réputation qu'il traînait derrière lui, il avait honte de son intimité, de ses excès de colère, des choses qu'il aimait réellement. Tout cet humour, toute cette tendance à l'autodérision et à se traiter lui même de déchet ridicule, ce n'était qu'une façade pour cacher toutes les faiblesses qui le rendaient véritablement ridicule à ses propre yeux. Mais s'il y avait une faiblesse plus grande que toute, la noirceur la plus sombre, c'était celle à laquelle le commun des mortels ne pensait pas forcément, mais qui était pourtant la plus évidente. Cette absence constante de données sur sa vie, sur sa famille. Plus que de ne pas avoir reçu d'amour parental, c'était le gros point d'interrogation sur ses origines qui torturait Wookwang au plus profond de lui. Quelle était son histoire? Quel était le contexte de sa venue au monde? Tous les jours, il y avait cette pensée qui le hantait: et s'il était le produit d'un crime horrible? Parce qu'il n'avait jamais compris les raisons pour lesquelles quelqu'un pourrait abandonner un enfant de cette façon. Et pourtant, Daeseong, comme Kyunghee, oui, cela était arrivé plusieurs fois. Mais Wookwang se le demandait sans cesse. Comment avait-on pu vouloir lui donner la vie, tout en l'abandonnant en même temps? Pourquoi aller jusqu'au bout, pour le priver de bonheur? C'est le plus lourd des poids que le garçon traîne sur ses épaules. Et aujourd'hui, il semble que la question se repose. Les larmes brillent devant lui, et cette douleur semble pire encore que doublée. Savoir que le bonheur concret que sa relation avec Jinnie lui apportait, était en train de lui échapper des mains, c'était pire que tout. Lui non plus n'en pouvait plus. Il n'avait plus aucune force, plus aucune énergie. Ses doigts ne pouvait plus retenir cet amour qui s'effritait le plus ils essayaient de le réparer.

    Coeur brisé, Wookwang n'a pas même pas l'énergie de se relever de cette porte quand Jinsol prononce des mots de mauvaise augure. Le pire arrive, il le ressent bien, mais il y a cette constriction fataliste qui l'empêche de se battre. Tout est vide en lui. L'espoir que les choses s'arrangent s'étiole un peu plus. Et tout ce qu'il peut faire... C'est accueillir cette bague au creux de sa main. Le pire c'est que Jinnie a raison. Même si le Wookwang ici présent n'est pas nouveau, même s'il a toujours été comme ça au fond de lui, il ne l'a jamais montré. Le monstre qu'il est à l'intérieur est en train de se montrer à l'intérieur et il déteste ça. Et pourtant... Pourtant il ne peut pas accepter ça. Il ne peut pas croire que leur idylle prend fin de cette façon. Il ne peut pas supporter que Jinnie ne redevienne que sa soeur, même si c'est ce qu'il lui avait déjà dit. Il est stupide, il le sait, il vient de le prouver. Toutes les idioties que sa colère a laissé échapper semblent bien futiles. Quelles sont mêmes les raisons de leurs multiples disputes et désaccords? Wookwang semble tout oublier, ou alors les minimiser, tant la douleur de ces trahisons n'ont absolument rien de comparable à ce que cette bague brûle au milieu de sa main.

    La douleur est tranchante, constante, déchirante. Jinnie ne se rend pas compte de ce qu'elle fait. Même si elle a promis de rester, même s'ils restent frère et soeur et avant tout amis. Le coeur de Wookwang prend cela comme un abandon. Jinsol avait accepté de l'épouser. Ce jour là, ce début d'année, elle lui avait fait le meilleur des cadeaux que d'accepter de former une famille de façon officielle. Ce mariage aurait dû être une deuxième naissance, une dans les règles. Ils allaient unir leurs noms, leurs vies, à défaut de leur ADN, pour enfin avoir une identité dans ce monde, un foyer auquel appartenir. Jamais Wookwang ne pourrait oublier ça. Jamais il ne pourrait faire comme si rien ne s'était passé. C'est impossible à oublier quand la douleur est trop accrue et qu'il a l'impression de redevenir ce bébé qu'on lâche en espérant ne pas laisser de trace. Wookwang n'essaie même plus de retenir ses larmes. Le torrent coule sur ses joues comme jamais il n'a pleuré avant, cela coule probablement autant que le jour de sa naissance.

    Même cette main sur la joue n'apaise rien. Le coeur de Wookwang saigne. Et Jinnie a beau sécher ses larmes, elles ne cessent de revenir tâcher son visage et le rendre brillant de douleur. Wookwang abandonne. Il ne peut plus. Toute cette tristesse, c'est trop d'un coup. La piqure d'une rupture qui vient se mélanger à son chagrin refoulé est trop à supporter. Les doigts se délient et la bague tombe lentement sur le sol, en vient même à rouler pour se cacher derrière les sachets de mcdo qui traînent contre le placard. Wookwang n'a plus la force pour exister s'il se retrouve à nouveau seul dans ce monde qui ne veut définitivement pas l'accepter. "S'il te plaît." Chuchote-t-il d'une voix à peine inaudible. "Ne m'abandonne pas." Soupire-t-il alors que les larmes tombent encore. Enfin, il se déloge de cette porte. Sa main attrape celle que Jinnie traîne encore près de lui, et il s'en sert pour tirer sa femme contre lui. C'est un élan de désespoir qui le nourrit d'assez d'énergie pour serrer Jinsol entre ses bras, pour caler son visage mouillé contre son cou. Wookwang est blotti contre elle, à la serrer trop fort pour respirer. Comme ça, il a l'air d'un bébé. C'est peut être même la première fois qu'il se montre aussi vulnérable devant celle qui joue les mamans. "Ne me laisse pas... S'il te plaît." C'est la seule chose qu'il peut supplier. Wookwang ne veut jamais revivre ça. Il ne veut pas se retrouver sans famille encore une fois. D'abord sa maman, qu'il aurait été fait pour aimer plus que tout. Maintenant sa femme, qui l'univers a choisi de le faire aimer plus que tout. Non, non, il ne peut pas vivre cette sensation d'être laissé derrière encore une fois. Il se fiche bien qu'elle lui ait menti, il se fiche bien qu'elle puisse rester son amie. Tout ce que Wookwang veut, c'est une famille, et si Jinsol l'abandonne à cet instant, alors il sait qu'il ne pourra jamais goûter à ce bonheur là. Tremblant, tétanisé, tout simplement terrorisé, Wookwang n'a jamais été plus honnêtement vulnérable que dans les bras de Jinsol, implorant qu'elle continue de l'aimer, malgré qu'il soit aussi imparfait.




""


♞♝
Han Jin Sol
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t9390-han-jin-sol-han-nabi#294367
En ligne
byeoljali ≈ when the night comes i break into stars
UNE P'TITE PHOTO ? :  ⊱ begin, again || ft wookwang Dad721423e123331e8a38ef76525b8fa068a39cd_hq
AVATAR :  ⊱ yooa from oh my girl
POINTS :  ⊱ 409
MESSAGES :  ⊱ 815
NOUS A REJOINT LE :  ⊱ 16/06/2020
AGE :  ⊱ 25
begin, again || ft wookwang Empty
(#) Sujet: Re: begin, again || ft wookwang   begin, again || ft wookwang EmptyMar 16 Mar - 18:53

begin again

à SEOUL NATIONAL UNIVERSITY.
(ootd) ~ (moodsong)


Vous étiez au coeur d’une spirale infernale. Un cercle vicieux qui était en train de vous bouffer au fur et à mesure que les secondes passaient. Émotionnellement et physiquement, tu n’avais plus aucune ressource. Un amour si fort que tu désirais le conserver intact, comme au premier jour. Cependant, tu commençais à te rendre compte qu'à trop vouloir, vous le détruisez petit à petit. Vous vous détruisiez mutuellement. Tu n’étais plus aussi forte pour encaisser de telles charges… Ou simplement pas assez pour encaisser celle de l’homme qui tu aimais plus que tout. Pour toi, il était temps de tout stopper tant que vous étiez encore capable de vous regarder dans les yeux.

Le bonheur ? C’était un luxe limité. Tu l’apprenais à tes dépens. Les orphelins que vous étiez n’avaient aucunement le droit d’y goûter. Et plus les années passaient, plus cette idéologie s’ancrait en toi. Ca, et les paroles de ta génitrice qui revenaient hanter ton esprit. Elle qui toute ton enfance te rappelait que tu n’étais qu’un fléau, un boulet… Tout simplement que ton existence était vaine… Tu n’as toujours su apporter que colère et tristesse aux personnes qui t’entourait. Cette horrible voix dans ta tête a fini par s'estomper au fur et à mesure que votre famille s’agrandissait. Tu avais trouvé ta place dans ce monde, une utilité auprès de tes petits qui voyait en toi une grande soeur et une maman. La famille que tu avais choisie te donnait ce qui avait toujours manqué dans ta famille biologique. De l’amour et de l’affection. Cela t’a même permis de réellement connaître l’amour auprès de cet homme en face de toi. Mais chassez le naturel, il revient au galop. Tu ne peux aller contre ta véritable nature nocive. Et voir que Woo Kwang ne dérogeait pas à la règle. Tu avais pensé que lui serait la dernière personne au monde que tu aurais été capable de briser. Ce sont toutes ces raisons qui te poussaient à lui redonner sa liberté. Retirer cette bague qui habillait ton doigt depuis des semaines étaient la chose la plus dure que tu aies dû faire jusqu'à maintenant. Renoncer à ce rêve commun d’une vie vous glisser entre les doigts était difficile.. Très difficile. Mais si au moins tu savais que ça permettrait à ce que tous les pleurs soient sous silence et que vous repreniez un semblant de vie normal sans entraîner davantage de personne dans vos problèmes, c’était un mal pour un bien. Revoir ce garçon souriant et jovial malgré les démons qui l’habite était ce que tu souhaitais.

Geste affectueux sur son visage, lui faire comprendre tacitement que tu feras toujours partie de sa vie, même si ce ne serait plus de la façon que vous auriez voulu. Vous vous l’êtes promis le jour où ce pacte de sang a cellé votre amitié à jamais. Et cette cicatrice à vos doigts en était une belle preuve. Malgré cela, la crainte de l’abandon guettait toujours le coeur de ton amoureux qui ne semblait pas sur la même longueur d’ondes que toi. Hoquet de surprise qui finit par t’échapper alors que tu fis prisonnière de cette éteinte si puissante. Ca, et ses supplications firent que ton coeur ratait un battement. Tu sentais sa détresse se manifester à travers ses larmes et s’abattre sur ton cou. Lui qui a jouer le fier jusqu’à maintenant, qui a toujours été plus fort que toi dans toutes les situations…. Il semblait si fragile et vulnérable tout à coup. C’était la première fois qu’il abandonnait ses peurs dans tes bras. Et enfin, tu avais compris ce que Kangoo avait ressenti il y a 20 ans, quand il a vu ta peine faisait trembler les murs de l’orphelinat. Avoir cette sensation d’être la personne qui peut rendre un autre être humain joyeux. Ce sentiment de plus jamais voir une personne à qui on tient énormément s’enfoncer dans la noirceur de son âme… C’était tout ce que tes larmes ont manifesté et que seul Kangoo a su interpréter. A tout tour, tu sentais ce besoin fou de le sauver, de l’aider… De l’aimer. Difficilement, tes bras enroulaient sa taille pour le serrer autant que tu pouvais aussi.

▬ Je ne t’abandonnerais pas…. Jamais

C’était quelque chose d'impossible. Vous aviez trop besoin l’un de l’autre. Ça a toujours été comme ça que vous aviez fonctionné. Tu arrivais finalement à trouver un moyen de te décoller un peu de lui, prenant son visage entre tes mains. Tes pouces tentaient encore d’éloigner ce torrent sur ses joues. Tu posais son front contre le tien en fermant les yeux.

▬ Je n’arrête pas de te le dire que je t’aime… Alors quoi qu’il arrive, tu ne sauras pas te débarrasser de moi

Plaisantais-tu avant par finir ce que tu aurais dû faire depuis ton arrivée si les choses avaient été différente. Poser tes lèvres sur les siennes, malgré le souffle court. Retrouver la sensation que votre amour et ce qui vous liait le plus. Comme si vous vous retrouviez à nouveau


Featuring : @hong woo kwang

gabi le loup



Winter butterfly
Spread your wings to the sky ☽ When you’re walking alone, And for no reason You suddenly start to cry When you suddenly grow so tired That everything becomes meaningless
Hong Woo Kwang
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t8460-wookwang-kangoopasroux
byeoljali ≈ when the night comes i break into stars
UNE P'TITE PHOTO ? :  ⊱ begin, again || ft wookwang Dc9c69f3db11e898b1bf22e0f47986966cb88823
AVATAR :  ⊱ Hwang Minhyun (NU'EST & Wanna One)
POINTS :  ⊱ 365
MESSAGES :  ⊱ 694
NOUS A REJOINT LE :  ⊱ 22/02/2020
AGE :  ⊱ 23
begin, again || ft wookwang Empty
(#) Sujet: Re: begin, again || ft wookwang   begin, again || ft wookwang EmptyJeu 18 Mar - 19:02
Begin Again
❂♡




    Le mur avait éclaté. Fracassé comme si on y avait fait traverser un missile. Les morceaux et les poussières pourraient presque se voir dans l'air. Il y a ce moment de latence. Ces quelques secondes de silence pour que les débris cristallisent dans l'espace et pour que Wookwang puisse enfermer Jinsol dans ses bras, l'accrocher de toute sa puissance. Et ça retombe. Tout, retombe. La pression, la tension, tout semple violemment heurter le sol, à la même vitesse que les larmes terriblement lourdes du garçon. La pièce est silencieuse et pourtant l'orphelin entend tous les fracas libérateurs tout autant que destructeurs et tremble sous la vibration de l'impact imaginaire. Plus aucune forteresse ne le sépare de sa bien aimée. A partir de cet instant; elle sait. Son plus grand besoin, et tout ce qu'il en suit, est exposé. Tout au fond de lui, bien plus loin que ce qu'il montre et encore plus éloigné que ce qu'il sait cacher, il a besoin d'être aimé. Sincèrement, foncièrement, c'est un enfant en mal d'amour. Juste un être humain qui veut compter pour quelqu'un. Jinsol l'avait déjà deviné, par les quelques mots qu'il avait su lui glisser, mais jamais elle n'avait pu autant le constater. Wookwang est profondément triste, dévasté et traumatisé de l'enfance qu'il n'a jamais acceptée.

    S'il avait déjà compris que sa fiancée avait le même besoin, dans sa plus grande pureté, d'être acceptée, Wookwang n'avait jamais voulu lui montrer que c'était leur plus grand point commun. Et c'est peut être de là que vient la source même de leur dispute. L'incompréhension, les longueurs d'onde qui ne s'alignent pas. Là où Jinsol ne pouvait voir qu'un homme blessé dans son ego, trahi, et donc incapable de pardonner; Wookwang était réellement un homme apeuré, attristé de voir que pour celle qui lui avait donné espoir, il n'était pas assez. Et là où Wookwang en voulait à Jinsol de lui avoir caché les vérités, il avait omis de comprendre qu'elle avait tenté de le protéger sans savoir ce qu'elle avait réellement besoin de lui donner. Mais tout semble arrangé. Dans ces bras, dans cette étreinte. Enfin, ils se comprennent. L'un comme l'autre, ils ne veulent qu'une place. Tout ce qu'ils ont besoin de savoir, c'est qu'ils comptent plus que tout pour au moins une personne dans ce monde. Jinsol ne s'était pas rendu compte que Wookwang cherchait une femme qui pouvait s'appuyer sur lui, et lui-même n'avait pas compris qu'elle cherchait un homme qui pouvait également lui montrer ses faiblesses sans tabou. C'est plutôt malheureux que cette révélation se soit révélée après qu'une boule incontrôlable de colère se soit formée. Et c'est encore plus fâcheux qu'il ait fallu casser leur lien, briser cette promesse dont ils avaient tant besoin, pour se rendre compte que cela entacherait leur avenir et leur espoir de façon permanente. On dit souvent que l'on ne réalise jamais la valeur de quelque chose avant de l'avoir perdu. Et Wookwang vient seulement de comprendre à quel point, même si c'était justifiable, c'était idiot d'en vouloir aussi longtemps et aussi fortement à Jinsol. Il ne peut pas vivre sans elle. Même si c'est lui même qui a dit qu'elle restait sa soeur, lui qui était le plus réticent à franchir cette barrière amoureuse car il ne voudrait jamais que ça entache sérieusement l'ambiance au sein de leur fratrie; c'est lui qui se rend compte qu'il ne pourrait plus jamais revenir en arrière. A ce point dans sa vie, il sait que ce qu'il y a de plus important, c'est sa famille avec Jinnie.

    Le baiser qu'elle lui offre, malgré ses larmes qui tombent encore et ses mots qui peinent à sortir, est le baiser le plus intense de sa vie. Elle n'a posé que ses lèvres, et pourtant il est pris d'une vague d'électricité qui le pique jusque dans le bas du dos. Si elle s'imaginait qu'elle pouvait lui redonner une pointe d'amour et qu'il finirait par la lâcher, elle se met le doigt dans l'oeil. Wookwang pleure encore alors que ses lèvres à lui s'appuient un peu plus contre celles de sa fiancée. Il ne sait pas si les choses sont arrangées. A cet instant là, il n'a aucune idée du statut de leur relation. La seule chose qu'il peut espérer, c'est que Jinnie lui accorde encore un peu de temps avant de rompre totalement. Mais c'est une question qu'il n'ose pas poser. Le courage de sa demande en mariage est bien loin après l'enfer qu'il sait qu'il a fait vivre à la femme de sa vie. Wookwang préfère se taire. De toutes façons, il semble que tous ses mots se soient perdu. Le "je t'aime", comme le "merci". La gorge est trop sèche pour les exprimer. Toute l'eau de son corps se vide encore par ses yeux, car la peur est encore là. Les barrières de son coeur sont tombées et c'est encore trop difficile de les remonter pour se protéger. C'est bien pour ça que Wookwang préfère tout cacher. Mettre le monde au courant de ses peurs et de ses réelles passions, c'est risquer de se les voir arracher, comme son coeur s'est déchiré quand Jinnie a retiré la bague de son doigt. Wookwang, reculant sa tête pour reprendre un peu sa respiration, sans toujours lâcher sa fiancée, se retourne. Maintenant, c'est lui qui a le dos vers le lit, et Jinnie qui a le dos vers la porte. Il se recule un peu, la chambre est vraiment minuscule et se laisse tomber dans son lit, avec sa femme dans les bras, et un bruit strident venant du sommier de basse qualité qui n'apprécie pas trop la réception. Wookwang arrive toujours aussi peu à parler, mais il laisse Jinnie s'allonger à côté de lui, en la tournant un peu, et il en profite pour enfouir à nouveau son visage dans son cou, ses cheveux. Il cache son visage pour y fermer les yeux, profiter de cette proximité, sentir l'odeur de sa femme qui lui avait trop manqué. Il a toujours un bras qui tient Jinsol près de lui, et l'autre glissé sous son cou. Wookwang a besoin de ce moment, pour se calmer, pour reprendre ses esprits, surtout pour profiter de cette complicité qui depuis trop longtemps manquait. Il est si fatigué, de s'être battu pour cette relation, d'avoir abandonné toute son armure, et d'avoir travaillé quand il ne pouvait pas dormir, qu'il serait capable de trouver le sommeil au milieu de cette paix et de cette sérénité, comblée par la chaleur d'avoir sa fiancée à ses côtés.




""


♞♝
Han Jin Sol
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t9390-han-jin-sol-han-nabi#294367
En ligne
byeoljali ≈ when the night comes i break into stars
UNE P'TITE PHOTO ? :  ⊱ begin, again || ft wookwang Dad721423e123331e8a38ef76525b8fa068a39cd_hq
AVATAR :  ⊱ yooa from oh my girl
POINTS :  ⊱ 409
MESSAGES :  ⊱ 815
NOUS A REJOINT LE :  ⊱ 16/06/2020
AGE :  ⊱ 25
begin, again || ft wookwang Empty
(#) Sujet: Re: begin, again || ft wookwang   begin, again || ft wookwang EmptySam 20 Mar - 0:11

begin again

à SEOUL NATIONAL UNIVERSITY.
(ootd) ~ (moodsong)


Enfin, après des semaines dans le noir, tu apercevais une lueur se dessiner au bout du chemin. Depuis des semaines, sourire sincèrement t’était interdit. Il n’y avait aucune raison pour que tu puisses te prétendre heureuse. Mais la, emprisonner contre ton amoureux, sentir autant d’amour se manifester de cette façon. Tu venais de retrouver une raison de te battre, de devenir une autre femme… De devenir la femme qu’il mérite, celle qui mérite de porter… C’est ce qui doit te motiver désormais. Il était ton moteur et cette distance t’a permis d’en prendre pleinement conscience.

Ce besoin de vous reconnecter se faisait ressentir. Sans attendre, tu l’embrassais. Geste qui t’avait tant manquer. Chaleur qui finissait par combler ton cœur… Seulement quelques semaines que la distance s’était imposée entre vous, et pourtant la sensation était similaire à la première fois que vous aviez (re)goûté aux lèvres de l’autre. Ce moment pouvait s’éterniser, ça t'était égal. Parce qu’à cet instant, tu savais que ta place était auprès du seul homme qui t’aimait éperdument malgré tout ce qu’il a subi par ta faute. Presque peiné que cet échange amoureux entre vous se termine, tu te laissais traîner sur lit de fortune, lâchant un hoquet de surprise autant par la chute que tu trouvais prématurée que le bruit strident qui fit vibrer la pièce. Détail qui t’importait peu. Toute ton attention allait pour Woo Kwang, qui lui-même cherchait cet amour. Toujours sa prisonnière, tu avais plus l’impression d’avoir repris ton rôle de maman quand il se cachait de cette façon dans ton cou. Tu le voyais un peu de cette façon. Jamais il ne cherchait de la tendresse aussi farouchement tout en la teintant d’une fragilité palpable. Alors tu répondais à cet appel silencieux. Main réconfortante caressant sa nuque, alors qu’elle finit par glisser le long de son dos de haut en bas, comme pour tenter de l’apaiser. Il n’y avait besoin de rien de plus. Ce petit moment de calme savait chasser la tension qui était omniprésente. Juste le battement de vos coeur ensemble, le bruit de vos respirations, son souffle dans ton coeur… Tu ne savais pas combien de temps cela avait duré, mais c’était si apaisant après toutes ces batailles. Mais comme à ton habitude, tu cassais la dynamique comme tu savais le faire

▬ Ca fait des semaines qu’on a pas été proche comme ça et tu veux encore te cacher ?

Riais-tu faiblement avant de sortir sa tête de sa cachette. Tes yeux s’attardaient sur chacun des détails de ce visage qui te faisait chavirer. Tu redécouvrais chaque trait, chaque mimique, tu apprenais même à un peu plus t’habituer à cette couleur flamboyante de sa chevelure. Tu ressentais même le besoin d'y découvrir la douceur quand tes doigts se perdaient dans ses mèches. Comme une oeuvre d’art dont tu ne te lassais jamais de contempler. Il manquait plus qu’il récupère ce sourire d’idiot et fier dont tu te lassais jamais.

▬ Tu m’as tellement manqué….

Murmurais-tu alors tes doigts frôlaient sa joue tout en déposant un rapide baiser sur le bout de son nez. Malgré cette complicité que vous avez commencée petit à petit à recoller, un doute subsistait toujours un peu en toi. L’instant à l’hôpital ou il t’a embrassé fougueusement, passionnément… Dans l’espoir que vos coeurs se retrouvent à nouveau, tu avais espéré si fort cette réconciliation que tu en étais tombé de haut.

▬ Est-ce que… Est-ce que ça veut dire que c’est un nouveau départ… Tu es le seul qui peut me dire où on est.

Pas forcement avoir son pardon, mais juste qu’il était sur la voie pourrait te rassurer un peu et te confirmer que tu étais encore et toujours sa femme.


Featuring : @hong woo kwang

gabi le loup



Winter butterfly
Spread your wings to the sky ☽ When you’re walking alone, And for no reason You suddenly start to cry When you suddenly grow so tired That everything becomes meaningless
Hong Woo Kwang
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t8460-wookwang-kangoopasroux
byeoljali ≈ when the night comes i break into stars
UNE P'TITE PHOTO ? :  ⊱ begin, again || ft wookwang Dc9c69f3db11e898b1bf22e0f47986966cb88823
AVATAR :  ⊱ Hwang Minhyun (NU'EST & Wanna One)
POINTS :  ⊱ 365
MESSAGES :  ⊱ 694
NOUS A REJOINT LE :  ⊱ 22/02/2020
AGE :  ⊱ 23
begin, again || ft wookwang Empty
(#) Sujet: Re: begin, again || ft wookwang   begin, again || ft wookwang EmptySam 20 Mar - 18:32
Begin Again
❂♡




    Tout semblait différent à cet instant, les larmes, cet 'appartement' que Jinsol n'avait jamais vu, cette façon que Wookwang avait de se coller à elle pour lui demander un peu d'affection... C'était son intimité. Pas des secrets à proprement parler, mais juste les choses que l'orphelin ne voulait généralement pas partager. Par pudeur ou simplement par peur, Wookwang n'avait jamais osé demander à ce qu'on prenne soin de lui, comme il n'avait jamais montré ce qui le touchait réellement. Tout ça parce que ça rendrait ses faiblesses trop accessibles à ceux pour qui il n'avait jamais compté. Mais il comptait pour Jinsol. Il le savait mais il venait finalement de l'accepter. Malgré les choses importantes qu'elle lui avait caché, il comptait pour elle. Et même si les faits étaient déplorables, les intentions avaient été relativement louables. Objectivement, Wookwang ne pouvait pas lui en vouloir d'avoir pensé le protéger. Mais surtout, il n'en avait plus envie. Les semaines passées à être en colère contre Jinsol n'ont rien apporté de bon. Elles n'ont ni permis à son coeur de l'oublier, ni de se réparer. Alors à quoi bon? L'orphelin n'avait jamais cessé d'aimer Jinnie, il avait juste été blessé par cette horrible sensation de ne pas être assez. Il était temps que cela cesse, car il voulait toujours passer sa vie à ses côtés. Et pas en tant que frère, il voulait être son homme, il voulait justement être cette personne avec qui elle pouvait parler de son addiction et de sa maladie. Parce que ça faisait tant de bien de voir qu'elle, était la femme auprès de qui il pouvait pleurer sans se sentir trop fragilisé.

    Le calme est assez bénéfique pour le calmer, l'apaiser, et enfin l'arrêter de pleurer. Quand Jinsol lui prend la tête des mains pour exposer son visage, il a les yeux bouffis, le regard fatigué, la mine un peu rouge, mais il a un sourire amusé sur le visage. "C'est justement pour que tu ne sois pas totalement éblouie par ma beauté retrouvée." Wookwang tente de plaisanter, alors que lui aussi perd ses yeux dans ceux de la femme qu'il aime. Elle a l'air tout aussi fatiguée que lui. Il semble que cette séparation n'a vraiment eu aucun bon. "Toi aussi tu m'as manqué. " Le garçon répond sincèrement. Il a toujours un sourire sur le visage, un sourire un peu mélancolique mais bien sincère. Un sourire qui n'est pas souvent aperçu. C'est si agréable de simplement être comme ça, Jinnie dans les bras, et elle qui lui caresse les cheveux. C'est doux, affectueux. Et c'est ce dont il a toujours eu besoin. Les baisers ne sauraient tarder, il veut juste profiter de cette sérénité un peu plus longtemps.

    Sérénité qu'il trouve dans l'ambiance de cette chambre, mais aussi dans son coeur. Quand Jinsol lui pose la question fatidique, Wookwang n'aime pas trop avoir la responsabilité d'être celui qui détermine leur nouveau statut amoureux, mais en même temps, il n'a pas peur de ce qu'il va dire. Ils sont sur la même longueur d'onde, et plus que tout, ils s'aiment. Cela ne veut pas dire qu'il ne peut pas montrer que malgré les larmes qu'il a démontré et son attitude détestable, il reste justement cet homme qu'elle aime. "C'est pas toi qui doit me le dire justement, comme c'est toi qui a rompu avec moi?" Le sourcil s'arque dans cet air joueur qu'il regagne peu à peu. Mais Wookwang reprend vite son sérieux. Sa main vient se loger sur la joue de sa belle, et il la caresse tendrement. "Je suis fatigué de me battre contre quelque chose que je ne peux pas changer. Et je suis aussi fatigué de ne plus être à tes côtés. Promets que tu ne me cacheras plus rien. Montre moi que je compte assez pour que tu puisses tout me dévoiler... et je ne m'opposerai pas à notre mariage." C'est bizarrement prononcé, mais Jinsol comprendra que Wookwang veut simplement que ces accrochages n'arrivent plus. Ce sont des promesses difficiles à tenir, quand l'un comme l'autre veulent au maximum gérer leurs soucis seuls. Et c'est une déclaration plutôt toxique. Mais Wookwang, comme Jinsol, est toxique. Ils sont justement si toxiques qu'ils arrivent encore à se respirer. "Si tu veux toujours m'épouser..." Le garçon tient à répéter, même s'il ne laissera pas vraiment le choix à Jinnie de lui dire non. La main de Wookwang glisse de la joue à l'arrière du coup de son amoureuse, et il rapproche sa bouche, déjà entrouverte, jusqu'aux lèvres de Jinsol, prêt à l'embrasser un peu plus profondément quand elle aura donné sa réponse.




""


♞♝
Han Jin Sol
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t9390-han-jin-sol-han-nabi#294367
En ligne
byeoljali ≈ when the night comes i break into stars
UNE P'TITE PHOTO ? :  ⊱ begin, again || ft wookwang Dad721423e123331e8a38ef76525b8fa068a39cd_hq
AVATAR :  ⊱ yooa from oh my girl
POINTS :  ⊱ 409
MESSAGES :  ⊱ 815
NOUS A REJOINT LE :  ⊱ 16/06/2020
AGE :  ⊱ 25
begin, again || ft wookwang Empty
(#) Sujet: Re: begin, again || ft wookwang   begin, again || ft wookwang EmptyDim 21 Mar - 9:10

begin again

à SEOUL NATIONAL UNIVERSITY.
(ootd) ~ (moodsong)


Deux âmes solitaires de nouveau réunies. Tu avais la sensation que votre amour était fort et sincère. Il se manifestait si facilement, rien que par de simples gestes, par cette boule dans le ventre de chacun, créée par cette peur constante de se perdre de vue l’un et l’autre… Tu avais conscience que c’était tout ça qui rendait votre amour unique. Woo Kwang t’a toujours accepté, même dans les pires moments. Même en sachant que tu vendais ton corps à celui qui était capable de mettre des étoiles dans ta vie. En pensant à la vie que tu menais, il y a encore un an, tu riais jaune. Tu étais d’une telle naïveté. Toi qui croyais que tous les biens matériaux qui t'avaient manqué dans ta vie saurait te donner un semblant de bonheur. Les dîners, les vêtements hors de prix… Tout ça était censé te rendre heureuse. Et tu avais toujours cru que c’était le cas… Juste un voile que tu te mis devant les yeux pour éviter de faire face à cet échec cuisant dans lequel tu t’enfonçais. Le mal était toujours là. Un amour que cherche désespérément depuis ta venue au monde. Et c’est comme si Kangoo avait entendu cet appel au secours silencieux que tu lançais.

Même s’il sait que tu te sens, salis par ce choix de carrière, que ton corps ne t’appartenait plus, il était là, à tes côtés, n’ayant aucunement peur de te toucher, de t’effleurer. Sentiments que vous seuls étiez à même de comprendre et surtout seuls a pouvoir supporter la souillure de l’autre. Pour la simple et bonne raison que vous ne voyez que pureté dans les yeux de l’un et de l’autre. Tout ça ne faisait que confirmer que quoi tu fasses, ou que tu ailles, personne ne t’aimera comme lui savait le faire. Pensées brisées lors de l’énonciation de sa dernière connerie, il était impossible pour toi de retenir un rire. Beauté retrouvée, ce n’était pas faux. Il l’était toujours à tes yeux, malgré les traces de tristesse et de fatigue qui se dessinaient sur son visage. Tu espérais qu’après tous ces nuages, le soleil brillera à nouveau dans ses iris… Cela semblait ben parti, retrouvant peu à peu sa malice qui le qualifiait si bien. Cependant, tu savais que vous ne pourriez pas éviter bien longtemps les sujets qui fâchent. Presque honteuse, tu baissais ton regard lorsqu’il évoquait cet anneau que tu as retiré de ton doigt.

▬ Oui parce que je ne voyais pas d’autre issue...

Mettre un terme à votre idylle, tu aurais voulu l’éviter. Mais à tes yeux, lui rendre sa liberté pourrait calmer un, tant soit peu ses maux. Cependant, ca n’a fait que les renforcer. Ses doigts frais sur ta joue, tu te rendais définitivement compte que tu n’aurais pas su te passer de tels contacts de sa part. Tout ce qu’il voulait, c’était de faire sa femme une personne en qui la confiance ne soit pas au coeur d’un débat. Être sa femme, c’était tout ce que a quoi tu aspirer désormais. S’approchant dangereusement de toi, tu ne te faisais pas prier pour emprisonner ses lèvres avec les tiennes. Loin du baiser chaste que tu lui avais offert plus tôt. Ton souffle se perdait avec le sien, vos langues se perdaient ensemble. Ce baiser était fort, dans tous les sens du terme. Tu finissais par le lâcher, en lui adressant un sincère sourire.

▬ Satisfaisante comme réponse ?

Riais-tu avant de passer rapidement un pouce sur sa lèvre.

▬ Je te promets… Je te dirais tout ce que tu dois savoir. Bientôt

Hélas, il y avait encore une chose que tu avais gardée jalousement pour toi. Parce que contrairement à ton problème d’addiction ou ta maladie, ceci touchait directement ton coeur et cette plaie ne cicatrisera jamais. Tu lui en parlerais, c’éait une promesse que tu lui faisais, mais que tu te faisais aussi. Le moment n’était pas propice pour évoquer de tels problèmes.

▬ J’ai juste besoin de profiter un peu de ce moment avec toi.

Ce fut ton tour de t’enfoncer contre lui, calant ton front contre son torse. C’était même mieux pour toi qui risquais de mettre à nue ton coeur à nu. Cette fois, c’était plutôt toi l’enfant vulnérable.

▬ Mais je veux que tu saches une chose. Je ne t’ai jamais caché tout ça parce que tu ne comptes pas pour moi. Je suis désolée si c’est l’impression qu tu as eue, mais ce n’était pas le cas.

Ceci était le plus gros problème. Jamais tu ne désirais l’exclure de ta vie. Il a toujours été ton meilleur ami, ton confident. Il était temps qu’il regagne un peu plus cette place.

▬ Tu es la personne la plus importante dans ma vie, j’ai juste voulu t’épargner tout ça et te protéger autant que je le pouvais.


Featuring : @hong woo kwang

gabi le loup



Winter butterfly
Spread your wings to the sky ☽ When you’re walking alone, And for no reason You suddenly start to cry When you suddenly grow so tired That everything becomes meaningless
Hong Woo Kwang
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t8460-wookwang-kangoopasroux
byeoljali ≈ when the night comes i break into stars
UNE P'TITE PHOTO ? :  ⊱ begin, again || ft wookwang Dc9c69f3db11e898b1bf22e0f47986966cb88823
AVATAR :  ⊱ Hwang Minhyun (NU'EST & Wanna One)
POINTS :  ⊱ 365
MESSAGES :  ⊱ 694
NOUS A REJOINT LE :  ⊱ 22/02/2020
AGE :  ⊱ 23
begin, again || ft wookwang Empty
(#) Sujet: Re: begin, again || ft wookwang   begin, again || ft wookwang EmptyDim 21 Mar - 18:42
Begin Again
❂♡




    Cette dispute, cette semi-rupture même, semblait avoir atteint son point culminant. Tout ce qu'ils pouvaient faire à présent, c'était redescendre, et peu à peu revenir sur ce sol qu'ils avaient installé si confortablement. Parce que Wookwang ne pouvait pas admettre qu'il avait totalement pardonné Jinsol. C'était trop dur, trop douloureux d'avoir découvert toutes ces graves révélations de cette façon. Mais il était fatigué. Il était fatigué de lui en vouloir, de s'énerver et d'avoir envie de lui crier dessus à chaque fois qu'elle tentait de le parler. C'était la femme qu'il voulait épouser. Cela rendait sa douleur et sa trahison plus profonde, mais ça la rendait surtout oubliable. Le temps saurait réparer sa plaie, parce que le temps l'avait déjà tant réclamé. Il l'aimait, plus que tout. C'était elle qui avait toujours permis qu'il vive sa liberté sans se faire juger. Les autres orphelins aussi, ils étaient tous soudés, mais Jinsol avait su le toucher par ce mélange de fragilité et de force qui l'avait rendu si précieuse à ses yeux, si séduisante, et qui lui avait donné une place de choix dans cette vie qu'il n'avait jamais demandé. La perdre, c'était non seulement perdre ses repères, mais aussi toute la complicité qu'il avait avec les autres membres de leur famille. Car elle avait su se démarquer d'eux, mais s'il s'en détacherait, alors il aurait perdu sa confiance et sa complicité envers tous les autres qui avaient pourtant tenter de l'épauler.

    L'ambiance est sereine, douce, et Wookwang profite encore de pouvoir toucher sa fiancée comme si c'était la première fois qu'il la découvrait. Avoir sa main sur sa joue, c'était beaucoup plus agréable que cette claque qui piquait. Et de quelques traces de doigts, il s'en sentait déjà réparé. Et puis ce baiser... Wookwang laisse allègrement sa langue danser avec celle de Jinnie, alors qu'il accueille à nouveau les papillons dans son ventre et l'agréable désir d'en avoir plus. Quand il embrasse Jinsol, même si le monde extérieur trouverait ça ignoble et monstrueux, lui sait qu'il n'y a rien de plus pur. Elle fait naître en lui un sentiment d'amour véritable, et surtout, un désir pur et naturel. Quand il lui caresse la nuque pour l'amener encore plus contre lui, il ne se force pas, il n'en a pas honte. Mais pourtant, il la laisse se détacher et lui adresse un sourire. "Oh... J'ai peur que tu doives un peu élaborer..." Wookwang plaisante alors que Jinsol essuie sa lèvre et qu'il l'accueille malgré tout contre lui en caressant à son tour sa longue chevelure. Ils avaient tout le temps de se retrouver. Wookwang se contentait de la promesse que Jinsol faisait. Un peu étonné qu'elle ait encore des choses à lui avouer, il ne pouvait qu'apprécier qu'elle le prévienne à l'avance. Beaucoup trop d'émotions s'étaient partagées ces dernières semaines, même s'il était curieux, il ne pouvait pas la forcer à parler tout de suite, cela irait à l'encontre de ce qu'il venait de déclarer lui aussi. Il était fatigué de se disputer, et il allait la pardonner, cela serait inutile de s'énerver. "Je comprends ça, maintenant. Je suis toujours convaincu que ça n'était pas la bonne solution, et que ça n'aurait fait qu'empirer avec le temps. Mais je comprends que ce n'était pas contre moi. Je te remercie de me rassurer. Et j'attendrai patiemment que tu m'avoues tout. J'espère que toi tu sais, que je suis là pour t'aider coûte que coûte..." Wookwang regarde son plafond alors qu'il caresse encore les cheveux de sa fiancée. Il a été touché par ce qu'elle venait de dire. Il l'avait avoué, il avait besoin d'être aimé. Besoin d'être rassuré. Cela faisait du bien d'avoir des explications, des confirmations. Et savoir qu'il est la personne la plus importante dans la vie de Jinsol... Ca lui fait vibrer le coeur tout autant que ça lui donne peur.

    A son tour lui aussi, Wookwang se tourne et attrape le visage de Jinnie. Il se baisse un peu pour que leurs têtes puissent être à la même hauteur, et il la regarde dans les yeux avec un sérieux qu'elle connaît depuis quelques temps. "Tu penses que c'est mal si... Ce que Wookwang veut demander c'est si elle pense que c'est mal qu'il soit la personne la plus importante à ses yeux. Parce que s'il était honnête, Jinsol était la personne la plus importante pour lui. Mais il n'aimait pas admettre ça, parce que c'était comme s'il rejetait tous ses autres frères et soeurs sans qui il ne pourrait pas vivre non plus. Il les aimait profondément, et il donnerait sa vie pour eux. Mais malgré ça, Jinnie était au dessus, et il s'en voulait. Oui, il s'en voulait très fortement de la préférer. "Tu penses que c'est mal si je te touche les fesses?" Wookwang demande en reprenant une expression artificiellement maligne. En même temps, il n'attend pas la réponse pour poser ses mains sur les fesses de sa fiancée. Au final, il garde sa question pour lui. Comme l'a dit Jinsol, elle voulait profiter de ce moment. Et ça serait méchant de la faire penser aux autres, comme ça serait méchant de lui faire naître la même culpabilité alors qu'ils se retrouvent après des semaines de séparation. Wookwang a donc improvisé. Et même si c'est donc étrange d'être aussi direct, et d'avoir les mains là où il n'a jamais vraiment pris le temps de les reposer, il ne peut pas garantir qu'il soit totalement révulsé par l'idée.




""


♞♝
Han Jin Sol
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t9390-han-jin-sol-han-nabi#294367
En ligne
byeoljali ≈ when the night comes i break into stars
UNE P'TITE PHOTO ? :  ⊱ begin, again || ft wookwang Dad721423e123331e8a38ef76525b8fa068a39cd_hq
AVATAR :  ⊱ yooa from oh my girl
POINTS :  ⊱ 409
MESSAGES :  ⊱ 815
NOUS A REJOINT LE :  ⊱ 16/06/2020
AGE :  ⊱ 25
begin, again || ft wookwang Empty
(#) Sujet: Re: begin, again || ft wookwang   begin, again || ft wookwang EmptyMar 23 Mar - 16:24

begin again

à SEOUL NATIONAL UNIVERSITY.
(ootd) ~ (moodsong)


Oui, Kangoo était la personne dans ta vie. Mais tu négligeais en rien l’amour que chacun de tes petits t’apportait. Ils t’ont aidé à te construire, à donner ce trop plein d’amour qui était en toi. Chacun à leur façon a contribué pour faire de toi la femme que tu es actuellement. C’étaient tes petits, ca, personne ne saurait te l’enlever. Tu n’étais plus capable d’imaginer ta vie sans que les 5 y participent.

▬ Ne devient pas trop gourmand

Te moquais-tu en pinçant doucement son nez. Tu comprenais très bien que ce baiser ne lui avait pas suffi. Il était vrai qu’il restait léger au vu du nombre de temps que vous avez été séparé - et si vous oubliez ce qu’il s’était passé à l’hosto. Un baiser tendancieux qui pourtant, vous étiez bénéfique. C’est comme si vous scellez une promesse. Oui cette promesse d’être séparé d’une quelconque manière, de ne plus laisser des mensonges s’interférer entre vous. A cet instant, tu ne pouvais pas t’empêcher de penser à cette famille à l’autre bout de la ville, celle qui partageait ton sang et que tu as préféré terrer dans un secret. Cependant, ce que vous veniez de subir ces dernières semaines et comme ton amoureux le soulignait si bien, ce n’était sûrement pas la solution. Mais l’entendre dire qu’il t'épaulerait en toutes circonstances te fis doucement sourire. Même mieux, te rassurait. Maintenant, c’était à toi d’apprendre à délester un peu et pouvoir te reposer sur lui… Peut-être un peu plus tôt que tu l’aurais voulu. Parce que ta maladie gagnait du terrain et que tu risquais d’être un peu trop dépendante de lui comme de vos frères et soeurs. Cette histoire n’était que pour te rappeler que tu pouvais désormais te présenter sans armures. Silencieuse, en te lovant un peu plus contre lui, tu le remerciais. De faire preuve d’autant de patience, de t'aimer autant malgré tes multiples défauts. Sortie de tes pensées par ce regard perçant qu’il plantait dans le tien, tu étais prête à entendre n’importe quoi.... Mais pas ça

▬ Hein ? Quoi...

Tu étouffais un rire, tiraillé entre la surprise et l’amusement de la franchise de ses paroles. Il semblait avoir retrouvé sa malice d’autrefois. Mais tu préférais de loin ça que de le revoir pleurer. Un hoquet de surprise t’échappait qu’il n'attendait pas une seule seconde pour poser ses mains sur cette partie qu’il convoitait tant.

▬ En fait c’était une question rhétorique

Malgré un rire quelque peu nerveux, tu ne le stoppais pas. En fait tu n’osais pas tout simplement parce que tu étais prisonnière de tes propres démons à cet instant. Repensant à ses hommes qui eux ne te gênaient pas de faire ce qu’il voulait avec chaque partie de ton corps, peu importe ton approbation Tu avais signé pour ça après tout. Tu savais que même si ce n’était pas une chose qu’il avait envie d’entendre, il fallait bien que veniez a parler de ce qui vous autant tourmenté et détruit ces dernières années. Trouble que tu tentais à dissimuler, tu retirais subtilement sa main, profitant pour le renverser sur le lit et t’allonger sur lui. Ton menton posé sur son torse, tu le lui adressais un faible sourire

▬ La moindre des choses est de demander s’il te plait

Tu ricanais doucement en lui tirant. Kangoo n’était pas comme eux. Il te réduisait pas au simple statut d’objet. Chacun de ses gestes n'était pas à chercher pour qu’il s’approprie ton corps. Tout ça, tu tentais de te le répéter comme un mantra, histoire de chasser la noirceur qui se rapprochait dangereusement. Alors tu préférais changer de sujet.

▬ Dis moi… Est-ce que c’était vrai par contre ce que tu disais tout à l’heure… Tu voulais réellement me faire du mal


Featuring : @hong woo kwang

gabi le loup



Winter butterfly
Spread your wings to the sky ☽ When you’re walking alone, And for no reason You suddenly start to cry When you suddenly grow so tired That everything becomes meaningless
Hong Woo Kwang
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t8460-wookwang-kangoopasroux
byeoljali ≈ when the night comes i break into stars
UNE P'TITE PHOTO ? :  ⊱ begin, again || ft wookwang Dc9c69f3db11e898b1bf22e0f47986966cb88823
AVATAR :  ⊱ Hwang Minhyun (NU'EST & Wanna One)
POINTS :  ⊱ 365
MESSAGES :  ⊱ 694
NOUS A REJOINT LE :  ⊱ 22/02/2020
AGE :  ⊱ 23
begin, again || ft wookwang Empty
(#) Sujet: Re: begin, again || ft wookwang   begin, again || ft wookwang EmptyJeu 25 Mar - 18:10
Begin Again
❂♡




     La chaleur humaine avait terriblement manqué. Précieuse chaleur dont les orphelins sont forcément privés à partir du moment où ils échoppent du titre. C'est un phénomène plutôt marrant, d'ailleurs. Un vrai paradoxe qui les définit tout entier. Wookwang n'ayant jamais reçu de la part de quiconque à part ses frères et soeurs a toujours vécu en se débrouillant seul et sans cette affection réellement familiale à laquelle tous les enfants devraient avoir droit. Mais de la même façon, ça lui a toujours manqué, et il a toujours secrètement espéré qu'il pourrait en être doté. Conflit permanent qui fait qu'il a su vivre sans les bras de Jinnie. Mais qui fait qu'il, à présent, se demande comment il a fait pour passer des semaines sans pouvoir câliner son amoureuse de la sorte. Tout n'est peut être pas pardonné, Wookwang ne saurait pas vraiment le déterminer. Son coeur est ivre de cet amour qu'il reçoit et avec lequel il essaie de combler sa soif. Mais au fond de lui, il sait que tout est au moins derrière eux. Cela ne sert à rien de continuer à contempler ce conflit qui a bien failli les séparer. Que cette douloureuse étape servent de fondation à un avenir qui n'aurait pas à subir telle distanciation.

    Et c'est vrai que ça fait du bien de pouvoir à nouveau plaisanter. De pouvoir regarder Jinsol dans les yeux et de pouvoir lui lâcher des mots un peu stupides et plein de sous-entendus. Quand le premier était délibéré: totalement assumé pour lui réclamer de futurs baisers, le deuxième l'est moins. Wookwang n'avait absolument pas prévu de lui parler de ses fesses, ni d'y poser ses mains, d'ailleurs! Mais lui aussi, comme Jinnie, il préfère éviter d'aborder des sujets trop sérieux. Pas qu'il n'en parlera jamais, cette culpabilité est bien trop lourde à porter pour rester terrée. Mais l'orphelin sait à quel point ils sont tous les deux épuisés mentalement. Qu'ils profitent un peu de ces retrouvailles pour se reposer et s'apaiser, le reste sera abordé après. Wookwang a donc dû dériver son sujet en urgence. Et bien qu'il est toujours timide à l'idée de parler si ouvertement de la présence de ses mains sur le derrière de sa fiancée, il se rend compte qu'ils ne prennent jamais le temps de se toucher de cette façon. Rien d'obscène, mais juste d'apporter sa présence par le toucher dans des endroits un peu plus discret. C'est dû à leur métier, et c'est bien triste. Surtout quand lui-même est plus à l'aise une fois que Jinnie lui a retiré ses mains et qu'elle s'est mise sur lui pour le regarder. Le garçon repose ses mains sur elle, mais à un endroit plus habituel: le haut de sa tête. "S'il te plaît?" Demande-t-il pour la taquiner. Tranquillement, il lui caresse les cheveux en l'observant.

    Même quand elle lui pose une question délicate, il continue ses douces caresses. Wookwang ne veut pas lui montrer qu'il cherche quoi répondre, même si c'est le cas. Et pas parce qu'il cherche comment mentir, mais plutôt parce qu'il cherche comment s'expliquer. "Oui... C'était vrai... Mais pas pour les raisons que tu crois." Il finit quand même par retirer sa main, avec un petit rire nerveux. "Non, peu importe ce que je dis, le fait d'avoir dit oui, c'est horrible hein?" Wookwang détourne le regard avant de se forcer à regarder son amoureuse dans les yeux. "Je ne voulais pas te faire du mal pour que tu aies mal. Je voulais voir si notre relation était totalement perdue... si j'arrivais encore à te faire réagir. Je me sentais tellement impuissant... Mais bon ça n'a aucun sens et c'est pas vraiment gentil non plus... Je suis désolé. Je te l'ai dit... Je ne suis pas très gentil en vrai." Wookwang ne peut pas bouger donc il est obligé de regarder Jinsol dans les yeux. Il a quand même perdu son jeu d'acteur quand il est avec elle, il se comporte de façon plus honnête et naturelle, et ça c'est quand même un beau progrès. "Tu veux quand même m'épouser?" Demande-t-il à moitié pour briser la tension, à moitié pour rassurer ses peurs qui naissent. Mais comme Wookwang reste Wookwang, et qu'il a Jinnie contre lui, il se permet tout de même une plaisanterie. "S'il te plaît?" Insiste-t-il pour se moquer. Même si, il est totalement d'accord avec Jinsol sur l'importance du consentement.




""


♞♝
Han Jin Sol
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t9390-han-jin-sol-han-nabi#294367
En ligne
byeoljali ≈ when the night comes i break into stars
UNE P'TITE PHOTO ? :  ⊱ begin, again || ft wookwang Dad721423e123331e8a38ef76525b8fa068a39cd_hq
AVATAR :  ⊱ yooa from oh my girl
POINTS :  ⊱ 409
MESSAGES :  ⊱ 815
NOUS A REJOINT LE :  ⊱ 16/06/2020
AGE :  ⊱ 25
begin, again || ft wookwang Empty
(#) Sujet: Re: begin, again || ft wookwang   begin, again || ft wookwang EmptySam 27 Mar - 18:02

begin again

à SEOUL NATIONAL UNIVERSITY.
(ootd) ~ (moodsong)


Bien sûr, son geste n’avait rien de malsain. Avec ta conscience, tu savais que chaque chose qu’il faisait à ton adresse n’était pas forcement pour te mettre mal à l'aise et pervers. Par contre ton inconscient n’était pas sur cette même longueur d’ondes, en ouvrant la porte de ce qui te rendait triste et sombre. Woo Kwang avait déjà tant souffert de ces mêmes démons. Tu avais été si dure avec lui. Revoir la déception dans ses yeux parce qu’il pense qu’il est la cause de cette mal-être qui t’avait détruite, tu refusais. Moyen subtil et taquin de changer cette posture qui pouvait te mettre mal à l’aise sans avoir à le mette lui dans une situation qui l’échappe à nouveau. Non, tu préférais de loin le fait qu’il te montre son affection en caressant ta tête, avec une telle douceur. Tout ca t’avait tant manqué. Ses caresses, son regard attendrissant qu’il t’offrait en plus de ses taquineries qui te tirait un sourire

Pourtant, le coeur qu’était le tient n’étais pas encore complètement léger. Les blessures qu’il venait de subir étaient encore vives et saignaient encore un peu. Il t’avait fait mal comme tu lui avais fait mal hélas. Tu n'arrivais pas à oublier son sérieux et sa froideur qui entouraient ses dires passés et ses yeux. Tu avais juste besoin qu’il t’apaise un peu. Mais l’entendre confirmer que tout ca était intentionnel n'arrangeait rien. En même temps, qui voudrait entendre l’homme qu’on aime dire qu’il cherchait à trouver la limite de votre douleur n’avait rien de plaisant. Mais tu finissais par sourire. Pas totalement soulagée, mais peinée. La frontière entre l’amour et la haine a toujours était mince. Leur point commun à toujours été qu’on accorde une bien trop grande importance à une personne. Tu comprenais que ceci n’était qu’un appel au secours de Kangoo. Sa détresse était si grande et tu n’as même pas été capable de la comprendre. Cependant, même la douleur n’a pas su surpasser l’amour inconditionnel que tu lui portais. Et même après tout ça, ton coeur n’a pas changé. Pour le rassurer, tu posais une main sur son visage, caressant sa joue de ton pouce.

▬ Ca n’a rien à voir… Tu es juste un être humain… Nous avons tous une part d’ombre en nous. Mais tu es une belle personne. Et puis si tu voulais me faire réagir, tu as été servi

Un rire nerveux t’échappait doucement en repensant à la gifle que tu lui avais donnée plus tôt. Honteuse, tu cachais ton visage contre son torse en marmonnant des excuses. C’était plus facile que de faire face à cette erreur et douleur qu’il a dû supporter durant quelques secondes. Néanmoins, l’étudiant regagnait ton attention de par sa question. Les lippes étirées, tu hochais la tête

▬ Ce serait plus à moi te demander si tu es prêt à supporter mes sauts d’humeur - entre autre mes crise de nerfs - 20 années de plus

Riais-tu. Tu aimais tellement fort Woo Kwang. L’idée de passer votre vie en tant que mari et femme, avoir une famille à vous était indescriptible comme sentiment. La quête de bonheur qui vous hantez tant apparaissait un peu plus. Vous étiez a un pas de retrouver ce rêve qui animait votre amour. Comme pour sceller la promesse de votre mariage, tu te rapprochais de ses lèvres que tu embrassais à plusieurs reprises.

▬ Oh. D’ailleurs il faudrait retrouver ma bague

C’est vrai que ton doigt était un peu mis à nu avec la bague en moins. De plus, elle était la meilleure preuve de votre union officielle à venir. Tu finissais par quitter ses bras pour t’aventurer dans les méandres de sa chambre. Tu osais penser de par la petite taille de sa chambre, ce serait chose aisée. Mais une chose finit par l'interpeller. C’était le bazar qui y régnait. Bon, c’est vrai que vous êtes définitivement opposés l’un et l’autre sur la notion de rangement. Mais quand tu voyais l’état de sa chambre, tu compris qu’elle était devenue ce cocon de désarroi dans lequel il s’était enfermé, comblant le vide qu’avec son restaurant préféré. Tu t’accroupis en attrapant quelques sacs vides qui traînaient au pied de son clic-clac et espérais trouver quand même l’objet de ta quête. Un sourire taquin sur ton visage, tu tentais de cacher ton trouble.

▬ On va devoir te réhabituer à manger des choses plus saines que des big mac.


Featuring : @hong woo kwang

gabi le loup



Winter butterfly
Spread your wings to the sky ☽ When you’re walking alone, And for no reason You suddenly start to cry When you suddenly grow so tired That everything becomes meaningless
Hong Woo Kwang
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t8460-wookwang-kangoopasroux
byeoljali ≈ when the night comes i break into stars
UNE P'TITE PHOTO ? :  ⊱ begin, again || ft wookwang Dc9c69f3db11e898b1bf22e0f47986966cb88823
AVATAR :  ⊱ Hwang Minhyun (NU'EST & Wanna One)
POINTS :  ⊱ 365
MESSAGES :  ⊱ 694
NOUS A REJOINT LE :  ⊱ 22/02/2020
AGE :  ⊱ 23
begin, again || ft wookwang Empty
(#) Sujet: Re: begin, again || ft wookwang   begin, again || ft wookwang EmptyLun 29 Mar - 15:56
Begin Again
❂♡




     Wookwang n’était qu’un enfant en détresse. Une âme perdue et en peine qui cherchait sans cesse ce qu’il n’avait jamais pu recevoir. Une identité, de l’amour, un bonheur. Toutes ces choses dont il avait été privé à la naissance faisaient partie non seulement de son ambition, mais également des raisons pour lesquelles il ne savait pas réellement gérer ses émotions ou celles des autres. Il n’est pas gentil, il ne se trouvera jamais gentil. Au fond de lui, il sait qu’il est égoïste et rempli de colère. Mais il n’a jamais voulu blesser Jinnie de sa vie. Justement, depuis qu’il l’a vue pleurer, il a toujours tenté de lui apporter un bonheur auquel elle non plus n’avait jamais eu droit. Admettre qu’il a voulu la blesser, c’est trahir ses convictions et toutes les fondations de cette personnalité de façade qu’il s’est forgée. Et pourtant c’est vrai. Dans la pathétique tentative de vouloir reprendre un peu de contrôle sur cette relation dérivant hors de ses mains, il voulut remuer le couteau dans les plaies de Jinsol. Juste pour s’assurer qu’elle avait encore de l’intérêt pour lui, juste pour voir s’il était capable de la faire réagir. L’amour, c’est très proche de la haine. Et sur cette course à l’affection, la douleur peut être le signe d’une attention. C’est triste, et Wookwang s’en rend compte. Mais il n’est qu’un gamin. Imparfait, beaucoup trop. Et Jinsol a beau placer une main sur sa joue et le rassurer, Wookwang se sent quand même coupable d’avoir failli à sa mission. Drôle d’impression de ressentir finalement cette différence d’âge, l’impression d’être un gamin auprès d’une femme qui a fait des erreurs mais qui les assume. Lui, l’enfant qui ne cesse de les lui reprocher sans rien y changer. ”C’est vrai… Mais c’était mérité. Je reste désolé de t’avoir blessé.” Tient-il à dire, car c’est vrai. Et il faut qu’il lui communique pour essayer de se libérer ne serait-ce qu’un minimum de la culpabilité.

    C’est pour cela qu’il tient à s’assurer que Jinsol veuille toujours l’épouser. Il a l’impression qu’elle n’a pas apprécié ce côté de lui plus sérieux, plus naturel. Ce côté que Wookwang ressent comme le vrai. Et d’un coup, il a peur qu’elle soit trop rebutée. C’est toujours plus facile quand on a confiance en ses capacités. Wookwang le sait qu’il continuera d’aimer Jinnie malgré tout. La preuve en est là. Après tout ce qu’elle lui avait fait subir, il ne voyait toujours pas d’autre femme capable de la remplacer. Mais elle? Oui, il savait qu’elle l’aimait. Mais comment être certain qu’elle pourrait supporter ces côtés qu’il s’efforce chaque jour à garder cachés? Ce n’est pas pour rien qu’il le fait. Et les secondes d’attente ne font que le convaincre qu’il doit encore contrôler cette partie agressive au fond de lui. Mais il doit admettre être rassuré quand elle hoche la tête. Juste assez pour la taquiner. ”Vingt années de plus? Seulement?” Wookwang répète, la tête étonnée. ”Moi je m’attends à ce qu’on ait au moins soixante années de plus...” Le garçon tient à corriger alors qu’il accueille les lèvres de son amoureuse contre les siennes. Encore et encore. Oui, les choses se sont arrangées. Tout n’est peut être pas parfait, la confiance a encore du chemin à parcourir. Mais rien que de sentir cette proximité à nouveau est assez pour les conforter de faire le bon choix. Ils ont toujours été le plus grand soutien l’un de l’autre, ce serait dommage de ne pas le rester pour l’éternité.

    A peine le temps de savourer quelques baisers que Jinsol lui échappe déjà des bras. Wookwang reste allongé sur son lit, le regard au plafond alors qu’il réfléchit. Il semble déjà en manque de Jinsol alors qu’elle est juste à côté. C’est qu’il a envie de se serrer fort contre elle à nouveau, il a envie de la prendre entre ses mains et de s’y blottir pour récupérer tout cet amour dont il a manqué. Il a envie d’être aimé, d’être rassuré. Il a envie de rattraper tous ces jours d’errance incertaine qu’il a voulu lui cacher. Alors il finit par se lever et se ranger derrière elle. ”Ce qui ne serait pas sain pour mon estomac, ça serait justement de ne plus lui donner de big macs~.” Wookwang repère la bague qui scintille sur le sol entre deux sachets. Peut être parce que lui est habitué à vivre dans ces quelques mètres carrés et que l’esthétique désordonnée lui paraît organisée. Il se penche pour l’attraper, mais il la garde dans sa main. Doucement, il colle son abdomen contre le dos de Jinsol et ferme ses bras autour d’elle. Il pose son visage sur sa nuque, où il lui dépose deux doux baisers. Elle est emprisonnée sous son poids, mais il reste le plus attentionné possible. Il ne veut pas l’écraser, il veut simplement profiter de ce soutien qu’il pensait perdu. ”Han Jin Sol~” Wookwang ne sait pas s’empêcher de déposer un autre baiser dans le coup de son amoureuse alors qu’il ouvre sa main sous les yeux de celle-ci, y dévoilant la bague qu’il a trouvé. ”Veux-tu toujours m’épouser?” Essaie-t-il d’être séduisant dans la voix, alors qu’il reste cet enfant en détresse, collé contre cette femme qu’il aime plus que tout, laissant traîner ses lèvres dans son dos, avide d’être cajolé.





""


♞♝
Han Jin Sol
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t9390-han-jin-sol-han-nabi#294367
En ligne
byeoljali ≈ when the night comes i break into stars
UNE P'TITE PHOTO ? :  ⊱ begin, again || ft wookwang Dad721423e123331e8a38ef76525b8fa068a39cd_hq
AVATAR :  ⊱ yooa from oh my girl
POINTS :  ⊱ 409
MESSAGES :  ⊱ 815
NOUS A REJOINT LE :  ⊱ 16/06/2020
AGE :  ⊱ 25
begin, again || ft wookwang Empty
(#) Sujet: Re: begin, again || ft wookwang   begin, again || ft wookwang EmptyVen 2 Avr - 14:39

begin again

à SEOUL NATIONAL UNIVERSITY.
(ootd) ~ (moodsong)


La légèreté finissait enfin par te gagner au bout de plusieurs jours. Tu sortais peu à peu la tête de l’eau, respirais enfin en sentant l’homme que tu aimes près de toi. Tout cet amour et cette affection que tu as dû laisser au fond de ton coeur sans osé lui faire partager. Et ceci n’avait pas changé, même s’il te disait qu’il t’a fait volontairement du mal. Tu te rassurais qu’au moins, vous étiez plus ou moins quittes à ce niveau-là. Tu avais du mal à comprendre un peu ce raisonnement de sa part, cependant, l’un comme l’autre, vous avez senti la situation vous échapper un peu plus enchaînant erreur sur erreur.

▬ Je suis désolée aussi d’avoir été aussi dure

Même si son comportement était à discuter, tu étais aussi à déplorer. Aveuglée par ta colère, tu lui as foutu une baffe. Et pas une petite. Mais peut-être que les mots que tu lui avais dit étaient bien pires. Il fallait qu’il comprenne que jamais tu ne pensais ainsi de lui. Et tu ne le feras jamais. Tout ce que tu avais pour lui, c’était de l’amour à lui donner encore et encore. Le pauvre ne savait pas dans quoi, il s’était engagé en faisant de toi sa moitié. Tu lui avais bien prouvé que tu n’étais pas une femme facile à dompter à son grand damne. Cependant, l’un comme l’autre, vous savez que personne saurait vous comprendre et être aussi tolérant.

▬ Hmm Oui ca me va parfaitement. 60 ans et plus si on a la chance vivre encore aussi longtemps

Un autre homme en te sachant déjà dépendante t’aurais jeté comme une malpropre. Mais pas Woo Kwang. Non, lui te parlait de vivre avec toi jusqu'à la fin de vos jours. Il t’aimait… Mais c’était à un niveau inconsidérable. Voilà pourquoi tu ne cessais de répéter que c’était toi qui étais chanceuse d’avoir quelqu’un comme lui qui a le coeur qui continuait à battre. Tu as failli perdre tout ça, et ça te faisait presque peur. A cette pensée, tu te lançais en quête du bijou symbole de votre union à venir. Mais avec les détritus qui jonchaient sa chambre, c'était difficile. Ce qui le plus difficile était de voir à quel point il y a eu un abandon et un laisser aller dans sa vie ces derniers temps. Il désirait s’éloigner de toi et de ta toxicité, cependant, cette dernière avait laissé malgré tout beaucoup de traces.

▬ Mouais, et c’est le meilleur moyen d’avoir un one pack

Tu en riais, un moyen détourné de caché ton trouble autant que tu pouvais. Les yeux rivaient au sol, tu ne savais pas du tout ce que tu espérais voir avec ta vision affaiblit. C’était même un miracle que tu puisses encore marcher droit devant toi. Tu fus devancé par Woo Kwang qui la repérait avec son oeil de lynx. Avant même que tu te rendes compte qu’il avait en sa possession, il t’emprisonnait contre lui. Ses lèvres dans ton cou, tu te laissais envahir par les frissons que ce simple contact te procurait. Un sourire aux lèvres, tu avais la sensation qu’il tentait de combler encore tant qu’il peut ce manque affectif dont il a été privée. Ce n’était pas comme le moment où il a voulu t’empêcher de partir. Cette étreinte était plus douce, plus chaleureuse… Mais tu arrivais quand même à discerner la quête d’amour qu’il l’animait. Tes yeux scintillaient alors que tu voyais l’un de tes biens les plus précieux au creux de sa main, tandis que ton sourire devenait plus attendrit en l’entendant prononcer ton nom, chose qui était assez rare. Tu prenais l’anneau entre tes doigts, prenant le temps de l’observer quelques secondes. Impossible pour toi de ne pas penser à ce nouvel an où il a posé ce genou à terre. De simples mots qui ont changé la vie de chacun. Un moment idyllique gravé à jamais dans ton coeur

▬ Non...

Avant qu’il ne dise quoi, ce soit ou qu’il interprète mal tes paroles, tu te libérais juste assez pour pouvoir le regarder dans les yeux et t’empressais de continuer.

▬ C’est plutôt à moi de te le demander. Est-ce que tu veux toujours devenir mon mari, malgré tout ce que je t’ai fait ?

Sa confiance en toi n’était pas totale, et le pardon loin d’être accordé. Beaucoup de détails qui remettront en cause votre union


Featuring : @hong woo kwang

gabi le loup



Winter butterfly
Spread your wings to the sky ☽ When you’re walking alone, And for no reason You suddenly start to cry When you suddenly grow so tired That everything becomes meaningless
Hong Woo Kwang
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t8460-wookwang-kangoopasroux
byeoljali ≈ when the night comes i break into stars
UNE P'TITE PHOTO ? :  ⊱ begin, again || ft wookwang Dc9c69f3db11e898b1bf22e0f47986966cb88823
AVATAR :  ⊱ Hwang Minhyun (NU'EST & Wanna One)
POINTS :  ⊱ 365
MESSAGES :  ⊱ 694
NOUS A REJOINT LE :  ⊱ 22/02/2020
AGE :  ⊱ 23
begin, again || ft wookwang Empty
(#) Sujet: Re: begin, again || ft wookwang   begin, again || ft wookwang EmptyLun 5 Avr - 17:56
Begin Again
❂♡




     La relation était peut être toxique, mais l'amour était bien présent. C'est peut être ça qui rendait le tout aussi destructeur. Il y avait une certaine certitude à sa savoir que personne sur cette tête n'allait mieux comprendre ou aimer Wookwang et Jinsol que Jinsol et Wookwang eux-même. Très honnêtement, le garçon aurait dû rompre avec sa fiancée juste après le deuxième mensonge irrécupérable. Et elle, elle n'aurait jamais dû contourner si facilement le fait qu'il ait voulu consciemment lui faire du mal plusieurs fois, et qu'il lui a reproché sans cesse les défauts qu'il lui avait demandé de changer. Mais cet amour qu'ils éprouvent l'un pour l'autre, c'est à cause de ça que ces libertés sont prises dans la certitude que le pardon viendra. Ils peuvent tout se permettre, car au final, ils ne peuvent vivre l'un sans l'autre. Et c'est beau, bien qu'empoisonné. Mais n'était-ce pas là toute la perfection impure de leur relation? Quoi qu'il arrive, quoi qu'il se passe, leurs cœurs avaient été échangés, et s'éloigner ne ferait qu'entacher leur santé.

    Les remords, les explications, les retours sur images, et les promesses d'amour, elles pourraient durer encore des heures et des jours. Montagnes russes du coeur qui ne feraient que de toutes façons revenir au même point; Wookwang en est tout simplement fatigué. Il n'a plus envie d'épiloguer sur cette confiance qu'il faudra travailler ou sur la baffe qu'il a senti claquer. Le passé ne fait qu'enrichir le présent, et lui préfère se concentrer sur l'avenir qu'il faut rebâtir. "Je savais que tu ne m'aimais que pour mon corps..." L'étudiant souffle alors qu'il enlace Jinsol. Il se doute bien que c'est faux, mais il ne préfère pas non plus en parler, lui pour qui regarder son corps est un supplice. Il préfère se concentrer sur celui de Jinsol, à embrasser et à tenir alors qu'il repose la fameuse question du début d'année. Le sentiment n'est pas spécifiquement le même, mais la promesse reste sincère. Et quand Jinnie attrape l'anneau qu'elle connaît déjà, il est loin d'imaginer qu'elle va lui répondre non. Evidemment, dans les millisecondes de flottement, une incompréhension anxieuse le gagne. Et qui s'évapore immédiatement. C'est étrange de se voir poser cette question. Une vague d'émotion le prend de court alors qu'il regarde l'anneau, puis la demoiselle qui le tient. La façon que Jinnie a d'accepter en une simple phrase le mal qu'elle lui a causé a le pouvoir de faire renaître sa boule dans la gorge. Wookwang fronce les sourcils mais il remet une mèche de cheveux de Jinnie derrière son oreille, et laisse ses doigts caresser lentement son cou. "Je veux toujours devenir ton mari, oui." Au moins c'est répondu, et honnête. "Je veux être l'homme de ta vie. Celui à qui tu ne caches plus rien. Et celui que tu laisses t'aider à combattre non seulement ton addiction, mais à accepter ta maladie." Oui, même si l'enthousiasme n'est plus le même que celui d'un jeune amoureux souhaitant l'idylle perpétuelle, la détermination à être l'homme que Jinsol mérite, et simplement la perspective d'être aux premières loges pour voir la femme dont il est éperduement amoureux aller mieux... Cela reste ce qu'il veut. Former une famille, pour le pire qu'ils ont subi, et le meilleur qu'ils veulent voir arriver. "Je t'aime, ça, ça ne changera pas." Et comme le ton est trop sérieux, Wookwang est obligé de lui laisser un sourire malicieux, de lui pincer le nez brièvement et d'ajouter. "Alors remets-vite ta bague sinon je l'échange contre des onion rings." Il essaie de rigoler alors qu'il lâche son amoureuse et qu'il s'étire juste un peu, avant de s'allonger à nouveau dans son lit.





""


♞♝
Han Jin Sol
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t9390-han-jin-sol-han-nabi#294367
En ligne
byeoljali ≈ when the night comes i break into stars
UNE P'TITE PHOTO ? :  ⊱ begin, again || ft wookwang Dad721423e123331e8a38ef76525b8fa068a39cd_hq
AVATAR :  ⊱ yooa from oh my girl
POINTS :  ⊱ 409
MESSAGES :  ⊱ 815
NOUS A REJOINT LE :  ⊱ 16/06/2020
AGE :  ⊱ 25
begin, again || ft wookwang Empty
(#) Sujet: Re: begin, again || ft wookwang   begin, again || ft wookwang EmptyLun 12 Avr - 21:29

begin again

à SEOUL NATIONAL UNIVERSITY.
(ootd) ~ (moodsong)


Cette semi-rupture, ou ce break, peu importe comment vous pouvez appeler ceci a eu le don de remettre les pendules à l’heure. Et surtout constater la force de votre amour. Certes, ceci pourrait paraître cliché, mais c’était le cas. Vous aimiez tant et si fort que cette épreuve vous a permis de vous rendre compte à quel degré. Tu le dis et tu le redis… Au fond, tu as toujours su que Woo Kwang était un homme pour toi. Maintenant, étais-tu la femme qu’il mérite ? Lui te disais oui, pourtant la petite voix dans la tête te répétait que non. Tu l’avais trompé et menti, au point d’ébranler une confiance aveugle établie depuis votre enfance. Si ceci n’était plus au coeur de votre relation, la suite allait être compliqué

Mais l’amour que tu lui portais te poussait à te battre pour lui, et lui prouver à quel point cette histoire n’avait en rien entaché les sentiments que tu avais pour lui. Si cela devait prendre une vingtaine d'années en plus, soit. Tu le feras, mais désormais, tu n’étais plus prête à le lâcher. Tant de paradoxes en toi. Mais c’est un mot si commun dans votre relation. Rien que l’entendre dire à quel point il voulait être ta moitié aux yeux du monde malgré le trou dans son coeur en était une belle preuve. Encore plus en l’entendant parler de tes problèmes ainsi. Ton addiction. Mot que tu prononçais difficilement et lui le faisait avec une telle légereté… Tu aimerais pouvoir décrocher, mais ton addiction était étroitement liée à cette même maladie qui te rongeait. Auparavant, ton métier t’en faisait acheter en grande quantité pour t’aider à oublier des soirées qui étaient horribles pour toi. Aujourd’hui, c’est le métier que lui exerçait qui te poussait dans ton pire vice. Juste pour trouver un semblant de sommeil pour ne pas penser à ce qu’il fait au japon, a ce qu’il peut ressentir, ou entendre son coeur meurtri d’être dans cet engrenage qui n’a cessé de le détruire avec les années. Trop de choses que ton cerveau rumine en boucle. Mais tu te taisais, préférant ne rien dire et pas qu’il pense une seule seconde qu’il en est responsable. C’était juste votre situation, votre destin d’orphelin. Rien de plus. Alors tu lui adressais un sourire, plein d’amour à l’entente de ces trois mots qui te réchauffaient le coeur et qui avait tendance à te faire tout oublier. Comment te retenir de ne pas t’enfoncer dans ses bras, le serrer contre toi comme si ta vie en dépendait. Un moment bien trop guimauve pour lui il semblerait, puisque fidèle à Hong Woo Kwang, des conneries émanant de sa bouche. D’un sourire amoureux, le tien devenait espiègle, toujours déterminé à vouloir le taquiner.

▬ hm… Il aurait été de coutume que tu me le repasses au doigt

Tu boudais presque en remettant la pierre violette à ton doigt, sentiment d’être à nouveau complète avec cet anneau emprisonné dans ta phalange. Et cette idée que vous puissiez vous unir prochainement te rendait presque euphorique. Silencieusement, tu te faisais cette promesse de plus jamais la retirer. Non, juste te débarrasser de ta veste que tu déposais sur sa chaise.

▬ Pour la peine, je vais squatter ta chambre pour la nuit.

Sans même crier gare, tu bondissais presque sur lui, passant maladroitement un bras autour de lui. C’était juste un moyen subtile de le garder pour toi quelques heures, à l'abri des regard avant qu’il ne retourne à la maison


▬ Tu seras moins douillet que Xue mais je préfère quand même ta chaleur

Juste pouvoir le sentir contre toi, entendre la mélodie des battements de son coeur te bercer comme toutes les nuits que vous passiez ensemble. Tu te réfugiais dans son cou, dans lequel tu y déposais de multiples baisers, t’enivrer à nouveau de son parfum qui ravivait des doux souvenirs. Tes lèvres dérivaient le long de sa mâchoire, y traînant quelques morsures avant de terminer sa course contre ses lèvres, loin des simples baisers chastes que tu lui as offert à présent.


Featuring : @hong woo kwang

gabi le loup



Winter butterfly
Spread your wings to the sky ☽ When you’re walking alone, And for no reason You suddenly start to cry When you suddenly grow so tired That everything becomes meaningless
Hong Woo Kwang
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t8460-wookwang-kangoopasroux
byeoljali ≈ when the night comes i break into stars
UNE P'TITE PHOTO ? :  ⊱ begin, again || ft wookwang Dc9c69f3db11e898b1bf22e0f47986966cb88823
AVATAR :  ⊱ Hwang Minhyun (NU'EST & Wanna One)
POINTS :  ⊱ 365
MESSAGES :  ⊱ 694
NOUS A REJOINT LE :  ⊱ 22/02/2020
AGE :  ⊱ 23
begin, again || ft wookwang Empty
(#) Sujet: Re: begin, again || ft wookwang   begin, again || ft wookwang EmptyMer 14 Avr - 14:31
Begin Again
❂♡




     Dos allongé sur le lit de quasiment fortune, Wookwang observe sa fiancée avec le même sourire espiègle qui l'avait pincé. "Et puis quoi encore?" Lui lance-t-il, le ton faussement supérieur. "La coutume c'est de ne jamais retirer sa bague de fiançailles. Je te l'ai mise une fois, t'aurais juste pas dû l'enlever." Petites remontrances pleines d'humour destiné uniquement à la titiller et la taquiner alors qu'il la regarde de loin. Wookwang prend ce temps pour l'admirer. Jinsol, cette femme qu'il a toujours aimé, sans le savoir forcément, ou sans le comprendre. D'un côté, c'est si facile, si facile de se dire qu'il a toujours été celui à l'aimer plus que tout. C'est une certaine façon de prendre la vie comme elle vient sans se poser de questions, de diriger ses ambitions dans sa seule direction. Parce qu'il a toujours voulu la protéger, la rendre heureuse, rester à ses côtés. Mais cette question de mariage, qu'elle lui a retourné sans réellement en mesurer la gravité, il ne s'attendait pas à ce que ça le perturbe autant. Au fond de lui, oui, il veut sincèrement toujours épouser cette fille qu'il aime éperdument. Mais se concentrer sur ses sentiments de cette façon lui est totalement étrange. Ce n'est pas qu'on ne lui a jamais demandé son avis, mais plutôt qu'il faisait tout pour ne pas s'écouter. Parce qu'il a peur, s'il se pose réellement la question, que la réponse soit non. Il a peur que son égo, que sa peur et sa fragilité lui disent qu'il sera impossible pour lui de pardonner. Il a peur de réaliser cette étrange toxicité qui les tue en même temps qu'elle les oxygène. Et la preuve en est qu'il vient à étudier sa réponse alors pourtant qu'il ne s'imaginerait jamais épouser quelqu'un d'autre que cette fille devant lui.

     C'est une bonne chose qu'elle vienne lui sauter dessus. Wookwang de cette façon peut se reconcentrer entièrement sur elle et sur cette relation qui doit se reconstruire. "Je ne sais pas si je dois être heureux de ce que tu viens de me dire ou si ça me semble normal que tu me préfères à un chat..." Wookwang commence à dire en râlant. Bien entendu, sa petite moue mécontente disparaît bien vite au fil des baisers qui viennent doucement envelopper son cou d'une couche de bien-être electrisé. L'orphelin se laisse aller à entourer Jinnie de son bras lui aussi, et de la coller contre lui. Et puis c'est qu'elle persiste. Les morsures que sa mâchoire subit sont loin d'être innocentes. Du moins Wookwang ne les reçoit pas comme cela. Et ça lui fait plaisir. Recevoir autant d'affection après des semaines d'échanges houleux est plus que bienvenu; c'est rassurant. Le garçon accueille volontiers les lèvres de sa belle contre les siennes alors qu'il approfondit le baiser sans vraiment demander quoi que ce soit. Il a besoin de cela. Il a besoin de retrouver sa fiancée, de retrouver cette chaleur au fond de lui quand elle le touche. Cela lui permet de se rappeler à quel point il a besoin d'elle pour être bien et être à sa place. C'est aussi comme ça qu'il a la conviction intime qu'ils sauront toujours travailler et résoudre leurs problèmes. Et Wookwang compte bien tout faire pour que son coeur accepte totalement de pardonner son amoureuse, et pour que celle-ci puisse se sentir assez en confiance pour lui confier et soigner ses faiblesses. La langue de Wookwang joue avec celle de Jinsol alors que sa main vient doucement remonter de son dos jusqu'à sa nuque. Et quand il se recule pour respirer et qu'il voit les doux yeux de sa belle le regarder... Il soupire. "Tu peux rester dormir ici volontiers, mais... J'étais en train de travailler, faut vraiment que je finisse ça. Si je le fais pas maintenant je..." Inconsciemment, ses yeux s'abaissent sur les lèvres pulpeuses de la demoiselle, et il est tenté de s'y perdre à nouveau. Mais il se ressaisit et se lève définitivement de son lit. "... le ferai jamais." Termine-t-il donc sa phrase.

    Nécessaire que de stopper le moment tant qu'il en est encore temps. Wookwang doit rendre le devoir qu'il était en train de traduire pour le lendemain. Il aurait certes jusqu'à midi le lendemain pour le terminer, mais si Jinsol dort ici, qui sait s'il arrivera à se motiver. Et ne rien rendre ne serait pas vraiment raisonnable, si? La chambre étudiante est trop petite pour qu'il puisse attendre que Jinnie s'endorme pour terminer de travailler en secret. Elle le remarquerait forcément. Wookwang s'étire le dos avant de s'asseoir sur sa chaise et d'attraper les feuilles qu'il avait mis sur le côté. "Tu pourras me baffer à nouveau quand j'aurais terminé, ok?" Demande-t-il pour essayer de garder l'atmosphère détendue, et pour ne pas que Jinsol lui pose trop de question sur le fait qu'il fasse ses devoirs. "J'ai pas de télé mais je te prête mon ordinateur si tu veux." Il ne sait pas trop comment Jinsol va réagir, ou agir, quand la tentation du danger est si proche, et que la situation en est une qu'il s'est toujours efforcé de cacher. Il ne sait même pas s'il arrivera à bien se concentrer dans tous les cas.




""


♞♝
Contenu sponsorisé
begin, again || ft wookwang Empty
(#) Sujet: Re: begin, again || ft wookwang   begin, again || ft wookwang Empty
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Page 1 sur 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: seoul national university :: Dortoirs
Sauter vers: