▲ up▼ down
1234
goodbye yesterday — ft lei.



 

news MAJ goût pinky milky-way pour te mettre des étoiles dans les mirettes
:. LIRE L'ANNONCE


ROCK PAPER SCISSORS Tu kiffes le hasard ? Viens gagner (ou perdre) des points au jeu du shifumi !
:. PIERRE PAPIER CISEAUX

classements les résultats de la compétition endiablée, santé
:. LES TROIS GRANDS CLASSEMENTS


INFOS des petites précisions ont été apportées
>> aux quêtes
& >> l'activité rp

Le Corbeau plus présent que jamais, prends garde à tes secrets
:. SON INSTA
& SON ANTRE SUPRÊME

SOIRÉES JEUX nous; on est chauds bouillants pour vous organiser des soirées de dinguos ♥️
:. ORGANISATION SOIRÉES & JEUX
Contexte
Seoul Coeur battant du pays du matin calme, cité aux envies furieuses et aux ennuis décadents. Dans cette ruche d’acier, on se débat, on s’applique éperdument à vivre malgré la nuée d’âmes qui nous entourent. Dans cet univers frénétique, les influences sont multiples, et c'est un tumulte sans fin qui agite les esprits et les corps. Trônant au sommet de cette cité luminescente, les plus grands conglomérats coréens se livrent une lutte mortifère, tandis qu'à leurs pieds, les mortels oscillent entre paix et discordes. Depuis près de soixante-dix ans, les sociétés divisent autant qu'elles rassemblent, semant troubles et espoirs dans leur sillage. On les plébiscite, on les méprise, on les rejette, on les envie, mais en aucun cas elles indiffèrent. Comment ignorer ce microcosme vertigineux, où chacun est acteur d'une guerre qui ne les concernent sans doute pas. Les uns poursuivent leurs aspirations, les autres se résignent à vivre en pions. Les plus impétueux prétendent pouvoir éviter cette inévitable dépendance, mais pour la majorité, impossible de vivre sans se référer à ces grandes unités. Irrémédiablement attirés vers leurs semblables, la population se voit divisée, fractionnée en sociétés mouvantes, envahissantes, unificatrices. Les plus riches s'en pâment tout en craignant le précipice qui les guette peut-être, les plus pauvres s'en irritent mais s'affament à espérer l'envol promis. Tous ne cherchent au fond, que la prospérité et l'exaltation d'une vie un peu moins monotone
Nouveautés  février-mars 2021

classement comme tous les mois : les trois grands classements sont affichés. Notez cependant qu’à partir de cette MAJ, ceux-ci seront mis à jour de façon hebdomadaire !

Kai Bai Bo venez découvrir le jeu du mois : le pierre, papier, ciseaux !

roulette notre roulette rétro va-t-elle parvenir à conquérir ton coeur ?

news MAJ goût pinky milky-way pour te mettre des étoiles dans les mirettes
:. LIRE L'ANNONCE


ROCK PAPER SCISSORS Tu kiffes le hasard ? Viens gagner (ou perdre) des points au jeu du shifumi !
:. PIERRE PAPIER CISEAUX

classements les résultats de la compétition endiablée, santé
:. LES TROIS GRANDS CLASSEMENTS


INFOS des petites précisions ont été apportées
>> aux quêtes
& >> l'activité rp

Le Corbeau plus présent que jamais, prends garde à tes secrets
:. SON INSTA
& SON ANTRE SUPRÊME

SOIRÉES JEUX nous; on est chauds bouillants pour vous organiser des soirées de dinguos ♥️
:. ORGANISATION SOIRÉES & JEUX

Partagez

 goodbye yesterday — ft lei.


 :: seoul :: Hongdae
Yang Mona
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t2449-yang-ingrid-grumpygridy
STAFF ✺ ❥ exitus acta probat
UNE P'TITE PHOTO ? :  ⊱ goodbye yesterday — ft lei.  Tumblr_p7gjknz7IZ1wu7qrco8_100
AVATAR :  ⊱ kim yerim + red velvet
POINTS :  ⊱ 53
MESSAGES :  ⊱ 1580
NOUS A REJOINT LE :  ⊱ 06/05/2017
AGE :  ⊱ 24
goodbye yesterday — ft lei.  Empty
(#) Sujet: goodbye yesterday — ft lei.    goodbye yesterday — ft lei.  EmptyMar 16 Fév - 17:56




sparkle // ft @zhang lei

Le soleil décline lentement, feu follet peu enclin à laisser sa place à la nuit et sa sœur lunaire. Mona cille, éblouie par les rayons tangents qui, transperçant la vitrine, viennent embrasser ses rétines. Dehors, les cieux incendiés se confondent dans les miroirs des façades baignée d’ocres. La boutique est étrangement calme pour une fin de journée. Dehors, les âmes se pressent, se bousculent sur le trottoir encore humide de la dernière averse. De la neige fondue, qui a eu toutes les peines du monde à imprégner le bitume avant de disparaitre totalement.

Mona soupire en actionnant une énième fois un levier, inondant le pichet de lait froid d’une vapeur bouillante qui le fait s’élever en un nuage de mousse. Derrière le comptoir, un client tapote rageusement le stratifié vernis. Sous la visière de sa casquette réglementaire, la jeune femme s’autorise à la dévisager distraitement. Il a l’air agité et anxieux, ses traits sont tirés et ses yeux révulsés. Il flotte nerveusement dans un costume noir et usé. En versant son café dans un gobelet à son nom, elle songe qu’il n’a sans doute pas besoin de davantage de caféine. Il empoigne la boisson et rejoint une table au fond de la boutique, indifférent au regard de Mona qui le suit encore quelques secondes, réceptionnant pensivement le gobelet suivant, transmis par son collègue. Elle consent finalement à reporter son attention sur sa tâche, achevant un dernier café avant que la cliente ne s’éloigne à son tour. Plus personne n’attend devant la caisse. Seul le bruissement ténu des clients attablés en salle fait concurrence au brouhaha extérieur.

Mona fait un bond de côté pour avaler la distance entre elle et son collègue du jour, un gamin répondant au nom de Lei, qu’elle a déjà croisé quelque fois et qu’elle s’amuse à reprendre chaque fois que son coréen lui fait défaut. « ça se calme on dirait ? » Fait-elle en s’adossant au comptoir, tirant de sous la caisse un épais livre écorné qu’elle ouvre à une page signalée par une pliage grossier. Chaque pause est un prétexte pour reprendre ses lectures. L’ouvrage du jour, déniché parmi les livres d’occasion de la librairie de son père, traite de la gestion d’entreprise. Le précédent lecteur a pris soin d’annoter et de surligner les points importants au crayon de bois, et intérieurement, Mona se demande ce qu’il a pu devenir. « Espérons que ça reste comme ça jusqu’à la fermeture, ils m’ont épuisé aujourd’hui. » Grommelle-t-elle en suivant une ligne du bout de l’index d’un geste concentrée, la langue coincée entre ses molaires.



(c) SIAL ; icons pinterest et giznee




we're not equal parts
light and dark
we can be brilliant
Zhang Lei
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t10084-zhang-lei-zhglei
byeoljali ≈ when the night comes i break into stars
UNE P'TITE PHOTO ? :  ⊱ goodbye yesterday — ft lei.  6263f4b604843799967f599eea9a3be4
AVATAR :  ⊱ zhong chenle (nct).
POINTS :  ⊱ 166
MESSAGES :  ⊱ 972
NOUS A REJOINT LE :  ⊱ 09/11/2020
AGE :  ⊱ 19
goodbye yesterday — ft lei.  Empty
(#) Sujet: Re: goodbye yesterday — ft lei.    goodbye yesterday — ft lei.  EmptySam 20 Fév - 15:11




sparkle // ft @yang mona

Et une journée qui touchait à sa fin, une autre. Le soleil couchant manquerait de rendre aveugle Lei, et il se dit que c’était bien malheureux que le soleil doive leur faire face pour aller se coucher. Le garçon préférait de loin la nuit, quand l’ennui partait dormir et que les festivités pouvaient commencer. Mais pour ça, encore fallait-il qu’il finisse sa journée, journée de travail ennuyante. Allez, plus que quelques boissons et sourires à servir et le calvaire sera enfin terminé.

Dos aux clients, le chinois préparait les commandes de gestes las, peu motivés. Un comportement qu’un patron n’aimerait pas voir chez son employé, mais qu’importe : le patron n’était pas dans les parages, alors Lei pouvait bien se comporter comme il le voulait. Derrière le comptoir, il n’y avait que lui et sa collègue, Mona. Plutôt sympathique si vous lui demandiez son avis, mais ça s’arrêtait là. Lei ne contactait pas Mona en dehors des heures de travail, fait qui allait peut-être changer dans un futur proche.

Dernière cliente de la file servie, Lei ne prêtant même pas attention à leurs visages (aujourd’hui, il n’était pas intéressé), il laissa échapper un soupir qu’il ne pensait pas être en train de retenir. A ce moment-là, Mona trouva le moment opportun pour lancer la discussion, et Lei y répondit par un regard glissé vers celle-ci. « Heureusement, » dit-il, content d’avoir enfin un peu de temps pour souffler. Les clients étaient bien installés et nul doute que dans quelques minutes, certains s’en iraient, pousseraient Lei ou Mona à venir nettoyer leurs tables. Mais pour le moment, Lei préféra ne pas y penser, se concentrant sur les gestes de la demoiselle qui sortit un livre. Elle lisait souvent, alors le garçon ne s’y attarda pas vraiment, hochant simplement de la tête aux mots de cette dernière.

Mais quelques secondes suffirent pour que Lei commence à s’ennuyer, pour que Lei s’intéresse de nouveau à l’environnement qui l’entourait. S’intéresser aux clients pouvait être une option, les juger intérieurement pour avoir fait tel choix de boisson ou de vêtements, mais il y avait une distraction plus intéressante juste à côté de lui. Les yeux glissant naturellement sur le livre de sa collègue, il ne prit même pas la peine d’être discret (la discrétion n’étant pas son point fort) et se baissa pour aller rencontrer des yeux le titre du livre. Gérer son entreprise ? Intérêt éveillé, il se redressa, regard traînant encore sur les petites lettres imprimées sur le papier que le garçon avait un peu la flemme de lire. « Tu veux gérer une entreprise, plus tard ? » Il n’y avait pas pensé, mais c’était vrai que ça lui correspondrait bien.



(c) SIAL ; icons pinterest et giznee




HEART is like the sky ; empty
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: seoul :: Hongdae
Sauter vers: