▲ up▼ down
1234
blue hour ft. kim dae hyun



 

news MAJ goût pinky milky-way pour te mettre des étoiles dans les mirettes
:. LIRE L'ANNONCE


ROCK PAPER SCISSORS Tu kiffes le hasard ? Viens gagner (ou perdre) des points au jeu du shifumi !
:. PIERRE PAPIER CISEAUX

classements les résultats de la compétition endiablée, santé
:. LES TROIS GRANDS CLASSEMENTS


INFOS des petites précisions ont été apportées
>> aux quêtes
& >> l'activité rp

Le Corbeau plus présent que jamais, prends garde à tes secrets
:. SON INSTA
& SON ANTRE SUPRÊME

SOIRÉES JEUX nous; on est chauds bouillants pour vous organiser des soirées de dinguos ♥️
:. ORGANISATION SOIRÉES & JEUX
Contexte
Seoul Coeur battant du pays du matin calme, cité aux envies furieuses et aux ennuis décadents. Dans cette ruche d’acier, on se débat, on s’applique éperdument à vivre malgré la nuée d’âmes qui nous entourent. Dans cet univers frénétique, les influences sont multiples, et c'est un tumulte sans fin qui agite les esprits et les corps. Trônant au sommet de cette cité luminescente, les plus grands conglomérats coréens se livrent une lutte mortifère, tandis qu'à leurs pieds, les mortels oscillent entre paix et discordes. Depuis près de soixante-dix ans, les sociétés divisent autant qu'elles rassemblent, semant troubles et espoirs dans leur sillage. On les plébiscite, on les méprise, on les rejette, on les envie, mais en aucun cas elles indiffèrent. Comment ignorer ce microcosme vertigineux, où chacun est acteur d'une guerre qui ne les concernent sans doute pas. Les uns poursuivent leurs aspirations, les autres se résignent à vivre en pions. Les plus impétueux prétendent pouvoir éviter cette inévitable dépendance, mais pour la majorité, impossible de vivre sans se référer à ces grandes unités. Irrémédiablement attirés vers leurs semblables, la population se voit divisée, fractionnée en sociétés mouvantes, envahissantes, unificatrices. Les plus riches s'en pâment tout en craignant le précipice qui les guette peut-être, les plus pauvres s'en irritent mais s'affament à espérer l'envol promis. Tous ne cherchent au fond, que la prospérité et l'exaltation d'une vie un peu moins monotone
Nouveautés  février-mars 2021

classement comme tous les mois : les trois grands classements sont affichés. Notez cependant qu’à partir de cette MAJ, ceux-ci seront mis à jour de façon hebdomadaire !

Kai Bai Bo venez découvrir le jeu du mois : le pierre, papier, ciseaux !

roulette notre roulette rétro va-t-elle parvenir à conquérir ton coeur ?

news MAJ goût pinky milky-way pour te mettre des étoiles dans les mirettes
:. LIRE L'ANNONCE


ROCK PAPER SCISSORS Tu kiffes le hasard ? Viens gagner (ou perdre) des points au jeu du shifumi !
:. PIERRE PAPIER CISEAUX

classements les résultats de la compétition endiablée, santé
:. LES TROIS GRANDS CLASSEMENTS


INFOS des petites précisions ont été apportées
>> aux quêtes
& >> l'activité rp

Le Corbeau plus présent que jamais, prends garde à tes secrets
:. SON INSTA
& SON ANTRE SUPRÊME

SOIRÉES JEUX nous; on est chauds bouillants pour vous organiser des soirées de dinguos ♥️
:. ORGANISATION SOIRÉES & JEUX

Partagez

 blue hour ft. kim dae hyun


 :: seoul :: Hongdae
Ju Soo Min
Voir le profil de l'utilisateur
geulimja ≈ better a monster than an arrogant god
UNE P'TITE PHOTO ? :  ⊱ blue hour ft. kim dae hyun E4fb9cd0b6128e4a826a676c592ee8eb
AVATAR :  ⊱ minnie nicha yontararak (g)idle © pastel breathing
POINTS :  ⊱ 34
MESSAGES :  ⊱ 54
NOUS A REJOINT LE :  ⊱ 23/11/2020
AGE :  ⊱ 23
blue hour ft. kim dae hyun Empty
(#) Sujet: blue hour ft. kim dae hyun   blue hour ft. kim dae hyun EmptyJeu 17 Déc - 20:46


|
blue hour
ft @kim dae hyun


Little bits and pieces, falling to the corners
Box of broken laces, lined up in an order
I'll do what you tell me, we can have it your way
I'll tell you the future, you tell me your story


Les rimes s'accumulent. Une pluie torrentielle et vide de sens dans ce vieux cahier qui la suit depuis trop longtemps déjà. Elle préfèrerait perdre son téléphone plutôt que ce carnet qui contient toutes ses pensées, vestiges de ses nombreux états et émotions dignes des montagnes russes les plus vertigineuses. Pourtant, rien ne semble convenir à la musicienne qui cherche en vain l'inspiration nécessaire pour une future composition. Il faut dire que le nouveau matériel se fait rare dernièrement et, même si les mauvaises langues avanceraient que cela n'a aucune importance étant donné que très peu de gens s'intéressent à sa musique, elle se fait un devoir de se renouveler dans l'espoir de donner naissance à la chanson qui donnera enfin un sens à son existence qu'elle ne cesse de remettre en question. Une grossièreté s'échappe de ses lèvres alors qu'elle rature les mêmes mots pour la énième fois.

Assise seule au fond du bar habituel, elle termine le verre de whisky qu'elle avait commandé et le repose brusquement sur la table. Soupir de frustration. Soo Min referme le carnet avec un regard accusateur, comme s'il était l'unique responsable du désert qu'est son actuelle inspiration. Elle prend son téléphone et constate que ses messages sont toujours ignorés. La solitude l'envahie aussi brusquement qu'un raz-de-marée. Ses joues prennent une teinte rosée alors que l'alcool commence enfin à faire effet, accentuant, par le fait même, son sentiment d'abandon.

C'est à ce moment que son regard croise une silhouette, mais surtout, une chevelure familières. Kim Dae Hyun. La chanteuse l'avait croisé à quelques reprises lors de soirées étudiantes, avant d'abandonner son cursus, de la même façon qu'elle abandonne tout ce qu'elle entreprend dans la vie. Leurs pupilles sombres se sont bien croisés à l'occasion, des sourires furtifs et quelques mots échappés entre deux conversations, sans plus. Comme le jeune homme semble seul - pour l'instant - Soo Min en profite pour se glisser à ses côtés, délaissant ses effets personnels dans l'espoir de noyer la solitude ne serait-ce que l'instant de quelques minutes.  Ah tiens. Ton visage m'est familier. Tu ne serais pas un de ces petits sportifs de l'uni? Paroles accompagnées d'un sourire charmeur pour se faire pardonner la pointe de condescendance. Si sa mémoire ne lui fait pas défaut, Dae Hyun est légèrement plus jeune qu'elle ce qui lui donne systématiquement un droit de supériorité. Les sportifs et les musiciennes bohèmes ne font généralement pas bon mélange mais, dans ce cas-ci, Soo Min est simplement soulagée de pouvoir aborder une connaissance potentielle.  Je ne savais pas que tu étais du genre à fréquenter ce genre d'endroits... Tu attends quelqu'un?



(c) SIAL ;



i won't let these thots break your heart. Let me participate baby. Step on my heart, make it hard to get out. I know you're too high i'm high too so our love must be fair.
Kim Dae Hyun
Voir le profil de l'utilisateur
hwaryeo ≈ just trust myself
UNE P'TITE PHOTO ? :  ⊱ blue hour ft. kim dae hyun Fe5affbb098a6b3854a31d83262ed310e214de4b
AVATAR :  ⊱ ong seong woo (wanna one
POINTS :  ⊱ 0
MESSAGES :  ⊱ 67
NOUS A REJOINT LE :  ⊱ 20/11/2020
blue hour ft. kim dae hyun Empty
(#) Sujet: Re: blue hour ft. kim dae hyun   blue hour ft. kim dae hyun EmptySam 26 Déc - 12:10


|
blue hour
ft @Ju Soo Min


Chaque année, c’est la même chose, parce que je ne suis plus réellement le bienvenu dans cette grande demeure familiale, là où j’y ai passé pourtant toute mon enfance et mon adolescence. Entre ma famille et les employés de maison, je suis connu pour être l’indésirable, celui qu’on aimerait ne pas avoir à supporter pour les fêtes de Noël. Toujours jugé avant même d’avoir pu leur prouver le contraire. Ça n’a pas changé depuis l’année dernière ou l’année encore avant. Étrangement, à cette période de l’année, je ne me sens pas autant triste que je l’aurais cru, peut être qu’une certaine habitude à fini par naître. Je l’ignore. C’est avec une grande surprise que je ressens même le besoin de passer du temps tout seul. Généralement, j’aurais déjà débarqué en trombe chez Anan, pour qu’il s’occupe de moi comme il l’a toujours fait depuis qu’on est gosse. C’est quand même assez drôle de se dire que la seule personne que je considère comme un frère ne partage pas mon sang. Celle avec qui j’aurais aimé tisser des liens comme le font généralement un frère et une sœur, passe le plus clair de son temps à me rappeler à quel point je suis inutile comparé à sa grandeur. C’est donc par hasard que je me retrouve perché sur ce tabouret, adossé à ce bar, un verre de soju à la main. J’ai l’impression de prendre dix ans dans les dents, quant à chaque fois le liquide amer vient me brûler la gorge. Je suis persuadé que si je me voyais maintenant, j’aurais l’impression d’être devenu ce vieux con qu’on retrouve en coin de comptoir, les soirs de semaine. Ce même abruti qui vient te cracher au visage que sa vie est misérable, avec sa voix éraillée d’alcoolo notoire. Peut-être moi dans quelques années, cette possibilité semblait d’autant plus évidente qu’avec ce que j’avais bu jusqu’à présent, je ne voyais aucune autre échappatoire. Deuxième bouteille qu’on vient déposer devant moi, comme pour chasser ces mauvaises pensées, pour s’enfoncer plus loin dans cette cruelle mélancolie. À défaut d’avoir reçu de l’amour de mes parents, je peux au moins profiter de leur richesse excessive. Comme on dit, c’est de l’argent bien dépensé.

Perdu dans mes noires pensées, au début, je ne ressens pas cette proximité, même cette voix qui s’élève à côté de moi semble étrangement lointaine. Mais à mesure que je reviens un peu sur Terre, elle se fait plus réelle, plus proche. Quand je tourne finalement ma tête pour regarder à côté de moi, je me perds un moment dans deux billes d’une noirceur abyssal. C’est ce sourire sur ses lèvres qui me ramène à la réalité et que je prends conscience de sa question. Je me passe manuellement une main sur le visage puis dans les cheveux pour me donner une contenance. J’ai l’alcool qui me chauffe les joues et j’avoue ne pas avoir l’habitude de me faire accoster par de jolies jeunes femmes. Puis une nouvelle question fuse d’entre ses lips, toujours accompagné de ce sourire charmeur, qui pour le moment me rappelle étrangement à quel point je n’aime pas la solitude. « Je suis du genre à fréquenter quel genre d’endroit selon toi ? », répondre à une question par une autre question. J’étais décidé à rentrer dans son jeu, car j’étais peut-être déjà bien éméché, mais je savais reconnaître quand une femme cherchait à flirter avec moi. « Peut-être que c’est toi que j’attendais ? », ringard. Je ne voulais pas dire ça, quand j’entends ces mots, je comprends qu’il est trop tard. « J’ai la sensation de t’avoir déjà vu moi aussi. On s’est déjà croisé quelques fois à l’université, je suppose ? », comme un moyen de conserver une contenance. Elle me perturbait, moi qui recherchais la solitude en venant dans ce bar, je me surprenais à espérer qu’elle me tienne compagnie jusqu’au bout de la nuit.

(c) SIAL ;

Ju Soo Min
Voir le profil de l'utilisateur
geulimja ≈ better a monster than an arrogant god
UNE P'TITE PHOTO ? :  ⊱ blue hour ft. kim dae hyun E4fb9cd0b6128e4a826a676c592ee8eb
AVATAR :  ⊱ minnie nicha yontararak (g)idle © pastel breathing
POINTS :  ⊱ 34
MESSAGES :  ⊱ 54
NOUS A REJOINT LE :  ⊱ 23/11/2020
AGE :  ⊱ 23
blue hour ft. kim dae hyun Empty
(#) Sujet: Re: blue hour ft. kim dae hyun   blue hour ft. kim dae hyun EmptyVen 8 Jan - 20:35


|
blue hour
ft @kim dae hyun


Little bits and pieces, falling to the corners
Box of broken laces, lined up in an order
I'll do what you tell me, we can have it your way
I'll tell you the future, you tell me your story


Brumes alcoolisées qui dessinent les rougeurs sur les joues du jeune homme qui semble plus déstabilisé qu'il n'aimerait laisser paraître. Soo Min appuie sa main sur le comptoir, penchant légèrement son corps vers l'avant alors que ses pupilles fixent le visage encore juvénile de l'étudiant. La question de ce dernier lui semble plutôt rhétorique. Elle jette un coup d'oeil autour d'elle, faisant mine de découvrir les lieux pour la première pour finalement reposer son regard sur lui, haussant les sourcils. Je ne sais pas... Voyons voir. Index qui se pose sur sa lèvre inférieure accompagné d'un bref mouvement à peine perceptible. Haussement d'épaules. C'est un bar d'artistes. De musiciens déchus, d'âmes esseulées, de philosophes en devenir... Pas une once de muscle en vue. Petite pointe moqueuse et remplie de préjugée, directement dirigé vers le sportif.

Un rire étouffé s'échappe de ses lèvres lorsqu'il mentionne qu'elle set peut-être celle qu'il attendait. Adorables paroles éméchées. L'inspiration avait quittée Soo Min pour la soirée alors pourquoi ne pas se divertir un minimum avec ce garçon qui semble avoir besoin, lui aussi, d'une distraction. Candidate idéale, elle pose sa main sur le bras de ce dernier, sachant se montrer plus charmeuse que nécessaire lorsqu'on se montrait réceptif à son égard. Tu m'attendais alors que tu ne me connais pas? Ses doigts se referment davantage sur le bras du jeune homme alors qu'un sourire en coin étire ses lèvres. L'université, je n'y mets plus les pieds depuis un moment. Mais bien sûr, nous nous ne sommes bien croisés à quelques reprises. Je me souviens, moi.

La jeune musicienne fait un léger signe au barman qui lui amène un verre, l'oeil averti. Il connait les goûts de la demoiselle qui passe beaucoup plus de temps dans ce bar que dans son propre appartement. Elle prend une gorgée de son whisky, feignant l'existence du jeune homme l'instant de quelques secondes, avant de finalement échapper, entre deux gorgées. Ju Soo Min.



(c) SIAL ;



i won't let these thots break your heart. Let me participate baby. Step on my heart, make it hard to get out. I know you're too high i'm high too so our love must be fair.
Contenu sponsorisé
blue hour ft. kim dae hyun Empty
(#) Sujet: Re: blue hour ft. kim dae hyun   blue hour ft. kim dae hyun Empty
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: seoul :: Hongdae
Sauter vers: