▲ up▼ down
1234
past lives ft. lee yuta



 

news MAJ sucrée, un peu de pastel pour commencer l'été
:. LIRE L'ANNONCE


ROCK PAPER SCISSORS Tu kiffes le hasard ? Viens gagner (ou perdre) des points au jeu du shifumi !
:. PIERRE PAPIER CISEAUX
// tente ta chance
:. À LA FOIRE AUX CHIFFRES

classements les résultats de la compétition endiablée, santé
:. LES TROIS GRANDS CLASSEMENTS


EPREUVES SPORTIVES 2021 envie de cracher tes poumons dans la joie et la bonne humeur ?
:. LES ÉPREUVES SPORTIVES, C'EST PAR ICI !

Le Corbeau plus présent que jamais, prends garde à tes secrets
:. SON INSTA
& SON ANTRE SUPRÊME

SOIRÉES JEUX nous; on est chauds bouillants pour vous organiser des soirées de dinguos ♥️
:. ORGANISATION SOIRÉES & JEUX
Contexte
Seoul Coeur battant du pays du matin calme, cité aux envies furieuses et aux ennuis décadents. Dans cette ruche d’acier, on se débat, on s’applique éperdument à vivre malgré la nuée d’âmes qui nous entourent. Dans cet univers frénétique, les influences sont multiples, et c'est un tumulte sans fin qui agite les esprits et les corps. Trônant au sommet de cette cité luminescente, les plus grands conglomérats coréens se livrent une lutte mortifère, tandis qu'à leurs pieds, les mortels oscillent entre paix et discordes. Depuis près de soixante-dix ans, les sociétés divisent autant qu'elles rassemblent, semant troubles et espoirs dans leur sillage. On les plébiscite, on les méprise, on les rejette, on les envie, mais en aucun cas elles indiffèrent. Comment ignorer ce microcosme vertigineux, où chacun est acteur d'une guerre qui ne les concernent sans doute pas. Les uns poursuivent leurs aspirations, les autres se résignent à vivre en pions. Les plus impétueux prétendent pouvoir éviter cette inévitable dépendance, mais pour la majorité, impossible de vivre sans se référer à ces grandes unités. Irrémédiablement attirés vers leurs semblables, la population se voit divisée, fractionnée en sociétés mouvantes, envahissantes, unificatrices. Les plus riches s'en pâment tout en craignant le précipice qui les guette peut-être, les plus pauvres s'en irritent mais s'affament à espérer l'envol promis. Tous ne cherchent au fond, que la prospérité et l'exaltation d'une vie un peu moins monotone
Nouveautés  Juillet 2021

classement comme tous les mois : les trois grands classements sont affichés ! découvre si ton personnage ou ton groupe est sur la liste.

rock that booty et ça balance : les épreuves sportives déjantées de HM continuent avec l'épreuve de croquet, ce mois-ci on travaille le haut du corps, come on ! VOIR LE PROGRAMME

soirée CB COMING SOON

roulette viens tester ta chance à la roulette qui brille

news MAJ sucrée, un peu de pastel pour commencer l'été
:. LIRE L'ANNONCE


ROCK PAPER SCISSORS Tu kiffes le hasard ? Viens gagner (ou perdre) des points au jeu du shifumi !
:. PIERRE PAPIER CISEAUX
// tente ta chance
:. À LA FOIRE AUX CHIFFRES

classements les résultats de la compétition endiablée, santé
:. LES TROIS GRANDS CLASSEMENTS


EPREUVES SPORTIVES 2021 envie de cracher tes poumons dans la joie et la bonne humeur ?
:. LES ÉPREUVES SPORTIVES, C'EST PAR ICI !

Le Corbeau plus présent que jamais, prends garde à tes secrets
:. SON INSTA
& SON ANTRE SUPRÊME

SOIRÉES JEUX nous; on est chauds bouillants pour vous organiser des soirées de dinguos ♥️
:. ORGANISATION SOIRÉES & JEUX
Le Deal du moment : -40%
-40% Polo Lacoste – imprimé crocodile ...
Voir le deal
72 €

Partagez

 past lives ft. lee yuta


 :: seoul :: Hyehwa :: Résidences
Ju Soo Min
Voir le profil de l'utilisateur
geulimja ≈ better a monster than an arrogant god
UNE P'TITE PHOTO ? :  ⊱ past lives ft. lee yuta E4fb9cd0b6128e4a826a676c592ee8eb
AVATAR :  ⊱ minnie nicha yontararak (g)idle © mayumi
POINTS :  ⊱ 34
MESSAGES :  ⊱ 100
NOUS A REJOINT LE :  ⊱ 23/11/2020
AGE :  ⊱ 23
past lives ft. lee yuta Empty
(#) Sujet: past lives ft. lee yuta   past lives ft. lee yuta EmptyMar 8 Déc - 18:55


|
past lives
ft @lee yuta


This isn't our first time around
Past lives couldn't ever come between us
Some time the dreamers finally wake up
Don't wake me I'm not dreaming


La porte se referme sur son visage qui reste pourtant de marbre. Une impression de déjà vu. Les cris avaient déjà alertés les voisins qui ne se gênent pas pour sortir la tête de leur appartement. Curiosité puérile, personne pour lui tendre la main. Soo Min soupire et prend son sac contenant quelques morceaux de vêtements retrouvés épars sur le sol de la chambre ainsi que son étui contenant sa guitare avant de finalement quitter l'immeuble. Dispute de couple, c'est ce qu'on murmure sur son passage. Si seulement ils savaient la vérité.

Pluie diluvienne en cette nuit beaucoup trop froide malgré la saison. La musicienne regarde les nuages créés par sa propre respiration sous les néons des quelques établissements encore ouverts à cette heure tardive. Nul part où aller. Elle prend son téléphone enfouie au fond de son sac mais l'écran demeure noir. C'est bien sa chance. D'un pas d'abord hésitant, elle décide de se prendre la seule direction qu'elle connait. Le seul qui n'oserait pas l'abandonner dans cette situation.

C'est donc quelques minutes plus tard, trempée jusqu'aux os, que la jeune femme se retrouve devant cette porte qu'elle a claqué malgré elle. Elle doit faire pitié à voir dans cet état. À l'époque, son instinct l'avait poussé à quitter. Abandonner avant de l'être. Et la voilà maintenant, quelques années plus tard, à oser tendre sa main, désespérée, sans autre alternative. Sa main tremblante cogne contre la porte. Deux coups hésitants. Instinctivement, Soo Min fait un pas vers l'arrière. Grâce aux peu d'échanges qu'ils ont eu suite au divorce, elle sait qu'il demeure toujours au même endroit. Elle l'interprète comme un signe. Un signe qu'elle pourra toujours retourner à ce point d'ancrage en cas de besoin. Ses mains se resserrent sur son sac jusqu'à ce que ses jointures deviennent blanches. Nervosité palpable. Enfin, la porte s'ouvre. Ce n'est pourtant pas Tora qui se tient devant elle mais un autre jeune homme. Elle sent ses entrailles se tordre, son coeur se contracte douloureusement.



(c) SIAL ;



i won't let these thots break your heart. Let me participate baby. Step on my heart, make it hard to get out. I know you're too high i'm high too so our love must be fair.
Lee Yuta
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t10547-lee-yuta-crashtest
heulim ≈ we have art in order not to die from the truth
UNE P'TITE PHOTO ? :  ⊱ past lives ft. lee yuta Ddbf89fad859ee5da7a3b46827b90cbc
AVATAR :  ⊱ El kookito
POINTS :  ⊱ 98
MESSAGES :  ⊱ 12974
NOUS A REJOINT LE :  ⊱ 09/08/2016
AGE :  ⊱ 23
past lives ft. lee yuta Empty
(#) Sujet: Re: past lives ft. lee yuta   past lives ft. lee yuta EmptyMar 8 Déc - 22:49


|
past lives
ft @ju soo min


This isn't our first time around
Past lives couldn't ever come between us
Some time the dreamers finally wake up
Don't wake me I'm not dreaming


Cheveux encore humides de s’être aventuré à l’extérieur, il se frotte le crâne vivement dans une serviette après avoir accouru partout où Tora avait oublié de fermer derrière lui en partant. La fenêtre de leur chambre, la porte-fenêtre qui donne sur l’étroit balcon qui donne lui-même sur un mur délabré.
Il retrouve Susanoo, le pelage perlé d’une eau qui a dû lui aussi le prendre par surprise. Vexé, le félin à l’air renfrogné file se planquer sous un meuble. Yuta penche le haut de son corps juste de quoi rencontrer le regard du chat. Son sourire affleure lorsque la bête accepte de sortir une oreille puis une patte de sa cachette.
Un premier pas est esquissé pour aller à sa rencontre, une démarche d’astronaute pour un jeu qu’eux deux seuls peuvent comprendre. Le second pas est suspendu à trois centimètres du sol quand quelqu’un fait irruption dans la pièce. Deux coups, c’est tout et pourtant ils lui donnent déjà une forme que son instinct met en joue.
Il élimine une à une les personnes qui pourraient être ce quelqu’un, ce trouble sans visage qui réussit à le perturber rien qu’avec deux malheureux sos lâchés en échos solides dans le coeur de cette pale muraille en bois.
Tous les amis de Tora possèdent un double des clés et aucun n'a le réflexe de frapper à la porte ni même d'annoncer sa venue au préalable. Personne, pas même leur voisin envahissant frapperait avec autant de précaution. Sa déduction en pleine partie de qui-est-ce finit par se rendre à l'évidence.
Son prénom se distingue parmi tous les autres à l'encre d'ombre mais il ouvre la porte et là elle se gorge de vie.
Soo Min n'est désormais plus une histoire, des morceaux de verres éparpillés ici et là dans les souvenirs de Tora, ni dans son imaginaire à lui.
« Oui ? » Le mot est froid, comme sorti d’un congélateur. L’emballage qui est délivré avec est recouvert d’une fine particule de glace, un regard givré qui porte une animosité sans précédent.
Il la devine à son petit air égaré, au poison qu’elle fabrique dans les coulisses de ses paupières en tombant sur lui plutôt que sur le musicien qui a joué pour elle à l’époque la plus belle des sérénades.
Une époque révolue, aujourd’hui c’est lui et tout dans sa posture défensive est là pour l’appuyer.
« Il est pas là. » Finit-il par abréger, ses deux flammes noires dardant ses prunelles dans l’intention de la voir se déliter. Il espère voir le feu embrasé ses cils et dévorer le reste, jusqu’à ce qu’elle disparaisse elle et sa volonté de refaire surface auprès de celui qu’il aime.
Si son amour peut-être abrasif, la force inhumaine du bouclier qui cherche à le préserver du mal est bien plus corrosif.


(c) SIAL ;

Ju Soo Min
Voir le profil de l'utilisateur
geulimja ≈ better a monster than an arrogant god
UNE P'TITE PHOTO ? :  ⊱ past lives ft. lee yuta E4fb9cd0b6128e4a826a676c592ee8eb
AVATAR :  ⊱ minnie nicha yontararak (g)idle © mayumi
POINTS :  ⊱ 34
MESSAGES :  ⊱ 100
NOUS A REJOINT LE :  ⊱ 23/11/2020
AGE :  ⊱ 23
past lives ft. lee yuta Empty
(#) Sujet: Re: past lives ft. lee yuta   past lives ft. lee yuta EmptyJeu 10 Déc - 3:05


|
past lives
ft @lee yuta


This isn't our first time around
Past lives couldn't ever come between us
Some time the dreamers finally wake up
Don't wake me I'm not dreaming


Pluie froide suivie d'une douche glaciale. Elle ouvre la bouche mais aucun son n'en sort. Elle la referme, sentant ses jambes prêtes à céder sous son poids. Ce serait tellement plus simple de s'évaporer telle la chaleur de l'appartement qui s'échappe de la porte maintenant ouverte. Aucune présentation n'est nécessaire entre eux. Il semble savoir qui elle est. Les pupilles noires de Soo Min le scrutent, celui qui a pris sa place dans le lit de Tora et dans son coeur, même si elle n'ose toujours pas l'admettre.

Les battements de son coeur reprennent un rythme plus normal. S'il se montre si froid à son égard, c'est qu'il connait la place qu'elle occupait - et désire toujours occuper -  dans la vie de Tora. Cette pensée la rassure suffisament pour étirer les coins de ses lèvres en un sourire malgré tout misérable.  Il affirme que son ancienne flamme n'est pas présente et pourtant, elle ne peut s'empêcher de faire un pas vers l'avant pour se pencher juste assez pour avoir une vue minimale de ce qui se trouve derrière la porte, comme pour vérifier. Haut le coeur. Violent. La nostalgie qui refait surface, qui la happe de plein fouet. Je vois. Sa voix est intentionnellement douce alors qu'elle s'efforce de personnifier la vulnérabilité.

La musicienne dépose son instrument et son sac sur le sol, entourant son corps de ses bras alors qu'elle n'arrive plus à contrôler les frémissements qui s'emparrent de ce dernier. La nervosité, le froid, l'humidité presque aussi lourde que la tension entre eux. Son regard perçant se pose sur lui à nouveau, insistant, comme si elle tentait de lire son âme.

Chaque fois qu'on se voit il me parle de toi, tu sais. Couteau enveloppé dans la soie. Même si Tora ne l'a pas contacté depuis un certain temps, ça ne l'a pas empêché d'accourir vers elle chaque fois qu'elle l'exigeait. Son instinct lui dit que l'homme qui partage maintenant sa vie n'en sait probablement rien. Elle fait régner l'ambiguïté. Vipère portant le costume de l'innocence alors qu'elle essaie de prendre le dessus. Espérant l'avoir déstabilisé suffisament, elle en profite pour ajouter : Malgré tout ce qui s'est passé, nous sommes toujours proches, il t'en a certainement glissé un mot. L'attaque se poursuit. Je suis dans une situation... Délicate. Tu peux m'indiquer où je peux le trouver? J'ai besoin de lui.



(c) SIAL ;



i won't let these thots break your heart. Let me participate baby. Step on my heart, make it hard to get out. I know you're too high i'm high too so our love must be fair.
Lee Yuta
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t10547-lee-yuta-crashtest
heulim ≈ we have art in order not to die from the truth
UNE P'TITE PHOTO ? :  ⊱ past lives ft. lee yuta Ddbf89fad859ee5da7a3b46827b90cbc
AVATAR :  ⊱ El kookito
POINTS :  ⊱ 98
MESSAGES :  ⊱ 12974
NOUS A REJOINT LE :  ⊱ 09/08/2016
AGE :  ⊱ 23
past lives ft. lee yuta Empty
(#) Sujet: Re: past lives ft. lee yuta   past lives ft. lee yuta EmptyVen 11 Déc - 13:11


|
past lives
ft @ju soo min


This isn't our first time around
Past lives couldn't ever come between us
Some time the dreamers finally wake up
Don't wake me I'm not dreaming


S’il n’avait pas trop peur de relâcher sa garde, ses deux flèches trempées dans du venin fuligineux auraient déjà embrassé l’intérieur de ses orbites à la voir sur la pointe des pieds à remettre sa parole en doute. « C’est pas le genre de Tora de se cacher et encore moins le mien de mentir. »
Le miel dans son timbre le fait tiquer, comme un faux raccord trop évident dans une scène où elle apparaît aussi inoffensive qu’une enfant, une enfant qui pendant une seconde a fait tomber son masque, l’erreur lui est fatale.
Elle essaie de le remettre d’une main tremblante, presque crédible, sur son visage d’imposteur en s’enlaçant comme si le mauvais temps à l’extérieur s’était tapi en elle et qu’elle luttait à gros frissons pour le vaincre.
Une mascarade qui le laisse de marbre, pire, elle vient de retirer la sécurité d’une grenade qui roule doucement sur un sol qu’elle fait pencher dans sa direction en essayant de mettre des fonds verts face à un oeil habitué aux effets spéciaux de ce genre.
Elle se met à parler, essaie à nouveau de faire passer une fleur carnivore pour un bouquet de roses dénuées d’épines. Ça le ferait rire tout ce soin qu'elle met en oeuvre pour le duper si elle n'était pas elle et que ses ruses n'étaient pas destinées à l'atteindre lui.
« Chaque fois. » Répète-t-il presque comme une question en sondant sa réaction à son tour, car c’est ce qu’elle voulait qu’il retienne, pas vrai ?  
Elle s’enlise terriblement, encore une fois sans s’en rendre compte. Cette fois-ci, il ne peut réfréner l’ombre d’un sourire, une victoire assumée qu’il articule comme un doute en sa faveur. « Tu ne sais pas où il est ? Pourtant tu le vois assez souvent pour savoir, non ? »
Sa main se pose sur la poignée, amorçant la fin de leur tête à tête. « J’suis sûr qu’il va t’aider, sinon t’as son numéro. Allez, bonne soirée. »

(c) SIAL ;

Kwon Tora
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t8765-kwon-tora-toraya#272846
geulimja ≈ better a monster than an arrogant god
UNE P'TITE PHOTO ? :  ⊱ past lives ft. lee yuta 90cff97310ff395e88ef1f74c16de7ce
AVATAR :  ⊱ ( LEE TAEMIN )
POINTS :  ⊱ 22
MESSAGES :  ⊱ 1326
NOUS A REJOINT LE :  ⊱ 30/03/2020
AGE :  ⊱ 26
past lives ft. lee yuta Empty
(#) Sujet: Re: past lives ft. lee yuta   past lives ft. lee yuta EmptyDim 24 Jan - 19:04

past lives

✩ ○.⋆☽ ⋆.○ ✩


L'odeur de la pluie envahit le hall, la tempête desserre les chevilles de ses mâchoires glacées et déteint violet sur le bout de ses doigts et de ses lèvres. Là, saupoudré de bruyère et d'embruns il presse le pas, avale les marches dans un râle sonore contre ce foutu ascenseur encore et toujours hors-service. L'imagination défile sa pelote à chaleur humaine et ses pensées s'emmêlent de son besoin de lui, il s'impatiente déjà du cliquetis des gouttelettes extérieures lorsqu'enfoncé contre yuta les soupirs de plaisir s'allieront au réconfort du home sweet home. Mais le sourire se délie aussitôt ses iris rencontrant la silhouette de son fantôme fait de souffle, tremblotant comme un véritable petit morceau de vent, elle inhale une quantité incroyable de brouillard en une seule inspiration.

« Soo Min... »  

La question refuse de quitter ses lèvres, voix suspendue à la presque surprise de la retrouver devant sa porte, Yuta dans l'embrasure il rencontre ses yeux couleur méfiance tandis que la scène semble se jouer au ralentis face à lui, carambolage ; son passé forçant le passage de son présent avec la même délicatesse qu'un train à pleine vitesse. L’œil se fixe sur ses bagages enclumes laissées à ses pieds, « Il s'est passé quoi ? » plutôt que qu'est-ce que tu fous là ? — il sait ce qu'elle fait ici, et Yuta l'a sans doute à son tour deviné. Il ne s'attarde pas sur les présentations, à quoi bon, il n'y tient pas. Ne s'engagera pas du côté d'une prétendue normalité, elle reste sur le palier, comme en équilibre sur le paillasson, il ne peut pas l'inviter à entrer. N'arrive pas à s'y résoudre. Instinctivement son corps se cale contre la charpente en bois, réduisant la distance entre eux mais surtout bloquant le mince espace entre Yuta et elle, faisant barrage de tout son long. « Pourquoi t'as pas appelé ? » marquant une pause, le temps de la réflexion, ses sourcils se froncent d'impatience « Bouge pas je vais te chercher une serviette. »

Pénétrant dans l'appartement et entraînant Yuta à sa suite, il ne réfléchit plus, saisit son visage entre ses doigts gelés pour s'emparer pleinement de son regard, cherchant à y déceler le moindre doute à faire disparaître, l'urgence condamne son pouls, il n'y perçoit cependant pas l'hésitation d'autrefois. Aussitôt un bref soulagement l'étreint tandis que son front s'appuie contre le sien « Désolé pour ça, je pensais pas qu'elle se pointerait ici. » les mots ne sont plus que murmures, baissant les octaves pour qu'elle ne puisse pas saisir de l'autre côté de la porte les échos de leur conversation.




— star dust
La nuit blanche m'offre ses pensées noires. Et le vide occulté, en plein jour éclairé, en pleine nuit. Insomnie.
Ju Soo Min
Voir le profil de l'utilisateur
geulimja ≈ better a monster than an arrogant god
UNE P'TITE PHOTO ? :  ⊱ past lives ft. lee yuta E4fb9cd0b6128e4a826a676c592ee8eb
AVATAR :  ⊱ minnie nicha yontararak (g)idle © mayumi
POINTS :  ⊱ 34
MESSAGES :  ⊱ 100
NOUS A REJOINT LE :  ⊱ 23/11/2020
AGE :  ⊱ 23
past lives ft. lee yuta Empty
(#) Sujet: Re: past lives ft. lee yuta   past lives ft. lee yuta EmptyLun 1 Fév - 0:36


|
past lives
ft @lee yuta


This isn't our first time around
Past lives couldn't ever come between us
Some time the dreamers finally wake up
Don't wake me I'm not dreaming


Le jeune homme devant elle est complètement impassible. Elle en vient à se demander ce qu'il sait d'elle, ce que Tora a lui a confié le regard dans le sien, les têtes posées sur l'oreiller après des étreintes dont la simple pensée fait frissonner Soo Min de la tête aux pieds. Sa tentative de se glisser entre eux telle une ombre envahissante semble déjà vouée à l'échec. Elle s'accroche à son sac comme si sa vie en dépendait pour lutter contre le regard excessivement froid posé sur elle. Elle acquiesce lentement suite à la question rhétorique de Yuta. Serait-il donc au courant des rendez-vous sporadiques entre elle et Tora, principalement intiée par elle? Ce dernier, incapable de lui refuser quoi que ce soit, acceptait toujours, même à contre coeur. Attend... Nouveau pas vers l'avant alors qu'elle s'apprête à retenir la porte. Elle ne supporterait qu'une deuxième se referme sur elle pour la deuxième fois en moins d'une heure.

C'est à ce moment que la voix familière se fait entendre, prononçant son prénom qui fait en sorte qu'elle se retourne aussitôt vers lui. Des larmes de soulagement menacent de s'échapper de ses yeux mais elle les retient de justesse alors qu'il la questionne sur la raison de sa présence. La honte se lit sur son visage alors qu'elle baisse le regard vers son sac contenant le minimum nécessaire et l'étuie contenant sa guitare. J'ai été mise à la porte... Lorsqu'elle ose enfin relevé ses prunelles plus sombres que la nuit vers Tora, ce dernier s'est déplacé vers l'embrasure de sa porte, créant une barricade humaine entre elle et Yuta. Nouveau coup de poignard au coeur alors qu'elle aurait décidemment préféré un coup de poing à la gueule de son partenaire actuel et violent. Mon téléphone est mort. À peine sa réponse prononcée, le jeune homme se faufile à l'intérieur, prenant soin de refermer juste assez la porte pour que Soo Min ne puisse pas voir ce qui se passait de l'autre côté.

Après quelques minutes à patienter, complètement frigorifiée, elle ose enfin pousser la porte, juste assez pour découvrir la proximité des deux jeunes hommes, ce qui suffit à lui faire perdre ses moyens. L'ombre arrive à s'immiscer entre eux alors qu'elle s'approche juste assez pour tirer la manche de Tora, attirer son attention sur son désarroi, susciter sa pitié comme elle sait si bien le faire. Tora ne m'en veux pas... Je ne sais plus où aller. Il contrôlait tout, à tout garder. Mon argent, tout ce que je possède... La musicienne jette un coup d'oeil rapide à Yuta avant de passer ses bras autour de la taille de Tora, plongeant son visage dans le vêtement de ce dernier ne serait-ce que pour se réconforter par son odeur rassurante et familière. Il n'y a que toi qui me veut réellement du bien.



i won't let these thots break your heart. Let me participate baby. Step on my heart, make it hard to get out. I know you're too high i'm high too so our love must be fair.
Lee Yuta
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t10547-lee-yuta-crashtest
heulim ≈ we have art in order not to die from the truth
UNE P'TITE PHOTO ? :  ⊱ past lives ft. lee yuta Ddbf89fad859ee5da7a3b46827b90cbc
AVATAR :  ⊱ El kookito
POINTS :  ⊱ 98
MESSAGES :  ⊱ 12974
NOUS A REJOINT LE :  ⊱ 09/08/2016
AGE :  ⊱ 23
past lives ft. lee yuta Empty
(#) Sujet: Re: past lives ft. lee yuta   past lives ft. lee yuta EmptyMer 3 Fév - 11:13

past lives

✩ ○.⋆☽ ⋆.○ ✩


Tora débarque comme une ambulance, les phares en alerte réfléchissent l’urgence et la panique derrière ses rangées de cils encore humides de l’extérieur.
Soo Min quant à elle, a au bord des yeux le soulagement, parce qu’il est là, il va enfin pouvoir la sauver de tout ce qui cloche dans sa vie, d’elle-même. Elle en oublierait presque la présence de Yuta, expédié en coulisses pendant que les projecteurs sont rivés sur leurs retrouvailles.
L’amour sur grand écran gâché par sa silhouette qui obstrue le vidéo-projecteur. Elle encombre leurs images de son ombre, un lui fantomatique aussi large que la frustration qui mord ses nerfs. L’intolérance se creuse et la cacophonie que produit ces travaux insidieux poussent Tora à agir, la laissant dehors pour le prendre à part, ses mains gelées posées sur la tiédeur de ses craintes.
« Je sais. » Qu’il affirme sans ciller, la voix claire et ça suffit à Tora pour lui faire comprendre que s’il a des peurs, elles ne sont pas liées à leur couple.
Soo Min s’empare d’un gros surligneur et met en lumière toute la défiance qu’elle lui inspire en sifflant aux oreilles de celui qu’il aime son chant toxique. Le venin qui coule de son regard contrôle la débâcle de son self-contrôle, provoquant une arythmie puissante qui va jusqu’à l’empêcher de penser correctement.
En l’enlaçant ainsi, elle s’enroule sur sa poitrine à lui à la manière des serpents qui ne s’arrêtent que lorsque les os craquent.
C’est beaucoup trop en un si petit laps de temps, elle a réussi à rentrer chez eux, à soutirer la pitié et l’attention qu’elle voulait de Tora tout en le mettant sur le bas côté, les rôles se sont si vite inversés.
Il est coincé.
Il ne peut pas réagir sans lui donner davantage de cartes en sa faveur. Ils se pourfendent à distance, des lames d’obsidienne qui opèrent dans le plus grand des silences.
« C’est dommage que l'inverse ne soit pas vrai. » C’est comme de tendre la corde d’un arc sans munition, une flèche perdue qu’elle va sans doute saisir pour la rendre concrète et lui renvoyer.
Tant pis, ça devait sortir.
« Je vais vous chercher des serviettes. Décolle-toi de lui, y’a le chauffage ici donc zéro raison de l'agripper comme ça. »
Il les laisse seuls et ces secondes où il la sait avec lui, sous son emprise, font blanchir les jointures de ses articulations serrées sur le coton blanc qu’il lui tend à elle sans un regard et qu’il dépose sur ses épaules à lui avec une affection familière.
« Qu’est-ce que t’attend de nous ? » Nous, parce qu’ils sont un même dans ce genre de situation. Et nous parce que ça endommage la pellicule du film qu’elle s’est fait, la replaçant dans son rôle de personnage secondaire.


Kwon Tora
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t8765-kwon-tora-toraya#272846
geulimja ≈ better a monster than an arrogant god
UNE P'TITE PHOTO ? :  ⊱ past lives ft. lee yuta 90cff97310ff395e88ef1f74c16de7ce
AVATAR :  ⊱ ( LEE TAEMIN )
POINTS :  ⊱ 22
MESSAGES :  ⊱ 1326
NOUS A REJOINT LE :  ⊱ 30/03/2020
AGE :  ⊱ 26
past lives ft. lee yuta Empty
(#) Sujet: Re: past lives ft. lee yuta   past lives ft. lee yuta EmptySam 6 Mar - 17:46

past lives

✩ ○.⋆☽ ⋆.○ ✩


Ça sonne à sa manche, à son bras, l'alourdit d'une présence qu'il cherchait vainement à oublier - édulcorer - proximité du désespoir dans les yeux de Yuta, pour le rassurer lui ou finalement rechercher une dose de courage, souffle d’oxygène dans ce regard noyé à l'amertume. Pourtant avec les souvenirs, on a le choix. Soit on les ignore et on s'empare de chaque journée comme si elle était nouvelle, soit on les ressort un à un, on les regarde en face et on les identifie ;  Tora tente de fouiller dans l'obscur pour trouver la clarté. Soo ne lui laisse pas le choix de l'ignorance, pire péché envers ses semblables  —  ce n'est pas de la haïr, mais de la traiter avec indifférence ; c'est là l'essence de l'inhumanité. Elle le rappelle à l'ordre, fermoir de chair autour de sa taille, il la regarde faire comme absent de la scène, absent de lui-même, l'iris fixée sur ce contact dont l'intimité vient à l’écœurer, parce qu'après tout ce temps, elle garde ce goût de familier qu'il peine à effacer. L'étreinte n'est pas nouvelle mais revêt des effluves qu'il ne lui connait pas, il s'étonne presque d'une habitude qu'il ne pensait jamais pouvoir effleurer, il a perdu cette facilité à s'ajuster à d'autres peaux, d'autres caresses, d'autres paumes que celles de Yuta. Et au milieu du familier émerge un inconfort qui le tire des miasmes de l'inaction, ses doigts s'emparent, avec une délicatesse non moins ferme, de ceux de la jeune femme, l'obligeant à lâcher prise.

« Soo, faut que t'arrêtes de faire ce genre de truc, j'ai pas besoin de t'expliquer pourquoi ça pose problème, si ? » la voix s'abaisse de quelques octaves alors que Yuta s’éclipse un instant, un calme fissuré que Tora devine façade, une maîtrise inattendue qu'il n'aurait pu égaler à situation inverse, l'exaspération crispe ses tonalités qu'il essaye de maintenir les plus neutres possibles pour éviter d'empirer une situation à la limite du point de rupture. En à peine un battement de paupières le trio se reforme sous le spot grésillant infiltrant ses nuances criardes par la lucarne du salon, Tora a le regard fuyant, se saisissant de la serviette il disparaît une fraction de seconde sous le tissu, ébouriffant les mèches trempées d'un geste vif — pour la première fois, devant Yuta, il éprouve de la honte. Il ne reconnait pas très bien ce sentiment qui monte en lui comme une vague tiède, légèrement âpre. Le passé martèle à leur porte lorsqu'il aurait souhaité le garder vaporeux et lointain, loin d'une imagination qu'il ne connait que trop fertile, loin d'un présent immaculé des souillures maintenues sous verre. Derrière la vitrine d'un lui dérisoire, l'impression qu'il ne le regardera plus jamais pareil, une faiblesse qu'elle parvient toujours à mettre en lumière - braqué sous les néons d'une condition instinctive et spontanée, face à elle il abandonne ses postures de liberté, l'oiseau chanteur s'éteint, shooté en plein vol. Il régresse. Au fond, il sait bien ce qu'elle lui rappelle, il l'a aimé pour ça. Et l'a détesté pour ça. Cette nuit, il la déteste encore d'avantage de le forcer à le dévoiler devant lui,  

« Je t'en veux pas, oh que si mais pourquoi faut toujours que tu sortes avec des putains de minables. » il sait pourquoi, elle les aime cruels et défectueux, il est mal placé pour lui faire la morale, sans doute ne l'aurait-il pas même regardé s'il n'avait pas senti dés qu'elle a accroché ses lèvres, son destin d'écorchée-vive. Avec lui, elle a été heureuse par intermittence. Elle lui volait son bonheur, le grappillait ; entrait en lui par effraction. Et Tora fermait les yeux, tout ce temps où il faisait semblant de ne pas la voir, la laissant le dévaliser. Il l'aimait à son corps défendant. Mais avec lui c'est différent, il est la seule personne qui ne lui demande rien et qui lui donne tout. Avec lui il n'a pas besoin de se faire déposséder.

« Bon, il habite où ton gars ? » les mots quittent ses lèvres d'un soupir las, il n'a pas le temps de le voir se faufiler entre leurs jambes que le félin à l'allure hostile se fraye un chemin jusqu'à Soo Min, s'élançant vigoureusement sur la silhouette jugée intruse Tora le récupère in extremis toutes griffes dehors à deux doigts d'écharper la cheville de leur invitée impromptue. Il s'excuse, à demi-mot, se rappelant vaguement qu'entre elle et Susanoo le contact a toujours été adverse, il confie la boule-de-poils à Yuta, feulant entre les bras du jeune homme vers celle qui se réfugie sur leur canapé.  



— star dust
La nuit blanche m'offre ses pensées noires. Et le vide occulté, en plein jour éclairé, en pleine nuit. Insomnie.
Ju Soo Min
Voir le profil de l'utilisateur
geulimja ≈ better a monster than an arrogant god
UNE P'TITE PHOTO ? :  ⊱ past lives ft. lee yuta E4fb9cd0b6128e4a826a676c592ee8eb
AVATAR :  ⊱ minnie nicha yontararak (g)idle © mayumi
POINTS :  ⊱ 34
MESSAGES :  ⊱ 100
NOUS A REJOINT LE :  ⊱ 23/11/2020
AGE :  ⊱ 23
past lives ft. lee yuta Empty
(#) Sujet: Re: past lives ft. lee yuta   past lives ft. lee yuta EmptyLun 15 Mar - 0:07


|
past lives
ft @lee yuta


This isn't our first time around
Past lives couldn't ever come between us
Some time the dreamers finally wake up
Don't wake me I'm not dreaming


Les paroles de Yuta lui percent les entrailles. Ils se considèrent chacun comme des vipères dont le venin s'infiltre dans le sang de Tora pour être pompé par son coeur qui est beaucoup trop grand pour un homme de sa taille. Soo Min ne lui a jamais voulu du mal mais ce serait de se couvrir les yeux que de ne pas accepter qu'elle a été longtemps l'origine de sa douleur. C'est donc avec fermeté qu'elle se rattache à ce bandeau invisible qu'elle garde constamment devant ses pupilles sombres pour éviter de faire face à la réalité. Enfin, celui qu'elle n'ose même pas regarder annonce qu'il va leur chercher des serviettes mais elle fait abstraction du reste.

La tension palpable du corps de Tora lui donne envie de se raccrocher davantage à lui comme si le contact pouvait le ramener vers elle. Alors je suis un problème? Elle relève son regard vers lui, tentant d'y percevoir une once de faiblesse qui lui indiquerait qu'il n'est pas entièrement sincère, qu'il doit simplement garder la face devant celui qu'il considère comme son petit ami. D'un geste las, elle prend la serviette qui lui est tendue mais est incapable de quitter le jeune homme du regard, comme s'il risquait de disparaître dans un nuage éphémère.  Je ne sors pas seulement avec des minables. Elle soupire, sachant que ses paroles ne sont pas empreint de jalousie alors qu'elle le souhaiterait tant. Qu'est-ce que ça change, Tora? Ce n'est pas le premier, ni le dernier. Je dois simplement l'oublier mais j'ai besoin... J'ai besoin de toi pour me relever.

Un contact étranger la fait légèrement sursauter alors qu'elle détourne ses yeux pour la première fois vers le félin. Soo Min avait toujours été méfiante avec ces créatures. Elle préfèrait les chiens, plus fidèles, moins sournois. Visiblement, le chat ne semble pas ravi de la voir et Tora le confie rapidement à Yuta qui s'immisce dans le duo qu'elle tentait de recréer. Un sourire à peine perceptible se dessine sur ses lèvres lorsqu'il lui demande ce qu'elle attend d'eux. Rien. C'est ce qu'elle aimerait lui répondre. De lui surtout, rien du tout. 

La jeune femme prend place sur le canapé, incapable de résister au désir de reposer ses jambes maintenant aussi lourdes que son coeur. Elle jette un bref coup d'oeil à Yuta avant de reposer son regard sur Tora, s'adressant à lui comme si l'autre était absent. Pourquoi est-il si hostile face à moi alors qu'on ne se connait pas? Je suis heureuse pour vous. Des larmes se forment à nouveau, noyant ses iris alors qu'elle se force à mentir. Vraiment. Mais ça ne veut pas dire que tu dois m'effacer, si? L'absence de médication se fait sentir, elle le sait. Elle sait aussi que c'est généralement ce qui fonctionne sur l'âme sensible face à lui. Si Yuta me préfère à la rue, alors soit. Un regard accusateur vers l'ennemi, elle essuie ses joues tâchées de noir avec la serviette qu'elle dépose ensuite sur le canapé, résignée.



i won't let these thots break your heart. Let me participate baby. Step on my heart, make it hard to get out. I know you're too high i'm high too so our love must be fair.
Lee Yuta
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t10547-lee-yuta-crashtest
heulim ≈ we have art in order not to die from the truth
UNE P'TITE PHOTO ? :  ⊱ past lives ft. lee yuta Ddbf89fad859ee5da7a3b46827b90cbc
AVATAR :  ⊱ El kookito
POINTS :  ⊱ 98
MESSAGES :  ⊱ 12974
NOUS A REJOINT LE :  ⊱ 09/08/2016
AGE :  ⊱ 23
past lives ft. lee yuta Empty
(#) Sujet: Re: past lives ft. lee yuta   past lives ft. lee yuta EmptyVen 4 Juin - 11:40

past lives

✩ ○.⋆☽ ⋆.○ ✩


Plus elle parle, plus l’impression que l’appartement penche pour le faire tomber est présente. Il garde l’équilibre grâce au magma qu’il a en guise d’hémoglobine. Mieux qu’une combinaison d’astronaute, il serait capable de lui donner jusqu’à la capacité de marcher au plafond. Car plus que la colère, ce qui fait chauffer son sang c’est le besoin viscéral d’être un rempart entre Tora et tout ce qui peut potentiellement l’abîmer et Soo Min est une catapulte armée.
« J’ai besoin de toi pour me relever.Fais-toi prescrire des béquilles. » Il l’a pensé trop haut, trop fort. Ils lui jettent un coup d’oeil mais leur attention se recentre vite entre eux deux et ça même alors qu’elle parle de lui. Cette capacité à l’exclure tout en faisant de lui le sujet central lui donne envie de taper dans un mur pour se faire remarquer.
Même ses réactions semblent appartenir à un film en noir et blanc pendant qu’ils jouent leur vie en couleurs. « J’suis pas hostile, je t’ai cherché une putain de serviette et je t’ai demandé ce que j’pouvais faire pour t’aider. » Elle l’ignore complètement, continue son numéro de charmeuse de serpents avec Tora. Le Tora qui lui appartient à lui et qui tombe dans son piège tête la première. « Attend t’es sérieux là, tu vas faire quoi ? Allez voir le gars pour régler ses comptes ? Elle a eu une serviette, ma patience, elle veut pas non plus notre lit avec toi dedans pendant que j’y suis ? Et je peux partir une heure ou deux pour vous laisser de l’intimité et faire les courses pour votre déjeuner. T’aime les oeufs ou t’es du genre céréales le matin ? »
Et là enclume, elle arrive à retourner la situation contre lui avec pourtant si peu d’éléments.
Il perd son calme, c’en est trop.
« J’deviens fou. J’ai jamais dit que je te voulais dans la rue, j’sais pas où il a frappé ton gars mais c’était près du cerveau ma parole. Et tu nous inventes quoi à passer pour une victime là, il t’efface que dalle. La preuve il veut aller en pleine nuit sous la pluie, alors qu’il est crevé de sa soirée de taff. Aller régler des problèmes que t’es pas foutue de gérer seule. Et commence pas à chialer, ça marche avec lui mais pas avec moi. Et même si t’as l’art de me faire passer pour le connard, sache quand même que celle qui vient gâcher la life de Tora c’est toi. Perso, jamais je l’ai mis dans une situation comme celle dans laquelle t’es en train de le mettre, c’est égoïste et dégueulasse. Maintenant comme t’as l’air d’aimer de te faire avoir par cette, tu sais quoi j’vais même pas le dire elle va encore me faire passer pour un méchant de marvel. Juste, fais ce que tu veux car peu importe ce que je dirais tu voudras l’aider mais sache que j’suis pas d’accord et qu’elle est pas correcte pour pas dire autre chose qui risque de la traumatiser vu que dès que je respire je lui crée un nouveau trauma. » Malgré ce qu'il dit il ne part pas en retraite, il est incapable de le laisser seul avec elle dans la même pièce. Mais il sent que tout ça va mal se finir, qu'il est un bouclier trop lourd à porter pour les forces de Tora et qu'il va sans doute préférer finir le combat seul.
Cette idée commence vicieusement à perturber la température du magma qui ne fait qu'augmenter. Elle fait aussi pulser son pouls tout en ralentissant son souffle qu'il essaie de contrôler pour se donner un semblant de maîtrise qui ne dupe rien ni personne.



†Drown my sorrows in this bottle. Won't like wakin' up tomorrow, I'm the only one that cares about myself. And you don't need me like I need you. so if i go, maybe i'll free you but I'll be lost to tell the truth, I need your help to you
Kwon Tora
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t8765-kwon-tora-toraya#272846
geulimja ≈ better a monster than an arrogant god
UNE P'TITE PHOTO ? :  ⊱ past lives ft. lee yuta 90cff97310ff395e88ef1f74c16de7ce
AVATAR :  ⊱ ( LEE TAEMIN )
POINTS :  ⊱ 22
MESSAGES :  ⊱ 1326
NOUS A REJOINT LE :  ⊱ 30/03/2020
AGE :  ⊱ 26
past lives ft. lee yuta Empty
(#) Sujet: Re: past lives ft. lee yuta   past lives ft. lee yuta EmptyMar 15 Juin - 19:30

past lives

✩ ○.⋆☽ ⋆.○ ✩


« Yuta - » calme-toi — il retient les mots à l'orée de ses lèvres, il ne tient pas à échauffer les esprits mais c'est déjà trop tard, Soo agit en terrible gasoline sur le feu qui crépite au fond des pupilles de Yuta, il ne peut pas lui demander de se calmer il n'en a pas le droit, sa colère est plus que légitime pire encore elle est recherchée par celle qui s'en nourrie comme une prisonnière affamée, victime de ses propres douleurs, enfermée à l'intérieur de son esprit géhenne il sait ce qu'elle provoque avec délectation. Il la voit faire et fait semblant d'être aveugle et sourd pour ne pas imploser, presque en dehors de la pièce, en dehors de lui-même, tout s'enchaîne si vite qu'il ne parvient plus à garder la maîtrise de la situation.

« Soo ça suffit maintenant ! » la voix s'élève quelque peu pour couper court à l'affrontement qui éclate face à lui, il sent Yuta au bout de lui-même, la patience s'effrite en mille morceaux devant les pleurs qui redoublent sur les joues de Soomin, « Personne ne te jette à la rue laisse-moi le temps de trouver une solution ok ? Attends-moi dehors tu veux bien, j'arrive. le doute prend ses marques dans les yeux qui le dévisagent, Soomin s'il te plait... » d'un soupir il l'incite à quitter les lieux pour patienter à l'extérieur de l'appartement, il devine la discussion qui s'annonce périlleuse et sait qu'elle ne fera qu'accentuer les réticences de Yuta à s'imposer à leurs côtés.

« J'vais voir si Miu peut l'héberger quelques jours, le temps qu'elle retombe sur ses pieds, j'irai récupérer ses affaires demain. Je sais ce que tu penses... » il le lit dans ses yeux bien que Yuta s'efforce de garder le silence, il fulmine sous la soupape. « Tu crois que je me fais avoir, ptete bien que t'as raison, sûrement même. Mais elle a que moi. » la justification sera toujours insuffisante, il en a parfaitement conscience, pourtant il ne parvient pas à se résigner de la renvoyer. Le bon sens voudrait qu'il reste auprès de Yuta, rejoindre le sommeil entre ses bras en disant à Soomin qu'il ne peut rien pour elle. Il s'en sait incapable. Il finit par détourner les iris vers les abysses qu'il caresse du bout des cils, Yuta prendra peut-être cela pour un signe de lâcheté, il a un peu honte au fond, mais pas pour les raisons qui semblent évidentes, mais celles qu'il garde cadenassées toujours de peur qu'elles le terrassent dans une efflorescence incontrôlée.
« Tu peux pas comprendre. » un son semi-audible qui se dessine plus distinctement à mesure que les paroles se détachent « T'es celui qui va au resto avec sa mère pour la fête des parents. Qui fait des gâteaux en famille pour Seollal. Celui à qui on prépare des anniversaires communs avec sa cousine et qui tous les jeudi reçoit un coup de fil de sa petite sœur pour lui rappeler de prendre ses foutues vitamines. Alors, tu peux pas comprendre. Et tant mieux, je suis content que tu puisses pas, que tu saches pas ce que c'est d'être seul. Vraiment seul. Mais moi j'sais. Elle a que moi Yuta. » il se demande s'il le voit, ce fossé entre eux qu'ils s'efforcent toujours d'ignorer comme s'il n'existait pas vraiment, comme s'il n'était le fruit que de leur imagination, parfois il a l'impression de pouvoir le rejoindre de l'autre côté, que Yuta le tire vers lui si fort qu'il lui suffit de l'enjamber comme une vulgaire flaque d'eau. Et d'autres fois, d'autres nuits, il retombe si loin dans la crevasse que les traits de son visage semblent devenir flous, il a beau tendre les mains, il ne parvient plus à l'atteindre.

« Je serai pas long c'est promis. »



— star dust
La nuit blanche m'offre ses pensées noires. Et le vide occulté, en plein jour éclairé, en pleine nuit. Insomnie.
Contenu sponsorisé
past lives ft. lee yuta Empty
(#) Sujet: Re: past lives ft. lee yuta   past lives ft. lee yuta Empty
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: seoul :: Hyehwa :: Résidences
Sauter vers: