▲ up▼ down
1234
i broke you first ft. kwon tora



 

news MAJ goût pinky milky-way pour te mettre des étoiles dans les mirettes
:. LIRE L'ANNONCE


ROCK PAPER SCISSORS Tu kiffes le hasard ? Viens gagner (ou perdre) des points au jeu du shifumi !
:. PIERRE PAPIER CISEAUX

classements les résultats de la compétition endiablée, santé
:. LES TROIS GRANDS CLASSEMENTS


INFOS des petites précisions ont été apportées
>> aux quêtes
& >> l'activité rp

Le Corbeau plus présent que jamais, prends garde à tes secrets
:. SON INSTA
& SON ANTRE SUPRÊME

SOIRÉES JEUX nous; on est chauds bouillants pour vous organiser des soirées de dinguos ♥️
:. ORGANISATION SOIRÉES & JEUX
Contexte
Seoul Coeur battant du pays du matin calme, cité aux envies furieuses et aux ennuis décadents. Dans cette ruche d’acier, on se débat, on s’applique éperdument à vivre malgré la nuée d’âmes qui nous entourent. Dans cet univers frénétique, les influences sont multiples, et c'est un tumulte sans fin qui agite les esprits et les corps. Trônant au sommet de cette cité luminescente, les plus grands conglomérats coréens se livrent une lutte mortifère, tandis qu'à leurs pieds, les mortels oscillent entre paix et discordes. Depuis près de soixante-dix ans, les sociétés divisent autant qu'elles rassemblent, semant troubles et espoirs dans leur sillage. On les plébiscite, on les méprise, on les rejette, on les envie, mais en aucun cas elles indiffèrent. Comment ignorer ce microcosme vertigineux, où chacun est acteur d'une guerre qui ne les concernent sans doute pas. Les uns poursuivent leurs aspirations, les autres se résignent à vivre en pions. Les plus impétueux prétendent pouvoir éviter cette inévitable dépendance, mais pour la majorité, impossible de vivre sans se référer à ces grandes unités. Irrémédiablement attirés vers leurs semblables, la population se voit divisée, fractionnée en sociétés mouvantes, envahissantes, unificatrices. Les plus riches s'en pâment tout en craignant le précipice qui les guette peut-être, les plus pauvres s'en irritent mais s'affament à espérer l'envol promis. Tous ne cherchent au fond, que la prospérité et l'exaltation d'une vie un peu moins monotone
Nouveautés  février-mars 2021

classement comme tous les mois : les trois grands classements sont affichés. Notez cependant qu’à partir de cette MAJ, ceux-ci seront mis à jour de façon hebdomadaire !

Kai Bai Bo venez découvrir le jeu du mois : le pierre, papier, ciseaux !

roulette notre roulette rétro va-t-elle parvenir à conquérir ton coeur ?

news MAJ goût pinky milky-way pour te mettre des étoiles dans les mirettes
:. LIRE L'ANNONCE


ROCK PAPER SCISSORS Tu kiffes le hasard ? Viens gagner (ou perdre) des points au jeu du shifumi !
:. PIERRE PAPIER CISEAUX

classements les résultats de la compétition endiablée, santé
:. LES TROIS GRANDS CLASSEMENTS


INFOS des petites précisions ont été apportées
>> aux quêtes
& >> l'activité rp

Le Corbeau plus présent que jamais, prends garde à tes secrets
:. SON INSTA
& SON ANTRE SUPRÊME

SOIRÉES JEUX nous; on est chauds bouillants pour vous organiser des soirées de dinguos ♥️
:. ORGANISATION SOIRÉES & JEUX

Partagez

 i broke you first ft. kwon tora


 :: seoul :: Hongdae
Ju Soo Min
Voir le profil de l'utilisateur
geulimja ≈ better a monster than an arrogant god
UNE P'TITE PHOTO ? :  ⊱ i broke you first  ft. kwon tora E4fb9cd0b6128e4a826a676c592ee8eb
AVATAR :  ⊱ minnie nicha yontararak (g)idle © pastel breathing
POINTS :  ⊱ 34
MESSAGES :  ⊱ 54
NOUS A REJOINT LE :  ⊱ 23/11/2020
AGE :  ⊱ 23
i broke you first  ft. kwon tora Empty
(#) Sujet: i broke you first ft. kwon tora   i broke you first  ft. kwon tora EmptyLun 30 Nov - 2:57


|
i broke you first
ft @kwon tora


i know i'm like this
when shit don't go my way i need you to fix it
but you ran out of reasons, right?
and now, suddenly, i'm asking for it back
i can't tell you where i got the nerve
yeah, i could say that i miss all we had
but i broke you first


Le goût métallique caresse sa langue alors que ses dents s'enfoncent une nouvelle fois dans sa lèvre inférieure. Victime de sa nervosité, ce petit bout de chaire prend rapidement une teinte plus rouge que le maquillage qu'elle porte alors qu'elle jette un coup d'oeil à son téléphone pour une énième fois. Toujours rien. Fébrile, sa main s'enfonce dans la poche de son hoodie surdimensionné qu'elle a certainement piqué à l'une de ses nombreuses conquêtes lorsque le froid matinal s'est fait ressentir à la fois sous sa peau et dans son coeur. Elle en retire son paquet de cigarettes, venant en récupérer une entre ses lèvres meurtries. La dernière.

Les clients quittent les lieux au compte-gouttes et Soo Min les suit du regard, tapis dans l'ombre nocturne. La fermeture est imminente et son coeur se met à battre un peu plus vite. Enfin, elle reconnait la silhouette familière du jeune homme et son dos quitte le mur de briques contre lequel elle était appuyée.  Tora. Sa voix se casse, l'obligeant à poser sa main sur son bras. Une décharge électrique parcourt son corps suite au contact et elle relâche son emprise, laissant ses doigts glisser le long de son membre. Lorsque son regard se tourne vers elle, elle sent son coeur se contracter et une main nerveuse glisse dans ses cheveux alors qu'elle jette le bâton de nicotine à peine entamé sur le sol.

La musicienne baisse légèrement les yeux, ses grandes pupilles sombres incapables d'affronter celles du jeune homme dans lesquelles elle se perdait si souvent autrefois. Ces souvenirs ne sont maintenant plus que des vestiges menaçant de disparaître à tout moment alors que ses appels et ses messages sont ignorés. Ça lui tord les entrailles à Soo Min. Elle relève finalement ses yeux soulignés d'un large trait noir vers lui. Sa gorge réclame cette sensation de brûlure du liquide trop fort pour son foie qui écope à chacun de ses dérapages émotionnels. Pourquoi... Pourquoi tu ignores mes messages? Qu'est-ce que j'ai fais? C'est... C'est lui qui ne veut pas? Lui. Parce qu'elle refuse de s'y référer autrement. Une pointe d'animosité perce son regard l'instant d'un battement de cils.

Sa main agrippe l'alliance qu'elle porte autour de son cou sur une chaîne en or, seules possessions de valeur avec sa guitare. Tu sais que je n'ai personne. Juste toi. Ces mots sont particulièrement difficiles à prononcer pour elle alors qu'ils dégoulinent d'une vérité cruelle. Elle sait pourtant que Tora tient beaucoup trop à ses ailes, à cette liberté pourtant illusoire qui dirige sa vie d'errance et d'insouciance. Un rire à la fois triste et méprisant traverse ses lippes alors qu'elle réalise le pathétisme de sa situation. Je dois vraiment t'attendre toute la nuit ici pour que tu daignes m'accorder un peu de ton temps? C'est pas toi ça Tora. C'est pas... Nous.


(c) SIAL ;



i won't let these thots break your heart. Let me participate baby. Step on my heart, make it hard to get out. I know you're too high i'm high too so our love must be fair.
Kwon Tora
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t8765-kwon-tora-toraya#272846
geulimja ≈ better a monster than an arrogant god
UNE P'TITE PHOTO ? :  ⊱ i broke you first  ft. kwon tora 90cff97310ff395e88ef1f74c16de7ce
AVATAR :  ⊱ — lee taemin
POINTS :  ⊱ 9
MESSAGES :  ⊱ 1145
NOUS A REJOINT LE :  ⊱ 30/03/2020
AGE :  ⊱ 26
i broke you first  ft. kwon tora Empty
(#) Sujet: Re: i broke you first ft. kwon tora   i broke you first  ft. kwon tora EmptyDim 6 Déc - 19:42

broke you first

✩ ○.⋆☽ ⋆.○ ✩


Les aiguilles se courent après bercées par la marée de lassitude accompagnant les soirées hivernales, enclos d'euphories passées les attraits se perdent à mesure du temps ; il sent le ballet de l'ennui reprendre ses droits, les vives lucioles de ses nuits endiablées s'essoufflent à la lumière de leur complicité. Embrassée toute entière cette nouvelle stabilité devient jouissance inconnue, habitudes ritournelles lorsque ses doigts parcourent les touches de son cellulaire pour prévenir d'un retour imminent, risette aux accents d'impatience ses commissures s'habillent malgré la fatigue flagrante de la joie des retrouvailles : éclats empreints de tendresse se glissent jusqu'à son visage pour lui arracher un rire étouffé entre deux inspirations glacées. La cibiche coincées entre la pulpe de ses lèvres lui échappe presque quand elle le confronte, sa main sur son bras encore accroché à son téléphone, le blouson se froisse sous la pression de ses doigts le retenant dans la détresse, feinte ou semi-chimère il ne sait même plus. Elle suit les nuages qui pullulent et maculent leur toile piquetée de tâches hostiles — retour des combats, d'abord, ça serre au cœur furieusement, puis ça incendie ses mouvements alors que d'un geste vif il se détache de son emprise.

« Soo ? Qu'est-ce que tu fous là ? »

Aussitôt prononcés les mots deviennent évidence, la question seulement rhétorique entre eux alors que son corps se tend d'instinct de l'affrontement qui va suivre. Mélancolie douce-amère. Plus on s’enfonce, plus c'est difficile d'en revenir. Parfois, cette mélancolie s'adoucit et le goudron opaque se fait plus onctueux, chocolaté presque, avec quelques reflets de nacre ici et là. Et il pense que ça y est, il est revenu, il croit qu'il est de retour sur le continent-hémisphère des rêves, mais ce n'est pas la réalité non plus - jamais avec elle. Machine temporelle c'est le grand regain à l'imparfait, dés qu'il se remet à composer son présent elle s'adonne à la mélopée des obstacles.

« Lui ? » il y a un moment de perplexité, la ligne de ses sourcils se fronce une demi-seconde craignant de percevoir le chemin sur lequel elle serpente, l'accusation revêt des traits fallacieux et termine de le braquer sous ses airs (faussement) détachés « Non. On parle pas de toi. » commente-t-il pleinement conscient d'écailler les attentes pernicieuses réclamées malgré elle, il préfère couper court à ses attaques déguisées dans le seul but qu'il lui parle de Lui. Il ne fera pas cette erreur. Trop soucieux de le préserver loin d'elle.
Et pourtant ses mots continuent de le tourmenter, un long soupir de reddition lui échappe entre les volutes de fumée je n'ai personne. juste toi — ça le ronge, il se pensait habitué à ces mille douleurs sournoises mais retombe toujours plus loin dans les pièges qu'elle lui tend. Il se voit faire, s'en veut pèle-mêle à lui-même de ne pas réussir à s'arrêter.

« Pas nous ? »

Il a envie de lui rire au nez. Déficeler toute cette rancœur qui s'abat chaque fois sur lui dés que ses iris croisent les siennes, « Quel nous ? Y'a pas de "nous". » il cingle plus froidement qu'à l'accoutumée, le mégot est balancé sous la grosse semelle se chargeant de l'écraser avec une vigueur inutile ; se sont les mois de lassitude qui montent, et montent, jusqu'à étouffer sa gorge d'une impatience qu'il ne parvient plus à contrôler « Tout l'intérêt d'avoir divorcé Soo c'est justement qu'on a chacun notre vie. Tu devrais le savoir c'est toi qui as voulu ça. Alors j'ai pas de comptes à te rendre et bordel tu manques vraiment pas d'air ! Je sais pas t'as un radar ou quoi ? Dés que ça va à peu près bien dans ma vie c'est plus fort que toi tu peux pas t'empêcher de revenir m'emmerder ! »

Colère exaltée.
Il regrette, aussitôt.


Every day, I'm getting familiar. You're gonna start your day. All of a sudden, everything's fine. My life has been... I've been wandering about. The reason for my existence is... The belief that you are.
Ju Soo Min
Voir le profil de l'utilisateur
geulimja ≈ better a monster than an arrogant god
UNE P'TITE PHOTO ? :  ⊱ i broke you first  ft. kwon tora E4fb9cd0b6128e4a826a676c592ee8eb
AVATAR :  ⊱ minnie nicha yontararak (g)idle © pastel breathing
POINTS :  ⊱ 34
MESSAGES :  ⊱ 54
NOUS A REJOINT LE :  ⊱ 23/11/2020
AGE :  ⊱ 23
i broke you first  ft. kwon tora Empty
(#) Sujet: Re: i broke you first ft. kwon tora   i broke you first  ft. kwon tora EmptyJeu 10 Déc - 16:22


|
i broke you first
ft @kwon tora


i know i'm like this
when shit don't go my way i need you to fix it
but you ran out of reasons, right?
and now, suddenly, i'm asking for it back
i can't tell you where i got the nerve
yeah, i could say that i miss all we had
but i broke you first



Le lien se rompt. Le regard rempli d'incompréhension, elle observe ce visage d'une dureté qui lui fait oublier, l'instant de quelques secondes, la douceur du passé. Ses paroles sont acerbes et lui percent la peau avec son coeur pour cible. Il souhaite l'effacer, la placer dans cette petite boîte à souvenir que l'on garde à proximité sans intention de l'ouvrir, ne serait-ce qu'une dernière fois. Elle croit fermement qu'il s'agit de mensonges. Mensonges pour se protéger. Le protéger. Il y aura toujours un nous, aussi longtemps qu'elle le souhaite. Soo Min elle a toujours été le maître du jeu, celle qui définie les règles et qui contrôle les dés. Un mariage, un divorce... Ce ne sont que des papiers. Sa voix et faible, surprise par la colère de Tora. Elle aimerait reprendre cette main, la porter à son coeur, lui prouver que sa place à elle est plus importante. Elle reste pourtant immobile.

Ce que j'ai voulue, ce que tu veux... Tu vois bien que ça change constamment. Les sentiments, ça ne se contrôlent pas. La musicienne ose enfin retrouver le regard du jeune homme. Ses prunelles sombres lançant des éclairs et qui la feraient certainement disparaître si elles le pouvaient. Les larmes sont plus difficiles à retenir, ses yeux humides se font presque suppliants. Qu'est-ce que j'ai fait pour que tu te montres soudainement si dur avec moi...? Carte de l'innocence. Tout ce que je te demande c'est de ne pas m'ignorer. D'être là pour moi parce que... Parce que j'en ai besoin. Ne me le fait pas dire une nouvelle fois. Je n'ai personne d'autre que toi.

Elle ose enfin bouger. Un pas vers l'avant. Réduire le peu de distance qui les sépare. Ses mains s'emparrent de celle du jeune homme pour la lever devant son visage. Sourire triste. Tu la portes encore. Ses doigts effleurent l'anneau qu'il portait autrefois à l'annulaire gauche. Souvenir d'une époque heureuse ayant happée Soo Min si fort qu'elle a préféré s'enfuir, claquer la porte, plutôt que de prendre la chance de s'échouer sur une île paradisiaque. Gardant cette main au creux des siennes, elle repose son regard perçant sur le visage de Tora. Je ne veux pas nuir à ton bonheur. Tu crois sincèrement être plus heureux en m'effaçant complètement? En sachant que tu es le seul à pouvoir éclairer mon chemin?


(c) SIAL ;



i won't let these thots break your heart. Let me participate baby. Step on my heart, make it hard to get out. I know you're too high i'm high too so our love must be fair.
Kwon Tora
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t8765-kwon-tora-toraya#272846
geulimja ≈ better a monster than an arrogant god
UNE P'TITE PHOTO ? :  ⊱ i broke you first  ft. kwon tora 90cff97310ff395e88ef1f74c16de7ce
AVATAR :  ⊱ — lee taemin
POINTS :  ⊱ 9
MESSAGES :  ⊱ 1145
NOUS A REJOINT LE :  ⊱ 30/03/2020
AGE :  ⊱ 26
i broke you first  ft. kwon tora Empty
(#) Sujet: Re: i broke you first ft. kwon tora   i broke you first  ft. kwon tora EmptyDim 24 Jan - 17:48

broke you first

✩ ○.⋆☽ ⋆.○ ✩


Il voit les bourrasques qui s'abattent sur lui quand la réponse se précise, la désinvolture s'impose. Il entend le grondement sourd des prétextes qui se déchirent, des dires qui se consument, de l'espoir qui s'éteint, douce flamme ravivée il y a un temps par ses mots, ses gestes, ses regards. « Viens pas me parler de sentiments maintenant, qu'est-ce que tu crois ? T'es vraiment qu'une putain d'égoïste. »  la langue claque : l'hostilité comme rempart ultime, elle s'enfonce dans ses perpétuels travers, jouant avec les coutures de sa patience, toutes sur le point de craquer d'un instant à l'autre. Dans l'observation d'un passif faussement nostalgique il se demande à quel moment, à quel moment a-t-il cessé d'y croire, quand le nous s'est-il effacé au prix des batailles silencieuses, de la liturgie de plainte ? Ce moment où ils se dé-hantaient, s’approchaient, se frôlaient, se mangeaient la bouche, pour l’instant d’après s’assommer de reproches et tirer des cartouches. Rites, rixes et rut. Il y a bien longtemps qu'il n'y a plus rien à regretter.

Symphonie de la culpabilité lui enserrant la gorge, ça bloque la colère sourde qui gronde contre ses cordes vocales, laisse échapper à peine un filet de soupirs, une trace d'un cessez-le-feu encore tiède qu'elle provoque par ses sanglots qu'il sent sur le point de poindre — catharsis digne des plus grandes tragédiennes qui pourtant ne lui apporte ni repos ni remède. « Parce que tu en as besoin..., répète-t-il après elle à demi-résigné, lasse d'un refrain abîmé par l'usure et moi ? Ce dont moi j'ai besoin, ça t'arrives d'y penser parfois Soo ? Est-ce que t'as pensé ne serait-ce qu'une minute à la situation dans laquelle t'allais me mettre en te pointant ici ce soir ? Bien sûr que non. » le myocarde opprimé par la rancœur se relâche doucement, mué par l'instinct de préserver ses forces l'évidence s'impose parmi les miasmes du souvenir : elle n'a pas changé, elle ne changera pas.

« Te fais pas d'illusion, j'la porte pas parce que tu me manques. Nous deux ça a existé, ça servirait à rien de faire comme si c'était pas le cas. Mais c'était avant. » avant lui, avant qu'elle disparaisse, avant que les oiseaux s'enterrent en plein ciel, dans le cumulus de ses iris désormais même le plus petit nuage est truffé de cadavres raidis, ex-ritournelles de leur histoire avortée. La langue tranche contre son palais mais ses doigts ne s'évadent pas, laissent ses mains l'enserrer dans un contact qui s'attarde, puisque toujours ses mots le rattrapent vers le plus sombre de lui-même. Infamie de l'enfance qui remonte par vagues, la laisser s'infiltrer représente un coup terrible pour ce mental qu'il met un point d'honneur à maintenir au-dessus du niveau de l'amer quoi qu'il arrive. Mais là où Yuta l'élève loin de son auto-punition automate, Soo Min l'y ramène constamment — parce qu'il ne peut pas l'abandonner, n'est-ce pas ? Pas encore. Pas tout de suite. Pas comme il l'a fait avec elle.

« Qu'est-ce que t'attends de moi à la fin ? » sa voix s'incurve, se tord d'une douleur muette alors que son regard fuit vers l'horizon glacée, un lampadaire grésille au-dessus de leur tête, il sent sa propre lumière vaciller face aux réclamations qui ne tarderont pas à suivre, il a envie de hurler, l'abandonner sur le pavé et partir le retrouver. Il ne bouge pas. Le temps semble figé, il paraît s'écouler une éternité lorsqu'il sent enfin ses jambes se dérober, il récupère sa main pour l'enfoncer au fond de la proche de son cuir et s'assoit sur le trottoir. « T'as cinq minutes. Et si tu tentes encore une insinuation sur mon mec je te préviens j'me casse. »  



Every day, I'm getting familiar. You're gonna start your day. All of a sudden, everything's fine. My life has been... I've been wandering about. The reason for my existence is... The belief that you are.
Ju Soo Min
Voir le profil de l'utilisateur
geulimja ≈ better a monster than an arrogant god
UNE P'TITE PHOTO ? :  ⊱ i broke you first  ft. kwon tora E4fb9cd0b6128e4a826a676c592ee8eb
AVATAR :  ⊱ minnie nicha yontararak (g)idle © pastel breathing
POINTS :  ⊱ 34
MESSAGES :  ⊱ 54
NOUS A REJOINT LE :  ⊱ 23/11/2020
AGE :  ⊱ 23
i broke you first  ft. kwon tora Empty
(#) Sujet: Re: i broke you first ft. kwon tora   i broke you first  ft. kwon tora EmptyDim 31 Jan - 3:53


|
i broke you first
ft @kwon tora


i know i'm like this
when shit don't go my way i need you to fix it
but you ran out of reasons, right?
and now, suddenly, i'm asking for it back
i can't tell you where i got the nerve
yeah, i could say that i miss all we had
but i broke you first




Les paroles qui lui tranchent le coeur avec sa lame qui semble s'être aiguisée peu à peu depuis leur dernière rencontre coupe le souffle de la jeune femme. Cette colère qui perce dans le regard dans le Tora est nouvelle et peu familière. Pourtant, ce sentiment, Soo Min le connait, l'a suscité à maintes reprises chez presque tous ceux ayant osés s'immiscer dans sa vie, qu'elle les ait invité ou non. Mais lui? Elle croyait à l'exception qui s'évapore maintenant sous ses yeux. Pourtant, si le jeune homme se montrait aussi dur avec elle, n'est-ce pas parce qu'il y avait toujours la présence de sentiments, justement? La musicienne se mord la langue pour éviter de prononcer les mots qui ne serviraient qu'à attiser sa colère.

Les reproches fusent maintenant de ces lèvres qu'elle a tant désirée autrefois, et encore trop souvent pour qu'elle ne l'admette. Ses yeux s'agrandissent malgré elle alors qu'elle prononce avec une innocence pourtant non feinte. La situation? Je... Je ne comprends pas. Et pourtant, la réponse surgit brusquement dans son esprit avant même que Tora n'ait à lui donner plus de précisions. C'était lui. Celui qui avait prit complètement le contrôle de son coeur. Une nature jalouse, possessive; Yuta. Il ne te fait pas confiance, c'est ça? Paroles prononcées aussitôt regrettées parce qu'elle le sent qu'il est intouchable. Son nom ne peut pas traverser ses lèvres sans que Tora n'ait envie de l'écarter complètement de sa vie et ce n'est définitiviement pas ce qu'elle désire.

Soo Min sent sa main quitter les siennes pour se réfugier dans la poche de sa veste. Elle les laisse suspendues l'instant de quelques secondes alors qu'elle aurait voulue profiter de ce contact un peu plus longtemps. Ça lui déchire l'intérieur mais elle se résoue finalement à les laisser tomber de chaque côté de son corps dans un long soupir. Son regard se baisse vers Tora qui s'assoit sur le trottoir, visiblement las. Elle lui a pourtant répété à maintes reprises, son besoin de l'avoir près d'elle, de sentir sa présence. Lorsqu'il lui donne un court délai, un minuscule cinq minutes de générosité accompagné d'un avertissement concernant son mec, Soo Min sans finalement ses jambes céder sous son propre poids. Ses genoux heurtent le sol mais elle ne sent rien, ses yeux se remplissant des larmes qu'elle avait réussie à retenir jusqu'à présent. Pathétique. C'est sans doute ainsi que Tora la qualifiera en racontant sa soirée à celui qui partageait maintenant son lit. Ses mains forment des poings contre la surface dur et froide alors qu'elle n'ose plus regarder le jeune homme. La frustration, la déception, le désespoir. Son esprit devient un champ de bataille l'empêchant de former quelconque pensées cohérentes. Je te l'ai dit j'ai personne... Personne d'autre. Je suis égoïste, certes, mais si je ne l'étais pas je t'aurais déjà perdu pour de bon. Elle serre les dents sachant que ses émotions prennent beaucoup trop de place pour qu'elle arrive à les contrôler. Le dénie de sa condition ajoute une dimension qu'elle n'avait pas anticipée.

Tu veux que je disparaisse? Ses pupilles sombres se posent enfin sur Tora alors que la détermination se lit maintenant sur son visage. Soo Min joue ses dernière cartes, celles qui lui restent avant le gouffre, le point de non retour. Elle craint la réaction du jeune homme mais également la sienne, comme si elle se lançait un défi à elle-même. T'as qu'à le dire Tora. Dis le moi, clairement... Et je disparais. La menace plane alors que son coeur bat à la chamade, espérant le faire réagir d'une quelconque façon. S'il ne la croit pas, s'il pense qu'elle joue la comédie, elle devra lui prouver le contraire. Et c'est malheureusement ce qu'elle craint.

(c) SIAL ;



i won't let these thots break your heart. Let me participate baby. Step on my heart, make it hard to get out. I know you're too high i'm high too so our love must be fair.
Kwon Tora
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t8765-kwon-tora-toraya#272846
geulimja ≈ better a monster than an arrogant god
UNE P'TITE PHOTO ? :  ⊱ i broke you first  ft. kwon tora 90cff97310ff395e88ef1f74c16de7ce
AVATAR :  ⊱ — lee taemin
POINTS :  ⊱ 9
MESSAGES :  ⊱ 1145
NOUS A REJOINT LE :  ⊱ 30/03/2020
AGE :  ⊱ 26
i broke you first  ft. kwon tora Empty
(#) Sujet: Re: i broke you first ft. kwon tora   i broke you first  ft. kwon tora EmptyJeu 11 Fév - 19:13

broke you first

✩ ○.⋆☽ ⋆.○ ✩


Il ne te fait pas confiance, c'est ça? — les yeux se plissent, le nez se fronce, furieuse envie de lui hurler de la fermer ça se bloque à l'orée de ses lippes malmenées de ses incisives, les crocs martèlent férocement pour s'empêcher de déverser un flot de colère grondant sous le thorax, parce qu'il la connait encore trop, parce qu'il sait qu'il ne ferait que d'avantage lui donner raison. Il ne veut pas douter. Ne serait-ce qu'un instant, de la confiance de Yuta. Assumer une trahison muette qu'il se refuse à voir effleurer ses pensées, insécurités creusées par ses propres travers aujourd'hui maîtrisés, il a fait naître l'hésitation, la peur et l'abandon. Il a fait naître la jalousie souillant le myocarde ballotté par les remous de cette passion amère, il se sait à l'origine d'une incertitude qu'il craint toujours de voir réapparaître. Mais Yuta lui a promis. Serment d'amour cristallisant le fourvoiement dans le passé, Tora ne peut pas - ne veut pas - remettre cette promesse en question, devant elle faire l'offense de douter.  

« Arrête ça tout de suite. »

Il la prévient entre deux soupirs, mise en garde qu'il ne fera pas l'effort de réitérer si elle s'engage à nouveau sur cette pente sablonneuse des présomptions parjures sur son bonheur retrouvé. La voilà qui chute, et il chute avec elle, derrière les pleurs, derrière la culpabilité, derrière la lassitude, ses yeux se voilent de tristesse dans l'ennui, il en a marre, du goût redondant des combats. Tout est guerre et débat. Il en a marre du renoncement de l'avenir, d'être sans cesse ramené vers elle, attaché à son désespoir latent. Il voudrait pouvoir tourner la page, jeter le livre. Il voudrait tout un tas de choses qu'il n'obtiendra définitivement pas. « Tu ne m'as pas perdu, t'as disparu. tu m'as laissé tomber, tu nous as laissé tomber tu peux pas réécrire l'histoire juste parce que ça t'arrange. Est-ce que c'est ma faute si tu te retrouves toute seule ? » est-ce que c'est ma responsabilité ?, il manque de lui dire tu l'as bien mérité parce qu'enfin de compte l'accabler d'avantage de lui apporterait pas plus de répit, ni même une once de soulagement. Tora ne trouve aucun refuge dans la vengeance, encore moins face à la détresse qu'elle jette dans ses bras. A quoi bon prétendre qu'il ne lui tendra plus la main - pitoyable, il s'entend presque rire à son propre nez. Parce qu'avec elle, et pour elle, il chute encore, toujours, continuellement, l'entracte n'en devient que plus ridicule.

Les secondes se transforment en minutes,
interminable dans le silence qui se prolonge, les engloutit tous deux.

disparais, disparais, disparais, disparais.  

Quel doux refrain, cruelle tentation. Il la hait. Il la déteste plus que jamais de lui faire miroiter cette esquive factice, ce choix de l'impossible. Illusion carnassière de lui donner toutes les cartes mais de retenir l'As caché dans sa manche, ses yeux l'incendient avant de s'éteindre en une braise d'une tiédeur funèbre. « Pleure pas, s'il te plait, ... arrête de pleurer. » de ses doigts ankylosés par le givre il essuie les perles salées roulant sur ses joues, ça l'agace, de voir le visage de Soo Min déformé par des larmes qu'il a provoqué, sa volonté vacille sous le désarroi qu'elle persiste à cracher.         

« T'es gelée, expiration abattue lorsque ses yeux se posent sur l'enseigne du konbini du coin de rue, j'ai un creux, pas toi ? Je peux pas rester très longtemps mais si tu m'offres un bol de ramens on peut s'arranger. »

Aussitôt sa main se saisit du smartphone enfoncé dans son jean pour prévenir Yuta d'un retard inhabituel, il se convainc que ce n'est que ça, un retard, il ne veut pas admettre que cette fois encore, elle a gagné.



Every day, I'm getting familiar. You're gonna start your day. All of a sudden, everything's fine. My life has been... I've been wandering about. The reason for my existence is... The belief that you are.
Ju Soo Min
Voir le profil de l'utilisateur
geulimja ≈ better a monster than an arrogant god
UNE P'TITE PHOTO ? :  ⊱ i broke you first  ft. kwon tora E4fb9cd0b6128e4a826a676c592ee8eb
AVATAR :  ⊱ minnie nicha yontararak (g)idle © pastel breathing
POINTS :  ⊱ 34
MESSAGES :  ⊱ 54
NOUS A REJOINT LE :  ⊱ 23/11/2020
AGE :  ⊱ 23
i broke you first  ft. kwon tora Empty
(#) Sujet: Re: i broke you first ft. kwon tora   i broke you first  ft. kwon tora EmptyMar 23 Fév - 23:32


|
i broke you first
ft @kwon tora


i know i'm like this
when shit don't go my way i need you to fix it
but you ran out of reasons, right?
and now, suddenly, i'm asking for it back
i can't tell you where i got the nerve
yeah, i could say that i miss all we had
but i broke you first





Elle se braque instinctivement. Comment pouvait-il se montrer aussi protecteur avec un autre? Comme si c'était elle, la méchante. La jalousie palpable reste cependant bloquée au fond de sa gorge alors qu'elle se retient d'ajouter quoi que ce soit qui risquait de provoquer Tora qu'elle sentait déjà à fleur de peau.

La lassitude s'emparre du corps de Soo Min qui n'a plus envie de s'aggriper à quoi que ce soit. Le jeune homme était le seul capable de la soutenir encore, de lui tenir la tête hors de l'eau mais visiblement, l'envie l'avait quitté. Pouvait-elle le blâmer? Sans doute pas, mais elle le faisait malgré tout. Un hoquet s'imisce entre les pleurs alors qu'il réitère la vérité qu'elle tente de nier, bec et ongles. J'avais pas le choix... Pas le choix de disparaître avant que ses sentiments ne prennent le dessus et la contrôle au point de ne vivre que pour lui. Elle réalise pourtant que la situation présente n'est pas plus enviable alors qu'elle transpire le pathétisme et perd ses moyens. Rien à voir avec le mur de glace qu'elle avait été le jour où elle a pris sa valise et sa guitare pour abandonner Tora tel un contenant vide dont on a perdu la nécessité. La vérité prononcée par ce dernier lui fait mal, plus mal encore que le sol dur qu'elle gratte avec ses ongles pour éviter de lui faire plus de mal.  C'est ma faute, c'est ma faute, c'est ma faute! C'est ce que tu veux entendre?

Le silence les gagne le temps d'une chanson. Des larmes de désespoir roulent sur les joues se Soon Mi qui ne semble plus susciter l'empathie chez qui que ce soit. Le feu dans les yeux de Tora lui donne envie de disparaître six pieds sur terre et ce, jusqu'à ce que ses larmes réussissent à éteindre la flamme. Elle sent les doigts glacés du jeune homme sur ses joues, tentant d'effacer toutes traces laissées par ses pleurs. Ces derniers se transforment peu à peu en simple renifflements dénués de charme alors qu'elle se retient pour ne pas s'emparrer de la douceur de ces mains.

Une lueur d'espoir éclaire les yeux de la musicienne alors que Tora mentionne sa faim suivie d'une demande alléchante pour son âme en détresse. Elle acquiesce avec un entrain exagéré alors qu'elle utilise la manche de son hoodie pour effacer les dernières traces salées de ses joues. Je t'offre tout ce que tu veux. Elle ne peut cependant pas empêcher son regard triste qui s'attarde sur le téléphone du jeune homme alors que sa main forme un poing qu'elle vient glisser contre le sol inégal pour éviter une crise de jalousie inadéquate.


(c) SIAL ;



i won't let these thots break your heart. Let me participate baby. Step on my heart, make it hard to get out. I know you're too high i'm high too so our love must be fair.
Contenu sponsorisé
i broke you first  ft. kwon tora Empty
(#) Sujet: Re: i broke you first ft. kwon tora   i broke you first  ft. kwon tora Empty
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: seoul :: Hongdae
Sauter vers: