▲ up▼ down
12345
okay, fun's over. (wei)



 

news maj 51 (*•̀ᴗ•́*)و ̑̑ c'est tout frais ça sort du four
>> lire l'annonce <<


GAME deux jeux t'attendent ce mois-ci :
>> le tarot <<
& >> le voleur <<

classements les résultats de la compétition
>> le tableau d'honneur <<


INFOS des petites précisions ont été apportées
>> aux quêtes <<
& >> l'activité rp <<

EVENT le Créathon est lancé, viens vite t'inscrire ೕ(•̀ᴗ•́)
>> s'inscrire au concours <<


Le Corbeau plus présent que jamais, prends garde à tes secrets
>> son insta<<
& >> son twitter<<

Le Corbeau plus présent que jamais, prends garde à tes secrets
>> son insta<<
& >> son twitter<<
Contexte
Seoul Coeur battant du pays du matin calme, cité aux envies furieuses et aux ennuis décadents. Dans cette ruche d’acier, on se débat, on s’applique éperdument à vivre malgré la nuée d’âmes qui nous entourent. Dans cet univers frénétique, les influences sont multiples, et c'est un tumulte sans fin qui agite les esprits et les corps. Trônant au sommet de cette cité luminescente, les plus grands conglomérats coréens se livrent une lutte mortifère, tandis qu'à leurs pieds, les mortels oscillent entre paix et discordes. Depuis près de soixante-dix ans, les sociétés divisent autant qu'elles rassemblent, semant troubles et espoirs dans leur sillage. On les plébiscite, on les méprise, on les rejette, on les envie, mais en aucun cas elles indiffèrent. Comment ignorer ce microcosme vertigineux, où chacun est acteur d'une guerre qui ne les concernent sans doute pas. Les uns poursuivent leurs aspirations, les autres se résignent à vivre en pions. Les plus impétueux prétendent pouvoir éviter cette inévitable dépendance, mais pour la majorité, impossible de vivre sans se référer à ces grandes unités. Irrémédiablement attirés vers leurs semblables, la population se voit divisée, fractionnée en sociétés mouvantes, envahissantes, unificatrices. Les plus riches s'en pâment tout en craignant le précipice qui les guette peut-être, les plus pauvres s'en irritent mais s'affament à espérer l'envol promis. Tous ne cherchent au fond, que la prospérité et l'exaltation d'une vie un peu moins monotone
Nouveautés  octobre 2020

Quêtes 9 nouvelles quêtes viennent pimenter votre jeu. Pour t'aider dans tes missions, on te propose également un petit guide des quêtes, pour mieux comprendre comment ça marche.

Nouvel event Le creathon débute en ce mois de novembre, viens constituer ton équipage et essaye de rafler le prix #money #fame event ⊱ creathon

Animations trois animations ce mois-ci, notre indétrônable roulette ; le très mystérieur tarot et le jeu du vol de faciès. De quoi occuper le confinement !

activité rp cette première maj depuis la refonte est l'occasion d'éprouver nos nouveautés. une modification ne passe pas le crash test : l'activité unique pour tous vos persos. On revient donc au système un personnage = un sujet d'activité. Le principe reste le même, mais vous devrez poster un sujet par multicompte dès à présent.

classementle très attendu classement fait son apparition, dans tout ses états, personnages, groupes, personne n'y échappe. Viens le découvrir ici : Classements

un corbeau crownecté le corbeau est un être social, c'est donc tout naturellement qu'il s'est doté d'un compte instagram et twitter

news maj 51 (*•̀ᴗ•́*)و ̑̑ c'est tout frais ça sort du four
>> lire l'annonce <<


GAME deux jeux t'attendent ce mois-ci :
>> le tarot <<
& >> le voleur <<

classements les résultats de la compétition
>> le tableau d'honneur <<


INFOS des petites précisions ont été apportées
>> aux quêtes <<
& >> l'activité rp <<

EVENT le Créathon est lancé, viens vite t'inscrire ೕ(•̀ᴗ•́)
>> s'inscrire au concours <<


Le Corbeau plus présent que jamais, prends garde à tes secrets
>> son insta<<
& >> son twitter<<

Le Corbeau plus présent que jamais, prends garde à tes secrets
>> son insta<<
& >> son twitter<<
Le Deal du moment :
L’ORÉAL PARIS Men Expert – Lot Gel ...
Voir le deal
8 €

Partagez

 okay, fun's over. (wei)


 :: seoul :: Jamsil :: Résidences
Zhang Lei
Voir le profil de l'utilisateur
byeoljali ≈ when the night comes i break into stars
UNE P'TITE PHOTO ? :  ⊱ bad kid.
AVATAR :  ⊱ zhong chenle (nct).
POINTS :  ⊱ 165
MESSAGES :  ⊱ 47
NOUS A REJOINT LE :  ⊱ 09/11/2020
AGE :  ⊱ 19
okay, fun's over. (wei) Empty
(#) Sujet: okay, fun's over. (wei)   okay, fun's over. (wei) EmptyLun 16 Nov - 20:39


|
okay, fun's over. ;
@zhang lei & @zhang wei


— Les jambes le hissant toujours plus haut, les bras visant toujours plus loin, Lei se dirigeait vers le ciel. Il s’accrochait fermement à cette gouttière bancale, se faufilait sur le mur tel un chat noir dans la pénombre de la nuit. Presque invisible, on le prendrait pour un voleur si on le voyait ainsi, escalader au mur… de son propre immeuble. Pourtant la vérité, c’était que Lei rentrait simplement chez lui, comme tout citoyen lambda...
Bon, d’accord, il ne rentrait pas simplement chez lui.
Il rentrait chez lui à quatre heures du matin.
Soirée arrosée ? Boulot qui s’était fini tard ? Non, rien de tout ça, Lei avait juste passé la nuit dehors, le corps sur sa moto, son rire résonnant dans les rues vides de Séoul alors qu’il tentait tout un tas de trucs dangereux. Et il n’avait pas fini de les tenter ces trucs dangereux, car il était en ce moment même en train de rentrer chez lui en passant par le chemin le moins sûr : il y avait plus simple pour rentrer chez lui que d’aller escalader le mur de son immeuble.
Mais s’il faisait ça, c’était pour ne pas risquer d’être pris en flagrant délit par Wei, son grand-frère. Lei faisait croire à Wei qu’il dormait toute la nuit, sage comme une image, alors que ça faisait des mois qu’il se fichait de sa gueule en sortant la nuit. Mais qu’avait pu croire Wei, en même temps ? Que Lei allait lui obéir ? Quelle naïveté.
Lei n’obéissait à personne.

Atteignant sa fenêtre qu’il avait délibérément laissée ouverte quand il était parti (car évidemment il était passé par ce même chemin à une heure du matin), il étendit son bras pour attraper de sa main le rebord de la fenêtre, puis s’y accrocha avec la deuxième, et se laissa faire par la gravité, corps se balançant au-dessus du vide. Et puis, il se hissa en s’appuyant sur le mur avec ses jambes, lança une jambe par-dessus le bord de la fenêtre pour y poser son pied suivi de son deuxième membre et se retrouva ainsi accroupi, à deux doigts de tomber dans le vide.
Ah oui, là, clairement, Lei aurait pu mourir dix fois. Mais c’était justement ce que cherchait Lei : ça ne le dérangerait pas, s’il était mort à cet instant-là.
Jetant un dernier œil au ciel qu’il ne sera jamais capable d’atteindre, il soupira et mit le pied dans sa propre chambre. Il aurait pu faire une entrée fracassante et tenter une roulade, mais dieu sait le bruit que ça aurait fait et il voulait surtout éviter de réveiller Wei. Wei serait hors de lui s’il apprenait ce que Lei faisait à ses heures perdues.
Ah tiens, la porte de sa chambre était ouverte.
C’est marrant, Lei avait laissé sa porte fermée.
Debout dans sa chambre, il regarda d’un air perplexe sa porte ouverte. Comment est-ce qu’elle avait pu s’ouvrir toute seule ?
La réponse lui vint malheureusement très rapidement.
Dans la pénombre, Lei distingua une silhouette, les bras croisés, le corps lui faisant face, le visage bien trop fermé.
C’était Wei.
Wei était réveillé.
Lei déglutit.
S’approchant de lui à pas de loups, Lei tenta le tout pour le tout, stupide comme il était, ne craignant rien.
« Hi Ge, » le salua t-il en levant une main. Il n’avait pas froid aux yeux mais n’oserait quand même pas l’appeler « Wei Ma » en ces circonstances-là, préférait opter pour « grand-frère ». « Tu ne dors pas ? Les vieilles personnes, ça dort la nuit normalement, haha. »
Haha.
Lei sourit, la main toujours levée.
Il ne remarqua aucun changement dans l’expression du visage de son grand-frère ; ses yeux sombres ne reflétaient même pas la faible lumière de la lune, il n’y avait pas la trace d’un moindre signe d’amusement.
Haha.
Lei était mort.
(c) SIAL ; icon aesjy




thunderstorm
Zhang Wei
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t9990-zhang-wei-jjangwei
byeoljali ≈ when the night comes i break into stars
UNE P'TITE PHOTO ? :  ⊱ okay, fun's over. (wei) 2ca5d99786b92989613eac948cb592a86bf02751
AVATAR :  ⊱ qian kun (wayv, nct)
POINTS :  ⊱ 164
MESSAGES :  ⊱ 41
NOUS A REJOINT LE :  ⊱ 09/11/2020
AGE :  ⊱ 24
okay, fun's over. (wei) Empty
(#) Sujet: Re: okay, fun's over. (wei)   okay, fun's over. (wei) EmptyMar 17 Nov - 10:59


|
okay, fun's over. ;
@zhang lei & @zhang wei


— Ça faisait un petit moment que Wei avait remarqué des bruits étranges en pleine nuit, mais au début, il s’était dit que ce n’était rien de particulier. Après tout, ça peut venir des voisins, ou des passants dehors.

Mais avec le temps, quelques doutes s’étaient immiscés dans son esprit. C’était étrange que les bruits qu’il entendait soient toujours le même type de bruits, anormalement discrets, comme si quelqu’un essayait de faire le moins de bruit possible. Et surtout, c’était presque toujours aux mêmes heures.

D’abord, il avait pensé à un espèce de cambrioleur un peu étrange. Du genre, quelqu’un qui fait du repérage pendant plusieurs jours avant de se mettre à voler – mais l’idée lui paraissait particulièrement saugrenue. Le souci, c’est que la seule autre possibilité était que son frère était l’origine de ces étranges bruits et il préférait se dire que ça n’était pas le cas.

Lei n’irait pas jusqu’à là, quand même ? S’était-il demandé.
Et pourquoi pas ? s’était-il répondu. Après tout, Lei n’a jamais eu de limite.

Alors, ce soir, il a voulu s’assurer que son petit-frère n’était pas assez inconscient pour fuir l’appartement en pleine nuit. Sachant que les bruits étranges apparaissent généralement entre quatre et cinq heure du matin, il a délibérément mis un réveil à trois heures et a ouvert la porte de la chambre de Lei le plus discrètement possible, persuadé qu’il se faisait des idées et que son petit-frère dormait paisiblement dans son lit.

Au bout de plusieurs minutes, il a dû se rendre à l’évidence. Le lit de Lei était vide, tout comme sa chambre, et la fenêtre ouverte n’indiquait rien qui vaille : personne de normal ne laisse sa fenêtre ouverte en novembre, à trois heures du matin. Son frère avait bel-et-bien fui l’appartement, et ce qui le rendait encore plus fou de rage, c’est qu’il ne fuyait pas comme les autres, par la porte, mais par le fenêtre. Après tout, pourquoi ne pas risquer sa vie tant qu’il y est ?

On aurait pu croire qu’attendre une heure les bras croisés, en pleine nuit, dans le courant d’air froid provoqué par la fenêtre ouverte aurait découragé Wei, mais c’était mal le connaître. Chaque minute passée dans l’attente de l’arrivée de Lei avait augmenté sa colère et quand il voit enfin le visage de Lei apparaître par la fenêtre, il a atteint un point de non-retour.

Au début, il ne répond rien du tout. Son visage reste fermé, ses yeux fusillent du regard un Lei souriant (mais quand même intimidé, Wei le sait, il le voit), et pas l’ombre d’un sourire n’apparaît sur son visage quand Lei se met à avoir un rire peu naturel. « C’est tout ce que tu trouves à dire ? » demande t-il d’un éclat de voix froid et grave. « Je te surprends en train de rentrer par le fenêtre de ta chambre à quatre heures du matin et c’est tout ce que tu trouves à dire ? » Il se mord la lèvre pour se retenir de crier, mais il ne sait pas s’il va tenir longtemps. « Ferme-moi cette fenêtre de suite. » ordonne t-il en allumant la lumière de la chambre. « T’as intérêt à avoir une défense en béton si tu veux pas que je t’achète un billet aller simple pour la Chine demain matin. » Et ce ne sont pas que des menaces en l’air : Wei est actuellement tellement en colère d’imaginer le nombre de fois où Lei s’est mis en danger juste pour sortir en pleine nuit qu’il se sent, pour l'instant en tout cas, parfaitement capable de le renvoyer en Chine par la peau du cou et de le laisser se mettre en danger seul là-bas.
(c) SIAL ; icon aesjy




( Stop Crying Your Heart Out )
Don't be scared, you'll never change what's been and gone. 'Cause all of the stars are fading away but just try not to worry, you'll see them someday.


Zhang Lei
Voir le profil de l'utilisateur
byeoljali ≈ when the night comes i break into stars
UNE P'TITE PHOTO ? :  ⊱ bad kid.
AVATAR :  ⊱ zhong chenle (nct).
POINTS :  ⊱ 165
MESSAGES :  ⊱ 47
NOUS A REJOINT LE :  ⊱ 09/11/2020
AGE :  ⊱ 19
okay, fun's over. (wei) Empty
(#) Sujet: Re: okay, fun's over. (wei)   okay, fun's over. (wei) EmptyDim 22 Nov - 19:11


|
okay, fun's over. ;
@zhang lei & @zhang wei


— Sourire sur le visage, sourire maladroit, on pourrait penser que Lei se fichait ouvertement de la gueule de Wei. Et effectivement, c’était vrai : pendant tout ce temps, le petit-frère s’était joué de l’innocence de son grand-frère, de sa confiance absolue en lui : évidemment qu’il ne s’échappera pas par la fenêtre la nuit pour aller s’amuser en ville car il lui avait promis qu’il rentrerait à la maison pour dîner. Ceci dit, Lei ne se souvenait pas d’avoir promis qu’il resterait à la maison toute la nuit ; il n’avait jamais rien dit de tel, juste qu’il serait de retour pour dîner, chaque soir, sans faute. Alors oui, Lei jouait sur les mots et c’était ce qu’il faisait constamment pour contourner les règles de la plus belle des manières possible et là, il considérait que s’enfuir par la fenêtre et revenir par la même entrée était une bonne dérogation aux règles.
Malheureusement, il s’était fait choper.
Tentative d’échappatoire numéro un : la plaisanterie.
Lei arborait un air détaché exprès car c’était la seule défense qu’il trouvait à prendre, comme pour se berner qu’il ne se passait rien de grave, que Wei n’allait pas se mettre en colère et que tout irait bien.
Mais malheureusement, Lei ne décela pas la moindre trace d’un rire chez Wei et au contraire, il continuait de le fixer avec ces mêmes yeux noirs, noircis par l’obscurité de la nuit, si noirs que Lei n’y voyait même pas de la lumière. Et s’il avait pu en voir, il aurait vu une lumière rougeâtre, lumière dangereuse qui lui aurait crié de prendre ses jambes à son cou le plus vite possible et de sauter par la fenêtre, repartir aussi vite qu’il était arrivé.
La proposition lui semblait alléchante, maintenant qu’il écoutait les reproches de son grand-frère.
Ouvrant la bouche pour répliquer immédiatement contre ce que disait Wei (car ce n’était pas si grave d’être sorti dehors la nuit par la fenêtre, Lei faisait des choses bien plus dangereuses une fois hors de chez lui), il fut néanmoins obligé de la fermer quand le plus âgé lui ordonna de fermer la fenêtre. Lei déglutit, mains devant lui comme s’il était face à un animal enragé. « Oui, ok, je vais faire ça, mais calme-toi d’abord… ok ? » La lumière qui s’alluma soudainement lui brûla les yeux et il ferma vivement ses paupières, pas habitué à la lumière quand il était quatre heures du matin. Et il aurait fait le reproche à son grand-frère de ne pas allumer la lumière alors qu’il était aussi tard (oui il aurait osé) si seulement il n’avait pas entendu la suite de ses paroles.
Yeux grands écarquillés, la mâchoire de Lei le lâcha alors que sa bouche forma un grand o, panique se bousculant dans ses veines. « Non non non attends non je peux tout t’expliquer, t’inquiète pas, m’envoie surtout pas revoir Papa et Maman ! » La vérité était qu’il ne pouvait rien lui expliquer mais Lei était un menteur professionnel, pas de problème, il s’en sortira.
Ou pas.
Lei déglutit, se tourna vers la fenêtre pour aller la fermer, tout en ressentant encore le regard brûlant de rage de son grand-frère. Même en lui tournant le dos, il pouvait sentir le feu lui brûler la peau. Une fois qu’il l’eut fermée, que le froid avait arrêté d’alimenter sa chambre, il refit face à son grand-frère. Grand-frère dont l’attitude n’avait toujours pas changée, toujours aussi fermée. Lei prit alors une grande inspiration et décida d’y aller le tout pour le tout, quitte à se brûler avec le feu. « Écoute, tu sais très bien que j’aime beaucoup sortir la nuit, j’aime trop avoir du fun avec mes potes dehors… Mais je peux pas le faire en journée ! Tu m’as obligé à travailler la journée, donc je peux pas voir mes potes la journée. Donc je le fais la nuit, voilà. Et puis, pourquoi ça pose problème ? Je suis bel et bien de retour chaque soir pour dîner, je passe du temps avec toi, tout va bien non ? Je dors même pas mal, je fais des siestes en journée, mon corps supporte bien mes activités nocturnes du coup. » C’était faux, Lei ne faisait pas de sieste, il n’allait pas voir que des potes la nuit (ce serait trop beau), mais il tentait de faire de son mieux pour se sortir indemne de cette conversation. « Come on Ge, je suis désolé de pas te l’avoir dit plus tôt mais je pensais que tu le savais ! Enfin, tu me connais, dormir, moi, la nuit ? Pff, n’importe quoi ! Tu vois ? » Il battit des paupières, priant pour que ça fasse effet.
(c) SIAL ; icon aesjy




thunderstorm
Contenu sponsorisé
okay, fun's over. (wei) Empty
(#) Sujet: Re: okay, fun's over. (wei)   okay, fun's over. (wei) Empty
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: seoul :: Jamsil :: Résidences
Sauter vers: